Le crash

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le crash

Message par Mariner le Mar 24 Avr 2007 - 11:41

Outback a écrit:Combien de navigateurs, célèbres ou anonymes, ont eu affaire à une supervague en circumnavigation?...pas des masses je crois, et dans les forums de voile il en parle pas beaucoup, pourtant ils sont nombreux les cap-horniers!!...perso je craindrais plus les grains blancs...
Je pense que les marins en voilier qui ont pu voir une vague scélérate ne sont plus là pour en parler Very Happy Les grains blancs? Suspect

Outback a écrit:De tout façon, vu les dégats d'une supervague sur la coque d'un pétrolier, tu te sentiras même pas partir ... silent
Impressionnant, n'est ce pas? pale

Outback a écrit:Et puis si on poursuit dans cette logique, il faudrait aussi parler des attaques de calamars géants comme celui qui a attaqué un navire français en 2001, les explosions géantes sous-marines de méthane, les tsunamis...etc...
Plus personne ne naviguerait...
J'avoue, ma peur est peut être irréfléchi! Je précise bien que ça me fait peur, mais que cela ne m'empêchera jamais de partir. Les explosions de méthane semble être le mystère du triangle des Bermudes clind'oeil.

Rammstein a écrit:Bilbao,
Tu dois d'urgence lire le récit de Steven Callahan, dont le voilier a été heurté par une baleine en pleine nuit. En 2 minutes sont voilier à coulé, et Steven s'est retrouvé tout nu sur un canot de sauvetage, percé de surcroît ! S'ensuivit une épopé maritime de 76 jours à la dérive...
Rammstein
merci Rammstein, je prends note! "Naufragé volontaire" est sur ma table de nuit depuis hier clind'oeil

Mariner
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 483
Date d'inscription : 17/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le crash

Message par Canis Lupus le Mar 24 Avr 2007 - 16:34

L'agriculture est limitée à l'élevage extensif de quelques 3 500 moutons sur l'île Longue pour l'alimentation des résidents et à la production de quelques légumes frais sous serre à Port-aux-Français.

Franchement, c'est très inhospitalié comme climat. Un vent constant à 35km/ h avec des pointes à 200...Les moyennes de températures mensuelles sont comprises entre 0° et 10°C. De la houle à 12 ou 15 m...

Moi, ça me botte bien d'y aller, j'y ai pensé il y a longtemps déjà, quand je cherchais une île où m'exiler avec des gars sur un forum de boutouneux, mais bon...C'est quand même un coin pommé et pourrave ! lol!

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le crash

Message par geispe le Mar 24 Avr 2007 - 19:28

<<<Geispe, on est en train de te pourrir ton beau fil de discussion...désolé >>>

non pas du tout il est fait pour tester les opinions et susciter la discussion même s'il s'en suit qu'on parle d'autre chose...
D'ailleurs si mes souvenirs et ma géographie est bonne les Kerguelen il n'y pousse pas grand chose, non ? alors pour y vivre relaxe çà doit pas être le nirvana... :-)
pour ce qui est du crash je suis en train de réfléchir (pendant que je plante mes patates et tout le reste) à un moyen, une méthode, pour lister, pour commencer, et ensuite étudier, minuter les scénarios les plus probables... mais j'ai pas encore trouvé la méthode.
Vais demander Dominique Boscher qui a peut-être ddes idées là-dessus... car je crois qu'il faut employer un système informatique.
http://www.autarcies.com/
http://www.scenariocatastrophe.com/

________________________________________________________
http://rythmescycleshumains.blogspot.com/
http://monotarcie.blogspot.com/

geispe
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 642
Age : 69
Localisation : alsace
Emploi : retraité
Date d'inscription : 07/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le crash

Message par KrAvEuNn le Mar 24 Avr 2007 - 19:56

Oui, je connais le monsieur, il est inscrit sur Olduvaï d'ailleurs ; bon courage à toi, je me suis essayé à mon modeste niveau à envisager des scénars probables et sincèrement, c'est un vrai casse tête (à devenir dingue geek )

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le crash

Message par bluetansy le Mar 24 Avr 2007 - 21:21

geispe a écrit:mais perso je préfère quand même le plancher des vaches :-)

Voilà pas que tu te mets à aimer les vaches toi ? ;-))))

Question souci de climat, j'ai bien assez avec le Jura (quoique là on se croirait presque sur la Côte d'azur...), je vous laisse les Kerguelen Messieurs...

Blue

bluetansy
Membre

Féminin Nombre de messages : 392
Localisation : St Claude 39
Date d'inscription : 21/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le crash

Message par Mariner le Mer 25 Avr 2007 - 12:34

Outback! c'est quoi les "grains blancs"? j'ai cherché sur le ternet, pas trouvé!

________________________________________________________
En survie, il est parfois plus rentable de choisir une solution simplement « assez correcte » plutôt que de rechercher en y consacrant beaucoup d'énergie et de temps la meilleure solution.

Mariner
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 483
Date d'inscription : 17/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le crash

Message par transhuman le Mer 25 Avr 2007 - 14:35

KrAvEuNn a écrit:, c'est un vrai casse tête (à devenir dingue geek )

Pour quelques idées de méthodologie, ce n'est pas du survivalisme plutot de la SF et de l'heroic fantasy mais la problématique est assez proche :

Remarque légale : En poursuivant la lecture vous reconnaissez etre informés des risques potentiels de surchauffe cérébral ou de surchage neuronale.
Ni Transhuman ,ni les auteurs de ces sites ne pourront se voir reclamés des indemnités pour remplacer les matériaux neurologique prématurément usés par la lecture de ces sites ... drunken

Pour commencer :

http://www.geocities.com/TimesSquare/9329/staats2.htm

ainsi que :

http://www.world-builders.org/

Pour l'aspirine : contacter la pharmacie la plus proche Laughing

Pour les braves et les tatoués un exemple complet :

http://www.larseighner.com/world_builder/index.html

Enfin pour ceux qui veulent tester les capacités de la carte mémoire qu'ils viennent de se faire greffer :
http://hiddenway.tripod.com/world/ en particulier "The Past" avec

http://www.regia.org/ et http://www.sca.org/

________________________________________________________
"J'arrêterais de faire de la politique le jour où ceux qui font de la politique arrêteront de faire les guignols....."
Coluche

P'tain dire que c'etait il y a 30 ans et que rien n'a changé en mieux depuis ....

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le crash

Message par KrAvEuNn le Mer 25 Avr 2007 - 17:29

Merci trans' pour ces liens ; je connaissais certains de ces sites et j'adore les travaux des worldbuilders clind'oeil Epona project est à mon avis l'un des plus aboutis, à voir aussi greennworld et http://www.le-projet-olduvai.com/Discussion-libre-c5/La-taverne-f13/Deux-planetes-virtuelles-sur-France-5-t137.htm vu à la télé clind'oeil

A voir aussi les ouvrages de dougal dixon (man after man et after man) génialissimes ; j'édite un sujet là dessus dans la taverne, ça concerne en effet l'avenir de l'homme et de la terre ; pas du survivalisme, mais une bonne leçon de modestie pour nous tous : l'homme dispatraitra.

Très bons tes sites Trans', mais en english...pour mon malheur. Je n'ai encore rien trouvé de significatif sur le sujet en français.

Pour revenir un peu au sujet, à voir le sujet de l'uchronie (remonter le court du temps et redévelopper le fil de l'histoire d'une façon différente) ; en fait c'est ce que nous essayons un peu de faire sur ce fil, mais pour notre futur proche clind'oeil

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le crash

Message par transhuman le Mer 25 Avr 2007 - 18:35

KrAvEuNn a écrit:
Très bons tes sites Trans', mais en english...pour mon malheur. Je n'ai encore rien trouvé de significatif sur le sujet en français.

Et amha tu va chercher longtemps! Celà n'intéresse pas "l'intelligensia" francaise.

KrAvEuNn a écrit:
Pour revenir un peu au sujet, à voir le sujet de l'uchronie (remonter le court du temps et redévelopper le fil de l'histoire d'une façon différente) ; en fait c'est ce que nous essayons un peu de faire sur ce fil, mais pour notre futur proche clind'oeil

J 'ai indiqué ces sites pour deux raisons :

1 ) Ils montrent des exemples de sociétés rurales anciennes et/ ou reconstituées. Celà n'est peut être pas inutile de s'en inspirer dans le cadre du survivalisme.

2 ) Tous ces sites montrent une démarche globale découper en grandes étapes pour synthétiser le fonctionnement d'une civilisation .
Comment relier/hierarchiser le rôle des échanges economiques, de la géographie, de la culture , des paramètres environnementaux etc.

Je vais prendre mon exemple perso : A partir de données économiques de base ( l'etat du monde qui parait tous les ans + le Ramses ) ainsi que des grands thèmes sociaux présentés par alternatives eco je surveille l'évolution de notre pays.
Ensuite je représente un pays très simplifié ( en gros une capitale , deux centres industriels et deux "villages" ) à partir du modèle proposé par "world tamers"( supplément du jdr "traveller" ).
Ce qui est important c'est qu'il est illusoire de vouloir reproduire la réalité. Ce qu'il faut c'est essayer de se faire des scénarios par exemple :
- comment deux communautés agricoles, avec des moyens réduits , peuvent elles à la fois se faire concurrence et coopérer contre les menaces extérieures ?
- comment un ensemble éparse de personnes se regroupent elles pour constituer une communauté ? Comment occuper correctement les futurs terrains agricoles pour qu'une autre communauté ne les prennent pas ?
- Quels sont les critères qu'une population urbaine, sédentarisée habitué e au confort, va retenir ( meme inconsciemment ) pour estimer qu'il faut aller vivre ailleurs, qu'ici c'est sans espoir ? Est ce la longueur des trajets pour se ravitailler ? est ce le degré de violence urbaine ? Est ce la dégradation de l'habitat ? etc...

Bref tout çà est très intéressant mais si on ne prend pas une méthode pour hierarchiser/structurer cela est le bordel . D'où l'intérêt des sites plus haut.

________________________________________________________
"J'arrêterais de faire de la politique le jour où ceux qui font de la politique arrêteront de faire les guignols....."
Coluche

P'tain dire que c'etait il y a 30 ans et que rien n'a changé en mieux depuis ....

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le crash

Message par Outback le Mer 25 Avr 2007 - 22:16

Balboa a écrit:

Outback! c'est quoi les "grains blancs"? j'ai cherché sur le ternet, pas trouvé!

Tiens je croyais que ce fil devait être scindé, alors j'attendais pour répondre.
Ch'uis un mec discipliné moi 'faut pas me dire des trucs comme ça !...

Allo modo?...

Bon je vais répondre alors...
Les grains blancs sont des tempêtes soudaines particulièrements violentes qui apparaissent comme par magie dans certaines régions du monde, alors que le temps est calme, ensoleillé, et la mer plate, sans aucun souffle de vent.
C'est ce qu'on appelle le "calme blanc", redouté des marins, qui précède en général un "grain blanc".
Ce genre de tempêtes spontanées, stupéfiantes au demeurant, peuvent engloutir un gros navire en quelques minutes et disparaitre aussi soudainement qu'elles sont venues sans laisser aucunes traces.
Jusqu'ici les grains blancs ont surtout été observés dans la mer des Sargasses (à ma connaissance).

Voilà...

Outback
Membre

Masculin Nombre de messages : 132
Age : 42
Localisation : Plein sud
Date d'inscription : 09/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le crash

Message par Mariner le Jeu 26 Avr 2007 - 11:07

C'est un peu dans la même lignée que les méduses géantes.. clind'oeil
Normalement, je n'aurais pas à m'approcher des Sargasses (trop près des states, trop dangereux).

________________________________________________________
En survie, il est parfois plus rentable de choisir une solution simplement « assez correcte » plutôt que de rechercher en y consacrant beaucoup d'énergie et de temps la meilleure solution.

Mariner
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 483
Date d'inscription : 17/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le crash

Message par Heodez le Jeu 24 Mai 2007 - 0:23

Ca fait du bien de devoir réflêchir au concret...
J'habite dans une petite ville de 10 000 habitants, côté campagne.
Moi je me terre avec mes parents... Nous avons des réserves de nourriture pour 2-3 semaines. Bien sûr plus de frigo ni de congelo, mais la cave (presque 50m²) est fraîche, et la plupart des réserves sont des conserves ou des produits supportant l'air libre. En plus de notre petit potager, on transforme aussitôt le reste du jardin en potager - plus de 300m² je dirais, on a des réserves de semences.
Sinon, on s'arrange avec nos amis, éleveur de poules et cochons... s'ils veulent bien partager ! On essaye de trouver des lapins à élever comme dans le bon vieux temps.
Pour l'eau potable, nous avons la chance d'avoir une source dans notre ville, à quelques centaines de mètres. Sûr, c'est lourd à porter mais bon, avec une brouette :-)
Pour l'eau pas destinée à la consommation, on a un réservoir lié à la gouttière... et comme on est en Bretagne...
Pour l'éclairage, ça va être galère, mais pour le chauffage on a une cheminée et plusieurs cordes en réserve. Si les voisins fuient, on tronçonne (pardon, scie) leurs arbres.
En cas d'hostilités, on se terre à la cave (3 pièces accessibles par deux entrées facilement blocables).
Question santé, on a assez de médocs pour un hosto parisien ! Qui plus est ma mère a une formation de secouriste et a travaillé en hôpital toute sa vie, donc je ne m'inquiète pas. Et ça peut servir de monnaie d'échange (services médicaux contre bouffe ou autre).

Enfin ça c'est si ça arrive quand je suis rentrée au Bercail. Ici en Angleterre, je suis logée par mon employeur, donc je peux pas vraiment me préparer au crash...

Ce qui m'inquiète plus ce sont mes grands-parents, à 70 km, qui ne seront pas contactables. Heureusement leur fils vit avec eux et il est assez débrouillards, ils ne seront pas livrés à eux-mêmes.

Heodez
Membre

Féminin Nombre de messages : 74
Age : 30
Localisation : Mayotte
Date d'inscription : 23/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le crash

Message par splotch le Dim 24 Juin 2007 - 0:04

Réponse à Geispe :

Dans l'hypothèse d'une rupture brutale d'approvisionnement de pétrole pendant quelques semaines, un rétablissement des livraisons à un niveau moindre puis une longue dégradation, combien de temps le système va-t'il tenir ?

Premier point important, les pays disposent de réserves stratégiques. Officiellement de trois mois au ryhtme actuel. Mais il est fort probable que les gouvernements ont stocké bien plus que ça ces dernières années, expliquant entre autres la tenue de cours élevés. Mis à part les effets de panique immédiats et mesures de précaution, l'impact effectif pourrait théoriquement ne se faire sentir à plein que plusieurs mois après.

Quant à l'armée, elle a sûrement bien plus d'un an de réserve et se servira toujours la première. Croire qu'elle cessera d'intervenir contre la population à cause d'une panne d'essence de ses chars est illusoire pendant au moins les trente premières années post-crash.

Ensuite penser que si la production mondiale diminue de X%, ceci n'impliquera pas une réduction uniforme pour tous de X% de leur consommation. La répartition de l'effort sera encore plus inégalitaire, et dans le même sens, que les déséquilibres actuels. En gros, si la production mondiale baisse de 10%, les USA et la Chine augmenteront quand même chacun de 2 à 5%, La France baissera de 5 à 15% selon sa capacité de nuisance et ainsi de suite jusqu'à faire porter l'essentiel de l'effort sur ceux qui ne pourront se défendre.

Mais admettons que les livraisons à la France baissent de Y%, là aussi l'effort sera inégalitaire. L'armée, les ambulances et les chauffeurs de ministres refusant tout effort, c'est sur la population que sera répartie la diminution. Le citoyen moyen verra sa quote-part réduite de plus de bien que Y%.

splotch
Membre

Masculin Nombre de messages : 381
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le crash

Message par splotch le Dim 24 Juin 2007 - 0:17

Que se passe-t'il donc en fonction de ce pourcentage de réduction de quantité disponible de produits pétroliers ?

Jusqu'à 50% en moins, c'est le marché qui joue à plein. Compte-tenu de la faible élasticité initiale de la demande, le prix va s'envoler. A -50% de disponibilité, le prix du litre d'essence est multiplié par cinq à dix, ainsi au passage que les produits directement substituables (dont huiles alimentaires). Les frites vont devenir un luxe !
Tout le monde râle mais ça passe, par réduction drastique des gaspillages et déplacements inutiles. L'inflation monte.

Entre 40 et 50% de disponibilité en volume par rapport à la situation actuelle d'abondance, apparaissent plusieurs phénomènes. D'abord un prix exhorbitant (15 à 20 €/L). La création par l'Etat de cartes de privilèges pour les consommateurs jugés prioritaires, réduisant encore un peu plus la base de ceux sur qui porte l'effort. Arrive aussi le marché noir, alimenté entre autres par certains stocks privés judicieusement constitués avant le crash et bien sûr la criminalité afférente. L'économie est touchée, certains pans s'écroulent et le chômage augmente.

Entre 30 et 40%, l'Etat impose clairement le rationnement, de l'ordre de 5 à 10 litres d'essence par mois et par famille. Le trafic automobile résiduel n'est plus que le dixième de ce que nous connaissons. La bicyclette est reine !

En dessous de 30%, l'Etat interdit purement et simplement le trafic privé. Tout contrevenant est forcément adepte du marché noir et sanctionné. On n'est plus en démocratie.

Les centrales nucléaires, évidemment hautement prioritaires, tournent encore. Il y a donc de l'électricité mais avec probablement du rationnement. Ecologisme anti-nuke et nimbysme anti-éoliennes sont strictement ignorés par l'Etat qui lance en urgence un plan de construction massif.

Même avec un tiers de pétrole disponible, le pays peut ainsi tenir théoriquement pendant plusieurs décennies. Or il faut quarante ans pour passer sous les 30% avec une réduction contrainte de 3% par an. Cet atterrissage en douceur est donc possible. Mais avec des libertés nettement amoindries et une forte réduction du niveau de vie (mais pas tout le monde pareil).


Selon vous, quel scénario sérieux aboutit à une quantité de pétrole disponible pour la France inférieure au tiers du niveau actuel à un rythme beaucoup plus rapide ? Il faudrait une chûte brutale de production mondiale d'au moins la moitié _ET_ un grave affaiblissement de la puissance économique et militaire de la France. Hors troisième guerre mondiale apocalyptique cela semble peu probable. Quoiqu'un effondrement anarchique de la France (Argentine, URSS) est tout à fait plausible.

Il y a d'énormes gisements d'économies réalisables par la réduction des gaspillages, fut-ce sous la contrainte. Si le système tient ainsi en s'enfonçant et mutant progressivement, et hormis les effets de panique (temporaire), le survivalisme en dehors de la société pour cause de peak-oil n'est pas réaliste à l'échelle des vivants d'aujourd'hui.

Par contre la contre-efficacité économique inhérente à tout système totalitaire, et l'absence de libertés, peuvent inciter à aller voir ailleurs dans quelque pays plus accueillant qu'une France néo-pétainiste aigrie.

Mais à ce stade l'herbe ne sera plus très verte nulle part.

splotch
Membre

Masculin Nombre de messages : 381
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le crash

Message par Capausoleil le Dim 24 Juin 2007 - 23:05

splotch a écrit:le survivalisme en dehors de la société pour cause de peak-oil n'est pas réaliste à l'échelle des vivants d'aujourd'hui.

Je pense que la majorité des "survivalistes" ne se preparent pas dans un but precis comme le Peak-oil par exenple, car dès que tu reflechis à l'avenir, tu comprends bien que beaucoup de scenarios sont possibles....
Mais chacun a sa petite preference quand meme ! Rolling Eyes
Dans le cas où le systeme continurait jusqu'à la mort de la plupart d'entre nous, tant mieux !
La simple existence de ce forum, disons "avant-gardiste", sera d'une grande utilité pour ceux qui seront confrontés aux problemes....Notre preparation et le partage de notre experience n'auront pas ete inutiles dans ce cas ! bravo

Capausoleil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 866
Date d'inscription : 17/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le crash

Message par Wasicun le Lun 25 Juin 2007 - 2:48

C'est marrant c'est toujours le même scénario qui revient ...
;-)
Bon que ferais-je ?
Après y avoir passé pas mal de nuits blanches et après avoir retourné le problème en tous sens et hormis quelques cas spécifiques (risques NBC / attentat, accident, pandémie ...) j'en suis arrivé à la conclusion suivante : "Run to the hills !" (merci Iron Maiden ... j'y aurais même pas pensé tout seul ...)
http://www.youtube.com/watch?v=u5Snehl2bAk
(pour les amateurs ...)
Donc : fuir vers les "collines" (ou montagnes, bref ... vers un "point haut") ... alors outre le fait que prendre de la hauteur sur les "petits tracas du quotidien" permet de faire plus facilement le point ;-) ... s'acheminer vers les coins les moins densément peuplés (et donc de fait les moins faciles d'accès mais aussi les moins hospitaliers) me paraît la première étape ...
Comment choisir ? : cartes IGN 1/50K ou 1/25K croisées avec cartes sat et toutes les autres sources dignes d'intérêt et là : miracle il reste pas mal de zones relativement accessibles (par ex. chemins carrosables / att. selon saison : gare à l'enneigement ou aux fortes pluies), pas trop peuplées et offrant des possibilités d'exposition intéressantes ainsi qu'un réseau hydrologique permanent (attention au débit, qui peut être très variable). Avertissment : les zones "floutées" sur les cartes sat sont des zones généralement sensibles (terrains "mili" par ex.). Se préparer plusieurs possibilités de repli en vérifiant sur place systématiquement (photos numériques + GPS et report carte / en identifiant tous les repères physiques) sans oublier de prévoir au moins deux itinéraires en fonction des conditions attendues (un "standard" et un ou deux "bis" / accès alternatifs : de nuit, uniquement par routes secondaires ou par chemins ... / à vérifier ABSOLUMENT ...).
A ce point deux options : utiliser du "dur" sur place (option "squatt") / genre : refuge, bâtiment agricole / habitat saisonnier, maison de campagne (préalablement visité et repértorié comme il se doit ...) / problème majeur (si vous n'êtes pas propriétaire) : 1° vous arrivez et tout est désert : tant mieux 2° vous arrivez et pas d'bol c'est occupé : tant pis ou ... vous adoptez le comportement qui convient ... selon vos moyens et le nombre "d'occupants" (...). Par ailleurs il est toujours possible qu'après une installation des "indésirables" se pointent : idem ... je laisse votre réaction à votre jugement et à vos capacités "de réaction" ...
Sans quitter votre confortable fauteuil il est possible en surfant sur le Net d'accumuler bon nombre d'infos sur de potentiels lieux de "villégiature d'urgence" (sites de tourisme régionaux ou communaux, clubs de randonnée, ONF, associations diverses et variées ...). Le "squatt" est un sport à risques il est donc peu compatible avec une démarche individuelle ... le nombre est dans ce cas un point très important ...
Si l'on est seul mieux vaut opter pour du nomadisme "grand luxe" : tente de chasse de type US ("outfitter tents") permettant un bivouac à l'année avec possibilité de chauffage en hiver (au bois) + 4X4 avec remorque, chevaux ou "mules" (les chèvres ça marche aussi mais c'est un peu plus compliqué à mener et à "bâter"). Les ressources : fonction de la capacité d'emport et du lieu des "vacances forcées" (à savoir : le vol "soft" ou le pillage "hard" / toujours en fonction de vos moyens et de vos motivations ... et bien sûr des risques !). Reste la chasse et la cueillette mais ce sont des exercices qui ne s'improvisent pas et qui restent exigeants et pénibles ... sans compter que le dentifrice, les piles, le gazole, l'huile, le sel ou les antibiotiques ... ne sont pas vraiment des produits que l'on trouve à l'état "naturel" ...
Vous l'aurez compris je parle de "problème" durable dans le temps (plus d'une année ... ce qui signifie à priori un retour au degré 0 de civilisation ...) donc pour moi le "mottow" c'est "la fin (la faim !) justifie les moyens", le credo de base étant de systématiquement calculer la balance "coût/bénéfice" de chaque action ... le moindre faux-pas et c'est la cata !!!
Néanmoins "oun grosso problemo" susbiste dans ce type de raisonnement : identifier clairement les signes permettant de pouvoir se dire : "O.K. c'est bon j'y vais ...", car une fois la démarche amorcée il n'y a pas de retour en arrière.
Ex. : tout "lâcher" et se retouver au fond des bois à menacer l'intégrité physique d'un parfait inconnu pour 10 litres de bon vieux "gazole" alors que dans les 6 mois tout pourrait revenir à la normale ... c'est hypothéquer sérieusement son avenir ... mais d'un autre côté rester chez soi en se disant "ça va aller mieux, ça va aller mieux" ... ben c'est pas vraiment la meilleure des solutions non plus ...
Bref le secret c'est : "je vous laisse le choix dans la date ..." (et ce n'est pas une contrepétrie ...).
;-)

Wasicun
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1676
Age : 44
Localisation : Ost Front (definitiv)
Emploi : Nihiliste (für immer)
Loisirs : Boit Sans Soif (und ewig)
Date d'inscription : 23/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le crash

Message par Andros le Lun 25 Juin 2007 - 8:09

C'est bien vu Wasicun, c'est pourquoi je suis adepte de rester où l'on est... mais du coup, de bien choisir l'endroit.



Je crois que la petite ville de province est un compromis viable au niveau densité de services et densité de population.



Dans une logique extrême :

- si c'est l'Argentine, alors un potager sera précieux

- si c'est Mad Max, alors une grosse partie de la population va mourir
de faim (exit le potager), du coup il faut attendre la fin du "die-off"
et vivre sur ses réserves pendant ce temps.



Bon je sens que je vais devoir faire cet article sur le die-off finalement...

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le crash

Message par Canis Lupus le Mer 27 Juin 2007 - 9:20

Wasicun a écrit: j'en suis arrivé à la conclusion suivante : "Run to the hills !"

Olé ! cheers Et un bon post, un !

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le crash

Message par Rammstein le Jeu 28 Juin 2007 - 14:54

La menace d'une crise économique globale se précise ! La Chine est le maillon faible !

Le lien en anglais (désolé) : http://www.telegraph.co.uk/money/main.jhtml?xml=/money/2007/06/25/cncredit125.xml

Rammstein

BIS warns of Great Depression dangers from credit spree

By Ambrose Evans-Pritchard
Last Updated: [color:d6e8=#000]9:02am BST 25/06/2007







The Bank for International Settlements, the world's most prestigious financial body, has warned that years of loose monetary policy has fuelled a dangerous credit bubble, leaving the global economy more vulnerable to another 1930s-style slump than generally understood.









The BIS said China may have repeated the disastrous errors made by Japan in the 1980s



"Virtually nobody foresaw the Great Depression of the 1930s, or the crises which affected Japan and southeast Asia in the early and late 1990s. In fact, each downturn was preceded by a period of non-inflationary growth exuberant enough to lead many commentators to suggest that a 'new era' had arrived", said the bank.

The BIS, the ultimate bank of central bankers, pointed to a confluence a worrying signs, citing mass issuance of new-fangled credit instruments, soaring levels of household debt, extreme appetite for risk shown by investors, and entrenched imbalances in the world currency system.

"Behind each set of concerns lurks the common factor of highly accommodating financial conditions. Tail events affecting the global economy might at some point have much higher costs than is commonly supposed," it said.

The BIS said China may have repeated the disastrous errors made by Japan in the 1980s when Tokyo let rip with excess liquidity.

"The Chinese economy seems to be demonstrating very similar, disquieting symptoms," it said, citing ballooning credit, an asset boom, and "massive investments" in heavy industry.

Some 40pc of China's state-owned enterprises are loss-making, exposing the banking system to likely stress in a downturn.

It said China's growth was "unstable, unbalanced, uncoordinated and unsustainable", borrowing a line from Chinese premier Wen Jiabao

In a thinly-veiled rebuke to the US Federal Reserve, the BIS said central banks were starting to doubt the wisdom of letting asset bubbles build up on the assumption that they could safely be "cleaned up" afterwards - which was more or less the strategy pursued by former Fed chief Alan Greenspan after the dotcom bust.

It said this approach had failed in the US in 1930 and in Japan in 1991 because excess debt and investment built up in the boom years had suffocating effects.

While cutting interest rates in such a crisis may help, it has the effect of transferring wealth from creditors to debtors and "sowing the seeds for more serious problems further ahead."

The bank said it was far from clear whether the US would be able to shrug off the consequences of its latest imbalances, citing a current account deficit running at 6.5pc of GDP, a rise in US external liabilities by over $4 trillion from 2001 to 2005, and an unpredented drop in the savings rate. "The dollar clearly remains vulnerable to a sudden loss of private sector confidence," it said.

The BIS said last year's record issuance of $470bn in collateralized debt obligations (CDO), and a further $524bn in "synthetic" CDOs had effectively opened the lending taps even further. "Mortgage credit has become more available and on easier terms to borrowers almost everywhere. Only in recent months has the downside become more apparent," it said.

CDO's are bond-like packages of mortgages and other forms of debt. The BIS said banks transfer the exposure to buyers of the securities, giving them little incentive to assess risk or carry out due diligence.

Mergers and takeovers reached $4.1 trillion worldwide last year.

Leveraged buy-outs touched $753bn, with an average debt/cash flow ratio hitting a record 5:4.

"Sooner or later the credit cycle will turn and default rates will begin to rise," said the bank.

"The levels of leverage employed in private equity transactions have raised questions about their longer-term sustainability. The strategy depends on the availability of cheap funding," it said.

That may not last much longer.

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le crash

Message par trollinet le Jeu 28 Juin 2007 - 15:34

Quelqu'un peut faire un petit résumé rapide svp ?

Une question qui m'obsédait ces derniers temps était : Après coup on trouvait ça évident que la crise de 1929 allait arriver (rappellez-vous vos cours d'histoire au collège : "Les arbres ne montent pas jusqu'au ciel" - sensément un proverbe d'économiste -, les grosses usines qui licencient...).
Et aujourd'hui ça me paraît évident qu'on va avoir de gros problèmes (dont au moins une bonne grosse dépression), et là on peine à trouver une réponse, et même seulement à envisager le problème ! Ne tirerons-nous jamais les leçons de l'Histoire ? Et moi, individuellement, que puis-je faire ?

trollinet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 185
Loisirs : GN, randonnée
Date d'inscription : 14/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le crash

Message par Capausoleil le Jeu 28 Juin 2007 - 16:09

trollinet a écrit: Et moi, individuellement, que puis-je faire ?

Ben tu revends toutes tes actions....Et tu stock nourriture, materiel, semences, medicaments, etc... cheers

Capausoleil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 866
Date d'inscription : 17/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le crash

Message par Rammstein le Jeu 28 Juin 2007 - 16:41

... or, cigarettes, pinard, alcool, bière, piles, couches pour bébé...

Rammstein

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le crash

Message par splotch le Jeu 28 Juin 2007 - 16:57

- Tu crées un site survivaliste (payant)
- Tu vends dessus des gadgets (kit, conseils...)
- Tu cries dans la rue en tapant dans une casserole : "la fin du monde arrive ! repentez-vous et préparez-vous sur www.aaaaargl.fr "
- T'encaisses un max de fric que tu déclares pas aux impôts.
- Tu te paies un super yacht et t'embauches Balboa comme mousse.

splotch
Membre

Masculin Nombre de messages : 381
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le crash

Message par trollinet le Jeu 28 Juin 2007 - 17:50

Habitant dans un petit appart' en région parisienne il suffit juste que je convainc mes parents et beaux-parents (points de chute B1 et B2, en province, maison avec terrain) de me prêter quelques m3 pour stocker tout ça Smile

Ca fait 1 an que je les prépare psychologiquement à leur annoncer la nouvelle !

Note pour Rammstein : la bière ça se conserve pas assez longtemps Smile (et me parle pas de stock tournant, je vais finir alcoolique, ce qui n'est vraiment le but recherché !!!)

trollinet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 185
Loisirs : GN, randonnée
Date d'inscription : 14/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le crash

Message par Canis Lupus le Jeu 28 Juin 2007 - 18:25

trollinet a écrit:Quelqu'un peut faire un petit résumé rapide svp ?

En gros, une bulle de crédit en croissance démesurée (due aux faibles taux d'intérêts) risque d'éclater et de recouvrir la planète de chewing-gum bien collant : faillites (crash boursiers), investissements en chute libre (hausse des taux directeurs), & co. Les petits épargnants chinois se mettent à jouer en bourse toutes leurs économies, en prennant même des crédits (argent facile car taux directeurs bas) pour jouer en bourse. Snifff, snifff, ça sent...le 29 octobre 1929 ! (bien que maintenant il y ait des sécurités pour calmer les ventes de titres).

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum