Obésité et surpoids..

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Obésité et surpoids..

Message par Catharing le Sam 1 Déc 2012 - 0:13

Salut,

Préambule:
(Toutes les informations que vous trouverez ci dessous émanent de trois sources accessibles à tous ,l'HAS , le consensus du Baso et l'INSERM
Le but de ce post est de vous permettre de cerner un peu mieux cette maladie et de connaitre les outils d'évaluation utilisés par les praticiens pour diagnostiquer le surpoids et l’obésité mais en aucune manière à se substituer à eux quand aux diagnostics et traitements.)




Du point de vue médical, l’obésité est un excès de masse grasse ayant des conséquences sur la santé.

L’excès de poids entraîne un risque accru de maladies métaboliques (diabète), cardiaques, respiratoires, articulaires et de cancer.

L'obésité est une maladie chronique et un problème de santé publique important : plus de 15% des adultes français sont obèses et près de 30% sont en surpoids.

Chez les enfants, la fréquence de l’excès de poids est d’environ 15 % et celle de l’obésité de 4 %.

La question majeure est celle de la persistance de l’obésité à l’âge adulte justifiant une prise en charge précoce.

Quelles sont les causes de l'obésité? scratch

Les origines de l’obésité et du surpoids sont multiples.

- L’excès d’apport énergétique par l’alimentation et l’insuffisance des dépenses sous forme d’activité physique jouent un rôle central.

- La sédentarité (par exemple le temps passé devant la télévision) est associée à l’excès de poids.
Mais cela ne suffit pas à expliquer l’augmentation de la fréquence de l’obésité et surtout "l’inégalité" des individus vis-à-vis de la prise de poids : certaines personnes prennent plus de poids que d’autres alors qu’elles ont les mêmes modes de vie.

- Il existe en effet une prédisposition génétique à la prise de poids et d’autres facteurs biologiques (des anomalies du tissu adipeux ou des centres de contrôle de la prise alimentaires) peuvent rendre compte de ces différences de susceptibilité individuelle à l’obésité.
Plusieurs équipes françaises de l’Inserm et du CNRS ont identifié des gènes impliqués dans la prise de poids, l’obésité sévère et les complications de l’obésité aussi bien dans des populations d’enfants que chez l’adulte : on a mis en évidence plus de 400 gènes, marqueurs ou régions chromosomiques associés.

Quelles sont les conséquences de l'obésité?[ wacko

L’obésité entraîne des troubles de la santé dont les principaux sont :

- le diabète de type 2,
- l’hypertension artérielle,
- l’excès de lipides dans le sang (dyslipidémie),
- les atteintes cardiovasculaires,
- le syndrome d’apnée du sommeil,
- l’arthrose
- et un risque accru de certains cancers.

Il faut également souligner le retentissement psychologique et social de la maladie.


L'Indice de Masse Corporelle ,c'est quoi ça? zinzin

Le diagnostic de surpoids et d’obésité repose sur l’indice de masse corporelle (IMC ou BMI) calculé à partir du poids (en kilos) et de la taille (en mètres) (poids/taille au carré).

Précision :(cliquer sur spoiler)
Spoiler:

Cette répartition lie l'IMC au risque pour la santé.

Il faut cependant faire remarquer ici que ce risque est très individuel, et qu'il peut également exister une différence entre différentes populations.

Les personnes n’ayant qu'un degré limité d'excès de poids peuvent cependant avoir d'autres facteurs de risque, tandis que des patients présentant une obésité importante peuvent n'avoir qu'un nombre réduit de facteurs de risque.

Si cet indice est fiable pour les adultes de 20 à 65 ans, il ne l’est plus chez les femmes enceintes ou qui allaitent, les athlètes d'endurance ou les personnes très musclées.

Chez l’enfant, il faut se référer aux courbes de croissance présentes dans les carnets de santé depuis 1995.

Calculez votre IMC ! , cliquez sur ce lien

Ensuite vous vérifiez sur le tableau ci dessous ...




Le tour de taille :

Le tour de taille permet d'évaluer les risques liés à l’excès de masse grasse, .

En effet indépendamment de l’IMC, l’excès de masse grasse au niveau du ventre, ce que traduit l’augmentation du tour de taille, est néfaste pour la santé.

Pour un IMC égal ou supérieur à 25 kg/m2 et inférieur à 35 kg/m2, l’examen clinique effectué par votre médecin sera complété par la mesure du tour de taille à mi-distance entre la dernière côte et le sommet de la crête iliaque à l'aide d'un mètre ruban.
Un tour de taille supérieur à 100 cm chez l’homme et à 88 cm chez la femme (en dehors de la grossesse !) est associé à un risque accru de diabète et de maladies cardiovasculaires.


Mesure du tour de taille . study





Classification sur base de la circonférence de la taille.



Précision:
Spoiler:

La classification, basée sur le BMI et la circonférence de la taille, indique si un amaigrissement est indiqué.

Pour connaître l'intensité selon laquelle les facteurs de risque associés/co-morbidités doivent être pris en charge,il faut faire une évaluation plus large du risque.[/i]

Les patients présentant les affections suivantes ont un risque absolu très fortement accru.

Ici,une prise en charge intensive des facteurs de risque et le traitement des co-morbidités sont nécessaires.

- Coronaropathies, incluant un antécédent d'infarctus myocardique, d'angor stable ou instable, ou des techniques de revascularisation
- Présence d'autres affections cardiovasculaires : affections vasculaires périphériques, anévrisme de l'aorte abdominale ou athérosclérose cérébrovasculaire.
- Le diabète de type 2
- Apnées du sommeil....


Enfin pour les patients en surpoids

- SURPOIDS SIMPLE :
Il n’y a aucun argument pour inciter à perdre du poids un patient en simple surpoids stable et sans comorbidité* associée, mais il est important de prévenir une prise de poids supplémentaire.

- SURPOIDS AVEC TOUR DE TAILLE ÉLEVÉ :
Quand son tour de taille est élevé (≥ 80 cm chez la femme, ≥ 94 cm chez l’homme), l’objectif est de prévenir une prise de poids supplémentaire et de réduire le tour de taille car un tour de taille élevé est un facteur de risque de diabète et de maladie cardio-vasculaire (indépendamment de l’IMC).

- SURPOIDS AVEC COMORBIDITÉS: pale
En cas de comorbidité* associée, l’objectif est de perdre du poids et/ou de réduire le tour de taille.

* Par comorbidité on entend les maladies qui accompagnent souvent une maladie spécifique.
Comorbidité psychique:
La comorbidité la plus fréquente est constituée par les dépressions, les maladies de la dépendance, le syndrome de stress post-traumatique, les troubles du comportement alimentaire et les troubles de la personnalité.
Comorbidité somatique:
Les maladies les plus fréquentes sont le diabète, la lithiase rénale, les affections cardiaques, les affections articulaires et les troubles respiratoires.

________________________________________________________
"Les choses ne changent pas, change ta façon de les voir, cela suffit".

Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 4080
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obésité et surpoids..

Message par Barnabé le Sam 4 Jan 2014 - 11:10

Source : http://pourquoi-docteur.nouvelobs.com/Plus-d-1-4-milliard-de-personnes-est-en-surpoids-dans-le-monde-4896.html
Mes soulignements dans le texte :


Plus d'1,4 milliard de personnes en surpoids dans le monde
DESRUS BENEDICTE/SIPAUSA/SIPA

Un adulte sur trois est en surpoids ou obèse. Et dans les pays en développement, la situation est particulièrement critique puisque le nombre de personnes obèses ou en surpoids a été multiplié par quatre depuis 1980. Le think tank britannique, The Overseas Development Institute, qui tire ce bilan, prédit du coup « une énorme augmentation » des crises cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux et des cas de diabète.
 
Globalement, entre 1980 et 2008, le pourcentage d’adultes en surpoids ou obèses – c’est à dire ayant un indice de masse corporelle supérieure à 25 -, est passé de 23% à 34%, soit un nombre total de personnes 1,46 milliard. Et pas moins de 904 millions vivent dans les pays en développement. Ce phénomène touche donc aujourd'hui davantage les pays pauvres que les pays riches.

D’après les auteurs de ce rapport, ce phénomène est évidemment dû au changement de régime alimentaire. Autrement dit au passage d’une alimentation à base de céréales à une consommation de graisses, de sucres et de produits animaliers. C’est la raison pour laquelle, ces 30 dernières années, ce sont les pays en développement qui ont connu la progression la plus fulgurante du nombre de personnes obèses et en surpoids. Les auteurs du rapport mentionnent le fait que dans les économies émergentes, l’arrivée d’une classe moyenne, avec des revenus un peu meilleurs, un style de vie urbain et moins d’exercice physique sont en partie à l’origine de l’explosion du nombre d’obèses.


Voilà la belle culture que l'on exporte, voilà le "développement" que l'on apporte : une épidémine mondiale d'obésité et de surpoids, dûs à une  nourriture trop riche en graisse en sucres et en produits animaux, et aussi trop raffinée (farine blanche, sucre blanc), ainsi qu'à la sédentarité (manque d'exercice).

La géographie de cette obésité est parlante aussi : Mexique, Arabie Saoudite, koweit, Iles du pacifique, (plus fort taux en valeur absolue) ; Asie du Sud-Est (plus forte progression, le taux a triplé depuis 1980). Lire aussi :
http://pourquoi-docteur.nouvelobs.com/Obesite---le-Mexique-bat-les-Etats-Unis-3077.html

A noter : épidémie mondiale de caries aussi (5 milliards de personnnes touchées dans le monde), dûe à la consommation de glucides fermentescibles suite aux changements d'habitudes alimentaires dans les pays en voie de développement, associée à un déficit d'hygiène dentaire, dit ce livre de référence de la FAO http://www.fao.org/docrep/004/w0073f/w0073f22.htm#P1_11 ; liés plus particulièrement à la consommation de glucides raffinés (sucre blanc, farine blanche) disait le bon docteur Béguin suite à son suivi d'enfants de la Chaux de Fonds.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obésité et surpoids..

Message par Barnabé le Jeu 29 Mai 2014 - 12:45

Une nouvelle étude dresse le bilan de l'obésité et du surpoids dans le monde :
Au final, c'est la carte d'une « pandémie » galopante que dressent les chercheurs. « A la différence d'autres risques sanitaires majeurs, comme le tabac ou la malnutrition infantile, l'obésité ne recule pas dans le monde », souligne Emmanuela Gakidou.

C'est un tableau clinique terrifiant, qui devrait faire réagir gouvernements et responsables des politiques de santé publique. Près d'un humain sur trois souffre d'obésité ou de surpoids. Pire, au cours des trois dernières décennies, ce fléau sanitaire s'est considérablement aggravé, dans les pays pauvres comme dans les pays riches, progressant au total de 28 % chez les adultes et de 47 % chez les enfants et adolescents. Jusqu'ici, aucun Etat n'est parvenu à le juguler.
L'étude synoptique publiée jeudi 29 mai dans la revue médicale The Lancet, par une équipe internationale de plus de 150 chercheurs, est la première à rassembler, de façon harmonisée, l'ensemble des données disponibles sur ce sujet. Couvrant 188 pays, elle a été réalisée par l'Institut de métrologie sanitaire et d'évaluation (IHME), un centre de recherche de l'université de Washington, avec un financement de la Fondation Bill et Melinda Gates.

2,1 MILLIARDS D'HUMAINS EN SURPOIDS OU OBÈSES EN 2013

Elle montre, résume son coordinateur, la professeure Emmanueala Gakidou (IHME), que « la progression du surpoids et de l'obésité a été importante, générale et rapide ». De fait, la population mondiale affligée d'une surcharge pondérale est passée de 857 millions d'individus en 1980 à 2,1 milliards en 2013. Désormais, près de 30 % de l'humanité est en surpoids (indice de masse corporelle, ou IMC, calculé en divisant le poids par le carré de la taille, supérieur à 25), le nombre de personnes obèses (IMC supérieur à 30) atteignant, dans cet ensemble, 671 millions.

Impact sanitaire. – L'obésité est à l'origine de 3,4 millions de morts par an dans le monde (chiffre de 2010). Elle provoque diabète de type 2, troubles cardiovasculaires, hypertension et arthrose.

L'article complet du Monde est ici : http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/05/29/pres-du-tiers-de-l-humanite-souffre-d-obesite-ou-de-surpoids_4428302_3244.html
Le résumé en anglais de l'étude est ici : http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(14)60460-8/abstract

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obésité et surpoids..

Message par Catharing le Mar 17 Juin 2014 - 17:07

Bébés sumo, comment expliquer le phénomène au Royaume-Uni ?

Un phénomène grandissant que les autorités de santé redoutent..source
Le quotidien britannique « The Sun » a publié une étude mardi, selon laquelle un nombre important de bébés pesant plus de 5,4 kg ont été mis au monde l’an passé.
Né en février 2013, le plus lourd bébé garçon pesait 7,1 kg. Le plus gros nourrisson fille, qui a vu le jour en juin, pesait quant à elle 6,5 kg.
Un constat préoccupant lorsque l’on connaît la moyenne nationale établie à 3,4 kg.

Comment expliquer ce phénomène ?
Selon le porte-parole du National Obesity Forum, Tam Fry,  « c'est une conséquence directe des femmes qui tombent enceintes alors qu'elles sont obèses ou en surpoids et qui ainsi donnent naissance à de gros bébés.
Les premiers "bébés sumo" ont été signalés en 1966, puis leur nombre a augmenté de manière régulière avant de réellement commencer à exploser au cours de la dernière décennie ».

Outre-Manche, l’obésité touche l’ensemble de la société.
 67% des hommes et 57 % des femmes britanniques sont obèses ou en surcharge pondérale, rapporte le journal « The Lancet ».
 Plus d'un quart des enfants britanniques sont également en surpoids : 26 % des garçons et 29 % des filles.
 Pour l’Academy of Medical Royal Colleges, l’une des plus hautes autorités de santé en Grande-Bretagne, « le Royaume-Uni est le gros de l'Europe ».


Il s'agit «du plus grave problème de santé publique auquel est confronté le Royaume-Uni», avait estimé l'Académie, rappelant qu'un enfant sur cinq âgé de 10 à 11 ans est obèse. Le phénomène de prise de poids s'est amplifié ces vingt dernières années selon une étude effectuée par le centre de recherches public Health & Social Care Information Centre, qui a conclu à une forte hausse du taux d'obésité en Angleterre entre 1993 et 2011.Source

________________________________________________________
"Les choses ne changent pas, change ta façon de les voir, cela suffit".

Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 4080
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obésité et surpoids..

Message par Catharing le Lun 26 Jan 2015 - 12:56

Salut,

L'inactivité tuerait plus que le surpoids ou l'obésité

Peu importe votre poids.
Si vous ne pratiquez aucune activité physique, vous avez deux fois plus de risque de mourir prématurément qu’une personne en surpoids ou obèse.


Bien sûr, on le savait : faire du sport, c’est bon pour la santé. Une étude de chercheurs de l’université de Cambridge, publiée dans The American Journal of Clinical Nutrition, révèle même que l’inactivité physique tue deux fois plus que l’obésité.

Chaque année en Europe, 7,5 % des décès sont dus à l’inactivité, peu importe le poids, là où l’obésité fait 3,6 % de victimes.



________________________________________________________
"Les choses ne changent pas, change ta façon de les voir, cela suffit".

Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 4080
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obésité et surpoids..

Message par agralil le Lun 26 Jan 2015 - 15:51

tout ça pour dire qu’être gros et/ou pas en forme, c'est pas terrible ?

moui, je veux bien que certains aient besoin de pondre des thèses, mais bon, c'est comme faire des études pour démontrer qu’être vieux et usé des genoux, c'est moins bien que jeune et athlétique (mais pas trop, trop c'est mal aussi)

désolé si je casse l'ambiance siffle

agralil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 732
Age : 42
Localisation : yvelines
Emploi : employé libre service
Loisirs : rares
Date d'inscription : 24/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obésité et surpoids..

Message par Catharing le Lun 26 Jan 2015 - 17:36

Salut,

Cette étude permet de faire un constat et d'en tirer des conclusions .
L’inactivité ou la sédentarité entraine souvent l’obésité,cette étude européenne marque une priorité sur l’impact délétère des deux facteurs, en particulier en matière de décès.

 Ainsi, si tout le monde faisait le minimum d’exercice recommandé, on réduirait de plus de 7% les décès prématurés, si personne n’était atteint d’obésité, seulement de 4%.

Des données présentées dans l’American Journal of Clinical Nutrition qui engagent à exercer une activité physique…même modérée et quel que soient le poids et l’IMC de départ. -

Car l’analyse révèle aussi que quel que soit le poids de départ, l’IMC ou le tour de taille, de petites augmentations d’activité physique sont déjà bénéfiques.

Quelques données complémentaires concernant cette étude  Lien vers l'étude EPIC
Cette étude de cohorte a suivi,
- sur une durée moyenne d’environ 12 ans,
- les données d’activité physique, d’IMC,
- de tour de taille
- et le risque de décès prématuré chez 334.161 hommes et femmes, âgés de 25 à 70 ans, participant à l’étude EPIC (European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition Study).


Cette étude européenne recueille les données de plus d’un demi-million de participants de 10 pays (Allemagne, Danemark, Espagne, France, Grèce, Italie Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède).

 Et, en rapprochant ces données ont regardé quelle proportion de décès pourraient être évitée en augmentant les niveaux d’activité physique et en réduisant les niveaux d’obésité.

                             Les participants étaient considérés en surpoids avec un IMC de 25 à 30 et obèses avec un IMC >30

Les niveaux d’activité ont été évalués en combinant activités professionnelles et récréatives puis l’activité physique a été classée en 4 niveaux (actif, modérément actif, modérément inactif, inactif)

Au total, sur 116.980 hommes âgés en moyenne de 53 ans et 217.181 femmes âgées en moyenne de 51 ans, respectivement 11.086 et 10.352 décès ont été recensés durant la période de suivi.

 L’analyse constate que,

- le risque de décès prématuré est réduit de 16 à 30% chez les personnes modérément inactives vs inactives, et cela quels que soient l’IMC ou le tour de taille,

- la plus forte réduction du risque de décès est constatée chez les personnes modérément inactives, vs totalement inactives,

- éviter l’inactivité totale pourrait théoriquement réduire la mortalité toutes causes confondues de 7,35%

- éviter l’obésité pourrait théoriquement réduire la mortalité toutes causes confondues de 3,66%,


La conclusion est simple, la sédentarité tue deux fois plus que l’obésité.
Cependant, cela ne signifie pas, en particulier en cas de pratique d’une activité, qu’il s’agit d’ignorer un surpoids ou une obésité.
D’autant que l’obésité est un facteur de risque établi pour toute une série de maladies chroniques, dont le diabète et les maladies cardiovasculaires.

________________________________________________________
"Les choses ne changent pas, change ta façon de les voir, cela suffit".

Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 4080
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obésité et surpoids..

Message par Barnabé le Jeu 7 Mai 2015 - 14:38

Deux infos récentes sur le sujet de l'obésité :

L'Europe menacée par une épidémie d'obésité :

Si rien n’est fait immédiatement, la plupart des pays européens risquent de connaître un accroissement, parfois spectaculaire, du surpoids et de l’obésité d’ici à 2030. L’alerte a été lancée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) mercredi 6 mai, lors du congrès européen sur l’obésité qui se déroule à Prague, où une modélisation conduite par les docteurs Laura Webber (UK Health Forum) et Joao Breda (bureau régional Europe de l’OMS) a été dévoilée.
Lire l'article du Monde : http://www.lemonde.fr/sante/article/2015/05/07/une-epidemie-massive-d-obesite-menace-l-europe_4629280_1651302.html#i24VtdEW2gA2jKXz.99

La publicité à la télé favorise l'obésité :

Les enfants de poids normal augmentent leurs prises alimentaires de 84 % après avoir été exposés à la publicité alimentaire à la télévision ; ceux déjà en surpoids ou obèses mangent carrément le double après cette même exposition.
Les stratégies marketing visent spécifiquement les enfants :
Jouets dans les paquets de céréales, utilisation d'images de chanteurs, de sportifs ou de personnages de dessins animés ne font que renforcer l'adhésion des plus jeunes aux produits. Des techniques déployées à la télévision, mais aussi sur le web.

Source : http://www.allodocteurs.fr/maladies/maladies-nutritionnelles/poids-obesite/la-publicite-favorise-l-obesite-chez-les-enfants_16238.html

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obésité et surpoids..

Message par troisgriffes le Jeu 7 Mai 2015 - 19:00

Voyons le coté positif de la chose:
A défaut d’être préparés,les moutons de Panurge  pourront compter sur ce surplus de réserve énergétique
pour augmenter leurs chances de s'adapter à la situation avant de risquer de mourir de faim. mrsgreen
Bon de l'autre quelqu'un obèse aura plus de difficulté à distancer les zombies à la course...

troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2357
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obésité et surpoids..

Message par argoth le Jeu 7 Mai 2015 - 19:08

Barnabé a écrit:La publicité à la télé favorise l'obésité :

Les enfants de poids normal augmentent leurs prises alimentaires de 84 % après avoir été exposés à la publicité alimentaire à la télévision ; ceux déjà en surpoids ou obèses mangent carrément le double après cette même exposition.
Les stratégies marketing visent spécifiquement les enfants :
Jouets dans les paquets de céréales, utilisation d'images de chanteurs, de sportifs ou de personnages de dessins animés ne font que renforcer l'adhésion des plus jeunes aux produits. Des techniques déployées à la télévision, mais aussi sur le web.


C'est vrai que ce n’est pas comme si c'était les parents qui achetait les produits et qu'ils n'avaient qu'à dire non pour régler le problème....... Mieux vos dénoncé la télé et les annonceurs, créer des lois et de la paperasse et bien se compliquer le fion pour essayé d'enrayé cette épidémie. Rolling Eyes

C'est pas dit contre toi Barnabé, je sais que tu ne fais que rapporté les faits et non pas les approuvés. Ce n'est qu'une pierre de plus à l'édifice de la déresponsabilisation des parents... C'est marrant mais on ne me laissait pas bouffer du sucre au petit déjeuner quand j'étais gamin moi. ^^

a+

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obésité et surpoids..

Message par Ash le Jeu 7 Mai 2015 - 19:15

100% D'accord avec toi Argoth, le problème premier est à mon avis la déresponsabilisation... Qui nous mène entre-autres à une épidémie d'obésité.

Ash
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obésité et surpoids..

Message par schlivo le Ven 8 Mai 2015 - 22:17

troisgriffes a écrit:A défaut d’être préparés,les moutons de Panurge  pourront compter sur ce surplus de réserve énergétique
pour augmenter leurs chances de s'adapter à la situation avant de risquer de mourir de faim
J'ai lu dans des témoignages de médecins déportés (dans les camps de concentration je précise), que les premiers à mourir de manque alimentaire étaient les obèses. Quelle explication pourrait on apporter à cela ? C'est plutôt contre intuitif.

Et côté responsabilité des parents : ben oui, il suffit de ne pas acheter (c'est tout de même assez simple), de préparer les desserts maison, tout en excluant un maximum de produits raffinés/préparés.

Ceci dit, nous avons tout de même quelques horreurs diététiques (notamment dans nos réserves "olduvaïennes"), car parfois, nous n'avons pas toujours le temps de préparer. Nous sommes comme tout le monde.

________________________________________________________
Nec pluribus impar

schlivo
Membre

Masculin Nombre de messages : 195
Age : 43
Localisation : dans un coin de France
Emploi : utile
Loisirs : ma famille, mes chats, ma maison, mon sport
Date d'inscription : 20/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obésité et surpoids..

Message par troisgriffes le Ven 8 Mai 2015 - 22:52

Schlivo a écrit:"Ceci dit, nous avons tout de même quelques horreurs diététiques (notamment dans nos réserves "olduvaïennes"),
car parfois, nous n'avons pas toujours le temps de préparer. Nous sommes comme tout le monde."

On a effectivement des aliments hypercaloriques riche en graisse et sucre rapide dans nos réserves mais normalement tout le monde ici
sait se rationner.
Comme déjà dis un certain nombre de fois sur le forum par différents intervenants, c'est les gens en tant qu'individu qui sont l’origine
de leur obésité(sauf cas génétique)les produits industriels étant seulement un facteur aggravant mais c'est moralement plus confortable
de se poser en victime de causes extérieures plutôt que de se remettre en question...

De toute façon envisager un comportement mature de la part des moutons...hein?

troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2357
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obésité et surpoids..

Message par schlivo le Ven 8 Mai 2015 - 23:58

Oui, tout le monde veut un physique au top, mais peu veulent se bouger

________________________________________________________
Nec pluribus impar

schlivo
Membre

Masculin Nombre de messages : 195
Age : 43
Localisation : dans un coin de France
Emploi : utile
Loisirs : ma famille, mes chats, ma maison, mon sport
Date d'inscription : 20/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obésité et surpoids..

Message par Rammstein le Sam 9 Mai 2015 - 16:15

... d'où le dicton teuton : "Bewegung macht schlank" !

Le mouvement rend mince !  :popcorn:

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obésité et surpoids..

Message par strinkler le Dim 10 Mai 2015 - 10:54

Je viens apporter mon témoignage concernant l'obésité :


prise de conscience :

j'ai aujourd'hui 37 ans et je faisais 100Kg pour 1.85 (en surpoids limité obésité) et cela depuis que j'ai commencé à travailler, il y a 15 ans. les raisons sont multiples, le fait d'habiter en appartement rend n'oins oint, beaucoup de temps passé devant l'ordi. pour passer le temps, un boulot plutôt actif mais un régime alimentaire de cafétéria fondé sur le steak haché frite, le stress ne m'aidant pas à contrôler mon alimentation.
bref toujours conscient de mon problème de poids ce n'était pas dans mes priorités. depuis maintenant quelques années que je fréquente le milieu survivaliste, je savais qu'as un moment, il faudrait que je m'en occupe, mais la décision était trop difficile, jusqu'au déclic, l'année dernière, j'ai mis le feu à ma haie, j'en ai rapporté l'histoire dans le thread concerné, J'ai fait quatre allés retours avec un sceau sur 5 mettre et j'étais à genoux, mon gosse était avec moi et j'ai vraiment flippé.
une fois le feu maîtrisé et les railleries du voisinage digéré, j'ai fait mon analyse, il fallait que je perde du poids, que je retrouve de l'explosivité, de l'énergie. bref Régime et sport.

le bon moment :

avant de commencer, il faut être bien dans sa tête savoir pourquoi on le fait, et pourquoi ça doit durer, limité les facteurs de stress professionnel et privé, et pouvoir contrôler son alimentation au travail, je mange désormais à la gamelle.

la recette :

la technique fut simple, j'ai pesé mes aliments:
à chaque repas, je mange 100g de viande, 100g de féculent, des légumes a volonté un yaourt le midi et un fromage le soir et un fruit a chaque dessert, j'ai déterminé ces valeurs par rapport a l’apport énergétique moyen pour un homme.

le sport :


j'ai décidé de faire de la course a pied, ce sport m'a toujours rebuté étant enfant, mais là j'y ai trouvé plusieurs intérêts, c'est un sport qui permet une perte de poids rapide, la logistique est nulle, une paire de basquette, en cardiofréquencemètre a 30€ et c'est parti, je rentre du boulot, je mets mes pompes et je galope, un dernier avantage dans mon cas est de me retrouver seul face à moi-même, et j'en ai besoin pour contrôler mon stress.

les sensations :

les premières semaines, je criais famine en permanence, mon estomac ne saisit gronder puis après quelque temps tout est rentré dans l'ordre et la fonte à continuer, honnêtement ça a été pour moi plus dure que d'arrêter de fumer. Le combat n'est  pas terminé, car si je cesse de peser mes aliments les vilaines manières reviennent vite, par contre aujourd'hui quand je me laisse aller (pour un repas de famille par exemple) le lendemain, je le paye grave.

facteur de réussite :

un truc qui m'a beaucoup aidé, je n'étais pas habitué à manger des légumes et des fruits, je ne trouvais pas ça particulièrement goûteux. Comme beaucoup je les achetaient au supermarché du coin. Désormais je les achètent chez une vraie primeur, ça fait toute la différence, les fruits sont sucrés, les légumes sont parfumés, jamais abîmés jamais tachés. Cela représente un sacré budget supplémentaire, mais comparé au prix de ma vie, ça représente quoi? Je fais des économies sur d'autres futilités, il replacer l'ordre de nos priorités (la voiture de lux, et l'écran plat du salon n'en est pas une pour moi).

facteur d’échec :

Pour le côté sport, j'ai fait une première erreur qui a failli me coûter la réussite du projet, je courrait au rythme que mes jambes réclamaient, je courais à peine deux Km et j'étais mort, des cloques des courbatures terrible pendant trois jours, puis une cruralgie de plusieurs semaines. Comment avoir un entraînement soutenu lorsque l'on a mal partout. j'ai parlé autour de Moi, un ami marathonien m'a conseillé, acheter un cardiofréquencemètre, et ralentir le rythme de la course. et j'ai pus courir 3km 1 fois par semaine, puis 3km deux fois par semaine, puis j'ai eu des douleurs dans les genoux et dans les chevilles, rien de musculaire mais tendineux et articulaire. Mes potes m'ont conseillé de faire des semelles orthopédique, ce que j'ai fait, et ca, c'est que du bonheur, je n'ai plus ni douleur, ni de cloque ni de courbature. Enfin dernière info, j'ai changé de chaussures, et bien que les miennes étaient faites pour courir, elle ne me convenait pas, je ne sais pas pourquoi, mais m'importe, quelles chaussures ne conviennent pas à tous les pieds.

enfin le résultat :

Pour les résultats, en 6 mois, j'ai perdu 15Kg, je suis maintenant dans une tranche de l'IMC normale, je peux courir une dizaine de  Km sans m’arrêter cela plusieurs fois par semaine à un rythme très faible, mais qu'importe. et surtout j'aime cela !

Le regard des autres :

je pensais qu'il était évidents que je perdais du poids pour moi, mais il y a eu deux tendances, les premiers qui me faisaient simplement remarquer que j'avais bien perdu et me félicitait, les seconds souvent des femmes avaient "peur" de m'en parler pensant que j’étais peu être malade, et ce  n'est que quand ça a commencé à être de "notoriété public" que ceux-ci sont venu me voir. ce dont, je veux dire, c'est qu'il ne faut pas s'inquiète du regard des autres qui peut être bizarrement interprété.

Le combat continu :

Rien n'est gagné, je dois continuer de faire attention à ce que je mange, me permettant maintenant de petits écarts, un morceau de chocolat ou autres, mais la gourmandise est forte et les tentations multiples. je commence à voir ce que je dois manger si je n'ai pas ma balance, je me fais de nouveaux repères (deux petites tranches de rôti, deux tranches et demie de jambon, quatre cuillers à soupe de patte ou de semoule) mais je dois tout de même faire très attention à la dérive.

pour ne pas revenir en arrière.

j'ai fait un test, je suis parti courir avec un sac à dos de 15kg je poids que j'ai perdu sur mon itinéraire habituel, j'ai récupéré toutes les sensations d'avant. c'est impressionnant. pour le travail, ça n'a aucun intérêt, mais pour la tête, cela fait un rappel à la discipline.

pour conclure :
j’encourage chacun à faire cette démarche si elle lui est nécessaire, c'est possible et les résultats sont immédiatement bénéfiques. bon courage.

strinkler
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 708
Localisation : rouen
Emploi : Chef d'équipe, technicien de maintenance indus, palfrenier soigneur.
Loisirs : art martiaux, tir.
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obésité et surpoids..

Message par Philippe-du-75013 le Dim 10 Mai 2015 - 11:06

Un conseil : au début remplacer la course par la marche (très) rapide tout aussi cardio et beaucoup moins traumatisante pour le corps. Surtout mon age ou on ne récupère plus à 100% des blessures.

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)


"Le sage ne peut recevoir ni injure ni outrage" (Sénèque)

Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1151
Age : 61
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obésité et surpoids..

Message par Ash le Dim 10 Mai 2015 - 11:42

Merci du retex et pensez à écouter votre corps, perso, je me suis bien amoché un genou en y allant trop fort durant un entrainement, pas top...

Ash
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obésité et surpoids..

Message par Rammstein le Dim 10 Mai 2015 - 14:05

Ayant également 2 genoux flingués par la course, je plussoie Ash. Attention : les semelles orthopédiques - dont j'ai abusé - sont des tueurs de genoux patients et silencieux ! Sur la durée un amortissement trop important entraîne également des dommages, et quand on s'en aperçoit il est souvent trop tard...

Mon conseil : courir avec des semelles plus minces (genre chaussures de marathon, voire chaussures minimalistes type 5 fingers de Vibram pour découvrir de nouvelles sensations), et privilégier la résistance à l'endurance (=> séances courtes mais intenses de fractionné).

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obésité et surpoids..

Message par Ash le Dim 10 Mai 2015 - 14:21

Et pour revenir sur un point déjà évoqué, la course à pied, comme l'a dit un ancien de mes potes, ancien champion du monde de judo, il vaut largement mieux faire du fractionné que de l'endurance qui pète les genoux et n'est pas efficace en cas de changement de rythme.

Ash
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obésité et surpoids..

Message par Barnabé le Dim 10 Mai 2015 - 18:13

C'est bien que ce topic, lancé par Catharing, fasse réagir !

A propos de l'étude, pour répondre à argoth : cette étude est intéressante, car elle montre l'énorme pouvoir d'influence de la pub à la télé. Bien sûr, sur Olduvaï, on a tendance à privilégier les choix individuels. Mais quand on voit que des gamins doublent leur prise alimentaire après avoir été exposés aux pubs télé, ça fait réfléchir. Et franchement, je n'avais aucune idée que ça puisse avoir une influence pareille !
On fait des choix individuels, mais dans un contexte, et ce contexte peut influencer ou contraindre. Il faut prendre conscience de ce contexte sous peine de rester sur des raisonnements simplistes du genre "tout est question de volonté".

Cette étude éclaire peut-être quelques parents sur le comportement de leur gamin quand ils font leurs courses au supermarché. Si votre gamin réclame à corps et à cris des "saloperies", et que ça fait des drames genre vous refusez il crie, ou vous acceptez et vous vous blâmez d'être un mauvais parent qui cède et qui nourrit mal son enfant...
Cette étude permet de changer un peu d'analyse : ce n'est peut-être pas un gamin "capricieux", ce n'est peut-être pas un mauvais parent qui ne sait que faire avec ces caprices... Ce sont peut-être un gamin et un parent piégés par l'endoctrinement publicitaire de l'enfant, dont ils n'ont même pas forcément conscience.
Plutôt que de rester sur une analyse basique "y'a qu'à refuser", il me semble que cette étude donne des pistes pour remonter à la racine de l'endoctrinement par la pub télé :
- limiter le temps de télévision (voire le supprimer ; choix familial difficile !), proposer d'autres loisirs :
- essayer d'éviter la pub. Pas facile pour un enfant. Moi perso, je sais que je coupe systématiquement le son pendant la pub (et je vais autre chose pendant ce temps), mais avec un enfant, comment faire ? Faire un contre-endoctrinement du genre couper le son, et s'il réclame qu'on le remette : "tu veux vraiment leur offrir du temps de cerveau disponible, à ces affreux qui ne cherchent qu'à te conditionner pour que tu fasses des trucs mauvais pour toi mais qui leur rapporte plein de fric à eux ?". Bon, je ne sais pas si ça marche, et d'ailleurs, la question de l'attitude des parents face à la télé mériterait sans doute un fil à lui tout seul.
- faire les courses au marché ou au magasin bio : beaucoupplus sain, beaucoup moins de tentations ! Je sais que tout le monde ne peut pas, mais ce sont des pistes en tout cas. On peut aussi faire pousser ses fruits et légumes.

A propos de ton expérience, strinkler : tout d'abord, bravo !
Pour ce qui est de maigrir, il n'y a pas de miracle : il faut diminuer l'apport alimentaire et augmenter l'effort physique. Tous les régimes du monde ne peuvent rien changer à cela. D'ailleurs, presque tous les régimes ont en commun de baisser l'apport alimentaire : qu'on limite les sucres, ou au contraire les lipides, qu'on évite l'association de deux types d'aliments énergétiques au même repas (la fameuse méthode Montignac), tous ces régimes ont un point commun : diminuer l'apport alimentaire global.
Après, je pense que le printemps est le moment idéal pour perdre du poids. C'est le moment de s'y mettre. En effet, notre corps, notre régulation de l'appétit et de la prise de poids, applique, me semble-t-il, une "sagesse" antique : quand on va vers l'été, on peut s'alléger des réserves ; quand on va vers l'hiver, il faut faire quelques réserves et mettre un peu de graisse subcutanée pour s'isoler du froid.
Donc il est bien plus facile de maigrir au printemps en surfant sur le "s'alléger des réserves" printanier ; que de maigrir en allant vers l'hiver ce qui est "à contre-courant".
De plus, l'allongement de la durée du jour et le beau temps permettent de pratiquer plus facilement du sport en extérieur.

Pour ce qui est du choix de l'activité sportive : à chacun de voir. Il est connu que la course à pied peut être redoutable sur les articulations, surtout si on est en surpoids. Il est plus prudent de commencer par un sport non traumatisant pour les articulations, par exemple la marche rapide, mais aussi la natation et le vélo.
Il ne faut pas négliger non plus l'élément de motivation. Certains vont apprécier un sport solitaire qui permet de réfléchir et de se vider la tête. D'autres vont apprécier un sport collectif. Faire du sport en groupe peut faire du bien au corps mais à la tête aussi : mener une activité de groupe, rigoler avec des copains, devoir coordonner ses mouvements à autrui (danse, art martial...). Le fait de retrouver le groupe, l'équipe, peut être plus motivant que de chausser ses chassures ou enfourcher son vélo pour aller faire du sport tout seul.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obésité et surpoids..

Message par castel le Dim 10 Mai 2015 - 23:15

J'ai une expérience contraire en ce moment...
cela fait maintenant 20 ans que je ne fait qu'un repas par jour (en fait 2 : un petit dèj (un pain au lait et du thé) + un repas le soir) 
et je maigris a vu d'oeuil d’ailleurs ma femme m'enge****e ...
elle me dit sortir d'un camp nazi ...
Pour bien maigrir voici la recette :
manger sainement
ayez un enc***r de banquier
des dettes au cul
et au moins une lettre de créanciers par jour qui vous réclament des sommes aberrantes!
pas la peine de faire du sport faite comme d'ab : rester derrière votre clavier sur le net jusqu'à se qu'on vous menace de vous le couper (le net bien sur !)
démener vous derrière se dernier pour régler vos problèmes pendant au moins 6 heures par jour ... profiter d'avoir encore une connexion pour vous divertir (au moins 3 h de call of duty)...
si vous aviez arrêter de fumer, de boire, autre si affinité : reprenez le tout de toute façon on a qu'une vie !

castel
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 310
Age : 46
Localisation : trou perdu
Emploi : qui me laisse du temps pour réfléchir
Loisirs : pareil
Date d'inscription : 15/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obésité et surpoids..

Message par argoth le Lun 11 Mai 2015 - 15:03

Salut,

Barnabé a écrit:Plutôt que de rester sur une analyse basique "y'a qu'à refuser", il me semble que cette étude donne des pistes pour remonter à la racine de l'endoctrinement par la pub télé :
- limiter le temps de télévision (voire le supprimer ; choix familial difficile !), proposer d'autres loisirs :
- essayer d'éviter la pub. Pas facile pour un enfant. Moi perso, je sais que je coupe systématiquement le son pendant la pub (et je vais autre chose pendant ce temps), mais avec un enfant, comment faire ? Faire un contre-endoctrinement du genre couper le son, et s'il réclame qu'on le remette : "tu veux vraiment leur offrir du temps de cerveau disponible, à ces affreux qui ne cherchent qu'à te conditionner pour que tu fasses des trucs mauvais pour toi mais qui leur rapporte plein de fric à eux ?". Bon, je ne sais pas si ça marche, et d'ailleurs, la question de l'attitude des parents face à la télé mériterait sans doute un fil à lui tout seul.
.

La technologie est ton ami. clind'oeil

A voir si c'est disponible chez toi, mais comme toutes les compagnies l'offrent ici, ça m'étonnerais que même pas une l'offre en France?

Aujourd'hui toutes les compagnies qui vous abreuvent de télé (câble, fibre, satellite), offre au moins un ''enregistreur'' numérique gratuitement avec un nouvelle abonnement.  Après c'est un jeux d'enfant, si l'émission du gamin commence à 18:00, bas tu ouvre la box à 18:00, mais tu assois ton gamin devant à 18:10.  Donc il écoute l'émission avec 10 minutes de retard.  Et chaque fois qu'on arrive à la pub, la box (si programmer) la saute automatiquement ou alors vous lui montrer comment la sauté manuellement.  Il va vite comprendre comment faire et eux aussi, la pub versus leur émission n’y a pas photo.  Laughing   Et à 18:30, il à fini d'écouté sont émission comme normalement, mais sans pub.

Remarque mon vieux VHS des années 90 était capable de le faire aussi, il enregistrait sur bande et marquait le début et fin de pub et je pouvais les sautés automatiquement.  Comme quoi, c'est pas nouveau. clind'oeil

Autre option dégagé la télé (ça coute moins cher en plus) et tout télécharger ou streamer selon ce qui est légale ou pas par chez vous bien sur. clind'oeil

@ strinkler, welcome in the club.  Bien jouer et lache pas surtout. cheers

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obésité et surpoids..

Message par Kerkallog le Lun 11 Mai 2015 - 16:10

...autre option pour les publicités TV avec les enfants suivant l'âge:
la dérision ou le détournement des slogans, c'est comme un jeu, & pour les infos(sur la nutrition ou les régimes): le dialogue, sur le mode du vrai/faux...

________________________________________________________
  y dechreuad yr oedd y Gair, ac yr oedd goleuni  sunny

Kerkallog
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1308
Date d'inscription : 19/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Obésité et surpoids..

Message par Barnabé le Lun 11 Mai 2015 - 19:48

A propos de pub alimentaire télé : en France, on a de beaux slogans de prévention en bandeau : mangez 5 fruits et légumes, faites de l'exercice, etc. Donc un message contraire de celui de la pub.

En psychologie, donner une consigne et son contraire, ça s'appelle une double contrainte. On ne peut pas satisfaire les deux contraintes, puisqu'elles sont contradictoires, donc on est sûr d'échouer sur au moins une des deux consignes. Et la double contrainte, ça contribue à poser des problèmes psychiques ; autrement dit, ça rend fou, pour résumer. clind'oeil


Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum