Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Page 2 sur 12 Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par tarsonis le Jeu 12 Mar 2009 - 11:21

Pas de problèmes du tout sur les questions !
j'avais le même problème avec le 133Mhz : il me fallait une disquette d'installation à chaque fois que je formatais.... jusqu'à ce que je comprenne ce qu'est le BIOS.

La procédure ne fonctionne pas sur tous les sasfépus, mais je pense que pour le tien cela devrait fonctionner.

Si la pile de la carte mère n'est pas morte, tu peux accéder et modifier le programme du BIOS. C'est en gros un truc qui se lance au démarrage et qui contient certaines instructions.
On peut y accéder quand il est affiché (au tout début le plus souvent) un truc du genre "pressez DEL pour accéder au BIOS" ou une autre touche. Ou encore du genre "press machin to run setup".

Tu accèdes alors à un menu archaïque 16 couleurs où tu peux modifier diverses choses dont le processus de démarrage; par défaut : disquette, CD, et enfin DD. Pour gagner qq secondes, j'ai mis directement DD.
Tu peux de déplacer avec les flèches directionnelles, entrée, pgup et pgdw..

J'ai réussi à installer win 95 de cette manière, sans lecteur disquette directement à partir du CD, mais certaines versions semblent avoir quand même besoin d'une D7 pour booter.

Avant, j'étais obligé d'installer win 98 par dessus win95, ce qui était long et peu pratique. Mais avec le bios et le BOOt sur le CD, je pouvais directement installer win98.

Si cela ne fonctionne toujours pas, tu peux créer une disquette de démarrage sur un autre PC (l'option est quelque part avec le CD, désolé je ne me souviens plus !), ou alors il me semble que l'on puisse en DL sur internet. Au pire des pires de cas, tu peux installer win 95 à partir d'un jeu de disquettes (une vingtaine il me semble). Il faut un log pour formater une 1.44 en 2.truc, et ça a marché du tonnerre (long quand même) sur mon ordi portable où le lecteur CD avait flanché !

Tu peux le "mettre à jour" en installant des modules ram supplémentaires (un 133Mhz avec 64 Mo !), une carte vidéo un peu plus gonflée (2Mo !) et en overclockant le processeur, qui est une ancienne méthode pour gonfler les processeurs (attention ajouter un plus gros radiateur et ventilateur !).

Je pense que cela peut se jouer facilement vu que tout est de la récup (et pas mal de personnes ont un vieil ordi qui traîne au grenier...). Avec le strict minimum (texte, jeux de base, tableau, programmation, , gestion des dossiers internet bas débit), j'arrive à un résultat intéressant avec un 166Mhz 48Mo RAM 2Mo graphique et carte son SB16 qui me sert d'ordi de secours pour mes dossiers.

Bon, certains diront que win95 c'est moche, pas USB (quoique la dernière version si), pas "multimédia", mais c'est quand même amplement suffisant pour la base. fumeur

Au plaisir de répondre à d'autres questions et dis moi ce que cela donne !


Ps : il est possible d'installer d'autres OS, comme d'anciennes versions de Linux. Cela fonctionne très bien !
Ps2 : Tu peux aussi installer l'OS en connectant le disque dur sur un autre ordi ! J'ai par exemple débranché mon DD avec xp dessus, pour connecter un ancien et installer win98, pour le rebrancher dans le vieux PC 133MHz. Il risque d'y avoir quelques messages disant que certains périphériques manquent, mais rien de bien grave ! mrsgreen

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7992
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Simple bidouille sur un disque dur externe défectueux

Message par tarsonis le Mer 25 Mar 2009 - 11:40

Hier, mon disque dur externe est tombé en panne. C'était très dérangeant sachant que j'ai une bonne partie de mes données stockées dessus (120Go). Bien entendu le spectre de la loi de Murphy rôde dans les parages car, comme tout bon matériel informatique, il est tombé en panne rigoureusement deux mois après l'expiration de la garantie....scratch

Donc, ne risquant rien de plus important (et pressé par la nécessité), j'ai trouvé intéressant de le réparer. Comme le reste des bidouilles décrites dans ce topic, les opérations sont simples et réalisables sans aucune connaissance.

Etape 1 : Démontage

Les coques en plastique autour des disques durs externes sontsouvent faite pour être emboîtée uniquement à la fabrication. Donc pour ouvrir la bête il est nécessaire de faire sauter quelques petits bouts !

La bête protégée dans sa cage métallique :fouet




Etape 2 : Séparation du disque dur


Le DD est un simple DD, on le dévisse et débranche afin de ne pas l'endomager en le trimballant dans tous les sens durant les opérations qui suivent. Attention d'utiliser un tournevis non magnétique (la plupart) qui pourrait endommager les données du DD ! L'opération est comme celle des DD dans une tour d'ordi de bureau : un connecteur nappe et un d'alim.



La petite feuille d'alu sert à faire la jonction des masses. Si on l'arrache un peu trop, on peut la remplacer facilement par de l'alu alimentaire.


Etape 3 : Ouverture de la carcasse métallique.

Le circuit imprimé est vissé à une plaque métallique épaisse qui le protège. L'inconvénient est qu'elle est faite de plaques "soudées". Mais elles cèdent facilement avec un simple tournevis. Le remontage de posera pas de problèmes car les plaques tiennent ensemble même sans ces soudures.


Crouik shlack les soudures...gun

Etape 4 : Origine de la panne.

Comme la plupart du temps, la panne n'est pas importante et nécessite peu de moyens pour en venir à bout. Ici, en l'occurence, c'est le connecteur USB dont les soudures ont toutes sauté. Il était maintenu par la carcasse, et donc impossible de savoir que cela venait de cette pièce.

En y repensant, c'est un problème qui a l'air d'être fréquent sur les ordinateurs portables, où les soudures des connecteurs USB font défaut (ainsi qu'une résistence proche qui brûle de temps en temps...)


Comme les "pattes" de ce composant sont très petites et que je n'ai qu'un vulgaire soudeur ici (comme disait un sage, je suis comme un paralytique qui opère une tumeur au cerveau avec une clef de 12), je ne vais pas le réutiliser au profit d'un bout de récupération.

Etape 5 : Cannibalisation

Voici un bout de HUB usb qui traîne dans une boîte car défectueux (comme bon nombre de HUB...)


C'est le câble que l'on va récupérer. Mais ne faisant pas confiance aux standards des constructeurs, je préfère vérifier les connections au multimètre afin d'appliquer les bonnes correspondances fils-pattes.

Etape 6 : Le matériel

Comme je n'ai pas tout mon fourbi sur place, je n'ai qu'un soudeur 40W. Mais attention, certains modèles ne sont pas très bien isolés et ont des petits courants de fuites du secteur (50Hz). Si l'on ne prend pas garde, cela peut détruire le circuit (surtout avec les composants sensibles des ordinateurs) sur lequel on travaille.

On peut remarquer facilement le phénomène en touchant la panne du fer avec le jack des enceintes de l'ordi (ou d'un écouteur, ici le très sensible crystal) pour entendre un affreux bourdonnement.


La solution consiste à relier la panne à la masse avec un simple cordon de cuivre. Ici par exemple, il est relié à la tuyauterie d'un radiateur.




Etape 7 : Les soudures


Comme beaucoup de circuits d'ordinateurs, celui-ci est en double-face. C'est à dire que je peux faire les soudures au dessus, ou bien ou dessous, pour plus d'aisances sans être gêné par les autres composants.
Donc après avoir revérifié la connectique, on passe à la soudure, qui prend quelques secondes tout au plus.


On doit retrouver un truc logique sur le circuit : fils de données (vert et blanc) sont reliés au circuit intégré, le +5v (rouge) est relié à quelques composants (la plupart du temps à un condo relié à la masse) et le GND (noir) est relié à la masse qui est la plus large bande de cuivre du circuit.

Etape 8 : Le test

Avant de tout remonter, il convient de tester l'ensemble pour voir si cela fonctionne bien et éviter de redémonter l'ensemble.



Premier aperçu, la led verte s'allume, ce qui est déjà un bon signe car elle ne fonctionnait pas avant la manip. Et comme d'habitude, le DD se lance et refonctionne ! Very Happy

Au final, la manip n'a pas pris plus d'une heure (photos comprises), et le DD est en parfait état (bon d'accord, la carcasse un peu moins mrsgreen ), les données intactes et le tout prêt à repartir.

Comme dit au début, les pannes (physiques) sur ces appareils sont rarement graves et ne nécessitent pas de connaissances spécifiques pour
être réparées; juste un peu de bidouillages à coup de fer à souder !

Bonne bricole à tous ! fumeur



Ps :
Comme la plupart des hébergeurs détruisent les données au bout d'un certain laps de temps ou de DL, je réactualise les liens au sujet des cours d'électronique !
Cours 1 : Leçons de 1 à 28
Cours 2 : Leçons de 29 à 37
L'appendice : Leçons 38 à 47
Je rappelle que les cours démarrent de zéro, sans connaissances particulières.
Bonne lecture à tous ! mrsgreen

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7992
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

gravure des circuits imprimés

Message par tarsonis le Lun 4 Mai 2009 - 15:26

Salut à tous !
Alors comme on me l'a demandé en MP, voici une méthode très simple pour graver des circuits imprimés avec relativement peu de moyens.

Je mets en garde cependant car il faut utiliser des produits
très corrosifs, donc attention, lunettes et gants sont de mise !
Elle n’utilise pas le perchlorure de fer, trop cher à mon avis et un peu difficile à trouver en LLBSV. Comme vous vous en doutez bien, on va utiliser un acide afin de ronger la face cuivrée.

J’ai ici pris de l’acide Chlorhydrique à 30% (une vieille bouteille à 1€), ainsi que de l’eau oxygénée (40%, dispo en coiffure pour 2€ le litre). En effet, la réaction ne se produit qu’en sa présence.

Etape 1 : Une vieille plaque époxy avec une face cuivrée (toute simple, non photosensible), dont on débite le circuit.



Etape 2 : On réalise les pistes (très rudimentaires) avec du bon scotch de peintre sur la face cuivrée. Ici, j'ai réalisé la mini radio AM déjà décrite dans un autre topic (en bas) :



A partir d'ici, tout doit se faire en extérieur à cause des gaz dégagés !

Etape 3 : On place le circuit dans un verre (en verre...) et on ajoute l'acide dilué avec de l'eau (1/5e). Les quantités n'ont pas besoin de précision car la quantité de cuivre à ronger est très faible.
Rien ne se passe sans eau oxygénée :



Etape 4 : Ajout de l'eau oxygénée. La réaction est vive et du gaz se forme. Attention, il est très irritant pour les yeux et voies respiratoires !




Etape 5 : la gravure prend une trentaine de secondes : elle est presque terminée (la préparation bleuit à cause du cuivre en solution).



Etape 6 : on extrait le circuit avec beaucoup de prudence à cause de l'acide, on la passe un peu sous l'eau et on enlève le scotch.




Et voici un deuxième essai en bas:



Et enfin, le circuit soudé directement sur la face cuivrée :



Le circuit est beaucoup plus robuste qu'avec la plaque préperforée et la soudure en est grandement facilitée (car les pistes ne sont pas jointives). On peut, si l'on a la matériel, réaliser les trous pour les composants.
J'ai également remarqué que la radio était beaucoup plus sensible quant à la sélectivité; c'est sans doute dû aux pistes qui étaient de trop sur l'ancien circuit, et qui sont "optimisées" ici.


Voila, ce n'était en rien difficile et j'espère que cela vous aura plus dans la simplicité !
fumeur

Ps: Ne jetez pas la préparation dans l'évier ! Tout d'abord pour votre évier mais aussi à cause de l'acidité qu'il convient de neutraliser (sans parler du cuivre en solution que l'on peut faire précipiter...) avec de la soude (attention encore !). Mais on peut également réutiliser la solution pour d'autres expériences de chimie amusante mrsgreen

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7992
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par Skeld le Lun 4 Mai 2009 - 16:27

Une reaction avec du cuivre qui forme un produit bleu, AMHA je dirais que c'est le chlorure de cuivre, très toxique, donc gaffe où vous le jetez...

Skeld
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 602
Localisation : Rhones-Alpes
Emploi : Survivre
Loisirs : Rando, ordi, Musique, Lecture,
Date d'inscription : 24/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par supercureuil le Lun 4 Mai 2009 - 17:44

Super ce truc, va falloir que je m'y mettent, quant j'aurai du temps .....

Attention, je vous met en garde, moi aussi j'ai eu comme tarsonis ma période ou je récupérais les vieux pc pour les remettre en état, et un jour je me suis rendu compte que j'avais accumulé bien trop de matériel, vraiment trop ! PLus de 12 tour, plus 6 zecran et divers carton de pieces ! Depuis j'ai décrochez et j'ai réussi a casser tout mes petit protégés.

Ne tombé pas dans ce cercle viceux ! dévil

Par contre je vous conseil vivement de récuper un vieux tracasin pour vous faire la main dessus ! démontage remontage, intallation d'OS (linux de preference geek) vous progresserer tres vite !

________________________________________________________
il ne s'agit pas de savoir si l'eau est froide,
il faut traverser.(St exupery)

supercureuil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 939
Age : 34
Date d'inscription : 14/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par tarsonis le Mar 5 Mai 2009 - 14:47

Volga743 a écrit:Une reaction avec du cuivre qui forme un produit bleu, AMHA je dirais que c'est le chlorure de cuivre, très toxique, donc gaffe où vous le jetez...

La solution devient en fait verte. C'est effectivement du Chlorure de Cuivre et il est bien entendu nécessaire de neutraliser les composés et ne pas les jeter à l'évier, d'où :
Ne jetez pas la préparation dans l'évier ! Tout
d'abord pour votre évier mais aussi à cause de l'acidité qu'il convient
de neutraliser

Le Chlorure cristallise au bout de quelques jours. On obtient de merveilleux cristaux que l'on filtre et pouvant être utilisés dans d'autres préparations. C'est bien entendu un produit chimique (sans pour autant être un poison violent), donc il convient de le manipuler avec précaution (gants, lunettes, ne pas respirer, ne pas rejeter etc...).


... moi aussi j'ai eu comme tarsonis ma période ou je récupérais les vieux pc pour les remettre en état, et un jour je me suis rendu compte que j'avais accumulé bien trop de matériel, vraiment trop !

Je pense qu'il a dû y avoir une certaine ambiguïté dans ce topic. Presque tous le matos que je répare est soit le mien, soit celui que l'on me donne à réparer. Pour le reste, quand je trouve par exemple une UC d'ordi, je la remet "à neuf" et la pose sur le merveilleux site recupe.net. En moyenne, l'ordi trouve un heureux acquéreur en moins de 24h fumeur

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7992
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par supercureuil le Sam 9 Mai 2009 - 13:01

Un lien intéressant, j'ai trouvé par hasard cette page web qui propose de télécharger plein de cours sur l'électronique,

j'ai mis en ligne une archive contenant toutes les documents téléchargeables

cliquez ICI

Bonne lecture il y a de quoi faire !

perso je pense piocher dedans en fonctions des besoins, et surtout j'ai une obsession de tout garder et sauvegarder.

Ps : si un modo peut supprimer les messages en trop pour donner un peut plus de clarté a tout cela se serai bien, merci


Dernière édition par supercureuil le Sam 9 Mai 2009 - 22:57, édité 1 fois

________________________________________________________
il ne s'agit pas de savoir si l'eau est froide,
il faut traverser.(St exupery)

supercureuil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 939
Age : 34
Date d'inscription : 14/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par Skeld le Sam 9 Mai 2009 - 20:47

merci ! c'est en Dl !

Skeld
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 602
Localisation : Rhones-Alpes
Emploi : Survivre
Loisirs : Rando, ordi, Musique, Lecture,
Date d'inscription : 24/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par tarsonis le Sam 9 Mai 2009 - 22:02

Merci !
C'est pas mal pour approfondir la théorie vis à vis des trois cours postés sur la page précédente....

Ps : De nombreuses pages du site sont '404 not found', des fois
l'archive n'existe plus, mais parfois c'est juste le lien qui n'est
plus bon à cause d'une mise à jour de l'architecture du site (php...)
donc vous pouvez les retrouver en fouillant un peu dans
l'arborescence....mrsgreen


Un site spécialisé radioamateur : RM33. Mais je crois qu'on tombe de toute façon dessus à chaque recherche avec gogol.....fumeur


Dernière édition par tarsonis le Dim 10 Mai 2009 - 14:14, édité 3 fois

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7992
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par transhuman le Sam 9 Mai 2009 - 22:03

supercureuil a écrit:t'inquiete je vais essayer de récupérer les fichiers en utilisant httrack

Laughing je ne disais pas "bon courage" pour les récupérer mais pour lire et assimiler tout çà...study scratch pale

Rien que la partie sur les Pics va t'occuper un petit moment ....fumeur

________________________________________________________
"J'arrêterais de faire de la politique le jour où ceux qui font de la politique arrêteront de faire les guignols....."
Coluche

P'tain dire que c'etait il y a 30 ans et que rien n'a changé en mieux depuis ....

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par Rammstein le Dim 10 Mai 2009 - 18:14

Question débile : y a pas moyen de faire plus simple en remplaçant le circuit imprimé par une bonne vieille planche ou un morceau de pot de yaourt, et en reliant les composants avec du fil de fer ?

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4997
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par Skeld le Dim 10 Mai 2009 - 18:50

AMHA c'es possible, mais c'est moche et peu pratique pour la réparation, sur un CI tu voit direct où va tel ou tel connexion.

Skeld
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 602
Localisation : Rhones-Alpes
Emploi : Survivre
Loisirs : Rando, ordi, Musique, Lecture,
Date d'inscription : 24/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par tarsonis le Dim 10 Mai 2009 - 21:00

Rammstein a écrit:Question débile : y a pas moyen de faire plus simple en remplaçant le circuit imprimé par une bonne vieille planche ou un morceau de pot de yaourt, et en reliant les composants avec du fil de fer ?
Rammstein

C'est possible et fut une bonne méthode quand les matériaux principaux venaient à manquer. Une de mes premières radio fut réalisée sur une planche d bois avec des clous pour les jonction....affraid

On peut d'ailleurs retrouver beaucoup de manuels sur "l'électronique amusante" du siècle dernier qui proposaient divers montages à réaliser avec des dominos (ou "sucres" pour les intimes). Ma radio à tubes est d'ailleurs réalisée sur un châssis et tous les composants sont soudés les uns sur les autres, ou reliés par des fils (voir la première page de ce topic pour la photo).
Les circuits sont un peu moins évidents à percevoir mais avec le plan, la réparation est très facile.

Pour les montages radio, certains manuel préconisent d'ailleurs de souder les composants les uns sur les autres afin de minimiser les pistes de cuivre (plus grande stabilité HF), malgré la plus grande fragilité de l'ensemble.......fumeur

Viré les posts qui étaient du "bruit" pour garder ce topic très technique "propre". Mado

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7992
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par Skeld le Dim 10 Mai 2009 - 21:34

les tubes resistent aux EMPs il parait, quelqu'un pour confirmer ?

Skeld
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 602
Localisation : Rhones-Alpes
Emploi : Survivre
Loisirs : Rando, ordi, Musique, Lecture,
Date d'inscription : 24/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par tarsonis le Lun 11 Mai 2009 - 8:06

Volga743 a écrit:les tubes resistent aux EMPs il parait, quelqu'un pour confirmer ?

Oui, ils résistent pour la plupart (utilisés encore dans les avions de transport nucléaires).....le reste des composants d'époque également au vu de leurs caractéristiques !

Au passage, pour les constructions haute puissance, les fils sont souvent utilisés car les pistes de cuivre ne peuvent parfois pas encaisser les quelques ampères des tubes...

Sinon, on peut protéger le reste avec la cage de faraday (lien sur un bout du topic EMP (au milieu))...fumeur

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7992
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par supercureuil le Lun 11 Mai 2009 - 17:36

Bonjour concernant les différentes possibilités de montage des composants électronique je me suis souvenu d'un système que l'on nous faisaient utilisé au lycée. se sont des plaquettes avec plein de perforations permettant de faire de montages de test, ou provisoire sans avoir besoin de souder les compossants.

disponible ici



Tarsonis, pense tu qu'il est intéressant d'acquérir quelque une de ces plaquettes pour pouvoir nous faciliter la vie ???

________________________________________________________
il ne s'agit pas de savoir si l'eau est froide,
il faut traverser.(St exupery)

supercureuil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 939
Age : 34
Date d'inscription : 14/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par tarsonis le Lun 11 Mai 2009 - 18:11

Tarsonis, pense tu qu'il est intéressant d'acquérir quelque une de ces plaquettes pour pouvoir nous faciliter la vie ???

Je ne te cacherai pas que je bidouille depuis longtemps sur ce type de plaquettes ! tendre Elles permettent d'une part de tester l'état des composants en 2-3 branchements, et d'autre part de réaliser les circuits avant de les souder.

Par exemple, pour ma radio AM, cela m'a permis de réaliser différents circuits LC (bobinages + CV) avant la soudure finale sur CI.
Les connections sont rapides et sûres pour les composants.
Le seul point énervant consiste en la liaison avec des fils, qui a tendance à ne pas tenir (comme l'alim de la plaquette par exemple). Mais ce défaut à vite été pallié en soudant directement les fils sur la face du dessous (la soudure tient très bien). Il suffit de décoller la face adhésive (assez costaud), souder, puis recoller.

C'est à mon avis un très bon atout pour débuter ou réaliser des montages qui ont sans cesse besoin de modifications, voire des montages sérieux ! fumeur

Ps : Cela permet aussi de réaliser des montages avec les circuits intégrés, ou d'autres composants tordus à 15 pattes...chose difficile en général en électronique sans circuit imprimé.....

Ps 2 : Et enfin avantage indéniable : pas de soudure (et donc d'énergie), donc récupération automatique des composants (qui restent "neufs") pour un autre circuit !

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7992
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par supercureuil le Lun 11 Mai 2009 - 18:23

Merci pour toutes ces astuces, que pense tu des tarifs proposé par Conrad, sont ils correct ou peut ou trouver bien moins cher ailleurs ?

________________________________________________________
il ne s'agit pas de savoir si l'eau est froide,
il faut traverser.(St exupery)

supercureuil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 939
Age : 34
Date d'inscription : 14/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par tarsonis le Lun 11 Mai 2009 - 18:54

supercureuil a écrit:Merci pour toutes ces astuces, que pense tu des tarifs proposé par Conrad, sont ils correct ou peut ou trouver bien moins cher ailleurs ?

Je trouve que Conr*d sacrément augmenté ses prix.... tout comme la plupart des distributeurs (qui se valent grosso modo); sans parler des revendeurs (en moyenne 15 fois le prix catalogue !). D'où ma mauvaise habitude de désosser les téléviseurs du quartier pour trouver des compos en parfait état....surtout ceux des années 70 : compos français, identiques à ceux vendus actuellement, grandes "pattes" permettant une récup facile etc...

Il me semble que le prix des platines tourne entre 6€ et 15€ (à l'époque, j'ai dû les avoir pour 30F). Mais je te conseille de passer sur les sites limitrophes (Belgique, Allemagne ou Luxembourg voire Japon ou USA pour les derniers compos du style condo 1F à 15€ ici mais 2€ là bas....) car j'y trouve parfois de bonnes offres. Certains revendeurs sont spécialisés dans la vente par correspondance et la commande + les frais de port peuvent être moins chers depuis les USA que depuis Paris !

Conr*d ne précise pas la quantité, car le titre est de temps en temps au pluriel, puis devient singulier lorsqu'on demande une précision.

Mais pour une plaque "brute", on peut trouver (pour les parisiens notamment) ceci :

Pour 3€.....630 points, contre 10.90€ pour sensiblement la même sur Conrad....

Donc sur catalogue chez Conr*d ou Selectr*nic si tu veux des composants standards (ou la TV qui traîne dehors, c'est toujours moins cher....mrsgreen ), mais plutôt sur la baie ou dans les brocantes si tu cherches un truc particulier (comme un condensateur variable 1000pf à 10€ dans un vieux poste déglingué de la guerre, ou 200€ chez un pro....) fumeur

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7992
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par supercureuil le Lun 11 Mai 2009 - 19:32

Merci bien, je vais explorer tout cela, je me demande si je ne vais pas me constituer une petite caisse a outils pour l'électronique, (j'ai déjà un bonne partie des éléments) et a coté un petit stock de composants.

________________________________________________________
il ne s'agit pas de savoir si l'eau est froide,
il faut traverser.(St exupery)

supercureuil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 939
Age : 34
Date d'inscription : 14/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par tarsonis le Lun 11 Mai 2009 - 19:40

Merci bien, je vais explorer tout cela, je me
demande si je ne vais pas me constituer une petite caisse a outils pour
l'électronique, (j'ai déjà un bonne partie des éléments) et a coté un
petit stock de composants.

Je vous conseille de trier directement les composants dans des boites prévues à cet effet avant de se retrouver comme moi avec beaucoup de mélange au fur et à mesure des désossages affraid ..... Comme par exemple des boites de vitamines pour les composants, de confiture pour les vis, radiateurs, petits câbles etc....et scotchés par valeur si on est maniaque....mrsgreen
De cette façon on retrouve vite tout ce dont on a besoin pour réparer en urgence ou construire un module de remplacement.
Personnellement, j'apprécie aussi les boites de rangement du style :

Même si elle s'est renversée plusieurs fois ....fumeur


Dernière édition par tarsonis le Ven 22 Jan 2010 - 16:27, édité 1 fois

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7992
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Citizen Band et brocante

Message par tarsonis le Lun 18 Mai 2009 - 12:33

Ce week end, j'ai trouvé dans une brocante une superbe CB de 77 ! J'avoue que j'ai vite craqué; surtout au vu du prix qu'il m'a fait : 5€ !!! La personne n'avait pas l'air de savoir trop ce qu'elle vendait (m'a également donné l'equalizer sur la photo) et souhaitais à mon avis se débarrasser de tout un fourbi....
Le tout semble bien fonctionner (zut ! mais merci Wasicun pour les conseils !). Il ne me reste plus qu'à trouver une antenne, que je vais essayer de construire et décrire sur ce topic.

Est-ce que certains d'entre vous ont un modèle similaire ? (12V, canaux apparemment : 27,005 MHz ... 27,135 MHz).



A vos brocantes, qui commencent ces temps-ci ! fumeur

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7992
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par Zapata le Mar 19 Mai 2009 - 18:01

Bonjour,

A vue de nez, cette CB est un modèle à quartz, et non pas à synthétiseur de fréquence (PLL). Selon le cas, les différents canaux nécessitent une paire de quartz (émission / réception) à chaque fois, ou bien il est fait appel à un système de combinaison d'un petit lot de quartz (par mélanges divers de fréquences).

Dans le premier cas (une paire de quartz par canal), il est possible de modifier temporairement l'organisation de ces quartz pour bénéficier de plus de canaux que ceux prévus d'origine (plus d'informations par MP).

Salut.

Zapata
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 501
Date d'inscription : 06/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par tarsonis le Mar 2 Juin 2009 - 12:36

J'ai démonté le tout, et c'est effectivement une CB à Quartz. Elle en contient une quinzaine mais non démontables. J'ai pris contact avec un allemand qui la possède également et s'en sert depuis plusieurs dizaines d'années pour communiquer avec un ami à une cinquantaine de km de chez lui. Historiquement, il s'en servait pour communiquer gratuitement sans passer par le téléphone.

Donc je me renseigne sur de la doc éventuelle sur des modèles similaires, mais entre les rachats successifs des boites, c'est un peu lourd de trouver des infos sur du matos de 77.

Petite astuce pour la soudure de précision :
Sinon, pour continuer sur la lancée réparation, on m'a donné à réparer une gamecube mal pucée. L'opération initiale consiste à souder une puce (Xeno GC, parfaitement légale) sur la carte du lecteur DVD afin de pouvoir lancer directement ses backups de jeux (la console est bridée par défaut pour ne pas lire les copies de sauvegarde sur DVD-r).

C'est une bonne manip pour s'exercer à faire des soudures de haute précision car la carte est très petite (1cm*1.5cm) et les soudures sont à faire dans des trous avec beaucoup de précision (0.5mm) . La plupart des gens la font poser directement par un professionnel (opération entre 30 et 150€), d'autres essayent et parfois font ça à la bourrin en détruisant leur console....comme ici.

Pour le démontage avec les vis spéciales, voir mon post sur le bricoleur avec un stylo bic fondu...

L'inconvénient majeur fut mon soudeur qui a une panne bousillée et très épaisse et je n'avais pas de soudure, donc j'ai récupéré celle sur un circuit d'alim (il y a souvent de gros surplus qui débordent). Enfin dernier truc chiant : les circuits imprimés de ce type sont ridiculement petits avec des pistes de cuivre peu adhésives : on s'acharne avec son soudeur et rien ne tient; ou alors la soudure bave sur plusieurs pistes.

Au lieu souder directement avec le fer, on peut appliquer de la soudure sur le bout une patte de résistance, insérer la patte dans le trous, en mettant en contact le circuit de la console et celui de la puce :

Puis de mettre en contact le soudure et la patte de la résistance. De cette manière, juste la chaleur nécessaire arrive sur les pistes, tous les éléments sont en contact et soudés et au final, on n'a plus qu'à couper au ras la patte de la résistance.
De cette manière, on peut donc réaliser une soudure de précision. (photo d'ici peu)

Autre astuce/manip de cette semaine que je n'ai encore rencontré sur le net :

Il arrive que aucune raison, un ordi plante et ne redémarre plus : pas d'écran test de carte graphique, ni de test de RAM. Le plus souvent, on conclut soit à une carte mère morte, soit un processeur grillé.
Le cas que j'ai eu ce week end était pathologique (et c'est le 2e) : auncun signal de la carte mère (bips), donc diagnostic impossible sans autre ordi sous la main.

Pourtant, cela apparaît sur beaucoup de P3 et de P4.
Mais au fur et à mesure des bidouilles, j'ai remarqué que lorsque le refroidisseur du processur n'est pas clipsé, mais juste en contact avec le processeur, l'ordi revient à la vie !
Et lorsque l'on reclipse le tout, l'ordi freeze.
C'est encore une histoire de faux contact, difficile à repérer car tout à l'air nickel au premier abord.

J'ai donc juste ajouté de la pâte conductrice afin d'améliorer le contact processeur/radiateur, et cela fonctionne toujours.
Remarque à avoir en tête si cela arrive et j'espère que gogol la référencera.....

Bon bricolage ! fumeur

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7992
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

dynamo 18V AC 500mA de récupération moteur d'imprimante

Message par tarsonis le Sam 20 Juin 2009 - 16:02

Aujourd’hui, j’ai fait un petit test afin d’améliorer le premier modèle de dynamo réalisé plus haut à l’aide d’un ancien moteur-réducteur récupéré d’un jouet pour enfant.

L’idée ici était de conserver l’ensemble du mécanisme, et de modifier uniquement le moteur faisant office de dynamo. En effet, à vitesse maxi, sa production restait très limitée : 5V à charge et 200mA en moyenne… de quoi faire fonctionner une petite radio, recharger quelques condos à 10%, mais pas plus (bon d’accords, déjà pas mal en LLBSV) .

Je profite donc de la récupération d’un moteur plus gros dans un de mes tiroirs. De mémoire, il faisait partie d’un mécanisme de guidage de bras articulé d'imprimante que l’on m’a apporté il y a plusieurs années, mais dont l’ensemble mécanique était cassé….

Donc la bête a besoin d’un minimum de 12V continu sous environ 1A (étiquette fabriquant), mais bizarrement ne produit aucun courant lors des tests !

Il ne faut pas chercher bien loin pour comprendre qu’il est muni d’un circuit de régulation….empêchant le débit en sens inverse (fréquent dans ce genre d’application) :



Donc pour ne pas s’en encombrer, enlevons-le ; en profitons au passage de quelques composants qui seront bien utiles LLBSV : résistances, selfs, et surtout deux transistors avec la base, l’émetteur et le collecteur imprimés dessus (utile si l’on récup et ressoude à l’arrache…).

Il a fallut débiter de nouveau le plastique afin de faire passer le moteur, et (pas très évident), récupérer le rouage métallique de l’ancien moteur pour le placer sur celui-ci….

Donc le circuit est presque le même que dans l’autre post à ceci près que le
moteur débite un courant continu (disposition des patins et des aimants) : juste un pont de diodes afin d’éviter la décharge des condos dans le module une fois chargés et de récupérer les deux composantes de la sinusoïde :



Surprise ! Lors des tests, un condo s’est mis à siffler et ça a senti le cramé pendant un bout de temps !

Erreur de débutant : j’ai oublié de tester la tension de sortie du module !!

Accrochez-vous : sans la diode et à vide, le moteur débite environ 18V en continu (environ 16V à charge avec le pont de diodes et un condo de lissage) et 500mA maxi à charge ! Pas étonnant que mon pauvre condo Tmax 10V ait grillé !

Photo : En courant continu (avec circuit de lissage grossier) : pas évident de prendre la pose en temps réel (grand merci à ma femme) !




Je ne sais pas si c’est lié à la qualité du moteur ou si c’est fréquent, mais pense avoir trouvé une partie de ma source d’énergie LLBSV (peut être l’adapter sur une éolienne pour ne pas tourner la manivelle toutes les vingt minutes) !

Donc il convient de prendre une diode de puissance (celle de 1A récupérée dans l’alim de l’ordi me semble suffisante). Et il me reste à enlever les condos de 10V et laisser les 25V….

Les condos se chargent beaucoup plus vite et sont presque remplis. Il faut prendre gare lors de l'alimentation d'un circuit de ne pas oublier la résistance chutrice de tension (plusieurs en série si la puissance dissipée est trop élevée), et l’adapter à la tension (et l'intensité) max nécessaire de son montage (pourquoi pas utiliser un potentiomètre gradué maison pour obtenir le voltage désiré.) : Avec quelques tours de manivelle, ma petite radio (en cours d’adaptation d’ailleurs…) fonctionne une bonne dizaine de minutes !!! Et la LED blanche éclaire pendant trois bonnes minutes (plus encore mais avec une puissance faible et qui fatigue un peu les yeux).
Bon bricolage à tous !

Ps : Je viens de trouver des moteurs similaires (mais un peu plus petits) avec leur système mécanique dans une imprimante (et un scanner) ; c’est le genre de matos qui a tendance à s’accumuler dans les rues (et dans les brocantes à 1€ le kilo) en raison du renouvellement fréquent de ce genre de
« consommables » (pour le grand public), mais la robustesse ainsi que la puissance des mécanismes des premières imprimantes garantit à mon avis une production de courant supérieure à celle des mini-moteurs actuels….

Petite Annexe :
Comme je travaille sur le programme de gestion des stocks de nourriture, voici un petit test histoire de voir si tout fonctionne chez vous.

C’est un petit programme très simple et sans prétention permettant de calculer la fréquence de résonance d’un circuit LC parfait. Il peut être amélioré dans tous les sens (calculer L en fonction de F et C etc…) mais ce n’est pas le sujet ici.

Voici le code source :

/* Copiez à partir de ce commentaire */
/* Prog qui calcule la fréquence de résonance d'un circuit LC */

#include

#include
#include /* n'oubliez pas les param de compil sous linux*/

int main()
{
double Pi = 3.1415926535;
double L=0;
double C=0;
double pico=0.000000000001; /* On ne s'encombre pas des fonctions
puissances*/

double micro=0.000001;
char chaine[3];
float frequence;

printf ("Entrez la valeur de C en picoFarad : ");
scanf("%lf", &C);
printf ("Entrez la valeur de L en microHenry : ");
scanf("%lf", &L);
frequence=(float)(1/(2*Pi*sqrt(L*C*micro*pico))); /* formule standard, qui s’éloigne un peu de la réalité (parasites, induc, etc..) mais qui donne une bonne estimation */

/* test de l’ordre de grandeur de F afin d’améliorer son affichage*/

if (frequence > 1000000)
{
frequence=frequence/1000000;
strcpy(chaine,"MHz");
}
else if (frequence > 1000)
{
frequence=frequence/1000;
strcpy(chaine,"KHz");
}
else
{
strcpy(chaine,"Hz");
}

printf("\nValeur de f : %f %s", frequence, chaine); /*Affichage de F*/

printf("Appuyez sur ENTREE pour finir.") ;
getchar();getchar();getchar();
return (0);
}
/* Copiez jusqu’ici */

J’ai mis volontairement trois getchar() car la lignée window$ a tendance à fermer la fenêtre trop vite. Sous win, on peut utiliser la fonction getch() à la place (n’importe quelle touche pour continuer sans devoir presser Entrée), mais le prog n’est alors plus compatible avec Linux et Gcc.

Vous pouvez compiler ce prog aussi bien sous DOS (turbo C et lignée freeware), Window$ (Dev C++, gratuit), Linux (commande Gcc) et autres plateformes.

Par exemple sous Dev C++, lancez le programme, Faites Nouveau>Fichier source, puis collez le prog et faites Exécuter>Compiler et Exécuter.

Merci de me signaler tout problème, cela me permettra d’améliorer le programme de gestion spécialement conçu pour la communauté Olduvaï (qui sera au maximum indépendant des fonctions pré-existantes).

La compilation sur votre ordinateur assure que le programme fonctionnera dessus. En effet, compilé sous Pista, le prog ne fonctionne pas sous 98, 3.1 ou Xp, encore moins sous linux ; mais dans le cas du programme final, je mettrai également les exécutables de la plupart des plateformes en ligne.

Merci à tous pour vos MP de soutient !


Dernière édition par tarsonis le Ven 17 Déc 2010 - 9:22, édité 3 fois (Raison : titre pour retrouver l'article)

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7992
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 12 Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum