[Finance] Monnaies d'échanges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Finance] Monnaies d'échanges

Message par Canis Lupus le Sam 12 Mai 2007 - 21:44

________________________________
Arthus : Voilà donc un sujet pour préparer notre sortie de la civilisation marchande et...

Bertrand : Quoi ?? Shocked Tu veux sortir de la civilisation marchande et tu préconises d'acheter des pièces d'or ?? Mais t'es pas logique mon gars ! scratch

Arthus
: Pas di proublème ! Tu prends tes bifetons, tu te torches avec et basta, plus de société marchande ! Very Happy

Bertrand : Non t'es pas bien mon pote...Va consulter ! :x Quand on dit sortir de la société marchande, c'est aussi supprimer les systèmes qui permettent l'accumulation des richesses, va lire Pura Vida ! Rolling Eyes

Arthus : Mais alors quoi ? Tu veux que ji ti donne un truc ? Sans monnaie ti te fais entuber ! :evil:
_______________________________

Comme vous l'aurez compris, il s'agit de savoir avec quoi se feront les échanges à l'avenir, après que le tissue industriel ne soit plus assez dense pour que nous puissions imprimer des billets non copiables. Le troc ? Ce n'est pas la panacée, car même avec une économie relocalisée au niveau régionale, je me vois mal tenir un livre de compte pour le cas où le bonhomme n'ai pas assez d'objets/services à troquer.
La discussion est ouverte, je suis partisan des pièces d'or et d'argent, à l'ancienne.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Finance] Monnaies d'échanges

Message par Andros le Sam 12 Mai 2007 - 21:52

Tiens, j'avais il y a un certain temps imaginé un système d'échange basé sur la calorie, bon certes limité à la bouffe, mais dans une situation de survie c'est le plus important à échanger.
Dans un contexte de pénurie d'énergie on pourrait parler d'équivalent-joule (combien de joules cela représente, combien de joules cela a-t-il coûté, une heure de travail manuel vaut tant de joules etc.)

Sinon, le sel était un support courant du troc sous l'empire romain et au Moyen-Age. Ca a l'avantage d'être une référence assez universelle, ca a l'inconvénient de se dissoudre ou d'être bouffé.

Bon, sinon qui dit monnaie dit banque centrale, si on en est là c'est que les affaires sont reparties (jusqu'au prochain krach bien entendu).

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1133
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Finance] Monnaies d'échanges

Message par Rammstein le Sam 12 Mai 2007 - 22:41

De ce que j'ai vu dans les campagnes russes, le sucre est une denrée très recherchée et ayant valeur de monnaie d'échange dans les coins les plus reculés. Avec du sucre, on peut fabriquer de la Samagonotchka (vodka artisanale qui parfois rend aveugle), conserver des fruits, faire des pâtisseries, etc.

Cela rejoint la théorie d'Andros exposée ci-dessus.

Le sucre que j'achetais sur les marchés en 1998 provenait essentiellement... de Chine !

Et n'oublions pas non plus le pinard, qui dans l'Antiquité voyageait sur des milliers de kilomètres !

Enfin, la cigarette me semble également un bon produit de négoce. Un fumeur en manque est prêt à tout pour s'en griller une !

Rammstein

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 5005
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Finance] Monnaies d'échanges

Message par Petrus16 le Mar 15 Mai 2007 - 15:46

Rammstein a écrit:
Et n'oublions pas non plus le pinard, qui dans l'Antiquité voyageait sur des milliers de kilomètres !

Rammstein

Les affaires reprennent!! 8)

A mon avis tout ce qui se bouffe et qui peut se conserver: le blé, la galette, euh l'oseille!
"Touche pas au Grisby .......!"
Pendant les premiers temps, on va se retrouver dans une situation où une boîte de raviolis s'échangera contre un Rembrand affraid
Et après, les gens n'auront plus rien à échanger...Ah si:
le plomb!

Petrus.

Petrus16
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 1640
Age : 44
Date d'inscription : 14/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Finance] Monnaies d'échanges

Message par Capausoleil le Mar 15 Mai 2007 - 19:09

Je pense aussi que la bouffe auras une tres grande valeur et pendant un bon bout de temps apres le "crack".....
En fait il faut deja avoir assurer ses moyens de subsistances (besoins vitaux) avant de pouvoir accorder une quelconque valeur à des metaux fussent ils precieux !
Les matieres grasses seront tres dur à se procurer et auront beaucoup de valeur ainsi que les vitamines et les semences !

Capausoleil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 866
Date d'inscription : 17/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Finance] Monnaies d'échanges

Message par geispe le Mar 15 Mai 2007 - 19:14

s'il y a des problèmes de ressources alimentaires - et c'est inévitable (agriculture = pétrole, récolte = attendre toute une année et ... grand nombre de bouches à nourrir) - seul ce qui se mange aura valeur d'échange... et pas longtemps je pense ; donc après un court moment, quand on aura tout mangé... on risque d'être très mal... je n'ose même pas imaginer ce que çà peut donner si soixante millions de personnes (et tous les autres ailleurs aussi) n'ont plus rien à manger car selon le scénario, je ne vois pas bien, pour l'instant, d'où viendrait le casse-croûte... je suis à la recherche de solutions...
alors pour en revenir aux monnaies d'échange, dans ce cas...
je rejoins l'avis de Petrus :
"Et après, les gens n'auront plus rien à échanger..."

________________________________________________________
http://rythmescycleshumains.blogspot.com/
http://monotarcie.blogspot.com/

geispe
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 642
Age : 69
Localisation : alsace
Emploi : retraité
Date d'inscription : 07/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Finance] Monnaies d'échanges

Message par geispe le Mar 15 Mai 2007 - 20:13

<<<En partie de la mer, mais à l'ancienne bien sûr!>>>

je pense aux terriens :-)
et la mer est déjà bien vide... semble-t-il...

________________________________________________________
http://rythmescycleshumains.blogspot.com/
http://monotarcie.blogspot.com/

geispe
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 642
Age : 69
Localisation : alsace
Emploi : retraité
Date d'inscription : 07/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Finance] Monnaies d'échanges

Message par Venka le Jeu 17 Mai 2007 - 15:22

Aristote affirmait déjà qu'avant l'usage de la monnaie, les hommes échangeaient ce qui manquait aux uns et était trop abondants aux autres. Le passage direct du troc à la monnaie est pourtant une vue de l'esprit. Certains objets avaient une valeur d'échange abstraite. Les boeufs destinés aux sacrifices faisaient partie de ces 'paléomonnaies' qui réglaient les naissances, les mariages, les deuils et servaient à déclarer la guerre ou à faire la paix.

Le mot 'pecunia' qui donna ensuite dans notre langue des mots comme pécule ou pécunier vient du terme 'de pecus' qui signifie troupeau et que les romains employaient pour désigner la monnaie à l'époque où toute propriété était désignée en têtes de bétail. 'capita' 'qui sgnifie tête de bétail, a donné, quant à lui, le mot capital.

10.000 ans avant Jésus-Christ, au paléolithique supérieur, les paléomonnaies étaient plutôt l'ambre ou l'obsidienne, tandis que l'homme de Cro-Magnon utilisait des coquillages en guise de monnaie. Cette pratique se retrouve en Afrique où des coquillages (cauris) étaient percés et enfilés par liasses de 12, 20, 40 ou 100 unités. (Cette pratique a encore cours dans le Sud du Burkina Faso. Ailleurs en Afrique, les achats se faisaient avec des perles en dans d'autres endroits, la monnaie d'échange était le sel.

"Comment çà tu veux que je te prète de l'argent ! Mais çà ne pousse pas sur les arbres !

Vous avez sûrement déjà entendu cette expression, mais savez-vous quelle est sont origine ? Ce sont tout simplement les conquistadores espagnols au XVIème siècle qui l'auraient ramené en Europe lorsqu'ils s'aperçurent que les Aztèques et les Mayas se servaient de graines de cacao comme monnaie d'échange.

Les premières pièces d'or

La pratique monétaire a progressé avec le développements des Etats pour évaluer les tributs, les impôts et les taxes. L'or et l'argent furent d'abord estimés au poids. En fait, les premières pièces seront tout simplement des tranches de lingot (chez les Hittites, on garnissait son porte-monnaie de lingots de fer. D'ailleurs, n'en déplaise au chercheurs de trésors, les célèbres mines du roi Salomon étaient en réalité ... des mines de cuivre)

Puis, afin de prévenir la fraude et d'accélérer les transactions, on imagina des pièces de monnaie proprement dites, pesées d'avance et dont la valeur (monnaie de compte) était définie et garantie par l'effigie du prince.

C'est en Anatolie, où coule la rivière Pactole (mot qui nous sert aujourd'hui à désigner une grosse fortune ou un gros tas d'argent) qui charriaient dans son lit de multiples paillettes d'or que Crésus (d'où l'expression 'riche comme Crésus'), roi de Lydie, frappa vers 550 avant Jésus-Christ, les premières pièces d'or. C'est le début de la longue histoire du pouvoir et de l'argent.

En ce qui concerne notre chère (à tout point de vue) monnaie, le mot 'franc' débute avec une prise d'otage : En 1360, afin de libérer leur roi Jean le Bon capturé à la bataille de Poitiers, ses sujets paient une rançon de trois millions d'écus d'or. On frappe à cet effet une pièce où le souverain est représenté sur un cheval, brandissant une épée de la main gauche. Elle permit au roi de revenir franc (c'est à dire affranchi) dans son royaume. Ce nom resta à la pièce et se substitua souvent à la livre.

Mais, durant ce Moyen Age finissant, quelques grands seigneurs, roitelets de province, frappaient encore leur propre monnaie. Un marchand parisien pouvait avoir en caisse des livres et des sous tournois, parisis, mansois et chacune de ces monnaies était estimée en denier forts, bons, faibles, selon l'année d'émission. Ce n'est qu'avec Louis XIV que la livre eut un cours exclusif. D'ailleurs, d'où vient le mot 'banque' ? Banque vient du latin 'banca' qui signifie 'banc'. Au Moyen-Age, puisque chaque seigneur, chaque évèque, et dans les villes, l'assemblée des notables, frappaient leur propre monnaie, une pièce ayant cours dans un lieu n'était quelque fois pas valable dans la ville ou le village voisin. C'est ainsi que naquit la profession de banquier qui ne fut primitivement qu'un agent de change. Il s'installait les jours de marchés sur un banc, échangeant son argent, avec profit évidemment, contre celui qu'on lui présentait. Celà se pratiquait non seulement au plan local ou régional mais aussi à l'occasion des foires internationales comme celle de Lyon par exemple.

Les techniques de frappe étant rudimentaires, la fraude se généralise. Des espèces métalliques contenant moins de métal précieux qu'une autre frappée de la même valeur prolifèrent : ce sont les billons. Les changeurs, marchands, collecteurs d'impôts et autres billoneurs retiraient les pièces les plus lourdes de la circulation pour les vendre au poids et à bon prix chez les orfèvres. Ils faisaient ainsi un bénéfice sur la valeur nominale. D'autres gratte-monnaie besogneux, rognaient aussi sur le métal précieux dans le but d'en produire plus pour la même quantité.

On s'emparait pour l'exemple de quelques contrevenants que l'on faisait bouillir dans des chaudrons. Mais rien n'y fit. On en vint alors à imposer le pesage des pièces pour garantir les pièces. Lorsque le budget était en déficit, le roi lui-même sacrifiait à cette pratique : Louis XIV faisait fondre à l'Hôtel des monnaies les pièces pour en créer de nouvelles, du même aloi que les anciennes, mais d'un poids diminué, permettant ainsi d'en tailler plus dans un même lingot.

De la pièce au billet

La monnaie ancienne était une monnaie-marchandise ayant une valeur réelle. Aujourd'hui, c'est une valeur-papier, fondée sur la simple confiance inspirée par l'Etat qui en impose le cours forcé.

Contrairement à ce que l'on croit, l'ancêtre du billet de banque n'est pas la pièce métallique, mais la lettre de change que les marchands faisaient circuler à travers l'Europe. Comment s'y est-on pris pour familiariser le grand public avec le papier-monnaie ? En 1701 un décret stipule que les pièces ont un nouveau cours et que les anciennes monnaies seront surfrappées. Tous doivent rendre leurs pièces qu'ils possèdent car pour frapper les nouvelles, on manque de matière première. En échange, on délivre au déposant un billet remboursable en quelques jours, le temps de fabriquer de nouvelles pièces. Puis ce délai est porté à un mois et plus.

Par la suite, la Banque de France créée sous Napoléon sera dotée du privilège d'émission des billets, et leurs cours forcé sera définitivement établi en 1914.

lien

________________________________________________________
"Quand on a rien, on a besoin de rien !" (Annie Proulx)

Venka
Membre

Féminin Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 19/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Finance] Monnaies d'échanges

Message par thorgaal le Sam 19 Mai 2007 - 11:23

geispe a écrit:<<<En partie de la mer, mais à l'ancienne bien sûr!>>>

je pense aux terriens :-)
et la mer est déjà bien vide... semble-t-il...

Plantes sauvages comestibles, animaux, insectes, les ressources ne manquent pas, tant qu'on en abuse pas il y en aura pour longtemps.

thorgaal
Membre

Masculin Nombre de messages : 17
Age : 26
Date d'inscription : 15/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Finance] Monnaies d'échanges

Message par Mariner le Sam 19 Mai 2007 - 11:49

thorgaal a écrit:Plantes sauvages comestibles, animaux, insectes, les ressources ne manquent pas, tant qu'on en abuse pas il y en aura pour longtemps.
J'ai bien peur que ces resources se fassent rare pour nourrir 60 millions de français.
Plantes sauvages, animaux, insectes... cannibalisme etc...

________________________________________________________
En survie, il est parfois plus rentable de choisir une solution simplement « assez correcte » plutôt que de rechercher en y consacrant beaucoup d'énergie et de temps la meilleure solution.

Mariner
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 483
Date d'inscription : 17/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Finance] Monnaies d'échanges

Message par Telimectar le Mer 18 Juil 2007 - 1:41

perso pour moi la monnaie d'échange idéale c'est des graines, mais il me semble que cela variera en fonction des individus, de leurs besoins et de leur préoccupations quotidiennes (vêtements si repus, pourquoi pas outils, ou toutes ces choses bien utiles que vous avez dans vos BOB...)
alors le plus simple serait de savoir ce que vous escomptez de ces monaies d'échanges, dans la mesure ou pour moi il n'y aura pas d'échange ailleur que dans notre communauté autarcique, et que l'échange n'y sera pas conditionné par le marchandage, mais simplement que la communauté s'eforce de satisfaire les besoins de chacun au pro rata de l'activité de chacun...et le nécessaire , on ira le chercher dans les ruines d'a coté...lol
là encore les pièces ont la précieuse qualité de faciliter et de quantifier les échanges, mais je pense qu'il faut effectivement revoir le fonctionnement pour éviter les travers dans lequels nous avont chû si aveuglément.

(je suis pas anti capitaliste, c'est quelquechose de parfois utile, mais je suis contre la tyrannie qu'on s'impose tout seul avec notre manière de voir, d'utiliser l'argent...)

________________________________________________________
J'ai beaucoup étudié les philosophes et les chats. La sagesse des chats est infiniment supérieure.
Hippolyte Taine

Telimectar
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 728
Age : 34
Localisation : Haut Ariège
Emploi : Moujik
Loisirs : obéir au chat
Date d'inscription : 09/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum