Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Message par Belenos le Jeu 27 Oct 2011 - 21:33

Une chose est sûre, la vente d'un bien d'une valeur de 110.000€ ne justifie pas qu'un intermédiaire se sucre à hauteur de 7.700€ dessus si ses compétences de vendeur ne dépasse les vôtres surtout dans le cas d'une simple mise en réseau de l'offre et quelques paperasses.

D'ailleurs dans le cas d'un acheteur (dans mon exemple perso d'achat en 2006) ce fût 7.000€ pour l'agence et 5.000€ pour le notaire.

Allez qui qui veut un 30m² en bord de mer ? j'vous le fait à 100.000€ (hors frais du notaire) si vous avez la carte de fidélité Olduvaï Laughing

________________________________________________________
La nature comme socle, l’excellence comme but, la beauté comme horizon. (Dominique Venner).

Belenos
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1831
Age : 35
Localisation : Pays de Retz
Loisirs : Balades et bivouacs dans les dunes et les bois, lecture.
Date d'inscription : 04/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Message par dje76 le Jeu 27 Oct 2011 - 22:11

Salutations,

Merci de nouveau pour vos posts et vos réactions.

Pour répondre, je pense que j'aurai fait le même achat sans avoir la possibilité de la mutation. Tout d'abord parce que mon épouse n'a pas cette possibilité de mutation et devra soit retrouver un travail, soit se taper la route. (par contre, on aurait sûrement changé un ou deux critères et on aurait mis le bien en location quelques années)

Ensuite, bien qu'ayant cette possibilité de mutation, je n'ai aucune garantie de pouvoir vivre "à côté", je peux très bien de nouveau être assez loin de mon lieu de repli.

Concernant mon conseil au sujet des agences, je me suis permi de le faire ayant déjà eu à faire avec eux. Que t'apporte une agence? Une liste de biens, éventuellement te transporter sur les lieux pour visiter. Et?... A vrai dire, rien de bien utile. Ils te font un descriptif des lieux (on peut le faire nous même), ils ne vont pas te parler des vices cachés ou te déconseiller l'achat pour X ou Y raison. Ils sont là pour vendre, vendre et donc se faire de l'argent et c'est tout. (et nombre d'entre eux ne s'y connaissent pas plus que toi en immobilier, ce sont des vendeurs pas des artisans...)

Vendre un bien leur permet de toucher la commission à charge de l'acquéreur et par les temps qui courent, la commissions n'est pas une économie négligeable (dans mon cas, elle aurait été d'environ 10 000€), et va la répercuter sur un crédit immobilier et calculer les intérêts que tu vas payer pour rien... Après ce n'est qu'un avis personnel mais pour la population de classe moyenne, les agences ne sont que des intermédiaires faisant du profit pour un service plus que douteux.

Alors comment faire? Prendre son temps, utiliser tous les moyens pour trouver la bonne occaz, ne pas hésiter à comparer, visiter. Je suis passé par les agences dans un premier temps pour prendre la température et les tarifs moyens du secteur. (honnêtement, si on avait eu un coup de coeur par ce biais, on aurait sûrement acheté)

Après cela, il faut éplucher les petites annonces (journaux gratuits ou non, les sites internet de vente immo ou leboncoin), se balader dans la région qui t'intéresse et ne pas négliger les petits villages afin de voir les maisons à vendre par les panneaux. Et surtout, prendre son temps, attendre Le Bien Immobilier qui correpond à tes critères. Sincèrement, avec tous les critères que je me suis imposés, j'ai réussi à les réunir, alors c'est que c'est faisable. (au final, j'ai trouvé sur leboncoin, consulté tous les jours pendant plusieurs semaines)

Bonne recherche en tout cas.

________________________________________________________
"L'infini, c'est long, surtout vers la fin"

dje76
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 159
Age : 40
Localisation : normandie
Emploi : militaire
Loisirs : informatique, volley ball, recherche de l'autarcie et mise en place d'une base de repli familiale voire communautaire, réflexion sur le fonctionnement de la société et projections à plus ou moins long terme.
Date d'inscription : 01/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://encorenvie.superforum.fr/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Message par Belenos le Ven 28 Oct 2011 - 8:22

dje76 a écrit:Que t'apporte une agence? Une liste de biens, éventuellement te transporter sur les lieux pour visiter. Et?... A vrai dire, rien de bien utile. Ils te font un descriptif des lieux (on peut le faire nous même), ils ne vont pas te parler des vices cachés ou te déconseiller l'achat pour X ou Y raison. Ils sont là pour vendre, vendre et donc se faire de l'argent et c'est tout. (et nombre d'entre eux ne s'y connaissent pas plus que toi en immobilier, ce sont des vendeurs pas des artisans...)

Vendre un bien leur permet de toucher la commission à charge de l'acquéreur et par les temps qui courent, la commissions n'est pas une économie négligeable (dans mon cas, elle aurait été d'environ 10 000€), et va la répercuter sur un crédit immobilier et calculer les intérêts que tu vas payer pour rien... Après ce n'est qu'un avis personnel mais pour la population de classe moyenne, les agences ne sont que des intermédiaires faisant du profit pour un service plus que douteux.

On est d'accord Dje76, on sortant de l'école avec un pauvre BEP/CAP vente, le premier boulot que L'ANPE m'a proposé c'est assistant négociateur immobilier...

Tu dis " Vendre un bien leur permet de toucher la commission à charge de l'acquéreur".
Et bien leur commission est aussi à charge du vendeur car lorsque qu'il faudrait négocier le prix et éventuellement le baissé, leur commission ne baissera pas, c'est uniquement le prix "net vendeur" qui sera revu à la baisse. Si l'acheteur te dis "elle me plaît votre maison, à 10.000€ de moins je signe" jamais l'agent immobilier partagera la révision du prix avec toi en baissant sa com'.

dje76 a écrit:la commissions n'est pas une économie négligeable (dans mon cas, elle aurait été d'environ 10 000€), et va la répercuter sur un crédit immobilier et calculer les intérêts que tu vas payer pour rien...

C'est les 10.000€ qui pourrait te manquer pour par exemple fait de bons gros travaux d'isolation dans ta nouvelle maison, acheter un poêle à bois, changer ta vieille bagnole pourrie, acheter 10 tonnes de riz Laughing

A moins d'être vraiment pressé ou riche, je déconseille aussi de passer par une agence. Je n'ai constaté (entre mes parents, mon grand-père, moi-même) que des mauvaises expériences avec les agences immobilières ou une partie sinon les deux se sentaient lésées (très souvent le vendeur). Que vous achetiez ou vendez faut vraiment vous mettre dans la peau d'un prospecteur immobilier, vous n'en tirerez que plus de satisfaction et d'économies une fois l'affaire conclu.

Belenos
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1831
Age : 35
Localisation : Pays de Retz
Loisirs : Balades et bivouacs dans les dunes et les bois, lecture.
Date d'inscription : 04/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Message par dje76 le Ven 28 Oct 2011 - 10:36

Pour conclure avec le thème, quand je dis qu'il faut prendre son temps, j'ai pesé mes mots. En effet, cela fait plus de 10 ans que j'envisage d'investir dans l'immobilier. Au début, c'était un investissement que je décrirai comme traditionnel, puis, au fil de ma réflexion, de mon évolution et de ma prise de conscience, cela s'est orienté de plus en plus vers des notions nettement plus survivalistes.

Quoiqu'il en soit, je ne me suis jamais lancé dans l'acquisition sans être sûr de moi et sans avoir bien muri la réflexion.

Tout d'abord, il fallait que le bien corresponde à mes critères
Ensuite, il fallait que le prix me soit accessible
Enfin, il fallait que les critères du prêt respectent également mes critères (taux, durée)

Comme vous avez pu le déduire, je ne me suis jamais lancé dans l'achat traditionnel (les prix étaient très élevés à l'époque et les taux fort peu intéressants) et il m'a fallu près de deux ans de recherches actives avec les critères survivalistes avant de me lancer (avec 3 simulations bancaires tout de même pour des biens intéressants mais abandonnés faute de critères bancaires convenables).

Donc, mon avis personnel, mon conseil et mon critère primordial est "prenez votre temps et ne vous précipitez jamais!!"

PS: méfiez-vous de vos premières visites car vous serez facilement tentés par les premiers biens que vous visiterez. (adrénaline du premier achat, envie de franchir le pas...). Avec le recul, je suis bien content de ne pas avoir investi dans ces premiers biens qui au final n'était pas si intéressants que cela... Après à chacun de voir bien sûr!!!

Bonne quêtes aux aventuriers immobiliers!!!

________________________________________________________
"L'infini, c'est long, surtout vers la fin"

dje76
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 159
Age : 40
Localisation : normandie
Emploi : militaire
Loisirs : informatique, volley ball, recherche de l'autarcie et mise en place d'une base de repli familiale voire communautaire, réflexion sur le fonctionnement de la société et projections à plus ou moins long terme.
Date d'inscription : 01/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://encorenvie.superforum.fr/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Message par argoth le Ven 28 Oct 2011 - 16:08

Salut,

Personnellement j'ai pris 2 ans de recherche et 6 mois entre la première offre et la prise de possessions. (ce qui est très long ici, on peut le faire en 2 semaines ^^).

Bref, moi je vous déconseillerais pas de faire automatiquement affaire avec des agences immobilières. Chez vous je sais pas, ici certain agences offres des garanties sur les maisons quelles vendent. (C,est pas le pérou, ca couvre pas grand choses mais mieux que rien). Moi je me suis pas restreint à ce critère. Par contre ce que je fessais systématiquement (je prends des chiffre aléatoire pour que ca soit facile), c'est que j'offrais la valeur de la maison dans ma proposition. Bref je visite une maison, elle me plait énormément, je sort la valeur inscrit sur l'évaluation foncière, je sort les comparables disponible (valeur des maisons comparable, qui se sont vendu dans le secteur dernièrement ou je retire 10%, la commission des agent quoi). Pour en arrivé au prix, je me rends compte que la maison vos 100 000$ C'est pile le prix avec lequel je suis a l'aise de payé dans mon budget. Donc je fais une offre à 100 000$ avec chiffre à l'appui), que la maison soit afficher à 110 000, 120 000 ou 130 000$, je m'en fiche compléntement. Si on me fait une contre offre je refuse et pis c,est tout.

Après si l'offre est accepter, que se soit le vendeur ou l'agent qui réduise sont profit, moi je m'en fiche complétement. ^^ Souvent, les agents préfère être seul avec vous pour la visite, m'en fiche. Souvent les agents préfère qu'on présente une offre écrite à eux et ensuite transmettre, ect.. Moi j'exige que le vendeur soit présent, ma première offre est toujours expliquer verbalement et le papier est devant moi près à être signé. IL DÉTESTE ÇA LES AGENTS lol, mais quand ils disent, non non ses pas comme ça que ca marche. Moi je me lève tout simplement de la table et leur dit, bas si je peux pas voir le vendeur, vous venez de perdre votre vente et puis c,est tout. clind'oeil

Mes déjà arrivé aussi de filer carrément une carte avec mes coordonné au vendeur devant l'agent, parce qu'on arrivait pas a s'entendre sur le prix, je lui dit donc : '' Bas quand ton contrat sera a terme avec ton agent, si ta pas vendu appel moi. Je suis sur que si tu déduit la ça commission, tu trouvera que mon offre arrive pile au prix que tu veux avoir. lol

Ce qui est dangereux, c'est les sentiments.... HOOOOOO je la veux chérie, ta vu elle est trop bien, c,est pour nous et c'est cella, il me la faut ABSOLUMENT lol. C'est qu'une maison, il y en a des milliers d'autre tout aussi bien. clind'oeil

Après chacun fait comme ils veux. clind'oeil

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Message par Duralex le Ven 16 Déc 2011 - 16:59

Bonjour,

Ce thread est juste hyper interréssant.
Clair et précis.

Je me demandais ou en étais tout ça, les travaux, le potager...
Tout ça avec 100 000 euros c'est super fort.

voila mon intervention n'apporte pas de valeur ajouté.

Mais si on peux avoir plus d'info c'est cool.

Duralex
Membre

Masculin Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 16/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Message par dje76 le Ven 16 Déc 2011 - 18:40

Alors le projet est un peu en état végétatif vu l'éloignement. Bonne nouvelle pour nous cependant, je viens d'apprendre que ma mutation allait être effective pour 2012, sûrement en début d'année. Les travaux devraient donc pouvoir progresser un peu plus rapidement. Quant au potager, nous devrions pouvoir le faire avancer dans le bon sens aussi!!

Et puis le rapprochement va voir arriver les premiers animaux... Mais cela fera l'objet le moment venu d'un post complémentaire...

Sinon, la première récolte a été plutôt bonne malgré le peu d'entretien (plus de 50 potirons), plusieurs centaines de kilos de patates. On teste par ailleurs la conservation de ces denrées et pour le moment, ça se conserve plutôt bien...

A suivre...

________________________________________________________
"L'infini, c'est long, surtout vers la fin"

dje76
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 159
Age : 40
Localisation : normandie
Emploi : militaire
Loisirs : informatique, volley ball, recherche de l'autarcie et mise en place d'une base de repli familiale voire communautaire, réflexion sur le fonctionnement de la société et projections à plus ou moins long terme.
Date d'inscription : 01/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://encorenvie.superforum.fr/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Message par thorolf le Ven 16 Déc 2011 - 19:03

Sujet captivant, vivement la suite !! Bonne continuation ami normand !

________________________________________________________
« Un pigeon, c’est plus con qu’un dauphin, d’accord mais ça vole. »

thorolf
Membre

Masculin Nombre de messages : 21
Age : 26
Localisation : Calvados
Emploi : Homme à tout faire
Loisirs : Divers et variés
Date d'inscription : 08/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Message par dje76 le Sam 25 Fév 2012 - 10:27

Alors avec le déménagement, nous sommes revenus sur notre zone de stockage des nos potirons et pommes de terre. Ceux-ci étaient stockés à l'arrache dans un garage non isolé, dans des caisses en bois.

Avec les périodes de gel que nous avons connues, l'humidité de la zone de stockage, les potirons se sont "liquéfiés", engendrant un épandage de jus sur tout le sol, une odeur à vomir, et le pourrissement de mes patates.

Cette zone de stockage n'était pas adaptée, nous le savions, mais la dégradation des denrées s'est faite à une vitesse déconcertante. Nous avions décidé de garder à proximité de notre zone de vie une quantité non négligeable de nourriture, au cas où. Finalement, on n'en a pas eu besoin, heureusement!!!

Quoiqu'il en soit, ces denrées (pommes de terre et potirons) ont été conservées entre 4 et 5 mois sans problème dans des conditions affreuses. Il y a donc moyen, en bichonnant les conditions de stockage, de conserver ce genre de légumes tout un hiver... Bonne expérience!!

PS: par contre, bien que très peu sensibles aux mauvaises odeurs, le potiron pourri m'a fait gerber plusieurs fois lors du nettoyage... Et puis évacuer une quinzaine de potirons pourris/liquides (à raison d'une douzaine de kilo la bête), c'est long, c'est pénible et c'est dégueu!!! clind'oeil donc à éviter ). Je vous tiens au jus (sans jeu de mot) pour la récolte de l'année prochaine!!!

________________________________________________________
"L'infini, c'est long, surtout vers la fin"

dje76
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 159
Age : 40
Localisation : normandie
Emploi : militaire
Loisirs : informatique, volley ball, recherche de l'autarcie et mise en place d'une base de repli familiale voire communautaire, réflexion sur le fonctionnement de la société et projections à plus ou moins long terme.
Date d'inscription : 01/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://encorenvie.superforum.fr/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Message par luxferrrare le Sam 25 Fév 2012 - 14:27

Bonjour,

pour info, les potirons, courges, etc.. se conservent autour de 15°C. plus froid, cela ne leur convient pas. Donc dans une pièce fraiche de la maison, un cellier,..

________________________________________________________
"Puissiez-vous vivre en des temps intéressants" Dicton Chinois
TEOTWAWKI en musique, le vent l'emportera, Champagne,

luxferrrare
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1512
Age : 43
Localisation : InZeWild
Emploi : Luciol2Lux
Loisirs : Câliner les arbres, tomber des rochers
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Message par dje76 le Dim 26 Fév 2012 - 9:43

La zone de stockage définitive sera aménagée dans une cave, donc ce devrait poser moins de problème. D'ailleurs, il est recommandé de conserver ces légumes dans un filet et de les retourner tous les 15 jours environ. J'essaierai cette technique pour l'hiver prochain et vous ferai part des résultats...

________________________________________________________
"L'infini, c'est long, surtout vers la fin"

dje76
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 159
Age : 40
Localisation : normandie
Emploi : militaire
Loisirs : informatique, volley ball, recherche de l'autarcie et mise en place d'une base de repli familiale voire communautaire, réflexion sur le fonctionnement de la société et projections à plus ou moins long terme.
Date d'inscription : 01/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://encorenvie.superforum.fr/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Message par Canis Lupus le Dim 26 Fév 2012 - 10:20

Ah Dje76 ! Le maraîcher bio du coin a eu la même galère, sa pièce où il entreposait les courges n'était pas assez isolée donc elles ont commencé à se liquéfier. On les a bouger au chaud dans sa maison, mais le mal était fait. À la place des courges on a mis les patates qui étaient stockées dehors (!) sous d'anciens volets roulants. Manque de pot avec le gel il y a une quinzaine de jours elles ont gelées. Mais elles restent comestibles ! (pas vraiment vendables)
Donc sa priorité est de finir sa pièce de stockage isolée en botte de paille.

Une leçon qui lui aura coûté cher...

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Message par Nadia le Dim 26 Fév 2012 - 11:15

Pour les courgettes stockées à même le sol, vous pouvez mettre des journaux ouverts en grand ou des grands cartons dessous. Même si la courgette se liquéfie, c'est plus facile de la sortir pour la jeter dehors, sans mettre les doigts dedans. Ca n'enlève pas l'odeur mais sa simplifie la manutention.

De toute façon, dès qu'on arrive en fin d'hiver, les courgettes se liquéfient, gel ou pas gel... En préventif, vous pouvez les inspecter régulièrement : dès que l'une commence à mollir, supprimez-la.

Nadia
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 196
Date d'inscription : 13/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Message par furyans le Mer 29 Fév 2012 - 13:13

Post très intéressant, plus particulièrement du fait que ma compagne et moi même avions envisagé une ""résidence"" secondaire sur le même principe......
Toutefois la distance nous a complément dissuadé d'entreprendre cela (3h de route depuis chez nous), or si j'ai bien lu, votre "future" résidence n'est qu'à 80 kms de votre lieu d'habitation actuel.....A priori cette distance induit que vous ne pouvez y aller aussi souvent que vous le souhaitez....

Ce qui me conforte quelque peu dans le renoncement de notre acquisition...

Ce qui pose d'ailleurs la problématique pour ceux ou celles habitants sur des très grands centres urbains ou périphéries proches, comment envisager un secteur de repli, car les coûts qu'ils soient, financiers, matériels, ou tout simple en terme de temps me semble très très important....(dsl si H.S)


Dernière édition par furyans le Lun 5 Mar 2012 - 10:00, édité 1 fois

furyans
Membre

Masculin Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 17/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Message par serilynpayne le Mer 29 Fév 2012 - 14:38

luxferrrare a écrit:Bonjour,

pour info, les potirons, courges, etc.. se conservent autour de 15°C. plus froid, cela ne leur convient pas. Donc dans une pièce fraiche de la maison, un cellier,..

ah ... dans la cave il fait entre 5 et 10°C et mes courges tiennent parfaitement tout l'hiver ! l'ail aussi , les oignons , les patates ... Il fait très sombre peut être que ça aide ?

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Message par argoth le Mer 29 Fév 2012 - 15:31

serilynpayne a écrit:
luxferrrare a écrit:Bonjour,

pour info, les potirons, courges, etc.. se conservent autour de 15°C. plus froid, cela ne leur convient pas. Donc dans une pièce fraiche de la maison, un cellier,..

ah ... dans la cave il fait entre 5 et 10°C et mes courges tiennent parfaitement tout l'hiver ! l'ail aussi , les oignons , les patates ... Il fait très sombre peut être que ça aide ?

Pour tes courge je sais pas.

Les patates se conserve dans le noir (pour évité quelle germe) autour de 5-7 degrée comme chez toi, l'oignon idem au frais, dans le noire, idéalement dans des filets comment mentionné plus haut ceux là. Ail je sais pas, sinon dans que dans le noir pour évité la germinaisons également.

Source, mes expériences mais surtout les avis de ma grand-maman.

Aussi

pomme de terre

Nouveau-Brunswick

(ce qui nous intéresse étant la section sur la conservation des pomme de terre comestible)

Dans tout les cas la ventilation et l'humidité ambiante joue également un grand rôle dans la durée de conservation, on l'oublie trop souvent.

A+

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Message par Alfgard le Lun 5 Mar 2012 - 9:11

Natombi a écrit:Tu indique ne pas passer par les agence. Comment tu t'y ai pris pour trouver ton bonheur?
parcouru la campagne? les site du genre LeBonCoin?....

Penses-tu que si tu n'avais pas un métier qui te permettrait d'envisager une mutation tu aurais sauté le pas?

Par contre superbe terrain, maison qui semble pas mal non plus du tout. Et pas trop cher en plus.

Perso, je suis passée par un Notaire, les agences sont à mon avis un intermédiaire inutile ! Et moi aussi, j'ai mit plusieurs années (4 ans) avant d'acheter !

________________________________________________________
Post de Présentation

Alfgard
Membre

Féminin Nombre de messages : 256
Localisation : Normandie Occidentale
Date d'inscription : 09/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://survivalwomen.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Message par Belenos le Lun 5 Mar 2012 - 9:27

Un fait qui fait vraiment peur et surtout me met en rage quant à la possession ou la future acquisition d'un lopin de terre...

Les villageois de Monceaux (60) expropriés à un prix ridicule.

La nouvelle est arrivée par courrier la veille de Noël. « Vous parlez d’un cadeau! » lance cet habitant de Monceaux (Oise) qui ne décolère pas. Le 23 décembre, il a appris qu’il allait devoir se séparer prochainement de la parcelle de terre dont sa famille était propriétaire à Monceaux depuis plusieurs générations.
Comme lui, une vingtaine de petits propriétaires devront vendre leurs arpents de terre pour permettre la construction d’une trentaine de logements sociaux sur le territoire de la commune. « Nous sommes une petite commune, à peine 900 habitants, est-ce bien approprié de construire ce type de logements ici? » s’interrogent les propriétaires. Mais s’ils font aujourd’hui front commun, ce n’est pas pour s’ériger contre le projet mais pour dénoncer « la méthode d’expropriation ».

Dans leur collimateur : le maire de Monceaux, Alain Coullaré, qui a sollicité l’Etablissement public foncier local de l’Oise (EPFLO) pour acheter un terrain de 2,2 ha en vue de la construction de pavillons et de logements à prix très abordables. Une fois l’estimation du terrain réalisée par France Domaine, les propriétaires n’ont pas tardé à recevoir une offre d’acquisition amiable. A chacun d’eux, EPFLO prévoit ainsi d’acheter les parcelles à 0,60 centime le mètre carré. « Comment peut-on accepter cette offre? C’est dérisoire, ça correspond au prix des terres agricoles, pas à celui d’un terrain constructible! » s’indigne un des propriétaires concernés. De fait, depuis deux ans et la promulgation du plan local d’urbanisme (PLU), ces terres auparavant agricoles ont bien été reclassées en terrain à construire. « On aurait souhaité que le maire confie ce projet à un promoteur privé qui puisse acheter les parcelles à un prix plus juste », explique Ginette de Oliveira, propriétaire et habitante de Monceaux.

« Pas question », pour Alain Coullaré, maire de Monceaux, qui ne veut pas entendre parler de promoteurs privés. « Ils auraient peut-être acheté les terrains à 15 ou 20 € du mètre carré mais pour les revendre ensuite à des prix exorbitants. Or, ici il faut de la mixité sociale », assure l’élu. « Cette opération prévue dans le schéma de cohérence territoriale répond à un impératif national de construction de logements accessibles pour les jeunes ou les personnes âgées », explique-t-il dans un courrier envoyé hier aux habitants de Monceaux. « Mais je comprends parfaitement que les propriétaires aient refusé ce prix qui est ridicule, j’ai alerté le directeur des services fiscaux de l’Oise pour lui indiquer mon désaccord total sur le prix. » Les propriétaires, qui ont fait circuler plusieurs pétitions à Monceaux, dénoncent le manque de consultation sur le projet.

Le parisien

________________________________________________________
La nature comme socle, l’excellence comme but, la beauté comme horizon. (Dominique Venner).

Belenos
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1831
Age : 35
Localisation : Pays de Retz
Loisirs : Balades et bivouacs dans les dunes et les bois, lecture.
Date d'inscription : 04/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Message par Mackou le Mar 6 Mar 2012 - 14:11

Bonjour,

félicitations pour ta mutation! et merci pour les conseils pour le stockage de légumes.

En effet, ici dans le sud,le var, il y a de gros soucis d'expropriation par rapport à la construction du tgv. Les sommes proposées aux habitants sont très très minces et de nombreuses vignes devraient être arrachées...
Malheureusement on ne peut pas tout anticiper, en tout cas, cette info est intéressante.

Mackou
Membre

Féminin Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 19/08/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

quelques (mauvaises) nouvelles

Message par dje76 le Mar 12 Juin 2012 - 10:23

Salutations,

Bon après plusieurs mois végétatifs (par la force des choses, c'est dingue comme la vie d'homme moderne reprend vite le dessus sur les bonnes résolutions...) me revoilou pour les évolutions et les contraintes à venir...

Je suis donc resté plusieurs mois (près de 6 !!!) sans aller dans notre BAD. Le résultat est catastrophique (mais le moral reste au beau fixe !!).

Tout d'abord la nature :


Elle a repris ses droits, voire s'est développée comme si de rien n'était. Le potager a été vandalisé par une armée de mauvaises herbes. Toutes mes planches ont été recouvertes, quant au reste du potager non exploité, tout est à refaire (débroussaillage, labourage...).


Pourtant, au milieu des graminées, j'ai retrouvé quelques survivants : Fraisiers, menthe, oseille, poireaux, thym, ciboulette... C'est une bonne nouvelle !!!


Les pommes de terre stockées à la cave sont magnifiques. Elle sont restées 5 mois sans surveillance, et elles sont en bon état (bon, là, les germes mesurent environ 30cm).

Conclusion :
je valide et conserve la technique de stockage pour le futur (ancienne cuve à cidre en granit recouverte d'une palette en bois et caisses en bois surélevées)

Ensuite les bâtiments :

La maison, dont le sol du rez-de-chaussée n'est plus qu'un lointain souvenir, a trouvé de nouveaux locataires. Les chats sont de passage vu les excréments retrouvés dans un tas de gravats, et de ce fait, une famille souris
s'est réfugiée à l'étage (zone de vie durant les travaux). Pour les chats, rien de méchant à part les mauvaises habitudes type squattage, et normalement, ça régule la présence des rongeurs. Sauf si le crétin de propriétaire humain verrouille l'accès à l'étage...

Donc cette famille souris nous a fait un carnage dans l'armoire à bouffe qui me semblait pourtant bien fermée. En fait les souris étaient là avant notre acquisition, logées dans les murs (placo+polystyrène), leur nombre était limité par les habitants (humains et chats) dans deux zones distinctes. Mais en 6 mois, hum comment dirai-je ?... Ben c'est devenu l'invasion (on sait que les souris baisent mais quand on est confronté à une armée, ça concrétise bien l'idée !!). Il y a des boulettes de polystyrène partout, preuve que les galeries se sont bien
développées dans les murs, des crottes un peu partout et surtout de la bouffe en vrac :


Paquets de farine explosés, gâteau, biscotte, compote, pâte à tartiner chocolat noisette (le couvercle semble être grignotable !!), tablettes de chocolat, paquets de café...tout y est passé. Bref, quand j'emploie le mot carnage, je minimise l'ampleur des dégâts. Sans compter l'odeur de rongeur (comme à l'animalerie mais en pire !!). Un seul point positif : face à l'ampleur des dégâts, je me suis rué vers la bouteille de Vicky ... intacte !!!


Du coup, tapettes, sachets de poison et en fin de soirée, en mode patience, j'ai réussi à en choper 5 à la main (à l'aide d'un bocal en verre).

Conclusions :


--La zone de stockage alimentaire future devra pouvoir faire face à une invasion de rongeur. Elle devra être réellement hermétique à ces petites bêtes et en cas de faille, le conditionnement de la nourriture devra abolir le
plastique (Cf le couvercle du pot de pâte à tartiner !!)

--Des chats devront faire partie de l'aventure survie.

--Dans la rénovation de la maison, il faudra que je m'assure qu'il n'y ait aucune faille, aucun interstice permettant à ces « parasites » d'accéder aux différents étages.

La plus grosse mauvaise surprise :

J'ai un mur d'une dépendance qui présente une méchante fissure. Pas de bol, c'est la dépendance qui devait servir d'habitat aux animaux. Soit je laisse courir et je risque de perdre la toiture car cette fissure est le signe que le pignon va tomber (et donc gros frais dans le futur pour tout refaire) soit j'interviens rapidement pour sauver le tout. Sauf que ce n'était pas prévu dans le budget.

Et c'est donc parti pour la ronde des artisans. Une nouvelle aventure commence. Je vais être confronté au monde de l'artisanat car je ne peux pas faire face à deux chantiers en parallèle seul... Je conserve la main sur la maison mais je vais faire faire pour la dépendance. Et quitte à engager des frais autant que ça en vaille la peine. Du coup, changement de programme. Une partie de la dépendance risque d'être réhabilitée en logement. (histoire de pouvoir accueillir du monde dans le futur...)

Donc on se creuse de nouveau les méninges pour faire un truc propre, fonctionnel et durable :

Au programme ou en projet :

– démontage et remontage du mur en pierre (devis en attente)

– renforcement de la toiture et isolation (devis en attente), et en fonction des prix, on va sûrement se lancer dans l'isolation avec ballots de paille

– réhabilitation d'une partie de la dépendance en habitation (60m² au sol) sur deux étages (cuisine ouverte au rez-de-chaussée avec chambre et sdb, et 2/3 chambres à l'étage)

Conclusion :

Avant d'acheter, il faut TOUT regarder. Notre erreur a été de ne pas regarder derrière le lierre qui recouvrait tout un pan de mur et derrière lequel se trouvait cette fissure (10cm...)

Concernant la maison :

Comme prévu, vu que nous nous sommes enfin rapprochés de notre BAD, le sol va enfin pouvoir être mis en état. Il reste encore pas mal de travail mais l'objectif sera d'avoir un sol pour l'été prochain (2013). Et à partir de là, le
plus dur sera fait !!!

A suivre...

________________________________________________________
"L'infini, c'est long, surtout vers la fin"

dje76
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 159
Age : 40
Localisation : normandie
Emploi : militaire
Loisirs : informatique, volley ball, recherche de l'autarcie et mise en place d'une base de repli familiale voire communautaire, réflexion sur le fonctionnement de la société et projections à plus ou moins long terme.
Date d'inscription : 01/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://encorenvie.superforum.fr/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Message par ghp le Mar 12 Juin 2012 - 10:36

Les rats, ça ronge tout (et c'est motivé).
Sauf l'acier.

________________________________________________________
« Il y a trois sortes de tyrans. Les uns règnent par l’élection du peuple, les autres par la force des armes, les derniers par succession de race. » - Étienne de La Boétie (Discours de la servitude volontaire)
« Aucun homme n'est né avec une selle et des rênes sur le dos, et aucun non plus n'est né avec des bottes et des éperons pour le monter. » William Rumbolt
Si le climat était une banque,  cela ferait longtemps qu'il serait sauvé.

ghp
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1820
Localisation : Ichi ;)
Date d'inscription : 08/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Message par Ash le Mar 12 Juin 2012 - 10:40

Ouaip ben pas bien terrible tout ça, mais concernant le lierre, faut pas oublier qu'il tire réellement sur son support, ici le mur et que si il a une très bonne accroche, comme sur un mur en pierre un peu déjointé, il va posséder une force considérable et amener le mur à pencher à l'extérieur... Évidemment, ça ne met pas deux semaines hein, mais plusieurs années.

Raison de plus pour passer à un bourrage des joints de pierre, voire à un enduit lisse ainsi qu'à la vigne vierge qui se contente de s'accrocher sur ce qu'elle trouve et non de tirer partout.

Pour les rongeurs, pense au grillage très fin, ça peut aider... Idem, les gaines électriques et autres, ça leur fait des petits passages, elles aiment bien !

Bonne suite quand même !

Ash
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Message par dje76 le Mar 12 Juin 2012 - 10:53

Disons que ça fait un bon retour d'expérience. Je préfère que ça m'arrive à ce niveau des travaux qu'une fois ceux-ci réalisés. Au moins, je prendrai en compte cette nouvelle donnée (et je la partage). Tout n'est pas rose et je pense qu'il est tout aussi important de partager les mauvaises expériences comme les bonnes... Si ça peut aider d'autres personnes...

Mais le moral est toujours bon, c'est pas la fin du monde non plus!!! clind'oeil

________________________________________________________
"L'infini, c'est long, surtout vers la fin"

dje76
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 159
Age : 40
Localisation : normandie
Emploi : militaire
Loisirs : informatique, volley ball, recherche de l'autarcie et mise en place d'une base de repli familiale voire communautaire, réflexion sur le fonctionnement de la société et projections à plus ou moins long terme.
Date d'inscription : 01/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://encorenvie.superforum.fr/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Message par Barnabé le Mar 12 Juin 2012 - 10:53

Les souris sont extrêmement imaginatives en recherche de nourriture. Perso, j'avais des semences potagères stockées dans des sachets papier, l'ensemble emballé dans un sac plastique. Elles ont mangé le sac pour rentrer dedans, puis elles se sont nourri des graines des semenses.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acquisition immobilière d'une zone de repli, oui c'est faisable ... La preuve !

Message par grosminet le Mar 12 Juin 2012 - 10:58

oui, un rongeur ronge tout ce que ses dents peuvent attaquer, et le plastique ne lui résiste pas. Il ne l'ingère pas, mais cela lui donne accès à ce qu'on pensait avoir mis à l'abri. Et son odorat lui permet de détecter la présence de nourriture malgré nos pauvres subterfuges

grosminet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2305
Date d'inscription : 14/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum