Articles sur le PO dans la presse et les médias

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Articles sur le PO dans la presse et les médias

Message par BigBird le Mar 9 Fév 2010 - 23:26

à propos de Transition, le concept de Résilience me semble intéressant, et en tout cas, une approche positive,
et dans la page Les 12 étapes d'un projet de transition, j'aime assez les points 10) et 11) :
10) Honorer les anciens

Les anciens peuvent nous transmettre leur expérience d’un monde avec moins de pétrole. Il ne s’agit pas d’idéaliser le passé ou de revenir en arrière (la réalité a changé depuis, il existe aussi des possibilités nouvelles), mais d’y puiser des idées et de l’optimisme, de constater que vivre avec moins d’énergie n’est pas forcément un mal en soi.

11) Laisser les choses suivre leur cours

La fonction de l’initiative est de catalyser et de faciliter l’émergence d’un monde dont nous ne savons encore rien, sous le signe d’une forte incertitude sur ce qui se passera réellement. Il ne s’agit pas de planifier et de s’enfermer dans un scénario trop précis que la réalité risquerait de démentir rapidement.
le catastrophisme racolleur n'est pas de mise ici. clind'oeil

il y a aussi dans le point 7 quelque chose qui peut faire penser à notre cher "FACTA Non Verba" Olduvien :
C’est une étape à atteindre assez rapidement afin de montrer que l’initiative n’est pas du bla bla et afin de faire de la pédagogie par l’exemple. S’appuyer sur des réalisations existantes est un plus.
C’est aussi un moyen de souder le groupe et d’entretenir la motivation, de communiquer et de faire parler de la transition.


ps: sympa ton dernier avatar Semper, c'est du Goldsworthy ?

BigBird
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1017
Date d'inscription : 09/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles sur le PO dans la presse et les médias

Message par Canis Lupus le Sam 13 Mar 2010 - 13:11

Australia Oil Output Lowest in 40 Years, Report Says

Australian oil production in 2009 declined to its lowest level in four decades and is expected to continue falling as fields age after a temporary increase over the next year, consultants EnergyQuest said.
...
Australia will probably become increasingly dependent on imports for transport fuels without significant oil discoveries or the development of alternatives, the Department of Resources and Energy said in a March 1 report. Oil imports will account for 75 percent of Australia’s consumption by 2030, up from 40 percent, the EnergyQuest report said, citing government data.
Il ne fait pas bon être "past-peak" dans ce monde de petrolivores.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles sur le PO dans la presse et les médias

Message par Canis Lupus le Mar 30 Mar 2010 - 21:25

Hier soir sur France3, Yann Arthus-Bertrand interviewait un Gabonais travaillant sur une plateforme pétrolière et c'est ainsi que j'ai appris que le Gabon est "past-peak" depuis 1997.
Washington considers a decline of world oil production as of 2011
The U.S. Department of Energy admits that “a chance exists that we may experience a decline” of world liquid fuels production between 2011 and 2015 “if the investment is not there”, according to an exclusive interview with Glen Sweetnam, main official expert on oil market in the Obama administration.

...

The DoE predicts that the decline of identified sources of supply will be steady and sharp : - 2 percent a year, from 87 million barrels per day (Mbpd) in 2011 to just 80 Mbpd in 2015. At that time, the world demand for oil and other liquid fuels should have climbed up to 90 Mbpd, according to the presentation document.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles sur le PO dans la presse et les médias

Message par Jocelyn le Mar 30 Mar 2010 - 21:53

Là c'est vraiment un tournant, car cette fois l'info ne vient pas d'une organisation militante, mais bien d'un gouvernement.
Qui plus est, ce n'est pas pour 2030, mais bien pour l'an prochain.

Jocelyn
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 754
Date d'inscription : 09/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles sur le PO dans la presse et les médias

Message par Canis Lupus le Mar 30 Mar 2010 - 22:34

Jocelyn a écrit:Là c'est vraiment un tournant, car cette fois l'info ne vient pas d'une organisation militante, mais bien d'un gouvernement.
Qui plus est, ce n'est pas pour 2030, mais bien pour l'an prochain.
Si tu regardes la présentation dont le lien apparaît dans l'article, il y a aussi des graphiques un peu utopistes, du genre si on prend toutes les ressources transformables en carburant (gaz naturel, charbon, sables bitumineux etc), on aurait une réserve de 9 000 milliards de barils, soit environ 9 fois plus que ce que l'on est supposé avoir en stock de pétrole.
De plus pour les graphiques pays par pays, le scénario de production est souvent croissant (USA ?! Russie ?! etc) donc on est loin du pic de production annoncé plus haut. En fait le bloggeur fait une mauvaise interprétation de la présentation. Le graphique principal qui pose question montre effectivement un pic de production mais le DoE montre quand même une courbe de production croissante grâce à des sources énergétiques "non identifiées" :rpt: . Disons qu'ils avouent sans le dire vraiment la véracité de la théorie du pic pétrolier.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles sur le PO dans la presse et les médias

Message par Jocelyn le Mar 30 Mar 2010 - 23:14

Oui, et j'étais mort de rire aussi devant le "Unidentified Projects", là c'est carrément du X-Files. Smile

Bon sérieusement, dans les gouvernements comme dans les entreprises, t'es pas crédible si ta présentation n'a pas une conclusion optimiste (même si elle est totalement délirante). Tout le monde est habitué à ça, et aura su lire entre les lignes. Au final je pense que le DoE est clair dans son message, et que le blogueur ne s'est pas trompé tant que ça, il dit ouvertement ce que le DoE dit entre les lignes.

Jocelyn
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 754
Date d'inscription : 09/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles sur le PO dans la presse et les médias

Message par Canis Lupus le Lun 5 Avr 2010 - 21:53

Petrobras envisions peak in 2010
Mr. Gabrielli, the CEO of Petrobras, gave a presentation in December 2009 in which he shows world oil capacity, including biofuels, peaking in 2010 due to oil capacity additions from new projects being unable to offset world oil decline rates.

Gabrielli states in his presentation that the world needs oil volumes the equivalent of one Saudi Arabia every two years to offset future world oil decline rates.
Le PDG de Petrobras entrevoie le pic pétrolier pour 2010, accrochez vos ceintures.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles sur le PO dans la presse et les médias

Message par Canis Lupus le Mar 13 Avr 2010 - 13:39

US military warns oil output may dip causing massive shortages by 2015
"By 2012, surplus oil production capacity could entirely disappear, and as early as 2015, the shortfall in output could reach nearly 10 million barrels per day," says the report, which has a foreword by a senior commander, General James N Mattis.

It adds: "While it is difficult to predict precisely what economic, political, and strategic effects such a shortfall might produce, it surely would reduce the prospects for growth in both the developing and developed worlds. Such an economic slowdown would exacerbate other unresolved tensions, push fragile and failing states further down the path toward collapse, and perhaps have serious economic impact on both China and India."
Question : est-ce que l'Armée américaine a un intérêt particulier à prédire un pic pétrolier imminent, comme pourraient l'avoir les businessman de l'or noir ?
Difficile à répondre, n'est-ce pas ?

Like I said, prepare for war !

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles sur le PO dans la presse et les médias

Message par Rammstein le Mar 27 Avr 2010 - 23:59

The Imminent Crash Of The Oil Supply: What Is Going To Happen And How It Came To Pass That We Weren’t Forewarned

Cet article s'appuie sur des documents officiels du ministère de l'énergie américain et du commandement des forces armées américaines. Le constat qui est fait est pour le moins alarmant, pour ne pas dire effrayant.

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles sur le PO dans la presse et les médias

Message par Canis Lupus le Jeu 20 Mai 2010 - 20:42

Transcript d'une interview du very famous Matthew Simmons : Peak Oil: The End
Jay: Okay. So, about that time, if I am correct about this, Saudis were producing about 10 million barrels of oil a day. I seem to recall you saying somewhere that they were projecting 50 million barrels day and then they cut it back to about 12, 12.5 million barrels a day. Have they been able to reach that level of production? Are the Saudis putting out anything like that now as far as you know?

Matt: Well, it depends on who you listen to. If you listen to the pronouncements from the Saudi Petroleum Ministry, they have the ability today to produce about 12.5 million barrels a day. If you listen to some of the insiders, they sound like they are struggling to stay close to 8.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles sur le PO dans la presse et les médias

Message par KrAvEuNn le Lun 27 Sep 2010 - 15:57

L'émission de France Inter "2000 ans d'histoire" (radio) vient de diffuser un doc sur l'histoire du pétrole l'émission d'aujourd'hui. demain L'Histoire du pétrole, 2ème partie avec Eric Laurent.
Les pétroliers sont les nouveaux seigneurs du monde ! Cinq minutes d'analyses géopolitiques et stratégiques par E.Laurent - VIDEO 5 minutes (soir 3).
Dossier "la face cachée du pétrole" Via ARTE - film documentaire : "la face cachée du pétrole" (visible sur le site d'ARTE durant 7 jours).

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

plusieurs analyses sur la future évolution du prix du brut

Message par 10000 etres le Lun 28 Nov 2011 - 7:11

Dans le dossier "la hausse des prix du brut est une tendance lourde" du site "investir.fr" on a une analyse de plusieurs "experts". Je met des guillemets car je ne connais pas leur référence :-)


Pierre Terzian. La hausse des prix est une tendance lourde. La raison principale est que le pétrole
est de plus en plus cher à trouver et à produire et que des forces
agissent pour soutenir son prix.
Spoiler:
Les accidents de parcours (des
embellies ou des effondrements des cours) existent depuis toujours et
s’expliquent notamment parce que les cycles de l’offre et de la demande
sont très différents. Lorsque ces deux cycles se rencontrent, soit le
prix du baril augmente fortement, soit il chute.
La seule variable d’ajustement se trouve au Moyen-Orient.
Spoiler:
C’est
l’Arabie saoudite qui est seule capable de produire de 3 à 3,5 millions
de barils par jour en plus. Mais cette capacité coûte très cher, car à
25.000 $ pour développer un baril par jour de plus, cela représente des
sommes énormes qui sont investies et gelées. Elles permettent néanmoins
d’éviter de trop gros dérapages des prix en cas de problème.

Une autre explication réside, selon moi, dans le fait que les grands
producteurs sont devenus beaucoup plus actifs sur les marchés à terme,
car ils ont besoin de visibilité sur les prix pour leurs budgets et
leurs investissements à long terme.

Marc Choussat. A long terme, le prix du baril devrait, selon moi, rester relativement élevé, porté, au niveau de l’offre de pétrole,
par le renouvellement nécessaire et coûteux des réserves actuellement
en production, dont les taux d’épuisement vont croissants. Et au niveau
de la demande, par la forte augmentation de la consommation, notamment
dans les pays en développement.
Spoiler:

Comme souvent, les prévisions à court terme sont plus difficiles à
faire. Aujourd’hui, malgré le ralentissement de l’économie mondiale et
la crise financière, les marchés de Technip
restent bien orientés. Le principal risque identifié concerne de futurs
projets nécessitant d’importants besoins de financements par les
banques et qui pourraient être retardés, mais ce risque touche
aujourd’hui peu de projets.


Nathalie Alazard. Les dernières estimations de demande de l’AIE devraient sans doute être révisées à la baisse.

Un retour du prix du baril au-dessous de la zone des 80-90 € semble
aujourd’hui peu probable. Certes, il peut y avoir une détente sur les
prix, par exemple avec la reprise de la production en Libye, qui semble plus rapide que prévu. Toutefois, je ne pense pas que l’Opep laissera les prix du pétrole descendre très bas.

Le « printemps arabe » a accentué la nécessité, pour ces
gouvernements, de mettre en place des mesures sociales coûteuses. Ainsi,
les pays de l’Opep n’accepteront jamais une érosion de leurs recettes
budgétaires.
Spoiler:

Enfin, à l’heure actuelle, le niveau des investissements réalisés
dans le domaine de l’exploration-production (540 milliards de dollars
dans le monde entier) ne plaide pas en faveur d’une baisse structurelle
des cours du brut. Par ailleurs, on constate parmi les majors, une
prépondérance des investissements dans les pétroles techniques (non
conventionnels et offshore profond).


Jean-François Hénin.
Je suis surpris par le niveau actuel des cours du brut, qui semble
élevé dans le contexte économique actuel. Pourtant, il y a des pressions
politiques, notamment des Etats-Unis, pour que les cours redescendent
vers les 80 $ le baril, afin de faciliter la relance économique
mondiale. En Europe, aux Etats-Unis et même en Chine,
les populations souhaiteraient que les prix refluent afin de retrouver
un peu de pouvoir d’achat. Du côté de la demande, je ne vois pas bien
d’où elle vient, peut-être de la reconstitution des stocks stratégiques.
Spoiler:

Paradoxalement, le pire ennemi du pétrole,
c’est son prix, qui déclenche économies d’énergie, baisse de croissance
et développement d’énergies de substitution. L’exemple du gaz est
frappant : les prix excessifs connus dans les années 2005-2007 aux
Etats-Unis ont entraîné le développement du gaz non conventionnel (gaz
de schiste). Il y a eu une multiplication des ressources potentielles de
gaz par près de dix et une division par quatre des prix, ce qui a eu un
effet secondaire inattendu car on annonce la création de
400.000 emplois dans les industries capables de tirer parti d’un prix de
matière première durablement aussi bas.
Pierre Terzian. Il était naïf de croire à la théorie du peak oil [atteinte d’un pic de réserves mondiales estimé autour de quarante années de production suivi d’un inéluctable déclin]. Comme si, du jour au lendemain, l’Homo sapiens allait cesser de faire des progrès technologiques !

En fait, il n’y a jamais eu autant de pétrole
et de gaz. Les hydrocarbures non conventionnels bouleversent la donne
dans la mesure où ils offrent de très importantes réserves (les plateaux
de production sont très hauts et/ou très longs), qui vont permettre aux
majors de se reconstituer un bon matelas dans les années qui viennent.

En ce qui concerne l’impact de l’accident de Fukushima sur le mix
énergétique mondial, la réflexion ne fait que commencer. Selon les
dernières estimations, son impact représenterait une demande de
gaz naturel supplémentaire de 100 Gm3/an, mais, si les politiques n’y prennent pas garde, c’est surtout le charbon qui profitera du recul du nucléaire.

Les pétroliers savent vivre avec les risques géologiques et autres,
mais ils doivent aussi gérer les changements induits par des décisions
politiques intempestives.

Il y a, enfin, un phénomène apparu récemment : les cours du pétrole et du gaz sont devenus différents aux Etats-Unis et dans le reste du monde.

Il existe une décote autour de 10 à 20 $ le baril entre le Brent de Londres à 110-115 $ et le WTI
du Texas à 90-95 $. Le gaz américain se vend trois fois moins cher
qu’en Europe et au quart du prix en Asie. L’industrie américaine dispose
ainsi d’un avantage concurrentiel indéniable, dont on ne parle pas
assez.

Si ce phénomène dure, cela aura beaucoup de conséquences. Par
exemple, on constate déjà la réouverture de nombreuses usines
pétrochimiques ou de production d’engrais aux Etats-Unis, puisque la
matière première y est devenue moins chère.


Sébastien Lagarde.
Le niveau des ressources à exploiter dépend des prix. Pour que les
nouvelles découvertes – toujours plus chères à mettre en exploitation –
soient rentables, un prix du baril durablement élevé est nécessaire. La
faiblesse du dollar peut aussi expliquer la bonne tenue des cours du pétrole. Le pouvoir d’achat des pays asiatiques ne doit pas être négligé.

Un cours inférieur à 80 $ le baril sera difficile compte tenu des
forces de rappel qui existent sur le marché. Comme le souligne Philippe
Chalmin, les positions financières dans la formation des prix du pétrole représentent « l’écume des vagues ». Cela rend le marché plus volatil mais ne modifie pas les tendances de fond.

On note également une inversion sur le marché à terme, où le prix
« spot » (du jour) est devenu plus élevé que celui à terme, ce qui
n’était pas le cas auparavant. Par ailleurs, à côté de l’univers des
explorateurs-producteurs, des sociétés charbonnières et des services
pétroliers, le monde des infrastructures est dorénavant également en
pleine ébullition. Aux Etats-Unis, beaucoup de sociétés de ce secteur
sont cotées et font l’objet d’opérations financières majeures. Le
rapprochement dernièrement annoncé entre Kinder Morgan et El Paso
Pipeline représente une fusion à 38 milliards de dollars : on n’avait
pas vu d’opérations de cette taille depuis l’acquisition de XTO Energy
par Exxon Mobil.

L’essentiel des dernières transactions financières a eu lieu en
Amérique du Nord où les sociétés pétrolières indépendantes connaissent
une bonne croissance et se font racheter. L’OPA de Statoil sur Brigham
Exploration en est le dernier exemple.

la source

10000 etres
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 74
Localisation : sud-est
Loisirs : arts-martiaux, méditation, plantes, nature, bricolage
Date d'inscription : 27/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-projet-olduvai.com/t3773-presentation-10-000-etre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles sur le PO dans la presse et les médias

Message par KrAvEuNn le Sam 25 Mai 2013 - 10:57

Salut !

Sans commentaire. Enfin si, juste un, qui s'impose : avec de tels responsables et spécialistes on n'est pas sorti de l'auberge. Laughing

Le pic pétrolier « non-scientifique », selon une note confidentielle du quai d’Orsay
Une note confidentielle produite le 16 avril par le ministère des affaires étrangères met en doute l'idée même d'un pic pétrolier. La "prophétie du pic pétrolier", ce "millénarisme énergétique", est une "thèse non-scientifique", jugent les auteurs de cette note, l'économiste Patrick Allard et l'historien Justin Vaïsse, directeur du tout nouveau Centre d'analyse, de prospective et de stratégie (CAPS) du Quai d'Orsay.
La note du quai d'Orsay (intitulée Le climat, l'innovation et le pic pétrolier ou "Le bon, la brute et le truand") indique pourquoi ceux qui mettent en garde contre un déclin imminent de la production mondiale de brut se fourvoient :

"A l'économie ou à la géologie, les tenants de la théorie du pic pétrolier substituent la mathématique."

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles sur le PO dans la presse et les médias

Message par hildegarde le Sam 25 Mai 2013 - 11:43

le PO n'était donc qu'un hoax ! ça me rassure.... Laughing

________________________________________________________
clic flower

hildegarde
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3382
Loisirs : manger des fleurs
Date d'inscription : 14/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mauvaisesherbes.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles sur le PO dans la presse et les médias

Message par Canis Lupus le Mer 7 Aoû 2013 - 9:44

AHAHAH, un historien et un économiste nous disent que le pétrole coulera à flot. Mortel de rire...
Tu n'as pas cité le meilleur passage :
La "coterie internationale" des "adeptes du pic pétrolier" se serait vu infliger un"démenti cinglant" par le boom des gaz et des huiles de schiste aux Etats-Unis.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles sur le PO dans la presse et les médias

Message par troisgriffes le Mer 7 Aoû 2013 - 19:08

La "coterie internationale" des "adeptes du pic pétrolier" se serait vu infliger un"démenti cinglant" par le boom des gaz et des huiles de schiste aux Etats-Unis.
déjà le choix du vocabulaire sous entend beaucoup sur l'objectivité des intervenants!^^
 :rpt:

troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2357
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles sur le PO dans la presse et les médias

Message par Belenos le Mer 7 Aoû 2013 - 23:40

C'est vrai que depuis l'explosion des gaz de schistes et autres sables bitumeux on entend moins parler du P.O, pourtant la MM100 du Brent est en progression depuis 3 ans en marquant toutefois une stabilisation depuis 1 an (autour des 110$) mais à mon avis nous ne sommes pas prêt de revoir le cours du baril de Brent sous les 50$ si ce n'est jamais et même sous les 80$ ça serait déjà étonnant,la dernière fois sous les 80$ c'était en septembre 2010 et depuis Février 2011 il n'a passé que 3 semaines sous les 100$. 

Alors si il ni a pas de P.O comment se faisse que le prix du baril de Brent ne baisse pas clairement sur le long terme et au contraire augmente ?

Belenos
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1831
Age : 35
Localisation : Pays de Retz
Loisirs : Balades et bivouacs dans les dunes et les bois, lecture.
Date d'inscription : 04/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles sur le PO dans la presse et les médias

Message par KrAvEuNn le Jeu 8 Aoû 2013 - 4:28

Les services allemands et ricains ont un avis très différent de celui de nos deux zèbres français : Peak Oil : pourquoi le Pentagone est pessimiste / 'Peak Oil’ : rapport cinglant de l’armée allemande révélé par Der Spiegel
Une étude de la Bundeswehr évoque une menace pour la pérennité de la démocratie et de l'économique mondiale ! Mise en garde terrible, qui vient après celles du Pentagone et du département de l'énergie à Washington, de la Lloyd's et de Chatham House à Londres...
L’économiste Patrick Allard et l’historien Justin Vaïsse, directeur du Centre d’analyse, de prospective et de stratégie du Quai d’Orsay, ne semblent pas avoir compris que le peak oil ne prend en compte que le seul pétrole conventionnel. Pétrole conventionnel qui nous permettait jusqu'à présent d'avoir une énergie abondante et très peu chère, alors que les pétroles non-conventionnels (pétroles lourds, offshore profond, gas-to-liquid, coal-to-liquid, shale oil), très coûteux à exploiter et, donc, chers, ne changeront rien à la donne : le prix du baril va continuer à augmenter, augmenter, augmenter...  
Le pétrole non conventionnel ce serait 10 % seulement de la production mondiale de carburants liquides en 2035, selon l'AIE.

Hé oui ! Le pic de pétrole n'est pas synonyme d'épuisement de cette ressource à court terme - voir scénario du "plateau ondulant" - mais bien d'une crise durable de l’offre sur le marché pétrolier et d'explosion des coûts. Explosion des coûts, avec toutes les conséquences potentielles qui s'en suivent : fin de l'énergie pas chère, ralentissement de la croissance, contraction de la mondialisation, etc.  
Ce qui répond à la question de Belenos sur l'augmentation des prix du baril. clind'oeil

Sinon, le fondateur de la théorie du peak oïl, Marion King Hubbert, était géophysicien, donc scientifique ; il a contribué à de nombreuses avancées dans les domaines de la géologie et de la géophysique. il travailla pour l'Amerada Petroleum Company et Shell, deux compagnies pétrolières. Il fut expert en recherche géophysique pour l'United States Geological Survey et fut professeur de géologie et de géophysique à l'université Stanford et à l'université de Berkeley. L'œuvre de Hubbert c'est quand même un peu plus que de simples mathématiques. Laughing

Mais bon, il faut bien protéger les quotas de production et empêcher que des décisions politiques qui viendraient contrarier les profits ne soient prises. Lobbys, vous avez dit lobbys ? Les lobbys industriels (industrie du tabac, de l’énergie, du pétrole…) ont, à coup de milliards de dollars, élaboré une stratégie destinée à éviter toute réglementation de santé publique ou environnementale qui aurait pu nuire à leurs intérêts. Une stratégie toute simple, qui a consisté à nier en bloc les preuves scientifiques de la dangerosité du tabac, du DDT, de la réalité du trou de la couche d’ozone, des atteintes environnementales des pluies acides…

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Articles sur le PO dans la presse et les médias

Message par Belenos le Lun 19 Aoû 2013 - 22:36

La courbe verte montre l’état des réserves prouvées et leur évolution en fonction de certaines grandes découvertes historiques. Les autres courbes montrent les réserves probables, selon les statistiques officielles : les réserves mondiales totales en rouge, celles des pays de l’OPEP en mauve et celles des producteurs non membres de l’OPEP en bleu.




Article complet ici

________________________________________________________
La nature comme socle, l’excellence comme but, la beauté comme horizon. (Dominique Venner).

Belenos
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1831
Age : 35
Localisation : Pays de Retz
Loisirs : Balades et bivouacs dans les dunes et les bois, lecture.
Date d'inscription : 04/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum