Les océans seront-ils devenus stériles en 2050 ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les océans seront-ils devenus stériles en 2050 ?

Message par KrAvEuNn le Dim 26 Nov 2006 - 12:02



Un article du Monde posait, le 4 novembre dernier, la question de la disparition totale du stock de poissons en 2050 : “Les océans seront-ils devenus stériles au milieu du siècle ? Une équipe internationale de biologistes, d'économistes et d'océanographes pose très sérieusement la question dans l'édition du vendredi 3 novembre de la revue Science. Ces chercheurs sont parvenus à corréler l'évolution des prises avec les données disponibles sur la chute de la biodiversité dans de larges zones océaniques. Cette érosion de la biodiversité est due principalement à la surpêche. Mais aussi aux pollutions, à la destruction des habitats causée par le chalutage de grand fond et au réchauffement climatique.“

Aujourd'hui, un autre article du Monde, intitulé La France s'oppose à une réduction de la pêche en eaux profondes, relève : “... Alors que tous les candidats à la présidentielle française multiplient les professions de foi sur l'environnement, le ministre Dominique Bussereau a dit non, lundi 20 novembre à Bruxelles, lors du Conseil des ministres de l'agriculture et de la pêche, à un texte qui préconisait de diminuer d'environ 30 %, par rapport à 2006, les prises de requins des profondeurs, de lingue bleue, d'hoplostète orange. Ce texte, rédigé par la présidence finlandaise de l'Union, était pourtant moins dur que celui qu'avait initialement proposé la Commission.

qu'avait initialement proposé la Commission.

“Le gouvernement français, qui, avec les autres pays du sud, n'a cessé ces dernières années de freiner la réduction des autorisations de prises en eaux peu profondes, est en tête du front du refus. Elle dispose de la plus grosse flotte européenne de chaluts de fonds, avec une cinquantaine de bateaux qui opèrent dans l'Atlantique nord depuis Boulogne, Concarneau, Lorient ou Le Guilvinec. Cette activité représente, de source officielle, mille emplois directs à bord, et deux mille emplois indirects. Paris est soutenu par l'Espagne, le Portugal, la Pologne et la Lituanie : des pays dont les gouvernements "ont continuellement ignoré les avis scientifiques sur l'état critique des stocks de pêche !", proteste l'ONG Oceana...“

http://carnetsdenuit.typepad.com/

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7488
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les océans seront-ils devenus stériles en 2050 ?

Message par Invité le Lun 4 Fév 2008 - 19:17

Les deserts Océaniques de plus en plus vastes.


Voir aussi les observations via Seawifs (satellite)
à paraître dans la revue Geophysical Research Letters (GRL), montrent une progression rapide de ces zones biologiquement peu actives. Depuis 1998, ces "déserts" ont gagné environ 6,6 millions de km2, soit douze fois la superficie de la France métropolitaine. Sous l'influence du changement climatique en cours, l'accroissement des zones stériles de l'océan est prévu par la théorie. Mais la cadence observée est "considérablement supérieure aux prévisions des modèles récents", écrivent les chercheurs.

Article complet / le Monde.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les océans seront-ils devenus stériles en 2050 ?

Message par Armageddon974 le Mar 8 Avr 2008 - 11:35

Pour compléter le message ci-dessus :

Les océans sont en cours de désertification


Le réchauffement provoque l’apparition dans les océans de zones en cours de désertification, privées de planctons en surface. La superficie de ces zones désertiques a augmenté de 15% en 9 ans. Elles recouvrent maintenant 51 millions de kilomètres carrés.


Les régions des océans les moins productives biologiquement (en bleu foncé ci-dessus) sont en expansion beaucoup plus rapide que prévu, selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de la NOAA et de l’Université de Hawaï. Cette modification de la biologie des océans, liée au réchauffement des eaux de surface de la mer, peut avoir une incidence négative sur les populations de nombreuses espèces de poissons qui tentent de survivre dans ces environnements de type désertique.




Armageddon974
Membre

Masculin Nombre de messages : 416
Date d'inscription : 19/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les océans seront-ils devenus stériles en 2050 ?

Message par Armageddon974 le Dim 4 Mai 2008 - 20:32

La mer s’appauvrit en oxygène : lien

Une équipe internationale d’océanographes a découvert que les zones océaniques tropicales appauvries en oxygène s’étendent avec le réchauffement des mers, limitant d’autant les régions dans lesquelles les poissons prédateurs et les autres organismes marins peuvent vivre ou chercher leur nourriture.


Lisa Levin, une océanographe spécialisée en biologie au SCRIPPS, qui étudie les zone pauvres en oxygène dans les fonds marins, observe qu’une extension de ces régions pourrait entraîner une diminution de la biodiversité et une progression des organismes qui se sont adaptés à vivre dans les milieux hypoxiques, c’est à dire pauvre en oxygène.

« Je pense que nous entrons dans une terra incognita, » note Mme Levin. « Ces zones pourraient avoir une incidence sur le cycle nutritif, les relations entre les prédateurs et leurs proies et les migrations du plancton. Lorsque l’expansion de ces zones va empiéter sur les marges continentales, on pourrait assister à d’énormes changements dans les écosystèmes.»

Armageddon974
Membre

Masculin Nombre de messages : 416
Date d'inscription : 19/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les océans seront-ils devenus stériles en 2050 ?

Message par Invité le Dim 4 Mai 2008 - 20:37

Bonsoir Armageddon,


J'ai lu ça , décidement...tous le MONDE S'EN FOUT!!!!!
Les bras m'en tombent........
Quand je dit tous le monde s'en fout....c'est juste une impression.

hein, je me trompe....Ce n'est qu'une impression trés subjective de la situation..Rolling Eyes

Cher modérateurs...sur ce coup là...j'écris un peu gros...

Peut étre que je suis "un peu en colére"...façe au silence de mes contemporains...une idée comme ça...

J'ai le sentiment que l'on va aller, jusqu'au bout de la destruction, pourvu que les "bénéfices" croissent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les océans seront-ils devenus stériles en 2050 ?

Message par Armageddon974 le Dim 4 Mai 2008 - 20:49

Bonsoir Sempervirens,

comme toi, je suis abasourdi....
Aucune réaction nulle part. C'est notre survie qui est en jeu et tout le monde se comporte comme s'il n'était pas concerné.

Tout ça me rend malade. Je n'arrive même plus à être en colère...

Toute la technique est la pour sauver la situation : économie d'énergie, pompes de rejet et filtration... Pourquoi nos "autorités compétentes" ne nous pondent pas des lois qui rendraient tous ces systèmes obligatoire ???

Quand j'étais gosse et ado, je sentais que cela arriverait...
J'espérais ne pas voir cela de mon vivant ; ben je crois que c'est râpé !

Tiens, ça me fait penser à ces pêcheurs en colères qui bloquent tout quand on leur dit qu'il n'y a plus de thon rouge et qu'il faut protéger .... Y comprennent rien où y font semblant ? Et notre cher président qui leur donne raison... Crying or Very sad

Un jour, mon petit-fils (quand il sera né) me demandera peut-être de lui dessiner un poisson... car y en aura plus en vrai....

Armageddon974
Membre

Masculin Nombre de messages : 416
Date d'inscription : 19/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les océans seront-ils devenus stériles en 2050 ?

Message par Invité le Dim 4 Mai 2008 - 20:55

Citation:
Quand j'étais gosse et ado, je sentais que cela arriverait...


Idem, cela remonte à loin pour moi aussi.

Moi, je suis en colére, oui, un saine colére....j'en est ras le bol...à mon echelle locale je protége mon petit bout de planéte...
Mais des que je quitte les montagnes...c'est Zone commerciale, zone artisanale, zone urbanisable........la ZONE.

On bétonne, on trace des routes, chacun construit sa M...e, n'importe ou, démolie, incinaire, défonce le peu de nature qu'il reste.

Les gens confonde NATURE et CHAMP céréalier....ahhhhh oui entre LYON et PARIS en TGV il en à de la NATURE....tu parle...Vignes traitées, Colza traité et ROUNDUPISE....exploitation forestiére non mixte, monoculture...
Ce n'est pas la nature..
C'est une EXPLOITATION!!!!!!!!!!!!!!!!

Bon, je me calme, hein ca sert à rien de s'énervé...
Bééééé, Bééé font les moutons.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les océans seront-ils devenus stériles en 2050 ?

Message par SavageBeast le Dim 4 Mai 2008 - 21:13

La différence, entre toi, nous, et les moutons, c'est que lorsque la bise arrivera, on sera certainement capables de survivre, et de traiter la planète autrement... Alors, patientons, et faisons confiance à notre planète pour remettre à l'endroit ce que nous avons si bien à l'envers...

Soyons prêts à vivre autrement dans le futur...

SavageBeast
Membre

Masculin Nombre de messages : 659
Age : 51
Localisation : Bientôt ailleurs.
Date d'inscription : 20/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les océans seront-ils devenus stériles en 2050 ?

Message par Armageddon974 le Dim 4 Mai 2008 - 21:19

On EXPLOITE ...
On se sert ....
Mais on ne donne presque jamais rien en contre partie de ce que nous offre la nature.

De toute façon, elle se vengera ; bientôt le retour de bâton...
Tous les indicateurs sont au rouge violacé. C'est pas moi qui va vous apprendre ça...

Ce que tu fais à petite échelle, Semper, ça a tellement de valeur à nos yeux, à mes yeux, ne serait-ce que par l'exemple que tu donnes, que je t'admire humblement...

PS: J'ai commencé à dévorer tout ce que je trouve sà lire sur le BRF...

Armageddon974
Membre

Masculin Nombre de messages : 416
Date d'inscription : 19/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les océans seront-ils devenus stériles en 2050 ?

Message par Canis Lupus le Dim 4 Mai 2008 - 21:34

Sempervirens a écrit:Cher modérateurs...sur ce coup là...j'écris un peu gros...
Je crois que c'est justifié, même si on dérive du sujet qui est la stérilisation des océans. Moi aussi j'ai la gorge qui se noue en passant devant les "zones" en expansion qui bouffent la campagne, mais bon, ça fait 60 ans que ça dure.

Question poisson, si les engrais deviennent chers, ils seront moins utilisés et il y en aura moins à la sortie des fleuves pour fertiliser les algues mangeuses d'O2. C'est le même topo pour le soja qui permet une grosse production animale et donc une montagne de lisier.

Nous ne pouvons outrepasser les lois de la Nature, et les prisonniers de la "Matrice" vont bien s'en rendre compte tôt ou tard.

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les océans seront-ils devenus stériles en 2050 ?

Message par Invité le Dim 4 Mai 2008 - 21:46

Citation:
...les prisonniers de la "Matrice" vont bien s'en rendre compte tôt ou tard.

Je le souhaite de tout mon coeur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les océans seront-ils devenus stériles en 2050 ?

Message par Armageddon974 le Mer 28 Mai 2008 - 6:59

L’océan s’acidifie le long des côtes américaines


Une étude scientifique récente montre une acidification importante due au CO2 des eaux baignant la côte ouest du continent américain. « L’acidification des océans pourrait avoir une incidence sérieuse sur la vie marine du plateau continental dès maintenant, » avertissent les auteurs de l’étude. Les modèles climatiques prédisaient que ce phénomène ne serait pas observé avant la fin du siècle.




Sandi Doughton, Seattle Times, 25 mai 2008

Une équipe scientifique dirigée par des chercheurs de Seattle a été stupéfaite de découvrir que de vastes étendues d’eau de mer acidifiée sont déjà présentes le long de la côte Pacifique des USA en raison des émissions de gaz à effet de serre qui bouleversent l’équilibre chimique des océans.

Les modèles climatiques prédisaient que ce phénomène ne serait pas observé avant la fin du siècle.

Les mesures effectuées par les scientifiques sur le littoral, de l’île de Vancouver à la pointe de Baja en Californie, ont été publiées jeudi dans le journal en ligne Science Express. Elles apportent pour la première fois la preuve que les eaux acidifiées ont atteint le plateau continental où vivent la plupart des espèces maritimes.

Au nord de la Californie, l’eau chargée en acide n’était distante que de quatre milles marins de la côte [1]. « Ce que nous avons trouvé ... est vraiment étonnant », déclare l’océanographe Richard Feely, qui appartient au Pacific Marine Environmental Laboratory de Seattle, relevant de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA). « Cela signifie que l’acidification des océans pourrait avoir une incidence sérieuse sur la vie marine du plateau continental dès maintenant. »

Tout au long de la côte, les scientifiques ont détecté des régions où l’eau était assez acide pour dissoudre les coquilles de palourdes et les squelettes des coraux et d’un grand nombre de minuscules créatures qui sont à la base de la chaîne alimentaire marine. L’eau acide peut également tuer les œufs de poissons et un large éventail de larves marines.

« Tout les écosystèmes marins sont susceptibles d’être affectés », déclare le co-auteur de l’étude, Debby Ianson, un océanographe canadien de Fisheries and Oceans.

Bien qu’il n’ait pas reçu autant d’attention que le réchauffement de la planète, l’acidification des océans est un autre aspect du même phénomène. L’augmentation de la concentration dans l’atmosphère du dioxyde de carbone émis par les centrales électriques, les usines et les véhicules qui provoque le réchauffement climatique est également responsable de l’augmentation de l’acidité des océans.

Normalement, l’eau de mer est légèrement alcaline. Lorsque le dioxyde de carbone présent dans l’atmosphère se dissout dans l’eau, il forme de l’acide carbonique. Ce processus prive également l’eau de carbonate, un ingrédient clé dans la formation du carbonate de calcium présent dans les coquilles des animaux marins.

M. Feely estime que depuis la révolution industrielle, lorsque l’homme a commencé à émettre des quantités massives de dioxyde de carbone, les océans ont absorbé 525 milliards de tonnes provenant des gaz à effet de serre d’origine humaine, soit environ un tiers du total répandu dans l’atmosphère au cours de cette période.

En capturant une partie de ces émissions de dioxyde de carbone, les océans ont modéré l’élévation de la température due au réchauffement de la planète. Mais ce rôle a un prix : une augmentation de plus de 30% de leur acidité.

L’eau acidifiée ne constitue pas une menace directe pour l’homme. « Nous ne parlons pas ici d’acide de batterie », précise le co-auteur Burke Hales, un océanographe de l’Oregon State University.

Sur l’échelle pH, qui mesure l’acidité, les matières fortement alcalines telles que les produits de nettoyage de four ont une valeur avoisinant 13. L’Acide chlorhydrique a un pH de 1. L’eau de mer se situe en général autour de 8,1. L’eau plus acide, que les scientifiques trouvent au large de la côte du Pacifique a une valeur de 7,6 sur l’échelle de pH. Cette différence peut sembler faible, mais elle représente un triplement de l’acidité, indique M. Hales.

Jusqu’à présent, les chercheurs pensaient que les eaux les plus acidifiées restaient confinées au fond des océans, car l’eau froide qui contient plus de dioxyde de carbone s’enfonce. Les eaux des profondeurs sont aussi naturellement riches en dioxyde de carbone, qui est un sous-produit de la désintégration du plancton.

M. Feely et son collègue de la NOAA Christopher Sabine avaient déjà constaté que les zones d’eau acidifiée s’étendent et se rapprochent de plus en plus de la surface depuis que les océans absorbent plus de carbone en raison de l’activité humaine.

Lors des recherches effectuées sur la côte du Pacifique l’année dernière, une équipe composée notamment de MM. Feely et Sabine avait découvert que les remontées d’eau se produisant le long de la côte Ouest au printemps et au début de l’été transportent l’eau acide sur le plateau continental.

« Je pense que c’est une alerte rouge pour nous, parce c’est juste à notre porte, sur la côte Ouest », avertit Victoria Fabry, une spécialiste de la biologie marine de la California State University San Marcos. « Cela nous indique que nous avons vraiment besoin de plus de surveillance pour savoir ce qui se passe. »

Le climatologue Ken Caldeira, de la Carnegie Institution de l’Université de Stanford, constate que ces nouvelles observations soulignent les limites des modèles informatiques.

« C’est un autre exemple où ce qui se passe dans le monde naturel semble se dérouler beaucoup plus vite que ce que nos modèles climatiques prévoyaient ».

Et les scientifiques mettent en garde : le pire est à venir.

Un réseau de courants marins transporte l’eau des océans dans le monde entier. Les remontées d’eau acide apparaissant le long des côte aujourd’hui ont été en contact avec l’atmosphère il y a environ 50 ans, lorsque les niveaux de dioxyde de carbone étaient beaucoup plus faibles qu’ils ne le sont actuellement. Cela signifie que l’eau qui remontera des profondeurs au cours des prochaines décennies aura absorbé plus de dioxyde de carbone et sera encore plus acide.

« Nous avons l’équivalent de 50 ans d’eau de mer qui a déjà quitté la « station » et se dirige vers nous », juge M. Hales.
« Chaque année va être un peu plus corrosive que la précédente. »

Armageddon974
Membre

Masculin Nombre de messages : 416
Date d'inscription : 19/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les océans seront-ils devenus stériles en 2050 ?

Message par Armageddon974 le Jeu 29 Mai 2008 - 17:51

Le changement climatique bouleverse les océans


L’intensité et la multiplicité des phénomènes marins dus au réchauffement climatique et à l’activité humaine ne permet plus aux scientifiques de comprendre les processus en cours et de prévoir leurs développemement futurs. Réchauffement de l’eau, acidification, déplétion de la biomasse transforment en profondeur les océans et la vie qu’ils abritent. Pourtant immense et généreuse, la mer commence elle aussi à fatiguer devant tant d’agressions. Saturée en CO2, elle est en train de déclarer forfait pour le rôle du puits de carbone que lui avaient attribué les scientifiques du GIEC.




Par Stephen Leahy, IPS, 28 mai 2008

Le changement climatique provoque tant de modifications multiples dans les océans de la planète que les scientifiques peinent à en suivre le rythme. Cette situation inédite ne permet pas d’avoir une vision globale sur leur état actuel ni sur les impacts futurs, disent les experts.

L’élévation du niveau de la mer, les changements dans l’intensité des ouragans et leur saisonnalité, le déclin de la pêche et des coraux sont quelques uns parmi les nombreux effets attribués aux changements climatiques.

Afin de tenter de mettre un peu d’ordre dans leurs - déconcertantes - observations, plus de 450 scientifiques de 60 pays se sont réunis à Gijón, sur la côte nord de l’Espagne, à l’occasion d’un colloque intitulé « Effets du changement climatique sur les océans du monde » qui s’est déroulé du 19 au 23 mai.

Le changement est visible dans tous les domaines étudiés par les sciences de la mer. L’élévation du niveau des mers et le réchauffement des températures océaniques sont les phénomènes les plus évidents, mais d’autres conséquences apparaissent également. Le déclin de la productivité de la biomasse océanique ne permet plus à certains biotopes d’abriter autant de poissons que par le passé, indique Luis Valdés, expert de renommée mondiale sur le plancton, qui est l’un des organisateurs du colloque.

Les espèces de déplacent vers de nouvelles régions en réaction au réchauffement des eaux dans leurs habitats d’origine, note M. Valdés, membre de l’Institut Océanographique Espagnol.

« Au large des côtes, dans le golfe de Gascogne, nous observons désormais des espèces tropicales que nous n’avions jamais vues auparavant », précise-t-il.

Ces modifications des écosystèmes marins entraînent des effets inconnus, ce qui accroît la nécessité et l’urgence de mener des observations suivies sur ces évolutions que connaissent les océans.

Les sciences de la mer sont largement en retard sur celles qui étudient l’atmosphère, principalement en raison du manque de financement. Il existe peu de séries de mesures sur la situation dans les océans qui s’étendent sur plus de 20 ans, et la majorité de ces informations ne couvre qu’une très faible proportion étendues maritimes, remarque M. Valdés.

« Capturerons-nous moins de sardines et d’anchois dans un proche avenir ? Je ne sais pas, parce que nous ne disposons pas de l’information, mais cela semble probable », déclare-t-il.

M. Valdés espère que le colloque encouragera les décideurs à financer une observation permanente de l’océan et des systèmes de surveillance afin que les scientifiques puissent détecter les évolutions en cours et faire des recommandations.

« La Commission européenne a qualifié cette initiative de plus importante réunion en Europe cette année », rappelle-t-il.

Certains changements intervenant dans les océans sont plus faciles à détecter, comme la constante augmentation des températures de surface de la mer dans les Caraïbes.

Durant les 20 dernières années, presque chaque mois, les chercheurs du Département des sciences de la mer à l’Université de Puerto Rico (UPR) ont mesuré la moyenne des températures et la salinité de la mer des Caraïbes à la surface des eaux.

Au cours de cette période, ils ont détecté une forte tendance à la hausse, en dépit de la variabilité due aux saisons et aux effets climatique du courant El Niño, indique Jorge Corredor, de l’UPR, qui a présenté ses conclusions durant le Symposium.

Au rythme actuel d’augmentation, la température moyenne annuelle dépassera à terme 27,4 degrés Celsius, c’est à dire la valeur du seuil pour la formation des ouragans. Cela signifie que les ouragans pourraient se former à tout moment de l’année dans trois ou quatre décennies si la tendance au réchauffement se poursuit. « Il n’y aura plus de saison des ouragans », avertit-il.

M. Corredor observe toutefois que le réchauffement de l’eau n’est que l’un des facteurs intervenant dans la formation des ouragans et qu’il existe d’autres résultats de recherches donnant à penser que le changement climatique n’augmentera pas leur nombre total dans la région. Toutefois, le nombre de tempêtes très puissantes est lui susceptible d’augmenter.

Le réchauffement de l’eau induit également un risque important pour les coraux. Les recherches effectuées à l’UPR montrent que dans le futur la température de l’eau serait susceptible d’être trop élevée durant l’été pour les coraux.

Pour les scientifiques, l’acidification des océans est également un nouveau sujet de préoccupation. Détecté depuis moins de quatre ans, ce phénomène est le résultat du processus par lequel les émissions de dioxyde de carbone provenant des combustibles fossiles rendent les eaux de surface plus acides.

Cette acidification commence à affecter les coquillages ainsi que les coraux et le plancton. Elle a le potentiel, en quelques décennies, de dévaster les récifs de coraux, mais également compromettre l’ensemble de la chaîne alimentaire maritime.

De nouvelles recherches seront nécessaires pour identifier et déterminer les effets de ce processus, indique M. Valdés.

Plus récentes encore sont les observations montrant que l’océan Austral absorbe désormais moins de dioxyde de carbone, qui est le principal gaz à effet de serre.

Il y a de cela un an, Corinne Le Quere, de Université Britannique d’East Anglia, a indiqué que l’océan Austral capture aujourd’hui moins de CO2 et semble avoir atteint son point de saturation.

Les océans absorbent la moitié de toutes les émissions de carbone d’origine humaine et les piégent dans les profondeurs océaniques.

Les conclusions de Mme Le Quere ont suscité un vif débat. Elle a informé les participants au Symposium qu’elle disposait aujourd’hui de preuves supplémentaires montrant clairement qu’une quantité moindre de CO2 est absorbée. De plus, il existe des preuves indiquant que le même phénomène apparaît dans d’autres océans. « Cela semble être un affaiblissement global du rôle de puits de carbone des océans », constate-t-elle.

Bien que subsistent encore quelques incertitudes, il semble que la quantité de CO2 demeurant dans l’atmosphère est plus forte que prévu. Aucune des modélisations climatiques utilisées par le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) n’incluait ce facteur, ce qui signifie que leurs projections ont probablement sous-évalué la rapidité avec laquelle les niveaux de CO2 augmenteront.

A l’appui de ses dires, Mme Le Quere a produit une estimation réalisée par le GIEC à la fin des années 1990 qui sous-estimait la hausse réelle de CO2 observée au cours des dernières années.

Plutôt que de penser que le travail du GIEC est arrivé à son terme - avec pour couronnement le prix Nobel de la paix 2007- il est temps d’accélérer les efforts pour comprendre ce qui se passe dans les puits de carbone, estime-t-elle.

M. Valdés insiste sur le fait que les océans et le climat sont en train de se transformer d’une manière que nous ne comprenons pas encore. « La question clé à laquelle nous tentons de répondre est : de quel genre de monde nos enfants vont-ils hériter ? »

Armageddon974
Membre

Masculin Nombre de messages : 416
Date d'inscription : 19/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les océans seront-ils devenus stériles en 2050 ?

Message par Raffa le Ven 24 Juin 2011 - 10:59

Extinction massive en cours dans les océans.

Pour le Directeur scientifique du Programme international sur l’état des océans (IPSO), M. Alex Rogers, les résultats de cette étude « sont choquants ». « En considérant l’effet cumulatif de ce que l’humanité fait subir aux océans, nous nous sommes aperçus que les conséquences sont bien plus graves que ce dont chacun de nous s’était rendu compte de son côté. »

Dans leur rapport, publié hier, ces scientifiques constatent que le réchauffement des océans et leur acidification, qui entraînent l’hypoxie (faibles niveaux d’oxygène), constituent trois facteurs que l’on retrouve dans chacune des extinctions de masse de l’histoire de la Terre.

Les océans du monde entier risquent fortement d’entrer dans une phase d’extinction des espèces marines, écrivent-ils. Globalement, ils font remarquer que la vitesse et le taux de dégénérescence dans les océans sont bien plus rapides que tout ce qui avait été prévu.

L’océan est le plus grand écosystème sur Terre, qui maintient notre monde dans des conditions vivables, rappellent les experts.

Source : ONU

Pour plus d'info sur cette problématique voir aussi "Alerte générale sur les océans" et les sources associées sur Youphil

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

http://www.le-projet-olduvai.com/t51-les-oceans-seront-ils-devenus-steriles-en-2050

Message par hildegarde le Ven 24 Juin 2011 - 21:59

Et c'est sans compter sur les hydrate de methane qui, a priori, saturerait l'eau au niveau des gisements (voir l'article là) Quel impact cela pourra avoir sur la faune ? Même si, apparement, les bactéries de l'océan pourraient assimiler ce gaz dans l'eau.... la présence de methane dissout ne va pas aller en s'ammenuisant avec le rechauffement...jusqu'a quand l'océan et la faune pourront-ils s'en accomoder ?
D'ailleurs à ce sujet, comme les japonnais trouvent qu'ils ne sont pas encore assez bien servis avec Fukushima, ils vont se lancer dans l'exploitation de ces hydrates de méthane....folie, quand tu nous tiens..... Suspect

________________________________________________________
clic flower

hildegarde
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3382
Loisirs : manger des fleurs
Date d'inscription : 14/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mauvaisesherbes.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les océans seront-ils devenus stériles en 2050 ?

Message par Raffa le Jeu 17 Nov 2011 - 13:10

C'est peut-être pas le fil le plus approprié mais je n'en vois pas d'autres,

Des armes chimiques sont en train de rouiller dans 31 endroits de la mer du Nord et de l’océan Atlantique avoisinant. Une des plus grandes décharges d’armes chimiques dans la mer du Nord se situe au large des côtes belges, non loin de la frontière avec les Pays-Bas. En outre, on connaît 120 lieux d’immersion d’armes conventionnelles contenant des métaux lourds et autres substances dangereuses, dont 64 au large des côtes françaises.
[...] Dans les années 50, peu de temps après le déversement des munitions dans la mer, les premiers cas de brûlures provoquées par du gaz moutarde se sont manifestés chez des baigneurs en Allemagne de l’Est et en Pologne. En Pologne, 24 accidents graves sont survenus, le dernier en 1997, quand des pêcheurs ont remonté une grosse masse de gaz moutarde dans leurs filets.

Le plus grand risque, cependant, est de provoquer une dégradation d’origine mécanique. Aussi a-t-on décidé presque partout de ne pas récupérer les munitions. Des travaux de construction pourraient provoquer une catastrophe si, d’un seul coup, une grande quantité de grenades était endommagée. Source

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les océans seront-ils devenus stériles en 2050 ?

Message par Raffa le Mer 22 Fév 2012 - 11:32

Partout dans le monde, phoques, otaries et d'autres animaux marins sont de plus en plus contaminés par des parasites et d'autres maux propres aux chèvres, vaches, chats et chiens, [...] Aujourd'hui, parasites, champignons, virus et bactéries passent plus facilement de la terre à la mer à cause de l'action de l'homme qui bétonne ou assèche des zones marécageuses ayant joué le rôle de filtre naturel et pratique une agriculture intensive. Ainsi, le parasite cellulaire toxoplasma gondii, qui provoque des avortements chez les vaches, menace aussi les animaux marins, déjà touchés par la pollution. L'évolution des maladies touchant la faune marine «pourrait avoir un impact encore non reconnu chez l'homme, nous vivons dans les mêmes zones et mangeons souvent les mêmes aliments». source

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les océans seront-ils devenus stériles en 2050 ?

Message par Raffa le Mar 13 Mar 2012 - 11:43

Bien que des similarités existent, jamais au cours de cette période les taux d'acidification n'ont représenté, dans leur évolution, un tel impact potentiel sur la chimie organique des océans, conséquence des émissions sans précédent de CO2 dans l'atmosphère
Source

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les océans seront-ils devenus stériles en 2050 ?

Message par Raffa le Mar 22 Oct 2013 - 19:47

"IT was the silence that made this voyage different from all of those before it.

Not the absence of sound, exactly.[...]

What was missing was the cries of the seabirds which, on all previous similar voyages, had surrounded the boat.

The birds were missing because the fish were missing.[...]

for most of that trip the desolation was tinged with nauseous horror and a degree of fear.

We hardly saw any living things. We saw one whale, sort of rolling helplessly on the surface with what looked like a big tumour on its head. It was pretty sickening.

"I've done a lot of miles on the ocean in my life and I'm used to seeing turtles, dolphins, sharks and big flurries of feeding birds. But this time, for 3000 nautical miles there was nothing alive to be seen."

In place of the missing life was garbage in astounding volumes.[...]

The huge tangles of synthetic rope, fishing lines and nets. Pieces of polystyrene foam by the million. And slicks of oil and petrol, everywhere.[...]

Plastic was ubiquitous. Bottles, bags and every kind of throwaway domestic item you can imagine, from broken chairs to dustpans, toys and utensils.[...]

Recognising the problem is vast, and that no organisations or governments appear to have a particular interest in doing anything about it, Macfadyen is looking for ideas"
The ocean is broken http://www.theherald.com.au/story/1848433/the-ocean-is-broken/

Traduction gle

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les océans seront-ils devenus stériles en 2050 ?

Message par Ash le Ven 25 Oct 2013 - 21:34

Merci Raffa, même si je ne prends pas le temps de te suivre ailleurs, le cœur y est.

Ash
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les océans seront-ils devenus stériles en 2050 ?

Message par Raffa le Jeu 1 Mai 2014 - 18:09

Puisqu'on en parlait

"Les pteropodes (base chaîne alimentaire) dissout par l'océan pacifique, ces changements arrivent des années plus tôt que prévu" source

Les poissons deviennent sot "«Les poissons évitent en général l'odeur d'un prédateur, ce qui est logique», note le professeur Philip Munday, de l'université australienne James Cook. Mais dans ces eaux acides ils «commencent à être attirée par cette odeur, ce qui est incroyable».[...]Les eaux étudiées dans le cadre de cette étude ont un taux d'acidité comparable au taux prévu à la fin du siècle dans la plupart des mers du monde. Selon Philip Munday, les poissons semblent avoir échoué à s'adapter aux conditions d'acidité, bien qu'ils vivent dans ce milieu depuis leur naissance. «Ils ne semblent pas s'adapter pendant leur durée de vie» " source

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum