Le Contrarien Matin un nouveau site internet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Contrarien Matin un nouveau site internet

Message par tchoupi4 le Mer 6 Fév 2013 - 10:08

Salut les copains, il y a quelques mois je vous avais parlé d'un nouveau journal, le Contrarien Matin gratuit et sous forme de fichier PDF.
Ils ont évolué apparemment et il y a maintenant un nouveau site web ainsi que leur journal sous PDF et/ou sous forme de neswsletter en html ce qui est juste beaucoup mieux pour la lecture!!!!

Pour ceux que ça interesse c'est vraiment un bon truc (mais c'est mon avis perso) pour suivre l'essentiel de l'actualité économique.

Le Site du Contrarien Matin http://www.lecontrarien.com/

tchoupi4
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 337
Localisation : Paris et Normandie
Emploi : Guichetier Chef Banque
Loisirs : lecture, économie, mon jardin et ma maison à la campagne
Date d'inscription : 10/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Contrarien Matin un nouveau site internet

Message par Barnabé le Mer 6 Fév 2013 - 11:56

Salut,

il faut préciser que c'est édité par la société AuC*ffr*.com qui est une société qui vend du gardiennage d'or physique ; solution dont nous sommes plusieurs à souligner les inconvénients et que nous déconseillons donc dans le fil du Vade Mecum Or et Argent ; nous ne déconseillons pas cette société en particulier mais toutes les solutions de gardiennage à distance.

M. Charles Sannat, qui écrit ces articles, est un auteur intelligent et cultivé et, effectivement, ses billets sont souvent intéressants. La pub déguisée par la société AuC*ffr* n'en est que plus efficace et insidieuse.

M. Sannat présente des arguments et critères concernant l'économie, l'état du monde, l'épargne, le patrimoine, la possession d'or physique qui, comme par hasard, permettent de faire ressortir leurs solutions comme étant particulièrement pertinentes. Bizarrement, les arguments et critères, spécifiques à l'or physique, qui font ressortir ainsi leurs solutions, sont loin d'être les plus répandus chez les amateurs et connaisseurs de l'investissement en or physique. Mais, pour le lecteur moyen, ces arguments et critères sont présentés de façon fort habile et convaincante, et donc, on "gobe", au fur et à mesure de la lecture, un ensemble d'idées, d'arguments, de critères, qui vous ensuite nous amener tout naturellement à considérer que les solutions qu'ils vendent sont pertinentes. C'est l'essence même de la propagande et du marketing viral.

Par exemple, pour éviter une éventuelle future confiscation, il préconise de gardienner son or à l'étranger. Ca tombe bien, cette société propose un gardiennage dans deux pays étrangers, après avoir assommé les clients de la solution de gardiennage en France d'une augmentation de tarifs de 66 %. Comme par hasard, la préconisation générale de M. Sannat correspond pile aux produits qu'ils vendent.

C'est exactement comme si une revue sur le confort thermique était éditée par EDF. Au milieu de plein de contenu fort intéressant, on y apprendrait que les pompes à chaleur sont le top du top, et que même en chauffage électrique classique, les équipements et le confort ont fait d'énormes progrès et que les gens qui y ont recours en sont très contents. Preuve de leur ouverture d'esprit, il y aurait aussi des articles sur les énergies renouvelables. Comme par hasard, seulement les solutions d'énergies renouvelables commercialisées par EDF et ses filiales... clind'oeil

Bref, c'est un organe de propagande commerciale.

Ca n'empêche pas de le lire et de l'apprécier, mais il faut avoir ces avertissements en tête.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Contrarien Matin un nouveau site internet

Message par tchoupi4 le Mer 6 Fév 2013 - 12:30

Tu as tout à fait raison, et comme tu le dis ça ne retire rien à l’intérêt des informations sur ce site clind'oeil

tchoupi4
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 337
Localisation : Paris et Normandie
Emploi : Guichetier Chef Banque
Loisirs : lecture, économie, mon jardin et ma maison à la campagne
Date d'inscription : 10/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Contrarien Matin un nouveau site internet

Message par bigblond le Mer 13 Fév 2013 - 23:59

Barnabé a écrit:Bref, c'est un organe de propagande commerciale.

Ca n'empêche pas de le lire et de l'apprécier, mais il faut avoir ces avertissements en tête.

Entièrement d'accord avec Barnabé, à lire pour s'instruire sur l'économie mais ne pas se laisser convaincre d'un point de vue commercial.

bigblond
Membre

Masculin Nombre de messages : 335
Localisation : Vosges - FRANCE
Date d'inscription : 15/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Contrarien Matin un nouveau site internet

Message par Barnabé le Jeu 23 Jan 2014 - 8:29

La préparation à l'effondrement économique, vue par Charles Sannat :

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Tous les jours ou presque, j’attire votre attention sur la nécessité de vous préparer à l’effondrement économique non pas à venir mais qui est en cours. Je voulais partager avec vous mes différentes réflexions à ce sujet, notamment parce que vous êtes de plus en plus nombreux à m’écrire pour savoir quoi faire, quand cela va se produire, etc.

L’effondrement économique, c’est quoi ?
L’effondrement économique est un terme assez dangereux et trompeur. Pourquoi ? Parce que l’idée d’effondrement renvoi implicitement à un phénomène brutal et violent.

Pourtant en Grèce, rien n’a cessé du jour au lendemain. Vous y trouvez toujours des hôpitaux (devenus payants), des transports en commun (avec une fréquence moindre), des policiers (pour vous taper dessus avec de plus en plus de violence), des agents des impôts (qui désormais vous vident vraiment les poches), des magasins d’alimentation aux rayons remplis (mais où vous ne pouvez plus rien acheter puisque vous n’avez plus d’argent), etc. Je pourrais vous faire une liste à rallonge.

Que penser alors de la Grèce ? Eh bien la Grèce tourne. 7 ans après le début de la crise, quoi que l’on en dise et en dépit de toutes les difficultés plus que réelles, la Grèce ne s’est pas effondrée en tant qu’État et pays. L’eau coule dans les robinets, et l’électricité fonctionne (encore).

Le cas grec nous montre bien à quel point il ne faut pas confondre cette idée d’effondrement économique avec une réalité qui correspond beaucoup plus à une lente dégringolade, à une spirale déflationniste et récessive majeure entraînant les peuples dans la misère… sans pour autant conduire (pour le moment) à l’effondrement de la normalité et des structures étatiques, ce qui évite évidemment une situation totalement anarchique.

Vous remarquerez d’ailleurs au passage que les aspects démocratiques s’érodent globalement au même rythme que l’économie se délite. Plus la situation est difficile, plus il est difficile de maintenir l’ordre. Dès lors, les États s’adaptent et se préparent à affronter des situations sociales explosives. Il ne faut pas être un grand devin pour comprendre que les droits démocratiques standards ne sont pas adaptés à des situations exceptionnelles.

Pour résumer, il y a en gros deux possibilités.
Soit nous serons confrontés à un effondrement brutal et violent entraînant ce que l’on appelle une rupture de la normalité (plus de flux d’approvisionnement et de marchandises, coupure des services supports comme les hôpitaux, l’eau courante ou encore l’électricité et l’énergie de façon générale). Dans un tel cas, il n’y a aucun échappatoire ou presque, tout le monde est touché, concerné, ou impacté plus ou moins fortement.

Soit nous serons confrontés, comme en Grèce ou à Chypre, dans une moindre mesure c’est également le cas en Espagne, aux États-Unis, en Italie et bien sûr en France, à une lente descente aux enfers économiques. Mais contrairement à l’hypothèse précédente, il s’agit là non pas d’un risque collectif mais d’un risque avant tout individuel. C’est vous ou votre conjoint qui serez sans emploi. C’est vous dont la maison ou l’appartement sera saisi par le vilain banquier. C’est vous qui serez obligé d’aller vous ravitailler à la soupe populaire, aux foods stamps, ou encore aux Restos du cœur ! Dans un tel cas de figure, il n’y a pas de rupture générale de la normalité, il n’y a que des ruptures individuelles de la normalité. L’eau coulera, l’électricité fonctionnera, vous pourrez faire le plein de la cuve à fioul… mais, vous, vous ne pourrez pas payer les factures, donc vous serez privé de nombreux services supports non pas parce qu’ils n’existent plus, mais parce que vous n’êtes plus en mesure de les acheter financièrement.

Les quatre exemples à avoir en tête lorsque l’on parle de préparation
Il existe de très nombreux exemples de crises plus ou moins violentes et durables. Nos concitoyens, expatriés notamment dans des zones politiquement instables, savent en général de quoi je parle parce qu’il ont été confrontés à une évacuation en urgence, sans bagage, ramassés par un convoi militaire les mettant au plus vite dans un avion de l’armée pour être rapatriés. En général, ils perdent tout ! La littérature abonde donc dans tous les sens ! Néanmoins, dans le cas qui nous préoccupe, je pense que les 4 exemples les plus pertinents (si nous devions en retenir uniquement 4) sont les suivants :

- La crise Argentine de 2001. Faillite de l’Argentine en 2001, pays développé et civilisé, dont la crise relativement récente donne un excellent aperçu de ce que peut être un effondrement économique rapide et brutal et de ses conséquences sur la vie quotidienne (très largement dégradée).

- La crise grecque depuis 2007, soit déjà presque 7 années de difficultés à chaque fois grandissantes. Dans ce cas, nous sommes dans une déliquescence plus ou moins lente, sans rupture de la normalité, mais avec désormais 60 % de gens sans emploi, des difficultés réelles pour réussir simplement à se nourrir et alimenter sa famille et ses enfants. Je ne parle même pas de l’accès aux soins…

- La crise chypriote, qui nous donne l’illustration parfaite de ce qui va se passer concrètement chez nous et ailleurs lorsqu’il faudra, ce qui est une quasi certitude, renflouer à nouveau les banques qui, de toutes les façons, ne pourront pas survivre à leur endettement hallucinant et à leurs engagements hors bilan notamment avec les produits dérivés qui, je le rappelle, selon la BRI (banque des règlements internationaux) représentent environ… 700 000 milliards de dollars !!

- Le passage de l’ouragan Katrina à la Nouvelle-Orléans aux USA n’est pas un exemple d’effondrement économique, mais pour l’information de tous, c’est une situation qui nous montre parfaitement ce qu’est une rupture majeure de la normalité. Plus de services support, plus d’État, plus d’approvisionnement, plus de sécurité pour ne pas dire une situation d’anarchie totale, bref… le seul recours, et le seul secours que vous auriez dans un tel cas, serait uniquement le vôtre, votre préparation et vos proches !!

Définir ce à quoi l’on veut se préparer !
C’est l’une des questions clefs pour bâtir votre réflexion dont il pourra, par la suite, découler logiquement des actes de préparation concrets (et nous verrons lesquels un peu plus loin).

Se préparer à un effondrement brutal va nécessiter en particulier un stockage très important de ressources vous permettant de pallier par exemple à une rupture massive des approvisionnements et à une situation de pénurie durable et généralisée.

Se préparer à un lent délitement va certes nécessiter moins de préparatifs « techniques » ou en tout cas vous risquez de moins en percevoir l’importance et pourtant… lorsque vous serez directement touché par la misère en raison de la perte d’emploi par exemple et de l’impossibilité d’en retrouver un autre, vous pourriez alors avoir quelques regrets…

Bref, dans tous les cas, et parce que je considère intimement (c’est une conviction) que la responsabilité individuelle est non seulement une valeur essentielle, mais qu’en plus on constate lors des évènements brutaux les mêmes commentaires des mêmes ânes : « Mais heuuuuu, que fait l’État pour venir m’aider ? » Effectivement, pas grand-chose, car l’État ne peut en général pas grand-chose lorsqu’il y a un mètre de neige ou encore 2 mètres d’eau !! Vous êtes en général, et pendant une période plus ou moins longue, seul et face à vos décisions, face à vos responsabilités.

C’est donc à vous de définir vos scénarios économiques et de savoir à quoi vous devez ou vous voulez vous préparer. Je vais juste partager avec vous mon raisonnement personnel et familial, nos choix financiers et patrimoniaux. Vous l’adapterez à votre situation ou pas, vous vous y reconnaîtrez ou pas, vous adhérerez ou pas à la démarche, mais c’est la nôtre et elle nous est effectivement personnelle et je ne prétends pas détenir la vérité absolue !… Mais je pense que cela peut nourrir et illustrer le débat autour d’une question que l’on se pose tous à moins d’être volontairement ou pas inconscient : que faire ?

Alors que faire ?
Mon scénario est le suivant, j’ai bientôt 40 ans (pas encore, seulement l’année prochaine, ce qui me fait donc 39 ans), je suis marié (comme vous le savez) et j’ai quelques enfants. Je considère que, dans le meilleur des cas, notre retraite (si nous arrivons jusque-là) sera presque inexistante, surtout si pour des raisons par exemple de santé nous étions obligés d’arrêter de travailler avant l’âge de 95 ans… (J’exagère un peu mais vous voyez bien pour notre génération l’extension de la durée de cotisation…)
Dans le pire des cas, nous serons, avant ce problème de retraite, confrontés à un effondrement économique violent et brutal (20 % de chances, ou plus précisément de malchances) ou plus vraisemblablement à une lente déliquescence économique qui a évidemment déjà commencé (demandez à nos millions de chômeurs) qui finira par exposer l’un des membres de notre couple au chômage de longue de durée, voire les deux (60 % de chances). J’estime à 20 % de chances (et là je suis très optimiste) le fait que nous réussissions tous les deux à traverser les temps sombres qui s’annoncent sans embûche ni problème !

L’idée est donc d’organiser notre vie, notre épargne, notre patrimoine en fonction de ces anticipations, ce qui nous permet d’entretenir un haut degré de moral positif, puisque se préparer et s’organiser a une conséquence très concrète : cela fait baisser votre niveau d’angoisse ! Pour vivre heureux, il faut vivre sans angoisse, supprimer les angoisses, supprimer le stress (à ce sujet je vous joins en annexe une très bonne vidéo sur ce sujet d’un psychologue).

Nous vivons en région parisienne dans un clapier aux prix parisiens et à la surface toute parisienne (comprenez « taudis minuscule et hors de prix »). C’est donc un « dortoir » pour pouvoir aller travailler et gagner dignement et honnêtement notre pain de ce jour…

Nous avons investi pour le prix d’une chambre de bonne à Paris dans une maison à la campagne nécessitant quelques menus aménagements et travaux d’intérieur, et aussi d’extérieur, enfin bref, disons que désormais mon fils sait ce qu’il veut faire comme métier quand il sera grand, à savoir « bricoleur » comme papa !

Nous avons quelques réserves de métaux précieux du type pièces d’or et d’argent pour l’aspect épargne.

Nous n’avons que le strict nécessaire à la banque pour payer les crédits, les prélèvements, les factures et les amendes routières…

Nous avons mis en place un Plan Epargne Boîtes de Conserve, à savoir que le presque célèbre (dans notre communauté contrarienne) PEBC est une image pour illustrer le fait de stocker tout ce qui vous semble indispensable à votre vie en cas de coup dur, ou de coup très dur !!

Comme par définition tout stock n’est pas infini, il faut distinguer les ressources de court terme (ce que vous avez en stock), avec les ressources durables et pérennes. C’est donc dans cette optique que nous mettons en place progressivement un potager en utilisant les techniques de permaculture d’une part et une petite innovation personnelle avec un potager dit « permanent » à base de plantes persistantes et comestibles pour lesquelles il n’y a rien à faire (c’est mon côté paresseux qui trouve que la terre est bien basse et que si l’on peut ne pas avoir à planter ses choux tous les ans c’est tout de même nettement plus avantageux !!).

Nous disposons d’une cheminée et d’une cuisinière à bois (faisant également chauffage) avec quelques stères d’avance, histoire de ne pas mourir de froid… même sans le sou !

Bref, en cas de coup dur, en cas de problème, en cas de retraite trop faible, nous pouvons vivre dans cette maison de façon tout à fait décente sans que cela ne nécessite des revenus importants. Nous ne serons jamais autosuffisants et l’autarcie n’est pas un concept à viser à mon sens, ne serait-ce parce que l’homme est un animal social et qu’il a besoin de contact humain.

Je considère donc qu’il s’agit d’une préparation « spectre large » nous permettant de répondre à la plus grande majorité des situations… mais comme toute préparation, ou comme toute stratégie, seule l’épreuve des faits nous permettra de dire si cela était pertinent ou pas.

En attendant, nous avons la chance de pouvoir prendre l’air le week-end, en attendant nous pouvons profiter d’une maison pour nos vacances et voir les enfants courir dans le jardin, en attendant que ce soit définitivement interdit par les arrêtés préfectoraux, nous avons le plaisir de nous détendre devant une bonne flambée dans la cheminée, un verre à la main, nous avons la chance de pouvoir recevoir nos copains et nos amis et de passer des moments ensemble, bref, nous avons tout simplement la chance de pouvoir profiter des petits bonheurs de la vie, qui sont si importants pour pouvoir affronter l’adversité d’un monde de plus en plus difficile.

Le bonheur et le plaisir !
Étant d’un naturel fondamentalement très optimiste et joyeux, je voulais juste partager avec vous une autre idée, celle du bonheur et du plaisir (et je vous renvoie encore à cette vidéo de ce psychiatre qui explique si bien pourquoi notre société matérialiste et consumériste est aussi psychotoxique).

Voir le monde tel qu’il est, voir les risques tels qu’ils sont, doit nous rendre plus forts, plus responsables pour nous et nos proches, plus solides, plus prudents, mieux formés (l’acquisition de techniques et de savoir-faire est essentielle) mais sans jamais nous faire oublier pourquoi nous souhaitons anticiper ! Nous souhaitons anticiper car nous voulons protéger ceux que nous aimons et nous voulons protéger leur capacité et la nôtre à accéder au bonheur et à une forme de plaisir quelles que soient les circonstances.

Alors si je puis me permettre à défaut de conseil au moins une suggestion, dans nos préparatifs indispensables pour affronter la tempête qui vient, n’oublions pas que cela peut être et doit être aussi une source de plaisirs partagés, du fait de profiter de son potager au plaisir de faire des choses avec ses enfants, d’apprendre de nouvelles techniques et d’enrichir nos savoirs, tout cela peut donner du sens, et au bout du compte du bonheur ! Contrarien sans aucun doute, « pessimiste » au sens des autruches et des moutons qui attendent la tonte sans broncher certainement, mais au bout du compte, car il n’y a que cela qui compte, heureux de l’être !! Contrarien mais con-tent !!

Restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes »

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement www.lecontrarien.com.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Contrarien Matin un nouveau site internet

Message par Barnabé le Jeu 23 Jan 2014 - 8:47

C'est pas mal, mais je vois quand même quelques critiques à faire à ce texte :

- le non-effondrement économique est exclu par Charles. Or, je rappelle que, depuis le temps que les prophètes de tous poils annoncent l'effondrement imminent du système, il tient toujours, l'animal ! Et il pourrait continuer à tenir comme ça encore longtemps, va savoir... Le pire n'est pas certain.

- Charles cite 4 exemples d'effondrement économique, qui sont pour nous des classiques. Mais pourquoi ces 4 là seulement ? La Russie, le Zimbabwe et autres crises d'hyperinflation, la guerre civile en ex-yougoslavie... Fukushima... tout cela nous raconte des futurs possibles... et il en manque forcément ! Tout le monde cherche toujours à restreindre le nombe de scénarios possibles. Parce qu'il est angoissant de penser que c'est impossible de prédire le futur, et qu'il n'y a pas un scénario possible, ni 4, ni 100, mais une infinité. Et qu'il est fort possible que le scénario qui déboule soit celui contre lequel on est le moins bien préparé. Ah, qu'on aime se simplifier la réflexion, qu'on aime enfermer le futur dans quelques scénarios simples !

- sa préparation, c'est de travailler en ville en retapant une maison à la campagne type sam'suffit. Finalement, ce que beaucoup de gens font par plaisir, par tradition voire par conformisme, lui, il le fait parce que c'est sa préparation à l'effondrement économique. OK, il donne ainsi une grande importance à l'opération "maison de campagne", au point de la citer en exemple à ses lecteurs, mais cette opération "maison de campagne" n'a rien de très original.

Enfin, il est prêt à un effondrement économique lent type Grèce, peut-être... mais il ne semble pas très préparé à un certain nombre de scénarios potentiels.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Contrarien Matin un nouveau site internet

Message par Résilient le Sam 25 Jan 2014 - 8:32

Salut Barnabé,

Tu écris :

Barnabé a écrit:mais cette opération "maison de campagne" n'a rien de très original.
.

Cette solution n'a rien d'original, certes... pour nous ! Sur ce forum, que nous soyions tenants de l'effondrement rapide ou du pourrissement lent, ou simplement enclins à nous préparer à une rupture plus ou moins longue de la normalité, le refuge à la campagne est une solution dont nous entendons régulièrement parler ici. Et qu'un certain nombre d'entre nous envisageons comme solution de repli.

Dans la vraie vie, je côtoyais pas mal de gens, et très peu s'inquiètent de ce genre de problématiques : l'info a chassé l'info et la Grèce, l'Espagne, le Portugal et le reste, ne sont même plus des souvenirs. Alors, investir dans la préparation aux risques sous forme immobilière autre que pour des vacances à la mer, la plupart des urbains en sont assez loin, de ce que j'ai pu constater !

Résilient
Animateur

Masculin Nombre de messages : 535
Localisation : Tu vois la France ? Tu vois son cul ? Au milieu
Emploi : Mes loisirs
Loisirs : Mon emploi
Date d'inscription : 28/11/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Contrarien Matin un nouveau site internet

Message par Philippe-du-75013 le Sam 25 Jan 2014 - 14:02

L'idée d'un effondrement lent semble un peu entrer dans les têtes. Par contre la préparation, même light comme moi, ne semble pas entrée du tout dans les mœurs. Je ne connais personne hors de ceux de ce forum qui se prépare à quoique ce soit même simplement à voir son niveau de bien écorné sans que le reste ne bouge (raisonnement du contrarien).

Discussion avec un quadra fêtard et sans enfant :

-De toute façon on aura rien comme retraite  

Je lui démontre qu'avec le système par répartition il y aura toujours quelque chose même si c'est beaucoup moins

- Tu as  quarante ans, tu te prépares comment  à vivre avec beaucoup moins?

- Rien je m'en fiche on verra

Pas de voiture, juste un scooter il n'est probablement pas endetté, c'est déjà ça.

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)


"Le sage ne peut recevoir ni injure ni outrage" (Sénèque)

Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1151
Age : 61
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Contrarien Matin un nouveau site internet

Message par Barnabé le Sam 25 Jan 2014 - 20:23

Résilient a écrit:Salut Barnabé,

Tu écris :

Barnabé a écrit:mais cette opération "maison de campagne" n'a rien de très original.

Cette solution n'a rien d'original, certes... pour nous !

Ce que je voulais dire, c'est qu'il y a un paquet de gens qui font leur jardin, qui font des conserves, qui ont un cellier bien garni, du bois de chauffage d'avance, etc. Ils n'ont pas forcément conscience de se préparer à un effondrement possible, mais pourtant ils sont relativement résilients. Soit parce qu'ils sont campagnards, soit pour une motivation un peu obscure genre "tout le monde fait ça par ici" ou "mon grand-père faisait ça", soit pour le plaisir d'avoir un versant campagnard à une vie par ailleurs urbaine, etc

Par rapport à ce mode de vie un peu campagnard, la description que Charles Sannat fait de sa préparation ne me semble pas beaucoup plus résiliente. Après, peut-être qu'il ne raconte pas tout.

Philippe et toi, vous dites qu'il y a plein de gens non préparés. Certes. Il me semble qu'il y a aussi un paquet de gens relativement préparés, sans forcément en avoir conscience. Plutôt à la campagne qu'en ville, dans l'ensemble.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Contrarien Matin un nouveau site internet

Message par Catharing le Sam 25 Jan 2014 - 22:37

Salut,
Mr Sannat a écrit:Mais je pense que cela peut nourrir et illustrer le débat autour d’une question que l’on se pose tous à moins d’être volontairement ou pas inconscient :
que faire ?....
...Définir ce à quoi l’on veut se préparer !
C’est l’une des questions clefs pour bâtir votre réflexion....
J'ai envie de répondre que malheureusement ,pour beaucoup qui se posent la question et qui ne sont pas inconscients loin de là,il n'y a pas de marge de manœuvre!
Que la vie et ses aléas font que la plupart ont déjà du mal à vivre au quotidien et que la question "que faire au cas ou?" est remplacée par "comment joindre les deux bouts?","comment finir le mois?","comment payer les factures,acheter la bouffe au moins pour nos enfants?"
Aucun dénigrement de ma part mais avant de porter un jugement ,de parler d'inconscients ,il serait de bon ton de préciser que cet article ne s'adresse pas à tous.
Que la notion d'inconscience est toute relative concernant des personnes qui finissent le mois en vivant sur le découvert que leur accorde leur banque .

Mr Sannat a écrit:L’idée est donc d’organiser notre vie, notre épargne, notre patrimoine en fonction de ces anticipations, ce qui nous permet d’entretenir un haut degré de moral positif, puisque se préparer et s’organiser a une conséquence très concrète : cela fait baisser votre niveau d’angoisse !
...Nous avons quelques réserves de métaux précieux du type pièces d’or et d’argent pour l’aspect épargne.
Oui c'est vraiment une super idée et c'est tellement simple,tellement évident!
Maintenant ,concrètement combien de personnes,combien de couples peuvent se permettre ce luxe car j'appelle cela un luxe ,de s'acheter une "maison à la campagne",de "gérer leur épargne ou leur patrimoine"?
Pour beaucoup cela reste et restera inaccessible ,comme le doux rêve d'avoir son bungalow sous les cocotiers au bord d'un lagon bleu.
 Ce monsieur à la chance d'avoir un patrimoine,quelques réserves de métaux précieux..et cela lui permet de garder le moral...tant mieux pour lui et les siens.
Mais je n’adhère pas à cette psychologie à deux balles.C'est tellement évident ,en fait,oui,il est plus facile de garder le moral,de baisser le niveau d'angoisse lorsque les problématiques de bases(se nourrir,avoir un toit,avoir ou garder un job,pouvoir élever dignement ses enfants) permettent de se consacrer à autre chose!
Rien de nouveau sous le soleil,effectivement faire des projets met du baume au cœur  Basketball

________________________________________________________
"Les choses ne changent pas, change ta façon de les voir, cela suffit".

Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 4082
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Contrarien Matin un nouveau site internet

Message par Résilient le Dim 26 Jan 2014 - 2:11

Barnabé a écrit:

Ce que je voulais dire, c'est qu'il y a un paquet de gens qui font leur jardin, qui font des conserves, qui ont un cellier bien garni, du bois de chauffage d'avance, etc. Ils n'ont pas forcément conscience de se préparer à un effondrement possible, mais pourtant ils sont relativement résilients. Soit parce qu'ils sont campagnards, soit pour une motivation un peu obscure genre "tout le monde fait ça par ici" ou "mon grand-père faisait ça", soit pour le plaisir d'avoir un versant campagnard à une vie par ailleurs urbaine, etc

Etant maintenant installé en France très profonde, je te le confirme : oui, les gens ici font plus de réserves, ils ont des groupes électrogènes (seulement depuis la tempête de 1999, je précise). Mais franchement, pas tous, très loin de là. Et quand tu discutes avec eux, la plupart ont bien le sentiment que les choses sont un peu plus compliquées qu'avant, que "y'en a marre des impôts", etc. Mais aucun de tous ceux que j'ai rencontrés depuis maintenant 8 mois (et j'en ai discuté avec pas mal de gens) n'a conscience d'un pourrissement progressif ou d'un délitement quelconques. Donc, ils ne se préparent pas au sens "prepper" du terme, mais ils vivent comme ils l'ont toujours fait : des réserves de bouffe parce que le supermarché est souvent assez loin, un potager et des poules parce que cela permet de réaliser quelques économies, une chaudière à bois parce que le bois est moins cher par chez nous, etc...
 
Mais, à côté de ça, et puisque que tu parles de résilience : 
 
- la plupart des équipements d'eau chute sanitaire sont électriques (cumulus) ; 
- sur 15 maisons que j'ai visitées pour achat, 10 avaient un système de chauffage électrique et 4 avaient un chaudière au fioul, dont 2 en mixte fioul-bois (la dernière avait une chaudière à granulés : super résilient comme solution...) ; 
 
"Barnabé
Par rapport à ce mode de vie un peu campagnard, la description que Charles Sannat fait de sa préparation ne me semble pas beaucoup plus résiliente. Après, peut-être qu'il ne raconte pas tout."
 
Pour ma part, j'ai du mal à considérer ces gens comme résilients.
C’est bien de faire un potager, mais s’il n’est fait qu’avec des variétés F1 stériles, ça ne sert à rien : seule, et au minimum, la capacité à produire ses propres graines confère une certaine autonomie. La résilience, c’est précisément ce qu’il décrit : un potager « classique » complété d’un potager perpétuel composé de variétés vivaces (poireau d’Egypte, choux Daubenton, ail des ours…) qui permettra de résister à un choc (un coup de mildiou sur les cultures classiques, par exemple).
C’est bien de se chauffer au fioul ou à l’électricité, mais…inutile que je développe ici… L’auteur envisage une solution relativement résiliente : la cuisinière à bois.
C’est bien de faire des réserves, mais l’auteur précise bien que ce n’est pas suffisant pour être préparé.    


Barnabé
"Philippe et toi, vous dites qu'il y a plein de gens non préparés. Certes. Il me semble qu'il y a aussi un paquet de gens relativement préparés, sans forcément en avoir conscience. Plutôt à la campagne qu'en ville, dans l'ensemble."
 
Pas exactement. Pour ma part, j'ai écrit "très peu s'inquiètent de ce genre de problématiques", et Philippe " - Tu as  quarante ans, tu te prépares comment  à vivre avec beaucoup moins? Rien je m'en fiche on verra". 
 
Selon moi, et c’est ce en quoi je rejoins ta remarque sur le côté très « trend-marketing » du Contrarien, l’auteur sait qu’il s’adresse à des gens qui se posent des questions, et qui ont déjà « enfoncé » les premières portes : faire des réserves, commencer un potager, etc.
Il franchit donc le deuxième niveau, celui dont ses lecteurs n’ont pour la plupart jamais entendu parler : la BAD.
Comme tout bon journaliste, comme tout bon commercial, l’auteur vend à ses clients quelque chose de neuf, il les surprend et il soigne la crédibilité de sa boutique : « vous voyez : en nous lisant, vous apprendrez des trucs ».  
 
Et comme ils surfent sur la vague pour vendre de l’or aux gens qui commencent à se dire que les banques, ça craint quand même un peu, je ne serais pas surpris qu’ils mettent bientôt en place une agence spécialisée dans la vente de maisons de campagne…   mrsgreen

Résilient
Animateur

Masculin Nombre de messages : 535
Localisation : Tu vois la France ? Tu vois son cul ? Au milieu
Emploi : Mes loisirs
Loisirs : Mon emploi
Date d'inscription : 28/11/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Contrarien Matin un nouveau site internet

Message par troisgriffes le Dim 26 Jan 2014 - 11:13

J'aime bien lire quotidiennement la chronique de Mr Sannat sur 24hg*ld.com même si je me sens pas trop concerné par
le problème de devoir diversifier mon portefeuille d'action/obligation et mettre au vert mes  barres d'or !^^
Car il est agréable à lire et ses réflexions sont généralement pertinentes.Donc,je me mets de coté son saupoudrage
 commercial (il faut bien qu'il fasse tourner sa boutique,hé...)et me concentre sur le reste.
@Barnabé:il n'avance pas à couvert puisque en bas de chaque article il y a ceci qui annonce la couleur avec sa fiche:

"Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires. Il est actuellement le directeur des études économiques d'Aucoffre.com"

Après les gens doivent être capable de faire facilement la liaison entre lui qui vend des coffres en Suisse et son conseil
de mettre son pactole là bas même en étant un peu lent de la comprenette...

A titre personnel ,il a la démarche "preper" et à une époque il publiait dans ses billets des listes pour BOB/minimum
à avoir chez soi mais faisait décrocher une partie de son public qu'il mettait mal à l'aise.
En conséquence,il s'est recentré sur son cœur de cible comme on dit,c'est à dire la petite bourgeoisie et bourgeoisie
(classe moyenne-moyenne et moyenne-supérieure en novlangue)qui préfèrent un discourt plus consensuel.

Donc effectivement, comme l'a fait remarquer Catharing ,il donne des solutions qui concernent pas vraiment toujours
la plèbe(maison secondaire,lingots d'or,etc...).il s'adapte seulement aux préoccupations de sa clientèle potentielle.
Une bonne partie de ses conseils tiennent donc plus de la préparation en cas de pépins comme faisaient les anciens
pour parer à l'immobilisation en cas d’intempéries et éviter la réquisition de bien.
amha,un peu genre comme si la France se retrouvait dans la même situation que lors de la deuxième guerre mondiale.

Comme le fait remarquer Résilient,les gens vont avoir un mois de réserve chez eux par commodité car le supermarché est
à 30 bornes de là et non par vision préper/survivaliste(les agités du bocal),le résilient étant un peu prit pour l'équivalent
moderne du hippie élevant des chèvres dans le Larzac(doux dingue).

Après,on peut indiquer l’existence d'autres voies mais la démarche de vouloir devenir prévoyant/survivaliste/résiliant
 ne peut être que personnelle et cela demande une remise en question de soit et de sa façon de vivre sans se voiler la face.
amha, c'est là que les gens bloquent.

voilà voilà

troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2357
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Contrarien Matin un nouveau site internet

Message par Catharing le Dim 26 Jan 2014 - 13:02

troisgriffes a écrit:Après,on peut indiquer l’existence d'autres voies mais la démarche de vouloir devenir prévoyant/survivaliste/résiliant
 ne peut être que personnelle et cela demande une remise en question de soit et de sa façon de vivre sans se voiler la face.
D'accord avec toi concernant la démarche personnelle mais pour beaucoup le passage de la réflexion à l'action n'est pas possible.
Et ce pour de multiples raisons,je peux citer quelques exemples que je côtoies.
 Pour certains cela reste du domaine de la fiction ,ils sont par ailleurs friands de sites survivalistes,preppers,tout comme on peut aimer la S-F ou les romans policiers,parce qu'il y a un coté aventurier et que cela  permet de s'évader du quotidien.

Pour d'autres la réflexion est plus poussée et les a amené effectivement à réaliser des travaux comme les panneaux solaires,puits ou petits potagers mais cela à un cout financier et humain,humain car parfois ils se heurtent à l’incompréhension de leur propre famille!
Du genre " tu as investi 4000 € pour faire un puits alors que cet argent aurait pu servir pour changer la voiture" .(véridique)

Pour d'autres ,la réflexion est présente mais refoulée au second plan parce que les contingences de la vie quotidienne ne leur permettent pas de passer à l'acte,exemple de mon voisin qui a deux enfants en bas age dont la femme travaille à mi-temps ,ils ont acheté leur maison il y a quelques années et qui vient d'apprendre qu'il perd son poste cause plan social en fin d'année ..Par chance (enfin façon de parler),il n'ont aucun autre crédit à la conso et pourront tenir quelques mois en faisant attention .
Je pense que nombreux sont ceux qui se débattent tous les jours pour vivre décemment et que ce combat absorbe toute leur énergie et tous leurs moyens.
De toute façon (et cela n'implique de moi) j'ai acquis la certitude que tout est fait pour limiter l’initiative personnelle et ce quel que soit le domaine.

C.Sannat a écrit
"on constate lors des évènements brutaux les mêmes commentaires des mêmes ânes : « Mais heuuuuu, que fait l’État pour venir m’aider ?"
Quand je lis ce genre de commentaire,cela me fait bondir car ceux qui ont perdu leurs maisons,tous les biens qu'ils ont réussi à acheter au prix d'une vie de labeur méritent un peu plus de respect!
Ce monsieur n'a surement jamais vécu d'événement aussi traumatisant pour se permettre une telle remarque.

________________________________________________________
"Les choses ne changent pas, change ta façon de les voir, cela suffit".

Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 4082
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Contrarien Matin un nouveau site internet

Message par troisgriffes le Dim 26 Jan 2014 - 16:33

Je compati pour ton voisin,pas de bol...
S'il s'était préparé ,il pourrait envisager d'entamer cette période(j'espère courte pour lui)un peu plus "sereinement".
Ayant déjà déjà été quatre fois au chomdu dont 2 fois avec femme et enfants,pas trop difficile de se mettre à sa place.

Même dans ces périodes là je continuais à me préparer même si ce n'est quand mettant 5 roros de coté/mois.
Et encore tu peux faire beaucoup avec la récup et détournement des objets de leur fonction première sans que cela te
coute un fifrelin.
C'est pas facile car tu as plutôt le moral dans les chaussettes dans ces moments là et passer son temps à calculer au
centime près c'est usant surtout avec les gosses qui te demandent pourquoi tu achètes pas ceci ou cela mais c'est une
question de mentalité et de volonté avant tout.

Pour le "des mêmes ânes : « Mais heuuuuu, que fait l’État pour venir m’aider ?" qui effectivement n'est pas élogieux,je le
 perçois au sens plus large de cet état d'esprit que tu pourra retrouver aussi bien chez un ouvrier que chez un cadre.

C'est sa façon de dénoncer l'assistanat global et encouragé dans notre société.
Une R5 ou une Mercedes bloquée par la neige car le conducteur n'a pas prévu de chaines,c'est kif kif même si l'une et plus
chère que l'autre.

Après,il faut recadrer cela par rapport aux clients potentiels à qui il s'adresse,des gens ayant les moyens de se prémunir
assez facilement des coups du sort donc s'ils le font pas ils n'ont qu'à s'en prendre à eux même au lieu de chouiner.

Bon ,si on le prend dans le sens :" regardez moi ces pouilleux même pas capable d'avoir un compte en suisse"(en gros),
là effectivement ,il y a des bourre-pif qui se perdent mais amha c'est pas le sens de ces propos.

voilà voilà

troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2357
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Contrarien Matin un nouveau site internet

Message par Catharing le Dim 26 Jan 2014 - 17:56

troisgriffes a écrit:Je compati pour ton voisin,pas de bol...
Il s'en sortira,c'est un mec vaillant.

idem a écrit:Pour le "des mêmes ânes : « Mais heuuuuu, que fait l’État pour venir m’aider ?" qui effectivement n'est pas élogieux,je le
 perçois au sens plus large de cet état d'esprit que tu pourra retrouver aussi bien chez un ouvrier que chez un cadre.
C'est sa façon de dénoncer l'assistanat global et encouragé dans notre société.
Oui sans doute, clind'oeil mais l'exemple donné est très mal choisi (neige,inondations)car il ne touche pas forcement des "assistés" .

________________________________________________________
"Les choses ne changent pas, change ta façon de les voir, cela suffit".

Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 4082
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum