Soigner avec du miel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soigner avec du miel

Message par agralil le Lun 1 Avr 2013 - 6:58

sujet divisé depuis là : http://www.le-projet-olduvai.com/t7033-biafine-dans-les-bob

quel miel est ce que tu conseillerai hildegarde ?

il faut un miel assez fluide pour qu'il s’étale sans torturer le brulé, et sans avoir besoin d’être réchauffé, et pas trop fluide, pour qu'il reste couvrir la lésion

et ensuite, tu le remplace ? ou tu attend qu'il soit absorbé pour en remettre une couche ?

l'idée du miel est attirante, mais je n'ai pas eu l'occasion de parler à des gens l'ayant pratiqué eux même

sinon, pour le bob, je n'ai que quelques pansements pour brulures légères, pour mes filles, plus pour rassurer qu'autre chose
et du sérum physiologique, pour rincer abondamment, pas la peine de faire un pansement si de la saleté y reste enfermée

agralil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 732
Age : 42
Localisation : yvelines
Emploi : employé libre service
Loisirs : rares
Date d'inscription : 24/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner avec du miel

Message par hildegarde le Lun 1 Avr 2013 - 12:31

Pour les brûlures,j'utilise du miel liquide, peu importe le type de fleurs. J'utilise celui que j'ai sous la main.

Si c'est une brûlure légère, après avoir passé longuement sous l'eau, je mets un peu de miel puis un petit pansement. En général ça passe en une application.

J'ai eu le cas d'une brûlure profonde sur le gros orteil de mon fils. Le docteur m'avait prescrit biafine et tulle gras. J'ai essayé le premier jour, mais mon fils refusait de garder ça sur le pied, du coup après avoir refait deux fois le pansement, j'ai pensé (et pansé) au miel. là mon fils a gardé le pansement et a semblé être soulagé. je mettais chaque jour, après le bain, du miel sur la plaie, puis protégeais par une compresse tenue par du sparadrap en papier pour que ça reste aéré. la peau brûlée a noircie et a été remplacée en 5 jours la peau par une peau toute rose, j'ai continuer protéger avec un peu de miel, pendant deux jours. maintenant on ne vois plus rien, aucune cicatrice, alors que la brûlure était vraiment profonde d'après le toubib...


Dernière édition par hildegarde le Jeu 11 Avr 2013 - 20:48, édité 1 fois

________________________________________________________
clic flower

hildegarde
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3382
Loisirs : manger des fleurs
Date d'inscription : 14/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mauvaisesherbes.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner avec du miel

Message par serilynpayne le Lun 1 Avr 2013 - 13:25

juste une petite aparté ...
le miel n'est ni liquide , ni pâteux , ni dur en soi . Il est liquide après la récolte puis il vient à cristalliser au cours du temps , plus ou moins rapidement en fonction du type de miel et de la température de stockage.
Un miel déjà cristallisé peut être de nouveau rendu liquide en le chauffant (au bain marie) mais se recristallise par la suite encore plus rapidement .
Pour un usage externe on peu même augmenter la puissance du miel en ajoutant de la propolis .
Je pense pas Agralil que les propriétés du miel réchauffé légèrement modifie le pouvoir cicatrisant , mais par contre modifie les propriétés gustatives .

Et pour finir , en médecine interne , les médecins utilisent bêtement de l'eau pour rincer (fistules etc ...) Donc le sérum Phy n'est pas obligatoire.

mes 2 euros (ça vaut autant que les sesterces Smile )

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner avec du miel

Message par fokeltok le Lun 1 Avr 2013 - 22:52

Salut
Mon épouse a testé cette année la cicatrisation par le miel après une opération du sein (tumeur). On a commencé par trois jours de pansements "classiques" à renouveler chaque jour par une infirmière, puis quatre jours où l'on a dû s'absenter, sans pouvoir faire suivre les soins. Donc pendant ces quatre jours un barbouillage de miel (maison) sur les cicatrices (une de 8cm sur le sein, une autre de 12 cm sous le bras, pas pratique). C'est pâteux, mais ça s'étale quand même assez facilement. Pansement par dessus.
Résultat : quand l'infirmière a repris les soins, elle a constaté qu'elle n'avait plus besoin de revenir... alors qu'il restait encore au moins trois jours de soins sur son ordonnance.
Donc j'ai pu constater un effet cicatrisant qui m'a impressionné.

Toutefois, commencez par tester sur de petites plaies bénignes avant de vous faire une idée, je ne suis pas un gourou du miel, je n'ai rien à prouver, et je me garderai bien de vous détourner de la "sainte médecine" officielle.

Expérience à partager mais à prendre avec toutes les réserves habituelles.

Cordialement
Fokeltok

fokeltok
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 663
Date d'inscription : 08/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner avec du miel

Message par Raffa le Jeu 4 Avr 2013 - 19:23

A priori le chauffage du miel touche aux propriétés cicatrisantes du miel. Le miel de lavande me parlait bien indiqué pour les brûlures,ou simplement du miel avec 1 gte de lavande (ou juste le miel ou juste l'HE de lavande) mais tous les bons miels peuvent être utilisé, sauf le mieli je dirais. Perso je n'essayerai pas de me soigner avec du mieli and co si j'ai d'autres alternatives. Méfiance donc.

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner avec du miel

Message par ghp le Jeu 4 Avr 2013 - 20:15

serilynpayne a écrit:juste une petite aparté ...
le miel n'est ni liquide , ni pâteux , ni dur en soi . Il est liquide après la récolte puis il vient à cristalliser au cours du temps , plus ou moins rapidement en fonction du type de miel et de la température de stockage.
Un miel déjà cristallisé peut être de nouveau rendu liquide en le chauffant (au bain marie) mais se recristallise par la suite encore plus rapidement .
Pour un usage externe on peu même augmenter la puissance du miel en ajoutant de la propolis .
Je pense pas Agralil que les propriétés du miel réchauffé légèrement modifie le pouvoir cicatrisant , mais par contre modifie les propriétés gustatives .

Et pour finir , en médecine interne , les médecins utilisent bêtement de l'eau pour rincer (fistules etc ...) Donc le sérum Phy n'est pas obligatoire.

mes 2 euros (ça vaut autant que les sesterces Smile )

C'est le rapport glucose/fructose et la quantité d'eau qui amènent (ou pas) à la cristallisation, qui se fait autour des "impuretés" du miel.
Par contre, il faut être vigilant pour un réchauffage : il ne fait pas dépasser 63°C (sinon, ça devient du sucre). Et le sucre n'aura pas les mêmes capacités cicatrisante. C'est d'ailleurs pour cela que je n'utiliserai pas les miels de la grande distribution comme produit thérapeutique.

Pour la cicatrisation, je vous ai numérisé un article de l'UNAF sur l'apithérapie : http://www.fichier-pdf.fr/2013/04/04/scan1/

________________________________________________________
« Il y a trois sortes de tyrans. Les uns règnent par l’élection du peuple, les autres par la force des armes, les derniers par succession de race. » - Étienne de La Boétie (Discours de la servitude volontaire)
« Aucun homme n'est né avec une selle et des rênes sur le dos, et aucun non plus n'est né avec des bottes et des éperons pour le monter. » William Rumbolt
Si le climat était une banque,  cela ferait longtemps qu'il serait sauvé.

ghp
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1820
Localisation : Ichi ;)
Date d'inscription : 08/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner avec du miel

Message par hildegarde le Jeu 4 Avr 2013 - 21:13

Raffa a écrit:A priori le chauffage du miel touche aux propriétés cicatrisantes du miel. Le miel de lavande me parlait bien indiqué pour les brûlures,ou simplement du miel avec 1 gte de lavande (ou juste le miel ou juste l'HE de lavande) mais tous les bons miels peuvent être utilisé, sauf le mieli je dirais. Perso je n'essayerai pas de me soigner avec du mieli and co si j'ai d'autres alternatives. Méfiance donc.

qu'appelles-tu "mieli" ?

@GHp : j'ai télécharger ton pdf et impossible de l'ouvrir sans installer un logiciel qui me demande l'autorisation de modifier mon ordinateur...tu n'as pas une solution plus simple pour qu'on puisse visualiser ton document ?

________________________________________________________
clic flower

hildegarde
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3382
Loisirs : manger des fleurs
Date d'inscription : 14/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mauvaisesherbes.org/

Revenir en haut Aller en bas

http://www.le-projet-olduvai.com/t7038-soigner-les-brulures-avec-du-miel?highlight=miel

Message par 12lac6 le Jeu 11 Avr 2013 - 17:35



bonjour,
j'ai trouvé un post qui pourrait intéresser les utilisateurs de miel, Hildegarde m'a indiqué ce fil pour le poster
http://foodstorageandsurvival.com/using-honey-as-a-topical-antibiotic-the-honey-bandage/

je commence par mettre le lien (histoire de ne pas le perdre) puis je vais attaquer la traduction si j'ai l'autorisation de celui qui a publié

12lac6
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 432
Date d'inscription : 25/01/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner avec du miel

Message par Raffa le Sam 13 Avr 2013 - 21:37

qu'appelles-tu "mieli" ?

Le miel "industriel"

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner avec du miel

Message par ghp le Dim 30 Aoû 2015 - 12:44

hildegarde a écrit:
Raffa a écrit:A priori le chauffage du miel touche aux propriétés cicatrisantes du miel. Le miel de lavande me parlait bien indiqué pour les brûlures,ou simplement du miel avec 1 gte de lavande (ou juste le miel ou juste l'HE de lavande) mais tous les bons miels peuvent être utilisé, sauf le mieli je dirais. Perso je n'essayerai pas de me soigner avec du mieli and co si j'ai d'autres alternatives. Méfiance donc.

qu'appelles-tu "mieli" ?

@GHp : j'ai télécharger ton pdf et impossible de l'ouvrir sans installer un logiciel qui me demande l'autorisation de modifier mon ordinateur...tu n'as pas une solution plus simple pour qu'on puisse visualiser ton document ?

Bonjour,

En recherchant des posts anciens pour les valoriser sur le blog, je suis retombé sur celui-ci. J'ai oublié à l'époque de répondre à Hildegarde.  J'ai remis le pdf en ligne sur un autre site, en le modifiant. Tu ne devrais plus avoir de soucis à l'ouvrir.

Voici le plan de cet article intitulé « du miel sur les plaies » de 2012:
- Diversité et composition des miels ;
- Le miel Manuka sur le traitement des plaies ;
- Origine de l'activité biologique des miels : * les substances anti bactériennes * les défensines *
- Composition des miels ;
- intérêt de certains composants organiques ;
- Effet du miel sur les plaies ;
- Action microbienne et antiseptique ;
- Action antalgique ;
- Conclusion
- Effets secondaires.

Il devrait être ici :
https://www.wetransfer.com/downloads/7fc932e98e370c72f71011ef43d026de20150830103631/a84d0d1e6252375c1731f0458bbabb5a20150830103631/5cda95
ou
https://mega.nz/#!PhpTnQYD!fqhvCqfEJBJpueRI1wxdqBManXvrZwczyntutm1ZhKM
ou
http://www.sendbox.fr/1165fad4d0f4cac9/scan1.pdf


Bonne lecture.

________________________________________________________
« Il y a trois sortes de tyrans. Les uns règnent par l’élection du peuple, les autres par la force des armes, les derniers par succession de race. » - Étienne de La Boétie (Discours de la servitude volontaire)
« Aucun homme n'est né avec une selle et des rênes sur le dos, et aucun non plus n'est né avec des bottes et des éperons pour le monter. » William Rumbolt
Si le climat était une banque,  cela ferait longtemps qu'il serait sauvé.

ghp
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1820
Localisation : Ichi ;)
Date d'inscription : 08/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner avec du miel

Message par Sobio le Jeu 28 Jan 2016 - 22:45

Pour les femmes qui allaitent et ont des crevasses (du/des seins): le miel est un excellent traitement en alternance avec le propre lait de la patiente.
De mon expérience professionnelle, je tire la leçon que c'est meilleur que les pommades/crèmes/onguents à la graisse de laine purifiée (lanoline) que l'on vend un bras.

Le lait humain étant très antiseptique, le fait de le répartir sur la zone lésée (aréole) a un effet protecteur tout à fait significatif. D'où le fait de le faire alterner avec le miel.

Sobio
Membre

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 46
Localisation : France métropolitaine
Emploi : Sage-Femme
Loisirs : Karaté, Bataireacht, Lance-pierre, jardinage
Date d'inscription : 23/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner avec du miel

Message par ghp le Ven 29 Jan 2016 - 8:03

Sobio a écrit:Pour les femmes qui allaitent et ont des crevasses (du/des seins): le miel est un excellent traitement en alternance avec le propre lait de la patiente.
De mon expérience professionnelle, je tire la leçon que c'est meilleur que les pommades/crèmes/onguents à la graisse de laine purifiée (lanoline) que l'on vend un bras.

Le lait humain étant très antiseptique, le fait de le répartir sur la zone lésée (aréole) a un effet protecteur tout à fait significatif. D'où le fait de le faire alterner avec le miel.
Mon épouse le faisait  : c'est très efficace.

________________________________________________________
« Il y a trois sortes de tyrans. Les uns règnent par l’élection du peuple, les autres par la force des armes, les derniers par succession de race. » - Étienne de La Boétie (Discours de la servitude volontaire)
« Aucun homme n'est né avec une selle et des rênes sur le dos, et aucun non plus n'est né avec des bottes et des éperons pour le monter. » William Rumbolt
Si le climat était une banque,  cela ferait longtemps qu'il serait sauvé.

ghp
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1820
Localisation : Ichi ;)
Date d'inscription : 08/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner avec du miel

Message par Sobio le Ven 29 Jan 2016 - 20:01

J'en recherche les références: j'ai lu jadis des études médicales nord-américaines sur l'intérêt de l'application de miel sur les cicatrices. C'est très utilisé là bas.
Et quand on sait le prix des pansements hydrocolloïdes...

D'une manière générale, il y a peut-être une réorientation de la médecine occidentale du "zéro microbes" post Pasteur vers le "ta flore est ton amie". Il faudra sans doute des réajustements avant de trouver le juste milieu, celui qui se trouve entre la crasse néfaste et la détersion iatrogène.
L'un des principaux intérêts du miel en application locale -à mon sens-, c'est qu'il favorise la recolonisation d'un site par la flore.

Je ne jurerait pas que le miel soit salvateur sur un site infecté, en revanche!







Dans le cas où cela ne serait pas encore connu de tous, l'un des moyens par lequel nous nous prémunissons des invasions de germes pathogènes, est le recours à d'autres germes dits commensaux (*2) dont notre corps a les moyens de limiter la propagation afin que ceux-ci "occupent le territoire".
Il faut savoir que les micro-organismes se font la guerre entre eux. une guerre principalement chimique. Les premiers antibiotiques naturels extraits comme la célébrissime pénicilline ne sont autres que certaines de ces substances.


Chaque territoire du corps a sa flore spécifique. Sur un adulte, l'ensemble des micro-organismes commensaux représente une masse à peu prés égale à 500g à 1kg.

Leur nombre est supérieur au nombre de cellules du porteur et l'étude du symbiote entéral (colonie occupant nos intestins) tant à montrer que sa composition est corrélé à l'état émotionnel-affectif du sujet. L'étude de ce symbiote est très récente du fait de la difficulté technique de le cultiver in vitro (germes anaérobies); il faut donc s'attendre à d'autres rebondissements.

To be continued...




(*2) Dans ma pratique professionnelle, j'emploie l'image d'un État recourant à une légion étrangère.

Sobio
Membre

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 46
Localisation : France métropolitaine
Emploi : Sage-Femme
Loisirs : Karaté, Bataireacht, Lance-pierre, jardinage
Date d'inscription : 23/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner avec du miel

Message par hildegarde le Ven 29 Jan 2016 - 22:57

si le miel est efficace aussi sur plaie infecté (testé et approuvé) favorise l'assainissement et la cicatrisation plus rapidement que les produits allopathiques.

le seul defaut du miel c'est qu'il colle ! Smile

________________________________________________________
clic flower

hildegarde
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3382
Loisirs : manger des fleurs
Date d'inscription : 14/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mauvaisesherbes.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner avec du miel

Message par ghp le Sam 30 Jan 2016 - 0:21

Pour les craintifs,  il y a  du miel conditionné de manière à être utilisé en milieu médical avec des garanties d'innocuite.  Je ne sais plus le nom,  mais c'est assez connu  (miel néo-zélandais).

________________________________________________________
« Il y a trois sortes de tyrans. Les uns règnent par l’élection du peuple, les autres par la force des armes, les derniers par succession de race. » - Étienne de La Boétie (Discours de la servitude volontaire)
« Aucun homme n'est né avec une selle et des rênes sur le dos, et aucun non plus n'est né avec des bottes et des éperons pour le monter. » William Rumbolt
Si le climat était une banque,  cela ferait longtemps qu'il serait sauvé.

ghp
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1820
Localisation : Ichi ;)
Date d'inscription : 08/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner avec du miel

Message par Sobio le Sam 30 Jan 2016 - 5:30

Ce n'est pas le risque de voir de miel apporter des germes à une plaie infectée qui me tarabusterait, c'est juste le fait qu'il est un excellent aliment clind'oeil
Mais c'est un a priori théorique et personnel, celui selon lequel le mode d'action du miel est d'être un facteur de croissance bactérien.

Le plus intéressant serait que je trouve des études des effets du miel en cas de plaie infectée. Si les américains ont étudié ses effets sur la cicatrisation de plaies non infectées type cicatrice d'intervention chirurgicales, alors ils ont du chercher de ce côté. A moi de trouver.
En attendant: primum non nocere (premièrement ne pas nuire)

Sobio
Membre

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 46
Localisation : France métropolitaine
Emploi : Sage-Femme
Loisirs : Karaté, Bataireacht, Lance-pierre, jardinage
Date d'inscription : 23/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner avec du miel

Message par tarsonis le Sam 30 Jan 2016 - 8:55

Salut !
Sobio a écrit:
Le plus intéressant serait que je trouve des études des effets du miel en cas de plaie infectée.

En tant que source scientifique, je te conseille les reviews du site du National Center for Biotechnology Information, qui compile beaucoup d'études médicales.
Ex : Wound healing activity of honey: A pilot study

De mémoire, j'ai lu plusieurs études qui menaient à faire tout de même des distinctions par type de plaies, pour lesquels le traitement n'a pas la même efficacité. clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7991
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner avec du miel

Message par JCC le Sam 30 Jan 2016 - 11:24

ici au village,
- mon client le plus important est le vétérinaire, les cas les plus difficiles sont soignés au miel
- les fermiers viennent régulièrement m'acheter du miel pour les plaies ouvertes , bétail qui se prennent dans une clôture.

JCC
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 208
Emploi : retraite
Loisirs : botanique, cuisine , petit élevage
Date d'inscription : 07/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner avec du miel

Message par Sobio le Sam 30 Jan 2016 - 22:33

Merci.

Je cherche à convaincre les collègues. Pour cela, il va falloir que je sorte un papier qui provienne du Journal of American Medical Association, de l'American Journal of Obstetrics and Gynaecology, du New England Journal of Medecine ou du Lancet (revues à comité de lecture exigeantes comme une belle mère quant aux méthodologies employées).

Si non, je pourrais me brosser.

Sobio
Membre

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 46
Localisation : France métropolitaine
Emploi : Sage-Femme
Loisirs : Karaté, Bataireacht, Lance-pierre, jardinage
Date d'inscription : 23/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner avec du miel

Message par troisgriffes le Dim 31 Jan 2016 - 8:48

Une petite question:
J'ai souvenir d'une histoire de botulisme infantile due à l'ingestion de miel chez de très jeunes enfants.
L'utilisation de miel pour soigner des crevasses mammaires ne pourrait il pas être une autre voie de contamination possible?

troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2357
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner avec du miel

Message par JCC le Dim 31 Jan 2016 - 9:11

il est un fait que les nourrissons ne peuvent manger du miel, leurs défenses naturelles ne sont pas encore complètes

JCC
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 208
Emploi : retraite
Loisirs : botanique, cuisine , petit élevage
Date d'inscription : 07/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner avec du miel

Message par cerise le Dim 31 Jan 2016 - 9:41

ghp a écrit:Pour les craintifs,  il y a  du miel conditionné de manière à être utilisé en milieu médical avec des garanties d'innocuite.  Je ne sais plus le nom,  mais c'est assez connu  (miel néo-zélandais).
Il s'agit du miel de manuka. Voir par ex. ici

cerise
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1129
Date d'inscription : 04/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://marmite-norvegienne.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner avec du miel

Message par Catharing le Dim 31 Jan 2016 - 10:29

Merci pour le lien tarso,il y a au moins une étude sur le Lancet (voir sur Medline)study

Greenwood, D. 1993. Honey for superficial wounds and ulcers. Lancet 341(8837):
90-91.


Après,la littérature est assez fournie mais j'ai du mal à imaginer la mise en place d'un protocole de soins ..avec tout ce que cela sous entend.
A priori,seul le CHU de Limoges (chir visc) d'après le doc de cerise ,a établi un tel protocole ,assez contraignant semble-t-il ..

Sinon question études ,il y a de quoi lire pendant les longues soirées de garde  de veille clind'oeil'bon courage je me suis endormi en lisant la première...mrsgreen

• Assise, Descottes B. (dir.). Le miel comme agent cicatrisant. 115 p. Thèse
d’exercice : Médecine. Toulouse : Toulouse III : 2004.


•Bera A,AlmeidaMuradianLB,Sabato SI S.F. Effect of gamma radiation on honey
quality control. Radiation physics and chemistry, 2009, vol. 78, n°7-8, p. 583-584.


•Descottes B. Cicatrisation par le miel, l’expérience de 25 ans. Phytothérapie,
2009, vol. 7, n°2, p. 112-116.

• Goethe P. Le miel comme traitement local désinfectant et cicatrisant des plaies.
Phytothérapie, 2009, vol. 7, n°2, p. 91-93. • HUTT N., DE BLAY F., HOYET C.
[et al.]. Allergie alimentaire par ingestion de pelotes de pollen. Revue française
d’allergologie et d’immunologie clinique, 1989, vol. 29, n°3, p. 147-148.
• JonardL,BanuL,PressacM,Just J,Bahuau M. Les défensines en physiopatologie
humaines. pédiatrie, 2010, vol. 17, n°9, p. 1288-1292.
• King L-A ,Popoff M-R ,Mazuet C. [et al.]. Le botulisme infantile en France.
Archives de
•KwakmanP.H,Te Velde A,DeBoer L. [et al.]. How honey kills bacteria. FASEB
journal, 2010, vol. 24, n°7, p. 2576-2581.
• Lachman J,Orsak Mcjtmankova AKovarova. Evolution of antioxidant activity
and total phenolics of selected Czech Honeys. Food Science and Technology,
2010, vol.43, n°1, p. 52-58.
• Le Cerf JM. Effets métaboliques du fructose et du miel. Phytothérapie, 2009,
vol.7, n°2, p. 83-86.
• Meda A A,Lamien CE, Marco R [et al.]. Determination of the total phenolic,
flavonoïde and proline contents in Burkina Fasan honey, as well as their radical
scavenging activity. Food Chemistry, 2005, vol. 91, n°3, p. 571-577.
• Snowdow JA Cliver D. Microorganisms in honey. International journal of
Microbiology, 1996, vol. 31, n°1-3, 1996, p. 1-26.
• Molan, P.C. 2001. Why honey is effective as a medicine. 1. Its use in modern
medicine. In “Honey and Healing,”
• Molan, P.C. 2002. Selection of honey as a wound dressing. Waikato Honey
Research Unit, University of Waikato,
• Molan, P.C. 1992. The antibacterial activity of honey. 1. The nature of antibacterial
activity. Bee World 73: 5-28
• Molan, P.C. 1992. The antibacterial activity of honey. 2. Variation in the potency
of the antibacterial activity.Bee World 73: 59-76.
• Molan, P.C. 1996. Honey for treatment of infections. Bee Informed 3(2): 6-9. •
Molan, P.C. 1992. The antibacterial activity of honey. 1. The nature of antibacterial
activity. Bee World 73: 5-28.
• Molan, P.C. 2002. Honey as an antimicrobial agent. Waikato Honey Research
Unit, University of Waikato,
• Molan, P.C. 2002. What’s special about active manuka honey. Waikato Honey
Research Unit, University of Waikato,
• Molan, P.C. 2001. Why honey is effective as a medicine. 2. The scientific
explanation of its effects. In Cardiff, UK.
• Molan, P.C. 2002. The evidence for honey promoting wound healing. Univ•
Molan, P.C. and Allen, K.L. 1996. The effect of gamma-irradiation on the
antibacterial activity of honey. J. Pharm.Pharmacol. 48: 1206-1209.
• Molan, P.C. 2002. Re-introducing honey in the management of wound and
ulcers—theory and practice. Ostomy Wound Manage. 48(11). In press.
• Molan, P.C. 2002. Where to get honey for medical use. Waikato Honey Research
Unit, University of Waikato,
• “Honey and Healing,” ed. P. Munn and R. Jones. International Bee Research
Association, Molan, P.C. 2001. Potential of honey in the treatment of wounds
and burns. Am. J. Clin. Dermatol. 2(1): 13-19.university Of Waikato—Honey
Research Unit,
• Bergman, A., Yanai, J., Weiss, J., Bell, D. and Menachem, P.D. 1983. Acceleration
of wound healing by topical application
of honey, an animal model. Am. J. Surg. 145: 374-376.
• White, J.W., Subers, M.H. and Schepartz, A.I. 1963. The identification of inhibine
the antibacterial factor in honey, as hydrogen peroxide and its origin in a honey
glucose-oxidase system. Biochem. Biopysi. Acta 73: 57-79.
• Temnov, V.A. Bactericidal properties of honey and utilization of honey and other
beekeeping products for healing of wounds. Bee World
ino acids in honey.Chirality 6: 270-27
• Bogdanov, S. 1989. Determination of pinocembrin in honey using HPLC. J.
Apicultural Res. 28(1):
• Berenbaum, M., Robinson, G. and Unnevehr, L. 1995-1996. Antioxidant
properties of • Subrahmanyam, M. 1991. Topical application of honey in treatment
of burns. Br. J. Surg. 78: 497-498.
• Subrahmanyam, M. 1993. Honey impregnated gauze versus polyurethane film
(OpSite®) in the treatment of burns- 25(11): 86-87.
• Gubin, A.F The beekeeping institute during the war: honey in medicine.
Pchelovodstvo (1): 25-29.
• Blomfield, R. Honey for decubitus ulcers. JAMA 224(5): 905.
• Efem, S.E.E. Clinical observation on the wound healing properties of honey. Br.
J. Surg. 75: 679-681.
• Efem, S.E.E., Udoh, K.T. and Iwara, C.I. 1992. The antimicrobial spectrum of
honey and its clinical significance.Infection 20(4): 228-229.
• McInerney, R.J.F. Honey—a remedy rediscovered. J. R. Soc. Med. 83(2): 127.
• Grange, J.M. Reply: honey and propolis as possible promoters of the healing of
ulcers in leprosy.Lepr. Rev. 61(2): 195.
• Somerfield, S.D. 1991. Honey and healing. J. R. Soc. Med. 84(3): 179.a
prospective randomised study. Br. J. Plast. Surg. 46: 322-323
• Subrahmanyam, M. 1993. Storage of skin grafts in honey. Lancet 341: 63-64.
•. Subrahmanyam M 1993 Honey impregnated gauze versus polyurethane
film(OpSite) in the treatment of burns—a prospective randomised study.
Br J Plast Surg ; 46:322–3.
• Subrahmanyam, M. 1994. Honey impregnated gauze versus amniotic membrane
in treatment of burns.Burns 24(4): 331-333.
• Subrahmanyam, M 1994 A prospective randomised clinical and histologicial
study of superficial burn wound healing with honey and silver sulfadiazine. Burns
24: 157-161.
• Subrahmanyam, M. 1996. Honey dressing versus boiled potato peel in the
treatment of burns: a prospective randomized study. Burns 22(6): 491-49
• Subrahmanyam M1998 A prospective randomised clinical and histological
study of superficial burn wound healing with honey and silver sulfadiazine.
Burns 24:157–61.
• Bourne, I.H.J. 1991. Honey and the healing of leg ulcers. J. R. Soc. Med. 84: 11.

• Phuapradit, W. and Saropala, N. 1992. Topical application of honey in treatment
of abdominal wound disruption.J.Obstet.Gynaecol. 32(4): 381-384


• 


• Adesunkanmi, K. and Oyelami, O.A. 1994. The pattern and outcome of burn
injuries at Wesley Guild Hospital, Ilesha,
Nigeria: a review of 156 cases. J. Trop. Med. Hyg. 97: 108-112.
• Munstedt, K. and Lang, U. 1997. Honey’s wound healing properties. Am. Bee
J. 137(4): 296-297.
• Ndayisaba, G., Bazira, L. and Habonimana, E. 1992. Treatment of wounds with
honey. 40 cases.Presse-Med. 21(32): 1516-1518. (Abstract only - French.) -113.
•Radwan, S.S., El-Essaway, A.A. and Sarhan, M.M. 1984. Experimental evidence
for the occurrence in honey of specific substances active against microorganisms.
Zid. Mikrobiol. 139: 249-255.
• Flodhazi, G. 1994. Analysis and quantification of sugars in honey of different
botanical origin using high performance liquid
chromatography. Acta Alimentaria 23(3): 299-311.
• Pawlowska, M. and Armstrong, D.W. 1994. Evaluation of enantiomeric purity of
selected am Illinois honeys. Grant Proposal for National Honey Board. University
of Illinois at Urbana-Champaign.
• Rosenblat G., Angonnet, S., Goroshit, A. Tabak, M. and Neeman, I. 1997.
Antioxidant properties of honey produced by bees fed with medical plant
extracts. In “Proceedings of the International Conference on Bee Products:
Properties,Applications and Apitherapy” held in Tel Aviv, Israel, May 26-30, 1996,
p. 49-55. Plenum Press, New York.
• Frankel, S. Robinson, G.E., and Berenbaum, M.R. 1998. Antioxidant capacity
and correlated characteristics of 14 unifloral
honeys. J. Apicultural Res. 37(1): 27-31


• Allen, K.L., Molan, P.C. and Reid, G.M. 1991. A survey of the antibacterial
activity of some New Zealand honeys.J. Pharm. Parmacol. 43: 817-822.
• Allen, K.L., Molan, P.C. and Reid, G.M. 1991. The variability of the antibacterial
activity of honey. Apiacta 26: 114-21.
• Morse, R.A. and Flottum, K. 1990. “The ABC & XYZ of Bee Culture,” 40th ed.
The A.I. Root Co., Medina, OH.
• Molan, P.C. and Russell, K.M. 1988. Non-peroxide antibacterial activity of some
New Zealand honeys.J. Apicultural Res. 27(4): 252-256.
• Willix, D.J., Molan, P.C. and Harfoot, C.G. 1992. A comparison of the sensitivity
of wound-infecting species to the antibacterial activity of manuka honey and other
honey. J. Appl. Bacteriol. 73: 388-394.
• Cooper, R.A., Molan, P.C. and Harding, K.G. 1999. Antibacterial activity of
honey against strains of Staphylococcus aureus from infected wounds. J. R. Soc.
Med. 92: 283-285.
• Tomlinson, J.T. and Williams, S.C. 1985. Antibiotic properties of honey produced
by the domestic honey bee Apis mellifera .
• Molan, P.C., Smith I.M. and Reid, G.M. 1988. A comparison of the antibacterial
activities of some New Zealand honeys.J. Agric. Res. 27(4): 252-256.
• Basson, N.L. and Grobbler, S.R. 1997. The effect of honey on human tooth enamel
and oral bacteria. In “Proceedings of the International Conference on Bee Products:
Properties, Applications and Apitherapy” held in Tel Aviv, Israel,May 26-30,
wound infections due to gram positive and gram negative bacteria
following caesarean sections and hysterectomies. Eur J Med Res 1999;4: 126–30.
•. Johnson DW, van Eps C, Mudge DW, et al. Randomized, controlled
trial of topical exit-site application of honey (Medihoney) versus mupirocin
for the
• Nakano, H., Yoshikuni, Y., Hashimoto, H. and Sakaguchi, G. 1992. Detection of
Clostridium botulinum in natural sweetening. Int. J. Food Microbiol. 43: 183-195.
• Nakano, H. and Sakaguchi, G. 1991. An unusually heavy contamination of
honey product with Clostridum botulinum Type F and Bacillus alvei. FEMS
Mircrobiology Letters 79: 271-178.
• Midura, T.F., Snowden, S. Wood, R.M. and Arnon, S.S. 1979. Isolation of
Clostridium botulinum from honey.J. Clin.Microbiol. 9(2): 282-283.
• Sugiyama, H., Mills, D.C. and Kuo, L.J.C. 1978. Number of Clostridium
botulinum spores in honey.J. Food Prot. 41(11): 848-850.
• Taormina, L.R., Niemara, B.A. and Beuchat, L.R. 2001. Inhibitory activity of
honey against foodborne pathogens as influenced by the presence of hydrogen
peroxide and level of antioxidant power. Int. J. Food Microbiol. 69: 217-225.
• Mundo, M.A., Padilla-Zakour, O.I. and Worobo, R.W. 2002. Antimicrobial
activity of honey against food pathogens and food spoilage microorganisms.
Presented at Ann. Mtg., Inst. of Food Technologists, Anaheim, CA, June 15-19.
• Cooper, R. 2001. How does honey heal wounds? In “Honey and Healing,” ed. P.
Munn and R. Jones. International Bee Research Association, Cardiff, UK.

• Allen, K.L., Hutchinson, G. and Molan, P.C. 2000. The potential for using honey
to treat wounds infected with MRSA and VRE. Presented at the First World Healing
Congress, Melbourne, Australia, Sept. 10-13.

• Dunford, C., Cooper, R.A. and Molan, P.C. 2000. Case Report: Using honey as
a dressing for infected skin lesions.Nursing Times 96(14): 7-9.


• Postmes, T.J., Bosch, M.M.C., Dutrieuex, R., van Baare, J. and Hoekstra, M.J.
1997. Speeding up the healing of burns with honey.
• Postmes, T. 2001. The treatment of burns and other wounds with honey. In “Honey
and Healing,” ed. P. Munn and R.Jones. International Bee Research Association,
Cardiff, UK.

• Gheldof, N., Wang, X. and Engeseth, N.J. 2002. Identification and quantification
of antioxidant components of honeys from various floral sources.
• Geldolf, N. and Engeseth, N. 2002. In vitro and ex vivo antioxidant effect of
honey. Presented at Ann. Mtg., Inst. of FoodTechnologists, Anaheim, CA, June
15-19.
• Schramm, D.D. and Keen, C.L. 2002. Buckwheat honey, a natural sweetener,
conveys antioxidant protection to healthy human subjects. Presented at Ann. Mtg.,
Inst. of Food Technologists, Anaheim, CA, June 15-19. National Honey Board.
University of Illinois at Chicago.
• Levy SB. The antibiotic paradox: how misuse of antibiotics destroys
their curative powers. Cambridge: Perseus Publishing, 2002.
•. Levy SB, Marshall B. Antibacterial resistance worldwide: causes, challenges
and responses. Nat Med 2004; 10:S122–9.
• Cooper RA, Halas E, Molan PC. The efficacy of honey in inhibiting strains
of Pseudomonas aeruginosa from infected burns. J Burn Care Rehabil 2002;
23:366–70.
• Cooper RA, Molan PC, Harding KG. The sensitivity to honey of gram positive
cocci of clinical significance isolated from wounds. J Appl Microbiol 2002;
93:857–63


________________________________________________________
"Les choses ne changent pas, change ta façon de les voir, cela suffit".

Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 4080
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soigner avec du miel

Message par Sobio le Lun 1 Fév 2016 - 2:31

Thanks a lot, master.

Fort heureusement, il y a moyen de faire des priorités et de déterminer ce qu'on lira...en dernier...peut-être.
Les méthodes en premier lieu déterminent la pertinence: taille des groupes étudiés, moyens et critères d'inclusion etc...
jesus

Sobio
Membre

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 46
Localisation : France métropolitaine
Emploi : Sage-Femme
Loisirs : Karaté, Bataireacht, Lance-pierre, jardinage
Date d'inscription : 23/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum