Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Page 10 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par tarsonis le Lun 2 Déc 2013 - 15:50

Salut !
Ce n'est plus reconnu tout court, ou bien cela affiche un truc genre "périphérique inconnu" ?
Avant formatage, est-ce que cela s'ouvrait comme un répertoire de clef USB ?

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7989
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par matthioux le Lun 2 Déc 2013 - 15:59

Ouai, cela ne s'ouvre plus du tout, alors qu'avant cela s'ouvrait comme un repertoire de clef USB !

matthioux
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 255
Localisation : côte varoise
Date d'inscription : 18/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par tarsonis le Lun 2 Déc 2013 - 16:08

Re !
Peut être en changeant de port.
Sinon, pour les clefs récalcitrantes, tu peux regarder du côté de chipgenius, pour flasher le microcontrôleur.
Une courte explication : flasher une clef clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7989
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Récupération, bobine de cuive

Message par tarsonis le Ven 6 Déc 2013 - 17:59

Salut à tous !
Un court post pour montrer quelques éléments récupérables dans un ventilateur chauffant HS.

Le fusible thermique finit par claquer au bout de quelques minutes, la panne est irréparable en l'état sans débrancher la résistance chauffante (un peu en court-circuit), ou sans prendre de risques (en shuntant le fusible thermique).

Comme je n'ai pas envie d'accumuler un encombrant "donné" de plus, voici les principaux éléments; je vous fais l'impasse sur la résistance chauffante 2kW, difficilement réutilisable.

On repère vite les deux relais 12V, qui commencent à se faire rares dans les appareils électroniques, le condensateur bleu haute tension, la résistance de puissance, des transistors communs et quelques diodes rapides.


La carte numérique est un peu moins intéressante : deux chimiques, une diode zener, et un rétroéclairage à LED bleues. L'écran étant spécialisé au ventilateur, il sera difficilement réutilisable.


Au verso : le quartz 4MHz et le haut parleur piezo.


Trois minutes à dessouder, voici quelques composants.


Tels quels, on peut envisager un régulateur de tension, ou une petite radio AM.

- Et enfin, le plus intéressant : le moteur avec son entrefer


qui nous donne une bobine de fil de cuivre.



Très utile dans le bobinage radio, particulièrement les radios à galène, des inductances, mais aussi des électroaimants et transformateurs.


Diamètre : 0.2mm. Il faut d'abord enlever l'émail du cuivre en le brûlant. La mesure se fait soit au pied à coulisse, soit en enroulant autour d'un axe une vingtaine de spires, puis en mesurant à la règle la longueur totale. Ici, nous trouvons 4mm qui, divisés par vingt, nous donnent bien 0.2mm. On remarque que plus on prend un nombre de spires élevé, plus la mesure est précise si l'on a bien émaillé le fil clind'oeil

Afin de calculer la longueur d'une bobine, il y a deux méthodes :
- Prendre une roue de périmètre connu, et rebobine dessus en comptant le nombre de tours.
- Calculer avec la résistance de la bobine.

Dans la 2e méthode, il suffit de connaître la résistance par mètre de fil (résistance linéique RL), puis de poser la division : Longueur = résistance totale / RL.

RL est fixe par section de câble. On peut soit prendre une table de référence, soit utiliser un site web qui calcule tout selon le diamètre (Résistance d'un fil) ou utiliser la formule générale RL = Rho / Section en m².

Rho pour le cuivre vaut 1,7 * 10-8 Ω · m
La section d'un câble de diamètre D est Pi*(D/2)² (calcul de l'aire d'un cercle).
Attention, le tout en mètres !
Donc RL ~ 1.7*10-8 / [ 3.14 *( 2*10-4 / 2)²] = 1.7 / 3.14 = 0.54 Ω

Un fil de cuivre de 0.2mm de diamètre et d'un mètre de longueur a donc une résistance de 0.54Ω.

Au multimètre, la bobine a une résistance de 110Ω.
L = 110 / 0.54 = 203.

Nous avons donc une bobine de 200 mètres de fil de cuivre.

Formule simplifiée pour le cuivre.

L = Résistance de la bobine en Ω * (Diamètre du fil en 10e de mm)² / 2.16

Ici , L = 110 * (2²) / 2.16 = 110 * 4 / 2.16 ~ 203.

On retombe bien sur nos pieds, L vaut environ 200 mètres.
Anecdote : si on oublie d'émailler le fil, nous obtenons environ 246 mètres, soit un quart de plus, à cause d'unes mesure du diamètre un peu plus élevée.

Valeur neuve chez le fournisseur : entre 15 et 20€ !

Bonne récup à tous ! fumeur 

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7989
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par Le castor bricoleur le Ven 6 Déc 2013 - 23:50

Merci pour les méthode de calcul, super précises en plus, je connaissais pas!
A quoi sert le condensateur noir près du bobinage? Est-ce pour limiter les surtensions?

Le castor bricoleur
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 18/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par iota le Sam 7 Déc 2013 - 14:21

Tarsonis ton topic est super pouce 

Ca va devenir le guide de survie sur le theme de l'electrotech' et electronique.

Crois tu qu'il serait possible avec une poignée de composants de proposer un panel de "circuits" utiles comme une petite radio, un ampli, un chargeur, etc ... ?
Comme les kits d'initiation quand on etait petits clind'oeil


iota
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 305
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par tarsonis le Sam 7 Déc 2013 - 18:14

Salut !
Le castor bricoleur a écrit:Merci pour les méthode de calcul, super précises en plus, je connaissais pas!
C'est sous réserve de vérification ;)J'ai fait une simplification sur bout de papier de la formule....assez rapidement !

A quoi sert le condensateur noir près du bobinage? Est-ce pour limiter les surtensions?
J'ai oublié d'en parler clind'oeil
Il s'agit d'un fusible thermique, en série avec la bobine. Mais avec une photo plus précise, on ne passerait pas à côté vu que sont inscrites les limites de températures.
Cette pièce peut être à l'origine de pannes assez ennuyeuses à réparer, puisqu'il faut absolument TOUT démonter pour y accéder !

iota a écrit:Tarsonis ton topic est super
Crois tu qu'il serait possible avec une poignée de composants de proposer un panel de "circuits" utiles comme une petite radio, un ampli, un chargeur, etc ... ?
Comme les kits d'initiation quand on etait petits
Merci !

C'est prévu ! J'avais suggéré dans un topic l'idée d'un mini kit qui fait le maximum avec le minimum de composants, et des fiches à imprimer en A6. Le brouillon est en cours de finalisation sur le premier montage; sûrement pour la semaine prochaine clind'oeil
Dans les premiers circuits, j'envisage entre autre des radios grandes ondes, ondes courtes (+ un convertisseur Cibi), FM, un émetteur OC de proximité, un circuit d'alarme par circuit coupé/ouvert, une revue des régulateurs-chargeurs, un ampli pour casque (type observation des oiseaux et environnement). Je proposerai un cahier des charges, qui sera un mix entre simplicité, rusticité, low tech et bon marché.
Et surtout, libre à tous de compléter par toutes sortes de circuits utiles clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7989
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par iota le Dim 8 Déc 2013 - 11:06

Genial pouce

iota
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 305
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par Le castor bricoleur le Mar 10 Déc 2013 - 19:03

tarsonis a écrit:C'est prévu ! J'avais suggéré dans un topic l'idée d'un mini kit qui fait le maximum avec le minimum de composants, et des fiches à imprimer en A6
Chouette, un TSM pour l'électronique!! J'ai hâte de voir ça clind'oeil

Le castor bricoleur
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 18/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par Mellyann le Mar 10 Déc 2013 - 21:14

Et ce sera réalisable aux ignares avec deux bras gauches comme moi ? Non pas que je doute du bien fondé d'un minimum d'apprentissage ? J'ai toujours les trois PDF d'initiation à potasser.

Mellyann
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 107
Age : 38
Localisation : haute-garonne
Emploi : Chef poissonnier
Loisirs : la nature et le système D
Date d'inscription : 21/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.amazon.fr/ch%C3%A2timent-lAnge-Didier-F%C3%A9dou-eboo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par strinkler le Mar 10 Déc 2013 - 23:44

Le système d'exploitation doit être cohérent avec les capacités de la machines, mais il est tout a fait possible de trouvé un système LINUX plus moderne que le Windows d'époque et moins gourmand en recoures qu'un Windows plus recent. par contre quand on est habituer a Windows, linux est assez déroutant il faut un peu de temps pour retrouver ses repères.

acheter des composant d'occase, pour une vielle machine ca va pas être rentable, mieux vos chercher dans les poubelles. Une ancienne machine ne peut pas être modernisé, par contre en choisissant les bons composants on peut pousser le système aux meilleurs limite souvent généré par la carte mère. Je ne sais pas si c'est encore actuellement vrais, mais il y a quelques temps les PC n'était pas vraiment optimisé, les grandes surfaces n'hésitait pas a mettre un super proc sur une carte mère pourrie (la vitesse du proc est plus vendeuse que les qualité des cartes mère) ou une carte vidéo pas chère . avec un peu de temps on arrive a trouver les bons composants(a la déchèterie chez moi) .

EDIT : excusé moi, j'ai sauté quelques pages :-( 10 pour etre exacte.


Dernière édition par strinkler le Mer 11 Déc 2013 - 8:50, édité 1 fois

strinkler
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 707
Localisation : rouen
Emploi : Chef d'équipe, technicien de maintenance indus, palfrenier soigneur.
Loisirs : art martiaux, tir.
Date d'inscription : 13/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par iota le Mer 11 Déc 2013 - 8:33

Avec un linux (leger) on peut tout à fait faire tourner correctement de vieilles becanes pour peu qu'on se contente de bureautique.

iota
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 305
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par tarsonis le Mer 11 Déc 2013 - 9:02

Salut !
Mellyann a écrit:Et ce sera réalisable aux ignares avec deux bras gauches comme moi ? Non pas que je doute du bien fondé d'un minimum d'apprentissage ? J'ai toujours les trois PDF d'initiation à potasser.
Absolument !
L'un des enjeux est également de pouvoir se passer du fer à souder, afin de simplifier la tâche aux débutants, mais aussi dans l'optique "climat dégradé/confiné", dans lequel il peut être difficile de sortir 30W, de la soudure, et de générer des vapeurs toxiques.
Les projets comprendront pour la plupart des transistors. Leur seul écueil est de devoir connaître le brochage collecteur/base/émetteur, différent entre chaque modèle. Mais une fiche récapitulera justement ces caractéristiques.


strinkler a écrit:Le système d'exploitation doit être cohérent avec les capacités de la machines, mais il est tout a fait possible de trouvé un système LINUX plus moderne que le Windows d'époque et moins gourmand en recoures qu'un Windows plus recent. par contre quand on est habituer a Windows, linux est assez déroutant il faut un peu de temps pour retrouver ses repères.
Perso, Toutoulinux remplit pas mal de fonctions de base, largement suffisantes pour les besoins ordinaires : openoffice, internet, mp3, vidéo, prog, etc...
Peu gourmand et bootable sur clef USB.


acheter des composant d'occase, pour une vielle machine ca va pas être rentable, mieux vos chercher dans les poubelles.
Un petit tour à la déchetterie, avec entretien avec l'employé pour zyeuter ce qu'il y a dans la benne "électronique" suffit pour trouver LA pièce manquante (genre SDRAM 64Mo). clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7989
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par modl le Mer 11 Déc 2013 - 11:16

Mes (très) vieux Sciences et Vie du début des années 80 avaient une rubrique "électronique amusante", où, au début du moins, ils travaillaient avec un domino d'électricien. Ensuite, ils sont passé à une carte trouée avec des bandes de cuivre. Certains de vos posts me rappellent cette époque...

modl
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 447
Age : 47
Localisation : POITOU
Loisirs : tir à l'arc, bricolage...
Date d'inscription : 18/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un condensateur sur machine à laver

Message par fokeltok le Mer 11 Déc 2013 - 11:27

Salut
Je viens de réparer ma machine à laver pour 1€20...
Le programmateur déconnait : d'abord filtre bouché, machine qui chauffe un peu trop, puis qui clignote de partout et qui ne veut plus démarrer. Un petit tour sur le net (google, forums type futurascience, un démontage de la carte du programmateur.
PLusieurs messages sur les forums ("une carte prog ça vaut 180€" ou "va chez D*rty" ou "va à la déchetterie", etc.) et quelques vrais dépanneurs qui connaissent leur métier.

Au final, un condensateur mort, à peine visible, juste "bombé" sur le dessus (pas de traces de chauffe, pas de noir).
Un magasin de sono me vent le même pour 1€20, parce que je n'ai pas trouvé la bonne valeur dans mon stock de cartes désossées. Dix minutes de démontage /soudure/remontage et mon linge en retard résorbé en quelques jours...).
J'ai forcément eu une pensée pour Tarsonis quand j'ai regardé tourner mon linge avec une petite larme de fierté au coin de l'oeil et un condensateur cramé à la main  pouce
Désolé, dans le feu de l'action, je n'ai pas fait de photos, et maintenant je regrette bien de ne pas pouvoir frimer devant mes copains avec...
Cordialement
F.

fokeltok
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 663
Date d'inscription : 08/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par iota le Mer 11 Déc 2013 - 11:30

pouce

iota
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 305
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par tarsonis le Mer 11 Déc 2013 - 12:29

Salut !
modl a écrit:Mes (très) vieux Sciences et Vie du début des années 80 avaient une rubrique "électronique amusante", où, au début du moins, ils travaillaient avec un domino d'électricien. Ensuite, ils sont passé à une carte trouée avec des bandes de cuivre. Certains de vos posts me rappellent cette époque...
Je me souviens de cette rubrique...de quoi grogner quand il n'y en avait pas dans certains numéros !
J'ai fait mes première notes de basse avec leur ampli pour casque sur stripboard clind'oeil

@fokeltok : Félicitations pour la réparation ! Encore une panne à mettre sur le dos des condos.... fumeur 
Si tu peux nous montrer le composant HS ?

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7989
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par Le castor bricoleur le Mer 11 Déc 2013 - 22:06

tarsonis a écrit:Perso, Toutoulinux remplit pas mal de fonctions de base, largement suffisantes pour les besoins ordinaires : openoffice, internet, mp3, vidéo, prog, etc...
Peu gourmand et bootable sur clef USB.
Je l'utilise aussi régulièrement, et je sais qu'il fonctionne sur des machines toutes pourries genre pentium II avec 32MO de mémoire (la version 4.1.2 en tout cas)

fokeltok a écrit:J'ai forcément eu une pensée pour Tarsonis quand j'ai regardé tourner mon linge avec une petite larme de fierté au coin de l'oeil et un condensateur cramé à la main
Héhé, bien joué!
C'est super gratifiant quand on arrive à un résultat de ce style, surtout quand l'appareil vaut cher et est dépanné avec un truc à 2 balles clind'oeil
Les joies du savoir de l'électro rir

Le castor bricoleur
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 18/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par fokeltok le Mer 11 Déc 2013 - 22:56

Je vous ai menti, la réparation m'a coûté 2€20, en fait, car j'ai acheté deux condensateurs, au cas où je rate mon coup... ça tombe bien, il m'en reste donc un pour la photo !
Voici la bête :

Celui du haut est à peine plus "bombé" à son sommet que le tout neuf en bas. On le voit à peine sur la photo mais on le sent au toucher, et c'est visible de très près, sur la partie métallique avec une gravure en croix.


Le condensateur original (en haut) est un 680uF 10V, le nouveau est un 680uF 16V. La valeur du composant est importante à respecter, pour ne pas modifier le fonctionnement du circuit. En revanche le voltage est un  indicateur de la tension normale d'utilisation. Je pense être dans les clous en prenant une valeur un peu au dessus (en prenant une valeur inférieure, par contre, c'est risque de griller). Les spécialistes confirmeront.

Je pense que je serais passé à côté de ce composant si je n'avais pas été aiguillé là-dessus par les forums de dépannage. Maintenant, je serais plus attentif. Je ne me souviens pas de la manière dont on peut tester un condensateur ? (j'ai fais un peu d'électronique, mais c'était il y a plus de 20 ans, et on s'amusait plutôt à les faire complètement exploser, les condensateurs... J'y reviens de temps en temps pour ce genre de nécessité de réparation, mais c'est trop dur de retrouver les bases, il me faut toujours des antisèches et des copains plus doués...)  
Cordialement
F.

fokeltok
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 663
Date d'inscription : 08/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par Wanamingo le Mer 11 Déc 2013 - 23:26

Je répète à tout le monde autour de moi de garder les écrans plats en panne pour jeter un oeil aux condos fâcheusement installés près du radiateur !

Wanamingo
Modérateur & animateur

Masculin Nombre de messages : 1213
Date d'inscription : 27/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par tarsonis le Jeu 12 Déc 2013 - 9:19

Salut !

Voici la bête :
Effectivement, pas évident du tout à trouver si on ne cherche pas de ce côté !
Tu remarqueras sur le web que CapXon est cité plusieurs fois dans l'affaire des condensateurs contrefaits, un sujet que l'on avait évoqué ici :Contrefaçon de composants électroniques


Je pense être dans les clous en prenant une valeur un peu au dessus (en prenant une valeur inférieure, par contre, c'est risque de griller). Les spécialistes confirmeront.
Tout à fait clind'oeil
Qui peut le plus peut le moins niveau tension sur les condensateurs. La plupart du temps, c'est une question de place (le volume enfle avec Tmax)....et de coût pour les constructeurs !
Il peut arriver que certains condos soient un peu trop limites au niveau de cette caractéristique, et flanchent prématurément. C'est le cas par exemple des lampes fluocompactes.


Le condensateur original (en haut) est un 680uF 10V, le nouveau est un 680uF 16V. La valeur du composant est importante à respecter, pour ne pas modifier le fonctionnement du circuit. En revanche le voltage est un  indicateur de la tension normale d'utilisation.
Effectivement, dans beaucoup de circuits, la valeur du chimique est calculée assez précisément (sur l'impédance par exemple). Mais, selon la qualité, la tolérance varie de 5% à 100% ! Pour le Jackcon que tu as utilisé, c'est en général une bonne moyenne à 20% (ici)clind'oeil


Je pense que je serais passé à côté de ce composant si je n'avais pas été aiguillé là-dessus par les forums de dépannage. Maintenant, je serais plus attentif. Je ne me souviens pas de la manière dont on peut tester un condensateur ?
Sans capacimètre, il y a quelques bidouilles simples (pour les chimiques).
- Tu l'insères en série dans un circuit avec une LED.

(http://teaching.ericforman.com/simple-led-circuit-with-9v-battery/)
Ici par exemple, tu coupes le circuit entre la pile et la résistance, puis places le condo (borne - sur la résistance)
Pour 680µF, la led devrait briller quelques secondes, avant de s'éteindre. Si elle persiste, le condo ne se charge pas et laisse passer le courant : HS.
A noter que j'ai fait de même pour un condo de micro-ondes HS, mais avec ce que j'avais sous la main : une pile plate 4,5V et une lampe à incandescence.

- Tu charges le condo en série avec une petite résistance sur la pile (borne - sur le -), puis tu débranches et attends une minute. En alimentant ensuite la LED avec la résistance du circuit du dessus, tu devrais la faire briller quelques secondes. Sinon, HS car le condo a perdu sa charge.

Cela fonctionne pour les chimiques supérieurs à 1µF car le temps d'éclairage est pondéré par la capacité.
Pour les valeurs plus faibles, tu peux remplacer la LED par un haut parleur 8ohms quelques watts. C'est moins précis, mais annonce un peu la couleur.

- Tu peux vérifier au multimètre. Pour cela, le tuto de Sonelec est parfiat clind'oeil
http://www.sonelec-musique.com/electronique_bases_verification_composant.html
Vérification d'un condensateur
De par sa nature, un condensateur ne peut se mesurer facilement à l'ohmètre. La présence d'une fonction capacimètre sur votre multimètre sera appréciable, mais cette fonction est habituellement absente des multimètres d'entrée de gamme. Une première approche consiste à utiliser la fonction ohmètre, en plaçant les bornes d'entrée du mesureur sur les deux pattes du condensateur (peu importe la polarité des fils + et -). Si vous mesurez une valeur très faible qui ne bouge pas (genre 1 ou 2 ohms), ce n'est pas bon signe. Mais pour être sûr que le composant est deffectueux, il est nécessaire de le dessouder et de le retester hors circuit. Si à ce moment sa valeur ohmique est encore très faible, pas la peine d'insister, le mettre à la poubelle et le remplacer. La mesure à l'ohmètre d'un condensateur de forte valeur (> 10 uF) et isolé doit se traduire par la montée progressive de la valeur de la résistance lue. Si c'est bien le cas, inversez les bornes de l'ohmètre, puis vérifiez qu'il se passe la même chose. Si c'est le cas, c'est bon signe, car ce comportement est celui d'un condensateur qui se charge, et qui donc fonctionne au moins un minimum. Ne soyez pas étonné si vous constatez qu'en inversant les bornes du multimètre, la valeur affichée commence dans le domaine négatif pour revenir dans le domaine positif. Cela est lié à la charge préalable du condensateur, qui une fois "retourné", présente une charge négative et se recharge dans l'autre sens. Si cette méthode est parfaitement utilisable pour de gros condensateurs de filtrage d'alimentation, elle ne peut pas être utilisée pour la vérification rapide de condensateurs de faible valeur (< 1 uF), car le temps de charge très court ne vous laisse pas le temps de l'observation. Une méthode assez fiable consiste à insérer le condensateur à tester (de faible valeur) dans un circuit oscillateur pour voir si l'oscillateur démarre. Mais cela demande à faire un petit montage supplémentaire à côté, ce qui n'est pas forcement évident ou rigolo pour tous.


Wanamingo a écrit:Je répète à tout le monde autour de moi de garder les écrans plats en panne pour jeter un oeil aux condos fâcheusement installés près du radiateur !
Effectivement, c'est la panne principale que j'ai rencontrée dessus. Certains sont vicieux en ne montrant absolument aucun signe d'avarie. Il faut les dessouder pour les tester. Mais comme l'écran est HS de toute façon, il n'y a rien à perdre.
N'oubliez pas de les décharger avant toute opération : en court circuit avec un tournevis isolé (grosse étincelle), ou avec une résistance de plusieurs MOhms aux bornes, mais avec un risque de toucher les cosses du bout des doigts. clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7989
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par Le castor bricoleur le Jeu 12 Déc 2013 - 19:31

tarsonis a écrit:Effectivement, c'est la panne principale que j'ai rencontrée dessus. Certains sont vicieux en ne montrant absolument aucun signe d'avarie
Dans la boutique de réparation tv où j'ai passé un peu de temps, le technicien testait les condensateurs en regardant à l'oscillo la tension aux bornes (dangereux pour les 400V!) qui, en cas de défaut laissaient apparaître des bavures sur tout le spectre au lieu de bien lisser la tension. Evidemment, cela n'est possible qu'avec un oscilloscope analogique, dont l'écran crt permet ce genre de chose.

Le castor bricoleur
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 18/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par tarsonis le Mar 24 Déc 2013 - 12:14

Salut à tous !
Un court post qui fait suite à Fabriquer un testeur simple d'accus et de piles : récup de l'énergie dans les bacs à recyclage.

En ces périodes propices aux achats de piles en tous genres, au détour d'un test je me suis aperçu que le problème des accumulateurs en série (un seul défectueux sur un pack) se prolonge aussi aux piles.
A la base, je voulais juste récupérer le connecteur 9V, beaucoup plus solide que ceux vendus dans le commerce.
Mais je me suis aperçu que 5 piles sur 6 étaient quasi-neuves: tension d'environ 1,45V à vide, et 1,40 (1,3v pour la plus faible) à charge sur 200mA, soit environ C/1.


L'élément coupable : on le remarque déjà aux morceaux croustillants qui s'en détachent :


En plus de ne générer aucun courant, il possède une grande résistance interne, limitant le potentiel des 5 autres.
Sur ces cinq éléments, le potentiel sera limité aux bricoleurs qui souhaitent alimenter leurs montages; perso, je teste ma radio ondes longues sur 1,5V.....avec environ 800 heures d'autonomie selon la consommation actuelle ! clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7989
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Logiciel Fritzing création de schémas de circuits et de plaques d'essai

Message par tarsonis le Lun 21 Juil 2014 - 16:06

Salut à tous !

Un petit post pour présenter un logiciel qui en ravira sans doute certains : Fritzing
http://fritzing.org
Il s'agit d'un soft gratuit open source permettant de créer des schémas électronique, avec une impressionnante base de données.

Jusqu'ici, c'est assez classique, même si la prise en main est rapide et conviviale.
Exemple avec mon module BFO, dessiné en moins de dix minutes :



Mais le soft va bien plus loin, car il est possible d'utiliser un algorithme d'autoroutage !
Ce n'est pour l'instant qu'une version beta, mais l'essentiel y est : placement des composants et liaison (en simple ou double face). Il faudra peut être replacer ou tourner certains d'entre eux, mais cela simplifie grandement la création des PCB depuis zéro.



Pompon sur le gâteau, il est même possible de fabriquer ses circuits sur plaque d'essai !



Bons bidouillages à tous ! fumeur

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7989
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par bricolo le Jeu 9 Oct 2014 - 18:16

tarsonis a écrit:
Raffa a écrit:et comment peut-on déterminer que c'est ce compo et pas un autre qui a un soucis ? Il est crâmé ?

Salut !
En général, la panne est flagrante. Quand c'est un condo haute tension qui a cramé, il y a le nuage de fumée noire qui sent la mort chimique qui n'est pas loin. Souvent c'est très impressionnant, et on croit que tout a brûlé. Lorsque l'on démonte, la plaque du circuit garde des traces de noir autour.
Je repose la photo de la première page :

Celui de gauche (Tmax ~ 400V) est bien fendu et un peu carbonisé, celui de droite tient 700V.

Mais parfois, il se peut que la pièce ait juste 'claqué', si bien qu'il convient de regarder de plus près pour voir la cassure. Et c'est un peu ardu sur certains appareils car ces compos haute tension sont aussi à proximité d'autres encombrants (bobines, transistors et radiateurs, etc...), ce qui empêche une peu de s'approcher.

Sur une TV par exemple (ou cette pièce fait souvent défaut), la pièce peut encore fonctionner tout en étant défectueuse, mais l'image mettra plus de temps pour venir...jusqu'à claquer deux ans plus tard.  
LES PHOTOS ONT DISPARUES ........SNIFF.....

________________________________________________________
Very Happy fabrique une fusée pour aller sur le soleil __non suis pas fou :j'irais la nuit Laughing

bricolo
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 561
Age : 66
Localisation : RPLOB
Emploi : retraité a plein temps
Loisirs : tout ce qui est gratuit
Date d'inscription : 19/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum