Incredible edible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Incredible edible

Message par ghp le Dim 3 Fév 2013 - 20:42

Lu sur : http://geekandfood.fr/2013/02/03/incroyables-comestibles-dites-oui-aux-legumes-pour-tous/

Alors qu’il était de passage à Todmorden (une ville de Grande-Bretagne de 14 000 habitants) il y a un peu plus d’un an, l’Alsacien François Rouillay a fait la rencontre de deux femmes, Mary Clear et Pamela Warhurst.

Qu’avaient-elles de particulier ? Une idée simple mais ingénieuse pour faire face à la crise qui a frappé de plein fouet leur ville. Ces deux britanniques ont tout simplement planté des légumes, devant chez elles et les ont mis à la disposition de tous.

La municipalité a été séduite par cette idée nommée « Incredible Edible » (Incroyables Comestibles) et a développé le concept partout dans la ville, avec un peu plus de 70 bacs entretenus par des familles volontaires. A présent, la ville de Todmorden souhaite aller plus loin et développer d’autres circuits courts pour atteindre l’autonomie alimentaire.

François Rouillay a décidé de promouvoir ce modèle en France, tout d’abord à Colroy-la-Roche (Bas-Rhin), le village dont il est originaire.

Le site français :
http://www.incredible-edible-freland.fr/?page_id=56

________________________________________________________
« Il y a trois sortes de tyrans. Les uns règnent par l’élection du peuple, les autres par la force des armes, les derniers par succession de race. » - Étienne de La Boétie (Discours de la servitude volontaire)
« Aucun homme n'est né avec une selle et des rênes sur le dos, et aucun non plus n'est né avec des bottes et des éperons pour le monter. » William Rumbolt
Si le climat était une banque,  cela ferait longtemps qu'il serait sauvé.
avatar
ghp
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1825
Localisation : Ichi ;)
Date d'inscription : 08/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Incredible edible

Message par Raffa le Lun 4 Fév 2013 - 12:42

Oui gros succès pour les incroyables comestibles qui se répandent partout dans le monde à grande vitesse.

Voir la carte mondiale
http://maps.google.co.uk/maps/ms?hl=en&ie=UTF8&source=embed&msa=0&msid=103808426177386578886.00047a6716e90d2b443d4&ll=20.632784,-61.875&spn=167.139912,360&z=1

Le mouvement est bien présent en Belgique et en France et ne cesse de grandir.

http://www.incredible-edible.info/
pour la Belgique ici http://incredibleediblebelgium.wordpress.com/

Groupes présents sur Facebook.

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources
avatar
Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Incredible edible

Message par Barnabé le Lun 4 Fév 2013 - 20:28

Ca part de bons sentiments, mais je doute un peu de la pérennité du truc.

AS. Neil, le fondateur de l'école alternative de Summerhill, écrivait que l'empathie a des limites. En particulier, il constatait que quand il bêchait les pommes de terre de son frère, il n'avait pas le même plaisir que pour son jardin perso. Quel lien avec Summerhill ? C'est qu'il se faisait la remarque que si lui, adulte "professionnellement empathique" vu sa fonction de professeur et directeur d'école, n'arrivait pas à faire preuve d'assez d'empathie pour avoir le plaisir de jardiner pour autrui, il fallait encore moins s'attendre à ce que des enfants montrent spontanément de l'empathie. Il disait en gros que l'égoïsme est plutôt naturel chez l'enfant et que l'empathie met du temps à se développer.

Faire un jardin collectif, c'est déjà pas évident en termes de motivation, de coordination, de gestion du groupe et des relations, etc. Mais alors faire un jardin "désintéressé", accessible en libre service et prenez ce que vous voulez, j'ai de gros gros doutes.
avatar
Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5305
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Incredible edible

Message par Raffa le Mar 5 Fév 2013 - 19:20

Ouaip mais on peut aller se servir chez le voisin aussi, ou dans le parc municipal à arbres fruitiers (concept lié qui prend aussi de l'ampleur), ou dans les jardins partagés ou autres (edit. voir les sites de ce type qui se multiplient http://plantcatching.com/fr) ce n'est pas seulement pour les autres... Il s'agit de développer
1-"l'abondance partagée" sur un territoire
2-le lien social dont tu te faisais le fervent défenseur sur l'un de tes récents posts. Les incroyables comestibles fonctionnent surtout en groupes locaux (au minimum sur un réseau social informatisé). De gens qui aiment jardiner, de gens qui aiment partager, de gens qui sont déjà impliqués dans d'autres projets, des gens qui ont envie de monter des projets de jardins collectifs etc.

La "pérennité" va au delà de ce concept seul.

Quant au "professionnellement empathique de par sa fonction", là je me marre. De plus pour moi être empathique n'implique pas d'agir, ni ne diriger le "sens" ou la "morale" de cette action (ie. qqn d'empathique peut tout à fait en profiter pour "faire mal", ou pour ne rien faire du tout). l'empathie est "naturelle", la morale, elle, est sociale. Concernant les enfants et l'empathie :

En deux mots : À partir de quel âge l'enfant est-il capable d'exprimer
de l'empathie, c'est-à-dire de se mettre à la place de l'autre pour
comprendre ses sentiments ? Quatre à cinq ans, répondent les
psychologues expérimentaux. Ce qui n'empêche pas le nourrisson de
percevoir très tôt les émotions d'autrui. Dès la naissance, le bébé se
met au diapason de son entourage en l'imitant et en exprimant des
émotions similaires. Mais l'empathie ne s'explique pas totalement par la
perception de l'univers intérieur d'autrui. L'enfant doit pouvoir
prendre de la distance avec les autres. Une capacité qui se développe en
parallèle avec le cortex frontal.
http://www.larecherche.fr/savoirs/dossier/comment-empathie-vient-aux-enfants-01-07-2005-70989

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources
avatar
Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Incredible edible

Message par Barnabé le Mar 5 Fév 2013 - 20:00

Raffa a écrit:Ouaip mais on peut aller se servir chez le voisin aussi, ou dans le parc municipal à arbres fruitiers (concept lié qui prend aussi de l'ampleur), ou dans les jardins partagés ou autres (edit. voir les sites de ce type qui se multiplient http://plantcatching.com/fr) ce n'est pas seulement pour les autres... Il s'agit de développer
1-"l'abondance partagée" sur un territoire
2-le lien social dont tu te faisais le fervent défenseur sur l'un de tes récents posts. Les incroyables comestibles fonctionnent surtout en groupes locaux (au minimum sur un réseau social informatisé). De gens qui aiment jardiner, de gens qui aiment partager, de gens qui sont déjà impliqués dans d'autres projets, des gens qui ont envie de monter des projets de jardins collectifs etc.
Eh bien, tant mieux ! Je trouve l'initiative profondément sympathique ! sur l'aspect : travailler ensemble à un projet commun, c'est très bien et ça marche. Ce sont les associations, les SEL, les chantiers collectifs, etc.

Ce qui me semble beaucoup plus douteux c'est le principe de faire un jardin où tout le monde peut aller se servir, si c'était dans la nature humaine on l'aurait déjà constaté. Le collectif, ça fonctionne bien en petits groupes. Quelques personnes, quelques dizaines, à la rigueur un petit village. On partage avec les gens qu'on connait. Les jardins collectifs pevent très bien fonctionner et font des dynamiques locales très intéressante. Mais se dévouer pour tout le monde, laisser le passant inconnu se servir, laisser ses cultures à la merci des malfaisants... j'ai de gros doutes. Le problème c'est qu'il suffit d'un malfaisant pour que l'effort collectif soit ruiné et découragé. 99 personnes qui respectent la plantation, un seul (ou qq cons ensemble) qui saccagent la plantation, et c'est foutu.

A propos des arbres fruitiers dans l'espace public : ça existe déjà ici ou là, et j'ai toujours trouvé ça éminemment sympathique, je les observe, je les admire même, et j'y cueille des fruits quand j'en ai l'occasion. Je regrette seulement de constater que la plupart des gens passent sans y jeter un coup d'oeil, comme si c'était totalement incongru de se nourrir sur un végétal d'ornementation dans l'espace public. Les fruits restent là à pourrir. Quand les gamins y portent leur intérêt, c'est pour saccager les arbres en cassant les branches et en riant bien fort. Est-ce qu'il suffit d'avoir un mouvement tout récent avec un nom anglais et de sympathiques panonceaux pour inverser ce comportement lamentable ?

Donc, bref, le collectif autour d'un projet, oui ça marche et ça marchera encore et toujours et c'est formidable. Laisser le fruit de son travail à la portée de tous, j'ai déjà davantange de doutes.

Bon, je dois être un vieil aigri. N'en tenez pas compte. Souhaitons tout le succès à cette initiative.


Quant au "professionnellement empathique de par sa fonction", là je me marre. De plus pour moi être empathique n'implique pas d'agir, ni ne diriger le "sens" ou la "morale" de cette action (ie. qqn d'empathique peut tout à fait en profiter pour "faire mal", ou pour ne rien faire du tout). l'empathie est "naturelle", la morale, elle, est sociale.
Oui, en fait j'ai mélangé deux notions : l'empathie qui est ce que tu dis, et la capacité à travailler pour autrui ou pour le collectif sans attendre de récompense personnelle. Je sais pas comment ça s'appelle, peut-être l'abnégation, ou le dévouement, ou la générosité... ?

A propos de "professionnellement empathique de par sa fonction" : je ne dis pas que tous les profs et directeurs le sont forcément ; je dis plutôt que AS Neill l'était. Pour avoir fait cette école, pour l'avoir fait évoluer comme il l'a fait, il fallait une grosse capacité d'empathie... C'est en tout cas comme ça que je vois les choses, pour le peu que j'en sais.


Dernière édition par Barnabé le Mar 5 Fév 2013 - 20:26, édité 1 fois
avatar
Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5305
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Incredible edible

Message par tarsonis le Mar 5 Fév 2013 - 20:18

Salut !
Barnabé a écrit:
Oui, en fait j'ai mélangé deux notions : l'empathie qui est ce que tu dis, et la capacité à travailler pour autrui ou pour le collectif sans attendre de récompense personnelle. Je sais pas comment ça s'appelle, peut-être l'abnégation, ou le dévouement, ou la générosité... ?
L'altruisme ?

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
甩葱歌 - 古箏 - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8293
Age : 30
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Incredible edible

Message par Raffa le Mar 5 Fév 2013 - 20:23

Ok Smile

si c'était dans la nature humaine de faire des jardins où tout le monde peut aller se servir,

La "nature" humaine, et si on arrêtait de se prendre la tête avec ça, et surtout de vouloir la généraliser, la fixer, la nature c'est la diversité, la nature c'est l'évolution Une chose après l'autre, pour faire des jardins où tout le monde peut se servir il faut aussi comprendre pourquoi, et pour comprendre pourquoi, il faut probablement savoir ce que l'on sait et avoir vécu ce que l'on a vécu (individuellement, collectivement et en tant qu'espèce).

Ceci étant, personne ne m'a encore empêché de ramasser mûres, framboises, noisettes, orties, faines, et autres "mauvaises" herbes. Nous sommes déjà sur un jardin partagé il suffit d'ouvrir les yeux. Le problème est que ce jardin là est en régression et que nous devons lui redonner de la place.


L’histoire des jardins collectifs n’est pas récente. Depuis le Moyen Age, l’idée de se regrouper à des fins utilitaires sur des terres collectives est observée dans de nombreux pays.

La révolution industrielle favorise l’émergence des jardins ouvriers. Les guerres et leurs privations incitent les habitants des villes à investir l’espace public pour y cultiver ce qui fait défaut dans les magasins. C’est au milieu des années 70, à New York puis dans différentes villes d’Amérique du Nord, que des initiatives populaires investissent des endroits laissés vacants pour les transformer en jardin de quartier. Plus de 750 seront créés dans la ville de New York ! Il ne s’agit plus seulement de produire de quoi se nourrir, mais aussi de se retrouver sur un terrain commun et des projets collectifs. Le sol et les idées sont partagés. Ainsi naissent les jardins partagés…

Au milieu des années 80, en France, quelques animateurs sociaux, militants de terrain et autres jardiniers s’intéressent à ces pratiques d’appropriation collective.[...] Des petits groupes travaillent sur ces questions et adaptent, entre autre, les pratiques nord américaines à nos données urbaines et sociologiques. Ils réunissent au cours de deux colloques, Lille en 1997 et Nantes en 1999, plusieurs centaines de personnes impliquées dans ces
initiatives ou désireuses de les développer.
http://jardins-partages.org/spip.php?page=presentation

La suite s'écrit encore aujourd'hui

Plus à ce sujet sur ce document pdf www.laplateforme.org/IMG/pdf/jardins_familiaux_versCourte.pdf


Et en bonus...

Tout a commencé en 1979. Des crues avaient rejeté un grand nombre de serpents sur le banc de sable. Après le retrait des eaux, Payeng, qui n’avait que 16 ans, trouva le site couvert de reptiles morts. Ce fut le
tournant de sa vie. “Les serpents étaient morts de chaleur, il n’y avait pas d’arbres pour les protéger. Je me suis assis et j’ai pleuré sur leurs corps sans vie. C’était un carnage. J’ai alerté le ministère des Forêts et leur ai demandé s’ils pouvaient planter des arbres. Ils m’ont répondu que rien ne pousserait ici et m’ont dit d’essayer de planter des bambous. C’était dur mais je l’ai fait. Il n’y avait personne pour m’aider”, raconte Payeng, qui a désormais 47 ans. Le jeune homme quitta ses études et son foyer, et se mit à vivre sur le banc de sable. Contrairement à Robinson Crusoé, il accepta volontiers cette vie d’isolement. Et non, il n’avait pas de Vendredi. Il arrosait les plants matin et soir et les taillait. Au bout de quelques années, le banc de sable est devenu un bois de bambou. “J’ai alors décidé de faire pousser de vrais arbres. J’en ai ramassé et je les ai plantés.
J’ai aussi rapporté des fourmis rouges de mon village : les fourmis rouges changent les propriétés du sol. J’ai été piqué plusieurs fois”,
raconte Payeng en riant. Bientôt, toute une série de fleurs et d’animaux s’épanouirent sur le banc de sable, y compris des animaux menacés, comme le rhinocéros à une corne et le tigre royal du Bengale.
“Au bout de douze ans, on a vu des vautours. Les oiseaux migrateurs ont commencé à arriver en masse. Les daims et le bétail ont attiré les prédateurs”
http://www.courrierinternational.com/article/2012/05/22/inde-l-homme-qui-a-plante-une-foret-de-ses-mains

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources
avatar
Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Incredible edible

Message par Raffa le Mar 5 Fév 2013 - 23:16

Même TF1 en parle...


________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources
avatar
Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Incredible edible

Message par hildegarde le Mer 6 Fév 2013 - 18:12

Incredible edible prone aussi la recolte de plantes sauvages...vu que c'est gratos ! et partout ! l'idée général d'incredible edible etant de donner des accès gratuit aux vegetaux comestibles....

Génial non ! Laughing



la vague grandie grandit...on va pouvoir surfer amis ! clind'oeil

avatar
hildegarde
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3463
Age : 49
Localisation : Entre Gascogne et Guyenne
Emploi : Monitrice de vie en pleine nature
Loisirs : Regarder pousser les arbres
Date d'inscription : 14/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://echappeessauvages.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Incredible edible

Message par ghp le Mer 6 Fév 2013 - 18:30

A titre perso, j'y crois peu. Même si je relaie l'info.

Tant que l'info restera marginale et les actions menées par quelques convaincus, ça devrait marcher. Si ça prend de l'ampleur, on aura un phénomène de type "pillage" : quelques uns vont tout piller ("c'est gratuit, j'y ai droit, les autres ont qu'à faire comme moi..."). Les convaincus vont s'épuiser et laisser tomber après avoir essayé de réguler le truc.

Ce n'est que mon avis, tiré de mon observation de la "gratuité" en France (les produits remboursés "rafflés" depuis que la mode s'est répandue, transports en commun gratuits pour certains ayant abouti à des dégradations...).

Mais je suis un incorrigible pessimiste !

________________________________________________________
« Il y a trois sortes de tyrans. Les uns règnent par l’élection du peuple, les autres par la force des armes, les derniers par succession de race. » - Étienne de La Boétie (Discours de la servitude volontaire)
« Aucun homme n'est né avec une selle et des rênes sur le dos, et aucun non plus n'est né avec des bottes et des éperons pour le monter. » William Rumbolt
Si le climat était une banque,  cela ferait longtemps qu'il serait sauvé.
avatar
ghp
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1825
Localisation : Ichi ;)
Date d'inscription : 08/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Incredible edible

Message par hildegarde le Mer 6 Fév 2013 - 18:39

sincèrement, j'aimerai te croire GHP, cela voudrait dire que beaucoup sont au courant de cette opération, donc que beaucoup la pratique.

Je n'ai encore jamais vu de razzia sur les mûres à l'automne par exemple... et des tonnes de fruits pourrissent chaque année sur place faute de cueilleurs !
pourtant les mûres c'est gratos, partout, facile à cueillir et facile à préparer ou à manger direct !

les gens préferent en général aller les acheter au supermarché au coin...
avatar
hildegarde
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3463
Age : 49
Localisation : Entre Gascogne et Guyenne
Emploi : Monitrice de vie en pleine nature
Loisirs : Regarder pousser les arbres
Date d'inscription : 14/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://echappeessauvages.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Incredible edible

Message par Ash le Mer 6 Fév 2013 - 18:55

Bon, je dois être un vieil aigri. N'en tenez pas compte. Souhaitons tout le succès à cette initiative.

Bis
avatar
Ash
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum