[Crise économique] (1)

Page 39 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Da le Jeu 26 Nov 2009 - 10:47

Perso, j'ai beaucoup de craintes pour ma société.
Encore quelques mois à vivre je pense, mais je vois notre comptable qui s'arrache les cheveux quotidiennement.

Je remarque dans mon entourage que de sérieuses menaces planent sur les emplois (pour la plupart technicien ou ingénieur): des missions de placement qui ne sont pas renouvelées, des craintes de délocalisation massives en Inde coté service informatique, et plus globalement: des PMEs qui ont de moins en moins d'activité...

Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Rammstein le Jeu 26 Nov 2009 - 11:21

Idem en ce qui concerne ma boîte (industrie auto). Côté clients, les projets sont au mieux gelés, au pire simplement annulés. Côté fournisseurs, c'est la débâcle. Ma boîte rapatrie de partout les machines et les outils placés chez les fopurnisseurs, afin d'occuper nos ouvriers. Le fournisseur dépouillé ne survit pas en général.

Avec la fin annoncée des primes à la casse, des subventions diverses, du chômage technique ne pouvant excéder 24 mois, 2010 va être terrible sur le plan de l'emploi.

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par logan le Jeu 26 Nov 2009 - 11:35

Récupéré aussi sur boursorama :
FRANCE INTER ce matin entre 8:20 et 8:40
Pour résumer:
1) Oui les banques gardent secrètement une grosse des pertes
2) Oui la crise est extrèmement grave, et le lobby des banques a manipulé les politiques, privatisé les bénéfices et socialisé les pertes
3) Oui la communication de la reprise est désinformation
4) Oui les cours de bourse sont en bulle, qui explosera l'année prochaine
5) Oui la crise est toujours là
Nous avions:
Jean-Hervé Lorenzi, Président du Cercle des économistes, professeur à l'université Paris-Dauphine
Jean-Paul Fitoussi, Président de l'OFCE, professeur à Science-Po.
Le podcast : http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/septdix/index.php?id=85786
Pour le 1) un article du figaro de mardi nous donne idée de ce qui peut des fois se passer en off :
"La Banque d'Angleterre (BoE) a révélé avoir secouru l'an dernier les banques britanniques RBS et HBOS, en leur fournissant des prêts d'urgence au plus fort de la crise financière, et avoir agit délibérément en secret afin de ne pas déstabiliser le secteur financier."


Dernière édition par logan le Jeu 26 Nov 2009 - 11:42, édité 1 fois

logan
Animateur

Masculin Nombre de messages : 2428
Localisation : France
Emploi : Ingénieur IT
Date d'inscription : 17/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://oldu.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Rammstein le Jeu 26 Nov 2009 - 11:36

Tant que j'y suis, la série de vidéos suivante présente une petite visite guidée de Detroit, Mecque de l'industrie automobile US, désormais moribonde.

Lien

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Gabriel le Jeu 26 Nov 2009 - 12:34

Allez une petite news de plus, cette fois ci c'est Dubaï qui morfle

article Le monde

A qui le tour après?

Gabriel
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 311
Localisation : Sud Ouest
Emploi : Services Généraux
Loisirs : Jardinage - tir à l'arc - dessin - combat médievale - Apiculture
Date d'inscription : 16/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par KrAvEuNn le Jeu 26 Nov 2009 - 15:10

La vérité sur la bourse


Le NYSE, New York Stock Exchange que l'on nomme "Wall Street" ou Bourse de New York »), est la plus grande bourse mondiale. En juillet 2009, Goldman Sachs représentait un tiers des volumes d'échanges (program trading) et les 3 acteurs principaux (Goldman Sachs, Credit Suisse et Morgan Stanley) représentaient quant à eux 63,6 %.
Bien sûr, tout ceci est du trading "quantique"une aberration de marché. Philippe Béchade dans la chronique Agora donne une excellente analyse:

« Pour ceux qui nourrissaient encore quelques doutes, le comportement robotique du marché prouve de façon éclatante qu'il n'existe plus aucun contre-pouvoir réel face aux machines. Les programmes de trading automatisés règlent avec une précision de géomètre l'angle de progression du canal ascendant. Une fois verrouillé le rythme de la hausse du sous-jacent (actions, indices, matières premières), un champ d'opportunités infinies s'ouvre aux opérateurs. Ils peuvent arbitrer en temps réel sur l'ensemble des catégories de dérivés : options, warrants, CFD, contrats sur indices.

L'effondrement de la volatilité consécutif à la disparition de toute correction technique -- là encore, un phénomène qui démontre que toute trace de psychologie humaine est impitoyablement gommée par les ordinateurs -- tendrait à démontrer que les opérateurs affichent une confiance absolue dans un contexte où cours de Bourse et conjoncture sont totalement déconnectés."
Les rats quittent le navire


Les Insiders, c'est à dire les responsables des entreprises US quittent le navire. Ils vendent à tour de bras leurs actions! Pour masquer cela, Goldman Sachs qui représente à elle seule plus du tiers des volumes des titre négociés du NYSE truque les marchés à l'aide du trading "quantique" ou algorithmique.Ces échanges s'effectuent à fréquence élevée sur de petit blocs négociés en permanence entre un nombre restreint de fonds quantiques et de programmes de trading.

Laurent Useldinger, président d'Ullink, une société fournissant des solutions de trading et de connectivité FIX (Financial Informations Xchange) explique le trading quantique ainsi: «On estime qu'un trader équipé d'outils algorithmiques traite dix fois plus d'ordres que manuellement»

Tout ceci est du vent, bien sûr, déconnecté de toute réalité économique!
Net et infos : note d'information n°1

Je dois avouer que je suis sidéré par la totale désinformation des médias officiels. Même sur le net, avec les 2 principaux moteurs de recherche (qui publient une page actualité), il est difficile de trouver des renseignements contradictoires.
J'ai donc décidé de mettre en ligne une note d'information régulière avec des sources clairement identifiées, vérifiées et irréfutables, des preuves donc.
Toutes les preuves (graphiques, vidéos, etc) seront ici.

Voici donc la note d'information n°1.

I. Les chiffres sont truqués

Voici comment on truque les chiffres. On appelle cela « l'ajustement saisonnier » qui permet de passer d'un chiffre réel de -5,2% à un chiffre "ajusté" de +9,4 %. Incroyable mais vrai!

Ce tableau concerne le nombre de ventes immobilières US publié par le N.A.R. (l' organisme officiel du secteur immobilier US). Vous comprenez pourquoi tout va bien. L'immobilier repart aux USA, la crise est terminée!
Source: http://www.ritholtz.com/blog/2009/10/existing-home-sales-fall-in-september-09/

II. Les vidéos que vous ne verrez pas à la télévision.

Vidéo n°1 : Ron Paul, membre du Congrès des États-Unis s'adresse à ses collègues. Un petit résumé de la situation aux USA!

Vidéo n°2 : La récession est terminée, d'ailleurs, Joe Biden, vice président des USA le confirme: "This is a depression!"

Source : « USA, vers la guerre civile! » et « USA, la récession est terminée, vive la dépression! » . Ici.

III. USA, descente aux enfers !

200 000 américains (7000 par jour!) sont en fin de droit (allocation chômage) par mois et donc sans rien!
Source: http://money.cnn.com/2009/10/22/news/economy/unemployment_benefits_extension/

IV. Le krach des cartes bancaires

Je cite Pierre Jovanovic : « Bank of America, Wells Fargo/Wachovia, Citibank et la JP Morgan/Chase sont passées à 29,99% de taux annuel sur les cartes VISA, et ont mis le revolver sur la tempe de 330 millions de porteurs (privés et entreprises) : soit ils signent le nouveau taux, sinon ils doivent payer l'encours tout de suite et le compte sera fermé. Du coup, Karl Dillinger a lancé l'appel au boycot, car "marre d'être volés par ces fraudeurs". "You can stop it. Yes, you. All 330,000,000 of you. Here's how: Go withdraw all your money and business from the four institutions... and tell them to piss off". Rien que ça! La révolte est partie. C'est sûr que 330 millions de porteurs avec le revolver sur la tempe, ça fait beaucoup, d'autant que chaque Américain a au moins 4 cartes de crédit... »
Un bijou à lire sur son blog : http://www.jovanovic.com/blog.htm

V. Enfants SDF aux USA.

La crise est terminée aux USA, d'ailleurs le nombre d'enfants SDF à New York est en train d'exploser passant de 15 069 au mois de juin 2009 à 16 615 au mois de septembre 2009 soit +10% en 3 mois! Le graphique sur mon blog.
Source: New York City Department of Homeless Services.

Ainsi, fin septembre 2009, on a dénombré 10 494 familles SDF toujours à New York!
Source: New York City Department of Homeless Services and Human Resources Administration.

1,5 millions d'enfants étaient SDF aux USA au mois de mars 2009.
Source : http://mwcnews.net/content/view/29970.

VI. La crise est terminée : la preuve !

Voici le graphique publié par le centre de recherche de la FED de St Louis. Il montre l'évolution des recettes fiscales concernant les entreprises US.
Vous remarquerez que l'on a rajouté – 90% (en blanc) , du jamais vu depuis 1930 !
Ici, « La crise est terminée : graphique des recettes fiscales (entreprises) USA ! »

Vous pouvez le constater, la crise est terminée. Continuez à lire vos journaux, à regarder la télévision et surtout n'oubliez pas : le net est une poubelle !
La vérité sur les chiffres!


Voici comment on truque les chiffres. On appelle cela l'ajustement saisonnier qui permet de passer d'un chiffre réel de -5,2% à un chiffre "ajusté" de +9,4 %. Incroyable mais vrai!

Ce tableau concerne le nombre de ventes immobilières US publié par le N.A.R. (l' organisme officiel du secteur immobilier US). Vous comprenez pourquoi tout va bien. L'immobilier repart aux USA, la crise est terminée!
Source: http://www.ritholtz.com/blog/2009/10/existing-home-sales-fall-in-september-09/

Enfants SDF aux USA


La crise est terminée aux USA, d'ailleurs le nombre d'enfants SDF à New York est en train d'exploser passant de 15 069 au mois de juin 2009 à 16 615 au mois de septembre 2009 soit +10% en 3 mois!
Source: New York City Department of Homeless Services.

Ainsi, fin septembre 2009, on a dénombré
10 494 familles SDF toujours à New York!
Source: New York City Department of Homeless Services and Human Resources Administration.

1,5 millions d'enfants étaient SDF aux USA au mois de mars 2009.
Source : http://mwcnews.net/content/view/29970.
D'autres articles et vidéos sur le bog de l'auteur : gillesbonafi

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Rammstein le Jeu 26 Nov 2009 - 16:17

How to survive a sever economic crisis ? (sic) par un russe plein de bons conseils.

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par un ptit breton le Jeu 26 Nov 2009 - 18:27

Une nouvelle qui me ravie mais qui montre bien que les temps sont durs pour le commerce :
je suis actuellement en train d'essayer de monter ma propre boite dans le destockage , style solderie. J'ai contacté plusieurs fournisseurs trouvés sur le net et dans des boites que je connais , aprés quelques minutes, la plupart avouent que les prix des annonces sont négociables sans problémes et que les stocks n'ont jamais été aussi grands .

________________________________________________________
Les habitants ne croient plus en l'avenir. Pourtant notre civilisation est éternelle , nous sommes les élus. Nous avons la science et la vérité " dit le scribe à Pharaon. ( texte écrit sur un papyrus - 2500 av j.c.)

La prochaine révolution ne sera pas celle du travail !!!

un ptit breton
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3788
Localisation : Dans la forêt de Brocéliande
Loisirs : lire le troll est parmi nous de D. Vincent et F. Mulder et appronfondir ma Tétracapilosectomie
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Barnabé le Sam 28 Nov 2009 - 1:23

Pour ceux qui comprennent l'anglais parlé (vite et avec l'accent américain !), une vidéo qui pourrait bien vous causer des cauchemards :
http://www.youtube.com/watch?v=cSWSwhn-AWc

Quelques éléments à la volée :

Dubaï Wolrd suspend 60 milliars de dettes jusqu'à mai 2010 au moins. A causé des chocs sur les marchés actions et sur le prix du pétrole.

Commentaires de l'économiste Max Keiser :

C'est le début de la phase 2 de la crise globale du crédit.
En Europe de l'Est, les énormes pertes qui restent à réveler vont aussi produire une énorme vague de cette crise.
Au Royaume Uni le choix a été fait de nationaliser les dettes pourries de la banque of Scotland y compris celles du moyen orient. Ils sont remarquables pour leur capacité à choisir de futur perdants comme clients de leurs crédits.

Dubaï, en surface ce n'est pas grave car ce sont seulement 50 ou 60 milliards de plus de dettes pourries, mais c'est surtout la phase II car plus personne n'a d'argent à mettre pour remettre à flot ce raffiot, donc ça attaque le système financier mondial jusqu'à l'os.

Il n'y a plus de possibilité de lancer des pleines pelletées de monnaie sur ce problème.

La phase 1 paraîtra superficielle en comparaison de ce qui nous attend. Ce qui va arriver c'est une faillite de plusieurs banques majeures anglaises dont les noms sont ceux dont nous parlons aujourd'hui, une grosse banque américaine, et d'autres faillites de banques.
La crise du crédit n'est même pas la moitié.
Les politiciens ont montré leur incapacité à réguler les banques et les marchés financiers. Personne n'est puni et ils portent désormais le crime à une nouvelle échelle.
Le résultat actuellement c'est un peu de remontée du dollar comme sécurité et un peu de prise de bénéfices sur l'or, bien sûr dollar et or évoluent en sens inverse, mais le dollar ne va pas continuer à monter car il n'est pas vraiment la monnaie de sécurité ; Peut-être que le dollar va vraiment être remplacé un pannier global de monnaies de réserves ;
L'Inde va annoncer un autre achat massif d'or du FMI.
Le Chine va annoncer des achats massifs d'or. L'Allemagne aussi va racheter de l'or. Les banques centrales achètent de l'or après des décennies de ventes.
Parmi les monnaies, le dollar va souffrir le plus, malgré des petites remontées dû aux vestiges de sa position de sécurité.
L'économie américaine continue à s'écrouler et le chômage continue à monter.

Abou Dhabi ne courra pas au secours de Dubai. Contrairement à ce qui s'est fait aux USA et au Royaume-Uni, il n'y aura pas d'injection massives d'argent pour sauver cet état. Il devra couler ou nager par ses propres moyens. Dubai risque de disparaitre complètement économiquement parlant. Ce début d'année j'ai prédit que Dubai allait se retrouver avec le ventre en l'air et que Abou dhabi ne ferait rien pour le sauver mais viendrait après la crise pour acheter bon marché. Il y a des prédateurs au moyen Orient qui repèrent les faibles et attendent pour acheter.

Au moyen Orient, avec les prix élevés de 2008, le pétrole a été un collétatéral pour emprunter, pour financer un énorme Ponzi Scheme.

C'est aussi le début de la guerre mondiale des monnaies. C'est une guerre qui ne se fait pas avec des tanks et des canons, mais sur le marché des devises. Il y a les traders européens, il y a les Russes qui achètent des dollars canadiens pour se prémunir de la baisse des dollars US.... Fin de l'interview.

Soit ce mec est fou... soit c'est vraiment le début de la phase 2 ! Malheureusement, je ne pense pas qu'il soit fou, juste lucide.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Da le Mar 1 Déc 2009 - 12:02

Info locale:

Chômage : la barre des quatre millions a été franchie en octobre


En octobre le nombre de chômeurs de la catégorie A, n’exerçant aucune
activité, a atteint 2,627 millions. En incluant les chômeurs ayant
exercé une activité réduite durant la période, ce sont aujourd’hui plus
de quatre millions de personnes en France qui recherchent un emploi. En
un an, ce chiffre a augmenté de 20%. Toutes catégories confondues,
4,629 millions de demandeurs d’emplois sont inscrits à l’organisme Pôle
Emploi.
Source

Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par KrAvEuNn le Mer 2 Déc 2009 - 9:15

La finance islamique devait être l'alternative à la finance capitaliste ; on la vendait comme plus éthique, morale et sûre que la finance occidentale. La ministre christine lagarde (la ministre de l'économie que le monde nous envie, lol !) avait même fait de cette finance l'un de ses chevaux de bataille pour sauver l'économie française (en la faisant entrer dans les banques françaises). Mais malheur ! Le monde arabe n'échappe pas à la crise, ni au manque d'éthique.

Dubaï comme une piqûre de rappel (Lire également sur Dubai : Dubai, la deuxième vague de la crise financière )

La quasi faillite de Dubaï n'a pas créé de panique sur la planète financière. Mais l'euphorie des derniers mois laisse place à un sérieux doute.

Dubaï n'aura pas créé de panique faisant replonger l'économie mondiale. Juste un avertissement. Mais, il a été entendu. Au sein des marchés financiers, le doute est profond: et si la reprise depuis six mois n'était pas solide? Les banquiers trainent les pieds pour adopter les régulations du G20 et dans le même temps leurs traders sont repartis comme avant dans la course pour inventer, titriser et multiplier les produits miracles. La liquidité redevenue abondante leur permet. Et si le retour à ces pratiques financières d'avant-crise des banques n'était pas synonyme de la «sortie de crise» mais de la préparation de la suivante? Dubaï vient de leur brûler les moustaches et leur montrer la fragilité de ce qu'ils échafaudent.

Première question: et si la reprise était plus faible qu'attendue? Les marchés financiers et les banques ont tenu un discours très positif depuis mars dernier: dire que la récession était terminée allait dans leur intérêt, celui de faire reprendre un peu de couleur aux actifs toxiques encore détenus dans les coffres. La réalité a été conforme: grâce à l'Asie, la récession s'est en effet arrêtée au printemps en Europe et après l'été aux Etats-Unis. La croissance est de retour.
Mais avec quelle vigueur? Les économistes ont été prudents mais les marchés ont cru à une forte reprise, évoquant même un schéma en V. Aujourd'hui, ils doutent. Est-ce si sûr? Les calculs macro-économiques outre-Atlantique montrent que toute la reprise est due aux plans de relance. Quand ceux-ci vont être démantelés, à mi-2010, quand on va retirer les béquilles, comment se portera le malade? Doute. Les marchés ne savent pas et ils n'aiment pas ne pas avoir de direction.

Après Dubaï, à qui le tour? La Grèce, l'Irlande? L'Espagne, L'Italie? Les pays de l'est-européen? Lequel va mettre les clés sous la porte comme l'Emirat vient de le faire? L'examen se fait précis: il s'agit non pas seulement de savoir si ces pays ont les capacités financières de rembourser. Analyse économique classique. Mais de savoir si leur gouvernement a les moyens politiques d'imposer à sa population les mesures d'austérité qui en découleront. Nous revoici dans la politique. Réapparaît le nez de Cléopâtre.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Barnabé le Jeu 10 Déc 2009 - 10:23

La crise de Dubaï vue par les ouvriers immigrés des chantiers de construction sur Le Monde.

Extrait :

"Le camp ressemble au désert qui l'entoure. Entre les alignements sinistres de préfabriqués, empilés sur deux étages, aucune trace de vie hors celle des dromadaires qui longent les clôtures grillagées. Jusqu'à ce qu'apparaisse le gardien, indien. "C'est fini, lance-t-il. Le chantier a fermé il y a trois mois. Ils étaient 1 500 ici, d'Inde, du Bangladesh, du Pakistan ou de Turquie : ils sont tous rentrés dans leurs pays." Ils ont quitté Dubaï en ayant à peine aperçu les tours de la ville au loin. Premières victimes de la crise d'un monde dont ils étaient tenus à l'écart.

Dans ce désert, à plus de 50 kilomètres des extravagances de la cité, l'émirat s'imaginait un avenir de centre de la planète. Autour du futur aéroport international Jebel Ali, des zones d'entreprises et des quartiers résidentiels devaient former Dubaï World Central, nouvelle ville d'1 million d'habitants. Le camp de travailleurs avait été installé par le constructeur turc BayTur qui, en coentreprise avec la branche BTP du coréen Samsung, devait édifier ici un palais des expositions. De ce projet, soufflé par l'explosion de la bulle immobilière, il ne reste qu'une immense carcasse d'acier, à quelques centaines de mètres des baraquements désertés par les ouvriers de BayTur.

Dans le camp d'à côté, qui appartient à Samsung, les trois quarts des effectifs ont aussi été renvoyés chez eux."

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Le_Celte le Lun 21 Déc 2009 - 21:35


Le_Celte
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1237
Localisation : BREIZH
Emploi : webmaster
Date d'inscription : 10/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Canis Lupus le Dim 17 Jan 2010 - 22:08

Des acheteurs de bons du trésor US parieraient-ils sur l'aggravation de la situation économique ?
What makes the idea of a big direct bid by an individual investor interesting is that Treasuries are widely expected to fall, and yields rise, as the economy strengthens. This has begun for longer-dated notes: both 10 and 30-year yields are well above their levels at the last sales in December.But for them to be right and Treasury yields to stay this low, it would imply that the economic outlook is going to get far worse, not better, from here.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Da le Mer 10 Fév 2010 - 11:12

Un article intéressant sur un économiste espagnol: Nino Becerra ICI

Morceaux choisis:

Dans un best-seller, certes inconnu de l’hexagone, le Professeur
Santiago Niño Becerra prédit un krach en 2010. Ainsi, sans vouloir être
alarmiste, on peut rapporter son propos « Ce crash serait l‘épilogue du
processus de pré-crise qui a débuté mi-septembre 2007 quand il y a eu
le problème des subprimes. Nous sommes arrivés à une situation
d‘épuisement qui fait que le modèle que nous connaissons, à savoir la
logique crédit-consommation-dette, a atteint ses limites. La bourse
grimpe pour des raisons purement spéculatives et parce que des fonds
qui ont été utilisés pour les restructurations financières ont dévié
vers les marchés. Je pense que cela va durer deux mois tout au plus, et
ensuite ce sera la chute » annonçait il sur EuroNews (1).

Sachant que la pré-crise a consisté dans les « subprimes », on verrait
se profiler la crise globale de 2010 à travers les premiers stigmates :
l’effondrement de la Grèce et surtout l’ampleur dévastatrice des
spéculations contre ce pays. Des banques en effet donnent l’ordre de
« charger » ce pays et de prendre un maximum de bénéfice en « prêtant
de l’argent à plus de 6% de taux d’intérêt au lieu de 3.2 % pour
l’Allemagne ». C’est un peu comme si des malfrats étaient en train de
s’occuper de la salle des coffres du Titanic à quelques minutes du choc
avec l’iceberg… ou plus proche de nous, c’est un peu comme si nos
banquiers s’amusaient à ramasser des coquillages sur la plage de
« Banda Aceh » ne comprenant pas le retrait de la mer avant le tsunami
de 2004… Mais aujourd’hui lorsqu’on se plonge sur la chute récente de
l’économie portugaise et espagnole, on peut mesurer l’effet domino de
l’éclatement des bulles financières et des politiques budgétaires des
pays de la zone euro. Et cela compilé à des déficits budgétaires
massifs comme en France. L’analyse de Becerra (2, 3) prend donc tout
son sens étant donné que le CAC40 a déjà chuté de 10% depuis le début
de l’année. On se souvient aussi des propos de la Société Générale qui
prévoyait un problème de récession lourde en 2010 depuis l’automne
dernier…

. Dans le schéma de Niño Becerra avec l’inflation, le chômage et les
crises structurelles impactantes dans l’ensemble de la vie quotidienne,
l’Europe risque d’éclater. En effet, comment maintenir le navire Europe
dans le cas ou les populations seraient face à une pénurie de cash,
sans emploi et dans une forme de chaos généralisé. Des gens dont les
comptes en banque se seraient volatilisés ne seront pas très
respectueux du système qui les a conduit à un point de non retour… par
la voracité d’une élite qui aura cru avoir survécu assez paisiblement à
la crise des subprimes et ayant repris spontanément les mauvaises
habitudes comme par exemple à Londres ou une bulle immobilière renait
actuellement. Pour Niño Becerra donc, l’Europe ne survivra pas à ce
choc financier. Les régimes politiques ou les élites seront aussi
reconnues coupables d’avoir soit menti, soit mal géré le secteur
bancaire. Mais l’analyse de Becerra peut nous laisser imaginer un
lendemain plus heureux. Un autre scénario. Un Krach d’ampleur
produirait une évacuation de l’élite actuelle discréditée durablement.
Les modes des sélections des élites en question seront donc revues et
les valeurs des sociétés seront remises à plat. Une éviction simple des
responsables de la crise est une sanction suffisamment efficace pour
laisser des pays opter pour des choix plus humains et plus écologiques.

Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par mado le Lun 15 Fév 2010 - 21:55


________________________________________________________
Il est un temps—court--pour tomber,
et un temps--très long--pour se relever.
.


BOB de Mado

mado
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1405
Age : 62
Localisation : Aquitaine - France
Emploi : Retraitée
Date d'inscription : 10/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Canis Lupus le Dim 21 Fév 2010 - 9:56

Collapse of the euro is 'inevitable': Bailing out the Greek economy futile, says FRENCH banking chief

Claims that the euro could be headed for total collapse are particularly striking when they come from one of the oldest and largest banks in France - a core founder-member.

In a note to investors, SocGen strategist Albert Edwards said: 'My own view is that there is little "help" that can be offered by the other eurozone nations other than temporary, confidence-giving "sticking plasters" before the ultimate denouement: the break-up of the eurozone.'

L'eurozone en perdition ? Si vous avez des achats à faire en dehors de l'eurozone, c'est peut-être le moment ou jamais !

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par transhuman le Dim 21 Fév 2010 - 11:24

keep cool .

faut pas oublier de recadrer ce genre de declarations dans le cadre des rivalités interbancaire ( sogen contre BNP ; implantation sogen aux USA , lutte pour capter la gestion de capital des grosses fortunes ... )

R.A.S jusqu'à mi mars de toute façon.

et même après pour le coeur de l'eurozone R.A.S. ( affaiblissement face au dollars et peut etre au yuan et ce sera tant mieux pour les exports et un peu d'O2 pour l'emploi ...) .
Pour les PIGS , amha ils resteront dans l'euro pour que la BCE puisse sauver les apparences mais il y aura un déclassement du genre taux de change flottant ( style serpent ) pour chacun d'eux. )
La bonne nouvelle c'est que les magouilles de Goldman sont connues de tous et qu'ils sont exclus de la succession de Trichet , Weber etant quasi sur d'avoir le poste.

Est ce que celà suffira ? personne ne le sait ?
Est ce que les USA ont d'autres leviers de magouille pour tenter de casser l'Euro ( c-a-d Berlin ) avant que la FED ne puisse plus empêcher une dégradation de la dette US ? personne ne le sait !

________________________________________________________
"J'arrêterais de faire de la politique le jour où ceux qui font de la politique arrêteront de faire les guignols....."
Coluche

P'tain dire que c'etait il y a 30 ans et que rien n'a changé en mieux depuis ....

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Canis Lupus le Mer 24 Fév 2010 - 20:43

Sovereign defaults are likely to happened
Greece’s debt totaled 298.5 billion euros ($405 billion) at the end of 2009, according to the Finance Ministry. That’s more than five times more than Russia owed when it defaulted in 1998 and Argentina when it missed payments in 2001.

Tiens, tiens, des pays européens qui sont en défaut de payement, ça sent la flamme...

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Canis Lupus le Sam 13 Mar 2010 - 12:51

L'agence Fitch met en garde le Royaume-Uni, la France et l'Espagne
L'agence Fitch a mis en garde, mardi 9 mars, le Royaume-Uni, la France et l'Espagne sur la gestion de leurs finances publiques, les appelant à prendre des mesures de réduction des déficits "plus crédibles", au risque de voir leurs notes (AAA) remises en cause.

"Les pays dotés de notes de crédit élevées doivent faire état de plans de consolidation budgétaire plus crédibles et plus robustes en 2010 pour soutenir la confiance dans la robustesse de leurs finances publiques à moyen terme", a déclaré l'un des responsables de l'agence. "Le Royaume-Uni, l'Espagne et la France, en particulier, doivent énoncer des programmes plus crédibles cette année, étant donné le rythme de la détérioration des finances publiques et les difficultés auxquelles ils font face dans la stabilisation de la dette publique", a estimé Brian Coulton lors d'une conférence à Londres.

Comme quoi Andros avait eu une bonne inspiration pour la partie de jeu de rôle (j'ai fait du plagiat grossier concernant le tipping point de la nouvelle, vous vous en êtes sûrement rendu compte).

Ne remettez pas à l'année prochaine vos investissements d'équipement, ça sent le sapin question finance.

Manifestations "violentes" au campus Berkeley, CA

Violence breaks out as students at the flagship school of the University of California protest stiff tuition hikes.
Yahoo StumbleUpon Google Live Technorati
del.icio.us Digg Reddit Mixx Propeller

Students at the University of California’s flagship Berkeley campus took to the streets on Friday night, vandalizing university buildings, burning trash cans and clashing with police in the latest expression of frustration over cuts to the educational budget in California.

Read more
In November, the University of California Board of Regents voted to raise tuition by 32 percent. At the same time, professors were asked to take pay cuts or be furloughed, classes were eliminated and class size increased. Protests erupted across the University of California system, particularly at UC Davis and UCLA.
Les Californiens se sont mis à la mode française mrsgreen .

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par serilynpayne le Sam 13 Mar 2010 - 14:31

le plus drôle c'est que le patron de l'agence fitch c'est un français...

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Canis Lupus le Mer 17 Mar 2010 - 10:18

Tout va très bien madame la marquise !

L'agence de notation de crédit Moody met en garde les premières économies du monde : soit elles diminuent leur déficit budgétaire, soit elles voient leur note d'obligation d'état baisser.

Moody's warns nations to cut spending or risk AAA ratings

The United States and other top world economies need to make potentially painful government spending cuts or risk losing the high-grade credit ratings that have kept borrowing affordable, the Moody's rating agency said Monday.

Outlining the dilemma faced by policymakers in the United States, Great Britain, Germany and France, Moody's said that debt levels in the four large credit-worthy economies had reached the point at which they are at risk of being downgraded -- a step that would drive up interest rates, increase borrowing costs and mark a turn in perceptions about the world economy.

À quand le communiqué de presse de Standard & Poor's clind'oeil Encore une fois, chapeau bas à notre ami Andros qui avait vu la chose venir.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Canis Lupus le Ven 19 Mar 2010 - 13:50

Lectures :

La Grèce préfigure la Tiers-Mondialisation de l’Europe
L’inconnue reste la réaction populaire. La population va-t-elle accepter l’austérité ? Déjà, des grèves et des manifestations se déroulent. Hier, le 11 mars, plus de 100 000 personnes manifestaient dans les rues d’Athènes. Au Portugal et en Espagne, la mobilisation sociale s’opère. L’ajustement va-t-il buter sur l’obstacle social ? D’autant plus que les conséquences des troubles sociaux pourraient atteindre le domaine politique avec l’émergence et l’éventuelle arrivée au pouvoir de forces politiques situées en-dehors du « consensus » : droite « molle » - gauche « caviar ». Mais, là aussi, les élites complices peuvent trouver l’inspiration dans l’expérience du Tiers-Monde pour faire « passer » les réformes.

Grande Bretagne : 28% des adultes sont sans emploi
More than one in four adults in Britain are not working, after a record number left the workforce in recent months, official figures indicated.

A total of 10.6 million people either did not have a job, or have stopped looking for one, according to figures from the Office for National Statistics, which indicated that more people than ever before had abandoned the workplace - choosing instead to study, go on sick leave or just give up searching for a job.

Standard & Poor’s retire la Grèce de la liste des risques immédiats mais le pays reste sous surveillance
We view the Greek governmentfs total package of deficit reduction measures as appropriate to achieve its 2010 fiscal target, given the deterioration in Greecefs growth prospects.

We are affirming our eBBB+/A-2Œ sovereign credit ratings on Greece and removing them from CreditWatch negative.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Canis Lupus le Mer 7 Avr 2010 - 8:03

La Grèce subirait-elle un scénario à l'Argentine en slow-motion ? De gros clients bougent leurs avoirs vers des banques comme la Société Générale ou HSBC, ou même carrément en Suisse.

Greek banks hit by wealthy citizens moving their money offshore
Wealthy Greeks and companies have been clamouring to move their cash deposits to banks such as HSBC or France's Société Générale, which operate large branches in the country. They are among those to have received several billion euros of new money in recent weeks.
...
More than €3bn (£2.6bn) of deposits held by Greek households and companies left the country in February, while in January about €5bn of deposits were moved out, according to the latest figures available from the Bank of Greece.

Switzerland, the UK and Cyprus have been the largest recipients of the money, with the wealthiest Greeks looking to move their deposits to Swiss banks accounts to escape the more punitive tax measures many fear will be introduced in the wake of the country's economic crisis.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par KrAvEuNn le Mer 7 Avr 2010 - 23:03

La Commission favorable à un « fonds monétaire européen »
Citation:
La Commission européenne se dit prête à mettre en place un fonds monétaire européen pour remédier à de futures crises de la dette dans la zone euro. Le fonds fonctionnerait comme le Fonds...

Ce qui se cache derrière l'idée d'un Fonds monétaire européen

Citation:
Née de la crise grecque, l'idée d'un fonds monétaire européen est bel et bien sur les rails. La Commission européenne va en discuter dès mardi. Voici ce qu'on sait déjà sur ce projet. Et ce qui reste à définir.
Citation:
L'idée d'un "Fonds monétaire européen" a été émise par deux économistes, Daniel Gros, du Centre for European Policy Studies, et Thomas Mayer, de la Deutsche Bank, en février dernier, dans une tribune publiée sur le site de The Economist. Ils préconisent de calquer son mode de fonctionnement sur celui du Fonds monétaire international : un conseil d'administration représentatif des pays de la zone euro, une fonction de contrôle et de surveillance de leurs finances publiques et le pouvoir de mettre en place et de superviser des programmes d'aide aux pays en difficulté. Olli Rehn, le commissaire européen aux affaires économiques et monétaires, a repris l'idée ce lundi dans un entretien au Financial Times Deutschland. En prévenant à l'avance que l'obtention de ces prêts serait liée à des économies budgétaires et à la mise en place de réformes potentiellement impopulaires.
Citation:
le FME a vocation à être pérenne et à aider à renforcer la coordination des politiques budgétaires et fiscales. Car le pacte de stabilité, qui a été foulé aux pieds de nombreuses fois pour finir par voler en éclat à l'occasion de la crise financière, a montré ses limites. C'est pourquoi les débats qui arrivent seront sans doute animés. L'Allemagne va pousser pour renforcer l'arsenal de sanctions contre les mauvais élèves de la zone euro et envisage, rien que ça, la suppression des subventions européennes ou le retrait temporaire des droits de vote lors des réunions ministérielles de l'UE. Une pilule qui ne sera pas facile à avaler pour les pays du Sud. Y compris la France, qui a toujours su se trouver des excuses pour ne pas respecter les règles.
Hermann van Rompuy, président (non élu) du Conseil européen, lors du sommet des 27 pays membres de l’UE , en février : « afin d’éviter une contagion grecque, nous allons devoir créer un organe qui aura pour but de mettre en commun la politique budgétaire européenne ».
« La Commission est prête à proposer, si possible avant la fin de la présidence espagnole, la création d’un fonds monétaire européen qui aurait le soutien des pays de la zone euro, pour aider à l’avenir les pays comme la Grèce confrontés à de graves difficultés financières » - porte-parole d’Olli Rehn, commissaire européen chargé des Affaires économiques et monétaires.
Wolfgang Schäuble, ministre des finances Allemand est à l’initiative de la création de ce "FMI européen" (alias Fonds Monétaire Européen (FME)) : « Pour la stabilité de la zone euro, nous avons besoin d’une institution qui dispose des expériences du FMI et de pouvoirs d’intervention analogues. »


Citation:
"Le Fonds monétaire européen est un projet conçu par des économistes du Centre for European Policy Studies repris par le ministre allemand des finances Wolfgang Schäuble. Il ambitionne de donner à la zone euro un mécanisme de gestion des crises." (source wikipédia).Le projet du Centre for European Policy Studies
Dans son Policy Brief n°202 qui de février 2010, le CEPS à plaider pour la création d'un Fond monétaire européen Les deux auteurs, Daniel Gros et Thomas Mayer, la crise grecque de 2010 fait rentrer dans la seconde phase de la crise financière de 2007-2010 : celle de la crise de la dette publique[1]. Le projet qui vise à la fois à rendre crédible la clause de no bail-out (pas d'assistance financière des autres pays) en incluant un un mécanisme de gestion des crises et, à sanctionner les comportements de passager clandestin comprend quatre points :

Un mécanisme financier qui consiste à faire payer les pays qui ne respectent pas le pacte de stabilité : paiement de 1% l'an sur la part de la dette dépassant les 60% du PIB et sur les déficits dépassant les 3% du PIB[2]..
Une aide aux pays concernés sous conditionnalités assez proches de ce que fait les FMI[3]..
des mesures coercitives : les fonds d'ajustement structurels pourraient être supprimés et un pays pourrait être exclu du marché monétaire de la zone euro. Par ailleurs, il existerait un schéma pour gérer les défauts de paiement sur le modèle de ce que prévoit le chapitre 11 aux États-Unis pour les entreprises en difficulté. Enfin, si un pays ne se soumettait pas aux conditionnalités et refusait de quitter de son propre gré la zone euro, il pourrait y être contraint sur la base de l'article 60 de la Convention de Vienne sur le droit des traités sur les traités internationaux et de l'article 7 du traité de Lisbonne [4].
Se préparer à un défaut sur la dette d'un pays de la zone euro, envisager des mesures pour y faire face et en minimiser l'impact[5].
Source wikipédia.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 39 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum