Parle-moi de ton puits

Aller en bas

Parle-moi de ton puits Empty Parle-moi de ton puits

Message par Aristote le Lun 2 Sep 2013 - 9:50

Le but de ce post est d’échanger visuellement nos systèmes pour peut- être dévoiler certaines bonnes idées ou façons de faire dans les captages.

Ceux qui ont la chance de posséder un puits ou tout autre système d’alimentation autonome en eau pourront peut-être donner des conseils à ceux qui en sont actuellement dépourvus  mais qui ont des projets d’installation.

Pourquoi un puits :
1) La première raison c’est qu’il permet d'alléger la facture d'eau potable.
Quand j’arrose le jardin  et il est clair que sur mes factures je m’y retrouve bien. Pourtant l’eau dans mon coin n’est pas très chère mais je sais que dans d’autres régions elle est bien plus onéreuse.
 2) Utiliser l’eau du puits permet d’éviter aussi de gâcher celle qui est potable.
Si l’on compare la terre à une orange, le volume total d’eau potable serait de la taille d’une goutte !
D’abord un petit résumé sur la règlementation (Sauf erreur ou mise à jour ce petit compte rendu est donné à titre indicatif à vous de vérifier ensuite la législation de façon précise si vous avez un projet)

D’après l’article 641 du code civil, « Tout propriétaire a le droit d’user et de disposer des eaux pluviales qui tombent sur son fonds ».
Alors que le prix de l’eau ne cesse d’augmenter, nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir profiter de ce droit. Mais depuis quelques années, la législation s’est durcie et il n’est plus aussi facile qu’avant de profiter librement de l’eau qui coule au fond de son jardin
Depuis le 1er janvier 2009 chaque particulier qui utilise ou souhaite réaliser un ouvrage de prélèvement d’eau souterraine à des fins d’usage domestique, doit déclarer cet ouvrage ou son projet d’ouvrage en mairie au plus tard 1 mois avant le début des travaux. En ce qui concerne les puits et forages domestiques existants au 31 décembre 2008, ils devront eux-aussi être déclarés, mais avant le 31 décembre 2009.

Pour un puits de plus de dix mètres de profondeur, c’est à la DRIRE, la direction régionale de la recherche et de l’environnement, que vous adresserez votre déclaration. Enfin, si vous souhaitez boire l’eau de votre puits, vous devrez en référer à la direction départementale des affaires sanitaires et sociales, la DDASS. Le puits achevé, vous serez dans l’obligation de faire une déclaration de fin de travaux avec accusé de réception. Une fois toutes les étapes franchies, vous n’êtes pas l’abri d’une visite de contrôle. Si cette dernière n’est pas concluante, il faudra alors refaire des travaux de normalisation, voire fermer votre approvisionnement en eau. Attention, si en réalisant un puits dans votre parcelle vous diminuez le débit de celui de vos voisins, la loi les autorise à vous réclamer une indemnisation.

Puits ou forage ?
On distingue les puits et les forages en fonction de leur profondeur et de leur diamètre. Les puits, qu’ils soient ronds ou carrés, présentent une large ouverture et vont jusqu’à environ vingt mètres. Ils se contentent de collecter les eaux de surface : les eaux de pluie et parfois celles des nappes phréatiques. Leur débit est très aléatoire car il varie en fonction des saisons et des aléas climatiques. A contrario, les forages sont étroits mais bien plus profonds et offrent généralement plus de débit. Pour une consommation domestique régulière, il est donc préférable d’opter pour un forage là où un puits suffirait amplement pour arroser votre jardin et laver votre voiture.

La construction.
Avant de creuser, vous devrez définir l’emplacement adéquat du puits ou du forage. Deux solutions s’offrent à vous. La première est de faire appel à un sourcier qui viendra examiner votre jardin à l’aide de sa baguette. La seconde, moins traditionnelle mais plus cartésienne, consiste à consulter un expert en hydrogéologie. Vous pouvez aussi observer le plan d’occupation des sols, donc de votre terrain, que vous trouverez très certainement à la mairie, mais rien ne vous garantit qu’il soit complet ou fiable. Avec un peu d’expérience et beaucoup de détermination, est tout à fait possible de réaliser soi-même son puits, manuellement ou mécaniquement. Pour un forage, mieux vaut faire appel à un professionnel, en comptant de cinquante à cent euros par mètre de profondeur, sans oublier l’achat de la pompe.

Utiliser l’eau de son puits.
A moins de la réserver uniquement au jardin, l’eau de votre puits ou votre forage est soumise à une réglementation sévère. Si vous souhaitez vous en servir pour votre machine à laver, votre lave-vaisselle ou encore pour alimenter vos toilettes, il faudra alors mettre en place un circuit d’eau secondaire bien distinct de celui de l’eau de ville. Enfin, pour boire ou se laver avec l’eau du puits, il faut impérativement la faire tester par un laboratoire agréé, et ce plusieurs fois par an. Vous devrez également le déclarer à la préfecture qui vous installera très certainement un compteur afin d’appliquer la taxe d’assainissement sur l’eau que vous rejetterez à l’égout.
Economiques, certes, mais pas toujours écologiques, les puits et forages appauvrissent parfois les nappes phréatiques et sont susceptibles de tarir les sources environnantes. Il ne faut donc pas gaspiller cette eau qui, même si elle est gratuite, reste précieuse.

http://www.bricoleurdudimanche.com/enquetes-et-dossiers/dossiers/economiser-l-eau/dossier-economies-d-eau-puits-jardin.html

Voilà qui est fait.

Maintenant parlons du puits :
 
Mon système est très basique et ne vous apprendra certainement pas grand-chose. Mais ce post servira peut-être (si vous jouez le jeu) à visionner vos installations et tout le monde alors en profitera.
Ma chance, c’est que ce puits était déjà existant quand j’ai acheté mon terrain.

Parle-moi de ton puits 112

Celui-ci est busé et fait 7m de profondeur sur 1m de diamètre. Soit un cubage potentiel en eau de
(π X (rayon du puits au carré) hauteur du puits = environ 5,5m3
J’ai mis la formule pour vous permettre de calculer votre propre cubage.
Je l’utilise principalement pour arroser le jardin, nettoyer mes outils, préparer du béton..etc.

Parle-moi de ton puits 211Parle-moi de ton puits 311

La pompe : Je m’en sers depuis plus de 20 ans, elle est rouillée, elle fuit et quand je l’actionne elle a tendance à m’arroser; j’ai donc mis un chiffon pour éviter d’être constamment mouillé. Le principal, c’est qu’elle fonctionne. Une pompe à main marche toujours en cas de coupure d’électricité mais il faut de l’huile de coude et c’est pourquoi je réfléchis pour installer dans l’avenir un système plus pratique. A chaque utilisation, la pompe a besoin d’être amorcée c'est-à-dire que je suis obligé de verser de l’eau dedans pour activer l’aspiration. Pour cette opération je prends soin d’utiliser une eau propre afin de ne pas contaminer le puits.

Vos avez d’ailleurs remarqué que celui-ci est bien fermé pour laisser passer le moins d’insectes possible, rongeurs ou autre animaux.
Au début quand j’arrose le jardin je remplis mes seaux avec l’eau contenue dans la poubelle que j’ai remplie la veille. Ainsi, l’eau a une température  ambiante et c’est meilleur pour les légumes.

Parle-moi de ton puits 410

L’alimentation s’effectue par deux vieux tuyaux ; l’un flexible, l’autre rigide et coudé qui traverse la buse et descend jusqu’au fond du puits. A l’intérieur on peut observer un autre tuyau qui a été installé pour éventuellement prévoir un second raccordement.

Parle-moi de ton puits 510  Parle-moi de ton puits 610
 
Cette année comme le mois de juillet a été assez chaud le niveau est un peu plus bas que d’habitude. Mais jamais il a été à sec et je possède toujours une bonne réserve.
Je sais que son forage à l’époque n’a pas été facile car celui qui l’a creusé a rencontré du rocher à une certaine profondeur.
Je n’ai jamais fait analyser l’eau, je ne la consomme donc pas. Un puits n’est jamais à l’abri d’une pollution subite, comme par exemple l’épandage d’un voisin qui peut se mettre  à fuir et avec le temps venir contaminer votre eau. Donc méfiance. A moins d’être isolé ou d’avoir une source fiable vaut mieux pas prendre le risque d’être malade.
Mon puits n’a donc rien d’original mais il a le mérite d’exister et il m’est bien utile. Quoiqu’il puisse arriver je ne manquerai jamais d’eau.

Parle-moi de ton puits 710

Si vous le souhaitez, vous pouvez parler de votre propre installation en y ajoutant de préférence des photos.
Et si vous en connaissez, vous pouvez aussi rajouter d'autres exemples de captage.

Cordialement Aristote  clind'oeil


Dernière édition par Aristote le Lun 2 Sep 2013 - 14:20, édité 1 fois

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
Aristote
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3701
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Parle-moi de ton puits Empty Re: Parle-moi de ton puits

Message par Aristote le Lun 2 Sep 2013 - 10:34

SUITE:

Pour améliorer mon système je pourrais installer une pompe électrique immergée ou une pompe flottante :

Parle-moi de ton puits 910
 
Si on veut vraiment être autonome on peut choisir d’alimenter sa pompe par une batterie reliée à une éolienne ou un panneau solaire.
 
Parle-moi de ton puits 1010


Si on n’a pas de puits et qu’on ne souhaite pas non plus faire un forage, on peut opter pour la récupération des eaux de pluie. Ce système est à mon avis très intéressant car si cette eau est stockée et recueillie correctement, elle peut s’avérer être de meilleure qualité que celle du robinet.

Parle-moi de ton puits 1210
 
Je citerai l’exemple de la famille Baronnet qui ne paye pas de facture d’eau depuis plusieurs décennies.

http://generationsfutures.chez-alice.fr/vertueux/heol.htm

Ils se sont dotés d'un système de recueil de l'eau de pluie qu'ils stockent l'hiver pour l'été, ils ont une réserve en béton de 8000 litres d'eau pluviale. La toiture d’un bâtiment est le réceptacle de l'eau de pluie. Elle est recueillie par l'intermédiaire de canalisations placées judicieusement sous les gouttières. Une petite pompe maintien une pression qui permet d'acheminer l'eau jusqu'au robinet.
L'eau de pluie ainsi récupérée est excellente pour boire. Très faiblement minéralisée, elle a très bon goût. On peut rajouter un filtre en céramique pour avoir une eau hyper propre. Mais il faut savoir que l'eau de pluie est 2000 fois moins polluée que l'eau des nappes phréatiques bretonnes.
C'est la manière de stocker l'eau qui permet de la rendre potable. Le réservoir en béton, des fosses septiques), permet d'alcaliniser l'eau.

Parle-moi de ton puits 1110

Après le montage de l'installation, l'eau n'était pas bonne à boire pendant 3 à 4 mois. Il faut que le béton soit lavé de ses impuretés. Il s’agirait d’un phénomène bioélectronique qui s'établit entre l'eau et les parois du réservoir. L'eau potable est caractérisée par son pH, son potentiel oxydoréduction et sa "résistivité". La qualité du réservoir est fondamentale pour rendre potable de l'eau de pluie. Un réservoir en plastique n'assurerait pas cette fonction.
Concernant l'emplacement du réservoir, il faut l'enterrer sous 70 cm de terre pour éviter le gel l'hiver et la prolifération bactérienne l'été. A 1 mètre de profondeur il règne toute l'année une température constante de 12°C.
Face à la raréfaction de l'eau potable pour cause de pollutions agricoles et industrielles des nappes aquifères, le recueil de l'eau de pluie, quasi pure, est une solution qui a de l'avenir. Les Baronnets sont probablement à la pointe de ce qui se fera dans 20 ans.
Mais vous pouvez aussi choisir d’utiliser l’eau de pluie uniquement pour vous laver, pour les toilettes et le linge. Car il est vrai que si vous voulez consommer cette eau, l’installation de filtration et d’épuration demande plus de moyens.


Le Bélier Hydraulique :
C’est un système qui permet d’actionner la pompe avec la pression de l’eau sans moteur ni électricité.
Le principe est d’envoyer de l’eau dans une canalisation et si celle-ci est brusquement stoppée ça crée une surpression et un choc qu’on appelle « coup de bélier »
Grâce à une soupape qui s’ouvre et se ferme continuellement sous l’effet du choc  l’eau petit à petit remonte vers le réservoir.

http://www.wikiwater.fr/e43-les-pompes-a-energie.html


Parle-moi de ton puits 8a10


Parle-moi de ton puits Balier11


Dernière édition par Aristote le Lun 2 Sep 2013 - 12:24, édité 1 fois

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
Aristote
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3701
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Parle-moi de ton puits Empty Parle-moi de ton puits

Message par Old old blue whisky le Lun 2 Sep 2013 - 11:58

http://www.le-projet-olduvai.com/t7396-parle-moi-de-ton-puits

Salut Aristote,
je réagis à propos du bélier hydraulique. Si on parle bien du même système, le mécanisme est mû non pas par la pression d'une colonne d'eau, mais par le mouvement d'un courant d'eau, très supérieur en volume à la quantité d'eau pompée (et d'autant plus que la hauteur à couvrir est grande).
Ton dernier schéma me semble donc inapproprié, vu qu'un tel montage conduirait à terme à un passage de l'eau de la cuvette haute à la cuvette basse via la pompe. Elle restera alors immobile, faute de dénivelé, et donc impropre à être pompée avec ce système.
C'est donc amha sur un cours d'eau prééxistant que doit être installée une telle pompe.
Un système capable de pomper de l'eau, sans travail extérieur, depuis une étendue d'eau calme serait bien plus complexe, et nécessiterait une importante différence de température entre deux points de l'eau. Pas très glop, donc...

Si je n'ai pas bien respecté les procédures pour l'embarquement, merci de me le signaler, je suis prêt à m'amender ange

Old old blue whisky
Membre

Masculin Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 05/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Parle-moi de ton puits Empty Re: Parle-moi de ton puits

Message par Aristote le Lun 2 Sep 2013 - 12:22

Old old blue whisky a écrit:je réagis à propos du bélier hydraulique. Si on parle bien du même système, le mécanisme est mû non pas par la pression d'une colonne d'eau, mais par le mouvement d'un courant d'eau, très supérieur en volume à la quantité d'eau pompée (et d'autant plus que la hauteur à couvrir est grande).
Exact, bien vu Old old blue whisky Smile 

Je rectifie et joins un autre schéma qui n'est pas français mais c'est juste pour le dessin. A voir la rectification sur le post.

Parle-moi de ton puits Balier10
http://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%A9lier_hydraulique a écrit:
Le bélier hydraulique permet de pomper de l'eau à une certaine hauteur en utilisant l'énergie d'une chute d'eau de hauteur plus faible, avec un dispositif mécanique et hydraulique très simple.
C'est une invention de Joseph-Michel Montgolfier, celui qui construisit la première Montgolfière en 1782 avec son frère, Jacques-Étienne.
Joseph Montgolfier eut l'idée en 1792, d'utiliser le phénomène du coup de bélier pour l'appliquer à un mécanisme simple pour le pompage de l'eau à destination de la papeterie familiale à Voiron.
Le coup de bélier est ce phénomène connu : quand on ferme brusquement un robinet, la canalisation, du fait de l'arrêt de l'écoulement et de l'inertie de la masse d'eau en mouvement, subit un choc qui se traduit souvent par un bruit. Dans les grosses installations, du fait de la quantité d'eau en mouvement, on doit impérativement éviter ce phénomène qui provoquerait immanquablement l'éclatement des canalisations.
Salut et sorry pour l'erreur clind'oeil

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
Aristote
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3701
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Parle-moi de ton puits Empty Re: Parle-moi de ton puits

Message par fokeltok le Lun 2 Sep 2013 - 20:29

Salut
Pour les puits anciens préexistant à vos achats de maisons, pensez à vérifier les servitudes existant dans vos actes de vente.
Ma maison est isolée, mais mitoyenne (deux maisons collées au fond d'un chemin). Le puits est sur mon terrain, mais il est mentionné comme mitoyen. Le voisin a donc le même droit que moi de pomper dedans. Il y a d'ailleurs un départ d'eau vers chez lui et un autre vers chez moi, l'eau courante de la commune n'est arrivée chez nous que dans les années soixante-dix.
Heureusement, chez nous, c'est pas "Jean de Florette", et de la flotte il y en a même beaucoup trop en hiver. Mais renseignez-vous avant d'agir (acheter, entamer des travaux, installer une pompe, etc.)

Personnellement, mon installation se résume à une vieille pompe électrique vide-cave achetée 10 € sur un vide-grenier, une rallonge avec un cache-prise étanche pour le laisser dans le haut du puits (hors de l'eau quand même),  un interrupteur dans le bâtiment à côté du puits, et un tuyau d'arrosage (récup) vers le jardin et les animaux (une trentaine de mètres, un peu limite avec les pertes de charge) . Faible débit, mais c'est pas pour laver ma bagnole...

J'avais bien aimé le système des pompes à cordes, mais mon installation actuelle est tellement simple que je n'ai jamais été plus loin...

J'ai aussi eu besoin de sortir des seaux d'eau pour les animaux, à la main en remontant le seau au bout d'une corde, quand ma pompe à eu une panne, pas évident. Mais je crois qu'on a déjà parlé de ça sur le forum. Je crois qu'il s'agissait de Baroud et d'une citerne enterrée ?

Cordialement

Fokeltok
fokeltok
fokeltok
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 664
Date d'inscription : 08/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Parle-moi de ton puits Empty Re: Parle-moi de ton puits

Message par fokeltok le Lun 2 Sep 2013 - 20:58

J'ai retrouvé sur le forum un article de Baroud sur un retex du k2kk tunisien où il est question de citernes et de puits
Baroud a aussi décrit son majel

Il y a aussi Capter/stocker l'eau/citernes et bassins mais il y manque désormais les photos, dommage !

Et un article sur le prix d'un puits

F.
fokeltok
fokeltok
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 664
Date d'inscription : 08/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Parle-moi de ton puits Empty Re: Parle-moi de ton puits

Message par Aristote le Mar 3 Sep 2013 - 14:07

J'ai retrouvé sur le forum un article de Baroud sur un retex du k2kk tunisien où il est question de citernes et de puits
Baroud a aussi décrit son majel

Il y a aussi Capter/stocker l'eau/citernes et bassins mais il y manque désormais les photos, dommage !

Et un article sur le prix d'un puits

F.
Merci Fokeltok pour tes conseils et tes ajouts Smile

Intéressante la pompe à corde:

http://www.wikiwater.fr/e38-les-pompes-a-corde.html a écrit:La pompe à corde est essentiellement constituée d’une roue, d’une corde sur la quelle sont fixés à espaces réguliers des pistons ou des rondelles de caoutchouc, d’un tube en PVC et d’un bloc de guidage placé au fonds du puits.
La corde, d’une seule pièce, est entraînée du haut de la structure et jusqu’au fond du puits par une roue (poulie à gorge) actionnée le plus souvent à la main par une manivelle, mais pouvant l’être aussi par un moteur, un cheval, une éolienne, une bicyclette…
Arrivée là, elle passe dans un bloc de guidage destiné à la positionner précisément de façon à ce qu’elle passe très bien, ainsi que les pistons qui lui sont attachés, puis dans un tube vertical en PVC. Elle remonte enfin à la surface vers un tube de sortie, entrainant avec elle l’eau captée au fond du puits entre les pistons ou rondelles au moment de leur entrée dans le tube PVC.

Parle-moi de ton puits Pompe_10  Parle-moi de ton puits Sans_t13



________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène
Aristote
Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3701
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Parle-moi de ton puits Empty Re: Parle-moi de ton puits

Message par argoth le Mar 3 Sep 2013 - 17:40

Perso j'ai un puits de surface qui est relier à la grange et à la maison.  J'ai une pompe électrique de surface dans chacun des batiments.  Je n'ai pas pu voir le fonds depuis que je suis là, mais il faut dire que je tire bien peu d'eau de ce puits quand même.

J'ai aussi un puits artésien, avec un pompe submersible qui allimente la maison en eau potable.

Les pompes sont alimenté par panneaux solaire et/ou le réseaux et si je suis mal prix, je retombe à la chaudière et vu la distance du puits de surface de la maison, pas trop envie. clind'oeil

A noté qu'il n'y a pas que les ancienne pompe manuel qu'il faut recharger.  La différence étant que les pompes moderne reste normalement charger d'elle même.  Mais suite à une panne de courant si vous videz de pression vos tuyaux en utilisant l'eau (par exemple trirer la chasse d'eau) vous aurez sans doute à recharger votre pompe.  Bien que ceci puisse se faire directement par le controleur automatique.  (pas besoin d'avoir forcément accès à la pompe.)  Généralement on s'en rend compte puisque même si l'électricité est revenu le débit d'eau est très faible, voir nul.

Sinon j'ai 4 petite citerne de 200 litres chacune qui récupère l'eau de pluie pour l'arrosage des plantes principalement.

Ici bien sur les tuyaux doivent passer sous la ligne de gel dans le sol et il faut ranger les citerne de pluie de surface l'hivers sinon gaffe au dégats.

Et pis c'est tout pour moi.

clind'oeil

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.
argoth
argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3335
Date d'inscription : 16/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parle-moi de ton puits Empty Re: Parle-moi de ton puits

Message par Cyrus_Smith le Mer 4 Sep 2013 - 6:57

argoth a écrit:A noté qu'il n'y a pas que les ancienne pompe manuel qu'il faut recharger.  La différence étant que les pompes moderne reste normalement charger d'elle même.  Mais suite à une panne de courant si vous videz de pression vos tuyaux en utilisant l'eau (par exemple trirer la chasse d'eau) vous aurez sans doute à recharger votre pompe.  Bien que ceci puisse se faire directement par le controleur automatique.  (pas besoin d'avoir forcément accès à la pompe.)  Généralement on s'en rend compte puisque même si l'électricité est revenu le débit d'eau est très faible, voir nul.
La différence aussi, c'est qu'il est plus dur de griller le moteur de la pompe manuelle en la faisant tourner à vide (quand elle est désamorcée)...
Cyrus_Smith
Cyrus_Smith
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2230
Localisation : Île mystérieuse
Date d'inscription : 02/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Parle-moi de ton puits Empty Re: Parle-moi de ton puits

Message par fokeltok le Mer 4 Sep 2013 - 22:44

Dans mon cas, la pompe que j'appelle "vide-cave" est une pompe immergée, il n'y a donc pas de désamorçage. La difficulté est de la laisser immergée (si on tire beaucoup d'eau d'un coup ou si on oublie de couper l'interrupteur).
Chez moi, la pompe est  simplement accrochée à l'ancienne manivelle du puits et je la redescend un peu quand le niveau baisse trop. Elle a aussi un bras flotteur comme les chasses d'eau qui coupe l'alimentation électrique quand la pompe est hors de l'eau.
Pour une pompe de surface, une crépine (clapet anti-retour dans le puits) ne suffit pas à empêcher le désamorçage ? J'ai un vague projet de mettre une pompe de surface pour remettre en service un ancien surpresseur ou un système bricolé équivalent,  (tout en matériaux de récupération, merci papa...) mais encore une fois, la simplicité et la flemme ont repoussé ça aux calendes grecques.

Pourtant, je reste sur cette idée : plusieurs systèmes pour un seul usage. En cas de pépin. (l'idée n'est pas de moi...)

F.
fokeltok
fokeltok
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 664
Date d'inscription : 08/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Parle-moi de ton puits Empty Re: Parle-moi de ton puits

Message par BAROUD le Jeu 5 Sep 2013 - 1:12

Le mien est ce qu'on appelle ici "Majel". C'est une sorte de puits romain et c'est dans ce sujet: Majel de BAROUD
Le système de puisement reste primitif (sceau, corde et poulie) mais je compte installer une pompe manuelle et une électrique. Je pense aussi creusé un puits ou un sondage mais je compte pas trop sur la qualité de l'eau que j'obtiendrais car l'au du puits de mes grand-parents, qui habite à côté, n'est pas douce et très calcaire.
Ce sujet tombe justement à pic. Un grand Merci cheers

________________________________________________________
Je suit comme le scorpion, je chasse tranquille, je fuit le danger, mais faut pas me marché dessus car je pique.

 cheers Que le meilleur de votre passé soit le pire de votre avenir ! cheers 

Présentation BAROUD
BAROUD
BAROUD
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 931
Localisation : Tunisie
Emploi : Agent de sécurité
Loisirs : Snorkeling - Bushcraft
Date d'inscription : 27/11/2010

http://arabsurvivalist.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Parle-moi de ton puits Empty Re: Parle-moi de ton puits

Message par argoth le Jeu 5 Sep 2013 - 14:45

fokeltok a écrit:.
Pour une pompe de surface, une crépine (clapet anti-retour dans le puits) ne suffit pas à empêcher le désamorçage ? J'ai un vague projet de mettre une pompe de surface pour remettre en service un ancien surpresseur ou un système bricolé équivalent,  (tout en matériaux de récupération, merci papa...) mais encore une fois, la simplicité et la flemme ont repoussé ça aux calendes grecques.
F.
Salut fokeltok,
En fait tu n'as pas besoin de crépine le problème ne se situe pas au niveau de l'eau qui retourne dans le puits depuis la pompe. Ta pompe de surface, alimente un réservoir et maintient dans toute ta tuyauterie une pression constante entre 40 et 60 psi en générale (aucune idée de ce que ça fait en bar, sorry. ;-) ). Lorsque tu prends un peu d'eau la pression diminue au fur et a mesure que le réservoir ce vide et passé un certain seuil de déclanchement la pompe se met en marche pour remplir le réservoir a nouveau et donc, faire remonter la pression. Lorsque tu manque d'électricité la pompe ne peut plus se remettre en marche, donc si tu tire de l'eau de ton réservoir, la pression diminue et ne remonte pas. On peut se dire, oui mais lorsque l'électricité vas revenir la pompe vas remplir a nouveau le réservoir et remonter la pression. Mais non elle le fait pas... (en tout cas pas la mienne peut être que certaine oui???) Il me faut allez la déclancher manuellement pour remonter au seuil minimum de déclanchement, via le petit controleur automatique. (à noté que ma pompe est dans le puits et non en surface).

Si tu utilise ta pompe fréquament et que tu fais gaffe de pas l'utilisé quand il n'y a plus d'électricité, elle ne se désamorcera pour ainsi dire jamais. J'ai été 5 ans sans avoir a y toucher par exemple. ;-)

Désoler si ça manque de détail technique et si je suis un peu vague sur le pourquoi du coment, mais je ne suis pas plombier. Ceci est tiré uniquement des mes expériences personnel avec les pompes, de ce que j'ai noté comme problème et comme solution.

Au plaisir

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.
argoth
argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3335
Date d'inscription : 16/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parle-moi de ton puits Empty Re: Parle-moi de ton puits

Message par fokeltok le Ven 6 Sep 2013 - 12:15

Merci pour tes précisions !
J'ai commencé à chercher sur le principe du surpresseur, on a un schéma de principe simplifié sur l'excellent site Volta Electricité, et quelques échanges sur le sujet sur le forum cyberbricoleur, ainsi qu'un schéma d'installation eau de puits/eau de ville sur le forum Système-D.
Le fonctionnement du pressostat est peut être la cause du "non-démarrage" de la pompe quand la pression est totalement en dessous de son seuil de déclenchement ? L'un des échanges précise que le ballon doit travailler à une pression de 1.5 bar. Les réservoirs "modernes" contrairement aux anciens réservoirs, sont en effet munis d'une membrane interne, une "vessie" que l'on peut regonfler pour que la pression mini ne soit pas à zero. (les anciens sont de simples cuves étanches, j'en ai saccagé un pour faire un fumoir à viande, et il n'y avait rien de dedans...). Bon, je ne suis pas assez calé non plus pour trouver une explication certaine !


Cordialement
Fokeltok


Dernière édition par fokeltok le Ven 6 Sep 2013 - 12:16, édité 1 fois (Raison : orthographe)
fokeltok
fokeltok
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 664
Date d'inscription : 08/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Parle-moi de ton puits Empty Re: Parle-moi de ton puits

Message par Cyrus_Smith le Ven 6 Sep 2013 - 12:34

argoth a écrit: Lorsque tu prends un peu d'eau la pression diminue au fur et a mesure que le réservoir ce vide et passé un certain seuil de déclanchement la pompe se met en marche pour remplir le réservoir a nouveau et donc, faire remonter la pression.  Lorsque tu manque d'électricité la pompe ne peut plus se remettre en marche, donc si tu tire de l'eau de ton réservoir, la pression diminue et ne remonte pas.  On peut se dire, oui mais lorsque l'électricité vas revenir la pompe vas remplir a nouveau le réservoir et remonter la pression.  Mais non elle le fait pas...  (en tout cas pas la mienne peut être que certaine oui???)
Étrange. Chez moi (surpresseur avec pompe de surface) il n'y a pas ce problème: le contacteur manométrique de commande de la pompe est mécanique et ferme le circuit de la pompe qu'il y ait du courant ou pas: la pompe se met donc à tourner au retour de l'électricité.
Cyrus_Smith
Cyrus_Smith
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2230
Localisation : Île mystérieuse
Date d'inscription : 02/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Parle-moi de ton puits Empty Re: Parle-moi de ton puits

Message par argoth le Ven 6 Sep 2013 - 14:45

Salut Cyrus, en fait quand l'électricité revient la pompe se remet a marcher sans problème. Mais plus j'y pense, plus on dirait que la nouvelle pression dans le réservoir devient la pression de référence et du coup la pompe n'envoye de l'eau que pour montenir cette pression. Si la pression est tombé à zéro, la pompe ne démarre tout simplement pas. Si elle est très base, disons 10 psi, alors la pompe démare et tiens le réservoir à 10 psi, ce qui est suffisant pour laissé passer un léger filet d'eau, mais pour perndre une douche faut être patient en ta..... ^^

Remarquer c'est peut être un défault du système de control ou de la pompe en elle même, les deux étant là depuis avant moi ou alors c'est normal sur ce type d'ancien système. Faudrait que je demande à un plombier le jour ou j'en croiserais un, je ne prétends pas que c'est là le fonctionnement normal d'un système, tout comme je prétend pas le contraire, pas plombier moi. scratch 

Quand à la solution elle était très simple, une fois le courant revenu, je n'avais qu'a lancé la pompe manuellement au niveau du control automatique et attendre que le cadran indique a nouveau une pression adéquate (60 psi), la pompe étant noyez dans l'eau au fonds du puits. Remarquer que a présent avec le système solaire et les batteries de secourt, problème 2 fois régler. ^^.

Mais bon a force d'en parler ça m'intrigue tout ça, j'essayerais de croisé un plombier qui veut bien partager son savoir assis autour d'un verre. (trop cher c'est bête là, comme les électricen et autres gars du métier, je suis pauvres moi. lol)

Super fokeltok, j'ai enfin le nom de la petite boite de control grace à toi, un pressostat. Very Happy

Au plaisir
Arogth

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.
argoth
argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3335
Date d'inscription : 16/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parle-moi de ton puits Empty Re: Parle-moi de ton puits

Message par Cyrus_Smith le Ven 6 Sep 2013 - 15:50

argoth a écrit:Salut Cyrus, en fait quand l'électricité revient la pompe se remet a marcher sans problème.  Mais plus j'y pense, plus on dirait que la nouvelle pression dans le réservoir devient la pression de référence et du coup la pompe n'envoye de l'eau que pour montenir cette pression.  Si la pression est tombé à zéro, la pompe ne démarre tout simplement pas.  Si elle est très base, disons 10 psi, alors la pompe démare et tiens le réservoir à 10 psi, ce qui est suffisant pour laissé passer un léger filet d'eau, mais pour perndre une douche faut être patient en ta..... ^^

Remarquer c'est peut être un défault du système de control ou de la pompe en elle même, les deux étant là depuis avant moi ou alors c'est normal sur ce type d'ancien système.  Faudrait que je demande à un plombier le jour ou j'en croiserais un, je ne prétends pas que c'est là le fonctionnement normal d'un système, tout comme je prétend pas le contraire, pas plombier moi. scratch 
Hello argoth,
Ton système de contrôle est électronique? Dans ce cas n'y aurait-il pas une pile à changer pour que la pression de consigne ne se remette pas à zéro lors des coupures de courant?
Cyrus_Smith
Cyrus_Smith
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2230
Localisation : Île mystérieuse
Date d'inscription : 02/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Parle-moi de ton puits Empty Re: Parle-moi de ton puits

Message par Le castor bricoleur le Mer 11 Sep 2013 - 22:36

Salut,
Un petit aperçu de mon vieux puits, pas en très bon état. Il fait 7m80 de profondeur et le niveau varie entre 1m et 2m50 selon les années.
Parle-moi de ton puits Img_4210
Parle-moi de ton puits Img_1910
J'ai découvert son existence récemment sous mon jardin, l'ancien propriétaire il y a 50 ans l'avait mentionnée et j'ai donc fini par le trouver assez facilement, la margelle ayant dû être déconstruite et l'ensemble recouvert par deux énormes dalles de pierre. Le pompage est rudimentaire, un simple vide-cave avec une corde et un tuyau d'arrosage pour remplir un arrosoir. Un interrupteur extérieur permet la commande.
On voit des vieux tuyaux de plomb qui doivent correspondre à un ancien pompage, que j'ai coupés par précaution (personne ne se sert de ceux-là, c'est sûr!) ainsi qu'un rejet de flotte inconnu (drain ou eaux pluviales); pas grave si ça pollue l'eau, je m'en sert juste pour arroser.

Pour passer la pompe, j'ai dû découper le bord des deux dalles, juste au milieu (avec une photo ce serait plus explicite), et j'ai fait un regard en béton pour protéger l'ouverture:
le truc en bambou c'est une borne pour la sortie du tuyau.
Parle-moi de ton puits Img_2110
Le castor bricoleur
Le castor bricoleur
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 18/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Parle-moi de ton puits Empty Re: Parle-moi de ton puits

Message par Wanamingo le Jeu 12 Sep 2013 - 23:26

Pour info on repère facilement les puits cachés en hiver: il y a un rond d'herbe non gelée au petit matin au dessus !
Wanamingo
Wanamingo
Modérateur & animateur

Masculin Nombre de messages : 1368
Date d'inscription : 27/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum