Témoignage sur la création d'une BAD

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Docteur Snuggles le Ven 1 Juin 2012 - 4:59

Avertissement : les messages de Cavernator ayant été supprimés à sa demande il se peut que ce fil de discussion y perde de sa cohérence en ce qui concerne la suite logique des échanges qui y ont court (la modération).
un ptit breton a écrit:Bonjour et bienvenue.

]1 - Présentation libre : Bonjour, lecteur de ce blog depuis un petit moment,
C'est pas un blog , c'est un forum !!!

Il y a 4 ans que je vis dans ce que certains appellent une BAD. Mon choix ou plutôt notre choix a été de le faire en communauté, il y a des inconvénients évidemment mais surtout beaucoup d'avantages

Ah , et bien ça , ça va en intéresser plus d'un !!! , sans donner trop d'élément de localisations , tu pourrais nous faire une jolie description ??

Et puis , question 12 et 13 , tu n'as pas une petite idée ??

Oups pardon oui Forum

Une déscription, ok je vais essayer de faire précis

Propriété de 92 HA d'un seul tenant dans les Alpes soit 34HA de bois, 29HA de terres cultivables après travaux de terrassement, 29 HA de patures et landes, le terrain est traversé par une rivière de montagne, et posséde 2 sources de 350 et 90 litres/heure. Le bati se composait de 3 maisons en pierres à rénover mais habitables raccorder EDF mais sans réseau d'eau communale, 17 ruines cadastrés reconstructible dont un moulin avec droit d'eau, 2 granges/étables en pierres sur 2 niveaux de 340 et 270 m2 au sol, deux batiments agricoles en construction métallique de 600 et 440 m2. La propriété est à 3,5 km d'une route départementale par un chemin forestier (1,2 km à vol d'oiseau), voisin le plus proche environ 1,5 km, village à 5 km, ville de (10000 hab. environ) à 17 km

Acquisition mi 2007 pour 420000 Euros en SCI (15 participants avec leurs familles) investissement par participant 50000 Euros. La BAD fonctionne en agriculture et s'autofinance depuis fin 2010. Un point de vente au village nous permet de vendre les produits de la ferme en vente directe, soit légumes et fruits frais, herbes aromatiques et officinales, tisanes ainsi que huiles essentielles, poissons, viandes et charcuteries, confitures, sirops, alcool de fruits, farines, pains et patisseries fait avec nos céréales (blé, épeautre, sarrasin), produits laitiers et oeufs. La vente de foin et les travaux agricoles ou terrassement pour des tiers à l'occasion sont également une source de revenus

Historique

2007 : Durant les vacances nettoyage du site et réparation en vue de rendre les 3 premières maisons habitables

2008 : Arrivé des premiers occupants soit 2 couples dont moi-même et une famille avec 3 enfants, achats des machines nécéssaire au début des travaux soit 2 tracteurs 200 CV et 86 CV avec chargeur, 1 faucheuse à disques, 1 faneuse, 1 andaineur, 1 charrue 4 socs, 1 herse rotative, 1 herse classique, 1 benne à ridelle, 1 benne TP 18T, 1 épandeur à fumier, 1 semoir, 1 pelle mécanique 13T, une mini-pelle 2,5T, 1 chariot téléscopique manitou et 1 motoculteur. Suite des rénovation des 3 maisons, captage des sources et construction d'une citerne enterré de 40 m3. Création des premières terrasses pour la permaculture soit 80 ares environ et des premiers étangs. Récoltes suffisantes pour les occupant de la BAD mais la faible couche d'humus était compensée par la surface. Culture des céréales en agriculture traditionelle mais sans engrais ni pesticide chimique. Création de bandes d'herbes et plantation d'arbres fruitiers dans le champs à céréales afin de passer en agroforesterie. Achat des premiers animaux (4 cochons dont une truie, 30 poules, 15 lapins, 2 brebis et un bouc)

2009 : Reconstruction de 3 maisons supplémentaires avec les pierres des ruines, amélioration du petit batiment agricole ou se trouvent les animaux, augmentation des terrasses et des étangs qui servent de réserve d'eau pour la culture mais également pour y élever des poissons et créer des micro-climats pour améliorer la culture maraichère, de plus ils améliorent la défense de la BAD puisqu'ils sont construits en labyrinthe et empêche une approche rapide et en nombre ou en véhicule. Création d'un chemin autour de la propriété et plantation de haies. Début des rénovations et transformations des 2 granges en pierres. Ajout de 2 serres tunnel 24m sur 6m. Achat de 4 vaches laitières

2010 : Arrivé sur la BAD de 2 familles supplémentaire. Transformation de la grange de 340 m2 en batiment de transformation, soit installation d'un local boucherie, d'une cuisine pro, d'un local fromagerie/laiterie, d'une pièce pour laver les légumes et d'un local minoterie et rénovation du four à pain mitoyen et installation de silos au dessus de la minoterie. Ouverture du point de vente au village. Augmentation du cheptel et achat de vache allaitante. Augmentation des haies, des terrasses et des étangs. Arrivé d'un nouveau couple en fin d'année. Achat d'un groupe électrogène Caterpillar 400KVA

2011 : Réhabilitation du moulin et transformation en centrale hydroélectrique avec une turbine kaplan et un générateur 35 kw. Achat d'une presse à huile alimentaire et d'un filtre à pression, d'une décortiqueuse de tournesol installation dans un local à coté des silos à oléagineux. Achat d'une cuve de raffinage de l'huile végétale en biodiesel de 1000 litres agrandissement du stock de carburant. Augmentation du cheptel animalier

2012 : Reconstruction de maisons sans sous sol en ossature bois sur 2 des ruines (en cours), rénovation de la deuxième grange de 270m2 soit rdc en salle commune avec cuisine plus une salle de classe au cas où, une petite crèche et une infirmerie, le reste à l'étage sera transformé en appartements. Installation définitive des ateliers de menuiserie, mécanique et métallurgie dans le grand batiment agricole qui sert également de garage. Arrivée prévue de trois nouveaux couples en fin d'année

Voilà les grandes lignes je n'ai pas donner le détail des travaux de la ferme sinon je termine plus geek


Dernière édition par Docteur Snuggles le Lun 11 Juin 2012 - 3:41, édité 2 fois

Docteur Snuggles
Membre

Masculin Nombre de messages : 32
Localisation : Au vert
Emploi : A géométrie variable
Loisirs : Apiculture, Tir, Rando, Kayak
Date d'inscription : 31/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Semper le Ven 1 Juin 2012 - 6:11

Docteur Snuggles a écrit:
Semper a écrit:Salut,

Loisirs: Apiculture, Tir, Rando, Kayak
Compétences utiles: Autarcie totale atteinte

C'est quoi l'autarcie totale ? scratch

Je parle d'une autonomie à 100% pour l'alimentation, l'eau, l'énergie (bois de chauffage, électricité, carburant si pas d'excès) et financière.

Salut, je viens de lire (plus haut)...en 6 ans vous avez fait un travail considérable chaud
En tout cas bienvenue aux mains calleuses clind'oeil

@+

Semper
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 1759
Date d'inscription : 13/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Docteur Snuggles le Ven 1 Juin 2012 - 6:44

Semper a écrit:
Salut, je viens de lire (plus haut)...en 6 ans vous avez fait un travail considérable
En tout cas bienvenue aux mains calleuses

@+

En fait nous avions un budget conséquent ce qui nous à permis l'achat des machines sans lesquelles celà n'aurait pas été possible, et tous les participants passe toutes leurs vacances sur la BAD pour y faire les travaux. En tout cas je ne compte plus les heures passés dans la pelleuteuse depuis 4 ans sans compter les autres travaux.


Dernière édition par Docteur Snuggles le Dim 3 Juin 2012 - 17:55, édité 1 fois

Docteur Snuggles
Membre

Masculin Nombre de messages : 32
Localisation : Au vert
Emploi : A géométrie variable
Loisirs : Apiculture, Tir, Rando, Kayak
Date d'inscription : 31/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Semper le Ven 1 Juin 2012 - 6:59

Votre ferme sur bien des points me fait un peu penser a celle de Sepp Holzer.

Il est passé par la "mécanisation" et le nivellement du terrain avant de mettre en culture.
Tu connais?
@+

Semper
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 1759
Date d'inscription : 13/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Docteur Snuggles le Ven 1 Juin 2012 - 7:08

Semper a écrit:Votre ferme sur bien des points me fait un peu penser a celle de Sepp Holzer.

Il est passé par la "mécanisation" et le nivellement du terrain avant de mettre en culture.
Tu connais?
@+

Bien vu, j'y ai fais mon stage de permaculture, je suis bilingue, et d'ailleurs je conseil le stage si il y a des personnes germanophone ce type est une pointure. Seul point négatif son livre n'est pas encore traduit en français à ma connaissance.

Docteur Snuggles
Membre

Masculin Nombre de messages : 32
Localisation : Au vert
Emploi : A géométrie variable
Loisirs : Apiculture, Tir, Rando, Kayak
Date d'inscription : 31/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Docteur Snuggles le Sam 2 Juin 2012 - 4:39

Oups beaucoup de questions du coup

Donc pour les abeilles : Non Cavernator je n'ai pas fais venir d'agent sanitaire, bien que j'ai dit que je ne savais pas de quoi elle étaient morte (environ 60% de moratlité par ruche), j'ai tout de même ma petite idée, les grands froids de cet hiver y sont sans doute pour beaucoup, mais également la diarrhée, j'ai du laisser le sirop de nourrissage trop longtemps avant de passer au candy cet automne, je vais donc arrêter le nourrissage "liquide" dès septembre cette année. Pour ce qui est de l'evironnement hormis nos cultures 100% bio c'est principalement des forêts, des patures et de la végétation de montagne.

Comment est venue l'idée? Paradoxalement c'est grâce à un sombre crétin que tout est partis lors d'une soirée entre potes en 1999. Pouf pouf je m'explique, c'était ce genre de personnage complètement superficiel et du reste superflu qui suit toutes les modes débiles que nous sortent tous les six mois les marchands de polycarbonate et autres frippiers de la rue du sentier. Ce jour là, sa nouvelle préoccupation était la fin du monde et le grand bug informatique qui nous plongeraient dans un chaos nucléaire pour une sombre histoire d'horloge et qui, sans aucun doute possible allais se produire à la première seconde de l'an 2000. J'avais pour ce nouvel an là, prévu un parapluie au cas ou il se mettrais à pleuvoir ces mortels champignons au demeurant indigestes Laughing . Bien entendu le personnage en question était passé de la théorie millénariste à cinq autres modes au cour de l'année. Quoiqu'il en soit au cour de cette fameuse soirée il nous bassinnait avec cette mort atroce et la fin du monde qui nous guettait tous. Au bout de quelques minutes n'y tenant plus je lui ai dit que la fin du monde ne devais pas effrayer le gogo qu'il est, mais que si c'étais la fin de ce monde c'est à dire la fin de la société telle que nous la connaissons, qui serait le grand défi pour les habitants des pays riches et serait bien plus inquiétant. Il y eu deux conséquences à cette pharse. La première c'est que de facto il fut impossible à ce crétin de poursuivre la conversation sur quelque chose d'aussi complexe pour lui, la deuxième c'est que les autres ont alors imaginé avec moi ce que pourrait être une vie hors de la "civilisation" bref nous avons cette nuit là refait le monde. Ces idées qui avaient animées notre soirée et qui auraient dû disparaitre avec les dernières vapeurs d'alcool on posées plus de questions qu'elle n'en avaient résolues, et durant les semaines suivantes elles ont fais leur chemin. Au bout de quelques mois les premiers ont commencé à faire des achats de provisions, de piles, de bougies, rien de follichon au début. Mais petit à petit les comportements changeaient. Plus de plaques électriques dans les cuisines mais du gaz, installation de chauffage au bois pour ceux qui pouvaient, suppression des pelouses pour des potagers, etc... Le constat d'échec de la société de consommation mondialiste devenais de plus en plus flagrant au fil du temps et de l'actualité. C'est la compréhension du fonctionnement de cette société qui à donner l'envie à certain d'entre nous de rompre avec elle. La question était de savoir comment. Et la réponse fût flagrante, il fallait en recréer une, avec ses propres règles, admises et acceptées par chacun, le plus possible en accord avec les instincts primordiaux de l'homme, ou chacun aurait sa place en fonction de ses capacités et de son travail, de ce qu'il apporte à la communauté. Au début cela relevait plus de la philosophie que de la vie réelle, mais un jour nous nous sommes réunis et avons rédiger quelques règles simples et qui pouvaient être la base d'une vie communautaire équilibrée. Bien entendu il n'y a pas de recette miracle, il faut que ces principes de bases soit adaptés au groupe à ses buts et ses envies. Je dirais que le facteur le plus important c'est la cosmogonie, la façon dont les gens comprennent le monde qui doit être le lien le plus fort, c'est le point crucial et ce n'est possible que si ce groupe à une certaine homogénéité. Le plus âgé d'entre nous à 44 ans et la plus jeune 22 ans, je ne prend pas en compte les enfants dont le plus agé a à peine 11 ans, l'âge, l'origine sociale et profesionelle doivent être divers, si tout le monde avait les mêmes capacités cette société ne serait pas viable, une société équilibrée se compose de gens ayant des aptitudes intellectuelles et physiques différentes, la seule chose qui face une réelle unité c'est l'idéal commun et ceci n'est possible que si il y a une cosmogonie similaire. Si le groupe se construit de cette façon il n'y a que rarement des gros conflits, en fait nous n'en avons jamais eu. Pour les petits conflits pour la majorité il se règle tout seul, quand des personnes travaillent ensemble toute l'année, qu'ils sont voisins et dépendent les uns des autres les rancunes, les jalousies n'existe pour ainsi dire pas. L'organisation régulière de loisirs communs, de fêtes, de soirées chants (excellent pour la cohésion et l'ambiance) de repas communs toutes ces petites choses qui permettent à l'homme de reprendre des forces après le travail sont des moments ou l'on se sent tout simplement heureux avec ses amis et cela évite bien des conflits. Toutefois nous avons mis en place une sécurité au cas où. Nous avons une réserve d'argent suffisante pour racheter la part de la SCI si quelqu'un voudrait partir ceci pour éviter qu'il ne la vende à n'importe qui histoire de foutre le bordel, bon faudrait pas qu'ils soient plusieurs sinon celà ne suffirait pas. La propriété est partagée en part égale, chacun ayant mis la même somme au départ. Pour la répartition des tâches elle sont faites en fonction de l'urgence des travaux et des capacités de chacun, par exemple il est hors de question pour moi de faire des gros travaux en électricité puisque je n'ai que des connaissances très basique dans ce domaine et en plus nous avons un pro dans l'équipe. Sinon chacun inscrit ses heures de travail dans un carnet et la rémunération se fait en fonction de cela. Le calcul est simple, bénéfice moins 50% pour la trésorerie divisé par le nombre d'heures travaillés de tous, ce qui nous donne le taux horaire de notre salaire chaque mois. Les mères de famille ayant droit à une sorte d'allocation familiale prise en charge par la caisse commune, Il faut être clair on ne deviendra pas millionaire avec la BAD mais tous on a un toit et de quoi manger et se chauffer, en vivant sur la BAD je dépense en moyenne 150 à 200 euros par mois, bien que je gagne beaucoup moins d'argent qu'avant il m'en reste plus à la fin du compte, je pourrais même dire que je n'ai jamais eu autant d'argent, c'est juste que le banquier n'en verra pas la couleur. Les travaux les plus pénibles sont partagé de façon équitable si possible, en fin de compte cela reste une simple gestion de bon sens. Les grandes décisions comme l'achat de telle ou telle chose nous sont le plus souvent imposés par les nécéssités pratiques, certain semblent croire qu'il faut décider de tout, en fait c'est très rarement le cas, nécéssité faisant loi les choses s'imposent d'elle même du moins les choses importantes. Par exemple on ne va pas se réunir pour décider que sur telle parcelle on fera de l'orge et sur telle autre du blé, la rotation des cultures le fait pour nous. Les infrastructures à acquérir ou à developper elle aussi s'impose d'elle même, on ne décide pas de faire un local boucherie juste parce que cela nous passe par la tête, mais c'est nécéssaire à un certain moment. Peut de gens s'en rendent compte mais c'est souvent la vie qui nous impose ses choix et pas le contraire. Pour l'attribution des maisons ou des ruines il est clair que c'est les familles les plus nombreuses qui auront droit aux plus grandes, mais là aussi c'est une question de simple bon sens. Quant à savoir qui est le prochain à venir sur la BAD, c'est tout aussi simple, c'est celui qui le peut tout bêtement, certain ne pourront pas venir s'y installer tant qu'ils n'auront pas règler le paiement de leur crédit, c'est une des règles que nous avons mis en place, seul peut vivre sur la BAD celui qui n'a pas de dettes. Sinon nous avons dans la plus petite grange trois logement très rudimentaires qui permette au membre de venir avant que leur maison ne soit habitable ou de passer les vacances dans du dur plutôt que sous la tente. D'autres ne pense pas venir sur la BAD avant que cela ne devienne nécéssaire. Je voudrais revenir sur le travail déjà accomplis, je ne voudrais pas vous faire croire que tout est beau et tout brillant, par exemple la maison que j'habite est loin d'être finie, j'ai une salle de bain qui fonctionne, une cuisine qui ne manque de rien, un chauffage du tonnerre, mais les finitions sont loin d'être terminées, il en est de même pour les ateliers bien que tous les outils soit là il y fait tout de même très chaud l'été et très froid l'hiver, nous les avons juste rendu opérationel pour le confort on verra avec le temps. Ah oui j'allais oublier, le début de la BAD. En fait très vite nous avons compris que la région ou nous vivions ne convenais pas à notre projet, densité humaine trop élevé donc prix de l'immobilier affolant, pas de terrain agricole en vente ou très peu, risque chimique et nucléaire important, vents dominants et topographie désavantageux, bref rien pour plaire. Nous avons donc fait le point sur nos besoins et les possibilités financières réaliste pour chacun. Le fait de demander à chaque famille de mettre 50000 euros dans un tel projet à permis de faire un premier tri. En fait ce tri était totalement injuste et débile mais il avait aussi pour but de voir qui était vraiment motivé, il est clair que pour les personnes avec de petits revenus mais avec une volonté obstinée qui grattait le moindre centime pour mettre de l'argent de coté, nous nous sommes organisé pour les aider. Quant à ceux qui prétendaient ne pas y arriver tout en jetant l'argent par les fenêtres pour des futilités, bien qu'ils se débrouillent. Donc à partir de 2005 nous avons commencé la recherche d'une ferme ayant le capital que nous avions fixé pour l'achat. Et en 2007 après plusieurs déceptions et des heures sur le net bingo!!! La perle rare, même dans nos rêves les plus fous on avait pas imaginé un tel terrain. Tout y était et même plus. Bien je pense avoir répondu à vos questions, si vous en avez d'autres n'hésitez pas. Par contre je ne suis pas sur la BAD actuellement, j'ai pris quelques jours de repos chez mes parents, donc pour les questions concernant l'électricité ne m'en demandez pas trop, c'est vraiment pas mon truc.

@+

Docteur Snuggles
Membre

Masculin Nombre de messages : 32
Localisation : Au vert
Emploi : A géométrie variable
Loisirs : Apiculture, Tir, Rando, Kayak
Date d'inscription : 31/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Docteur Snuggles le Sam 2 Juin 2012 - 6:46

Je viens de voir que je n'ai pas parler du recrutement. La aussi rien de miraculeux ou d'insurmontable, comme je l'ai dit je suis un rural et comme partout dans les campagnes tout le monde se connait plus ou moins et très vite les groupes d'amis se forment, au départ nous étions un cercle de copain très important près de 80 personnes, bien entendu seul une petite partie des ces gens ont réagis et changé de mode de vie, par contre pour ceux qui avaient réagis dès qu'ils se voyaient ils ne parlaient que de leur progression dans les préparatifs et leurs nouvelles idées. L'effet ne s'est pas fait attendre, ceux qui n'étais pas intéressé par le sujet ce sont petit à petit éloigner nous prenant pour des fous, il restait donc un "noyau dur" de huit personnes mais au fil du temps d'autres ont rejoins ce groupe. Nous avons fait deux erreurs, au début de trop en parler et la seconde de ce couper du monde ensuite dans un reflex de protection, c'est idiot, trop en parler est dangeureux et se reclure vous fait passer pour des débiles sectaires qui veulent retourner à l'âge de pierre. Puis on s'est rendu compte qu'il fallait limiter le nombre sans quoi il faudrait trouver un terrain de 500 HA c'est également une des raisons qui nous à fais limiter le nombre de personne pouvant être "invité" sur la BAD en cas de KK. On a fait le ménage comme on pouvait, sans trop heurter les gens que nous trouvions inapte à vivre en groupe, 2 seulement posaient problème, et le fait de fixer la participation à 50000 euros les à échauder. Ensuite nous avons faits un état des connaissances, profession et savoirs faire de chacun, grâce à cela nous avons pu dès le départ nous distribuer les tâches, les électriciens devaient étudié les moyens de produire notre énergie, les ouvriers du batiments d'étudié les constructions écologique, le chauffagiste/sanitaire devait étudié les problèmes de récupération, stockage, et recyclage de l'eau, trouver des chauffage au bois efficace, facile à installer et économe, les agriculteurs devaient se charger d'apprendre la permaculture, l'agroforesterie, la biodynamie, etc... Dès le départ il était clair qu'il fallait absolument au moins un agriculteur, un boucher, des ouvriers du batiment, un électricien et un mécanicien, tout cela nous l'avions parfois même en double sauf le mécanicien, puis je me suis souvenu que je connaissais un mécanicien de génie qui pourrait être ok pour l'aventure si je lui présentait bien le projet, en fait il ne m'a pas fallu 5 minutes je lui avais à peine donné un vague aperçu du plan pour qu'il me dise oui, il s'en fallu de peu qu'il me saute dans les bras Une grosse partie du travail de recherche des solutions pratiques s'est donc fait en amont de sorte que nous avions résolus une grande partie des problèmes techniques avant d'acheter la propriété, c'est également un des facteur qui a fait que nous avons progresser très vite dès l'installation sur place. Il est toujours plus facile de trouver quant on sais quoi et ou chercher, c'est comme pour le reste, une bonne préparation évite des erreurs et une perte de temps. Nous avons également fais l'état des choses que nous ne savions pas faire, par exemple comment fabriquer du sucre, l'apiculture était notre solution, nous sommes allez à deux prendre apprendre dans un rucher école dès 2005 et avons acheté les premières ruches dans la foulé, si bien que nous sommes arrivé sur la BAD avec nos ruches. Il en est de même pour le maraîchage il ne suffit pas d'avoir un beau livre, il faut le mettre en pratique (sinon la bise venue on risque d'avoir quelques surprises), si bien que arrivé sur place c'était un savoir et des techniques complètement maitrisé. la cordonnerie et la sellerie sont des autres exemples. En bref faire le point sur les compétences et les manques, se partager les tâches et les choses à apprendre cela permet de gagner du temps pour la préparation mais aussi pour l'application. Par contre dès que le temps le permet il faut partager le savoir, ainsi si par exemple une seule personne sait tuer les grands animaux, désosser, saler, fumer la viande et que ce type pour une raison ou une autre disparaisse c'est le kk. Il lui faut donc un "apprenti" qui devra le plus souvent possible travailler avec lui. En somme rien de plus que du bon sens et de la logique.

Un petit truc encore, même certains travaux peuvent être récréatifs, il nous arrive souvent en hiver de passer des soirée à des petits travaux ensemble comme décortiquer les noix et noisettes ou faire de la vannerie, plutôt que d'être bêtement devant la télé, ces soirées sont plutôt festive chacun y apporte ou un déssert, ou une bonne bouteille, ouais plutôt quelques bouteilles, rien de mieux qu'une bonne goutte de mirabelle ou de framboise avec ou sans le café pour faire monter l'ambiance. En bref on peut se marrer même en bossant un peu.

Docteur Snuggles
Membre

Masculin Nombre de messages : 32
Localisation : Au vert
Emploi : A géométrie variable
Loisirs : Apiculture, Tir, Rando, Kayak
Date d'inscription : 31/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par commandos le Sam 2 Juin 2012 - 12:40

Bonjour récit très interressant ,pourrais tu nous mettre quelques photos pour avoir une idées de travail accomplis et de vos installations.

Merci.

Commandos.

________________________________________________________
Si l'humain ne change pas son mode de vie ,la terre ne sera plus.

commandos
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 477
Age : 98
Localisation : belgique
Emploi : Artisan
Loisirs : la pèche
Date d'inscription : 23/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Docteur Snuggles le Sam 2 Juin 2012 - 16:16

Cavernator a écrit:Tu dis que la mortalité par ruche est importante.
Vu ce que tu me dis, as-tu changé les abeilles de ruches ????
Il faut bien faire tout le nettoyage de ces ruches et si possible remplacer quelques cadres tant que c'est la bonne saison.
Fait une trés bonne désinfection, car tu risque te retrouver avec la loque (euro ou us)mais pas tout de suite, style dans un an ou deux.
Pourquoi laisse tu du sirop?? Si tu nourris tout le temps, tu va rendre les abeilles feignantes .Pour l'hiver, le candy ,ok si les réserves sont faibles et si tu craint un hiver trop long; mais si tu as du sirop encore en Juillet ou aout, les abeilles vont le stocker comme du nectar et s'en nourrir quand t'as pas envie, soit l'hiver.

Si non, ben c'est trés bien raconté et on se dit qu'on attend la suite.
Par contre ,tu devrais faire du clair dans ton texte, car ça pique les yeux un peu de tout lire en pavé.Je pense que tu va avoir des demandes de photos .

En fait j'avais mis du sirop en octobre, les températures étaient déjà basse et il fallait nourrir. Je pense que le nourrissage liquide n'étais pas approprié. Sinon j'ai des ruches vide, et en chaque début de saison je met les colonies dans une ruche propre, flambée et nettoyée, je traite également contre le varroa avec de l'acide formique et oxalique, l'avantage par rapport au traitements chimique c'est qu'il ne reste rien dans le Miel. J'aime bien avoir 2 ou 3 ruches de réserve ça me permet de faire mon roulement et de bien les nettoyer.

Petit truc pour récupérer des essaims gratos. Je suis en contact avec les pompiers aux alentours, ils m'appellent dès qu'ils doivent s'occuper d'un essaim chez un particulier. Moi je les récupère et eux ils ont pas à faire le boulot, tout le monde est content.

Pour les photos c'est ok mais va falloir attendre que je sois rentré

Ok Cavernator je vais faire un effort de mise en page et merci pour tes conseils

Docteur Snuggles
Membre

Masculin Nombre de messages : 32
Localisation : Au vert
Emploi : A géométrie variable
Loisirs : Apiculture, Tir, Rando, Kayak
Date d'inscription : 31/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Docteur Snuggles le Dim 3 Juin 2012 - 1:14

Cavernator a écrit:Bon, c'est cool, je vois que t'es opérationnel avec les ruches; Tu va voir on a une bonne section apiculture.
D'ailleur, dés que tu pourra y poster, je pense que tu sera bien à ta place.

j'ai déjà lu une grosse partie de la section apiculture, en fait je la suis déjà depuis un bon bout de temps, j'ai décidé de m'inscrire sur le Forum parce que j'ai un accès internet chez mes parents, et comme je suis en vacance chez eux j'en profite, à la maison j'ai qu'un accès limité au net because une seule connection pour tout le monde au bureau, je peux donc pas squatter trop longtemps le pc.

Docteur Snuggles
Membre

Masculin Nombre de messages : 32
Localisation : Au vert
Emploi : A géométrie variable
Loisirs : Apiculture, Tir, Rando, Kayak
Date d'inscription : 31/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Docteur Snuggles le Dim 3 Juin 2012 - 23:16

Cavernator a écrit:Ton avis sur la section apiculture, m'interresse.
C'est pour avoir l'avis d'un oueil extérieur. cyclops

Impressionant en fait, pour un forum non spécialisé c'est d'un haut niveau, sauf la ruche de Kraveunn Laughing. Mais bon, j"ai entendu dire que parfois des abeilles revenaient dans des vielles ruches, à voir. Il y a parfois des questions un peu naïves des personnes qui débutent mais c'est normal. Ce que j'aime bien c'est le partage du vécu et l'emploi d'un language simple qui permet au néophite de débuter. Amha il faudrait débuter dans un rucher école, c'est toujours bon d'apprendre avec des passionnés, les forums étant alors un bon complément pour glaner des renseignements sur des méthodes différentes voir alternatives. Donc pour moi apprendre les bons gestes avec des anciens au début est important et évite des erreurs, mais trouver après des personnes avec un autre vécu, d'autres méthodes, voir une autre approche peut nous faire avancer. C'est comme pour le reste, tant que tout va bien les erreurs ne sont pas si dramatiques, mais en k2kk c'est une autre histoire et l'approximation n'y a plus sa place.

Docteur Snuggles
Membre

Masculin Nombre de messages : 32
Localisation : Au vert
Emploi : A géométrie variable
Loisirs : Apiculture, Tir, Rando, Kayak
Date d'inscription : 31/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par KrAvEuNn le Lun 4 Juin 2012 - 0:59

Salut !
Docteur Snuggles a écrit:Impressionant en fait, pour un forum non spécialisé c'est d'un haut niveau, sauf la ruche de Kraveunn Laughing
Gnia gnia gnia gnia ! Bien sûr que ce n'est pas d'un haut niveau, puisque c'est du système D ; D comme démmerdes toi comme tu peux avec ce que tu as quand t'as pas un rond. Une ruche directement débarquée des année 60 ; d'un temps où chaque petit paysou faisait encore son propre miel, avec les moyens du bord, pour agrémenter son quotidien. Bon, ok, elle ne paye pas de mine ; n'empêche qu'elle a donné du miel durant des décennies. Bande de snobes geeks.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par hildegarde le Lun 4 Juin 2012 - 7:26

Sinon chacun inscrit ses heures de travail dans un carnet et la rémunération se fait en fonction de cela. Le calcul est simple, bénéfice moins 50% pour la trésorerie divisé par le nombre d'heures travaillés de tous, ce qui nous donne le taux horaire de notre salaire chaque mois. Les mères de famille ayant droit à une sorte d'allocation familiale prise en charge par la caisse commune,

ça m'interresse drôlement, mais j'ai un peu de mal a comprendre comment ça fonctionne scratch j'suis un peu lente ^^ ...vous faites pot commun et chacun reçoit un rémunération en fonction des heures travaillés le montant de l'heure travaillée étant en fonction de ce que la communauté gagne en vendant ce que vous produisez ?

du point de vue administratif, vous êtes salarié? et les mères de familles qui touchent quelques choses aussi ?

________________________________________________________
clic flower

hildegarde
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3382
Loisirs : manger des fleurs
Date d'inscription : 14/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mauvaisesherbes.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Docteur Snuggles le Lun 4 Juin 2012 - 9:33

Pas de problème Hildegarde

Juridiquement on fonctionne en GAEC



Communément appelé GAEC, le Groupement agricole d’exploitation en commun est, en France, une forme sociétaire particulière, formée par la réunion de plusieurs exploitations agricoles :

« Les groupements agricoles d'exploitation en commun sont des sociétés civiles de personnes [...]. Ils sont formés entre personnes physiques majeures. » (Article L323-1 du Code rural)

C'est une société civile, munie de la personnalité morale, mais dans laquelle les membres conservent leur statut d'agriculteur en nom propre. Il leur faut pour cela participer à l'exploitation à titre exclusif et à temps complet. La participation à l'exploitation peut être très spécialisée, et même « tertiaire » (faire la comptabilité, gérer les relations avec l'administration, etc.). Il n'est pas possible d'être à la fois agriculteur dans un GAEC et à titre personnel (et donc, il n'est pas possible d'être agriculteur dans plusieurs GAEC à la fois).

De plus, les membres reçoivent une rémunération à deux titres distincts : en tant que travailleur, et en tant qu'apporteur de capital et de moyens de travail. Les statuts du GAEC fixent la répartition entre les membres des bénéfices de l'exploitation. Un GAEC est une société où on compte donc le nombre de parts sociales, mais aussi la quantité de travail apporté, et le nombre d'exploitations réunies. Le statut accorde certains avantages et est donc soumis à agrément de la part du Comité Départemental d'Agrément des GAEC, géré par l'administration et la profession agricole. Dans l'esprit des fondateurs, il s'agissait d'un outil de coopération entre plusieurs agriculteurs, une sorte de mini-coopérative (bien qu'un GAEC ne soit pas une coopérative), chaque associé devant rester un véritable chef d'exploitation. Le statut a également rempli un autre besoin : organiser des successions en douceur et installer des jeunes agriculteurs. Avec l'entrée en vigueur de la loi no 2010-874 du 27 juillet 2010, la participation d'un tiers n'est plus nécessaire pour qu'un GAEC puisse être constitué par deux époux.


Donc sans rentrer trop dans le détail et ne pas être hors charte. Nous réalisons des bénéfices tous les mois, après paiement des différentes charges il nous reste une certaine somme, de cette somme on retire 50% pour les investissements comme l'achat de machine ou de matériaux de constructions etc... Cette caisse sers aussi de réserve ou pour des petits prêt aux habitants de la BAD afin qu'ils ne contracte pas de prêt à la banque. Nous avions définis dès le départ que les personnes ayant des crédits auprès des banques ne pouvait pas habiter sur la BAD et devaient garder un emploi qui leur permette de rembourser leurs dettes. Mais pour ne pas pénaliser les personnes de la BAD nous faisons des petits crédits pour éviter qu'une banque ou un autre organisme de crédit ne puisse mettre son nez dans nos affaires. L'argent qui reste (les autres 50%) est distribué en fonction des heures de travail de chacun comme tu le dit. Pour ne pas pénaliser les mères de familles qui ne peuvent évidemment pas participer autant aux travaux de la ferme et considérant qu'éléver des enfants est également un travail qui demande à être bien fait, nous rémunérons les mères de famille et donnons une prime en plus, une sorte d'allocation familiale privée qui ne rentre pas dans la compta.

Docteur Snuggles
Membre

Masculin Nombre de messages : 32
Localisation : Au vert
Emploi : A géométrie variable
Loisirs : Apiculture, Tir, Rando, Kayak
Date d'inscription : 31/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Docteur Snuggles le Lun 4 Juin 2012 - 9:37

@ KrAvEuNn

Tu aurais pu la refaire avec des planches propres

Docteur Snuggles
Membre

Masculin Nombre de messages : 32
Localisation : Au vert
Emploi : A géométrie variable
Loisirs : Apiculture, Tir, Rando, Kayak
Date d'inscription : 31/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Telimectar le Lun 4 Juin 2012 - 13:45

Bababa! Monument historique les enfants!

________________________________________________________
J'ai beaucoup étudié les philosophes et les chats. La sagesse des chats est infiniment supérieure.
Hippolyte Taine

Telimectar
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 728
Age : 34
Localisation : Haut Ariège
Emploi : Moujik
Loisirs : obéir au chat
Date d'inscription : 09/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par KrAvEuNn le Lun 4 Juin 2012 - 15:05

Re !
Docteur Snuggles a écrit:Tu aurais pu la refaire avec des planches propres
Ben ! Sont pas sales ; je les ai passé au châlumeau, les ai brossé, etc. scratch 20 ans après elles sentent encore la cire et la propolis. Le but était de montrer ce qu'était une ruche traditionnelle, faite maison, dans nos vieilles campagnes. Enfin, bref !..

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Canis Lupus le Mer 6 Juin 2012 - 8:43

Thumbs up pour ton projet ! Je n'avais pas vu ce fil de discussion à cause d'une déconnexion intempestive dont seul Forum-actif a le secret !

Accueillez-vous des woofers ?

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Catalina le Mer 6 Juin 2012 - 10:45

Bonjour, et félicitation pour la réalisation de ton projet, et le courage de s'être lancé !

Deux questions :

- Qu'elle est la place de la religion au sein de votre communauté ?
- Comment avez vous prévu de gérer l'afflux de vos familles (parents, fratrie, etc...) dans votre BAD si le KK s'avère très rapide ?

Bonne continuation et réussite !

________________________________________________________
Mieux vaut être jugé par 9 que porté par 6...

Catalina
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 23/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Invité le Mer 6 Juin 2012 - 14:41

Bonjour Docteur Snuggles,

Tu ne sembles pas avoir rencontré de difficultés particulières pour "recruter" des compagnons de route. Moi, quand j'en parle à quelqu'un, on me prend au mieux pour un débile léger, au pire pour un dangereux sociopathe. j'ai donc deux questions :

- tes huit premières "recrues" étaient toutes sans emploi et entièrement disposées à tout abandonner du jour au lendemain pour un projet communautaire ?

- toutes ces personnes croient, comme toi (et comme moi Very Happy ) à la nécessité de se préparer une BAD, au point de changer de vie en profondeur comme, apparemment, ils l'ont fait (certains ayant des crédits, la responsabilité d'une famille...)?

Bref, faudrait que tu me donnes ton truc pour convaincre les gens, paske, même avec mes parents, ben j'y arrive pôs désolé .

merci d'avance pour ces précisions

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Docteur Snuggles le Jeu 7 Juin 2012 - 2:34

Canis Lupus a écrit:Thumbs up pour ton projet ! Je n'avais pas vu ce fil de discussion à cause d'une déconnexion intempestive dont seul Forum-actif a le secret !

Accueillez-vous des woofers ?

Non Canis Lupus nous n'acceuillont pas de woofers chez nous ni personne en général. Comme le dit l'adage "pour vivre heureux, vivons cachés" cela fait partie de notre stratégie "low profile" d'où également le point de vente déporté dans le village.

Catalina a écrit:Bonjour, et félicitation pour la réalisation de ton projet, et le courage de s'être lancé !

Deux questions :

- Qu'elle est la place de la religion au sein de votre communauté ?
- Comment avez vous prévu de gérer l'afflux de vos familles (parents, fratrie, etc...) dans votre BAD si le KK s'avère très rapide ?

Bonne continuation et réussite !

Eh bien quelle est la place de la religion, c'est bien simple, aucune. A part un seul, nous sommes tous athée. Le seul croyant, est catholique non pratiquant et ne vit pas encore à la ferme. Au risque d'en décevoir certain, Raël, le Grand Vischnou ou tout autre prédicateur ne vit pas chez nous, et bien qu'on possède aussi des chevaux on ne se déplace pas en carriole comme les amish. En bref, on est pas une secte de hurluberlus Laughing .

Pour ce qui serait de la gestion d'une arrivée rapide de tous avec les familles, disont que se serait faisable mais dans des conditions spartiate au niveau du logement. Nous produisont suffisament de nourriture et possédont suffisament de batiments pour y caser tout le monde. Par contre les nouveaux arrivants devraient se construire leur logement le plus rapidement, sinon socialement ça pourrait devenir délicat. Il va de soi que la vente de nos produits alimentaires serait alors stoppé pour nourrir tout ce petit monde.


Résilient a écrit:Bonjour Docteur Snuggles,

Tu ne sembles pas avoir rencontré de difficultés particulières pour "recruter" des compagnons de route. Moi, quand j'en parle à quelqu'un, on me prend au mieux pour un débile léger, au pire pour un dangereux sociopathe. j'ai donc deux questions :

- tes huit premières "recrues" étaient toutes sans emploi et entièrement disposées à tout abandonner du jour au lendemain pour un projet communautaire ?

- toutes ces personnes croient, comme toi (et comme moi Very Happy ) à la nécessité de se préparer une BAD, au point de changer de vie en profondeur comme, apparemment, ils l'ont fait (certains ayant des crédits, la responsabilité d'une famille...)?

Bref, faudrait que tu me donnes ton truc pour convaincre les gens, paske, même avec mes parents, ben j'y arrive pôs .

merci d'avance pour ces précisions

Bien Résilient, je crois que tu pose le problème à l'envers, en fait nous n'avons jamais recruté personne. Le groupe s'est formé tout seul et nous aussi nous avons perdus beaucoup d'amis, qui nous prennent pour des cinglés entre autre. Notre constat était simple, pour être autonome la tâche est immense et ne peut être viable qu'avec un minimum de terres et un maximum de compétences. Personne n'était au chômage et le calcul était simple soit s'endetter sur 25 ans voir plus dans notre région d'origine, pour n'avoir en fin de compte qu'une maison et peut être un petit jardin qui permette à peine de nourrir sa famille pendant l'été ou alors pour une somme nettement inférieure posséder sa maison en montagne sans crédits à payer avec la certitude d'avoir à manger et du travail. Le calcul était vite fait. Certe c'est un projet communautaire, mais on ne vit pas les uns avec les autres dans des dortoirs, chacun y a ou y aura sa maison. 92 Ha c'est immense et en maraîchage par exemple un couple qui exploite 2 HA avec vente directe peut en vivre aisément. Nous avons juste pris l'option de nous partager le travail et en conséquence les gains comme le fait une entreprise normale. Oui nous étions et sommes tous conscient que ce monde tourne à l'envers et que la société telle que nous la connaissons n'en a plus pour longtemps, et si cela n'arrivait pas, au pire nous possédons tous une maison dans un endroit superbe que personne ne peut nous prendre et un travail, que demander de plus.

Pour te donner un ordre de grandeur de la production de l’année dernière

Blé 20 tonnes, Orge 11.5t, Sarrasin 3t, Epeautre 3t, Mais 18t, Tournesol 15t, Colza 15t, Foin 210 tonnes, Pommes de terre 30t, Carottes 15t, Poireaux 13t, Tomates 20t, Choux divers 9000 pièces, Salades diverses 11000 pièces Fruits divers 43 tonnes. Je n’ai plus les chiffres exact des autres légumes en mémoire vu le grand nombre de sorte cultivé mais en moins grande quantité. Sinon, Miel 1500kg, Viande de porc 10 tonnes environ, lait 80000 litres, œufs 73000 pièces, Viande ovine 3 tonnes environ.

Docteur Snuggles
Membre

Masculin Nombre de messages : 32
Localisation : Au vert
Emploi : A géométrie variable
Loisirs : Apiculture, Tir, Rando, Kayak
Date d'inscription : 31/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par hildegarde le Jeu 7 Juin 2012 - 9:44

est ce que vous étiez déjà dans l'agriculture avant ou est ce que vous avez appris sur le tas ?
En d'autres termes, pour quelqu'un qui souhaite réaliser un projet comme le votre et qui travaille dans un bureau par exemple, est-ce réalisable ?

________________________________________________________
clic flower

hildegarde
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3382
Loisirs : manger des fleurs
Date d'inscription : 14/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mauvaisesherbes.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Da le Jeu 7 Juin 2012 - 9:47

chacun y a ou y aura sa maison

Amha, la clé du succès. Je ne pense pas que l'être humain actuel puisse supporter une cohabitation intensive (en tout cas moi, c'est sûr).

Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Invité le Jeu 7 Juin 2012 - 9:59

OK, merci pour tes réponses, je comprends mieux certains trucs.
Par contre, tu ne peux pas nier que vous avez eu une chance folle à la fois de partager cette conception sur la nécessité de "vivre autrement" et, en même temps , d'être prêts à passer à l'action en lâchant tout...

Je lance un appel à témoin : combien sur ce forum ont eu cette opportunité ?

Personnellement, depuis que j'ai moi-même pris conscience de l'urgence, je n'ai rencontré que deux personnes qui partageaient ce constat, mais qui n'envisagent aucunement de passer à l'acte...

Tu comprends donc mon étonnement (et mon admiration) quand tu nous dis que vous êtes un groupe conséquent à avoir décidé de passer à l'acte, d'avoir maintenu le cap et accepté de passer quelques années à aménager une BAD...

Mes questions ne sont pas d'ordre matériel, mais plutôt d'ordre psychologique : j'ai une BAD sur un terrain de 200 Ha, des sources, des rivières, du gibier, j'y vais à chaque vacances pour la préparer...mais je n'ai jamais rencontré personne prêt à investir ne serait-ce que 20K€ dans un projet comme celui-là, même en leur expliquant l'opportunité d'avoir une résidence secondaire s'il ne "se passait rien".

Je ne voudrais pas dévier sur un sujet qui fait par ailleurs l'objet d'un autre fil, mais, personnellement, le "syndrome de Cassandre", je me le prends en pleine poire ! Et à chaque fois (encore ce matin, d'ailleurs...)

Chapeau, donc ! Et bonne continuation

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage sur la création d'une BAD

Message par Telimectar le Jeu 7 Juin 2012 - 11:34

humpf juste un petite question (ça n'arrête pas mais votre réussite est trop rare pour qu'on s'en prive : on exhibe pas inconsidérément de bonbons sous le nez des enfants!).

Est ce que ce groupe soudé était à l'origine politisé?

Car comme tu dis que vous êtes (presque) tous athées, et que toutes les personnes athées que je connais sont des gens qui "réfléchissent" (sans vouloir insulter qui que ce soit, simple constat), je me demande si la politisation peut être un "ciment social" plus valable que la simple inquiétude écologique.

Encore un merci pour ton témoignage!

________________________________________________________
J'ai beaucoup étudié les philosophes et les chats. La sagesse des chats est infiniment supérieure.
Hippolyte Taine

Telimectar
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 728
Age : 34
Localisation : Haut Ariège
Emploi : Moujik
Loisirs : obéir au chat
Date d'inscription : 09/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://yomenie.forumzarbi.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum