Téléphone, Internet : l'État pourra bientôt tout espionner.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Téléphone, Internet : l'État pourra bientôt tout espionner.

Message par Belenos le Lun 25 Nov 2013 - 23:54

Le gouvernement va faire voter une extension considérable des possibilités de capter les données numériques personnelles. Inquiets, les grands acteurs du Web s'inquiètent de l'inaction de la Cnil et réclament un moratoire.


La France vire-t-elle à la société orwellienne? En pleine affaire Snowden, du nom de cette taupe qui a révélé comment l'Amérique espionne le monde au nom de l'antiterrorisme, le gouvernement s'apprête à faire voter un projet de loi de programmation militaire dont certaines dispositions étendent les possibilités de capter les données numériques de dizaines de milliers de personnes par an.



(source : conspiro et comploto sont dans un bateau.com mrsgreen )


La suite de l'article sur Le Figaro

Belenos
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1831
Age : 35
Localisation : Pays de Retz
Loisirs : Balades et bivouacs dans les dunes et les bois, lecture.
Date d'inscription : 04/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Téléphone, Internet : l'État pourra bientôt tout espionner.

Message par albertspetz le Mer 27 Nov 2013 - 10:26

Le FSB interdit la messagerie Gmail aux responsables russes
  MOSCOU,  27 nov 2013 (AFP) - Les services russes de sécurité ont interdit aux responsables de l'Etat de se servir des messageries étrangères, comme Gmail, après les révélations sur les programmes américains de surveillance, a rapporté mercredi le quotidien Izvestia.
 Dans une lettre adressée aux représentants du président russe dans les régions, le FSB (Service fédéral de sécurité) "a recommandé aux fonctionnaires de ne pas utiliser les services étrangers comme Gmail", a écrit Izvestia.
 Jusqu'à présent, les fonctionnaires russes ont largement utilisé Gmail et d'autres messageries étrangères, selon le journal.
 Début novembre, en pleine polémique avec l'Europe et l'Asie sur la collecte massive de données par Washington, les États-Unis ont concédé avoir commis des excès en matière d'espionnage, tout en justifiant ces opérations par la lutte antiterroriste et la prévention contre des attentats.
 Six grands groupes américains de la technologie (Google, Apple, Microsoft, Facebook, Yahoo! et AOL) ont pressé le Congrès de contrôler davantage la NSA, en exigeant plus de transparence sur la surveillance et plus de protection de la vie privée.
 ml/lpt/ros
Dépêche reçue le 27/11/2013 09:57

albertspetz
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1524
Localisation : Sud Est
Date d'inscription : 14/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum