Cuisson en cas de crise

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Cuisson en cas de crise

Message par bluedragoni le Mar 11 Oct 2011 - 21:42

700 km à 5 km à l'heure ca te fait 140 heures, en supposant que tu
marche 10 heures par jours, 14 jours. Du coup, si tu as rien de plus
pret, regarde pour un plan vélo peut être. Tu pourra relier ton point
de chute en 5 à 7 jours.

Heuuu... Fumus Moquetus? Me taper 700 kms (cad traverser les 3/4 de la France) à vélo??? Tu veux 1. que je meure de fatigue 2. que je me fasse exploser par les "malades de la route" 3. que d’éventuels enc****** opportunistes profitent de moi en état de fatigue?

Je sais bien que je tente de perdre du poids, mais là, autant signer mon arrêt de mort direct, je tiendrais JAMAIS une telle distance!!! Quand à m'entrainer, y a des limites au bon sens : 10h de vélo dans Lyon, à l'heure actuelle, c'est comme allumer un bâton de dynamite et s'en servir de cigare : on sais pas quand, mais ça va me péter à la figure!!!

Hummm bon, je vais quand même continuer d'explorer le forum, surtout en abusant de la section (si elle existe) qui parle des plans de retraite... Je ne polluerai pas davantage ce sujet, comme conseillé

bluedragoni
Membre

Masculin Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 29/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuisson en cas de crise

Message par Invité le Mar 11 Oct 2011 - 21:49

700 km à vélo c'est 7 jours en pédalant 3 heures le matin et trois heures l'après-midi avec un vélo un peu prévu pour. Un peu de pratique genre une sortie le Dimanche matin suffit.

Si tout le monde est bloqué sur les routes tu rouleras tranquille. Le vélo d'évacuation on en a largement parlé sur le forum à un moment.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuisson en cas de crise

Message par bluedragoni le Mar 11 Oct 2011 - 22:04

AAAAAAAAAARG!!! Et moi qui vient de prendre un abonnement Vélov'!!! Mais bon... j'ai pas la place d'avoir un vélo dans l'appartement, donc faudrait que je trouve un endroit où le stocker : il n'y a pas d'emplacement prévu dans le parking sous-terrain non plus...

Philippe : Je suis inscrit depuis une dizaine de jours, donc, je n'ai pas participé à ce sujet et je n'ai pas encore pu (logique) explorer tout le fofo...

bluedragoni
Membre

Masculin Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 29/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuisson en cas de crise

Message par Rammstein le Mar 11 Oct 2011 - 22:15

Pour continuer dans la pollution du fil...
T'as pensé à l'accrocher au plafond, ton vélo ?

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuisson en cas de crise

Message par BigBird le Mar 11 Oct 2011 - 22:25

bluedragoni a écrit:...
Quelqu'un pourrait m'orienter sur une page où se trouve un "lexique" de vos termes courants, du genre aussi le LLSVB (ou LLSBV, désolé, j'ai pas retenu)?
pour ton "lexique" des termes et abréviations, c'est ici ,
tu y découvriras que LLBSV = WTSHTF ! Smile


Dernière édition par BigBird le Mar 11 Oct 2011 - 23:01, édité 1 fois

BigBird
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1017
Date d'inscription : 09/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuisson en cas de crise

Message par bluedragoni le Mar 11 Oct 2011 - 22:33

Houlààà!!! Si on me parle en biélorusse du québecq, je risque pas de comprendre... Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Quand au vélo au plafond, l'appart' étant très récent (à peine 3 ans), le proprio voudra jamais... Surtout que le moindre bruit de perceuse ou de marteau est remonté à l'agence/syndic pour se pplaindre (je crois que y a que moi qui me plaint pas de la perceuse du bricolo d'à coté ou des talons-aiguille+mouvements de meubles du dessus)

bluedragoni
Membre

Masculin Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 29/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuisson en cas de crise

Message par argoth le Mer 12 Oct 2011 - 2:09

Cavernator a écrit:Vas-y cherche un autre appart.

+100

Tu passe ton temps à nous décrire comment, ton appart est trop petit, sans balcon et mal fait pour tes besoins. Que tes voisins et ton bloc est soso et qu'il sont asocial et non serviable. Que ton quartier pourrait devenir très vite problématique et que dans ton secteur si tu sort en cas de KK tu risque d'être une cible. Sans parler de ton seul point de chute trop loin. Que tu peux pas cuisiné au bois, l'eau et tout le reste...

Tu peux facilement tout régler grâce à une solution unique, déménager dans un secteur plus approprier.

Smile

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuisson en cas de crise

Message par Barnabé le Mer 12 Oct 2011 - 6:38

bluedragoni, tu as une tendance certaine à exposer des problèmes insolubles, en espérant que les forumeurs les résolvent pour toi, puis à dire aux gens qu'ils ont mal réfléchi et que non, c'est pas possible ce qu'ils proposent.

C'est limite trollesque comme comportement, et limite pas correct pour les gens qui passent du temps pour te répondre et qui se se voient répondre qu'ils déconnent et qu'ils ont fumé la moquette.

Exemples :
- gaz pas possible, interdit et prend trop de place.
Ah. Tu vises quoi comme autonomie dans ton appart ?
Parce que, par exemple, l'eau, ça prend de la place. Dans un appart de 35 m² en ville et en étage, c'est sans doute le point le plus problématique en cas d'arrêt des réseaux. Et pour aller récupérer de l'eau en cas d'arrêt des réseaux, où ça dans Villeurbanne ? A part le Rhône qui continue de couler (mais c'est loin) et les bassins du Parc ? Y'a bien quelques fontaines et autres lieux artificiels mais ils risquent d'être des lieux de regroupements dangereux, voire de racket, non ?

Donc, si tu raisonnes en termes d'autonomie, tu as de toute façon une problématique de stockage d'eau qui est bien plus prégnante. Un cube de gaz tient à peu près autant de place qu'une bouteille de 8 litres d'eau, et ce cube te fait de l'ordre de 2 mois d'autonomie pour disons 10 ou 20 minutes d'utilisation par jour. Compare donc la place prise par 2 mois d'autonomie de gaz et 2 mois d'autonomie en eau...

Donc, faut pas reprocher au gaz la place qu'il prend, alors que c'est une forme de stockage d'énergie très compacte.

- cuiseur solaire pas bonne idée, parce que voisins bargeots et quartier dangereux.
Et la bonne odeur de cuisine que tu prévois de répandre, tu y a pensé ? Si vraiment les gens manquent de nourriture, en immeuble il faudra manger froid (et peu odorant), de toute façon. C'est à prendre en compte dans le choix de nourriture que l'on stocke, non ?

bluedragoni a écrit:
700 km à 5 km à l'heure ca te fait 140 heures, en supposant que tu
marche 10 heures par jours, 14 jours. Du coup, si tu as rien de plus
pret, regarde pour un plan vélo peut être. Tu pourra relier ton point
de chute en 5 à 7 jours.

Heuuu... Fumus Moquetus? Me taper 700 kms (cad traverser les 3/4 de la France) à vélo??? Tu veux 1. que je meure de fatigue 2. que je me fasse exploser par les "malades de la route" 3. que d’éventuels enc****** opportunistes profitent de moi en état de fatigue?
Euh mais c'est qui qui a fumé la moquette en envisageant, en cas de crise carabinée, de charger sa voiture puis de traverser la France pour rejoindre le Gers ? Tu crois qu'il n'y aura pas d'embouteillages ? Tu crois que "les malades de la route" et les "... opportunistes" te laisseront passer en faisant un petit signe de la main ? Y a-t-il un charme de protection qui s'applique à ta voiture mais qui ne s'appliquerait pas au vélo ?

Envisager de faire cela à vélo, ou même à pied en évitant les zones urbaines, ce n'est pas plus irréaliste que de penser qu'on peut charger sa voiture et rouler ensuite sur des routes sûres et dégagées.
Le problème, c'est pas le vélo ou la voiture, le problème, c'est d'avoir un point de chute à l'autre bout de la France et d'espérer pouvoir le rejoindre tranquillement en cas de crise carabinée.
A supposer donc une crise carabinée avec émeutes et tout, tu pars en voiture, mais supposons que tu sois immobilisé par un incident fâcheux sur le trajet (panne mécanique, rencontre avec des pillards), tu fais quoi, hein ? Une voiture arrêtée et bourrée de matériel bien trop lourd pour le porter à pied. Si tu restes avec la voiture tu t'exposes à divers problèmes (le matériel entassé pourrait bien intéresser du monde assez rapidement). Si tu quittes la voiture, tu peux faire une croix sur la bagnole et le matos. Emporter quoi avec toi ? Evidemment ton matos n'est pas optimisé pour avoir un sac de 10 -15 kg maxi pour partir à pied, puisque tu basais tout sur la voiture et le matos. Ben t'es dans la mouise et tu crèves dans ta voiture ou à proximité. End of the game; Faudra y réfléchir un peu mieux pour la prochaine partie... Twisted Evil
Il y a une petite fiction qui fait réfléchir quelque part sur le forum (EDIT : et que j'ai retrouvée tout exprès pour toi) : http://www.le-projet-olduvai.com/t2575-fiction-the-bug-out-traduction#40036

Sinon, je te rassure, tous les foreumeurs ne sont pas prêts pour tous les problèmes et tous les évenements possibles. Il y a des gens qui vivent en immeuble, il y a des gens qui élèvent des enfants, il y a des gens qui n'ont pas les sous, pas la place ou pas l'envie d'acheter tout le matos pour parer à toute éventualité. Il y a des gens qui ne sont pas équipés "hors charte" pour résister à des hordes de pillards.

Il faut prendre les problèmes un à un, se préparer progressivement en fonction de ses moyens, de sa situation, des priorités en survie (3 secondes sans bon sens, 3 minutes sans air etc.), et des problèmes qui nous semblent les plus probables.

Se préparer et se renseigner "un peu", c'est déjà beaucoup mieux que pas du tout. Mais tu ne résoudras pas tout d'un coup.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuisson en cas de crise

Message par bluedragoni le Mer 12 Oct 2011 - 18:11

Barnabé : Merci de ton intervention, ça fait toujours du bien de prendre un bon coup de pied au c** de temps en temps pour se faire remettre les idées en place. En effet, voyant ce que les forumeurs me proposaient, j'ai désespéré de ma situation, tellement elle m'apparaît insoluble, ce qui n'a pas échappé à plusieurs d'entre vous...

Pour ce qui est du gaz, je ne l'avais pas signalé dans ce sujet, mais j'avais retenu la solution des bouteilles de gaz "cube" (en en prévoyant 2, vu que certains modèles sont empillables (d'après certaines publicités) et me fourrer ça dans un coin de ma penderie avec un bruleur du genre de celui de la photo (simple ou double bruleur, je n'ai pas encore décidé).

Pour ce qui est du déménagement, je l'envisage de façon sérieuse depuis la fin de la canicule qui a sévit ici fin Août, mais, malheureusement, pour le moment, je ne trouve pas dans mes moyens ou, si je trouve, les agences me refusent car je n'ai pas de cautionnaire physique (demande illégale, mais allez leur faire asséner ça durant la rédaction des papiers...).

Quand à la voiture, je dois avouer que, naïvement, je pensais que j'aurais le temps et la possibilité de rentrer "chez moi" sans trop de soucis en prenant les petites routes... Je dis bien naïvement, car je réalise peu à peu que cela ne sera pas possible. Le "fumus moquettus" était mal employé dans ce contexte, vu que c'est une expression que j'utilise à tout bout de champs, mais je n'avais pas réalisé qu'elle pourrait blesser des gens qui ne me connaissent pas... Je présente donc mes excuses à la/les personne(s) qui auraient pu être blessées par ce term... Je me repend... Sad Sad Sad Je vais donc envisager d'autres solutions de repli et les moyens de déplacements adéquats et "piller" le forum pour savoir ce que je dois prendre pour un BOB, que ce soit en couteau, nourriture (ça j'ai déjà une idée, mais je veux approfondir, etc...quitte à ne rester que quelques jours dans mon (futur, j'espère) logement et ensuite fuir l'environnement urbain.

Pour ce qui est de l'eau, j'ai un stock d'environ 200L en bouteilles, stock tournant depuis près de 4 mois. C'est d'ailleurs en prévision de la fin probable de ce stock en K2KK, que j'ai posé une question dans un autre sujet à propos d'un filtre katadyn et comment l'entretenir.

Pour finir, à propos du "les forumeurs ne sont pas tous préparés tous les problèmes et toutes les situations", ben... on dirait pas : vous paraissez (enfin ceux qui répondent aux questions de façons qui apparaissent si évidentes) tous si préparés, si "zen" quand à ce qui nous attend...


Je veux terminer cette intervention par une réitération de mes excuses si jamais je vous ai froissé, énervé ou autre, cela n'était pas mon intention. J'aurais juste comme "excuse" que je ne suis convaincu que "ça va très mal finir" que depuis quelques semaines et suis totalement désemparé. Je ne sais donc plus trop sur quo/quoi m'appuyer/compter et parfois, je suis (très) maladroit...

bluedragoni
Membre

Masculin Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 29/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuisson en cas de crise

Message par argoth le Mer 12 Oct 2011 - 18:26

Salut

Bas moi je suis un québecois, alors avant de m'offusqué, vas falloir travaillé encore très fort. clind'oeil

Sinon pas de problème, je suis sur qu'on a tous été plus ou moins dépasser a un moment ou à un autre de notre prise de conscience. On peut avoir l'air préparer, mais comme la dit barnabe, on est l'es pas pour tout. C'est juste qu'on a commencé un peu avant toi, donc une légère avance rien de plus. clind'oeil

Sinon, félicitation pour ton stock de 200 l d'eau, c,est très bien ça. Smile

Pour le reste il n'y a pas de solution parfaite, a moins d'être riche et de s'acheter une ile avec des montagne à l'abris des hausse du niveau de la mer et encore y a les astéroïde lol. On est un peu zen, encore là que parce qu'on y pense depuis pas mal longtemps. Mais on est tous passé aussi par et merde, ça vas tombé et je suis pas prêt....

De plus chaque solution est unique à cas de chacun. Faut voir ce qui est bon pour toi. Plus tu donne de précision sur ta situation quand tu pose une question, plus on essayera de d'aiguillé précisément. Mais on ne pourra que te donner des pistes, des idées qu'il te faudra développer a ta sauce et selon ton cas particulier et non pas une solution miracle. Tant que tout le monde en est conscient, tout vas. clind'oeil

Le fait que tu sois inquiet, que tu te pose des question et que tu cherche des réponses est déjà très bien. Surtout que tu fais pas que blablabla, tu essaye d'appliquer tes préparations en IRL, comme tes 200 l d'eau. C'est super ça.

Allez au plaisir

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuisson en cas de crise

Message par Barnabé le Mer 12 Oct 2011 - 19:41

Magnifiques images, Lab ! Pour la seconde guerre mondiale, y'avait très peu de voitures en France. Aujourd'hui, on est dans une situation bien plus proche des 3 dernières photos.

Perso, je me rappelle des blocages des camioneurs en 1995. C'était pas comme un embouteillage "normal", dont on sait qu'il va se résoudre. Là on était sur un blocage total. Ca passe pas. Si on se retrouvait coincé dans une file bloquée, on pouvait rester des heures.

Et, bien évidemment, quand les gens commencent à abandonner leurs voitures sur les voies de circulation, ça veut dire que ça se décoinçera pas avant des jours ! Le bon sens voudraient qu'il mette leur véhicule sur le bas côté avant de l'abandonner, mais quand c'est bloqué immobile sur plusieurs files, c'est pas possible ! Dans ce cas, on sait qu'il faudra des dépanneuses pour ôter les véhicules un par un !

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuisson en cas de crise

Message par bluedragoni le Mer 12 Oct 2011 - 19:56

Bon sang de bois!!! Katrina et Rita, c'est impressionnant le résultat! J'avais pas vraiment imaginé ça... Mais on se croit toujours plus malin que les autres, n'est-ce pas? Embarassed Embarassed Embarassed

Bon, une carte des environs, vite!...

bluedragoni
Membre

Masculin Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 29/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuisson en cas de crise

Message par Invité le Mer 12 Oct 2011 - 21:13

En 1939 exactement 20 fois moins de voitures.....Mais tout le monde ou presque avait un vélo (j'exagère un peu), bien plus robuste que ceux actuels, et l'habitude de s'en servir. Et aussi de la famille dans l'agriculture à la campagne.

Anecdote: En 1940 Jean Robic futur vainqueur du tour fuit l'invasion allemande accompagné de sa tante. Ils fuient vers le village breton des parents de Jean Robic.

La dame à la cinquantaine, son vélo de ville soit selon les habitudes de l'époque est surement un modèle monovitesse ou 3 vitesses mais doit rouler tout les jours un peu. Jean Robic déjà un jeune champion porte la valise ficelée sur son dos car il a seulement son vélo de compétition.

Il feront 550 kilomètres en 3 jours en dormant à la belle-étoile la nuit!



Nous avons presque tous des scénarios et des préparations différentes-pour ceux qui en ont une. Néanmoins il y a des minimas communs: autonomie dans le bricolage courant, couture de

base, affutage couteaux et outils. Récupération du niveau de capacité physique et d'endurance à des conditions plus spartiates de l'individu moyen avant 1960.

-Remettre en état et et savoir affuter une lame de couteau avec lime et pierre à huile bien avant d'acheter un super couteau "spécial Rambo"

-Etre simplement capable de marcher des heures (et avoir les godasses qu'il faut) avant de faire des stage couteux de baston ou de survie...

-recoudre et faire durer caleçon, futal et parka sans appeller maman...

Tout ceci coute très peu d'argent, pierre à huile, lime, chaussure de marche, trousse de couture vous dureront des années et il y a alà déjà de quoi occuper bien des soirées au lieu de s'abrutir sur Facebook ou devant Tf1.



aun dé

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuisson en cas de crise

Message par Barnabé le Mer 12 Oct 2011 - 21:30

Philippe13 a écrit:En 1939 exactement 20 fois moins de voitures.....Mais tout le monde ou presque avait un vélo (j'exagère un peu), bien plus robuste que ceux actuels, et l'habitude de s'en servir. Et aussi de la famille dans l'agriculture à la campagne.

Anecdote: En 1940 Jean Robic futur vainqueur du tour fuit l'invasion allemande accompagné de sa tante. Ils fuient vers le village breton des parents de Jean Robic.

La dame à la cinquantaine, son vélo de ville soit selon les habitudes de l'époque est surement un modèle monovitesse ou 3 vitesses mais doit rouler tout les jours un peu. Jean Robic déjà un jeune champion porte la valise ficelée sur son dos car il a seulement son vélo de compétition.

Il feront 550 kilomètres en 3 jours en dormant à la belle-étoile la nuit!

D'ailleurs sa fille Ahée est une sportive qui est encore plus célèbre que lui, car elle a marqué durablement la gymnastique moderne !

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuisson en cas de crise

Message par Invité le Mer 12 Oct 2011 - 21:57

Ahée Robic a mis sa méthode au point pour permettre une remise en forme rapide de recrues militaires non sportives (potatoes couch). Intéressant pour nous



Le petit Jean Robic (1.60 + ou -) n'était pas le meilleur mais un monument de volonté et de capacité à se faire mal.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuisson en cas de crise

Message par bluedragoni le Jeu 13 Oct 2011 - 18:10

Néanmoins il y a des minimas communs: autonomie dans le bricolage courant, couture de

base, affutage couteaux et outils. Récupération du niveau de capacité physique et d'endurance à des conditions plus spartiates de l'individu moyen avant 1960.

-Remettre
en état et et savoir affuter une lame de couteau avec lime et pierre à
huile bien avant d'acheter un super couteau "spécial Rambo"

-Etre
simplement capable de marcher des heures (et avoir les godasses qu'il
faut) avant de faire des stage couteux de baston ou de survie...

-recoudre et faire durer caleçon, futal et parka sans appeller maman...

Tout
ceci coute très peu d'argent, pierre à huile, lime, chaussure de
marche, trousse de couture vous dureront des années et il y a alà déjà
de quoi occuper bien des soirées au lieu de s'abrutir sur Facebook ou
devant Tf1.

Wow!!! Impressionnant de simplicité et de clarté...
Je sais désormais ce que je vais faire de ma (maigre) prime d'Octobre : investir dans tout ça... Heureusement que je HAIS profondément Facebook et que je ne regarde la télé que pour quelques séries et 2-3 films... Ca me laisse plein de temps, le soir, pour m'entrainer (je crois que j'ai 1 ou 2 couteaux "foutus" sur lesquels je devrais pouvoir me faire la main).
Quand au vélo/marche à pied, je me suis mis au vélov' y a de cela 3 semaines, à raison de 7kms par jour (ce qui fait 45mins par jour de circulation en ville). Bon je sais : ça fait pas beaucoup de distance et pas beaucoup d'endurance (d'ailleurs, plus je fais ces allers-retour, moins j'y arrive facilement...), mais faut un début à tout. Je compte me faire des parcours plus longs en week-end pour acquérir de l'endurance, malgré la mauvaise saison qui se profile à l'horizon. Je connais pas trop encore les espaces boisés des environs, mais y doit bien y avoir mon bonheur...
Pour ce qui est d'acquérir un vélo et de le stocker, une question toute bête : que penseriez-vous si je me trouvais un petit box où je stockerais le vélo en question? Box loué pour plusieurs années, histoire de pas me faire avoir... Idée "lumineuse" ou "cacastrophique"?

bluedragoni
Membre

Masculin Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 29/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuisson en cas de crise

Message par Invité le Jeu 13 Oct 2011 - 19:59

Pour le vélo tout est sur le site: http://www.docvelo.com/index.htm

Les vélos de super marché à 85 euros sont des pièges, c'est de la daube. Cavernator à raison: soit tu peux mettre 200 euros et sans craindre un vol soit tu achètes un vélo français d'il y a 30 ans à 25 euros: Mercier Peugeot Motobécane, Lejeune, etc

Le choisir en bon état mais ne pas s'arrêter à l'état des pneus qui vieillissent toujours mal.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuisson en cas de crise

Message par Barnabé le Jeu 13 Oct 2011 - 20:09

bluedragoni a écrit:Quand au vélo/marche à pied, je me suis mis au vélov' y a de cela 3 semaines, à raison de 7kms par jour (ce qui fait 45mins par jour de circulation en ville). Bon je sais : ça fait pas beaucoup de distance et pas beaucoup d'endurance (d'ailleurs, plus je fais ces allers-retour, moins j'y arrive facilement...)
C'est pas mal du tout ! Pour développer l'endurance, il vaut bien mieux faire 45 minutes d'exercice relativement doux chaque jour que de faire 2 heures d'exercice intense le dimanche et d'être sédentaire tous les autres jours de la semaine !

Après, ces vélos urbains en location sont faits pour être solides mais pas pour être performants. Tu te ferais beaucoup plus plaisir avec un vrai bon vélo... mais c'est vrai que c'est assez cher. Et paradoxalement, les bons vélos ne sont jamais équipés ville, donc il faut chercher le porte-bagages, la lumière et le garde-boue qui vont les rendre vraiment urbains. Il y a donc un coût et un travail d'optimisation pour faire un vrai bon vélo urbain. Et après il faut accepter de mettre cher dans un bon antivol en U si on veut pas voir le beau vélo disparaître. Si tu veux aller dans ce sens, tu trouveras des conseils, des accessoires et un atelier associatif à Lyon, à cette adresse : http://www.pignonsurrue.org/

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuisson en cas de crise

Message par ghp le Jeu 13 Oct 2011 - 21:30

Philippe13 a écrit:Pour le vélo tout est sur le site: http://www.docvelo.com/index.htm

Les vélos de super marché à 85 euros sont des pièges, c'est de la daube. Cavernator à raison: soit tu peux mettre 200 euros et sans craindre un vol soit tu achètes un vélo français d'il y a 30 ans à 25 euros: Mercier Peugeot Motobécane, Lejeune, ...

Et Gitane.

________________________________________________________
« Il y a trois sortes de tyrans. Les uns règnent par l’élection du peuple, les autres par la force des armes, les derniers par succession de race. » - Étienne de La Boétie (Discours de la servitude volontaire)
« Aucun homme n'est né avec une selle et des rênes sur le dos, et aucun non plus n'est né avec des bottes et des éperons pour le monter. » William Rumbolt
Si le climat était une banque,  cela ferait longtemps qu'il serait sauvé.

ghp
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1820
Localisation : Ichi ;)
Date d'inscription : 08/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuisson en cas de crise

Message par Xan le Dim 30 Oct 2011 - 8:38

serilynpayne a écrit:un réchaud à pétrole ? mais faut stocker du pétrole
ou à gaz ... finalement l'interdiction d'une bouteille de gaz c'est purement un truc à ignorer , et par principe 2 bouteilles de 13 kg c'est mieux , ça fait du tournus et plus de stock.
A part en cas d'incendie ou de débilité profonde c'est moins dangereux qu'un sapin de noël avec 2 bougies ...

Aucun danger selon toi?
Le stockage en cave me fait hésiter. Trop habitué à respecter les règles surement...

Xan
Membre

Masculin Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 07/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuisson en cas de crise

Message par Ash le Dim 30 Oct 2011 - 16:23

Hum on a un pompier dans la salle qui pourrait nous donner les effets d'une bouteille de gaz dans les processus?

De mémoire si il y en a une, ils n'ont pas même le droit d'entrer dans la partie du bâtiment concerné si elle est déjà enflammée. À cause de gros boum. Maintenant, si il y a quelqu'un pour affirmer/infirmer mes allégations...

Ash
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuisson en cas de crise

Message par totoz le Dim 30 Oct 2011 - 21:32

Quelqu'un pourait me conseiller pour un rechaud type camping pour me servir en cas de coupure d’électricité (pour une famille de deux personnes environs :p)

Merciiii

totoz
Membre

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 27/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuisson en cas de crise

Message par serilynpayne le Dim 30 Oct 2011 - 22:05

pour les pompiers une bouteille de gaz c'est relativement dangereux , ça ne pète pas comme ça , mais dans les feux de caves c'est quand même fréquent , même les vides , qui ne le sont jamais .
c'est la pression d'épreuve de la bouteille qui est atteinte avec la loi de Charles. Il suffit de refroidir . y'a des cas particuliers, avec les bouteilles d'Acétylène que l'on doit refroidir dans de l'eau un long moment . Un gros risque c'est aussi les bouteilles d'oxygène . Du coup en cas d'intervention en feux de cave il faut être attentif au petites bouteilles style camping, aux bouteilles d'acétylène des bricoleurs (même les petites) et certaines personnes stockent de l'O2 pour des raisons médicales. A cela se rajoute les bombes de peinture, les solvants, les véhicules, les plastiques, les pneumatiques stockés ...

Alors honnêtement pour les pompiers , la meilleure solution c'est de remplir de mousse, aujourd'hui on a les moyens techniques de le faire, il y a juste une reco , et puis mousse.

dans ton appart , si une bouteille explose et que t'es toujours là c'est que t'étais déjà mort.

donc pour moi tu peux stocker du gaz à la cave.

pour les petites fuites, sachez que dans le gaz qui est souvent inodore , les fabricants rajoutent une molécule qui lui donne une odeur très forte et reconnaissable . Si on sent cette odeur de manière faible , il n'y a pas de risques, il faut trouver la fuite , le pourcentage dans l'air est très faible.
le gaz butane propane ou gaz naturel n'est pas toxique comme l'était le gaz de ville dans les années 50.
l'explosivité du butane c'est dans ces pourcentages 1,8–8,4 % vol dans l'air

une bouteille de gaz , les 13 kg ne peut pas fuir très fort , car il y a une bille qui bloque en cas de débit trop important (des fois elle marche pas), ce n'est pas le cas des petites bouteilles en tôle fine qui quand elles sont percées fuient.


Dernière édition par serilynpayne le Lun 31 Oct 2011 - 13:05, édité 1 fois

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cuisson en cas de crise

Message par bluedragoni le Lun 31 Oct 2011 - 10:02

#6E03FA]serilynpayn"]une bouteille de gaz , les 13 kg ne peut pas fuir très fort , car il y a
une bille qui bloque en cas de débit trop important (des fois elle
marche pas), ce n'est pas le cas des petites bouteilles en tôle fine qui
quand elles sont percées fuient.[/quote]

Et les "viséo" (bouteilles de 10 kgs de charge utile), elles sont concernées aussi par cette "petite bille"? Parce que c'est ce que je comptais m'acheter (en double exemplaire, bien sûr), "le cube" conseillé ne me semblant pas avoir assez d'autonomie...

Après, je ne vous explique pas le ramdam que j'ai fait tout le week-end dernier pour arranger l'appartement afin de me dégoter un peu de place pour ranger ça (on le ressortira WTSHTF...).

Juste pour info : il semblerait (et je dis bien "semblerait") que si vous avez une conduite de gaz qui passe au bord de votre immeuble, il soit toléré que les "bas étages" aient des bouteilles de gaz (ce qui se trouve être mon cas dans ces 2 suppositions Very Happy)

bluedragoni
Membre

Masculin Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 29/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum