Il bâtit un village totalement autonome en France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Il bâtit un village totalement autonome en France

Message par texto31 le Mer 7 Aoû 2013 - 6:22

Rêve un peu fou ou idée géniale d’un précurseur ? Ce père de famille bâtit sa maison “écolo” et veut produire sa nourriture.
Ambiteux. C'est le premier mot qui vient à l'esprit, le tour du propriétaire accompli. Thomas Novince voit grand et pense à long terme. Son projet est indéniablement 'ambitieux”. A double titre. Centré sur le respect de l'environnement, il mise sur les savoirs-faire et savoirs-être humains.
Du lever au coucher du soleil, ce trentenaire, marié et père de deux enfants, tourne sur plusieurs chantiers au lieu-dit du hameau Bouet. Là où avec sa femme, il a investi dans 6 hectares de terrain. Il gère la serre, la bergerie, les vaches, les chèvres, la volière, la production d’énergie avec les 6 panneaux photovoltaïques, le défrichage des terrains et surtout… la construction de sa maison en éco-matériaux.
“L’idée, c’est que si on veut s’en débarrasser, on peut la composter… à part les vis’” s’amuse Thomas. Avec un idéal vers lequel tendre en ne produisant aucun déchet. Ancien diagnostiqueur sécurité gaz, il a opéré une “conversion de vie” en 2003. Une conversion impossible sans le salaire de sa femme, employée à la Caf.“Je bougeais tout le temps, je ne me plaisais plus dans ce travail. J’ai arrêté et méditer. Je me suis intéressé à la botanique, à la nature…”

[b style="font-weight: bold;"]Autonomie alimentaire et énergétique[/b]
En quête d’un autre mode de vie, il s’est attelé à un chantier hors normes. “L’idée est de vivre ici en autonomie, à plusieurs familles avec qui on partagerait des activités. Des moments de rencontre et d’échanges”. Une réinvention du rêve soixante-huitard en quelque sorte. Ou l’adaptation du kibboutz à la mode normande…
Avec l’aide de parents et d’amis, il rénove pour l’heure une vieille bâtisse. Dégagée, il a fallu l’agrandir. Pour réaliser cette extension, le maître d’œuvre a troqué les parpaings pour des ballots de paille enduits. “Je m’inspire de la technique GREB (lire repères) mais je crée aussi mes mortiers. Ce qui m’intéresse, c’est d’inventer.”
La partie basse, exposée plein sud, captera la chaleur pour la diffuser dans le reste dans la maison. Au sol, la dalle de chaux et de lin doit encore sécher avant d’être recouverte de tommettes. “Il faut que ce soit aéré, que les fondations respirent”.
Dehors, des panneaux solaires chauffent l’eau. Des toilettes sèches, un poêle de masse en terre et brique et une éolienne devraient prochainement être aménagés par Monsieur touche-à-tout.

[b style="font-weight: bold;"]“Cohérence de vie”[/b]
Car Thomas aspire à l’autonomie alimentaire et énergétique. Pour l’atteindre, il doit entretenir le potager et la serre arrosée par un bassin de récupération d’eau de pluie de 100 m2, traire les vache et chèvres, nourrir les moutons, poules et cochons…
Le maraîchage le tente aussi. Le couple aimerait ainsi intégrer un système d’échanges de producteurs. Ou encore, “contre des services rendus au jardin ou à la ferme, les gens pourraient repartir avec des denrées”, propose Thomas.
En attendant, parents et enfants patientent dans un mobile-home avant d’enfin entrer dans leur maison. “On tenait à ne pas s’endetter et malgré les crédits d’impôts, l’éolienne et les panneaux photovoltaïques étaient trop onéreux“, précise Thomas.
Le but ultime ? Renouer avec ce que formaient jadis les douze habitations du hameau Bouet. Un doux rêve que Thomas aimerait partager avec d’autres.
Et pour échanger, les idées fusent. “On souhaiterait aménager un camping, des chantiers collectifs avec des agriculteurs bio et promouvoir l’accueil des scolaires”.
Pratique. Pour prendre contact :
www.didi.tom@hotmail.fr

[url=Rêve un peu fou ou idée géniale d’un précurseur ? Ce père de famille bâtit sa maison “écolo” et veut produire sa nourriture. Ambiteux. C'est le premier mot qui vient à l'esprit, le tour du propriétaire accompli. Thomas Novince voit grand et pense à long terme. Son projet est indéniablement 'ambitieux”. A double titre. Centré sur le respect de l'environnement, il mise sur les savoirs-faire et savoirs-être humains. Du lever au coucher du soleil, ce trentenaire, marié et père de deux enfants, tourne sur plusieurs chantiers au lieu-dit du hameau Bouet. Là où avec sa femme, il a investi dans 6 hectares de terrain. Il gère la serre, la bergerie, les vaches, les chèvres, la volière, la production d’énergie avec les 6 panneaux photovoltaïques, le défrichage des terrains et surtout… la construction de sa maison en éco-matériaux. “L’idée, c’est que si on veut s’en débarraser, on peut la composter… à part les vis’” s’amuse Thomas. Avec un idéal vers lequel tendre en ne produisant aucun déchet. Ancien diagnostiqueur sécurité gaz, il a opéré une “conversion de vie” en 2003. Une conversion impossible sans le salaire de sa femme, employée à la Caf.“Je bougeais tout le temps, je ne me plaisais plus dans ce travail. J’ai arrêté et méditer. Je me suis intéressé à la botanique, à la nature…” Autonomie alimentaire et énergétique En quête d’un autre mode de vie, il s’est attelé à un chantier hors normes. “L’idée est de vivre ici en autonomie, à plusieurs familles avec qui on partagerait des activités. Des moments de rencontre et d’échanges”. Une réinvention du rêve soixante-huitard en quelque sorte. Ou l’adaptation du kibboutz à la mode normande… Avec l’aide de parents et d’aimes, il renove pour l’heure une vieille bâtisse. Dégagée, il a fallu l’agrandir. Pour réaliser cette extension, le maître d’œuvre a troqué les parpaings pour des ballots de paille enduits. “Je m’inspire de la technique GREB (lire repères) mais je crée aussi mes mortiers. Ce qui m’intéresse, c’est d’inventer.” La partie basse, exposée plein sud, captera la chaleur pour la diffuser dans le reste dans la maison. Au sol, la dalle de chaux et de lin doit encore sécher avant d’être recouverte de tommettes. “Il faut que ce soit aéré, que les fondations respirent”. Dehors, des panneaux solaires chauffent l’eau. Des toilettes sèches, un poêle de masse en terre et brique et une éolienne devraient prochainement être aménagés par Monsieur touche-à-tout. “Cohérence de vie” Car Thomas aspire à l’autonomie alimentaire et énergétique. Pour l’atteindre, il doit entretenir le potager et la serre arrosée par un bassin de récupération d’eau de pluie de 100 m2, traire les vache et chèvres, nourrir les moutons, poules et cochons… Le maraîchage le tente aussi. Le couple aimerait ainsi intégrer un système d’échanges de producteurs. Ou encore, “contre des services rendus au jardin ou à la ferme, les gens pourraient repartir avec des denrées”, propose Thomas. En attendant, parents et enfants patientent dans un mobile-home avant d’enfin entrer dans leur maison. “On tenait à ne pas s’endetter et malgré les crédits d’impôts, l’éolienne et les panneaux photovoltaïques étaient trop onéreux“, précise Thomas. Le but ultime ? Renouer avec ce que formaient jadis les douze habitations du hameau Bouet. Un doux rêve que Thomas aimerait partager avec d’autres. Et pour échanger, les idées fusent. “On souhaiterait aménager un camping, des chantiers collectifs avec des agriculteurs bio et promouvoir l’accueil des scolaires”. Pratique. Pour prendre contact : www.didi.tom@hotmail.fr]Lien vers l'article[/url]

texto31
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 143
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 23/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il bâtit un village totalement autonome en France

Message par tarsonis le Mer 7 Aoû 2013 - 8:20


________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7988
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il bâtit un village totalement autonome en France

Message par agralil le Mer 7 Aoû 2013 - 20:25

bonne chance a lui, ça va lui faire des longues longues journées, il mangera le fruit de son travail, et nourrira ses enfants avec, c'est surement une chose qui n'a pas de prix

 reste qu'il dépendra encore énormément du revenu de madame, pour habiller, soigner, véhiculer, équiper ou ré-équiper sa famille (les enfants n'auront pas cour à domicile j'imagine ?)

 et, question piège, si madame quitte son emploi, on son mari, comment paiera-t-il les impôts et les taxes ?

 si il reprend le travail, il perd le bétail (et surement une partie des plantations aussi, c'est chronophage), et donc son autonomie

 mais bonne chance à lui quand même (même une moitié d'autonomie vaut mieux que rien)

agralil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 732
Age : 42
Localisation : yvelines
Emploi : employé libre service
Loisirs : rares
Date d'inscription : 24/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum