L'embonpoint en survie

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par KrAvEuNn le Mar 2 Aoû 2011 - 14:37

serilynpayne a écrit:jusque là ça va, mais je ne suis pas Jeréhmia Johnson !! ni le gars qui a construit sa maison tout seul au canada...
Lol ! Ce que je veux dire c'est que quelqu'un qui n'est pas inactif, ni impotent, ni handicapé par une condition physique de patate de canapé, a de meilleures opportunités pour fuir une zone, charger vite fait sa bagnole, porter mamie hors de la maison qui flambe, etc, que quelqu'un qui a déjà du mal a se traîner tout seul.

On ne vous demande pas d'être Jerémiah johnson, ou bien Bear Grylls, mais d'être physiquement autonome et capable de sortir de votre canapé sans vous écrouler. Smile Après chacun voit midi à sa porte, hein ! Laughing

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Semper le Mar 2 Aoû 2011 - 15:48

Entre les gras du bides et les mous du genoux...il y a les bras cassés...ceux là aussi vont en baver...
A la cambrousse le Gymnase Club est ouvert toute l'année...sans abonnement.

Bienvenue

(je sort...) Laughing

Semper
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 1759
Date d'inscription : 13/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Invité le Mar 2 Aoû 2011 - 19:30

Cavernator a écrit:Phillipe 13 = ce qui t'a pourris c'est tes régimes à la con et ton job de merde . Change de vie , casse toi de Paris .Surtout à ton age, tu va te crever la santé dans un boulot de con et dans une ville la plus con ; Tu te tire de là pour t'épargner ta santé physique et mentale et tu va en province . Ainsi tu ménera une vie plus saine .



Il me reste seulement 4 ans à bosser et ma femme à sa carrière à l'hopital du coin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par serilynpayne le Mar 2 Aoû 2011 - 21:41

4 ans de trop ?

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par serilynpayne le Mar 2 Aoû 2011 - 22:27

c'est un peu définitif comme réponse , mais y'a de ça , et en plus on connait Krapo et ses opinions bien tranchées.
ceci dit , en disant 4 ans de trop je dis la même chose.... en province ta compagne peut facilement se mettre à son compte ou travailler localement , si j'ai bien compris elle est dans le médical...et toi , hop , auto entrepreneur en bricole ?
je dis ça , je dis rien !! y'a le jardin à faire, le bois, les réparations, la campagne, le bon air, les champignons, la pèche , la chasse , les montagnes , le ski , de fond aussi les châlets d'altitude (demandes à Semper fumeur ) ... la vie quoi !

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Invité le Mar 2 Aoû 2011 - 22:31

Cavernator a écrit:Surement que ton épouse avec son job, doit a voir une vrais vie de merde et qu'elle a dus perdre la candeur de ses débuts et ne fait que perpétuer un état d'esprit qu'on lui a mis dans la téte au fil des années.............???



Que sais-tu de ce que sont le travail et les aspirations d'une sage-femme? La carrière c'est simplement la stabilité et les augmentations à l'ancienneté, ce secteur c'est tel diplôme, tel poste. Pas de miracle ou de promesse intenable ou de promotion canapé. Un infirmier ne sera jamais médecin même en couchant avec le directeur de l'hosto vieux et chenu....Il aura juste un poste de jour sasn week-end travaillé.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par hildegarde le Mer 3 Aoû 2011 - 11:49

C'est vrai que par chez nous, les emplois vacants d'infirmiers ça manque pas...mais c'est vraiment difficile de faire le choix de changer de vie...le train train, la facilité induite par les habitudes font que beaucoup en parlent, mais peu finalement franchisse le pas. zinzin

Cela demande détermination, volonté et courage, des capacités que beaucoup n'ont plus car ils ont été laminés et lobotomisés par le système qui fait en sorte de rendre ses sujets esclaves, et ces pauvres gens n'ont même plus conscience qu'ils peuvent prendre les choses en mains et décider de leur propre bien être et de leur destin, en choisissant une plus grande liberté et une meilleure qualité de vie.
Alors ils ne leurs restent plus qu'une seule chose à faire, raler contre le système et le rendre responsable de tous leurs maux (stress, fatigue, pauvreté, embonpoint etc..) choc

C'est la même démarche qui fait que l'on peut choisir, par facilité, l'embonpoint comme système de survie, plutôt que de se préparer réellement physiquement en faisant du sport et en adaptant ses sources d'alimentation. Rolling Eyes

________________________________________________________
clic flower

hildegarde
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3382
Loisirs : manger des fleurs
Date d'inscription : 14/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mauvaisesherbes.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Invité le Mer 3 Aoû 2011 - 16:02

Je suis urbain rien a à faire, j'aurai pu être manuel peut-être, et à coup sur choisir un métier plus actif, mais je ne me vois pas vivre à la campagne. La campagne nous y passons nos vacances habituellement mais c'est tout.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Natombi le Mer 3 Aoû 2011 - 16:17

hildegarde a écrit:beaucoup en parlent, mais peu finalement franchisse le pas.

Je fait parti de cette catégorie.
Peur du changement, peur de l'inconnu. A me trouver toute sorte d'excuse pour retarder ou mettre en suspend mes recherches de boulot.
Je m'en rend compte mais pas pour autant que j'arrive a sauté le pas et allez plus en avant.


Je regardais sur le site de la croix rouge les formation proposé. Ambulancier me bottait pas mal mais bien spur faut minimum 3 ans de permis ce qui n'est pas mon cas.
Infirmier pourquoi pas, ça me botte pas des masses et surtout cela demande une reprise de formation qui ne me dit pas grand chose.
Les boulots manuels? pareil c'est le côté CFA qui ne me dit rien quand je regarde les jeunes qui en font partie (par chez moi du moins) et que j'ai envie de leurs faire manger leurs casquettes.
commercial? Je me vois absolument pas vendre un produit que je ne peut pas blairer, et de toute manière j'en ai pas l'âme.

________________________________________________________


Natombi
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 164
Localisation : 77
Date d'inscription : 09/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par serilynpayne le Mer 3 Aoû 2011 - 16:26

agriculteur ?

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Semper le Mer 3 Aoû 2011 - 17:27

Salut,

On s'adapte à tout méme a 21 060 habitants au km2...mais pour ma part je ne supporte plus la ville très longtemps...quelques heures tout au plus pour m'approvisionner.
J'ai pourtant quitté mes montagnes natales pour bosser dans la Mégapole.*..
Arrive un moment ou c'est physique, les embouteillages, le métro, la foule, le bruit incessant, les espaces exigus et artificiels…

Si naturellement tu va passer ton temps libre au Jardin des plantes plutôt que dans du « Cube »…alors peut être qu’un coin de Chlorophylle te serait vital…
Chacun voit midi à quatorze heures…

Pour revenir au fil…retour au poids de forme après un an de vie « rustique ».

@+

Semper
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 1759
Date d'inscription : 13/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Barnabé le Mer 3 Aoû 2011 - 20:29

Hello, j'apporte mon petit grain de sel :

- sur l'embonpoint qui serait un avantage en survie, pas trop d'accord. Ce qui nous menace le plus (cf. mon post sur "de quoi meurt-on ?"), ce sont les accidents cardio-vasculaires et les cancers. Maladie induites notamment par la malbouffe, la sédentarité et le stress. En termes de survie, on a tout intérêt à vivre un peu plus sainement plutôt que de cultiver un embonpoint pour je ne sais quelle situation improbable de famine.

- sur les féculents : la diététique à l'ancienne disait : féculents = bon pour la santé car ce sont des sucres lents qui apportent de l'énergie pour longtemps, etc. En fait c'est une grosse connerie. Depuis on a découvert l'indice glycémique, qui mesure la capacité d'un sucre à augmenter la glycémie du corps humain (voir en bas de cette page par exemple : http://www.accrosante.com/maladies/diabete.html ). résultat : la farine blanche (baguette, pâtes blanches, viennoiseries) augmente la glycémie aussi brutalement, voire plus, que le sucre blanc ! Ce qu'il faut en déduire, c'est qu'il ne faut manger que des trucs à base de farine complète ou au moins bise. Exit le pain blanc, les nouilles chinoises et le riz blanc, vive le pain complet, les pates complètes et le riz complet par exemple.

- les méta-études sur les régimes montrent que, globalement, les régimes font grossir. Ca semble paradoxal, mais c'est un fait avéré. Ca stresse le corps, ça donne envie de manger d'autant plus, etc. et on reprend tôt ou tard plus que l'on n'a perdu. Mon approche c'est qu'il faut plutôt substituer doucement : farines complètes à la place de farine blanche, légumes verts à la place des patates, fruits à la place des sucreries, huile d'olive, de lin, de cameline (ne surtout pas chauffer ces deux dernières, seule l'huile d'olive peut chauffer), au lieu de l'huile de tournesol et autres saloperies de graisses saturées, etc. Il faut maintenir un peu de ce "bon gras" dans l'alimentation, car il est nécessaire notamment pour cerveau. Une étude a montré qu'un groupe suivant un régime pauvre en sucres (mais avec du gras) comporte beaucoup moins d'abandon qu'un régime pauvre en graisse (mais avec sucres). Donc réduire les sucres, oui, surtout le sucre blanc et les farines blanches, mais en revanche garder un peu de "bon gras" dans son alimentation.

- après avoir pratiqué le régime Ducan, je trouve qu'il est trop violent, avec trop de protéines. J'en retiens quand même quelques bonnes idées :
1) protéines + légumes : les légumes apportent du volume et des fibres, les protéines évitent la sensation de faim, et l'ensemble des deux permet de diminuer fortement les apports de sucres et de graisses. Protéines + légumes, ça ressemble au régime préhistorique : ça peut pas être mauvais de prendre moins de sucre et de graisse qu'on ne le fait habituellement aujourd'hui.
2) marcher au moins 30 minutes par jour, surtout avec un métier sédentaire. Un effort régulier et quotidien fait plus maigrir qu'un entraînement violent une ou deux fois par semaine. Et il n'y a pas à tortiller, pour maigrir et/ou se maintenir en forme il faut faire régulièrement de l'exercice.
3) attention au sel : la nourriture moderne contient beaucoup, beaucoup trop de sel. Plats préparés, fromages, bidules apéritifs, charcuterie, etc. La nourriture des restaurants et snacks est souvent très salée. Manger peu salé permet de maigrir de quelques kilos par élimination de l'eau stockée en excès. Et diminue les risques cardio-vasculaires. On peut stimuler les papilles autrement : vinaigre (et donc aussi condiments tels que cornichons, petits oignons blancs, etc.), moutarde, épices...

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Invité le Mer 3 Aoû 2011 - 21:33

Mon ancien toubib, vietnamien formé en France, m'avait fait faire le régime Dunkan il y a 10 ans Ce régime était bien connu sans nom particulier semble-t-il bien avant que Dunkan ne se l'attribue.



Perdu environ 9 kilos soit 10 % de mon poids d'alors en 3 semaines. Repris 10 ou 12 en 6 mois inexorablement.....en essayant de faire attention et avec de grosses pulsions sur la bouffe même nocturnes!!!

J'ai eu beau forcer sur la natation et le vélo à un rythme que je ne tiendrai plus aujourd'hui rien à faire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par hildegarde le Mer 3 Aoû 2011 - 22:02

Philippe13 a écrit:Je suis urbain rien a à faire, j'aurai pu être manuel peut-être, et à coup sur choisir un métier plus actif, mais je ne me vois pas vivre à la campagne. La campagne nous y passons nos vacances habituellement mais c'est tout.

euh....ils n'y a pas que des manuels et des agriculteurs à la campagne hein ?!! on a aussi des z'intellectuels ! des fonctionnaires, des comptables, des gestionnaires, enfin bref...des gens qui bossent dans des bureaux. Sauf que comme ils bossent dans des petites villes ou bourgs, dès qu'ils mettent le nez dehors, ils respirent l'air pas trop pollué, ils font 10 bornes en 10 minutes et sont chez eux, a peine si ils croisent deux feux rouges...font leur marché chez le petit producteur du coin qui est pas bio mais c'est tout comme, laisse les clés sur le contact pour descendre acheter un paquet de clops (vu dans la ville préfecture....la voiture est resté ainsi 10 bonnes minutes sans que personne ne s'y interresse) enfin, la belle vie quoi.... Very Happy

________________________________________________________
clic flower

hildegarde
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3382
Loisirs : manger des fleurs
Date d'inscription : 14/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mauvaisesherbes.org/

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum