Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Page 9 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par tarsonis le Lun 13 Aoû 2012 - 11:42

Salut à tous !
J'avais parlé de différentes techniques permettant de graver des circuits imprimés avec le minimum de moyens (sans insoleuse, sans plaque présensibilisée, sans perchlorure, etc...), entre autres :
Technique avec l'acide chlorhydrique le scotch (tuto pour neutraliser le CuCl2 par MP)
Technique avec du blanc correcteur

Mais le résultat a parfois été un peu aléatoire. En effet, le scotch a tendance à se décoller avec la chaleur de la solution, et le blanc correcteur devient vite poreux, ce qui demande une gravure très rapide, incompatible avec la technique au perchlorure de fer.

J'ai expérimenté pour vous une technique à nouveau totalement DIY : le circuit dessiné au feutre indélébile.
C'est sensiblement proche de la méthode avec le stylo inactinique, mais qui propose un résultat amélioré.
Le stylo inactinique est cher à l'achat, limité en surface, et n'est pas prévu pour dessiner de larges bandes sur le cuivre. On l'utilise plutôt lorsque l'on constate une coupure sur un circuit présensibilisé révélé, juste avant gravure, ou pour corriger une piste manquante, mais très peu pour réaliser un circuit entier.
La pointe de ce stylo s'use extrêmement vite, un ou deux circuits de 15 x 15cm, et il y a déjà des petits bouts partout, empêchant un travail de précision.

Enfin, l'encre ne tient pas longtemps le bain de gravure. Au bout de 15 minutes, le cuivre censé être protégé en dessous de l'encre commence à être attaqué; c'est encore une fois très limite avec le perchlorure, et encore plus avec HCl qui, en chauffant, rend l'encre poreuse.

J'ai ici poussé la gravure à l'extrême, afin d'évaluer la tenue de l'encre au perchlorure. La gravure a été faire à environ 40°C durant 12h....un extrême en électronique, où l'on parle plutôt en dizaines de minutes.

Je rappelle comme d'habitude que tout ce qui concerne la chimie et l'électronique comporte des dangers. Je décline toute responsabilité pour l'usage qui est fait de ces écrits. Si vous avez un doute, passez par une entreprise spécialisée dans la fabrications de circuits; c'est cher, mais beaucoup moins dangereux...et plus joli !

Les étapes ne sont absolument pas conventionnelles, afin de faciliter l'ensemble donc, si vous êtes puristes, merci de ne pas lire la suite !

Le typon utilisé est celui d'une radio VHF à transistors. Il est assez ancien, indisponible à la vente (la boite à d’ailleurs fermé), mais je ne sais pas encore s'il est libre de droits; la référence est donc gommée de la photo.

Le typon est fixé sur une plaque epoxy simple face (non présensibilisée), découpée aux dimensions finales, à l'aide de scotch. Il faut compter environ 5€ pour une plaque 200 x 300 mm en bakélite (plus facile à percer, mais cassant et supporte mal la chaleur et l'humidité), et environ 8€ pour de l'époxy (plus durable).
On peut remarquer que le circuit comprend de larges bandes de masse. Cela permet de bien fixer le potentiel de masse, mais surtout dans notre cas d'économiser le bain de gravure, car il y a moins de cuivre à ôter.
Il faut néanmoins faire attention sur un point : la bande de masse ne doit pas être omniprésente, car elle génère des capacités parasites; deux bandes qui se font face ont un effet condensateur. Ce phénomène est donc à éviter près des zones de haute fréquence.


(effet N&B invoulu )

La plaque est fixée sur mon herbier de fortune, histoire de proposer une recette sans étau, ni perceuse à colonne.


Et on perce avec notre bonne perceuse à manivelle (voir topic vieux outils). Ici, j'utilise un foret 1,5mm, qui est plus solide et durable que le 0,7mm (surtout plus simple à manier). Cela permet d'utiliser des composants de puissance (résistances 1W par exemple), mais aussi les fameux connecteurs tulipe exposés dans le post sur la radio ondes courtes à transistor, à composants interchangeables.

Le scotch offre l'avantage de fixer les poussières d'époxy, qui je le rappelle est une substance allergisante et concentrée en bisphénol A.




On dessine les pastilles des composants au feutre indélébile :


Et on reproduit point à point les différentes pistes. En cas d'erreur, ou avec un feutre trop épais, on peut rectifier en gommant à l'aide d'un coton-tige (ou un stylo effaceur sec) trempé dans de l'alcool à brûler, de l'acétone, ou de l'essence.



On grave à l'extrême : 12h dans un bain à 40°C. En temps normal, il faut à peu près 30 minutes, et moins de 5 sous HCl.

Le circuit présente des zones brunes. Il s'agit du perchlorure qui finit par tacher le circuit si la plaque trempe trop longtemps.


On efface l'encre avec un peu d'alcool à brûler : tadaaaaaaaa !

Les pistes couvertes par l'encre n'ont pas été rongées ! On peut noter quelques altérations sur les pistes larges. En revenant, sur la photo du circuit dessiné, on peut remarquer qu'il s'agit de zones de bandes de masse où le feutre a été passé un peu trop vite. Il aurait fallu passer une deuxième couche d'encre une fois la première sèche.

Dernière partie : étamage, afin de protéger les pistes de la corrosion, et faciliter la soudure des composants.
J'avais fait un post sur la synthèse de flux de soudure, pour faciliter l'étamage, mais il est plus simple et rapide d’utiliser quelques gouttes d'acide chlorhydrique sur un chiffon (pas plus !).



Prochaine étape, la radio VHF !
Bons bidouillages à tous !

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8158
Age : 30
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par Canis Lupus le Lun 10 Déc 2012 - 10:43

Ah mais je ne vous ai pas raconté ! J'ai sauvé mon ordinateur pour le coût d'un tube de pâte thermique et de quelques gouttes de sueurs.
La carte graphique faisait des siennes (plus possible de démarrer Vista) et donc je l'ai soumis à une chaleur intense pendant 10 minutes et voilà, une fois la pâte thermique remplacée, j'ai enfin pu réutiliser mon fidèle compagnon.
Détails : Ressusciter sa carte graphique.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤
avatar
Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3701
Age : 32
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par tarsonis le Lun 10 Déc 2012 - 13:41

Salut !
C'est bizarre d'être bloqué au simple lancement de l'ordi à cause d'un défaut de pâte thermique...à moins qu'un paramètre du BIOS soit carrément mal configuré; enfin, si cela a réglé le problème..... clind'oeil

Dans le même genre, j'ai déjà eu un processeur récalcitrant à cause d'un faux-contact sur son emplacement : avec support verrouillé, rien ne se lance, un peu branlant et ça repart (tenue avec du fil de fer)..... les mystères du hardware....
Sinon, à chaque ouverture d'un portable, effectivement ne pas hésiter à passer un coup sur le caloduc, et à travers la grille d'évacuation. Il n'est vraiment pas rare d'avoir plusieurs parties encrassées de poussière sans que cela soit apparent. L'exemple type est proposé sur CanardPC :
http://forum.canardpc.com/threads/45694-Le-topic-des-feedbacks-%28toujours-un-mat%C3%A9riel-par-post%29/page30

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8158
Age : 30
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par Canis Lupus le Lun 10 Déc 2012 - 15:40

tarsonis a écrit:C'est bizarre d'être bloqué au simple lancement de l'ordi à cause d'un défaut de pâte thermique...à moins qu'un paramètre du BIOS soit carrément mal configuré; enfin, si cela a réglé le problème..... clind'oeil
Hello Tarsonis ! Ce n'est pas la pâte thermique qui posait problème, c'était les soudures de la puce. En la chauffant intensément, les points de soudure se sont rétablis (j'ai fait un test juste après sans remonter le système de refroidissement). Comme j'avais démonté le bout de cuivre, j'étais plus ou moins obligé de changer la pâte qui était un peu sèche (au bout de 5 ans).

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤
avatar
Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3701
Age : 32
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

réponse au fil de discution

Message par troisgriffes le Lun 10 Déc 2012 - 18:21

C'est deux pannes différentes :
-comme dit , la chauffe permet de "recoller" la puce et donc de rétablir la continuité.
- la pâte thermique a pour but une bonne diffusion de la chaleur vers le radiateur du processeur.aussi non le paramètre de sécurité coupe la machine afin d'éviter que le processeur grille(paramètre modifiable dans le bios mais à votre risque et péril).

voilà voilà
avatar
troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2394
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par Le castor bricoleur le Lun 10 Déc 2012 - 21:21

Canis Lupus a écrit:j'ai fait un test juste après sans remonter le système de refroidissement
Ton matos est solide alors!

J'ai récemment eu à démonter complètement un ordi portable de 2004 pour cause de radiateur décollé sur un des chips de la CM, j'avais peur qu'il fasse des courts-circuits en se baladant. Je l'ai recollé à la super glue sur les côtés avec de la pâte thermique au milieu. Il n'y avait qu'un pad adhésif pour le tenir à l'origine!

Sinon il y a fréquemment une accumulation de poussière jugée insignifiante dans le coin du logement du ventilateur processeur, là ou le flux d'air s'évacue, mais j'ai gagné plusieurs degrés en démontant le ventilo du radiateur et en aspirant tout cela.
avatar
Le castor bricoleur
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 18/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par tarsonis le Mar 11 Déc 2012 - 13:28

Salut !
Canis Lupus a écrit:Ce n'est pas la pâte thermique qui posait problème, c'était les soudures de la puce.
Oui, je viens de lire ton article, car l'abstract sur le forum prêtait à confusion clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8158
Age : 30
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par Canis Lupus le Mar 11 Déc 2012 - 18:00

troisgriffes a écrit:C'est deux pannes différentes :
-comme dit , la chauffe permet de "recoller" la puce et donc de rétablir la continuité.
- la pâte thermique a pour but une bonne diffusion de la chaleur vers le radiateur du processeur.aussi non le paramètre de sécurité coupe la machine afin d'éviter que le processeur grille(paramètre modifiable dans le bios mais à votre risque et péril).
Effectivement. Mon hypothèse est que la pâte a fini par sécher (dans un environnement à 30°C le PC en prend plein la tronche), ce qui a entraîné une surchauffe d'une soudure et paf le freeze. Sur mon portable, la grille du ventilateur ne laisse pas passer assez d'air, mais cela évite d'avoir trop de poussière. Sur celui de ma mère qui est de la même série mais moins performant, la grille est moins fine et donc on se retrouve vite avec la masse de poussière. Dans les deux cas le PC chauffe trop.
@Castor : j'ai juste laissé l'ordinateur allumé une dizaine de secondes, le temps de voir que le logo du BIOS n'était pas zébré d'artefacts comme avant.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤
avatar
Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3701
Age : 32
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par BAROUD le Mar 11 Déc 2012 - 21:13

Le problème avec la poussière dans un Ordi est qu'elle accumule assez d'humidité pour courcircuiter les bus, les pistes, les pattes des composant et surtout ceux des barettes mémoire et du processeur. Moi je met toujour un ou deux bouchon de tube d'"Efféralgant" ou autre bouchon contenant une matière qui absorbe l'humidité et surtout je nettoi la poussière de temps en temps avec un sèche-cheveux et une brosse douce.

________________________________________________________
Je suit comme le scorpion, je chasse tranquille, je fuit le danger, mais faut pas me marché dessus car je pique.

 cheers Que le meilleur de votre passé soit le pire de votre avenir ! cheers 

Présentation BAROUD
avatar
BAROUD
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 931
Localisation : Tunisie
Emploi : Agent de sécurité
Loisirs : Snorkeling - Bushcraft
Date d'inscription : 27/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://arabsurvivalist.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par Canis Lupus le Ven 14 Déc 2012 - 18:37

Kikou LOL !

J'ai voulu jouer à Morrowind pour me changer les idées, ça n'a pas manqué l'écran s'est figé. J'ai mis 45 minutes à refaire la manipulation, en ne chauffant que 5 minutes max cette fois-ci. Donc les jeux vidéos sont bannis de mon ordinateur from now on... Sad

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤
avatar
Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3701
Age : 32
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par tarsonis le Ven 14 Déc 2012 - 19:07

Salut !
Au niveau matériel, es-tu sûr qu'il n'y a pas un truc encrassé en rapport avec le caloduc ? Ou un ventilo HS ?

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8158
Age : 30
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par Canis Lupus le Sam 15 Déc 2012 - 12:24

Non je ne pense pas, le ventilo tourne normalement et la grille du "caloduc" est propre. Je suppose qu'une soudure doit être trop légère et lâche quand ça chauffe trop ? En même temps cela me paraît impossible car la puce est à 60-70°C donc bien au dessous de la température de fusion de la soudure...

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤
avatar
Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3701
Age : 32
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par Le castor bricoleur le Mer 19 Déc 2012 - 20:14

Hier j'ai récupéré un ordi par quelqu'un qui n'avait pas réussi à réinstaller windows et allait le mettre en déchetterie , l'install sur le disque dur provoquant un écran bleu lors de la procédure.

Un formatage avec un CD linux, un coup d'aspi sous le ventilo processeur et c'est reparti! Une machine très correcte en plus, qui fera des heureux

Il y a un sacré gâchis de matériel si l'on jette son ordinateur à chaque fois que windows plante...
avatar
Le castor bricoleur
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 18/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par Le castor bricoleur le Dim 24 Fév 2013 - 18:10

J'ai acheté une lampe à dynamo chinoise toute pourrie, le modèle gris avec un accu NiMH, pour lui adjoindre deux condos d'un Farad et une sortie non régulée (j'ai aussi changée la résistance comme l'indiquait tarsonis dans les posts précédents).
Je n'arrive pas à faire marcher de téléphone avec, même pas un vieux motorola avec antenne qui supporte entre 4 et 6V! J'arrive à le démarrer (je suis obligé de mouliner car il consomme beaucoup, et il s'éteint en cherchant le réseau). J'irai acheter des zener pour voir si cela change quelque chose.
Par contre la sortie fait marcher toute radio alimentée par deux piles 3V, même sans régulation.


Bref rien de bien nouveau, juste pour dire que les infos de ce topic sont toujours utiles Very Happy
avatar
Le castor bricoleur
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 18/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par BAROUD le Dim 24 Fév 2013 - 20:21

C'est un moteur DC utilisé en tant que dynamo que je voie là sur la première photo?

________________________________________________________
Je suit comme le scorpion, je chasse tranquille, je fuit le danger, mais faut pas me marché dessus car je pique.

 cheers Que le meilleur de votre passé soit le pire de votre avenir ! cheers 

Présentation BAROUD
avatar
BAROUD
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 931
Localisation : Tunisie
Emploi : Agent de sécurité
Loisirs : Snorkeling - Bushcraft
Date d'inscription : 27/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://arabsurvivalist.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par Le castor bricoleur le Dim 24 Fév 2013 - 20:38

BAROUD a écrit:C'est un moteur DC utilisé en tant que dynamo que je voie là sur la première photo?
Ben oui, c'est la solution chinoise! Il délivre parfois jusqu'à 7V en aval du pont de diodes lors des à-coups de manivelle,et autrement plutôt entre 4 et 5 alors bonjour l'état de l'accu 3,6V Rolling Eyes
M'enfin avec les condos, c'est déjà plus convenable.
avatar
Le castor bricoleur
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 18/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par tarsonis le Lun 25 Fév 2013 - 9:59

Salut !
Super bricolage, c'est déjà beaucoup plus pro que mon test des pages précédentes
Le castor bricoleur a écrit:J'ai acheté une lampe à dynamo chinoise toute pourrie, le modèle gris avec un accu NiMH, pour lui adjoindre deux condos d'un Farad et une sortie non régulée
Par curiosité, quelle tension Max de service ? Sur ce type, c'est souvent 5,5V. Arrivent-ils à tenir les 7V sans flancher ?
Perso, je leur joins souvent une zener 5,1V avec résistance en série dans les applis critiques; ça perd de précieux dixièmes de volts, mais m'assure une sécurité si je bourrine la manivelle


Je n'arrive pas à faire marcher de téléphone avec, même pas un vieux motorola avec antenne qui supporte entre 4 et 6V! J'arrive à le démarrer (je suis obligé de mouliner car il consomme beaucoup, et il s'éteint en cherchant le réseau). J'irai acheter des zener pour voir si cela change quelque chose.
Oui, je crois que c'est une protection quand l'alim génère trop de pics, même s'ils sont dans la zone acceptée. Une régulation devrait régler l'affaire.
Sinon, tu peux utiliser l'accu en remplacement de celui du portable (moins d'intermédiaires), mais il faut alors trouver un connecter qui simule l'accu


Par contre la sortie fait marcher toute radio alimentée par deux piles 3V, même sans régulation.
Par curiosité; as-tu un ronflement en sortie HP ?


BAROUD a écrit:C'est un moteur DC utilisé en tant que dynamo que je voie là sur la première photo?
Oui, dans quasiment tous les appareils de ce genre; le courant est déjà redressé par les balais du moteur (pics positifs par ex), mais le pont de diodes est là afin de pouvoir mouliner dans les deux sens.
Dans l'absolu, on peut ne mettre qu'une seule diode si l'on mouline toujours dans le même sens, et récupérer 0.3V à la tension générée (perdue dans la 2e diode du pont)

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8158
Age : 30
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par Le castor bricoleur le Lun 25 Fév 2013 - 15:17

tarsonis a écrit:Par curiosité, quelle tension Max de service ? Sur ce type, c'est souvent 5,5V. Arrivent-ils à tenir les 7V sans flancher ?
Perso,
je leur joins souvent une zener 5,1V avec résistance en série dans les
applis critiques; ça perd de précieux dixièmes de volts, mais m'assure
une sécurité si je bourrine la manivelle
5,5V effectivement, ils ne se chargent plus au-delà. Je craignais qu'une zener n'engendre des fuites, mais je vais en mettre une.

Sinon, tu peux utiliser l'accu en remplacement de celui du portable
(moins d'intermédiaires), mais il faut alors trouver un connecter qui
simule l'accu
Hélas, les deux téléphones dont je dispose ne démarre pas ni sur l'accu ni sur le condo...Il faut mouliner sinon ils redémarrent en boucle (j'alimente à la place de l'accu) et s'arrêtent au moment de chercher le réseau, après le code pin.
Le Motorola avait un accu NiMH 4,8V (fichu) et l'autre un Li-Ion 3,7V.


Par curiosité; as-tu un ronflement en sortie HP ?
Sans mouliner, aucun bruit, j'ai une douzaine de minutes d'autonomie sur les condos environ selon le modèle de radio. (supporte bien la tension plus élevée, mais surtout pas l'inversion de polarité, une radio poubelle parce que la prise n'était pas standard et que je n'ai pas fait gaffe , pas cher heureusement!)
avatar
Le castor bricoleur
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 18/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par tarsonis le Lun 6 Mai 2013 - 8:18

Salut à tous !
Je viens de remarquer très fortuitement que plusieurs messages ont été supprimés de ce forum, entre les mois d'août et décembre 2012. Il y avait de mémoire au moins un post sur le désossage complet d'une vieille TV Radiola, avec quelques détails sur les composants. Il me reste un dossier d'images, mais pas de texte.

Si une âme charitable a enregistré cette page (et les autres....), je lui serais extrêmement reconnaissant s'il pouvait me l'envoyer, je me chargerai de la reposter.

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8158
Age : 30
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par Ash le Lun 6 Mai 2013 - 21:03

Je crois avoir fait la dernière sauvegarde en septembre, tu l'as ?
avatar
Ash
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par tarsonis le Mar 7 Mai 2013 - 8:49

Salut !
J'ai du mal à remettre la main dessus, tu peux m'envoyer le lien par MP ? clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8158
Age : 30
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par tarsonis le Mer 15 Mai 2013 - 17:15

Salut à tous !
Un tout petit post pour illustrer les problèmes de faux-contact sur les soudures, dont on parle de temps à autre.

Il s'agit d'une carte pour prise casque et micro d'un PC.
Symptômes : le son craque, se coupe, mais revient en manipulant les câbles, voire réapparaît complètement selon la météo.

Vous voyez quelque chose ?


Au premier abord, on passe dessus sans rien voir au milieu des câbles du PC puis, sous différents angles d’éclairage, on remarque les belles soudures cassées, qui se produisent souvent sur les connecteurs régulièrement sollicités.



Un coup de fer à souder et c'est réparé !

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8158
Age : 30
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Désosser une veille TV et récupérer des milliers de composants

Message par tarsonis le Ven 7 Juin 2013 - 11:20

Salut à tous !

Revoici le post sur le désossage, sans prétention, pour illustrer "ce que l'on peut trouver dans une veille télévision", que j'évoque de temps à autre.
Il avait disparu du forum sans raison, mais grâce à l'aide généreuse d'Ash, le revoici


Il y a des avantages et des inconvénients à récupérer les composants :
Commençons par le désagréable :
- les appareils d'avant 2006 contiennent du plomb dans les soudures, c'est un produit toxique, et il convient de faire attention (cf les posts plus haut sur la soudure)
- il y a des dangers qui guettent les non initiés, en particulier au niveau de la haute tension. Si les constructeurs sont prévoyants, un poste éteint depuis plusieurs jours est censé avoir déchargé ses condensateurs, et le tube cathodique (assimilé à un condo de plusieurs kV). Sinon, la TV peut conserver sa charge plusieurs semaines ! Il convient alors de tout décharger convenablement (via une résistance de forte valeur isolée, cf le post sur la décharge dans ce topic).
- on n'a pas toujours les composants voulus

Les avantages :
- La récup, si elle n'est pas une maladie, permet de se renflouer à moindre frais niveau composant, pour peu que l'on ait un peu de temps et un soudeur.
- On évite que de nombreux composants finissent carbonisés et jetés en décharge, polluant la terre d'ici ou celle de l'autre bout du monde, et diminue notre demande en composants neufs, dont la fabrication nécessite des ressources stratégiques (terres rares, métaux, etc...).
- Les vieilles TV nous offrent gratuitement leurs organes qui la plupart du temps, peuvent encore assurer des milliers d'heures d'utilisation.
- Les TV figurent parmi les appareils largement répandus qui offrent un très large panel de composants...on est sûr de trouver les grands classiques : résistances, condensateurs, selfs, transistors petits signaux et de puissance, redresseurs, radiateurs, leds, etc....

La TV utilisée : une vielle Radiola des années 70. On me l'a confiée pour jeter un oeil, mais la panne se situe sur le tube cathodique vieillissant, ne laissant aucune issue à part la décharge....et la récup.

Avant l'ère du tout-circuit intégré, les fonctions des téléviseurs étaient découpées en cartes imprimés, qui facilitaient le dépannage.

Je précise un point sur lequel j'étais passé un peu brièvement dans le post sur les radios ondes courtes. Les transistors ont un gain (hFe) qui diminue avec la fréquence d'utilisation. On nomme ainsi la fréquence de transition celle où le gain tombe à 1. Quand on entre dans le domaine des hautes fréquences (comme celles utilisées dans les radios ondes courtes, Cibi, et compagnie), ce point devient important car un circuit HF peut fonctionner à plusieurs dizaines MHz. Bien entendu, la capacité à tenir des fréquences élevées modifie le prix des transistors.
Certains transistors sont également dits "faible bruit", ils sont destinés aux applications qui traitent des signaux très faibles car les modèles ordinaires ajoutent souvent des parasites sous forme de souffle. Exemples d'application : ampli et préampli audio, circuits radio.

Un peu dans le désordre :

Un module VHF :
- Plusieurs mandrins pour inductances.
- Deux transistors HF.
- Trois diodes varicap (cadre jaune), qui commencent à se faire rares et reconnues principalement par le symbole sérigraphié sur la carte.
- condensateurs céramiques de petite valeur
- des noyaux ferrite





Divers :
- Des interrupteurs à quatre position.
- des transistors BC548 (650mW)
- diodes et résistances diverses




Carte de réglage des chaînes :
- Multitude de transistors faible bruit (BC549)
- des circuits intégrés spécialisés (SN29772), pas grand chose à tirer à part la revente (5€ pièce sur la baie). Il est intéressant de constater que la plupart des CI de cette TV sont sur support, permettant de les ôter sans fer à souder.



Un module UHF :
- 3 mandrins ajustables pour inductance
- 3 diodes varicap
- 2 transistors VHF
- résistances et condensateurs




Divers :

- incroyable mais vrai : un CI NE555, celui qui sert dans une quantité incroyable de schémas d'oscillateurs
- transistors ordinaires et faibles bruit
- Résistance, condensateurs, diodes & co
- un CI spécialisé (TNS1000NLP), revendable à bon prix..... si on trouve un acquéreur....



Carte HF :
- Nombreux transistors HF, à fréquence de transition élevée, comme le BF199 (1,1GHz)
- résistances ajustables
- inductances ajustables, avec leur blindage
- condensateurs céramiques toutes valeurs (1pF->330nF)



Une photorésistance ! Qui sert à ajuster la luminosité de l'écran en fonction de l'éclairage de la pièce...en parfait état de marche, dans sa capsule.




Connecteur du tube cathodique :
- résistances ajustables de forte puissance
- résistances de puissance,
- quelques condensateurs HT.




Platine alimentation, qui a bien chauffé :
- transformateur
- selfs de filtrage
- inductances ajustables
- condensateurs HT plastique et céramiques.
- diodes zener de diverses valeurs (5,1V, 12V, 15V...)
- résistances variées.
- fusible, pont de diode
Je déconseille les condensateurs chimiques, à moins de les tester un à un, car ils vieillissent souvent assez mal.



Carte de veille :
- un transformateur blindé
- un relais de forte puissance de coupure
- fusible, pont de diode



Cartes diverses :
- multitude de transistors faible bruits et normaux
- résistances variées
- condensateurs céramiques



3 potentiomètres rectilignes



Le module THT :
- transistor de puissance dans son boitier TO3 (2SD350A 700V 5A)
- Énorme transfo THT
- résistances et selfs ajustables, etc...



Le module récpeteur infrarouge :
- diode IR
- selfs, condensateurs, résistances, transistors



Une vingtaine de boutons poussoirs



Ampli BF :
- quelques transistors,
- les condos métalliques sont encore tous bons...peut être une technologie à part.
- un CI spécialisé...mais surtout son radiateur !


Un potentiomètre de puissance


On remarque bien le bobinage en fil résistif à l'intérieur.


Module affichant le numéro de chaîne. Il s'agit en fait d'un convertisseur binaire/décimal.
L'entrée se fait via 4 câbles, et le CI (LM1017N) convertit le code binaire en nombre sur l'afficheur à segment LED :



Divers :
- transistors HF, faible bruit, et normaux
- condensateurs et résistances toutes valeurs
- résistances ajustables de puissance
- transistors de puissance
- quartz 4,4MHz



12 résistances ajustables de précision multitours :
On parcourt 100KOhms en 20 tours, permettant une précision extrême. Seront utiles pour un projet de radio multibande à réaction.



Un potentiomètre ordinaire


Une centaine de mètres de câbles. Avantage énorme : il s'agit de monobrin, extrêmement utile pour toutes sortes d'applications.



Les câbles de près : l'âme n'est pas en cuivre, mais est assez épaisse. Je mesure moins de 0,2 ohm par mètre, ce qui sera parfait pour les prochains montages, et surtout ceux sur plaque d'essai, où le multibrin est une plaie vis à vis des faux-contacts


Voilà pour le désossage. Perso, j'y trouve la totalité des composants qui seront nécessaire pour les projets futurs, en particulier une radio multibande 100KHz-50MHz, et passés sur le forum.
C'est gratuit, ça abonde dans les déchetteries, et demande juste un peu de fer à souder !

Bons bidouillages à tous !

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8158
Age : 30
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dessiner des Schémas électroniques en ligne : schemeit

Message par tarsonis le Lun 7 Oct 2013 - 15:06

Salut à tous !
Juste pour signaler que l'ancien site permettant de réaliser gratuitement des schémas en ligne (DrawSCH) ne fonctionne plus, mais qu'il existe à présent Scheme-it, qui propose exactement la même chose, mais amha en beaucoup mieux. Il est possible d'éditer simplement les composants, les connexions, faire des rotations, et même d'exporter en png ou PDF. clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8158
Age : 30
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Electronique, récupération, réparation, maintenance, fabrication de compos

Message par matthioux le Lun 2 Déc 2013 - 14:51

Salut,

Je viens de recevoir un objet publicitaire qui diffusait un petit film quand on ouvrait la "carte" (style carte d'aniversaire).
Je me suis empressé de le décortiquer pour voir ce qu'il contenait.
[img][/img]
[img][/img]
[img][/img]
[img][/img]
[img][/img]
[img][/img]
Y a donc une batterie rechargeable par prise USB (j'ai aussi le cordon), un haut parleur, une carte avec ses composant, un écran de trés bonne résolution.

Comme un abruti j'ai formaté le bouzin, du coup cela ne s'allume plus !!!! ni en le branchant sur l'ordi.

Si cela intéresse quelqu'un ...

matthioux
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 255
Localisation : côte varoise
Date d'inscription : 18/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum