La panoplie du jardinier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La panoplie du jardinier

Message par KrAvEuNn le Jeu 9 Jan 2014 - 15:09

Le jardinage de nécessité, pour faire face à la crise et au chômage, en réaction aux scandales dans l'alimentaire, ou pour compenser la perte de qualité des produits et l'augmentation des prix, connaît une croissance rapide depuis quelques années.

Avant toute chose n'espérez pas, même avec un grand potager, devenir totalement autosuffisantLe jardinage étant une activité qui dépend beaucoup des aléas météorologiques, des maladies et du savoir faire du jardinier, vous aurez de bonnes et de mauvaises années. Vous serez donc contraint de compenser vos mauvaises récoltes par des échanges entre jardiniers locaux et via un approvisionnement conventionnel auprès des producteurs et/ou des commerçants.
Avant de vous lancer, rencontrez des jardiniers et glanez informations et conseils. Gardez à l'esprit qu'un grand potager nécessite, au minimum - sans compter le travail de transformation et de conditionnement des produits - une à deux heures de travail par jour, selon les saisons (sauf l'hiver) et que le travail de la terre est relativement physique.

Qui dit mise en place et entretien d'un potager dit investissement matériel, donc financier, minimal. N'espérez donc pas faire des économies la première année de mise en culture


, à moins d'emprunter les outils et de faire appel au système D. Si vos moyens sont modestes il est donc préférable d'étaler vos achats sur plusieurs années. N'hésitez pas à acheter d'occasion ; vides greniers et autres dépôts vente offrent parfois de bonnes opportunités.

Un équipement de qualité, adapté à vos différentes tâches, sera le gage d'un travail plus aisé et rapide et d'un résultat optimal. Bien entretenu il vous accompagnera des années durant.
Nul besoin d'accumuler à l'infini matériel et outils qui, pour la plupart, ne vous servirons jamais, ou presque jamais. Commencez avec le minimum nécessaire, puis complétez au fur et à mesure de vos besoins et de vos moyens.

Choisissez de préférence des fers et des lames en acier trempé et forgé, plus résistants. Préférez, en ce qui concerne les manches en bois, le frêne, souple et solide. Sinon optez pour des manches en aluminium - robustes et légers - que vous aurez recouverts d'un manchon en plastique ou de ruban antidérapant. Les manches en matériau composite, plus solides, sont toutefois plus chers.

Le strict minimum pour bien débuter :
Un plantoir, un cordeau, une fourche bêche ou une pelle bêche,
une fourche à fumier ou une pelle ronde, un arrosoir,
un panier et un tuyau d'arrosage.
Au minimum, prévoyez l'achat d'un outil à dents (croc, grelinette, etc) pour ameublir la terre ; d'une pelle bêche ou d'une fourche bêche pour retourner la terre et pour arracher vos légumes ; d'une houe - outil à tout faire INDISPENSABLE - pour désherber et pour tracer des sillons ; d'une pelle ronde pour pelleter fumier, terre, etc ou pour remuer des tas ; d'un râteau pour ratisser et pour niveler ; d'un tuyau d'arrosage ; d'un arrosoir ; de gants pour vous protéger du froid et pour vous éviter de douloureuses ampoules ; d'un seau, d'un panier ou d'une brouette pour transporter composte, légumes ou outils et d'un couteau.
Vous pourrez vous fabriquer un plantoir, un cordeau et des bacs à semis avec les moyens du bord.
Vous pourrez complétez ensuite avec une fourche à dents fines pour remuer des tas ou pour étaler des paillages ; une faux, une tondeuse, ou un rotofil pour tondre vos surfaces enherbées et faire du mulch ; un tamis pour recouvrir vos semis de terre fine ou pour tamiser votre terreau et un sécateur pour tailler.
Si vos moyens vous le permettent et si votre potager est grand vous pourrez, enfin, compléter avec un pulvérisateur, voir un système goutte à goutte et un système d'aspersion.

Après usage pensez à bien nettoyer vos outils et rangez les à l'abri de l'humidité. Après chaque travaux de taille, désinfectez vos sécateurs à l'alcool à 90° afin d'éviter toute transmission de maladies, germes, etc, lors de vos futurs interventions. Affûtez vos outils tranchants une fois par an.

Pour le travail du sol à 20-35 cm de profondeur :

Selon la nature de votre sol choisissez l'un des deux outils suivants :

- La pelle bêche : sa fonction est de retourner et d'ameublir la terre sur de petites surfaces et en sols légers, sur une profondeur d'environ 35 cm, d'enfouir la fumure et d'arracher légumes et mauvaises herbes.


- La fourche bêche :  a la même fonction que la pelle bêche, mais est plus adaptée aux sols argileux, lourds et/ou caillouteux et a l'avantage de ne pas sectionner les lombrics, hôtes privilégiés des potagers.


Pour le travail du sol, en surface :

- Le croc de jardin : permet de briser les mottes de terre après le bêchage, de poursuivre l'ameublissement d'un sol déjà passablement ameublit, d'aérer un sol, de niveler la terre et d'extraire les grosses pierres du sol.


- Le râteau : permet de niveler, de casser les mottes de terre, d'épierrer et de tasser la terre sur les sillons de semis refermés.


-  Grattoir à lame: permet de désherber le potager par grattage de la surface du sol, sans efforts.


Si vous cultivez un grand potager en méthode traditionnelle, un motoculteur, utilisé pour affiner le sol et briser les croûtes de battance qui se forment après la pluie, vous sera d'une grande aide.
Toutefois, en permaculture, en BRF, ou bien en culture sur paillage vous pourrez vous dispenser de cet achat parmi les plus onéreux.

 Pour l'entretien des sols et des cultures :

- La houe : outil, très polyvalent et indispensable, utilisé pour le travail superficiel du sol et massivement employé à travers le monde. Elle permet de remuer et d'émietter la terre après les travaux de bêchage, de désherber, de planter en creusant le sol, de buter les pommes de terre et les haricots, etc.

 
Les deux outils suivants sont plus ou moins optionnels si vous possédez une houe.
 
- La binette : peut  plus ou moins remplacer la houe, mais permet uniquement de casser la croûte de terre se formant après la pluie et de déraciner les mauvaises herbes.
 

- La serfouette, ou rayonnoir : permet de tracer dans le sol une ligne à l'aide d’un cordeau afin de préparer les semis.

 

Accessoires indispensables :

- La brouette : permet de transporter le compost, des amendements, les récoltes du potagers, des outils, etc. Préférer les roues gonflables aux roues pleines, car elles sont plus "confortables" à l'usage.


- La pelle ronde : pour charger et décharger, pour étaler et remuer des tas, etc.


- Une fourche à fumier (à gauche), ou une fourche de cantonnier  (à droite) : permet de remuer et de dresser le tas de compost, d'étaler les amendements et les paillages, etc.



- La faux (et sa pierre à aiguiser), la tondeuse, ou le rotofil (au choix) : pour tondre les parties enherbées et constituer du paillis ou du mulch.

 
 
 
 - Le plantoir :  permet de faire des trous plus ou moins larges dans le sol afin de repiquer des plants. Le plantoir du haut est industriel, tandis que celui du bas est fait maison, taillé dans le coude d'un simple bout de bois.


- Le transplantoir : permet casser la croûte de terre, de faire des trous pour des plantations en mottes ou des repiquages, de semer des grosses graines en poquets et d'arracher des plants à repiquer.
 

- Le tamis : permet de tamiser la terre pour recouvrir des semis, ou de tamiser les terreaux pour en éliminer les plus gros morceaux.


- Le cordeau : permet de semer en lignes droites.


- Le sécateur : sert à couper les feuilles et les racines des plants afin de faciliter leur plantation.


- Le seau : utile pour faire des purins, des préparations, transporter de petits outils ou des plants, etc.


- Le panier : sert à transporter des petits outils, du terreau ou des plants, à ramasser des légumes, etc.


- Le composteur, ou un bac à compost : vous permettra de créer vos propres composts. Une simple poubelle renversée, posée sur une grille pour empêcher les rongeurs d'y pénétrer, ou un bac constitué de 4 palettes Europe liées entre elles par du fil de fer, suffit.


- Le couteau : permet de couper, de trancher, de percer, etc.


- Les gants : indispensables à la protection de vos mains.


- Les bottes : pour garder vos pieds propres et au sec.


- Le chapeau à larges bords : contre les intempéries, les coups de soleil et leurs potentielles conséquences sur le long terme (cancers de la peau).


Matériel pour l'arrosage :

- Le tuyau d'arrosage : indispensable pour laver vos outils, humidifier vos terreaux et arroser vos plants et semis.

Disposé en faisant des 8,
 le tuyau pourra être tiré sans faire de nœuds
- L'arrosoir et sa poire : sert à transporter de l'eau et à arroser des plantes ou des semis sur une zone ponctuelle.


Si vous possédez un grand potager envisagez peut être l'installation d'un système goutte à goutte, ou d'un système d'aspersion.

Matériel pour les semis :

- La petite serre et la mini serre : permettent de soustraire aux éléments climatiques les semis et d'accélérer leur croissance.


 - Le tunnel de forçage : principalement constitué de demi cerceaux (en tube PVC ou en fer) et d'un film plastique, il permet de soustraire aux éléments climatiques les cultures vivrières pour en accélérer la croissance.

- La jardinière : permet de cultiver quelques aromatiques, ou de faire des semis.

 
- Les godets : permettent de faire des semis en mottes et facilite le repiquage des jeunes plants.

 
Jardinières, pots ou godets pourront être remplacés par divers contenants de récupération, aux fonds préalablement troués, tels que pots de yaourts, fonds de bouteilles en plastique, etc.

- Récipients divers : pour faire germer vos semis avant de les semer ; vous faisant ainsi gagner quelques jours sur la levée.


Le matériel qui clôture cet article se révèle indispensable sur les seuls grands potagers et suppose un certain investissement financier.

Matériel de traitement :

- Le pulvérisateur : permet de désherber, de traiter contre les maladies, de détruire les insectes nuisibles, ou d'appliquer des engrais foliaires.


- L'atomiseur : permet un traitement localisé pour les applications phytosanitaires.


- La poudreuse : sert au poudrage phytosanitaire des plantes.


Matériel de désherbage thermique

- Le chalumeau : le contact de la flamme fait éclater les tissus végétaux qui dépérissent rapidement.


KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La panoplie du jardinier

Message par Aristote le Jeu 9 Jan 2014 - 15:26

Super topo bien détaillé et complet Kraveunn, merci  clind'oeil 

Après chaque travaux de taille, désinfectez vos sécateurs à l'alcool à 90° afin d'éviter toute transmission de maladies, germes, etc, lors de vos futurs interventions.

Intéressant je savais pas.


Pour la brouette, le top à mon avis qui permet de ne pas faire d'effort c'est celle à deux roues :  clind'oeil  Perso j'ai pas encore, un chouilla plus cher que les autres.



Par contre j'ai acheté un outil que je ne regrette pas du tout c'est un diable. Cela m'empêche de trop porter.

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène

Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3260
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La panoplie du jardinier

Message par KrAvEuNn le Jeu 9 Jan 2014 - 16:12

Aristote a écrit:j'ai acheté un outil que je ne regrette pas du tout c'est un diable. Cela m'empêche de trop porter.
Un choix pertinent. clind'oeil Je n'en ai pas - ça a un coût - et je le regrette régulièrement.

De la part de Gwen03 : clind'oeil
Gwen03 a écrit:
Kraveunn a écrit:Après usage pensez à bien nettoyer vos outils et rangez les à l'abri de l'humidité.[/b] Après chaque travaux de taille, désinfectez vos sécateurs à l'alcool à 90° afin d'éviter toute transmission de maladies, germes, etc, lors de vos futurs interventions.
Je voulais indiquer que l'alcool à 70° est plus efficace que l'alcool à 90°, et qu'il est plus facilement disponible. On pense que plus la concentration d'alcool est importante et plus on sera efficace, mais c'est faux.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La panoplie du jardinier

Message par albertspetz le Jeu 9 Jan 2014 - 16:41

Aristote le Diable... Je sais pourquoi : Dans ma famille travailler la terre ils s'appelait ça : "Tenir le Diable par la Queue"
Si tu veux être un bon jardinier tu n'as qu'a trouver où est la queue de ton Diable?!!!!  ;-))

albertspetz
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1524
Localisation : Sud Est
Date d'inscription : 14/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La panoplie du jardinier

Message par Cyrus_Smith le Jeu 9 Jan 2014 - 17:10

Gwen03 a écrit:
Kraveunn a écrit:Après usage pensez à bien nettoyer vos outils et rangez les à l'abri de l'humidité.[/b] Après chaque travaux de taille, désinfectez vos sécateurs à l'alcool à 90° afin d'éviter toute transmission de maladies, germes, etc, lors de vos futurs interventions.
Je voulais indiquer que l'alcool à 70° est plus efficace que l'alcool à 90°, et qu'il est plus facilement disponible. On pense que plus la concentration d'alcool est importante et plus on sera efficace, mais c'est faux.
Il me semblait que l'alcool à 70° était plus efficace pour désinfecter la peau, mais que celui à 90° était plus efficace pour les instruments? scratch

Cyrus_Smith
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 2136
Localisation : Île mystérieuse
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La panoplie du jardinier

Message par Aristote le Jeu 9 Jan 2014 - 17:22

Kraveunn a écrit:
Aristote a écrit:j'ai acheté un outil que je ne regrette pas du tout c'est un diable. Cela m'empêche de trop porter.
Un choix pertinent. Je n'en ai pas - ça a un coût - et je le regrette régulièrement.


Faut compter environ 80 à 100 euros.
Faut prendre celui avec des roues gonflables.  clind'oeil 

Albertspetz a écrit:
Si tu veux être un bon jardinier tu n'as qu'a trouver où est la queue de ton Diable?!!!! ;-))

Je suis encore un bien piètre jardinier, mais je m'astreins à cultiver la chose... clind'oeil

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène

Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3260
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La panoplie du jardinier

Message par Belenos le Jeu 9 Jan 2014 - 19:01

Pour une trentaine d'€ il y a parfois des diables pliables chez L*DL supportant au moins 50kgs de charge (p'têtre même 80kgs je sais plus), j'en ai un qui à servit pour un déménagement et qui ressert de temps en temps et jusque là pas de soucis.

Pour l'alcool à 90°c de toute façon ça a l'air de plus en plus difficile d'en obtenir en pharmacie.

Sinon, super post Krav'  pouce

________________________________________________________
La nature comme socle, l’excellence comme but, la beauté comme horizon. (Dominique Venner).

Belenos
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1831
Age : 35
Localisation : Pays de Retz
Loisirs : Balades et bivouacs dans les dunes et les bois, lecture.
Date d'inscription : 04/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La panoplie du jardinier

Message par L'Ourse le Jeu 9 Jan 2014 - 19:09

Il manque le tablier à poche et la bande de tissu qu'on passe sur les épaules et aux poignets de la brouette pour s'épargner un peu. 

Pour le premier qui dit que je ressemble à sa grand-mère quand je travaille au jardin, mon rouleau à pâtisser est toujours à portée de main, hein  dévil

________________________________________________________
Animator artisanat, autarcie, construction et bricolage.
Ateliers collectifs : atelier artisanat / chantier participatif : article l'habitat idéal

L'Ourse
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Féminin Nombre de messages : 554
Age : 30
Localisation : Yec'hed mad !
Date d'inscription : 16/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La panoplie du jardinier

Message par troisgriffes le Jeu 9 Jan 2014 - 19:40

euh...ben l'Ourse ...euh non rien... moqueurlangue

troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2354
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La panoplie du jardinier

Message par Cyrus_Smith le Jeu 9 Jan 2014 - 20:24

De la part de Gwen03:
Gwen03 a écrit:
Cyrus_Smith a écrit:Il me semblait que l'alcool à 70° était plus efficace pour désinfecter la peau, mais que celui à 90° était plus efficace pour les instruments? scratch
Il n'est pas question de support (peau ou matériel) mais de produit.
L'alcool à 90 était utilisé pour le matériel car on le flambait. Cette technique n'est plus conseillée (détérioration des matériaux)
Quel que soit le support, l'alcool atteint son pic d'efficacité à 70°, puis redescend lorsqu'on augmente la concentration.
En fait c'est pas le support (peau ou matériel) que l'on traite, mais les microorganismes (En effet, l' alcool à 70 degrés a une meilleure activité " microbicide " que l' alcool à 90 degrés : une meilleure hydratation permet d'augmenter la pénétration de l'antiseptique dans la cellule, car les membranes bactériennes y sont plus perméables).

Cyrus_Smith
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 2136
Localisation : Île mystérieuse
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum