Remède ancien : le dragon de gentiane (Gentiana lutea).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Remède ancien : le dragon de gentiane (Gentiana lutea).

Message par gab39 le Mer 19 Sep 2012 - 10:23

http://www.le-projet-olduvai.com/f93-sante



Je vais brièvement vous présenter un alcool qui a longtemps servi de remède pour les hommes et les animaux dans le Jura et dans les Alpes : la gentiane.

Son utilisation en tant que remède s’est arrêté avec l’apparition de la médecine « moderne » peu après la seconde guerre mondiale. Actuellement cet alcool est toujours consommé en tant qu’apéritif et digestif. C’est assez spécial au niveau du goût, disons que c’est fort en bouche et que l’on sent bien la plante.

Un des « produits » du processus de distillation est appelé le Dragon :

« Dans un premier temps les racines et les rhizomes sont soigneusement nettoyés et réduits en fines lamelles. Puis après 6 semaines de fermentation dans des caves chauffées à 20 °C, une première distillation du moût produit un liquide titrant de 25 à 30 % appelé « blanquette » dans le Jura (ce liquide prend le nom de « flegme » lors de la distillation de grains ou de « brouillis » dans la distillation du Cognac). La blanquette est ensuite redistillée et donne après rejet des distillats de tête (encore appelés dragon ou chien dans le Jura) un produit titrant de 60 à 65 %, réduit ensuite par addition d'eau pour donner un produit final titrant de 40 % à 55 % suivant le goût du distillateur. »
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Alcool_de_gentiane


La première fois que j’en ai entendu parler j’étais petit et mon grand-père me racontait de quelle manière il avait vu son père sauver une jument qui se laissait mourir dans l’écurie. Celle-ci ne se levait plus depuis plusieurs semaines et son état empirait. Pour le père elle était quasiment condamnée. Ce n’était qu’en dernier recours pour essayer de sauver une bête mourante que l’on « sortait le dragon ». Le père enfila la bouteille de dragon au fond de la gueule de la jument et commença à en vider son contenant (d’après lui ¾ de litre sont nécessaire pour un cheval type Comtois)… Effet garantie immédiat selon mon grand-père qui était très jeune à cette époque : la jument s’est remise sur ses quatre pattes d’un seul coup « comme un coup de fusil », bousculant au passage le père qui n’a pas eu le temps de s’écarter. Elle se recoucha quelques instants plus tard. Le lendemain la jument était debout et pu rapidement reprendre le travail en attelage (hé oui pas de vacance à cette époque !). Par la suite mon grand-père a utilisé 3 fois ce remède au cours de sa vie d’agriculteur sur des vaches laitières : bilan 2 succès.


« La gentiane jaune est utilisée en pharmacopée depuis l’Antiquité. On lui prête les 12 vertus suivantes: apéritive, digestive, dépurative, stomachique, carminative, fébrifuge, rafraîchissante, salivaire, reconstituante, tonique, vermifuge et stimulante.
On prête aussi à l’eau-de-vie tirée de cette plante diverses vertus médicinales, tant pour les humains que le bétail. Il y a encore quelques décennies, les paysans l’utilisaient pour soigner le bétail. David Birmingham rapporte dans Château- d’Œx: mille ans d’histoire (2005) que "chaque fois que, pour lutter contre l’alcoolisme dans la population montagnarde, on tentait d’interdire la distillation de la gentiane, des protestations s’élevaient et on avançait l’importance qu’elle revêtait pour les soins du bétail." A Fribourg, un article paru en 1945 intitulé La médecine populaire à la Roche (Gruyère), de François-Xavier Brodard, conseille de faire "des frictions avec de la liqueur de gentiane" pour soigner les "abcès du sein". Il conseille également de donner de la "liqueur chaude de gentiane" aux vaches et aux chevaux pour soigner les coliques. La pratique est également attestée à la même époque à Neuchâtel et dans l’actuel canton du Jura. »
Source : http://www.kulinarischeserbe.ch/product.aspx?id=182


Je pense que ces 2 remèdes (gentiane et dragon de gentiane) ont leur place dans une pharmacie, d’autant plus pour ceux qui possèdent des animaux. Autre avantage : la gentiane peut se conserver très longtemps contrairement à beaucoup de « médicaments ». Je possède deux ânes et j'ai de fait quelques bouteilles en stock au cas où. J'espère bien évidement ne pas avoir à m'en servir sauf pour l'apéro clind'oeil.

Acheter de la gentiane est relativement facile, par contre pour le dragon il faut s’adresser directement à une personne qui distille. En ce qui concerne le prix (aie), ce n’est pas donné : comptez entre 50 et 70 euros la bouteille de gentiane. Mais bon, comme on dit… la santé n’a pas de prix !

Et bien évidemment l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec grande modération.

gab39
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 06/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum