Témoignage sur la création d'une BAD

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par serilynpayne le Dim 10 Juin 2012 - 20:28

on est intéressés , c'est tout clind'oeil

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Telimectar le Dim 10 Juin 2012 - 22:18

Ceux qui essaient de se justifier culpabilisent ;P

Après on l'avait prévenu au début : on est affamé de "Facta"...

________________________________________________________
J'ai beaucoup étudié les philosophes et les chats. La sagesse des chats est infiniment supérieure.
Hippolyte Taine

Telimectar
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 728
Age : 34
Localisation : Haut Ariège
Emploi : Moujik
Loisirs : obéir au chat
Date d'inscription : 09/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Docteur Snuggles le Lun 11 Juin 2012 - 3:38

blood a écrit:bonjour docteur snuggles,

très interessant votre projet, petite question,
pourriez vous préciser la situation administrative de votre groupe ? à savoir, comment êtes vous déclarés individuellement (ex pour la sécurité sociale, impôts et autres comment faites vous) bénéficiez vous d'aides de l'état ?

Merci

Comme je l'ai déjà dit, juridiquement c'est un Gaec donc nous avons un statut d'exploitant agricole et on paye la MSA


Johann a écrit:Je me pose un peu, j'étais en "tournée"...

Je viens de lire le fil en entier, du coup, j'ai peut-être des questions qui peuvent paraître saugrenues.

La micro-centrale hydraulique, tu la donnes à 350kVA, d'une part, c'est quand même beaucoup et d'autre part, n'avez vous pas eu de problème avec les eaux et forêts ? Une pico-centrale (moins d'1kVA) ne se voit pas donc pas de soucis, mais là, ça commence à faire... De même, comment avez vous calibré et choisi les turbines ?

C'était une turbine et un générateur d'occasion, la loi imposait au petit producteur d'électricité qui arrivait en fin de contrat avec EDF de réinvestir pour garder les mêmes prix que leur ancien contrat, il y à donc en ce moment quelques une de ces installations en vente d'occasion et comme nous avons un droit d'eau avec le moulin nous avons le droit de le transformer en mini centrale. Nous avons donc acheté l'installation au complet telle qu'elle fonctionnait auparavant dans un autre moulin. Par contre c'est vrai que je me suis trompé d'un 0. Donc c'est une turbine Kaplan avec un générateur alstom de 35 KW. Je corrige plus haut comme ça c'est carré


Le groupe électrogène, pourquoi ce choix de 400 kVA ?

Parce que nous avons pu l'acheter à un ami entrepreneur pour un prix dérisoir avec un moteur de rechange. par contre la pas d'erreur c'est bien un 400 KVA. C'est pas vraiment un choix plutôt une très bonne occase.

Le matériel TP, l'avez vous choisi par petites annonces (leboncoin...), ventes domaniales, professionnel ou encore à l'étranger ?

Hormis la mini-pelle qui vient du bon coin, le reste à été trouvé en matos d'occasion par notre ami entrepreneur chez des vendeurs pro. Pour le matériel agricole presque tout trouvé sur Agriaffaires, on y trouve aussi un peu de matos TP, des groupes électrogène, des presses à huile, etc..

En cas d'urgence, y a-t-il un ou des plans particuliers de mis en place ? Évacuation, protection, délégation, etc...

Evacuation : Oui

Protection : Active et passive

Délégation : Que veut tu dire?

Merci bien.

Blood, si je puis me permettre, c'est marqué plus haut, ils sont tous paysans, donc à la MSA

Barnabé a écrit:+1 avec Johann : j'étais très étonné par ces chiffres. Je n'avais pas relevé car ça semble accessoire par rapport au reste du projet, mais enfin. 350 kVA, c'est déjà pas n'importe quel site, et à équiper ça coûte un oeil (une turbine kaplan + la génératrice + travaux : ça coûte très cher). Et évidemment il faut l'autorisation d'exploiter (délivrée par l'Etat, instruite par la DDAF).

Il y a un droit d'eau avec le moulin Plus d'info ici http://www.envinergy-transactions.com/page,22,fonctionnement.html

Le moulin est situé sur une rivière, ou bien sur l'une des sources que tu cites au début ?

Le moulin est sur la rivière qui passe dans la propriété avec un débit relativement régulier

Une puissance pareille, c'est pour vendre au réseau EDF, pas pour alimenter quelques maisons ! Tu n'as pas mis un zéro de trop ? Si c'est bien 350 kVA, je suis également curieux de savoir pourquoi et comment vous avez fait aussi puissant.


Comme dit plus haut Oui il y a un zéro de trop (Mea culpa) et oui actuellement on vend à EDF. A terme il y aura tout de même 19 maisons et tous les batiments agricoles. Donc on verra comment on va faire pour consommer notre électricité en k2kk, ce n'est pas d'actualité et comme dit je suis une bille en électricité donc je ne sais pas comment cela se fera techniquement. On a deux électriciens pro dans l'équipe qui se charge de cette affaire.

Docteur Snuggles
Membre

Masculin Nombre de messages : 32
Localisation : Au vert
Emploi : A géométrie variable
Loisirs : Apiculture, Tir, Rando, Kayak
Date d'inscription : 31/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Barnabé le Lun 11 Juin 2012 - 8:41

Docteur Snuggles a écrit:[color=blue]Comme dit plus haut Oui il y a un zéro de trop (Mea culpa) et oui actuellement on vend à EDF.
OK. Ca m'intéresse beaucoup car j'avais regardé un peu la technologie, mais par contre je ne connais pas les tarifs d'achat et les procédures.

Vous êtes sur quel type de contrat d'achat ? Quel tarif d'achat ?

ca s'est passé comment pour faire reconnaître le droit d'eau par la DRAAF, puis obtenir le contrat d'achat par EDF ?

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5288
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Cyrus_Smith le Lun 11 Juin 2012 - 14:07

Le plus surprenant, c'est que vous n'ayez apparement pas, vu tout ce que vous semblez avoir fait, rencontré un pépin ou un autre, qui même s'il n'est pas insurmontable fait perdre du temps.

À propos de temps, pourrais-tu nous donner un ordre d'idée du temps et des compétences requises pour les différents sous-projets? Par exemple "reconstruction d'une maison, x mois avec y personnes dont x' maçons, x'' électriciens", ou "réfection d'un moulin en centrale hydroélectrique ..." (je pense même que si tu veux créer, à loisir, des fils séparés pour décrire plus en détails certaines de ces parties, ça intéressera des gens!).

Tu évoquais des enfants sinon. En dehors des plus petits, comment ça se passe? Ils vont à l'école au village du coin? Ont-ils assez de recul pour se rendre compte du mode de vie particulier? Si oui, qu'en pensent-ils?

J'ai lu ce que tu as écris plus haut sur les prises de décision (ou leur absence justement). Si le cas survenait toutefois, êtes-vous d'accord sur une procédure pour prendre la décision en cas de désaccord (vote? un chef qui tranche? la décision revient-elle aux spécialistes du domaine concerné? dans ce dernier cas, qu'en est-il des aspects financiers)?

Cyrus_Smith
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 2136
Localisation : Île mystérieuse
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par gpjp le Lun 11 Juin 2012 - 18:39

Nous touchons là un point intéressant c'est la vie en communauté. Notion qui disparaît peu à peu dans les grandes villes malgré tout car c'est un peu chacun pour soi.

Avez-vous contractualisé des règles de vie, genre une mini constitution, avec une répartition des rôles et devoirs ?

Avez-vous instauré une pondération de la voix de chacun en fonction de l'investissement dans le projet (nombre de parts, temps, argent) ?

Avez-vous un dispositif de contrôle interne qui permet de voir l'état d'avancement du projet, l'utilité des investissements temps/argent, les actions de chacun avec un dispositif d'encouragement/incitation (le fouet le fouet !!! ) ?

________________________________________________________
Mon avatar ? Regardez le bien : Il y a 55 millions d'années il a fait ce qu'il fallait. Survivre et transmettre. C'est l'ancêtre des primates. Et nous ? Allons nous savoir survivre et surtout transmettre ?

gpjp
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 149
Age : 51
Localisation : Vosges (88)
Emploi : Conseiller référent gestion de comptes
Loisirs : bricolage, informatique, moto
Date d'inscription : 12/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Docteur Snuggles le Mer 13 Juin 2012 - 2:58

Barnabé a écrit:
Docteur Snuggles a écrit:Comme dit plus haut Oui il y a un zéro de trop (Mea culpa) et oui actuellement on vend à EDF.
OK. Ca m'intéresse beaucoup car j'avais regardé un peu la technologie, mais par contre je ne connais pas les tarifs d'achat et les procédures.

Vous êtes sur quel type de contrat d'achat ? Quel tarif d'achat ?

ca s'est passé comment pour faire reconnaître le droit d'eau par la DRAAF, puis obtenir le contrat d'achat par EDF ?

Pour le Droit d'eau c'est un droit d'eau fondé en titre, donc pas de problème particulier. Le prix de vente moyen est d'environ 6 cts le kwh hors primes (heures pleines, hiver, etc...), c'est de l'hydroélectrique donc pas les mêmes tarifs que le solaire par exemple. le contrat est un contrat H07 de vente en surplus (vente du courant non consommé) Toutes les formalités ont été faites par un courtier (celui qui nous a vendu l'instalation).


Dernière édition par Docteur Snuggles le Mer 13 Juin 2012 - 5:12, édité 1 fois

Docteur Snuggles
Membre

Masculin Nombre de messages : 32
Localisation : Au vert
Emploi : A géométrie variable
Loisirs : Apiculture, Tir, Rando, Kayak
Date d'inscription : 31/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Docteur Snuggles le Mer 13 Juin 2012 - 3:35

Cavernator a écrit:Une petite question , tu cause de vente d'huiles essentielles, et alcool de fruits. Est-ce que vous aves vôtre alambic perso ou bien vous faites appel à un bouilleur ???

Oui nous possédont deux alambics, un petit pour les huiles essentielles et un autre pour l'alcool. Celui des huiles essentielles nous l'avons acheté 550 Euros sur une foire Bio. L'alambic pour l'alcool est un double passe beaucoup plus grand (cuve de 125 litres) acheté 4400E. Pour les huiles essentielles on distille principalement de la lavande, du romarin, de la menthe et de la citronelle. Pour l'alcool nous faisons de la mirabelle, de la prune, de la cerise (Kirsch), du coin, de la poire, de la poire williams, de la pomme pour les macérations, de la framboise, du bouillon blanc, de la mûre, du sorbier, de la fraise, de la myrtille, du sureau, de la prunelle et de l'églantine.

Docteur Snuggles
Membre

Masculin Nombre de messages : 32
Localisation : Au vert
Emploi : A géométrie variable
Loisirs : Apiculture, Tir, Rando, Kayak
Date d'inscription : 31/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Docteur Snuggles le Mer 13 Juin 2012 - 4:25

Cyrus_Smith a écrit:Le plus surprenant, c'est que vous n'ayez apparement pas, vu tout ce que vous semblez avoir fait, rencontré un pépin ou un autre, qui même s'il n'est pas insurmontable fait perdre du temps.

A quel sorte de pépins pense-tu ?

À propos de temps, pourrais-tu nous donner un ordre d'idée du temps et des compétences requises pour les différents sous-projets? Par exemple "reconstruction d'une maison, x mois avec y personnes dont x' maçons, x'' électriciens", ou "réfection d'un moulin en centrale hydroélectrique ..." (je pense même que si tu veux créer, à loisir, des fils séparés pour décrire plus en détails certaines de ces parties, ça intéressera des gens!).

Les travaux de reconstruction se font "à temps perdu". Je m'explique, les travaux agricoles ne prenant pas toutes les journées à tout le monde, on s'y colle dès qu'il n'y a rien d'autre de prioritaire, pendant les vacances quant les autres participants sont présents, les jours de pluie, etc... Je ne pourrait pas te donner un chiffre précis d'heures pour tel ou tel travail, mais en gros on arrive à faire 2 maisons complète à l'année. Pour le moulin ça a pris un peu plus de temps et ce n'est pas vraiment fini, normalement on peut encore mettre une deuxième turbine ou une plus grosse, le choix d'installer cette turbine c'est fait par rapport à son prix très bas. Par contre il est clair que sans les machines et principalement les pelles mécaniques, le manitou et le malaxeur à béton de 800L du tracteur, tous ces travaux prendraient bien plus de temps.

Tu évoquais des enfants sinon. En dehors des plus petits, comment ça se passe? Ils vont à l'école au village du coin? Ont-ils assez de recul pour se rendre compte du mode de vie particulier? Si oui, qu'en pensent-ils?


Oui ils vont à l'école du village et pour eux il n'y a rien de particulier dans notre mode de vie, ils vivent à la ferme, c'est tout. Nous avons aménager une salle de classe avec du matériel pédagogique pour pouvoir continuer l'éducation des enfants en k2kk, mais pour l'instant les parents préfèrent laisser les enfants à l'école du village.


J'ai lu ce que tu as écris plus haut sur les prises de décision (ou leur absence justement). Si le cas survenait toutefois, êtes-vous d'accord sur une procédure pour prendre la décision en cas de désaccord (vote? un chef qui tranche? la décision revient-elle aux spécialistes du domaine concerné? dans ce dernier cas, qu'en est-il des aspects financiers)?

A quel genre de décisions pense-tu exactement. Nous travaillons tous ensemble à longueur de journée donc si on voit qu'on peut améliorer tel ou tel chose tout le monde en a conscience. Si tu veux vendre de la viande par exemple il faut une installation qui soit au normes donc le choix n'existe pas vraiment. Le choix d'être autonome était la motivation principale de notre changement de vie, donc si quelqu'un à une bonne idée ou un projet réaliste qui va dans ce sens on essaye de le réaliser dès qu'on le peut. Notre but est de pouvoir vivre le plus normalement sans aucun système de support extérieur en k2kk. En quoi celà demande t'il des décisions difficiles ? Il faut comprendre que nous avons tous une maison individuelle, c'est comme un petit hameau, on travail tous ensemble donc on se rend tous compte de ce qui manque ou de ce qui peut être amélioré. Si tu est dans un barque qui coule tout le monde se mettra à écoper pas besoin d'en prendre la décision par vote?



Dernière édition par Docteur Snuggles le Mer 13 Juin 2012 - 5:14, édité 1 fois

Docteur Snuggles
Membre

Masculin Nombre de messages : 32
Localisation : Au vert
Emploi : A géométrie variable
Loisirs : Apiculture, Tir, Rando, Kayak
Date d'inscription : 31/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Docteur Snuggles le Mer 13 Juin 2012 - 4:38

gpjp a écrit:Nous touchons là un point intéressant c'est la vie en communauté. Notion qui disparaît peu à peu dans les grandes villes malgré tout car c'est un peu chacun pour soi.

Avez-vous contractualisé des règles de vie, genre une mini constitution, avec une répartition des rôles et devoirs ?

Oui on a quelques règles simples mais j'en ai déjà parler. La répartition des rôles, du travail se fait en fonction des aptitudes de chacun ce qui est logique. C'est à chaque groupe de créer ses règles ce qui est bon pour nous ne le sera pas forcément pour d'autres.

Avez-vous instauré une pondération de la voix de chacun en fonction de l'investissement dans le projet (nombre de parts, temps, argent) ?

Tout le monde à le même nombre de part dans la SCI. Pour le travail quotidien on ne va pas demander à ceux qui ne sont pas présent à la ferme leur avis sur les travaux agricoles ce serait ridicule et contre productif.

Avez-vous un dispositif de contrôle interne qui permet de voir l'état d'avancement du projet, l'utilité des investissements temps/argent, les actions de chacun avec un dispositif d'encouragement/incitation (le fouet le fouet !!! ?

Ben oui, plus tu bosse plus tu gagne scratch Pour l'état d'avancement du projet, on vit là donc on se rend compte de l'avancement. On ne fait pas de plans précis pour savoir à quel moment on fera ceci ou cela. C'est souvent une histoire d'opportunité. On essaye toujours d'avoir au minimum trois source pour les choses importantes comme pour l'énergie par exemple. Source 1 le groupe électrogène combiné avec la fabrication de Diester, Source 2 la turbine hydroélectrique, Source 3 on hésite encore entre le solaire, l'éolien et l'installation de chaudières bois qui produisent également du courant. Pour l'autonomie alimentaire c'est pareil diversification de la production et des moyens de transformations.


Docteur Snuggles
Membre

Masculin Nombre de messages : 32
Localisation : Au vert
Emploi : A géométrie variable
Loisirs : Apiculture, Tir, Rando, Kayak
Date d'inscription : 31/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Docteur Snuggles le Mer 13 Juin 2012 - 5:51

c'est marrant comme certain semble croire que la vie en groupe demande un grand nombre de règles, de décisions ou je ne sais quoi ? Pourtant vous le faites tous, tous les jours. On vit tous en groupe que ce soit dans un hameau fermier comme nous, ou dans un village, ou en ville. Si l'ascenceur d'un immeuble est en panne on le fait réparer, en quoi cette décision est difficile à prendre? La seule différence c'est que nous avons choisi les personnes avec qui nous vivons et que nous avons tous le même but, ce qui est bien plus facile en fin de compte.

Docteur Snuggles
Membre

Masculin Nombre de messages : 32
Localisation : Au vert
Emploi : A géométrie variable
Loisirs : Apiculture, Tir, Rando, Kayak
Date d'inscription : 31/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Invité le Mer 13 Juin 2012 - 6:55

Docteur Snuggles a écrit:c'est marrant comme certain semble croire que la vie en groupe demande un grand nombre de règles, de décisions ou je ne sais quoi ?

Vous n’êtes pas de simples colocataires qui organisent un tour pour le ménage mais une véritable entreprise à gérée avec prévisions et budget. Avec les déclarations de travaux, les calculs de charges sociales et leur paperasse, etc, vous devez avoir l'équivalent-temps d'un poste de comptable ou presque?

J'ai participé il y a longtemps bénévolement à la gestion d'un très grosse association (l'école de voile des Glénans) gérée alors en mode baba-cool. Les heurts entre pro de la gestion et pro de la voile sans bon sens financier étaient continuels et ont mené l'association au bord du gouffre faute de prise de décisions rapides. Querelles d'égo, rivalités, cassage en règle du voisin pour des gens qui avaient théoriquement le même but.
On n'y perdait une énergie énorme en réunions inutiles ou seules les décisions mineures et évidentes étaient prises.



Docteur Snuggles a écrit:Pourtant vous le faites tous, tous les jours. Si l'ascenceur d'un immeuble est en panne on le fait réparer.....

Justement il y a des règles écrites :
-C'est le régisseur qui appelle le réparateur et non les 240 habitants individuellement
-Ce sont les élus des copropriétaires: le "conseil syndical" qui ont choisi l'entreprise de maintenance et surveillent prix et efficacité...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Venka le Mer 13 Juin 2012 - 8:52

Bonjour à toi je viens de voir ce post, et franchement un grand bravo !

Tu te doutes bien que du coup comme les autres j'ai quelques petites questions lol ! Moi c'est plus sur le côté bovin, j'ai vu que vous faisiez de la vente boucherie en direct. Du coup en matière de vaches vous avez choisit quelle race ?

A ce jour votre cheptel se compose de combien de bêtes ?

Et du coup sont-elles éligibles à la PMTVA?

Ensuite j'ai noté que vous êtes pluridisciplinaires et du coup cela doit être un vrai casse tête concernant le dossier PAC pour les DPU car perso je vois que pour moi j'ai déjà pas facile.

________________________________________________________
"Quand on a rien, on a besoin de rien !" (Annie Proulx)

Venka
Membre

Féminin Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 19/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Cyrus_Smith le Mer 13 Juin 2012 - 9:17

Docteur Snuggles a écrit:
Cyrus_Smith a écrit:Le plus surprenant, c'est que vous n'ayez apparement pas, vu tout ce que vous semblez avoir fait, rencontré un pépin ou un autre, qui même s'il n'est pas insurmontable fait perdre du temps.

A quel sorte de pépins pense-tu ?
Rien de particulier. Simplement dans mon expérience dans tout projet, en particulier quand on commence quelque chose de nouveau, il y a des imprévus. (Les militaires disent (von Moltke?) qu'aucun plan de bataille ne survit au contact de l'ennemi.! clind'oeil ) Ces imprévus sont souvent mineurs, parfois plus conséquents, mais dans tous les cas ils font que les choses n'avancent pas aussi vite que prévu, voire doivent être reportées...

Docteur Snuggles a écrit:
Cyrus_Smith a écrit:J'ai lu ce que tu as écris plus haut sur les prises de décision (ou leur absence justement). Si le cas survenait toutefois, êtes-vous d'accord sur une procédure pour prendre la décision en cas de désaccord (vote? un chef qui tranche? la décision revient-elle aux spécialistes du domaine concerné? dans ce dernier cas, qu'en est-il des aspects financiers)?
A quel genre de décisions pense-tu exactement. Nous travaillons tous ensemble à longueur de journée donc si on voit qu'on peut améliorer tel ou tel chose tout le monde en a conscience. Si tu veux vendre de la viande par exemple il faut une installation qui soit au normes donc le choix n'existe pas vraiment.
Par exemple, comment a été prise la décision de faire à la fois de la production végétale, du lait et de la viande? Il m'aurait semblé plus logique de commencer progressivement avec l'un, puis une fois que ça tourne bien de passer aux autres. (J'imagine qu'avec la réglementation actuelle, faire de la viande "juste pour vous" est presque aussi contraignant que d'en faire de manière commerciale, et donc le fait de tout commercialiser au final à partir du moment où vous en voulez est logique).

Docteur Snuggles a écrit:Le choix d'être autonome était la motivation principale de notre changement de vie, donc si quelqu'un à une bonne idée ou un projet réaliste qui va dans ce sens on essaye de le réaliser dès qu'on le peut. Notre but est de pouvoir vivre le plus normalement sans aucun système de support extérieur en k2kk. En quoi celà demande t'il des décisions difficiles ?
Vous n'avez pas eu le cas de "deux projets réalistes mais de l'argent pour un uniquement dans l'immédiat", avec des gens qui préfèrent le premier et d'autres qui préfèrent le second?

Docteur Snuggles a écrit:Si tu est dans un barque qui coule tout le monde se mettra à écoper pas besoin d'en prendre la décision par vote?
On ne doit pas avoir les mêmes personnes dans nos barques... clind'oeil Avec les gens que je cotoie, il y en aurait qui iraient écoper, d'autres qui tenteraient de colmater la coque, d'autres pour essayer d'envoyer des signaux de détresse par divers moyens (y compris en mettant le feu à la barque pour faire des signaux de fumée), et je ne parle pas des plus fantaisistes... Rolling Eyes
Sans méthode de prise de décision à laquelle les gens ont acceptés de se plier, chacun (ou chaque petit groupe) part faire des choses dans son coin, avec rapidement des frictions quand ils sont plusieurs à avoir besoin d'une ressource limitée ou qu'ils ne sont pas d'accord sur la manière de procéder pour faire une chose.

Docteur Snuggles a écrit:Si l'ascenceur d'un immeuble est en panne on le fait réparer, en quoi cette décision est difficile à prendre?
Tu as déjà assisté à une assemblée de copropriétaires dans un immeuble "ordinaire"? En général c'est la foire d'empoigne!


Tiens, quelques questions plus techniques, pour changer. clind'oeil Tu parles de diester/biodiesel. Vous utilisez aussi bien l'huile de tournesol que de colza? Produisez-vous aussi les autres produits nécessaires à la transestérification (ou sinon, auriez-vous les moyens de les produire en quantité suffisante en k2kk?)? Que faites-vous des produits secondaires formés? Entre ça et la distillation, ça fait pas mal de chimie: qui s'occupe de ça?

________________________________________________________
(...) car seuls l'art et la science peuvent élever les hommes au niveau des dieux.   --Ludwig van Beethoven, 1812

Cyrus_Smith
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 2136
Localisation : Île mystérieuse
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Ash le Mer 13 Juin 2012 - 10:48

Mon point de vue se retrouve chez Cyrus.

Ash
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Invité le Mer 13 Juin 2012 - 11:06

Re-re-re...bonjour Dr Snuggles,

Juste une question en passant. Je produis moi-même de l'huile (en artisanal avant d'essayer de passer en industriel, hein...) sur ma BAD. Tu dis que vous en faites du "Biodiesel", si j'ai bien compris.
Est-ce que cela signifie que vous l'auto-consommez pour faire tourner vos machines et éventuellement un groupe électrogène ? Et, dans ce cas, avez-vous dû apporter des modifications importantes aux moteurs ? Pour être transparent, si tu as une adresse d'un gars qui accepte de réaliser ces modifications (les garagistes refusent, par chez moi), je suis preneur... mrsgreen

Merci d'avance...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Invité le Mer 13 Juin 2012 - 11:17

Cavernator a écrit:Pour fabrication d'alcool, comment vous vous démerdez avec le droit de distiller?? Vous avez racheté des droits ou quoi??? scratch

Salut Cavernator,

j'allais poser la même question. De ce que j'en sais, l'Etat ne délivre plus de licence de "bouilleurs de cru" et même, sauf, aux fils de bouilleurs déjà installés, mais qui ne pourront désormais plus la transmettre...

C'est la fin de la gnôle, tout ça, mon bon monsieur...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Invité le Mer 13 Juin 2012 - 12:00

Une telle activité diversifié surtout avec l'alcool en production de sortes multiples est forcément à commercialiser sur un réseau plus lointain que local, ça génère génère beaucoup de paperasse, vraiment beaucoup + la msa et le reste. Vous avez un administratif à plein temps ou vous passez par un cabinet d'expert-comptable spécialisé dans le rural?

En tout cas c'est formidable, ça m'a rappelé la lecture de "l'île mystérieuse" de Jules Vernes que j'adorais gamin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par 10000 etres le Mer 13 Juin 2012 - 13:48

Bonjour, J'ai une petite question sur la production de l'huile essentielle de citronnelle. J'ai ramené des plans de citronnelle des philippines car je voulais l'utiliser pour faire des infusions. Malgré le climat plutôt chaud de la côte d'azur, je n'ai pas réussi à la faire fructifier :-(

Si j'ai bien compris vous êtes dans la montagne, il gèle donc régulièrement. Comment vous-êtes vous débrouillé pour lui faire passer l'hivers ? Est-ce que vous avez réussi à la diviser correctement ? Ce n'est pas trop de travail ?


________________________________________________________
--
Ligurian Redneck

10000 etres
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 74
Localisation : sud-est
Loisirs : arts-martiaux, méditation, plantes, nature, bricolage
Date d'inscription : 27/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-projet-olduvai.com/t3773-presentation-10-000-etre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Menuki le Mer 13 Juin 2012 - 13:53

Philippe13 a écrit:En tout cas c'est formidable, ça m'a rappelé la lecture de "l'île mystérieuse" de Jules Vernes que j'adorais gamin.
clind'oeil

@Dr Snuggles
Bonjour,
J'y vais de mes petites interrogations :
J'aimerais savoir comment s'est passée votre installation?
Comment vous ont vu les gens du village?
Plutôt hostiles (vous ont pris pour des illuminés, des babacools)?
Plutôt contents (heureux de voir des jeunes s'installer et faire revivre le pays)?
Indifférents?

Pareil que je ne sais plus qui (pardon à lui), comment écoulez-vous toutes ces denrées?
Ca fait beaucoup pour une épicerie de village, non?

Merci d'avance.

________________________________________________________
La Liberté, c'est la liberté de pouvoir dire que 2 et 2 font 4.
George Orwell in 1984

Menuki
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 393
Date d'inscription : 08/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Barnabé le Mer 13 Juin 2012 - 15:13

Après avoir bien tout lu et retourné dans ma tête, et en avoir discuté aussi avec des personnes experimentées... je suis désolé, mais je dois exprimer de gros doutes. Vous avez tout fait, trop bien et trop vite.

Il est possible que ce que tu relates existe bel et bien, tel que tu le dis. On ne peut pas exclure que ça soit vrai. Car rien dans ce que tu dis n'est totalement impossible, faux ou irréaliste. Donc, si tu en apportes des preuves indubitables, je te présenterai mes plus plates excuses.

Ce qui me met vraiment la puce à l'oreille, c'est l'ampleur de ce que vous avez réalisé. Je connais un certain nombre de fermes et de communautés agricoles, et aucune n'a fait en 4 ans la moitié de ce que vous avez fait. Et je ne parle pas seulement de communautés baba cool mais, pour certaines, d'agriculteurs exprimentés, opérationnels et durs à la tâche. Soit vous êtes les champions du monde incontestés de la communauté agricole... Soit tu nous racontes une belle histoire qui n'est pas réelle.

Par rapport à nos nombreux lecteurs, je me dois d'exprimer un doute, une mise en garde... même s'il est évidemment très inconfortable d'être le méchant incrédule...

Qu'est-ce qui me met la puce à l'oreille, pour être précis ?

- tu parles de BAD alors que ce terme est récent. Depuis 2000 que votre projet murit, vous auriez dû lui donner un autre nom, vous appuyer sur un autre concept. Das ton historique du projet, ce nom ou concept précédent aurait dû apparaître. Certes, tu as pu aimer tellement le concept de BAD qu'il a oblitéré dans ton vocabulaire le concept précédent. Mais c'est tout de même étonnant. Dans l'histoire d'un groupe, le nom qu'on donne au projet commun reste pendant des années, c'est un point fort.

-le prix d'achat : 420 k€ pour un telle surface, c'est encore réaliste. Mais avec 3 maisons habitables, 17 ruines, une rivière, 2 sources, un moulin avec droit d'eau, des arbres fruitiers qui donnent... Tout cela dans les Alpes. C'était pas la SAFER, c'était le père noel !

- la production agricole est trop variée et trop importante. Généralement, les gens qui reprennent un domaine agricole, surtout avec de gros travaux nécessaires, s'orientent vers quelques productions rémunératrices. On diversifie plus tard.
1) Trop variée : vous maîtrisez déjà plusieurs élevages, plusieurs grandes cultures, une production de fruits et légumes très variés... et vous transformez vous-même ! Rien que sur l'alcool : quand on se lance dans la distillation, on fait 2 ou 3 variétés, pas 16 !
2) Trop importante : les quantités sont énormes, tous vos rendements sont au top. Vous maîtrisez toutes les cultures, en bio qui plus est. A part ta mortalité dans les ruches, il n'y a eu aucune erreur, aucune production miteuse, aucun produit abîmé par la maladie, les ravageurs ou le mauvais temps. Vous êtes monté très vite en puissance sur le cheptel. Par exemple, pour 73000 oeufs par an, vous avez de l'ordre de 300 pondeuses. Ca doit occuper quasiment une personne à plein temps. Et en production intensive (même bio), les poules ne durent guère plus d'un an. Vous abattez et vendez 300 poules par an, en plus de tout le reste ?

- la commercialisation. Tu évoques un magasin au village, plus un peu de vente de foin. Mais on ne vend pas des quantités pareilles dans un magasin de producteur au village du coin ! Par exemple, les 300 oeufs par jour (hors hiver), vous les vendez au magasin du village ???
Il devrait y avoir d'autres circuits commerciaux : soit faire les marchés ; soit passer par des coops ou grossistes. C'est pas le genre de choses qu'on oublie de citer, car ça prend du temps et/ou ça diminue le revenu.

- les travaux : terrassement, 3 maisons en 2009, une centrale hydraulique en 2010... en plus de tout le reste... C'est juste trop.

- la main d'oeuvre : au total, quand on additionne ce qu'il faut pour faire tout cela... ben ça colle pas. Rien que pour la production des 16 alcools différents, le temps qu'il faut pour récolter la matière première ! Au total, il vous faudrait quasiment une dizaine de travailleurs saisonniers pendant 3 à 6 mois d'été... autre façon d'avoir de la main d'oeuvre : les stagiaires. Certains sites tout à fait remarquables ont épuisé des dizaines, des centaines de stagiaires chaque année (on l'oublie un peu quand on présente ces sites comme exemplaires : est-ce que quelqu'un qui répliquerait ce site ferait une entreprise viable, et surtout économiquement rentable, sans cette armée de stagiaires gratuits ?)... mais vous, vous dites que vous n'acceptez personne pour des questions de discrétion... seulement les autres membres pendant leurs vacances. Ca ne colle pas...

- la centrale hydraulique, dont la puissance a subitement perdu un zéro : je n'y crois pas, pour tout un tas de petites raisons. Le droit d'eau fondé en titre : pas si simple à faire valider par la DDAAF. Une kaplan disponible d'occase avec sa génératrice. Quelle chance... Une kaplan en 35 kW, alors que c'est une technologie très rare sur d'aussi faibles puissances (on met plutôt une Francis ou une Banki... surtout si elle date d'il y a longtemps : on ne mettait pas des mécanismes hydrauliques et des régulations aussi complexes et coûteuses sur 35 kW). Et tout le reste des éléments ? Dégrilleur, régulation électrique, câblage... Ca coûte un oeil et ça prend beaucoup de temps à installer et à régler. Le contrat d'achat avec EDF : un vrai problème à obtenir.
Tout cela représente tellement de soucis, de délais, de paperasse, et d'argent, que c'est très étonnant que vous ayez mis cela dans vos priorités. Vous avez réalisé cela seulement 2 ans après votre installation. Vraiment ?

- le groupe électrogène de 400 kVA : c'est trop puissant ! Certes, on en trouve d'occase à des prix encore raisonnables. Mais le prix des pièces de rechange ? La consommation de carburant ? Pourquoi diable prendre aussi gros ? Alors qu'on trouve AUSSI des occases à prix raisonnables dans des puissances moindres. Même pour 15 maisons il n'y a pas besoin d'autant. A moins que vous n'ayez du chauffage électrique, ce qui ne serait pas très survivaliste...

- la quasi absence de difficultés paperassière et humaine. Faire un tel projet pose plein de soucis de type permis de construire, autorisation d'exploiter, déclarations diverses et variées, etc. Comme l'ont relaté plusieurs foreumeurs, il est difficile d'organiser un tel projet collectif sans des difficultés humaines et organisationnelles. Là, les décisions s'imposent d'elles-mêmes, vous êtes toujours d'accord... Ce n'est pas normal.

Ce qu'il y a de sûr, c'est que tu es très bien documenté. Il n'y a pas d'erreur grossière, pas de recopiage depuis Wikipedia... Si cette histoire est inventée, elle est en tout cas très bien documentée. Comme par une personne qui prépare réellement de réaliser ce type de projet, et voudrait vérifier s'il est viable. Ou une personne qui prépare un roman basé sur cette histoire. Ou encore une personne qui est là pour faire de la pub pour le concept de BAD et pour San Giorgio. A toi de nous dire ta motivation.

En tout cas, voilà, moi je crois qu'il est utile de prévenir les lecteurs : si vous pensez, à lire ce témoignage, que vous aussi vous pouvez atteindre cela en 4 ans... eh bien je pense que vous fourrez le doigt dans l'oeil. Si vous en faites la moitié dans le double du temps et avec bien des difficultés financières, humaines et administratives... ça serait déjà très bien...


Dernière édition par Barnabé le Mer 13 Juin 2012 - 15:36, édité 1 fois

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5288
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Invité le Mer 13 Juin 2012 - 15:42

Cavernator a écrit:Barnabé tu es jaloux ou quoi????

Je me permets de préciser que Barnabé n'est pas le seul à avoir des doutes ici... Mes modestes calculs de rendements agricoles laissent apparaître que la chose est possible, mais étaient basés sur les rendements nationaux moyens en agriculture intensive (donc, non bio)... et faisaient ressortir une surface cultivable et pâturable nécessaire comprise entre 70 et 83 ha, sur 92 ha diminués de 29 ha de bois et de la surface des étangs, des chemins, du rucher, et des vergers (43 tonnes de fruits, c'est pas 10 arbres, quand même..).

La cohésion quasi-fusionnelle du groupe me paraît également très improbable. Déjà qu'avec ma femme c'est pas gagné !

N'y connaissant rien au reste (Kaplan étant pour moi un héros de roman d'espionnage), je ne me prononcerai pas.

Maintenant, on se trompe peut-être...

@Barnabé : pas conne, l'idée d'un roman.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Invité le Mer 13 Juin 2012 - 15:54

Un MALEVIL II en préparation jeune homme?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Catharing le Mer 13 Juin 2012 - 16:03

Ok mais pour un roman si le gars au fil des pages commence à me décrire dans le détail le tonnage de blé,des quantités de gnôle,etc....ben çà va vite me gaver....comme dirait Roger...

Pourquoi pas une thèse ou un mémoire (sociologie,psycho..)? "Mise en pratique de la théorie de la BAD"

et en bas de sa thèse "Je remercie les membres du forum olduvai pour leur participation et leur aide" Very Happy Very Happy

________________________________________________________
"Les choses ne changent pas, change ta façon de les voir, cela suffit".

Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 4080
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Barnabé le Mer 13 Juin 2012 - 16:13

Cavernator a écrit:Barnabé tu es jaloux ou quoi????

Ce n'est pas la question. J'essaie d'avoir une analyse objective de ce qui nous est raconté, et je trouve que ça ne colle pas.

Or, je pense à nos lecteurs, qui pourraient se dire : "bingo, il l'a fait, nous aussi !". Sauf que, si ça les mène ensuite à des déconvenues agricoles, humaines, financières ou autre, ça peut vraiment foutre leurs vies en l'air. Quand on se lance dans ce type de projet, on y met son capital, tout son temps, tous ses espoirs... si c'est pour arriver quelques temps plus tard sur un échec relatif, les conséquences peuvent être terribles : dépression, divorce, voire suicide.

Moi, je trouve ça très bien, d'avoir ce type de projet. Tout ce que je dis, c'est : le projet de Dr Snuggles n'est pas réaliste. Trop tout, trop vite. Si vous avez un tel projet, attendez-vous à davantage de difficultés, davantage de délais, davantage de problèmes humains...Fixez-vous des objectifs réalistes.

Vous vous rendez bien compte que si vous avez prévu un résultat "à la Dr Snuggles" en seulement 4 ans (après l'installation permanente des premières personnes), et qu'au bout de 4 ans vous en avez atteint seulement 1/3 , vous allez percevoir cela comme un échec, avec la dépression, la remise en cause etc. qui vont avec. Peut-être l'explosion du groupe...

Si vous prévoyez 1/3e du résultat "à la Dr Snuggles", et que vous atteignez cet objectif déjà conséquent, eh bien vous êtes contents, tout le monde est satisfait d'avoir atteint les objectifs, et le projet continue dans la joie et la bonne humeur.

C'est à dire qu'avec le même résultat réel (=1/3e du résultat à la Dr Snuggles), on peut avoir la déception et la crise (parce qu'on avait prévu 3 fois plus), ou bien être content et renforcé dans sa motivation (parce qu'on avait prévu un objectif réaliste).

Pour prévoir vos objectifs, inspirez-vous de gens réels, avec du retour d'expérience réel, qu'on peut visiter. Prenez bien en compte les difficultés qu'ils ont rencontrées, des départs de personnes, des maladies de bétail et récoltes perdues, des difficultés à commercialiser, de l'éventuelle main d'oeuvre gratuite et cachée (stagiaires, Woofers, camps de travail de jeunes), etc. Vous aurez un projet réaliste, au lieu d'un projet de fiction.

Même sur des sites réels, méfiez-vous aussi des compte-rendus flatteurs, qu'on peut trouver dans les bouquins, les films, les conférences avec présentations powerpoint... ou les forums. Quand on va sur place, la réalité est moins flatteuse. Ca reste des sites remarquables et très instructifs... Mais c'est pas aussi bien et facile que ce que le bouquin/film/conférence laissait entrevoir. Et cela, je l'ai constaté plusieurs fois. Et je parle de mon expérience bien réelle, sur des sites que j'ai visités et où j'ai travaillé quelques temps, dans la vraie vie...

Même si ce qui raconte Dr Snuggles est vrai, eh bien, ils ont gagné le titre de champion du monde de la communauté agricole, mais ça n'en fait pas un exemple valable car 1) aucune certitude que c'est vrai 2) aucune certitude que les difficultés ne sont pas passées sous silence 3) pas de possibilité de visiter pour voir la réalité de ses yeux 4) les champions du monde ne sont pas des bons exemples ; prendre modèles sur des gens normalement constitués, ça évite de se planter. Donc je le redis une fois de plus :
Pour prévoir vos objectifs, inspirez-vous de gens réels, avec du retour d'expérience réel, qu'on peut visiter. Prenez bien en compte les difficultés qu'ils ont rencontrées, etc.


Dernière édition par Barnabé le Mer 13 Juin 2012 - 17:11, édité 3 fois

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5288
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum