[Crise économique] (1)

Page 2 sur 40 Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Rammstein le Jeu 5 Avr 2007 - 14:59

Au pire les Napoléons peuvent finir en collier pour Madame !

Rammstein

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Canis Lupus le Jeu 5 Avr 2007 - 15:30

Rammstein a écrit:2 sons de cloche : d'un côté on déconseille l'achat d'or, qui ne vaudra de toute facon plus rien après la crise, de l'autre on recommande l'achat de lingots, carrément !
Pourquoi donc l'or ne vaudrait plus rien après la crise ?? Le capitalisme peut encore survivre pendant 10 ou 20 ans avec les ressources naturelles. Il vaut mieux parler de "crash civilisationnel" pour décrire l'après-après-PO.

Je rechigne à acheter des napoléons car ils sont plus chers que la dernière fois :-(. Je crois que je vais larguer mon assurance-vie pour en acheter...

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Petrus16 le Jeu 5 Avr 2007 - 15:33

Rammstein a écrit:Au pire les Napoléons peuvent finir en collier pour Madame !

Rammstein

Enfin un élément de survie où elle ne peut pas gueuler montrer son désaccord Laughing

Petrus16

Petrus16
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 1640
Age : 44
Date d'inscription : 14/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Jep le Jeu 5 Avr 2007 - 15:48

Pour ma part, je crois que la valeur la plus sûre, en cas de crise majeure, reste la terre et les outils nécessaires à produire de la nourriture.

________________________________________________________
Jep. En 1950, nous pensions pouvoir faire reverdir les déserts.
En 2050, nous aurons réussi à désertifier la Terre entière.

Jep
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 376
Localisation : Canada P.Q.
Emploi : retraité
Date d'inscription : 13/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mokotakan.com/francais/bienvenue.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Rammstein le Jeu 5 Avr 2007 - 15:51

Sauf si tu dois quitter définitivement ton domicile et ta terre !

Rammstein

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par geispe le Jeu 5 Avr 2007 - 16:40

je ne vois pas tellement de raisons de devoir quitter domicile et terre ? sauf s'il n'y a plus d'eau potable au robinet et qu'il n'y en a pas ailleurs...
les "envahisseurs" j'ai du mal en cherchant leurs motivations...
mais là il faudrait passer en revue en détail, les scénarios possibles...

par contre
<<<Pour ma part, je crois que la valeur la plus sûre, en cas de crise majeure, reste la terre et les outils nécessaires à produire de la nourriture.>>>

çà dépend du type de crise. Telle que je la prévois par exemple il va y avoir un chaos ou la propriété privée ne signifie plus rien... et il n'est donc pas nécessaire de s'inquiéter si on ne possède rien, ou de trop sacrifier pour investir dans du terrain s'il faut se ruiner pour çà - sauf si çà permet de s'exercer entretemps et en avance, et pour cela il ne faut pas des masses de surfaces.

________________________________________________________
http://rythmescycleshumains.blogspot.com/
http://monotarcie.blogspot.com/

geispe
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 642
Age : 69
Localisation : alsace
Emploi : retraité
Date d'inscription : 07/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Rammstein le Jeu 5 Avr 2007 - 16:48

Des raisons d'abandonner son domicile ?
- pollution,
- catastrophe naturelle (séisme, ouragan...),
- catastrophe industrielle (NBC),
- épidémie,
- guerre...

Le 21e siècle va être celui des réfugiés écologiques ! Autant évacuer les poches pleines de pépètes !

Rammstein

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Canis Lupus le Lun 16 Avr 2007 - 14:22

A l'heure où j'écris ce message, tous les indices sont au vert (augmentation) sur Boursorama, le CAC 40 s'offre une nouvelle santé, le dollar est faible (donc l'or monte). Ca ne présage rien de bon à mon avis.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Rammstein le Lun 16 Avr 2007 - 15:20

Sur un autre forum je lis des appels à stocker bouffe, cash et essence en prévision des émeutes monstres qui suivront le 1er tour de la présidentiel avec un face-à-face Sarko - Le Pen...

Le mois de mai s'annonce très Rock'n roll en France !

En Allemagne, on se prépare à la fête et on attend impatiemment l'arrivée de la bière de printemps. Autres cieux, autres préoccupations...

Rammstein

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par transhuman le Lun 16 Avr 2007 - 15:42

SVP, Quel autre forum ?

________________________________________________________
"J'arrêterais de faire de la politique le jour où ceux qui font de la politique arrêteront de faire les guignols....."
Coluche

P'tain dire que c'etait il y a 30 ans et que rien n'a changé en mieux depuis ....

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Canis Lupus le Lun 16 Avr 2007 - 15:45

Rammstein a écrit:Sur un autre forum je lis des appels à stocker bouffe, cash et essence en prévision des émeutes monstres qui suivront le 1er tour de la présidentiel avec un face-à-face Sarko - Le Pen...
Un peu, mon n'veu qu'ça va être le bazar ! Je suis très préoccupé par ce scénario et je prédis Grand Malheur à Petit Homme Blanc Monté sur Talons S'il Est Elu Laughing J'ai augmenté mon stock de nourriture dernièrement. En fait, je ne crois pas qu'il y est des émeutes à proprement parler mais plutôt des manifestations. Les émeutes, c'est pour le plat de résistance, pas pour l'entrée !

Même question quels forums ?

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Rammstein le Lun 16 Avr 2007 - 16:11

Vu dans les réactions à un article de Libération (www.liberation.fr) et là : forum politique actualité

Il y a pas mal de censure et de haking en ce moment, il se peut que le message ait disparu. Mais il avait attiré mon attention la semaine dernière. J'ai évité de mettre le lien ici pour ne pas polluer le forum avec des considérations bassement politiques...

Rammstein

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Petrus16 le Mar 17 Avr 2007 - 23:28

Au secours Sarko - Le Pen!
Vite votons Ségolène dès le 1er tour :evil:
ça sent l'intox non? Quel journal déjà?....

Petrus16

Petrus16
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 1640
Age : 44
Date d'inscription : 14/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par KrAvEuNn le Mer 9 Mai 2007 - 17:40

Point sur l'économie US - début mai
Les dernières données sur l'économie US continuent pour le moment à suivre les prévisions du blog.

- La croissance du PIB US a fortement chuté au 1er trimestre, à 1,3%. Visiblement le retournement sur l'immobilier commence à saper sérieusement les fondements du cycle de reprise entamé en 2003.

La croissance s'était toujours tenue entre 2 et 4% en moyenne depuis 2003...1,3% est donc un chiffre très faible.

- Les ventes de logements neufs et anciens continuent de se tasser : il s'est vendu 23% de logements en moins en mars 2007 qu'en mars 2006, et les stocks de biens à vendre ont gonflé de 27% en terme de délai (7,8 mois de stocks) lien

- Le nombre de logements vacants est à un niveau sans précédent depuis 12 ans (au moins) : lien, à 2,8% contre une moyenne historique de 1,5%.

- Les saisies immobilières poursuivent sur leur tendance de mars : en avril 2007, elles ont plus que doublé sur un an, comme en mars 2007. source : bloomberg
http://tropicalbear.over-blog.com/article-10333359.html

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Andros le Mer 9 Mai 2007 - 21:00

J'aime bien ce site, tropicalbear. Pas mal de choses sont sensées.

Il ne souscrit pas à la thèse du Peak Oil. M'est avis que la crise économique qu'il nous dépeint doit être de magnitude bien plus grande (et cachera peut-être aussi la fin d'un certain âge du pétrole).

Bon ben moi je vais m'employer à réduire mon endettement (qui n'est pas mahousse mais chiant quand même) d'ici un an.

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Andros le Sam 12 Mai 2007 - 16:42

Une page internet (en anglais) sur une récession déclenchée par le renchérissement du pétrole : http://www.naturalhub.com/slweb/fading_of_the_oil_economy_recession_overview.htm

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par KrAvEuNn le Mer 16 Mai 2007 - 15:48

Mercredi 16 mai 2007
Ultralibéralisme...ou ultraétatisme. Qui est le coupable ?
La situation actuelle, décrite dans ce blog est caractérisée par une bulle financière généralisée, une croissance anarchique de la dette, une spéculation excessive sur les marchés monétaires, boursiers et immobiliers, et une absence d’évaluation correcte du risque par les opérateurs économiques. Ce château de cartes étant selon mon analyse sur le point d’imploser, on peut se poser la question du « coupable » à l'origine de cette situation.

Il y a deux grandes réponses à cette question :

1) La psychologie des foules.

Instinct grégaire et comportement irrationnel

Les acteurs économiques, même les plus instruits et les plus experts, n’agissent pas de façon rationnelle.
De nombreuses expérimentations le montrent, on pourra en trouver un aperçu dans cet article :
http://interstices.info/display.jsp?id=c_19183 ainsi que dans le numéro de juillet 2006 de la revue « Pour la Science » qui contient un excellent article sur les marchés artificiels.

Les opérateurs vont dans certaines situations spéculer et s’échanger des actifs très au dessus de leur valeur fondamentale. Même si cet actif est très simplifié à l’extrême dans le cadre d’une expérience artificielle, et que son évaluation ne pose aucun problème (voir l’article d’intestices).

Les bulles spéculatives sont donc au départ des phénomènes normaux, liés à la nature « grégaire » du cerveau humain : dans les périodes préhistoriques, le comportement grégaire était un avantage évolutif, vu qu’il favorisait le regroupement en tribus et la cohésion de celles-ci.
Appliqué à l’époque moderne, ce comportement favorise des mouvements de foule à l’achat ou à la vente selon les situations, avec des bulles spéculatives ou des phases de panique.

Perception du risque

Cette perception du risque varie dans les sociétés, en fonction de l’histoire présente dans la mémoire des individus qui la composent :
Après la guerre et jusqu’à la fin des années 60, la conscience du risque restait très présente : les générations au pouvoir avaient toutes en tête la crise des années 30 et la guerre mondiale. Leur attitude était donc très prudente, et cette période n’a pas donné naissance à des bulles de crédit ou des vagues de spéculation importante.

A partir de la fin des années 60, les premiers « craquements » sont intervenus au sein des jeunes générations : mouvement hippie, mai 68 en France, mouvement punk.
La croissance se poursuivant globalement (malgré des récessions légères et courtes associées aux chocs pétroliers), la peur du risque s’est progressivement affaiblie, et les jeunes générations à l’origine des mouvements contestataires des années 60-70 sont arrivées au pouvoir.
La psychologie des foules a continué à évoluer au cours des années 80-90, et les décennies de croissance ont conduit progressivement les foules à développer un « sentiment d’invulnérabilité » : Puisque la croissance dure depuis 40, 50 ou 60 ans…c’est qu’elle va durer tout le temps, et qu'on peut donc s'endetter sans risque !
C’est ce sentiment d’invulnérabilité qui est le carburant de base de toutes les bulles spéculatives que nous connaissons en ce moment, plus qu’un régime politique particulier.
La bulle immobilière et la bulle de crédit n’ont d'ailleurs pas de frontières et se développent aujourd'hui au même moment dans des contextes économiques et culturels aussi différents que les sociétés françaises, américaines, japonaises.

2) le rôle de l’état

On trouve sur le net, dans la presse et parmi de nombreux dirigeants politiques une opinion très majoritaire qui voudrait que ce soit « l’ultralibéralisme » donc l’insuffisance de l’Etat qui soit responsable de la situation actuelle.

La réalité va surprendre beaucoup de lecteurs, mais les faits sont là :
Dans tous les grands pays industrialisés : France, USA, Canada et autres, la part de l’Etat dans l’économie n’a jamais été aussi grande que maintenant.
Cela fait près d’un siècle que cette part augmente sans cesse comme le montrent ces études :

Sur l'ensemble des pays occidentaux : l'article de Pierre Lemieux

ou le livre des économistes Vito Tanzi et Ludger Schuknecht

Au canada : part de l'état qui est passée de 28% en 1960 à plus de 50% à la fin des années 90.

Aux USA : part du secteur public passée de 22% après guerre à 44% aujourd'hui

En France (graphique réalisé à partir de l'article de Pierre Lemieux)




Quand certains tenants de la gauche altermondialiste invoquent le « paradis perdu des années 50-60 » ou le programme du « conseil national de la résistance »…ils font en réalité référence sans le savoir à une société bien plus libérale et bien moins étatiste qu’aujourd’hui. La part de l’état dans le PIB était à 34,6% en 1960…et à 55% en 1996 !

La vérité est que la bulle financière actuelle n’a pas été aggravée par un « ultralibéralisme » qui n’existe nulle part dans le monde…mais bien par un « ultraétatisme » sans précédent dans l’histoire.

Aux Etats-Unis par exemple :
- Le choix de « fuite en avant » et de stimulation artificielle de la consommation par un déficit public égal à 6% du PIB n’est possible que parce que l’état contrôle une part importante de l’économie.
- Le développement massif du crédit hypothécaire a été largement favorisé par les organismes parapublics Fannie Mae et Freddie Mac…les dates de création de ces organismes (1968-1970) sont d’ailleurs emblématiques du changement de psychologie des foules intervenu à cette époque !

- La bulle de liquidités qui a inondé les marchés boursiers et immobiliers depuis 2002 a été largement favorisée par la politique de taux bas organisés par les pouvoirs publics américains.

En France, on trouve également une large panoplie d’interventions de l’état (prestations sociales, lois type Robien incitant à devenir propriétaires) visant à augmenter la consommation.

Curieusement, et contrairement à ce que les partisans du "toujours plus d'état" avancent, le rôle des états et des pouvoirs publics au cours des dernières décennies a été de faire sauter tous les freins possibles limitant la croissance de la dette, et de faciliter au maximum l'endettement !

En conclusion :


- La bulle financière actuelle n’a pas été provoquée par l’étatisme ou le libéralisme. C’est à la base un phénomène inévitable des cycles économiques (Kondratieff), lié à la psychologie des foules, qui s’est déjà produit dans le passé et se reproduira à l’avenir.

- Par contre l’action des états (dont la part a fortement augmenté dans les économies occidentales) a amplifié considérablement la bulle actuelle. Par une politique délibérée de fuite en avant et d’incitation au crédit.

Il est très probable qu’au cours de la crise à venir (qui sera de grande ampleur), cette accumulation d’étatisme qui s’est construite depuis 50 ans vole en éclats. Parce que les états n’auront plus les moyens de maintenir leur train de vie au niveau actuel.
Lien

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Rammstein le Mer 16 Mai 2007 - 15:58

Bon article, très synthétique !

Merci Kraveunn !

Rammstein

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Andros le Lun 28 Mai 2007 - 19:10

Tiens un lien vers un forum. C'est assez technique mais c'est utile je trouve pour suivre la micro-actualité.

http://gentils-boursiers.forumactif.com/index.htm

Le truc c'est que si on a un événement soudain, comme le corralito argentin, chaque heure compte.

Le 11 septembre 2001, les grands sites d'information étaient inaccessibles car saturés, j'ai réussi à voir ce qui se passait grâce aux petits sites.

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Andros le Lun 28 Mai 2007 - 19:24

Bull = taureau (cornes pointant vers le haut) ce sont ceux qui pensent que les cours vont monter.

Bear = ours (tête pointée vers le bas) sont ceux qui pensent que le marché est baissier.

A voir aussi (en anglais) le site "Bull Not Bull" (plutôt baissier )

Tiens un article que je viens d'y lire sur la "guerre globale des classes" (dans laquelle notre Sarkozy national ne détonnerait pas...)

http://www.bullnotbull.com/archive/global-class-war.html

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Capausoleil le Mer 30 Mai 2007 - 21:54

Eurotunnel a fait +100% hier et de nouveau +100% haujourd'hui cheers
Suite à l'OPE (Offre Publique d'Echange) reussie !
Celui qui en a acheté juste avant à multiplié son capital par 4 content
Zut....J'en ai pas pris wall

Capausoleil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 866
Date d'inscription : 17/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Rammstein le Jeu 31 Mai 2007 - 13:17

Désolé de te décevoir, Capausoleil, mais les transactions sur le titre Eurotunnel sortant du cadre de l'OPA sont bloquées jusqu'à fin juin 2007.

D'ici là le titre a encore le temps de se casser la figure !

Rammstein

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Capausoleil le Jeu 31 Mai 2007 - 13:34

Rammstein a écrit:Désolé de te décevoir, Capausoleil, mais les transactions sur le titre Eurotunnel sortant du cadre de l'OPA sont bloquées jusqu'à fin juin 2007.

Oui, oui....Rammstein, c'est pourquoi j'ai precisé que c'etait bien pour celui qui en avait acheté "avant"....
Mais je suis sur que c'etait pour voir si tout le monde suivait...N'est ce pas ? lol!

Capausoleil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 866
Date d'inscription : 17/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Crise économique] (1)

Message par Canis Lupus le Sam 16 Juin 2007 - 17:47

Très bon article ! C'est très bien expliqué.

Les emprunts émis pour financer les dernières acquisitions en LBO, celles du Minneapolis Star Tribune, de Linens’n Things et de Freescale, sont déjà revendus sur le marché avec une ristourne significative, après la publication par les entreprises débitrices de mauvais chiffres.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

En 2050 l'Europe sera t-elle encore une puissance économique

Message par KrAvEuNn le Mar 19 Juin 2007 - 21:32

En 2050 l'Europe sera t-elle encore une puissance économique ?

Il y a quelques semaines ont été publiés en ligne deux rapports, sans relations directes apparentes, mais qui éclairent, sous deux angles différents, les menaces et les défis sans précédent dans son histoire auxquels va devoir faire face notre continent européen au cours de ce siècle.

Le premier de ces rapports a été publié par la Société Générale. Il s’agit d’une une étude sur l’avenir de la démographie mondiale et ses répercussions économiques qui va à l’encontre de bien des idées reçues et mérite d’être analysée et commentée. Selon cette étude, la forte croissance démographique dans le monde et particulièrement en Asie au cours des prochaines décennies devrait entraîner un déplacement considérable des richesses des pays développés vers les pays émergents et un appauvrissement de l’Europe.

La Terre devrait compter 9 milliards d’individus d’ici 2050 contre 6 aujourd’hui, soit une croissance de 50 %, tirée par l’Asie et l’Afrique, tandis que la population des pays développés devrait plafonner à 1,26 milliard de personnes dès 2030, a indiqué Véronique Riches-Flores, chef économiste Europe de la Société Générale. En 2050, les plus de 60 ans seront 2 milliards et la proportion des inactifs par rapport aux actifs devrait passer de 11 % aujourd’hui à plus de 25 % en 2050 dans le monde, d’après l’étude. "Ce choc démographique va induire un déplacement des richesses spectaculaire", a commenté Véronique Riches-Flores lors d’une conférence de presse.

En premier lieu, le taux de dépendance, c’est-à-dire la proportion de seniors inactifs par rapport à la population d’âge actif (14-64 ans), restée quasiment inchangée au cours du demi siècle passé (durant lequel la population a gagné 150 % contre 50 % d’ici 2050), va doubler, passant de 11 % aujourd’hui à 25 % en 2050.

Au niveau mondial, la baisse du nombre d’actifs équivaudrait à une perte en termes de PIB par tête de 6,6 % au cours de la période 2005-2050, soit de 0,15 % par an, selon cette étude. Les pays émergents les plus dynamiques ne sont pas épargnés par ce vieillissement et la baisse de la population active. L’économiste précise que les économies en développement sont toutefois mieux parées que les autres pour affronter cette évolution grâce au potentiel de gains de productivité.

Avec le taux de fécondité le plus faible du monde, l’Europe devrait être la plus touchée, avec un manque à gagner estimé à 18 %, soit 0,35 % par an, suivie par l’Amérique du Nord (9,3 % soit 0,2 % par an). Tous les pays d’Europe occidentale se verraient menacés d’un appauvrissement, avec une baisse du revenu par tête allant de 9 à 23 % selon les cas.

Résultat : une forte redistribution du PIB mondial. Le poids de l’Asie gagnerait 8 points dans le PIB mondial, celui des Etats-Unis 4 points, celui de l’Afrique un point. Grand perdant de ces bouleversements, l’Europe, dont le poids se trouverait réduit de plus de 12 points.

Autre phénomène attendu, l’épargne reculerait avec le vieillissement de la population dans les pays développés (il n’y a qu’en France que l’épargne concerne avant tout les personnes âgées), alors que les pays en développement continueraient de remplir leur bas de laine. Enfin, conséquence du vieillissement et d’une insuffisante maîtrise des dépenses publiques, le ratio dette/PIB pourrait être multiplié par cinq dans l’Union européenne des 25 d’ici deux décennies à peine. En se fondant sur la théorie du cycle de vie, qui suggère qu’un individu épargne pendant sa vie active puis consomme son épargne lors de sa retraite, cette étude prévoit en effet une "désépargne" marquée dans les pays industrialisés entre 2015 et 2030.

A l’inverse, dans les pays en développement, la tendance à épargner devrait se développer, d’où un déplacement massif des sources d’actifs à attendre à travers la planète.

A l’opposé de notre Europe vieillissante et en déclin démographique, les Etats-Unis bénéficient d’une immigration élevée (1 à 1,2 % de la population active depuis le début des années 1980) et d’une stabilisation de sa fécondité qui permettra de faire croître la population active en âge de travailler, c’est-à-dire entre 15 et 64 ans, à peu près au même rythme que les plus âgés.

De son côté, la France, championne européenne de la natalité, et la Suède, également sauvée par sa natalité et sa politique d’immigration, permettront de stabiliser la population en âge de travailler, bien qu’elle décline proportionnellement aux personnes âgées. En revanche, ce sont le Japon et l’Allemagne qui présentent les profils les plus inquiétants.

Selon cette étude, seule une série de mesures combinant une importante hausse de la productivité, un allongement de la durée du travail, une participation accrue de toutes les tranches de la société, une réforme des systèmes de retraite et une immigration très élargie pourrait contrebalancer le coût du vieillissement de la population.

A cet égard, l’étude souligne que la politique volontariste d’immigration des Etats-Unis a été d’une grande pertinence (la population américaine est passée en un siècle de 100 à 300 millions) et va permettre à la population active américaine, à l’opposé de la population active européenne, de continuer à croître d’ici à 2050. A cette date, les USA pèseront encore 31 % du PIB mondial, contre seulement 20 % pour l’Europe, 18 % pour la Chine, 8 % pour l’Inde et 5 % pour le Japon.

Cette évolution démographique inéluctable éclaire d’une lumière nouvelle le débat sur l’immigration qu’il va falloir aborder d’une manière globale et pragmatique, en se dégageant des discours idéologiques simplistes. Il faut en effet admettre qu’en l’Europe, il est trop tard pour se lancer dans une politique d’immigration comparable à celle que mènent les Etats-Unis depuis 25 ans, car les pays de l’Europe de l’Est aussi se trouvent concernés par le vieillissement et il n’y a donc plus de "réservoir" de main d’oeuvre possible. Rien qu’en France, pour stabiliser le taux de dépendance, c’est-à-dire le nombre de seniors rapporté aux actifs, il nous faudrait accueillir 32 millions d’immigrés d’ici à 2050, ce qui n’est évidemment pas possible.

En outre, l’étude de la Société Générale rappelle qu’en 2040, les quatre pays qu’on appelle désormais les BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) cumuleront, à eux seuls, 45 % de seniors de la planète. Ils auront donc besoin, eux aussi de bras pour faire tourner leurs économies.

Selon les termes implacables de cette équation démographique, l’Afrique restera donc, à l’horizon 2040, le seul continent susceptible de générer une émigration massive.

L’autre rapport, non moins alarmant et riche d’enseignement, a été publié par l’ONG Christian Aid et s’intitule "Marée humaine : la véritable crise migratoire ». Dans cette étude, l’organisation affirme que les pays développés, principaux responsables de la pollution à l’origine du réchauffement climatique, doivent prendre en charge l’aide aux populations les plus touchées. "Nous pensons que les migrations forcées sont la menace la plus grave qui se pose pour les populations pauvres des pays en développement", estime John Davison, un des principaux auteurs de ce rapport.

S’appuyant de manière rigoureuse sur les derniers travaux du GIEC, qui estime qu’en 2080, 3,2 milliards de personnes, soit un tiers de la population mondiale, manqueront d’eau et que 600 millions manqueront de nourriture, ce rapport prévoit qu’en l’absence de " mesures préventives fortes", le réchauffement climatique portera à un milliard, en 2050, le nombre de réfugiés. Selon cette étude, ces flux migratoires envenimeront certains conflits et en créeront de nouveaux dans les pays en développement. Ces "réfugiés climatiques chercheront évidemment à tout prix à quitter leurs pays d’origine pour se rendre dans les pays développés et notamment en Europe, ce qui provoquera des tensions économiques et politiques très fortes.

Cette double évolution démographique et migratoire mondiale, provoquée à la fois par le vieillissement accéléré de nos sociétés développées et le réchauffement climatique, va évidemment avoir des conséquences socio-économiques et géopolitiques majeures et il va falloir qu’en une génération, nos responsables politiques sachent penser l’avenir à long terme et ouvrent un grand débat démocratique sur les nouveaux modèles d’immigration mais aussi de coopération et de co-développement avec le Sud, qui peuvent le mieux servir les intérêts de notre pays, si nous voulons, d’une part, que notre pays et l’Europe conservent leur niveau de vie et demeurent des puissances économiques de niveau mondial au milieu de ce siècle et, d’autre part et de manière indissociable, que les pays pauvres ou en voie de développement puissent, avec notre aide, lutter efficacement contre le réchauffement climatique et s’engagent dans un développement économique durable et soucieux de l’environnement.

Face à de tels périls et à ces grandes évolutions économiques, démographiques et climatiques planétaires, il va falloir remettre à plat tous nos modèles, dogmes et schémas d’analyse et de pensée en matière d’immigration, de développement économique et de coopération avec les pays les plus démunis et comprendre que notre avenir, notre destin commun est lié et que nous avons intérêt à prévoir, gérer et organiser, au niveau mondial comme au niveau européen et national, ces flux migratoires massifs et durables qui seront inévitables, à l’horizon 2050.

Cette évolution des esprits sera sans doute très difficile c’est pourquoi nous devons dès à présent commencer à construire ensemble, en dehors de toutes références idéologiques du passé, un nouveau cadre et de nouveaux modèles qui permettent de penser, d’anticiper et de maîtriser, autant que faire se peut, cette évolution planétaire irrésistible qui ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire tourmentée de l’humanité.

Auteur
René TREGOUËT (www.tregouet.org)
LIEN

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 40 Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum