Mon sac pour "aller à la ville" (et en revenir en un seul morceau)

Aller en bas

Mon sac pour "aller à la ville" (et en revenir en un seul morceau) Empty Mon sac pour "aller à la ville" (et en revenir en un seul morceau)

Message par Canis Lupus le Jeu 31 Jan 2013 - 21:30

(posté originalement sur mon blougue)

Mon sac pour "aller à la ville" (et en revenir en un seul morceau) UrbanEDC_04
(la serviette n'est pas la bonne et le foulard n'est pas présent)
J'ai toujours trimbalé des choses sur moi mais c'est vraiment dans ma période lycéenne que j'ai commencé à porter un sac de cours rempli de choses ayant peu de liens avec ma scolarité mais plutôt à ma vie quotidienne. Ce contenu a maturé et le contenant a vieilli. J'avais déjà fait des allègements ou des ajouts à mon "équipement", mais ce dernier avait besoin de renouveau.

Depuis environ six mois je teste un nouveau contenant très robuste, à savoir la banane Proteus Versipack de chez Maxpédition. J'avais auparavant acheté le clone de chez Snugpack, le Response Pack, mais je le trouvais un peu frêle même s'il a au moins une caractéristique plus intéressante que sa consoeur la Proteus : les fermetures éclair sont doubles, ainsi on peut ouvrir les poches dans les deux sens. Il y a un truc qui me chagrine sur ces bananes, c'est la poignée de transport : elle gêne pour ouvrir et la grande poche principale, et la poche avant. Il faut donc ouvrir les deux boucles plastique pour ensuite ouvrir les poches... Néanmoins le Proteus est bâtit comme un char, et cela se ressent sur le poids, il est plus lourd que le Response Pack.

Je n'ai pas encore utilisé les passants Strike disposés tout autour de la banane, j'ai vu des bloggeurs y suspendre des medkits ou des multitools. La banane ayant déjà un look passablement tactique, je ne suis pas sûr de vouloir en plus l'enguirlander avec des pochettes à droite à gauche. À propos du look "tacticool", mon confrère Vaz disait dans sa présentation d'EDC qu'il avait délibérément choisi un contenant passe-partout n'ayant pas le look militaire, pas que ça passe inaperçu. Cela ne me pose aucun soucis, au pire je passe pour un geek de l'airsoft, ce que je ne suis pas, au mieux je passe pour quelqu'un qu'il ne faut pas emmerder, mais n'étant pas bâti comme une armoire à glace je ne peux prétendre à ce statut. Pour l'instant j'aime cette banane et ça me suffit. Je la porte en bandoulière, la sangle étant assez longue pour ce faire.

Voyons un peu ce qu'elle a dans le ventre ! Visible à l'extérieur, un stylo Bic noir et un autre rouge (quoique ce dernier est un peu inutile), ainsi que ma pince Leatherman Charge Ti dans sa pochette que j'ai réussi tant bien que mal à glisser dans la sangle de la banane. Ainsi j'ai un accès direct à mon outil préféré. Sa pochette est dirigée vers l'intérieur de la sangle de manière à éviter que l'ouverture velcro se prenne dans tout ce qui traîne. La pince Leatherman est robuste au détriment du poids, j'ai souvent songé à la troquer pour une de ses petites soeurs.



Dans une des poches latérales, il y a une petite bouteille d'eau 33mL que je recharge avec l'eau du robinet. Le format que j'ai trouvé rentre pile poil, c'est une Vittel pour enfant parfumée à la fraise. Avec cela j'ai une cuillère à café inox qui s'avère pratique pour pique-niquer à l'improviste. Dans l'autre poche latérale se trouve un trousseau de clés en double (donc qui n'a pas besoin d'être aisément accessible) , un jeu de 54 cartes (que j'aimerais remplacer par un petit modèle de voyage) et mon appareil photo numérique.



Dans la poche avant, ça commence à se bousculer ! Il y a une monoculaire 8x21mm (une daube chinoise, j'aimerais me payer de la qualité mais c'est très cher), une lampe LED coudée PentagonLight (possédant un filtre rouge escamotable et une boussole qui marche) que je peux attacher facilement devant la banane sur un passant Strike grâce à un clip très costaud, un petit flacon de gel main antibactérien, un briquet "mini" Bic, 3m de paracorde avec un anneau de chaîne ouvrable, une bombe anti-agression au C.B.M., une clé de placard qui ouvre/ferme de nombreuses portes intérieurs dans les maisons, un chéquier pour palier à un soucis de carte bancaire, dans un sac de congélation zippé mon passeport avec des devises étrangères, mon attestation de carte Vitale et de mutuelle santé ainsi qu'un carnet de note et des timbres, un étui à lunettes avec les lunettes de vue à 1€ (qui ne me servent que rarement), un marqueur indélébile et des bouchons d'oreille. J'avais glissé le chéquier dans le sac de congélation mais comme c'est peu pratique et que je l'utilise plus souvent que mes attestations ou mon passeport, j'ai décidé le le laisser à l'air libre, de toute manière ça ne vaut rien.

Le problème de cette banane, comparé à mon ancien sac d'étudiant, c'est le volume restreint. Pour palier à ce problème, je range dans la poche principale un petit sac à dos d'appoint de 5L environ, couleur camo. Son look est un peut tape-à-l'oeil mais je ne m'en sers pas souvent et puis comme je l'ai dis auparavant je ne suis pas gêné par cela. Surtout qu'il m'a coûté moins d'un euro à Emmaüs.

Dans la poche principale, je stocke donc ce sac, un coupe vent Windshirt Tacgear, une brosse à dent de voyage avec dentifrice, une paire de serres-flex, un miroir, une petite serviette Packtowl, une épingle à nourrice, un sac de congélation contenant une paire de sous-gants, un foulard en viscose, du papier toilette, des mouchoirs en papier, un masque de chirurgie, des pansements, de la gaze, de la ouate, puis ensuite dans le fonds se trouve un grand bout de plastique d'emballage vert pour poser ses fesses sur un sol humide ou crado, et une boîte à malice étanche sur laquelle est fixée un sifflet Fox et un petit couteau suisse pour se faire les ongles. Dans cette boîte se trouve un stick lèvre, des gants latex, un bout de ficelle, du sucre en sachet, un spéculoos, un écouteur, une pile de rechange pour la lampe, un préservatif, un échantillon d'eau de toilette, une solide épingle à nourrice (pas un truc en toc chinois), un cure-dent muni d'un fil dentaire, des pièces de monnaie de secours, une clé USB et pour finir une menotte à usage unique en textile tressé.

De temps à autre j'emporte aussi un talkie-walkie pour écouter le trafic ou mon disque dur externe qui contient une sauvegarde de mon ordinateur, ainsi je ne perds pas toutes mes données si le feu le détruit ou un voleur l'emporte.

Tout ce petit bazar est une aide à l'improvisation. On peut toujours faire sans bien évidemment, d'ailleurs certains diront que c'est un frein à l'improvisation car ça nous cantonne dans un référentiel dont il est dur de sortir en cas de besoin. Il m'est déjà arrivé de perdre des gants ou de les oublier, je suis bien content de trouver leurs remplaçants de secours dans mon sac.

J'avais dans l'idée de rajouter un kit de survie mais je n'ai pas encore franchi le pas car ma banane est déjà bien plein et bien lourde. Peut-être dans une poche extérieure ou alors caché dans l'emplacement pour stocker la sangle quand la banane est utilisée comme un sac ou fixée sur un sac à dos.
En général quand je vais en ville j'emporte ce sac, mon couteau pliant et mon portefeuille (qui contient entre autres ma carte de groupe sanguin et un demi-napoléon).



Mon "toujours-sur-moi" n'est constitué que d'un mouchoir en tissu et d'un couteau pliant, c'eut été une arnaque de faire un post sur le sujet. :-)

Suggestions bienvenues !

________________________________________________________
Blog update : Lecture : Survival n°11


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤
Canis Lupus
Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3763
Age : 34
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum