L'embonpoint en survie

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Natombi le Dim 31 Juil 2011 - 13:38

Philippe13 a écrit:
hildegarde a écrit:Je pense qu'il est préférable d'apprendre à son corps à mangé moins. .........



Très judicieux mais explique moi comment. Sur le court terme je sais faire, pas sur la durée et là, c'est le rebond. Dix sept ans que j'ai des problèmes de surpoids.

C'est en fonction des gens, et des régimes. Certains auront plus de facilité d'autres non.
Certains régimes imposent des changements trop brusques dans la manières de s'alimenter des gens, de fait il y a un très gros risque de rechute.

Combien de personnes mangeant beaucoup trop de chocolat stoppent net leurs consommations ou réduisent de moitié du jour au lendemain? Ce genre de régimes justement est totalement stupide car sont beaucoup trop brusque pour notre corps.

Je ne sais pas quels ont été tes régimes, et je ne sais pas si c'est forum ou même le sujet pour en parler. Et ils se peut aussi qu'ils aient été dans la "bonne" catégorie des régimes, mais chacun étant différent même un "bon" peut ne pas avoir les effet escompté sur le moyen ou long terme.

Et comme l'indique Faucon Pelerin, notre société occidental ne nous aide absolument pas à gérer une nouvelle diète. Trop de "tentations" pour la personne n'étant plus habitué à manger sainement depuis plusieurs années.

Enfin pour beaucoup de personnes faisant un régimes, mais aussi pour plusieurs diététiciens (car chacun ayant un vision différente) régime = "baisse du volume des repas". Alors que parfois il est préférable, surtout au début, de ne pas baisser le volume mais procéder à des solutions de remplacement plus sains.
Exemple:
plat principal= 100g de riz, 150g de viandes
plat changé= 100g de riz, 100g de viande, 50g d'haricot.

________________________________________________________


Natombi
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 164
Localisation : 77
Date d'inscription : 09/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par hildegarde le Dim 31 Juil 2011 - 13:51

Philippe13 a écrit:
hildegarde a écrit:Je pense qu'il est préférable d'apprendre à son corps à mangé moins. .........



Très judicieux mais explique moi comment. Sur le court terme je sais faire, pas sur la durée et là, c'est le rebond. Dix sept ans que j'ai des problèmes de surpoids.

tout est résumé dans ta signature, nos besoins fondamentaux sont plus bas que ce que veut nous faire croire la publicité et le marketing. Notre façon de mangé est conditionnée par notre education, notre environnement, notre histoire. On compense la tristesse ou le stress en mangeant, doux rappel du bien être que nous avions quand môman calmait nos pleurs avec le tété ou le biberon. Il faut changer sa vision de l'alimentation avant toutes choses. Et surtout ne pas brusquer son corps comme on le fait maintenant avec les regimes. Le mieux c'est d'essayer dans un premier temps de réduire ou supprimer ses apports en sucre....après , voir ce dont on a pas réellement besoin (café, alcool..)


Dernière édition par hildegarde le Dim 31 Juil 2011 - 15:39, édité 1 fois

________________________________________________________
clic flower

hildegarde
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3382
Loisirs : manger des fleurs
Date d'inscription : 14/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mauvaisesherbes.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Invité le Dim 31 Juil 2011 - 14:40

Problème: je ne mange absolument pas de sucre et de sucreries et ce par goût même quand j'étais jeune et mince (autour de 72/73 kilos pour 1.78 m).



Reste les sucres lents comme les pâtes, le pain , les pommes de terre (j'ai pas dit les frites..), là l'abstinence ça devient difficile à gérer avec un travail ou je dois me remettre en cause constament (comptabilité en clientèle et non poste-fixe), avec délai et obligation de résultats justes et à temps.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par hildegarde le Dim 31 Juil 2011 - 15:48

je ne suis pas pour l'abstinence concernant les sucres lents. Ils doivent représenter la moitié de notre assiette et son absolument necessaire pour fournir une energie de qualité tout au long de la journée.

Pour avoir travailler dans l'approvisionnement en flux tendu d'un atelier d'usinage de pièces destinées à une chaine de montage, je comprend bien tes impératifs d'efficacité, le stress qui en découle et l'energie dont tu as besoin pour gérer cela.

Puisque tu ne manges pas de sucre, c'est déjà un bon point. Après essaie peut-être de déterminer dans ton alimentation ce qui te sembles vraiment nécessaire et ce que tu manges par habitude, par dépendance, par plaisir, ou par compensation. Ce constat te permettras de comprendre ce qui t'es réellement necessaire.

________________________________________________________
clic flower

hildegarde
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3382
Loisirs : manger des fleurs
Date d'inscription : 14/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mauvaisesherbes.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Invité le Dim 31 Juil 2011 - 19:01

Plaisir et compensation: deux pleines assiettes creuses de pâtes avec du parmesan et un peu d'huile d'olive.....et une* bière pour faire glisser. Et la culpabilité ensuite.



*une seule je ne suis pas alcoolo dépendant, le Ricard il est dans le placard depuis 3 ans au moins, ouvert et intact.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par hildegarde le Dim 31 Juil 2011 - 22:23

oui, la bière c'est mortel pour prendre du poids... juste pâtes huile d'olive, ça passe et même trois assiettes si tu veux ! pour compenser la bière...tu peux encore faire mieux : pâtes sauce tomate, si tu ne mange que ça dans un repas avec un petit fruit (genre un soir) c'est perte de poids assuré !

________________________________________________________
clic flower

hildegarde
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3382
Loisirs : manger des fleurs
Date d'inscription : 14/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mauvaisesherbes.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Invité le Dim 31 Juil 2011 - 22:25

La bière 1 par semaine soit dans les 250 calories!! Par contre trop de pâtes je le sais. et les deux assièttes de nouilles c'est de temps en temps sur des gros stress.

Gamelle de demain midi pré-cuite ce soir:
-100 gr (a sec) de nouilles chinoises au curry et un volume équivalent de chair de tomate, un peu de poulet émincé moins de 100 gr le tout mélangé.
+ un yaourt nature que je consommerai sans sucre, une poignée de mirabelles.

+ un petite pomme pour 17 h 30 pour patienter avant l'heure du repas

Après mes deux gros régimes mon métabolisme à baissé, un vrai diesel, ça ne facilite pas la tâche.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par said206samourai le Dim 31 Juil 2011 - 23:23

Salut a tous

Un bon exemple pour moi à ce niveau.C’est bien emilieko fedor, nounours et tigre à la fois.



http://www.dailymotion.com/video/x480my_emelianenko-fedor-le-meilleure-comb_sport

said206samourai
Membre

Masculin Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 13/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Natombi le Dim 31 Juil 2011 - 23:38

Philippe13 a écrit:La bière 1 par semaine soit dans les 250 calories!! Par contre trop de pâtes je le sais. et les deux assièttes de nouilles c'est de temps en temps sur des gros stress.

Gamelle de demain midi pré-cuite ce soir:
-100 gr (a sec) de nouilles chinoises au curry et un volume équivalent de chair de tomate, un peu de poulet émincé moins de 100 gr le tout mélangé.
+ un yaourt nature que je consommerai sans sucre, une poignée de mirabelles.

+ un petite pomme pour 17 h 30 pour patienter avant l'heure du repas

Après mes deux gros régimes mon métabolisme à baissé, un vrai diesel, ça ne facilite pas la tâche.

Pour ma part je dirais deux choses, qu'il serait de bon ton de refaire un sujet du genre plus ciblé sur les régimes ou assimilé.
Sinon, si tes repas ressemblent à ce que tu as posté je trouve pas que ce soit une nourriture trop riche pour un "gros" surpoids.

Dans ce cas là, surement un manque d'entretiens physique pour brûler les calories en trop. Dans ce cas pourquoi pas faire quelques pompes, abdo et tractions (si possible pour ce dernier) avant la douche du matin ou du soir (préférable).


Pour Emeliannenko Fedor, il a un peu de ventre et de "gras", mais pour moi il est dans la bonne limite.

________________________________________________________


Natombi
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 164
Localisation : 77
Date d'inscription : 09/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par deepdragon le Dim 31 Juil 2011 - 23:46

Demande aussi a ton médecin si tu n'as pas un souci de Thyroïde. Le fait que ton métabolisme soit en baisse et le surpoids sont souvent des signes avant coureurs.

deepdragon
Membre Premium

Nombre de messages : 151
Date d'inscription : 10/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par MonteRosso le Lun 1 Aoû 2011 - 17:46

Philippe13 : le stress doit être au moins pour 25% dans ton soucis.

manger : se rassurer, compenser, posséder...
manger : gourmandise, mondanité, réflexe

une des comparaisons qu'il me plait à utiliser c'est avec un "bon" moteur :
bon carburant : pas trop de déchets et efficacité optimale
bon mélange : ni trop ni trop peu d'air
bon additif : moins de rejets et de mauvaise combustion

respecter le temps de chauffe et adapter sa conduite en fonction du climat et de la distance à parcourir

remplace les mots que tu veux mrsgreen



________________________________________________________
"Garde toi, je me garde"

MonteRosso
Animateur

Masculin Nombre de messages : 1567
Localisation : :noitasilacoL
Emploi : :iolpmE
Loisirs : :srisioL
Date d'inscription : 29/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Invité le Lun 1 Aoû 2011 - 19:46

Natombi a écrit:

Dans ce cas là, surement un manque d'entretiens physique pour brûler les calories en trop. Dans ce cas pourquoi pas faire quelques pompes, abdo et tractions (si possible pour ce dernier) avant la douche du matin ou du soir (préférable)..



Parce déjà je nage et je roule à vélo (en pignon-fixe bien plus dur), en fait je paye cash chaque écart et je le stocke. Je pense que depuis mes régimes mon métabolisme tourne bien en dessous des 2500 calories annoncées pour un homme sédentaire qui fait un peu de sport.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Natombi le Lun 1 Aoû 2011 - 20:44

D'accord je n'avais pas vu la mention concernant la natation et le vélo.

________________________________________________________


Natombi
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 164
Localisation : 77
Date d'inscription : 09/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par hildegarde le Lun 1 Aoû 2011 - 21:07

Les regimes, ça met vraiment l'organisme à rude épreuve, et après c'est hyper dur de lui réapprendre à digérer normalement sans stocker le moindre petit apport supplémentaire, tout ces articles dans les magazines feminins et les livres sur le sujet qui enrichissent leur auteurs devraient être interdit !

________________________________________________________
clic flower

hildegarde
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3382
Loisirs : manger des fleurs
Date d'inscription : 14/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mauvaisesherbes.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Natombi le Lun 1 Aoû 2011 - 22:48

Effectivement, avant de parler de régime, ils devraient réapprendre aux gens comment s'alimenter correctement.

Souvenir d'un petit cousin. Il y a quelques années la grand mère allait lui faire des vraies frites, en provenance direct du jardin et ramassées (enfin les pommes de terre). Le jeune à goûté une frite, l'a recraché et n'a pas mangé un autres morceau. Car les frites n'étaient pas comme a Mc Do.

________________________________________________________


Natombi
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 164
Localisation : 77
Date d'inscription : 09/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Belenos le Lun 1 Aoû 2011 - 23:29

L'anecdote qui ne m'étonne même pas Natombi, j'ai eu la même avec des gamins de 10 à 14 ans dans une cantine ou je bossais (des parisiens en stage de foot), ils refusaient le camembert et ne voulait que des babybel,vache qui rit et kiri, ne mangeaient aucun légumes à part les frites ou pommes dauphines.

________________________________________________________
La nature comme socle, l’excellence comme but, la beauté comme horizon. (Dominique Venner).

Belenos
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1831
Age : 35
Localisation : Pays de Retz
Loisirs : Balades et bivouacs dans les dunes et les bois, lecture.
Date d'inscription : 04/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Natombi le Mar 2 Aoû 2011 - 0:33

C'est triste pour les cuistots (pro ou la famille) qui se décarcassent pour faire plaisir aux gens, leurs faire découvrir de nouvelles choses et que derrière, on dédaigne leurs plats.
Mon péché mignon, le fromage. Dés que la famille part en vacance, il me rapporte un morceau de fromage local Very Happy

On est mouton de la société.

Après je pense que c'est plus ou moins ou moins pareil pour l'embonpoint, on en parle beaucoup, on en fait une fixette mais pour quelles raisons?
Simplement qu'à la TV ou dans les magazines nous voyons des mannequins, des acteurs, des sportifs aux corps d’Apollon. Les régimes qui reviennent avant l'été ou les programmes genre (gagnez les tablettes de chocolats en 4 semaines) ou en l’hiver (comment ne pas grossir pendant les fêtes).

On est préformaté, moi le premier car pour ma part je sais que ce qui me gène le plus avec mon petit ventre c'est le regards que peuvent avoir les autres sur moi alors que perso même si ça rabaisse mon niveau sportif j'en ai pas grand chose faire.

________________________________________________________


Natombi
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 164
Localisation : 77
Date d'inscription : 09/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Invité le Mar 2 Aoû 2011 - 6:59

Il ya quand même un sacré problème avec la nourriture et le mode de vie. Je m'en faisait la réflexion il ya quelques semaine en classant des photos de famille datant du début des années 50. A part certaines femmes d'age mûr ils sont tous très maigres.



Pourtant il n'y avait certainement pas de restriction sur la nourriture la famille étant un peu à son aise dans des métiers relativement lucratifs et demandant de l'habilté sans gros effort physique (métiers du cuir, comptable indépendant, petit chef SNCF...).

Et quant je dis la famille il y a aussi les voisins et amis, tous pareils, qu'on m'explique.



Si on s'appauvrit sans tomber dans le KK total on ira encore plus dans le junk-food, ce sera pire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par appache le Mar 2 Aoû 2011 - 7:39

La nourriture dépend toujours de ton activités physique aussi. Les anciens bûcherons mangeait souvent très gras et restait mince . A comparé a quelqu'un qui mangerais la moitié de ce qu'il mange aujourdhui et ne fait aucune activité physique.

Personnellement mon tour de taille un peu plus gros viens de la quantités de bierre que je peux absorber car coté exercice physique le reste peu entré sans trop de problème en tant normal.. La je suis blessé donc oups je fais plus attentions

appache
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 286
Localisation : Quebec Canada
Emploi : Militaire
Loisirs : chasse, tir , survie , airsoft, lecture...Retourner sur le terrain dans mon métier
Date d'inscription : 02/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Da le Mar 2 Aoû 2011 - 9:36

@Phil, je ne pense pas que le problème ne vienne que de la nourriture, mais de la façon de vivre en général:
- plus de marche à pied: on a la voiture, même pour 500m (bon, je ne parles pas de vous, mais en général.... clind'oeil )
- plus de promenade le dimanche, Drucker c'est tellement mieux ... Rolling Eyes
- au boulot, beaucoup plus de boulot salarié "de bureau", en plus, on ne se déplace pas d'un bureau à l'autre pour communiquer, on mail, on téléphone, on tchatte, le c*l sur sa chaise.
- pas de bois ou de charbon à mettre dans le poêle, le thermostat s'occupe de nous
- plus de cuisine, on enlève le plastique du plat préparé, on met au micro-onde
- Moins de jardinage: on fait appel à un professionnel qui fait un jardin zen sans effort pour nous...
- Moins de bricolage ou de do-it-yourself: l'homme est un insecte spécialisé qui se limite à la tâche assigné par l'éducation nationale (combien de mes potes ne savent même pas ou trouver un clou chez eux...).

Bref, pour beaucoup, le sport de la journée consiste à faire "une-deux" avec le doigt sur la zapette... Donc même avec une alimentation limitée, certains prennent (on n'est pas égaux là-dessus).

Résultat des courses: moi perso, je dois compenser le manque d'activité physique en faisant du vélo 3 fois par semaine sinon je deviens flasque... Et pourtant, je ne suis pas un "gros" mangeur, et je bouge quand même pas mal... Mais je le sens, mon corps a besoin de plus d'activité que ce que me fournis mon mode de vie actuel. J'ai même penser à changer de boulot à cause de ça...

En tout cas, pour revenir sur le sujet initial, je pense qu'en faisant la balance, pour beaucoup, l'embonpoint est néfaste en terme de survie, en tout cas si celui-ci correspond à une faiblesse d'activité (même si ça fait une réserve de nourriture). Maintenant, comme on est loin d'être tous égaux, ce qui sont sportif ET qui ont un embonpoint qui ne les gène pas, ça existe et pour eux, en effet, ça peut être éventuellement un "plus".

Maintenant, si l'idée est de laisser pousser son bidon en disant "c'est mieux ici que dans ma cave", je dis "no way" clind'oeil.

Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Semper le Mar 2 Aoû 2011 - 11:21

Cavernator a écrit:Tu te tire de là pour t'épargner ta santé physique et mentale et tu va en province . Ainsi tu ménera une vie plus saine .

Meuh... non, l'air est pur a Paris, et il y fait bon vivre DDF
ps: faut pas le dire....sinon ils vont tous venir dans nos campagnes...surtout pas clind'oeil

Semper
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 1759
Date d'inscription : 13/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par KrAvEuNn le Mar 2 Aoû 2011 - 11:58

Salut !
Da a écrit:En tout cas, pour revenir sur le sujet initial, je pense qu'en faisant la balance, pour beaucoup, l'embonpoint est néfaste en terme de survie, en tout cas si celui-ci correspond à une faiblesse d'activité (même si ça fait une réserve de nourriture). Maintenant, comme on est loin d'être tous égaux, ce qui sont sportif ET qui ont un embonpoint qui ne les gène pas, ça existe et pour eux, en effet, ça peut être éventuellement un "plus".
Ce qu'il faut bien voir, aussi, c'est qu'il est plus facile et rapide de faire du lard (sauf cas particuliers) que de prendre du muscle et de l'endurance et que l'on perd cette condition physique très rapidement quand on cesse de se bouger. Atteindre une condition physique "acceptable" cela prend des mois, voir des années et c'est assez dur. Mieux vaut donc, pour être en forme acceptable (pour bouger, marcher, jardiner, bricoler, etc) s'entretenir un peu (marcher régulièrement d'un pas alerte, nager, bricoler, etc et faire quelques exercices). On perd très vite de la masse musculaire et de l'endurance quand on n'en fiche pas une. Qui plus est, un embonpoint, surtout si on a une mauvaise condition physique, peut être préjudiciable au souffle, à l'aisance à se déplacer et à l'endurance, car cela signifie plus de poids à bouger.
Cavernator a écrit:Ha oui c'est vrais !!! Mais tu sais je préfère encore voir des parigots qui viennent ici que des hollandais ou belges ou anglais , tous des mégas bourges qui veulent faire leur sauce comme ils ont envie .Mais bon là, on s'écarte du sujet hein . M'enfin quand tu vois tous ces gros cochons qui viennent faire leur dysney land ici, ça fait chier .Ils sont si gros qu'ils peuvent à peine bouger leur cul des 4*4 à 60 briques .
Ah ouais ! En Dordogne il y en a pourtant des minces (et de jolies filles), qui roulent en VL, plutôt classe moyenne, ou artisans, voir paysans, qui participent à faire revivre un peu la vie rurale. Si si ! J'en ai rencontré. Même qu'ils sont plutôt sympas. dévil

EDIT :

Perte musculaire
les études scientifiques montrent que les gens peuvent perdre 20 à 40% de leur masse musculaire en prenant de l'âge pas parce qu'ils vieillissent, mais surtout parce qu'ils arrêtent de faire des activités qui sollicitent les muscles.
Selon certains profs et spécialistes de la muscu (dont Joe Weder), on peut perdre, en arrêtant la musculation, environ 1% de masse musculaire/jour.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par serilynpayne le Mar 2 Aoû 2011 - 14:05

J.Lanzmann grand marcheur, dont la devise était « Si tu veux te trouver, commence par te perdre », disait une chose très juste .
Si tu pars marcher 4 jours prépares toi. Si tu pars marcher 4 mois , aucun intérêt .
Dans une optique de modification de notre environnement économique vers des temps plus durs, ça va être progressif et ça va durer un moment . Du coup on aura le temps de s'adapter aux nouvelles conditions autant alimentaires que de mobilité. Mon père , jeune, faisait 30 km à vélo chaque jour le matin et autant le soir pour aller bosser, et cela, été comme hiver. Je suis loin d'avoir la condition physique et morale pour me taper ça (surtout que j'ai d'autres alternatives clind'oeil ) mais en cas de besoin , c'est dur les premiers 15 jours et ensuite on se demande pourquoi on ne l'a pas toujours fait !!

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par KrAvEuNn le Mar 2 Aoû 2011 - 14:26

Cavernator a écrit:Ouai Kraveun, tu prend des contre exemples hein , t'as dus rencontrer les 20% valables.
Pas de contre exemple, non ; il y a quelques hollandais, anglais, etc, installés, ici aussi et un certain nombre l'été. Je n'ai pas remarqué qu'ils soient plus chiants que d'autres. Mais c'est peut être parce que je ne fait pas une fixette sur les seuls chieurs. dévil Après, en camping, etc, c'est peut être autre chose (certains, en vacance, deviennent exigeants et chiants).
serilynpayne a écrit:Dans une optique de modification de notre environnement économique vers des temps plus durs, ça va être progressif et ça va durer un moment.
Effectivement, dans ce cas précis, ou dans un cas de peak oil, c'est valable ; par contre, de manière général (ouragan, tremblement de terre, pandémie, etc), mieux vaut, amha, avoir une certaine condition physique (pour se déplacer, faire de la manutention, venir en aide aux autres, bricoler des trucs de fortune, etc). Smile


Dernière édition par KrAvEuNn le Mar 2 Aoû 2011 - 14:30, édité 1 fois

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par serilynpayne le Mar 2 Aoû 2011 - 14:29

Effectivement, dans ce cas précis, ou dans un cas de peak oil, c'est valable ; par contre, de manière général (ouragan, tremblement de terre, pandémie, etc), mieux vaut, amha, avoir une certaine condition physique (pour se déplacer, faire de la manutention, venir en aide aux autres, bricoler des trucs de fortune, etc).
jusque là ça va, mais je ne suis pas Jeréhmia Johnson !! ni le gars qui a construit sa maison tout seul au canada...

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum