[Crise économique] (1)

Page 4 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Rammstein le Lun 3 Sep 2007 - 10:38

Liste des société de crédits décédées : il va y avoir du monde à l'Agence pour l'Emploi !

Rammstein

***

Aegis Funding – closed, seeking bankruptcy protection
Accredited Home – shut down retail lending, ceased wholesale, Lone Star lawsuit
ACC Capital Holdings – mass layoffs, closed Ameriquest, sold wholesale to Citigroup Acoustic Home Loans – closed subprime wholesale lender
ACT Mortgage Capital – suspended all submissions/fundings until further notice
Alliance Bancorp – closed, filed for Ch. 7 bankruptcy
All Fund Mortgage – told state dept. they were closing, but remain open
Allstate Home Loans – shut down after being bought out a year ago
Alterna Mortgage – New Jersey wholesale lender closed
Alternative Financing Corp. – wholesale division closed
Altivus Financial – closed wholesale operations
American Home Mortgage – closed
Ameriquest – closed, laid off 3,800, shut 229 retail branches after $325 million settlement
AmPro Mortgage closed – (part of Alliance Bancorp)
Amstar Mortgage Corp. – most staff laid off, The Money Store to take over by Dec. 15
Argent – sold to Citigroup
Aurora Loan Services – layoffs at this Lehman Brothers lender
Axix Mortgage – closed
Bank of America – Countrywide merger possibility, continued layoffs
Barclays Bank PLC – bought Equifirst
Basis Yield – Australian hedge fund files for bankruptcy due to subprime woes
BB&T – buying Collateral Real Estate Capital
Bear Stearns – closed two hedge funds after huge subprime losses, 240 subprime layoffs
BC Bancorp – shut down
Blackstone Group – buying PHH Mortgage
BNC Mortgage LLC – shut down – consolidated with Aurora Loan Services layoffs
Broad Street Mortgage – sold to Wausau Mortgage Corp.
California TD Investments LLC – filed for bankruptcy
Calusa Investments – website down, thought to be closed
Capital One Mortgage – 2,000 layoffs planned nationwide
Capital Six Funding – subprime and hard money lender suspended operations
Castle Point Mortgage – will no longer accept wholesale broker applications
Central Pacific Mortgage – closed, TMSF cancels deal to acquire company
Charter Funding – believed to be closed by parent First Magnus Financial
Chevy Chase – cut correspondent channel, facing class-action lawsuit
Choice Capital Funding – rumored to be closed
CIT Group Inc. – shut down mortgage division
Citadel – buying ResMAE
Citigroup – bought ABN AMRO Mortgage Group, acquired assets of Argent Mortgage
Clear Choice Financial – in default, Bankruptcy possible
CMXL – acquires All Fund
Collateral Real Estate Capital – acquired by BB&T
Columbia Home Loans – subprime lender closed
Concorde Acceptance – rumored to be closed
CoreStar Financial Group – closed
Countrywide – layoffs in subprime , may be bought out by Bank of America
Dana Capital – closed
DB Home Lending – consolidated with MortgageIT, rumored to be closed
DeepGreen Financial - closed
Decision One – closed six regional centers
Delta Financial Corp – closed wholesale offices, 300 layoffs
Deutsche Bank Correspondent Lending Group – consolidating business to MortgageIT
Ditech – 181 layoffs
Dollar Mortgage Corp. – being acquired by Shearson Financial Network
Domestic Bank – shutting down wholesale unit
E-loan – closed sub-prime wholesale division
ECC Capital/Encore Credit – sold to Bear Stearns, 100 layoffs announced Aug. 17
Entrust Mortgage – closed
Equibanc – closed by Wachovia
Equifirst – layoffs, bought out by Barclays Bank PLC
Express Capital Lending – not accepting new submissions until further notice
Fannie Mae – hundreds of layoffs coming
FBR – selling subprime unit
Fidelity Trust Bank – selling residential mortgage company Fidelity Trust Mortgage Inc.
Fieldstone Mortgage – closed Las Vegas branch
First Community Bancorp – layoffs
First Consolidated Mortgage Co. – subprime wholesaler shutting down, in dispute
First Horizon National Corp. – divested its subprime mortgage loan portfolio
First Indiana Wholesale – closed wholesale consumer lending operations
First Magnus – no longer funding or originating any mortgage loans
First NLC Financial Services LLC – 645 layoffs
First Source Funding Group – closed
First Street Financial – closed
Flexpoint Funding – reportedly closed wholesale division
Flick Mortgage – closed
FMF Capital LLC – closed
FNBA – wholesale division and correspondent line shut down, 541 layoffs
Freestand Financial – closed
Fremont General – exited secondary sub-prime market
FundingAmerica – not accepting any new business
General Electric – buying PHH Corporation
GMAC Residential Funding (Canada) – suspended subprime mortgage origination
Golden Empire Mortgage – closed wholesale division GEM Capital Funding
Golden State TD Investments LLC – filed for bankruptcy
Great Southwest Mortgage – believed to be closed by parent First Magnus Financial
Greenpoint Mortgage – closed, 1900 employees laid off, 31 branches closed
Group One Lending shut down
Guaranty Residential – layoffs
Guardian Loan Co. – shut down
H&R Block Mortgage Corp. – layoffs
Heartland Mortgage Co. – bought Merrlin Mortgage Corp.
Heartwell Mortgage – closed
Heritage Plaza Mortgage – closed
HMIC – closed
Home 123 Mortgage – closed
HomeBanc Mortgage Corp. – layoffs, filed bankruptcy, sold branches to Countrywide
Home Capital Inc. – closes
Home Equity of America – layoffs
Homefield Financial – closed
Homeland Capital Group – subprime wholesaler closed
Home Loan Center Inc. / Lending Tree – layoffs
Home Loan Specialists Inc. (HLS) – closed its doors
Homeview Lending Inc. – layoffs, now appears to be closed
HSBC Holdings PLC – closing mortgage office, 600 layoffs
HSBC Mortgage Services (Correspondent division) – closed, layoffs
Huntington Financial – to be acquired by Oxford Funding
Igate Global Solutions (India) – redeploying roughly 150 employees into other services
Impac Mortgage Holdings – 350 recent layoffs, halted Alt-A loan production
Indymac – bought retail arm of New York Mortgage Trust, layoffs
Innovative Mortgage Capital – closed
Investaid Corp. – suspended operations indefinitely
Ivanhoe Mortgage – closed
KBC Bank NV (Belgium) – buying Vertical Lend
KKR Financial Holdings –no longer intends to invest in residential real estate
Lancaster Mortgage Bankers – closed
LandAmerica Financial Group Inc. will cut 1,100 jobs (title company)
Landesbank Sachsen Girozentrale (Germany) – sold to Landesbank Baden-Württemberg
Lender’s Direct Capital Corporation – closed wholesale lending operations
Lending group Inc. – suspended operations
LendingTree – 20% of workforce laid off (fresh ones on Aug. 17)
Lennar Corp. – layoffs at big Miami home builder
Lexington Lending halts wholesale operations
Loancity – closed 7 branches, shut down
Loans 123 – no longer taking anymore business
Lone Star – facing lawsuit over purchase of Accredited Home Lenders
LowerMyPayment.com – closed, mortgage lead company
Luminent Mortgage – two default notices, selling equity stake to Arco Capital Corp.
Mandalay Mortgage – closed
Maribella Mortgage – closed
Master Financial – layoffs, ceased wholesale production
Mercantile Mortgage – ceased operations
Meridias Capital – layoffs, rumors of employees not being paid
Merrlin Mortgage Corp. – acquired by Heartland Mortgage Co.
Metrocities Mortgage – dissolved No Red Tape Mortgage, series of layoffs
MCAP Financial (Canada) – suspended subprime lending through its Eclipse division
MGIC – bought rival mortgage insurance provider Radian Group (pending)
Mortgage Investors Group (MIG) – closed wholesale division
Mortgage Investment Lending Associates (MILA) – subprime wholesale closed
Millenium Bankshares – closed mortgage division
Millenium Funding Group – closed
MLSG – halted lending operation
Monarch Bank – buying mortgage-related assets from Resource Bank
Mortgage Investment Lending Associates – closed
MortgageIT – consolidated with DB Home Lending, rumored to be offering agency loans only
Mortgage Lenders Network – stopped residential loan production
MortgageTree Lending – closed, website down
Mylor Financial – closed
National Home Equity – consolidated by National City Corp., suspended originations, layoffs
Nationpoint – a subsidiary of Merill Lynch laid off 60 people on August 15, 2007, more expected
Nation One Mortgage Co. Inc. – wholesale lender stopped origination and funding of mortgages
Nationstar – acquired Champion Mortgage, rumored to have closed 8+ offices
Netbank Funding – closed
New Century – filed bankruptcy
No Red Tape Mortgage – dissolved by Metrocities, now offering hard money loans
Northern Rock (UK) – issued profit warning
Novastar – closed wholesale unit, facing potentially huge lawsuit, laying off 37% of workforce
Novelle Financial – said to have ceased operations
NVR Mortgage Finance (builder) – restricted from offering Alt-A, subprime and piggyback loans
Oak Street Mortgage – closed, files bankruptcy
Opteum – closed conduit and wholesale operations
Option One Mortgage Corp. – layoffs, pending sale to Cerberus Capital Management LP
Own It Mortgage – closed
Oxford Funding – acquiring Huntington Financial
Pacific American Mortgage (PAMCO) – no new submissions, halted operations
People’s Choice Financial Corp. – bankrupt
People’s Mortgage – closed
Pinnacle Financial Corp. – acquired by Impac Mortgage Holdings
Popular Financial Holdings – exited the wholesale sub-prime mortgage market
Premier Mortgage Funding, Inc – filed for bankruptcy
Property Finance Group (New Zealand) – halted trading amid liquidity concerns
Prospect Mortgage Co. LLC – buying Fidelity Trust Mortgage Inc.
Quality Home Loans – filed for bankruptcy
Quick Loan Funding – layoffs, now reported closed
QuoteMeARate.com Inc. - closed
QHL Holdings Fund Ten LLC – filed for bankruptcy
RAMS Home Loans (Australia) – warned of profit losses after only two weeks on stock market
Regions Financial Corp. – closed warehouse lending unit
Residential Capital LLC – cutting roughly 1,000 jobs (GMAC company)
ResMae – layoffs, bankrupt/for sale
Resource Bank – selling mortgage-related assets to Monarch Bank
Right Away Mortgage – closed
RFC – layoffs
Rose Mortgage Corp. – closed
Saxon – layoffs, closed correspondent unit
SCME Mortgage Bankers Inc. – layoffs, branch closures
Scottish RE – large subprime exposure drops stock into dangerzone
Sea Breeze Financial Services, Inc. – Irvine, CA lender apparently closed
Sebring Capital Partners – closed
Secured Funding – closed
Shearson Financial Network – to acquire Dollar Mortgage Corp.
Silver State Mortgage – closed
Solutions Funding – closed
Southstar Funding – closed
Sovereign Bancorp – greatly reduced wholesale operations
Spectrum Financial Group – files bankruptcy
Starpointe Mortgage – closed
Steward Financial – closed
Stone Creek Funding – closed
SouthStar Funding – closed
Summit Mortgage – closed
The Money Store – will take over Amstar Mortgage branches
The Mortgage Warehouse – closed
Thornburg Mortgage – 5 downgrades, selling assets, denied BK, facing Wachovia lawsuit
TransLand Financial Services – facing involuntary Ch. 11 bankruptcy petition
Transnational Financial Network – suspended wholesale lending operations
Tri-Star Lending Group – acquired by Impac Mortgage Holdings
Trojan Lending – ceased wholesale production
Trump Mortgage – closing
Unlimited Loan Resources – closed
Velocity Commercial Capital, LLC – layoffs reported, still breaking
Wachovia – closed Equibanc, 115 layoffs in bay area
Warehouse USA – closed
Washington Mutual – layoffs, exited correspondent market
Wells Fargo Alternative Lending Wholesale – closed, layoffs nationwide
Winstar Mortgage – ceased operations
WMC – GE’s subprime unit cut 460 jobs, for sale
WNS (India outsourcing) – redeploying employees due to mortgage shakeup
XBancorp – closed wholesale
Xceed Mortgage Corp. (Canada) – issued profit warning

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Rammstein le Mar 4 Sep 2007 - 9:57

Une analyse sur le financement des états, publiée sur un forum de boursorama (ici), qui me paraît pertinente et TRES inquiétante ! Le scénario catastrophe argentin nous pend au nez !

Rammstein

***

Qui et comment se finance l'Etat ? N4 11:41 23/08/07

Bonjour,
Pourquoi ce rebond si puissant ?, alors que la croissance japonaise , européenne et américaine ralentit si fortement.
Voici mon avis sur la question , mais avant tout pour bien l’exposer , je voudrais mettre en lumière certaines choses peu connues , comme par exemple : comment les entreprise, les banques et les Etats se financent ils ? avec un exemple , celui de notre beau pays .

En fait entre une entreprise et l’Etat , à certains points de vue il n’y a souvent qu’une différence ténue . Dans l’un de mes précédents exposés N1 , j’expliquais qu’une entreprise pouvait émettre des billets de trésorerie par exemple pour se financer , ou emprunter directement à une banque.
Entreprises et banques , ces deux groupes , peuvent émettre et placer sur le marché financier des Créances Négociables. Les Etats le peuvent aussi, dans leur cas, l’on appelle cela « valeurs du trésor » , ce sont aussi des TCN (Titres de Créances Négociables). Ce système est mis en place un peu vers 1985 . Son but est de permettre à certains acteurs de se refinancer sans passer par le système bancaire . (relire mon post avec la société Jiji SA ).
Ces TCN deviennent progressivement accessibles aux sociétés étrangères et le législateur compétent fixe en 1998 des règles quant à la rémunération et aux obligations d’information sur ces produits.
On distinguera plusieurs Types de Créances Négociables, les BT (Billets de trésorerie) émis par les sociétés par action, les CD (certif de dépôt) émis par les banques, et des Bons à moyen terme négociables (très intéressants car durée sup à 1 an).

La rémunération de ces créances n’est pas encadrée, et leur taux indexés sur EONIA (voir mon post sur la BCE) si le taux du TCN n’est pas fixe.
L’émetteur peut racheter ses titres à n’importe quel moment et les annuler, par un remboursement par anticipation.

Qui trouve t on sur ces marchés ?
Nos grosses vedettes , FTE, STM, BN, EDF, Etc…) . Lisez bien la suite. Quand l’entreprise Jiji Sa a besoin d’argent, elle demande à sa banque de placer sur le marché financier un billet à ordre avec montant et échéance (bien sûr). Et la banque s’engage à l’aider si le marché trop mauvais à un moment ne renouvelle pas le BT, en ouvrant une ligne de crédit ! .(Mais si les banques sont ratissées ? .)

Que se passe t-il une fois le BT émis ? .
La Banque peut l’acheter et donner l’argent à l’entreprise, la banque peut le découper en plusieurs billets pour les prêteurs. Ce sont les deux solutions les plus classiques. Les dettes des entreprises, les opérateurs peuvent les packagés et les revendre sur le marché secondaire. En CDOs , cela vous rappelle quelque chose je suppose …

Les Certificats de Dépôt (des banques) fonctionnent à peu près de la même manière, échéances comprises entre 1 jour et 1 an, nominal sup à 150 000€, rémunération de la créance libre. Des étrangers peuvent émettre sur notre marché leurs CDs.

Il y a aussi les BTMN, échéance fixe sup à un an, et ils sont notés par une agence de rating. Ils sont moins appréciés que les EMTN, qui sont listés et tradés sur un marché règlementé, ils sont cotés en bourse.

Donc d’un côté des créances négociables et de l’autre des investisseurs. Un marché financier qui traite ces créances c’est le marché secondaire (CDO et cie). Il faut que le marché secondaire soit actif et liquide pour que ces sociétés puissent emprunter , financer et se développer (cf. mon post N1).
En cas de gel de ces marchés car les clients ont peur des packs CDOs, le gel du marché cela peut occasionner la faillite de nombreuses sociétés mises en défaut de paiement par leurs créanciers. Surtout si les banques sont aussi à sec de liquidités.

Voilà , le cadre un peu technique est posé, nous allons maintenant un peu étudier le financement de l’Etat et à la conclusion vous comprendrez l’explication du rebond actuel…amha

La Dette de la France est gérée par une structure appelée « Agence France Trésor » . Passons sur les chiffres de l’évolution de la dette de pire en pire.
L’Etat pour se financer va émettre des BTN (OAT= oblig, BTAN = bons à taux annuels , BTF= bons trésors tx fixes).La dette dépasse 1000 Milliards d’euros à l’heure actuelle.

Là ça va devenir intéressant . Qui prête à la France ?
Disons d’abord que la France a toujours payé ses dettes ,ce qui inspire confiance, et que l’investisseur peut toujours revendre sa dette …..sur le marché secondaire ! . Ce marché secondaire a …des animateurs ! . Cela vous rappelle quelque chose ?
Ces animateurs s’appellent des SVT , ce sont des spécialistes en valeur du Trésor.
Une partie des titres émis est réservée aux SVT qui peut faire des offres non compétitives face à l’appel d’offre de la France. Ainsi si la France veut emprunter 5 milliards $ , elle publie son appel d’offre , des investisseurs , via leurs intermédiaires affiliés à Euroclear peuvent soumissionner, les meilleures offres seront sélectionnées et ils achèteront de la dette française.(La sélection ne retient bien sûr que les taux les plus bas).
Seuls un petit groupe (en général moins de 50 soc. ) de soumissionnaires se portent acquéreurs, et ensuite ? Ils revendent en tout ou partie ces titres à des investisseurs ! Cela s’appelle le reclassement !.
Il est possible de vendre à découvert des bons du trésor pas encore achetés, sisi.

Qui sont ces SVT ? (spécialistes en valeur du trésor)
Ils apparaissent en 1987 sous cette appellation formelle, ils sont homologués pour une durée de 3 ans. Ils sont les « capteurs » , yeux et oreilles de l’Agence de la dette, ils donnent leur avis sur la situation des marchés. Ils doivent acheter au moins 2% de la dette émise / 12 mois. Ils tradent en animateurs sur les marchés secondaires et gris les créances émises par la France.
Lire mon post sur « l’animateur » . Ils doivent en permanence afficher des ordres d’achat et de vente , pour assurer les contreparties.
Qui sont ils ? oh surprise ?!
ABN AMRO, BNP Paribas, CDC IXIS Capital Markets, Credit suisse First boston, Crédit Lyonnais, Dresdner Kleinwort Wasserstein, JP Morgan , Morgan Stanley, Société Génerale, UBS France, Deutsche Bank, Barclays capital group, Lehmans Brothers, Citigroup, Credit Agricole, Natexis, HSBC, etc…
Ces noms vous disent-ils quelque chose ?

Les états ont besoin d’eux pour placer leurs créances et les gérer, pour assurer la liquidité .
Ils n’allaient pas laisser leur système d’endettement à l’infini se tarir …
Alors par les banques centrales ils les arrosent pour que la crise sur le marché secondaire disparaisse des esprits. Pour que les banques ne sautent pas à cause des retraits de leurs clients sur tous les produits (OPCVM surtout) , et que le mécanisme du reclassement des créances ne soit pas encore plus atteint, ils aident amha à la remontée de places financières , de façon à ce que cesse la panique . Il faut que l’on reprenne le train train , montée automatique de places financières, endettement automatique des états et des ménages , là tout va bien .
La croissance ralentit, elle est même en train d’être divisée par 2 en Europe, aux usa le marché immobilier coute déjà 0,9% de point de croissance aux pays. Et les familles vont devoir aider leurs parents dans les dettes et la misère. Il y aura une transitivité générale de la difficulté de paiement. Vous n’aidez pas votre famille s’ils sont dans les dettes et menacés d’être explusés ? Et ce à fonds perdus. Il y aura des fortunes englouties dans le tonneau des Danaïdes. Ce sera autant de consommation en moins . Et autant d’insécurité économique (licenciements, et ralentissement de la croissance, perte de valeur de la cagnotte immobilière), l’épargne se développera, encore moins de consommation . Récession ou recul de la croissance aux usa, cela ne sera pas sans conséquence, ça l’est déjà . D’où vient à votre avis le mauvais chiffre de notre croissance T2 ?

La constitution de ce marché secondaire est un marché inflationniste quant aux dettes qu’il gère. En effet c’est comme le cash, ou un marché des devises. Vous devez en avez toujours en stock pour les faire circuler , ce qui fait que l’émetteur peut continuer à s’endetter , puisqu’il existe toujours de la dette circulante, surtout si les achats sont proportionnels (2% par exemple) à la dette émise. Nous avons vu là le cas de la France. Mais que se passe t il pour les pays en voie de développement ? . Pareil ou pire . Il suffirait d’un peu moins de croissance pour que le rating baisse, que moins d’opérateurs n’achètent et ne recyclent les créances, ce qui provoquerait des crises profondes.
Les Etats ont eu très peur , car si les détenteurs de leurs créances devaient tenter de liquider celles-ci en même temps, il y aurait un gonflement sur le marché et les gouvernements ne pourraient plus lancer de nouveaux emprunts . Il fallait donc faire remonter les marchés et rassurer tout le monde. Cela s’appelle une fuite en avant . Ils sont tous mouillés, alors ils se prêtent de l’argent alternativement (celui qu’il vous emprunte). Ne soyons donc pas étonnés du silence sur les faillites aux usa, sur le manque de transparence des positions de certains (subprime), et sur de brusques remontées d’indices boursiers alors que s’accumulent des informations de plus en plus alarmantes sur la crise immobilière et le ralentissement des économies américaine , japonaise, et européenne . Banques, Fonds et Etats sont dans le même bain, celui du marché secondaire. Tous émettent des créances qui sont cotées et tradées sur ce marché « secondaire », si pour des raisons de manque de confiance car la récession arrive, les créances perdaient de la valeur, ceux qui sont en excès structurels de trésorerie - de la chaine de supermarchés à l’ Etat norvégien, arrêteraient d’acheter ces créances, et l’on aurait un blocage du crédit….C’est déjà le cas en ce moment , mais qui le dit ? . Il ne faut pas vous effrayer. Le système tiendra tant que les amplitudes pourront être « rattrapées », mais à force d’émettre du papier, et que l’on fasse du papier sur du papier, le jour viendra , ou il ne sera plus possible de faire remonter artificiellement les places financières pour rendormir les petits actionnaires, par faute de manque…de crédit .

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par splotch le Mar 4 Sep 2007 - 11:41

(Ouin, j'ai encore perdu mon post)


L'économie devient une vaste arnaque de type vente pyramidale : promettre des rendements fabuleux et payer les intérêts des premiers arrivés avec le capital des nouveaux entrants.

L'Albanie s'est cassée la figure avec ce truc vers 1995.
80% des foyers avaient investi dedans.
http://www.monde-diplomatique.fr/1997/04/WARDE/8086.html

Aujourd'hui, le système financier incite toujours plus de gogos à y entrer en proposant des produits sophistiqués et opaques. Il n'hésite pas à quelques manipulations comptables pour enjoliver les choses. Mais les systèmes de vente pyramidales, ça se casse toujours la gueule au détriment des derniers entrés !

Tiens, ça m'inspire ma nouvelle signature :

splotch
Membre

Masculin Nombre de messages : 381
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par splotch le Mar 4 Sep 2007 - 11:43

Bin où qu'elle est ma signure ?

splotch
Membre

Masculin Nombre de messages : 381
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Andros le Mar 4 Sep 2007 - 19:19

Sur l'intéressant site http://tropicalbear.over-blog.com/ il y a un
article intéressant sur l'année du cochon d'or en Chine, et bon du peu
dont je me souviens de mes emplois dans les salles de marché, c'est
clair que la bourse en Chine va se vautrer méchamment et que tout le
pays va saigner.

Car d'une part le krach américain leur retire leur salaire, mais
d'autre part le krach interne détruit le peu de richesse qu'ils se sont
construit jusqu'ici.



Bon si le scenario argentin se pointe chez nous c'est Gross Malheur.
Dans ma vision des choses c'est pas la peine de voir plus loin, c'est
le début de gros soucis personnels (l'Iran sera alors très loin) mais
en plus ca sera en effet le premier domino d'une série d'autres crises,
en chaîne, genre émeutes, Etat policier etc.



Ne sautez donc pas sur vos préparatifs car enfin l'horrible crise est
venue, au contraire essayez de tenir par tout les moyens possibles.



De plus, non seulement nous n'allons pas aimer ce qui va venir,
mais en plus, de par nos préapratifs, on va avoir des emmerdes en plus
(ne serait-ce que la partie de la famille qui ne s'est pas preparée,
les voisins etc., à vivre au jour le jour sans perspective de
libération hélas...)

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par transhuman le Mar 4 Sep 2007 - 22:21

Bonsoir

[ mode pessimiste locked on ]...

...Ah oui tiens, en parlant de locked on : pour gentiment motiver les quidams moyens à continuer à donner leurs sous quoi de mieux qu'une bonne guerre ???

J'sais pas moi : par exemple contre un pays qu'aurait voulu avoir une bombe atomique....

Le rapport avec les sous des quidams moyens de France, d'Europe et des USA ? Eh bien si l'Iran est attaqué ce dernier pourrait se venger en empêchant le traffic dans le détroit d'Ormuz...d'ou un renchérissement conséquent du cout de la vie en Occident ....d'ou pas mal de liquidités supplémentaires captées par les majors pétrolières ( ainsi que par l'Etat : vive la TVA !! ) , les dites liquidités pouvant alors être réinvesties dans le financement des marchés boursiers et dans la dette de l'Etat....

Comment çà y en a qui protestent ?? C'est formellement interdit depuis que l'etat d'urgence est decrete : le terrorisme tout çà quoi ....

[ mode pessimiste off ]

C'est qu'une idée sortie de mon chapeau en partant du principe que les néo conservateurs US ne vont pas renoncer à leurs rêves sans combattre pas plus que les grands argentiers ne vont laisser leur boutique s'effondrer sans réagir...
L'important pour survivre ce n'est pas vraiment de savoir à l'avance ce qui va se passer c'est d'imaginer les différents possibles pour mieux s'y preparer...

________________________________________________________
"J'arrêterais de faire de la politique le jour où ceux qui font de la politique arrêteront de faire les guignols....."
Coluche

P'tain dire que c'etait il y a 30 ans et que rien n'a changé en mieux depuis ....

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par transhuman le Mar 4 Sep 2007 - 22:22

Andros a écrit:., à vivre au jour le jour sans perspective de
libération hélas..

J'ai pas tout compris de quelle 'libération" s'agit il ?

________________________________________________________
"J'arrêterais de faire de la politique le jour où ceux qui font de la politique arrêteront de faire les guignols....."
Coluche

P'tain dire que c'etait il y a 30 ans et que rien n'a changé en mieux depuis ....

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Andros le Mer 5 Sep 2007 - 8:45

La libération de cette situation. Aujourd'hui les Argentins ne se sont pas libérés de leur crise.

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Rammstein le Ven 7 Sep 2007 - 14:28

Quelques signes qui ne trompent pas :
- le prix de la once d'or vient de dépasser les 700$,
- la Russie se débarasse de ses dollars contre des euros,
- la Chine fait de même et convertit ses dollars en or !

Ceci annonce une chute du dollar et une grave crise monétaire.

Rammstein

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Andros le Ven 7 Sep 2007 - 17:19

Bon le Dax est à -2,2 % maintenant, c'est quand même inquiétant. Heureusement que c'est la fin de la semaine...

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Andros le Ven 7 Sep 2007 - 17:44

Ouais bon -2.86% ca me semble un peu too much, sur le site
www.wallstreet-online.de il a pas dépassé les -2,6% (et on est à la
clôture à -2.51% il semble).



Mais bon peu importe, tout cela n'est pas brilliant.



Et il y aura un rebond technique Lundi. Enfin j'espère.



EDIT (Cresson, ha ha ha) : je parlais du DAX, pas du CAC 40 en fait. C'est pour ça.

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Capausoleil le Ven 7 Sep 2007 - 21:19

LLBSV en preparation ou fausse alerte ?

Capausoleil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 866
Date d'inscription : 17/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La carte économique du monde changera radicalement

Message par Tagada Jones le Dim 9 Sep 2007 - 0:19

La carte économique du monde changera radicalement dans les 15 années à venir (experts russes)








La carte économique du monde changera radicalement dans les 10 à 15 années qui viennent en raison d'une croissance économique très intense des BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine), a déclaré vendredi dans une interview à RIA Novosti Rouben Vardanian, du groupe de sociétés Troika-Dialogue (Russie).

"Les BRIC, ainsi que le Pakistan et les pays d'Afrique jouent d'ores et déjà un grand rôle dans l'économie mondiale, et cela modifie effectivement la carte économique du monde", a souligné M. Vardanian, président du Conseil des directeurs de Troika-Dialogue.

Selon l'expert, la croissance des "nouveaux champions" permettra de percevoir des changements qualitatifs dans la situation de l'économie mondiale dans les 10 à 15 années à venir.

Comme l'a fait remarquer Rouben Vardanian, "ces compagnies sont déjà des acteurs suffisamment sérieux sur leurs marchés intérieurs". Qui plus est, les grandes dimensions des marchés intérieurs de ces pays permettent aux compagnies en question de concurrencer de grosses sociétés globales.

"Si auparavant le modèle était très simple: il y avait quelques acteurs globaux, alors que toutes les autres compagnies étaient si petites qu'elles ne pouvaient pas leur faire concurrence, à présent le marché en Chine, en Inde et même en Russie permet aux compagnies locales de devenir de plus en plus puissantes et de coopérer avec des acteurs globaux", estime l'homme d'affaires russe.

Cela dit, le président du Conseil des directeurs de Troika-Dialogue a fait remarquer que les "nouveaux champions", leaders des nouvelles compagnies en plein essor de cette région, étaient non seulement "plus dynamiques", mais en moyenne d'une dizaine d'années plus jeunes que leurs collègues des sociétés globales reconnues de l'Europe et des Etats-Unis.

Dans les années qui viennent, il serait sans doute intéressant d'observer l'évolution des "nouveaux champions", a supposé M. Vardanian. "Certains d'entre eux se ruineront à cause d'un développement trop rapide et risqué et ne pourront pas, par conséquent, s'adapter à de nouvelles conditions, d'autres seront achetés par des acteurs globaux et intégreront une plus grande compagnie et, enfin, quelques "nouveaux champions" deviendront eux-mêmes des acteurs globaux, a supposé l'expert.

De son côté, le président de la société de gestion Troika-Dialogue, Pavel Teploukhine, a estimé que le rôle des pays émergents dans l'économie mondiale consiste sans doute dans un avenir prévisible à "remplacer l'Amérique sur le plan de la consommation mondiale".

Et d'expliquer que dans les conditions où justement les Etats-Unis consomment un tiers de toute la production mondiale, si l'Amérique cesse de consommer ou se met tout simplement à consommer moins, toute l'économie mondiale "se tassera".

Reste seulement à savoir quel pays notamment prendra la place des Etats-Unis, a poursuivi l'expert. "L'Inde? La Chine? Le Brésil ou la Russie? Qui devra assumer le rôle du consommateur sans lequel le développement ultérieur est impossible", a dit M. Teploukhine. Selon lui, la situation économique peut changer de façon radicale et très vite.

Plus de 1.700 représentants de 90 pays du monde sont arrivés dans la ville chinoise de Dalian pour participer à la Première rencontre des "Nouveaux champions" qui se déroule sous l'égide du Forum économique mondial (WEF). Tout au long des trois jours de cette rencontre annuelle, ses participants, tant de nouvelles compagnies en plein essor que des sociétés globales reconnues, échangent leur expérience et discutent des problèmes d'actualité relatifs au développement de l'économie mondiale, à la protection de l'environnement et au développement harmonieux de la société dans le contexte de la mondialisation en cours.





Samedi 08 Septembre 2007

RIA-Novosti

Tagada Jones
Membre

Masculin Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 23/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Tagada Jones le Dim 9 Sep 2007 - 0:44

La BCE et la Fed jettent de l'essence sur le feu



Hier, la Banque Centrale Européenne (BCE) et la Réserve Fédérale américaine (Fed) ont injecté près de 100 milliards de dollars dans le système bancaire au bord de la rupture. Depuis la crise ouverte du mois d'août, les banques privées n'ont eut de cesse de recourir aux largesses des autorité monétaires afin d'apaiser leur besoin de liquidités, sans quoi les acteurs financiers seraient déjà mort de soif.

Jeudi, la BCE a encore pompé 42 milliards d'euros sur le marché monétaire pour « apaiser les tensions » comme le dit Reuters. Depuis le 9 août, La BCE a prêté en urgence près de 300 milliards d'euros. N'ayant d'autre choix face à la spirale dans laquelle sont prises les grandes banques britanniques, et notamment la Barclay's, même la Banque d'Angleterre s'est résolu à injecter de l'argent dés la semaine prochaine. D'après l'AFP, elle pourrait financer 26 milliards d'euros de prêts au réseau bancaire. De son côté, la Fed à injecté 31,25 milliards de dollars, sa plus grosse injection depuis le 10 août.

Si ces injections s'arrêtent, les marchés s'ecrouleront, et si ces injections continuent, sans pour autant pouvoir empêcher au final la chute des marchés, l'inflation actuelle deviendra hyperinflation. Dans la zone euro, la masse monétaire « M3 » s'est accru en juillet à un rythme annuel supérieur aux mois précédent, à +11,7 %.




Samedi 08 Septembre 2007

Solidarité et Progrès

Tagada Jones
Membre

Masculin Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 23/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Rammstein le Dim 9 Sep 2007 - 15:01

C'est confirmé par moi-même : les économies mondiales partent en sucette façon crise de 29.

Rammstein

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Andros le Dim 9 Sep 2007 - 15:16

Oui mon auto-confirmation rejoint celle de Rammstein.

En fait j'ai vécu l'éclatement de la bulle Internet, car je travaillais
dans ce secteur à l'époque, puis j'ai été au chômage de ce fait.

En fait, en voyant la cécité incroyable des décideurs chez mes
différents employeurs, j'ai pris peur. C'était le facteur décisif pour
moi de me jeter à l'eau : quitter le monde de la finance et devenir
prof.

Cette crise économique, je la redoutais depuis lors. Le fait qu'elle se
soit matérialisé me confirme que j'ai pris les mauvaises décisions. En
fait, courant 2003 et courant 2005 j'ai eu quelques frayeurs, mais à
force, comme rien ne se passait, je finissais par douter de mes
décisions.

Bon l'événement que j'avais le plus anticipé s'est donc mis en route, et du coup j'ai bien fait de me préparer.

J'ai parlé cette semaine avec un certain nombre de personnes autour de
moi : personne ne se doute encore de l'ampleur de la crise.

Ce qui nous donne, à vue de nez, deux mois d'avance sur les autres, je
table sur une dégradation continue jusqu'en Octobre-Novembre et
une prise de conscience croissante en parallèle, qui explosera (en
panique) fin Novembre. C'est complètement pifométrique, je tiens à le
souligner.

En passant, les injections massives de liquidités dans le système
créent de l'inflation, ce qui va être très rock& roll au point de
vue économique (syndrôme de l'argent qui vaut rien).

Par contre, je me demande si la crise est assez puissante pour créer
une situation argentine : les banques ferment leurs portes (et leur
site web, et la carte bleue), comme résultat de leurs placements
pourris, du blocage du système (et de l'effondrement de leur valeur
boursière !).

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Jeff le Dim 9 Sep 2007 - 15:50

Excusez moi mais là l'économie c'est bien trop abstrait pour que je puisse saisir de quoi il retourne, j'essaie désespérément de comprendre se fil mais inflation, "bulle" et toutes des choses comme sa, sa m'est totalement inconnu et je m'y retrouve pas.

en gros il va y avoir une crise, ok, sa va affecter le système et nous toucher, ok, mais se que je ne comprend pas c'est pourquoi on doit virer nos dettes?
En ce qui concerne l'or je comprend que c'est une valeur sûre. Sa sous entend donc que les roros ne vaudront plus rien? Si c'est le cas tout le monde est dans le même bateau alors pourquoi vouloir de l'or? pour un après crise si celle-ci n'est pas permanente?

help lol

Jeff
Membre

Masculin Nombre de messages : 112
Age : 27
Localisation : Belgique - Charleroi
Date d'inscription : 23/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par splotch le Dim 9 Sep 2007 - 15:53

Ce qui nous donne, à vue de nez, deux mois d'avance sur les autres, je table sur une dégradation continue jusqu'en Octobre-Novembre et une prise de conscience croissante en parallèle, qui explosera (en panique) fin Novembre. C'est complètement pifométrique, je tiens à le souligner.

On n'a pas la même boule de cristal. La mienne l'annonce un peu plus tard, dans trois ans environ. Parce qu'il y a une grosse inertie du système et encore des réserves (d'or, de liquidités...) à injecter par les banques centrales pour absorber cette crise conjoncturelle, en espérant que celle-ci passera comme les autres.

Le problème c'est que le cycle croissance-ralentissement, s'accélère. Il y avait vingt ans entre cycles pendant les Trente Glorieuses, dix ans pendant les 80's & 90's (73, 84, 93). On passe à six ans depuis le 11-Septembre. La prochaine viendra dans quelques années seulement mais en plus d'être du yoyo habituel, primo, les effets de la précédentes seront encore sensibles pour les secteurs à effet différé, secondo, elle commencera à collisionner avec des fondamentaux bien plus graves (peak-oil, démographie vieillissante, transfert du centre de gravité économique vers d'autres cieux). Il y a un moment où ça ne passera plus.

Par mon âge et ma fonction, j'estime que je suis dans le dernier cycle haussier pendant 18 mois. Et que j'ai intérêt à en profiter un max puis me recycler vers autre chose pour la prochaine décennie.

splotch
Membre

Masculin Nombre de messages : 381
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Andros le Dim 9 Sep 2007 - 16:08

Bon Splotch, tu vois les choses comme tu veux, après tout c'est
l'avenir, pour l'instant personne n'a raison, et après tout on est
aussi le propre responsable de ses anticipations.



Pour ma part je suis dans une logique "chat échaudé craint l'eau
froide". Pendant deux ans, j'ai vécu dans le complet délire de la Bulle
Internet (quelle drôle d'époque c'était quand même...) et tout le monde
se disait "bah un jour ca va planter" et quelque part en été 2000 plus
personne n'embauchait, et soudain les mauvaises nouvelles se sont
succédées à gauche à droite. Je voyais les bons vivants se transformer
en traîtres, rire de Schadenfreude (plaisir de voir les autres dans
l'embarras, un truc très allemand tiens), et les gars auparavants
fringués comme des oiseaux de paradis devenir des gens effacés,
s'excusant tout le temps et te regardant avec envie (et te demandant
toujours un bon plan boulot, et si t'en avais pas il fallait en
inventer un...). C'était pas un krach, c'était un truc plus lent, plus
malsain.



Bon je sais ca fait un peu "vieux pirate" ce genre de discours, mais
bon voilà, moi les situations de ce genre maintenant je prends le gilet
de sauvetage jaune de dessous le siège et je le mets.



Un mec dans la salle de marché me disait qu'il existait une pléthore de
méthodes et de procédures pour le "business as usual", et rien quand il
n'est plus "as usual", ce qui est fort logique au demeurant. Les
traders et autres décideurs (au contraire du broker, qui est un
standardiste) se croient hyper forts, mais en fait ils ne sont bons que
dans un cadre où tous les paramètres sont très précisément ajustés. Ils
sont capables d'improvisation et de talent à leur petite échelle, un
peu comme un capitaine est bon quand son bateau fonctionne et que le
radar marche.



Maintenant, même si bateau est bon et le radar marche, s'il y a une
grande vague de fond, il peut rien y faire, et ensuite plus la vague
approche moins les commandes répondent, et le radar se met à dire
n'importe quoi, et là c'est la panique.



Donc bon en ce qui me concerne je prédis la grosse cata. En fait, pas
1929, mais 1931 : un truc plus lent, mais infiniment plus destructeur.

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Mariner le Dim 9 Sep 2007 - 16:23

pfff Rolling Eyes c'est décidé! je boycotte ce fils!

Quel intérêt d'annoncer la fin du monde tel des prophètes?

A mon sens, il est inutile d'avancer des dates et de prédir le déclin des marchés financiers!

________________________________________________________
En survie, il est parfois plus rentable de choisir une solution simplement « assez correcte » plutôt que de rechercher en y consacrant beaucoup d'énergie et de temps la meilleure solution.

Mariner
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 483
Date d'inscription : 17/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Andros le Dim 9 Sep 2007 - 16:23

Jeff a écrit:Excusez moi mais là l'économie c'est bien trop abstrait
pour que je puisse saisir de quoi il retourne, j'essaie désespérément
de comprendre se fil mais inflation, "bulle" et toutes des choses comme
sa, sa m'est totalement inconnu et je m'y retrouve pas.

en gros
il va y avoir une crise, ok, sa va affecter le système et nous toucher,
ok, mais se que je ne comprend pas c'est pourquoi on doit virer nos
dettes?
En ce qui concerne l'or je comprend que c'est une valeur
sûre. Sa sous entend donc que les roros ne vaudront plus rien? Si c'est
le cas tout le monde est dans le même bateau alors pourquoi vouloir de
l'or? pour un après crise si celle-ci n'est pas permanente?

help lol

Alors Jeff, tout d'abord je peux te rassurer, tout ce que j'ai appris
sur le sujet ne m'a pas aidé lorsqu'ils ont commencé à tricher (par
exemple en ne plubliant plus la quantité de dollars existant dans le
monde, la masse M3)

Sinon pour tout comprendre il faut passer plusieurs mois dans une école
de commerce, option finance de marché. Ceux qui te disent qu'on peut le
comprendre sans cela ne se rendent pas vraiment compte, c'est un peu
comme le gars qui lit le journal du front et qui dit "c'est simple,
pour gagner il y a qu'à..."

Je sais que ca fait élitiste de dire cela, mais bon la macroéconomie
c'est pas simple. Il existe cependant des articles où on explique plus
ou moins simplement les choses, mais là aussi on tombe dans la
sur-simplification.

Beaucoup de gens sautent comme des cabris en disant "l'or ! l'or ! l'or
!" mais bon d'une part ca n'est utile que si tu as de l'argent de côté
(en trop) et d'autre part maintenant ca ne servira qu'à maintenir la
valeur de cet argent (si tu l'avais acheté en 2001 ca serait autre
chose), maintenant si tu spécules sur ce pouvoir d'achat maintenu alors
que les autres crient famine, tu pourras faire plein de bonnes affaires.

A mon sens, maintenant il est trop tard pour suivre un cours de
macroéconomie et de finance de marché, et de toutes façons, on peut
mettre un point d'interrogation sur la plupart des variables, ce qui
explique pourquoi les gens qui sont payés pour savoir ne peuvent plus
savoir.

Il faut bien comprendre que les marchés financiers sont basés sur des
décisions humaines, et donc ne sont pas régulés au sens où on pourrait
anticiper. Ca revient à dire "alors Albert d'abord il vouloir faire ça,
seulement quand il verra que cela, alors il fera ceci. Enfin, il a 70%
de chances de le faire."

Les déclarations des responsables, si tu regardes ne serais-ce que ces
derniers mois, ne disent que "tout va bien, c'est une petite
correction, voilà maintenant la crise est purgée" etc. etc.

C'est leur boulot de dire ça.

Nous ici qui sommes de sacrés paranos ne les avons pas crus, et avec raison.

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Andros le Dim 9 Sep 2007 - 16:27

Mariner a écrit:pfff Rolling Eyes c'est décidé! je boycotte ce fils!

Quel intérêt d'annoncer la fin du monde tel des prophètes?

A mon sens, il est inutile d'avancer des dates et de prédir le déclin des marchés financiers!



Euh je sais pas... peut-être pour se préparer ?



je te comprends pas, pourquoi serait-il inutile de prédir le déclin des amrchés financiers ?

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par splotch le Dim 9 Sep 2007 - 16:30

@jeff
Un risque majeur est l'inflation. Pas du 3 ou 4%, mais du 10, 20, 30 ou 100% par an.
L'essence et l'électricité connaissent DEJA depuis quatre ou cinq ans une inflation annuelle de 10%. C'est pas du Nostradamus c'est un constat. Le reste va suivre et s'autoalimenter.
Ca veut dire que ton pouvoir d'achat va se réduire, parce que tu ne seras pas augmenté à la même vitesse ! Tu auras toujours un an de retard entre ta négo de salaire et l'évolution des prix.

Si tu as des dettes en prêt à taux fixe, c'est bon, tu y gagnes. Si c'est à taux variable mal cappé et en début de prêt, tu prends de plein fouet l'augmentation.

L'or est une valeur refuge qui suit l'inflation. Les placements mobiliers sont plus risqués (capital et rendement). Ils sont mieux que l'or quand l'économie marche, mais plongent plus fort avec la crise.

Exemple concret pour l'or. Tu as 300 € cash disponibles.
-Tu achètes 100 boites de petits pois à 1 euro que tu stockes
-Tu achètes un napoléon or à 100€ et tu le planques (il est en ce moment à 91 mais c'est pour la démo)
-Tu gardes un billet de 100€ sous ton matelas.
-Tu es payé 1000€ par mois = 1000 boites en pouvoir d'achat.

Dans cinq ans l'inflation de 10%/an a fait que ta boite de petits pois vaut 1,60 €.
-Tu as toujours tes 100 boites de petits pois (supposés encore mangeables) de valeur 160 €
-Ton napo vaut aussi 160€, moins la commission et taxe = 145€ (157€ en Belgique pas de taxe) = 90 boites de petits pois
-Ton billet de 100€ ne t'achètes que 62 boites.
-Tu es payé 1300 €/mois = 812 boites en pouvoir d'achat.

De plus l'or physique chez toi est à l'abri d'une "rupture de service des banques'. Euphémisme pour dire que la banque ne marche plus, ton compte est bloqué, l'Etat a interdit les retraits ou appliqué une dévaluation sauvage (Argentine 2001) Voir fil sur "le nerf de la guerre €"

splotch
Membre

Masculin Nombre de messages : 381
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par KrAvEuNn le Dim 9 Sep 2007 - 16:35

Jeff a écrit:

en gros il va y avoir une crise, ok, sa va affecter le système et nous toucher, ok, mais se que je ne comprend pas c'est pourquoi on doit virer nos dettes?

help lol

Bah ! quelqu'un de mieux au fait que moi te répondra plus clairement ; disons que pour moi, les dettes peuvent se transformer en véritable boulet (notemment les crédits), parce que ce qui est achetté à crédit ne t'appartient pas et que tu es saisissable à tout moment...bref, non seulement tu peux tout perdre, mais tu risque de devoir rembourser des interêts sur le long terme sur une valeur (prix d'achat) qui ne se dépriciera pas, alors que la valeur de ton achat (produit), elle, se dépreciera.

Juste mon grain de sel par rapport à la crise ; j'ai lu (impossible de retrouver le lien), le commentaire d'un économiste qui s'inquiétait (à raison) de l'augmentation du prix du pétrole et du manque de prise au sérieux de ses possibles conséquences sur le moyen terme.
En gros le type disait : les économistes ne s'inquiètent pas car ils ne constatent aucun effet immédiat sur l'économie (qui semble parfaitement accuser le coup), mais négligent l'inertie du phénomène. Pour lui, l'explosion du prix du barril ne peut pas avoir d'effet immédiat (à cause des stocks achetés avant l'augmentation et de leur écoulement à moyen terme à des prix inférieurs au présent)...pour lui, l'augmentation du baril était comme le bang d'un supersonic ; on voit d'abord l'avion (prix du baril) et on entend ensuite le bang (effets sur l'économie). Bref, si l'on en croit ce personnage, les effets seraient visibles 2 à 3 ans après l'inflation du baril...autant dire bientôt...voir maintenant.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Andros le Dim 9 Sep 2007 - 16:43

Ouais et puisque je suis lancé, je continue, d'abord !

Le problème, c'est d'anticiper ce qui va se passer autour de soi, au final.

La crise financière ne devrait pas me toucher directement, ce n'est pas
à cause de ça que je finirais sous un pont (enfin je touche du bois).
Il y en aura pleins d'autres, et des pires, avant moi, comme le gars
qui a tout acheté à crédit, la maison dans le lotissement, le 4x4, les
vacances à Djerba, et dont on va bientôt tout saisir.

Certes j'ai des dettes, mais rien d'horrible, et bon en tant que fonctionnaire ca devrait encore aller un peu.

Par contre, j'ai mis plus de quatre ans à accumuler ce que j'ai
maintenant, en y mettant tout mon revenu disponible (et donc même en
contractant des dettes de "consommation").

Les gars qui veulent se préparer à la dernière minute, je leur souhaite
bien du courage, d'autant plus qu'une bonne partie de mes sous a été
dépensée en vain, car j'ai fait aussi des erreurs, j'ai dû apprendre
des choses, j'ai agi sous le coup de la panique, des émotions, du Côté
Obscur.

J'avoue qu'il reste pleins de préparatifs que je désire encore acquérir
avant que le monde ne sombre dans le chaos et qu'apparaisse enfin celui
qu'on appela le Guerrier de la Route.

Mais bon, je n'en ferais rien je pense, et en un sens je me sens
relativement serein, en me disant que j'ai fait ce que j'ai pu depuis
2002 pour me préparer. Je peux survivre plusieurs mois par moi-même,
donc bon c'est pas comme si j'angoissais de ne pouvoir nourrir mes
enfants d'ici trois mois (en plus des gosses j'en ai pas, alors...)

Par contre tout autour de moi des gens vont être jetés à la rue (bon
pour certains ils retourneront chez leurs parents j'imagine, pour
passer la crise en jogging devant TF1), d'autres vont en effet ne plus
savoir comment nourrir leurs gosses d'ici trois mois, des gens vont me
reprocher d'être fonctionnaire et donc d'avoir un emploi stable (et un
revenu stable, surtout).


Je fais partie de ceux qui pensent que le système ne peut plus se
rétablir quelle que soit la crise qui le frappe, donc nous commençons
maintenant une dégradation longue et pénible, qui à mon sens nous
mènera très bas (genre la moitié de la popuilation analphabète dans 20
ans).

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum