Pénurie de médicaments

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pénurie de médicaments

Message par fokeltok le Sam 1 Oct 2011 - 21:57

Bonsoir

Cela fait deux ou trois articles que je vois passer sur ce sujet sur le net et assez peu d'échos autour :

Les pharmaciens français ont alerté les pouvoirs publics concernant un risque de pénuries de médicament.
En cause apparement plusieurs raisons ; La délocalisation de la production tout d'abord :
Aujourd'hui,
80 % des principes actifs utilisés en Europe et aux États-Unis sont
fabriqués à l'étranger1, principalement par la Chine et l'Inde,
contre seulement 20 % par la triade Europe, États-Unis et Japon. A elle seule,
la Chine contrôle 40 à 50 % des principes actifs des médicaments
génériques distribués sur le marché européen.

Mais on apprend aussi dans cet article du site "doctissimo" qui date de cet été il me semble, qu'il existe aussi un système de quotas des labos qui ne privilégient pas forcément la France.
La situation aux Etats-Unis n'est pas plus enviable d'après ce que j'ai lu ici sur le site de France Soir


Le mode de production actuel des médicaments implique donc une forte dépendance aux pays émergeants et balaye un peu le rêve de notre bonne vieille France et son "meilleur système de santé au monde". Un différent commercial avec la Chine et hop, embargo, fini les cargos chargés de prozac ! Very Happy Retour à la médecine par les plantes... locales...

On aborde ce sujet de la pénurie sur le forum Avenir-Pharma, avec également une réponse du ministre de la Santé qui promet de s'atteler à la tâche. C'est donc que le sujet est un minimum sérieux.

L'industrie pharmaceutique et surtout certains grossistes qui rachètent en France pou revendre plus cher ailleurs en Europe, sont également pointés du doigt parmi les causes du désordre, mais le problème de la délocalisation de la production semble aussi poser un problème de contrôle de qualité :
extrait de l'article sur Doctissimo :
Chine,
Inde : des milliers de sites de production… pas tous dignes de confiance



La
fabrication, le conditionnement, le stockage, le transport et la distribution
des médicaments font l'objet de normes précises, destinées à préserver leur
efficacité et garantir l'absence de dangers pour les consommateurs.



  • La traçabilité, plus difficile à contrôler : David
    Simonnet remarque : "La Chine et l'Inde totalisent à elles seules
    plusieurs milliers de sites de fabrication et les autorités de contrôle n'ont
    pas les moyens de tous les visiter. En 2010 par exemple, seule une centaine
    d'entre eux ont été inspectés par la FDA5. Quelques-uns sont dignes
    de confiance et d'autres pas du tout".

    Responsable
    des médicaments qu'elle commercialise, l'entreprise doit s'assurer de la
    qualité de ses matières premières. Cependant, seule une visite des sites de
    production lui permet de vérifier le respect des bonnes pratiques de
    fabrication et l'absence de sous-traitance non déclarée par ses fournisseurs.



  • Une baisse de qualité6 : De
    1 à 3 % des médicaments fournis par les pharmacies hospitalières et les
    officines seraient falsifiés7. Un rapport européen récent8 constate en effet une "augmentation alarmante" des médicaments falsifiés, y compris dans
    le circuit légal. Du fait de leur absence d'efficacité, voire de leur toxicité,
    leurs composants, "de qualité insuffisante, falsifiés, mal dosés ou encore
    absents" représentent "une grave menace pour la santé publique".

    Lorsqu'ils
    sont détectés, ces défauts de qualité génèrent une indisponibilité temporaire
    des médicaments concernés le temps de remplacer les lots incriminés.



  • Un risque de pénurie9 : Cependant,
    l'indisponibilité peut avoir d'autres origines et devenir définitive. Les
    risques liés aux événements géopolitiques, économiques ou climatiques survenant
    sur les lieux de production doivent être pris en compte. Il arrive aussi qu'une
    entreprise décide elle-même d'arrêter une production qu'elle n'estime plus
    suffisamment rentable.

    "Ces
    risques sont déjà mesurables", note David Simonnet. Au premier trimestre
    2011, il a comptabilisé 31 alertes de rupture ou risques de rupture de
    stock émanant de l'Afssaps, contre seulement 4 au premier semestre 201010.

    Les
    ruptures de stock obligent à opter pour des traitements alternatifs qui
    - lorsqu'ils existent - peuvent être moins efficaces, générateurs
    d'effets secondaires, de risques et de coûts supplémentaires. Plusieurs
    substances d'intérêt essentiel (marqueur diagnostic, chimiothérapie...) ont
    déjà été concernées, obligeant les médecins à choisir les patients qui
    pourraient en bénéficier.


A lire également sur Le Parisien, "Alerte à la pénurie de médicaments dans les pharmacie"

Sans être alarmistes, ces informations me semblent tout de même inquiétantes, en tous cas dignes d'attention.
Comment vous préparez-vous à ce type de rupture d'approvisionnement ? Avez-vous inclus ce paramètre dans vos préparatifs ?
Auriez-vous d'autres informations à ce sujet ? (si certains membres du forum sont dans le milieu médical ou dans le commerce de médicaments, à tout hasard...)

Bien à vous
Fokeltok

fokeltok
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 663
Date d'inscription : 08/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pénurie de médicaments

Message par Ash le Sam 1 Oct 2011 - 22:39

Merci Fokeltok, pas de nouvelles de mon coté mais plutot une remarque à propos de cet état de fait...

Dans le long terme, je ne crois pas que la tendance aille à s'inverser, loin de là, d'où un problème, ça va coincer, tôt ou tard, le monde géopolitique n'est pas un long fleuve tranquille et même si l'interdépendance est de rigueur aujourd'hui, c'est pas très stable comme idée dans le long terme...

Y a-t-il des produits particuliers qui ne sont fabriqués qu'à l'étranger?

Ash
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pénurie de médicaments

Message par un ptit breton le Sam 1 Oct 2011 - 23:09

Johann a écrit:Y a-t-il des produits particuliers qui ne sont fabriqués qu'à l'étranger?

Il y a le cas récent d'un anesthésique qui n'était fabriqué que par une seule usine au monde ( au USA )parce que la demande est trés précise et les besoins faibles en quantité. On peut supposer que tout médicament fabriqué en petite quantité porte un risque d'étre fabriqué par un seul labo , dans une seule usine.

________________________________________________________
Les habitants ne croient plus en l'avenir. Pourtant notre civilisation est éternelle , nous sommes les élus. Nous avons la science et la vérité " dit le scribe à Pharaon. ( texte écrit sur un papyrus - 2500 av j.c.)

La prochaine révolution ne sera pas celle du travail !!!

un ptit breton
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3788
Localisation : Dans la forêt de Brocéliande
Loisirs : lire le troll est parmi nous de D. Vincent et F. Mulder et appronfondir ma Tétracapilosectomie
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pénurie de médicaments

Message par fokeltok le Dim 2 Oct 2011 - 19:56

Je ne connais ce sujet que par mes lectures sur internet, donc prudence sur les sources, tout de même.
On peut par exemple lire sur l'article du forum avenir-pharmacie cité plus haut :
« Il n'y a pas de pénurie généralisée mais il peut y avoir des soucis
sur les produits vendus seulement à quelques milliers d'exemplaires par
an, comme les antirétroviraux (traitement du sida) », admet Emmanuel
Déchin, le secrétaire général de la Chambre syndicale de la répartition
pharmaceutique, qui fédère les grossistes.

Les notes de bas de page de l'article sur Doctissimo fournissent également beaucoup de sources.J'y ait trouvé un lien vers L'afssaps (Agence Française de Sécurité Sanitaire des produits de Santé ) qui tient à jour une page concernant les ruptures de stocks et arrêts de commercialisation.
Avec un formulaire (Word téléchargeable) de rupture de stock à l'attention des laboratoires. C'est que ça doit être courant...
il semble que l'afssaps gère cette liste depuis assez longtemps. Un document à télécharger ici l'explique. Extrait :

Depuis 1994, l’Afssaps s’est régulièrement trouvée confrontée à des indisponibilités de médicaments jugés
indispensables par les professionnels de santé. Ces indisponibilités faisaient courir le risque d’interruption
de traitement pour les patients. Cette situation potentiellement préjudiciable pour les patients a conduit
l’Agence à sensibiliser les industriels du médicament sur la nécessité d’un approvisionnement continu et sur
l’intérêt d’une information de l’Afssaps le plus en amont possible, tant pour les ruptures de stock que pour
les arrêts de commercialisation.
Les ruptures de stock transitoires de médicaments, sont la plupart du temps liées à des incidents de
fabrication de l’industriel, des difficultés d’approvisionnement en matière première ou à des transferts de
production.
Les arrêts de commercialisation de médicaments indispensables sont des décisions unilatérales des
industriels. Aucune base juridique ne permet de contraindre un industriel à poursuivre la commercialisation
d’un médicament. Dans ce type de situations, l’Afssaps devient pourtant le premier interlocuteur des
patients et des professionnels de santé, qui l’interpellent sur les conséquences de l’indisponibilité du produit
et sur l’existence de thérapeutiques alternatives.
C’est pourquoi en 2002, l’Afssaps a mis en place une procédure en concertation avec le Leem (Les
entreprises du médicament) et le Conseil national de l’Ordre des Pharmaciens.
En 2004, une disposition législative a imposé aux industriels l’obligation de déclarer à l’Afssaps les difficultés
d’approvisionnement qu’ils rencontrent ou risquent de rencontrer, notamment pour des médicaments
indispensables.
Depuis la loi du 5 mars 2007 (préparation du système de santé à des menaces sanitaires de grande
ampleur), les industriels ont l’obligation d’informer l’Afssaps au moins 6 mois avant la date envisagée d’arrêt
de commercialisation d’un médicament ne disposant pas d’alternative thérapeutique. Cette loi impose
également aux industriels de maintenir le médicament sur le marché jusqu’à ce que l’alternative identifiée
soit mise à disposition. Enfin, l’industriel doit collaborer avec l’Afssaps dans la recherche d’alternatives.

Cette "veille" sur les pénuries ne concerne donc que les liens entre labos et pouvoirs publics en fonctionnement normal.
En cas de crise plus grave, par contre... ???
On y apprend en tous cas qu'une pénurie de certains médicaments ne peut théoriquement avoir lieu simplement parce qu'un labo stoppe leur fabrication (rentabilité ?). Cela ne semble pas être le cas partout dans le monde.

fokeltok
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 663
Date d'inscription : 08/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pénurie de médicaments

Message par Da le Lun 3 Oct 2011 - 11:04

Johann a écrit:Y a-t-il des produits particuliers qui ne sont fabriqués qu'à l'étranger?

Il me semble que depuis quelques temps déjà, le paracétamol et l'aspirine sont essentiellement fabriqués en Chine et en Inde (la dernière usine en Europe-France a fermé il y a quelques années).

Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pénurie de médicaments

Message par creol971 le Mer 30 Nov 2011 - 20:22

La plupart des médicaments courants sont fabriqués en Europe, surtout si les molécules sont anciennes, les boites ont pu faire pas mal d'argent dessus. Mais des fois lorsque la molécule est trop ancienne et trop courante, les labo préfèrent laisser tomber et concentrer leur activité dans d'autres discipline.

L'anesthésie est une activité bien trop sensible, même les médecins fuient cette spécialité. En pédiatrie c'est pareil et la plupart de médicalement sont adaptés à une dose et une posologie enfant ou au poids.

Sans compter les regroupements d'usines pharmaceutique, les nouveaux marchés, les nouveaux acteurs etc ... Sur certaines maladies chroniques, il n'y a plus d'acteurs européens car pas assez rentables ..







creol971
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 173
Localisation : guadeloupe
Emploi : infirmier
Date d'inscription : 27/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pénurie de médicaments

Message par Catharing le Mer 30 Nov 2011 - 21:07

Pour info,ceux sont les laboratoires qui fixent des quotas aux grossistes (et ce depuis que les grossistes expédiaient une partie des commandes vers des pays frontaliers ou les prix des médocs est largement supérieur).

La plupart des molécules abandonnées par les labo sont génériquées (c'est à dire une copie plus ou moins bonne d'ailleurs),ce qui est intéressant c'est que certains labos ont leur propre laboratoire de génériques..

Les pays émergents représentent une manne pour l'industrie pharmaceutique ,car la législation est plus laxiste,les protocoles et les essais sont réduits au minimum ,et la demande est colossale.
Dans les pays occidentaux,le plus rentable pour les labos restent les molécules à forte valeur ajoutée donc très chers (chimio,cancéro,etc..).
Le risque majeur c'est de voir débarquer dans les pharmacies des génériques venant d'Asie car les conditions de fabrication n'ont rien de comparables et surtout des contrefaçons (c'est déja le cas en Afrique)

Enfin il faut savoir que d'ici peu de temps ,il y aura en lieu et place des pharmacies indépendantes (malgré leurs efforts pour se regrouper) des chaines de pharmacies comme c'est déjà le cas dans certains pays.
Cequi sous entend que ne seront vendus que des médocs a forte marge ou alors des prix qui grimperont en flèche.

Tout cela est basée sur mon expérience ,j'ai travaillé plus de vingt ans dans ce milieu.


________________________________________________________
« Celui qui donne sa pitié au méchant fait tort au juste. »

"J'ai tendance à comparer les humains actuels aux légumes cultivés hors sol, sous serre.
Il suffit que tu les déplaces en terre, au soleil, en plein vent, sous la pluie, pour qu'ils crèvent. Tellement ils sont fragiles
." Lo de

Catharing
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 4079
Localisation :
Date d'inscription : 22/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum