Palier dans la préparation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Palier dans la préparation

Message par fokeltok le Mar 9 Juil 2013 - 20:18

Salut
Cela fait quelques temps que je fréquente ce forum, et j'en ai retiré de nombreux enseignements, j'ai échangé pas mal de points de vue, j'ai recueilli de très nombreuses infos. Mon mode de vie a un peu changé, certaines habitudes ont changé. Mon habitat évolue, je me prépare...

Mais voilà, en ce moment, pas du tout envie de continuer mes projets, mes stocks, mes apprentissages, mes listes, mes expériences.

Vous arrive-t-il de faire des pauses dans vos "bonnes résolutions", des périodes de "laisser-aller" où s'il arrivait quelque chose, on serait pas prêt du tout mais on s'en fout...
Je sais que j'ai encore quelques réserves, que j'ai atteint certains niveaux, que j'ai acquis certains savoir-faire. Mais là, j'ai envie de passer du temps à profiter de la vie, du XXIe siècle moderne et consumériste (bon, avec mon pouvoir d'achat minable, ça vole pas bien haut...) et mon couteau suisse me sert à me faire les ongles et à décapsuler des bières...

Ce sont peut-être ces préparatifs, ces réserves et ces savoir-faire qui font que j'ai l'esprit plus tranquille et que j'ai envie de "lâcher du lest" aujourd'hui, mais je n'en suis pas sûr. Je le vois plutôt comme un "désintérêt temporaire du risque", un état passager où j'ai envie de ne plus m'en faire et où ces préoccupations m'ennuient alors qu'elles me passionnaient il y a peu.
C'est un peu cyclique, je pense qu'un bon sujet d'expérience nouveau me fera retrouver le goût de l'aventure, mais ce n'est pas pour tout de suite...

Cela vous est-il arrivé depuis que vous avez commencé vos "préparatifs", aussi divers soient-ils ? Comment vivez-vous ces moments de pause, ces "paliers" où on n'avance pas mais où on n'a pas envie d'avancer...  Vous avez quitté le forum un moment ? Vous avez pris des vacances ? Vous êtes revenus à la civilisation et vous avez mis vos toilettes sèches au rencart pour tirer des chasses d'eau par hectolitres entiers ?


Racontez-moi vos moments de "laisser-aller" ou de "ras-le-bol" d'être toujours vigilant et efficace...

fokeltok
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 663
Date d'inscription : 08/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palier dans la préparation

Message par Wanamingo le Mar 9 Juil 2013 - 22:29

Perso j'ai eu une période de flip en découvrant l'univers de la préparation aux risques et en comparant avec mon niveau dérisoire. Du coup j'ai passé les premiers mois à me renseigner à fond et à m'équiper avec du matériel de qualité mais à bon prix car j'ai un budget limité.
J'en ai parlé à des amis mais il n'y en a qu'un que çà a réellement intéressé. Je pense que çà en a inquiété d'autres (notamment quand je leur ai montré triomphalement ma sacoche edc v1.0 qui était assez massive).
Du coup je suis devenu assez discret sur ce sujet.
J'ai toujours mon edc mais bien plus optimisé et adapté à mon style de vie (il fait des merveilles en week end, en urbex etc). Je suis locataire dans une grande ville et je finis mes études, je n'ai rien d'autres que mon bob, quelques outils et un petit stock alimentaire donc je pense que je passe pas trop pour un fou. Le stock de bouffe a quand même bien servi quand j'ai eu un problème de cb...

La préparation m'a pas mal obsédé mais çà a donné un fil directeur à des choses que je faisais de façon décousue: apprendre des techniques de mc gyver, améliorer mon matériel etc, ou à des choses que j'aime, comme la sf ou le camping !
J'ai la chance d'être dans une famille qui bricole et jardine donc on est pas mal équipé. A terme je souhaite bâtir ma maison autonome donc tout çà fait son chemin.
J'aimerais bien avoir un kit NBC  mais vu mon budget çà ne peux pas du tout être une priorité. Il faut savoir aussi vivre et lâcher un peu de lest. Mes achats dans les prochains mois vont vers mon sac et les voyages çà me semble plus urgent! Se préparer à survivre çà peut être un hobby, mais il faut déjà profiter des bons moments de la vie.
Donc bref je n'achète que des choses qui me servent effectivement. J'ai une bonne envie de minimalisme dans ce qui m'entoure.
La préparation a torpillé mon côté décroissant et maintenant j'essaie d'y revenir je pense. Même si quand j'achète un pantalon je suis plus intéressé par ses coutures et sa matière que par son origine de production.

Des fois je me dis que tout çà prend trop de place dans ma vie. Quand ma copine me dit vivons dans un appart en ville, je grimace intérieurement en calculant des trucs fantaisistes pour elle (ou je réfléchis déjà à transformer le futur balcon en permaculture ultra intensive tendre ). J'ai pris pas mal de recul mais des fois j'aimerais arrêter d'y penser si souvent.zinzin

Wanamingo
Modérateur & animateur

Masculin Nombre de messages : 1213
Date d'inscription : 27/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palier dans la préparation

Message par strinkler le Mar 9 Juil 2013 - 23:22

Pour ma part je ne me prépare pas vraiment au sens du vouloir être prêt tout de suite, je profite de l'opportunité qui se présente a moi, je navigue beaucoup sur les différents forum, je me fait mon idée de tous ca, et quand la situation se présente, je vérifie que  ca colle. je ne cherche pas a convaincre a parler de mes opinons mais je profite encore de ce qui viens pour insuffler une réflexion autour de moi. Et ca marche très bien, ma femme a désormais un multitool dans son sac, un briquet, une lampe de poche et un billets de 20€ a son porte clef. Je m'amuse a voir mon entourage s'extasier devant une réparation de fortune, un jean recousus, un lacet remplacer. Il fau t s'ôter de la tête que le matériel et le stock ferons la différence. ca qui fera la différence, c'est la compétence. si tu as compris ca tu as fait 50% de la route. Ceux qui veulent absolument acheter un Mora un Firesteel, des rations de combats, je ne donne pas chère de leurs peaux. si tu a conscience du risque si tu as fait une études de tes risques sérieuse tu as fait un autre pas de 30% , Le matériel viens compenser les derniers 20%.

strinkler
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 707
Localisation : rouen
Emploi : Chef d'équipe, technicien de maintenance indus, palfrenier soigneur.
Loisirs : art martiaux, tir.
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palier dans la préparation

Message par 12lac6 le Mer 10 Juil 2013 - 9:06

je ne sais que dire, il y a des périodes en effet ou je n'ai pas uniquement ce mode de pensée, ce mode de vie (mais c'est difficile quand on vit en ville en appart) mais en général c'est lié, contrairement à ce à quoi on pourrait s'attendre, à un état dépressif passager. Par exemple les qq mois qui ont suivi la mort de mon père.
Mais cela m'a permis d'apprecier le côté "pantry life" qui est le côté d'ailleurs l le mieux et plus développé de ma préparation : j'ai plongé dans les repas tout prêts de mes bocaux....
Mais j'essaie de garder l’œil aux aguets d'une technique à apprendre, mais ces temps ci j'ai du retard (j'avais programmé pour cette année de la préparation de la laine brute à la préparation de la pelote, et hormis une bonne prep théorique je n'ai pas beaucoup avancé).
Même dans ces creux, le fait d'être parmi vous de suivre qq newsletters me permet d'avancer doucement (oui bon avoir bossé à la trousse de secours m'a fait faire un bond interstellaire..).
Merci à vous
Je crois que le plus important dans la préparation n'est pas de développer l’anxiété et la parano mais d'apprendre à apprécier ce que l'on a, déterminer ce qui nous est indispensable et apprendre à se le procurer en cas de problème à notre rythme.

12lac6
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 25/01/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palier dans la préparation

Message par KrAvEuNn le Mer 10 Juil 2013 - 9:44

Salut !

Je pense que ces questions de démotivations, de stagnation, etc, ont pour partie à voir avec nos manières de vivre, de percevoir les risques et les réponses que nous tentons de leur apporter.

Surtout, on ne fait pas les choses par motivation, mais pour deux raisons principalement : par plaisir, ou par nécessité/obligation (contraintes). Croire que tout est affaire de motivation c'est AMHA faire fausse route.

AMHA chaque cas est particulier, mais nous retrouvons fréquemment les mêmes préoccupations, problématiques et des parcours assez similaires : panique suite à la prise de conscience, compilation de documentations, recherche de la préparation au plus large spectre possible, manque d'expérience, isolement, incompréhension de l'entourage, prépa qui n'avance pas assez vite, situation qui ne se dégrade pas aussi vite que craint, etc.

AMHA nombre d'entre nous, notamment au début, placent la barre trop haut et ceci du fait de craintes peut être trop fortes, de sous-estimation de ce qu'une prépa ou une semi autarcie signifient réellement en termes de travail, de compétences à acquérir, de temps et d'argent investis, etc.

AMHA la manière dont sont généralement abordés les thèmes du prepping, de la résilience, de l'autarcie, de l'autosuffisance, etc, sur Internet, est souvent contre-productive. Pour faire court les blogs, sites, forums, etc traitants de ces thématiques font la part belle aux scénarios du pire et aux préparations et aux méthodes "ultimes" qui leur sont appropriés ; préparations et méthodes qui ne sont pas à la portée de tous et qui constituent souvent, AMHA, des solutions inatteignables pour la plupart.

AMHA se projeter dans des scénarios hypothétiques aux conséquences sur le long terme et se préparer en fonction n'est pas la solution la plus pragmatique pour celui qui débute ou qui n'a que peu de temps et de moyens à y consacrer. Mieux vaut commencer par gérer le présent et le très proche avenir, progressivement et de manière pragmatique. Chaque jour faire un petit pas de plus vers plus d'autonomie, de compétences, de résilience, etc et ceci dans le cadre d'une situation bien réelle et contemporaine, en accord avec ses besoins réels et actuels. Gérer les risques actuels et de demain avant de gérer les risques éventuels et hypothétiques d'après demain.

Bref, si vous n'avez plus la motivation c'est peut être parce que vous n'éprouvez pas le besoin réel de mettre en pratique, donc que votre situation ne le demande peut être pas.
Je vais vous dire une chose : rare sont les individus ayant une discipline personnelle assez forte pour gérer un emploi du temps et une organisation du travail par eux même et livrés à eux mêmes. Le seul exemple concret que je connaisse vient des vieux moines. Nous travaillons, faisons des efforts, etc, généralement par contrainte, obligation, etc (parfois par plaisir, toutefois) ; rarement par le fait de notre simple volonté.

Nos sociétés et la mécanisation nous ont quand même passablement épargnées nombre de contraintes et d'efforts ; nous ne sommes plus habitués à l'effort, ni formés aux techniques ou organisés pour se faire. En somme rechercher l'autonomie, la résilience, etc, apparait parfois comme un graal ; inatteignable et il faut se faire violence pour avancer dans cette quête AMHA assez illusoire.

Des auteurs tels que San Giorgio ou l'auteur du blog "survivalblog" nous font rêver et on se dit que si leur idéal de préparation est réalisable par eux alors on peut le faire nous aussi. Mais peut être que, justement et contrairement à l'illusion que donnent nombre de forums, blogs, etc, les choses ne sont pas aussi idéales dans la réalité. Ne vous focalisez pas trop sur ces vitrines que sont les supports internet de la préparation ; perso je doute que tout ce qui y est écrit soit effectivement mis en pratique par leurs auteurs. Préférez débuter avec modestie et pragmatisme.

AMHA il vous faut regarder en face et lucidement si vos objectifs sont atteignables, réalistes, constructifs, etc et, surtout, savoir si les besoins sont réels.

On ne peut pas être toujours efficace et vigilent ; sur le long terme ça te bouffe. Fais ce que tu as à faire pour vivre et améliorer ta condition, fais les choses en fonction de tes priorités réelles (celles qui te permettent de vivre et de survivre au quotidien), etc.
Le monde change mais il est difficile de changer soi-même ; pourtant, si nos moyens financiers baissent, si on se retrouve au chômage, si l'économie plante, etc, il faut alors se donner les moyens de changer. A chacun de trouver ses motivations, que ce soient les obligations envers sa famille, son ventre qui crie famine, etc.

Je pense que le principal de la problématique se tient là. A savoir dans nos besoins réels, dans notre capacité à les combler, dans nos habitudes par essence difficiles à changer, etc.

Quoi qu'il en soit bon courage et ne lâchez pas la patate. clind'oeil

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palier dans la préparation

Message par Aristote le Mer 10 Juil 2013 - 11:05

Personnellement je considère ma préparation comme un loisir utile. J’avance par palier et si je n’ai pas le temps, je remets à plus tard. Donc pas de déception ni d’inquiétude.
Il est vrai que ma préparation concerne une recherche d’autonomie par rapport à une hausse supposée du pétrole dans un futur plus ou moins proche qui va entrainer à la longue une paupérisation et inévitablement un changement radical de nos habitudes. 
 Les gens ne devraient pas seulement avoir un kit d'urgence de 72 heures pour quand l'électricité s'arrête de fonctionner, ils devraient apprendre à vivre par eux même.

Même si tout est possible, je crois moins à l’aspect catastrophe et de toute façon, si une catastrophe arrive il faudra y faire face le moment venu. C’est AMHA l’après catastrophe qui m’inquiète le plus, rupture de l’approvisionnement, des transports, etc.. se préparer à être autonome c’est une façon de faire une pierre deux coups.
Préparer l’avenir qui risque d’aller en s’aggravant si l’on ne trouve pas de solutions et préparer l’après catastrophe si elle arrive.

Si un phénomène doit tout dévaster, tout brûler ou tout irradier autour de nous je préfère être le premier à y passer. (Je sais, c’est plus facile à dire qu’à faire, mais dans une telle situation, à choisir, je préfère ne pas avoir le choix, j’ai plus l’esprit philosophe que suicidaire)

Pour conclure, la recherche d'auto-suffisance est beaucoup plus proche de ma démarche.
Je ne dis pas qu’il ne faut pas se préparer à l’urgence, je suis seulement plus en recherche d’un mode de vie durable, et d’une sécurité financière. Apprendre à vivre par soi-même tout en préservant la planète.
Il y a d’ailleurs une phrase d’origine indienne que j’aime bien, « Nous n'héritons pas de la terre de nos parents, nous l'empruntons à nos enfants »
Attention, je n’ai surtout aucune prétention ni de leçons de vie à donner à qui que ce soit, je suis comme tout le monde, avec mes soucis de la vie courante. Néanmoins, cette façon de penser me permet  d’appréhender les choses plus sereinement et de ne pas... lacher la patate.


Dernière édition par Aristote le Mer 10 Juil 2013 - 23:06, édité 2 fois

________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène

Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3260
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palier dans la préparation

Message par troisgriffes le Mer 10 Juil 2013 - 12:32

J'ai eu une phase de recule par rapport à cela à un momment pour une raison purement financière:

Ne pouvant consacrer qu 'un budget très limité à l'équipement,je m'étais aperçue, qu'à passer mon temps à faire des listes de matèriel que je ne pouvais pas m'acheter immédiatement et qui néssécitait d'économiser ,et a baver devant devant l'écran sur ledit matos top moumoute ,que cela me minait le moral à l'usure.

Donc j'avais fait une semi-pose de deux mois pour reprendre de la distance et relativiser les choses à leur juste valeur.
Durant cette période mon activité c'est limitée à  maintenir la rotation du stock  de nourriture et d'eau.

voilà voilà

troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2353
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palier dans la préparation

Message par hildegarde le Mer 10 Juil 2013 - 22:32

Pas de reel palier pour moi dans la mesure ou la gestion des risques et l'idée de s'autosuffire pour survivre m'habite depuis très longtemps, je ne me prépare pas à quelque chose d'hypothétique dans l'avenir, j'enrichi ma vie d'élements qui rendent mon existence plus en adéquation avec ce que je ressens à l'intérieur.

________________________________________________________
clic flower

hildegarde
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3380
Loisirs : manger des fleurs
Date d'inscription : 14/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mauvaisesherbes.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palier dans la préparation

Message par demeter le Jeu 6 Mar 2014 - 1:46

Bonsoir,

En ce qui me concerne, je crois que KrAvEuNn résume AMHA bien les choses.
J'ai un peu été Néo (matrix) et Oldu, Morpheus (on prends ça au 1er degré hein, pas plus...)

J'ai ouvert les yeux ou plutôt, j'ai regardé autre chose que mon nombril et peu de temps après, comme je l'expliquais a hildegarde dans ma présentation, je me suis aperçu que d'autres pensaient aussi différemment. De là, s'en sont suivis pas mal de raisonnements, de paniques, de capelotractations...


Comme tout bon nouvel "éveillé", on veut se préparer à tout et à son contraire, mais souvent le porte-monnaie dit non. Puis j'ai perdu mon boulot et parfois ça a du bon :
Plus de temps pour réfléchir sereinement, redécouvrir le plaisir de lire sur papier (ça s'est important), croiser les infos, chercher plus loin que ce qu'on veut bien nous dire (comme par ex. en ce moment en Ukraine)  et aussi prendre du recul, trouver la télé de plus en plus désinterressante, vouloir revenir à la vie vraie, retrouver le plaisir de sortir les enfants etc....

Il me reste encore a travailler sur le fait que je ne trouverai pas de job qui soit en accord avec mes valeurs et mes craintes et sur le fait que je doivent mettre de côté "qui je suis" pour maintenir ma famille dans cette société à laquelle je n'adhère plus/ne m'identifie plus.


Je prends la hauteur de la tâche qu'il me reste à accomplir (devenir proprio, entretenir un vieux terrain eventuel replis) pour me détacher, dans la mesure du réalisable, de tout ce qui nous tient dans ce filet à surconsommer.

Par contre, là où je suis content, c'est que j'ai tisser des (nouveaux) liens et que dans le lot il y a bien un illuminé qui comprends ma vision des choses et avec lequel on échange beaucoup sur des sujets qui rassemble ici. Il a même été évoqué déjà le fait de se mutualiser en K2KK... rir 


Bref, tout ça pour dire que je pense qu'un ou plusieurs paliers/pauses me paraissent nécessaires pour une bonne prépa ou un meilleur discernement.
J'oserai même dire pour une bonne hygiène mentale, car vous reconnaîtrez surement que sans pause, il y a vite de quoi tourner parano. (mais est-ce vraiment mal   zarbi  )

PS : 1er message en premium  content

________________________________________________________
J'ai pas mis de signature ! Et alors ?!
Ou alors, "L'inspiration, c'est comme le KK, des fois ça met longtemps a arriver".
ma prépa

demeter
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 175
Age : 35
Localisation : Ain (BGB)
Loisirs : la contemplation, l'observation et une touche d'humour 'bien lourd'
Date d'inscription : 30/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum