L'embonpoint en survie

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'embonpoint en survie

Message par zulad le Mer 27 Juil 2011 - 16:13

Bonjour,

Je voudrais attirer l'attention sur un point qui me semble important. Beaucoup ici constituent un stock de nourriture, mais je n'ai pas vu de topic dédié à l'embonpoint. Par embonpoint je ne désigne pas l'obésité qui constitue un handicap en survie mais juste une bonne surcharge pondérale de maximum une dizaine de kilo pour une personne d'approximativement 1m78. cyclops

Un embonpoint de dix kilos apporte une masse qui permet de survivre plus d'un mois sans victuailles. Alors, autant que de se constituer un stock, il faut veiller dans la mesure du raisonnable et de manière adaptée à ses obligations à porter sur soi un stock de plus de 5kg en surcharge.

L'avantage principal étant de pouvoir nourrir ses enfants qui sont plus fragiles, parce que ne pouvant naturellement pas se constituer un gros stock, plutôt que de se sustenter.

zulad
Membre

Masculin Nombre de messages : 56
Emploi : je travaille pour l'humanité
Date d'inscription : 15/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par zulad le Mer 27 Juil 2011 - 17:30

Je me suis trompé de topic, quelqu'un pourrait le placer au bon endroit dans la zone d'embarquement svp Laughing

zulad
Membre

Masculin Nombre de messages : 56
Emploi : je travaille pour l'humanité
Date d'inscription : 15/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par tarsonis le Mer 27 Juil 2011 - 17:51

Salut !
J'ai déplacé le topic en zone "foire aux questions" car ce n'est pas un retour d'expérience ("facta") et il ne comporte pas encore d'information sourcée.
C'est donc plus une initiation de débat, qui a tout à fait sa place dans le zone de questionnement clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7994
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par serilynpayne le Mer 27 Juil 2011 - 19:20

salut zulad
l'embonpoint est effectivement une ressource disponible pour survivre alimentairement mieux que le tout sec sous-alimenté , enfin à priori ?

Mais il ne faut pas que ça ralentisse le personnage, càd que son état physique doit pouvoir courrir , grimper ...

de plus l'embonpoint moderne est soit du à la bouffe de cosmonaute soit du à des excès (alcool, sucreries ...) ce qui en cas de modification de l'alimentation, génère un manque qui n'est pas très facile à gérer , tout du moins au début.

alors engagé "baleine" attention ... Smile

perso j'ai un léger embonpoint de 5 kg ...et malgré une activité débordante je n'arrive pas à gérer.

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Natombi le Jeu 28 Juil 2011 - 1:01

Je pense déjà que c'est en fonction des gens, Pour ma part j'ai déjà du mal à assumer mes petit cm en trop sur le ventre (peut-être est-ce ma jeunesse qui me rend trop narcissique mais connaissant beaucoup de "vieux" qui prennent soin d'eux je ne pense pas changer d'état d'esprit d'ici quelques années).

Pour ceux dont un petit embonpoint ne gêne pas et, comme le souligne Serilynpayne, cela ne gène pas les activité physique alors cela ne peut-être qu'un plus effectivement.

Par activités physiques j'entends pourvoir marché plusieurs heures sans prendre trop de pauses, pouvoir faire une bonne dizaines de tractions sans trop de soucis et pouvoir garder un sprint pendant une trentaine de secondes suivi sans s’arrêter suivi d'un petit footing d'une dizaine de minutes à bonne vitesse.
Je ne parle pas de pompes, car je ne pense pas réellement que le mouvement puisse être reproduit pour une activité de survie. Alors que les tractions sont un "simulacre" d'escalade ou du moins de grimpette.
Et encore le mieux serait de pouvoir faire au moins une ou deux traction et pour chacune de ces deux répétitions il faudrait pouvoir se hisser ensuite par dessus la barre pour finir bras tendu.

Par contre une mise à la diète de quelqu'un possédant un surpoids d'une dizaine de kilos peut-être plus difficiles les premiers jours.

________________________________________________________


Natombi
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 164
Localisation : 77
Date d'inscription : 09/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Valorn le Jeu 28 Juil 2011 - 2:00

Je suis dans le même cas de figure m'ayant trouvé ce que j'estime désormais comme une excuse psychologique.
Je n'y ai pas encore remédié.
En mettant en balance la somme des avantages et désavantages, on est perdant.

Valorn
Membre

Masculin Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 27/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par MonteRosso le Jeu 28 Juil 2011 - 3:26

serilynpayne a écrit:
alors engagé "baleine" attention ... Smile

Jolie référence ! pouce

Arrêt de la cigarette : 10 kilos en un an..... ingérable en effet. affraid

Reste que l'embonpoint ne veut pas dire "résistance morale" à l'appel de la nourriture. C'est un sujet complexe...

________________________________________________________
"Garde toi, je me garde"

MonteRosso
Animateur

Masculin Nombre de messages : 1567
Localisation : :noitasilacoL
Emploi : :iolpmE
Loisirs : :srisioL
Date d'inscription : 29/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Invité le Jeu 28 Juil 2011 - 7:28

J'ai très net embompoint qui est franchement une gène et une source de fatigue. Seulement si je mange forcement un peu trop je ne fais pas d'erreur flagrante :très très peu d'alcool, pas de chips, de plat gras, etc..

Mais à la cinquantaine le corps à une capacité de se mettre à l'economie stupéfiante. J'ai fait deux régime sérieux avec suivi par un médecin nutritioniste ces dernières années. Le résultat a été au bout d'un an reprise de poids à + 2 kilos à chaque fois.

J'ai un métier à la fois statique et stressant cela joue.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par zulad le Jeu 28 Juil 2011 - 14:31

Celui qui a du stock peut tenir plus longtemps. On peut avoir dix kilos de trop et être bon sportif sans pour autant être une baleine cyclops, il suffit de faire un peu de sport pour répartir sa graisse.

En cas de problème NBC, le mieux sur le terrain est de simplement ne rien ingérer et repousser les délais de ravitaillement...

Forcer son corps à demeurer à l'embonpoint est plus profitable, c'est un état naturel d'économie de ressources.

zulad
Membre

Masculin Nombre de messages : 56
Emploi : je travaille pour l'humanité
Date d'inscription : 15/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par tarsonis le Jeu 28 Juil 2011 - 15:40

Salut !
zulad a écrit:
Forcer son corps à demeurer à l'embonpoint est plus profitable, c'est un état naturel d'économie de ressources.
Aurais-tu des sources pour appuyer ceci ? Serilynpayne et Philippe13 nous avancent qu'ils ont des soucis rien qu'avec quelques kg de trop....tout en étant sportifs (sans parler des effets à long terme...) !

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7994
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par serilynpayne le Jeu 28 Juil 2011 - 15:54

c'est peut être un état recherché naturellement chez les mammifères ? en sachant que pour la plupart y'a des périodes de vaches très maigres ?
donc , dans la nature , les mammifères (pas qu'eux d'ailleurs) vont se goinfrer et rechercher "l'embonpoint" pour pouvoir mieux résister aux périodes de disette. C'est peut être inscrit dans nos gènes ?

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par zulad le Jeu 28 Juil 2011 - 15:59

Malheureusement je n'ai pas de source...

Mais c'est effectivement tiré de documentaires animaliers et de comportements de survie observés en milieux naturels.

zulad
Membre

Masculin Nombre de messages : 56
Emploi : je travaille pour l'humanité
Date d'inscription : 15/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Krachmal le Jeu 28 Juil 2011 - 17:23

Nous voilà dans une drôle de situation pondérale. Je crois qu'on se cherche pas mal de bonnes excuses là Laughing

L'embonpoint c'est surtout un sac à toxines destiné à éloigner les molécules nocives des organes vitaux. Le gonflement des adipocytes entraîne un ralentissement de la circulation sanguine, la rétention d'eau, l'essoufflement voire l'apathie.

Après c'est à peser, si vous voulez avoir un petit stock sur vous, ou si vous voulez courir plus vite que le voisin en situation de survie.

Que me sert en effet qu'un admirateur fade
Vante mon embonpoint si je me sens malade ?
(Boileau)

Krachmal
Membre

Masculin Nombre de messages : 27
Loisirs : jardinage
Date d'inscription : 18/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Krachmal le Jeu 28 Juil 2011 - 17:38

Autre chose : avec quelques kilos en trop je sais que j'ai tendance à ronfler. Pas génial pour la discrétion.

Krachmal
Membre

Masculin Nombre de messages : 27
Loisirs : jardinage
Date d'inscription : 18/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Invité le Jeu 28 Juil 2011 - 18:31

J'ai 15 kilos de trop, ingérables, non ce n'est agréable ni utile à ce point de vue. Je suis essoufflé et ne peut courir longtemps. Heureusement mon coeur est entrainé par la natation et le vélo et je récupère très vite. C'est pour moi un vrai problème, sans solution car régime et boulot exigeant me sont inconciliables.

Quant on dit un peu de surpoids ne peut nuire on parle de quelques kilos par rapport au poids idéal pas vingt comme moi (j'ai donc réellement 15 de trop).



Seul point positif: étant donné mes pratiques en sport d'endurance (porté) le nutritionniste qui est aussi diabétologue (ça fait peur!!!) m'estime protégé contre cette maladie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par zulad le Jeu 28 Juil 2011 - 18:53

Peut-être qu'après 40 ans on ai besoin de se sentir léger, mais passé 35 ans le corps prend naturellement des kilos superflus. Et une petite surcharge ne nuit pas trop dans la course de fond à cet age... Dans l'idée que je me faisais de mon post, c'était pour les 30-40 ans... Sorry, j'aurais dû le signaler.

zulad
Membre

Masculin Nombre de messages : 56
Emploi : je travaille pour l'humanité
Date d'inscription : 15/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par serilynpayne le Jeu 28 Juil 2011 - 21:25

pfff , on pourrait t'en montrer !!

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Athea le Jeu 28 Juil 2011 - 21:51

Moi j'aime bien l'acteur chinois Sammo hung, +tôt enrobé mais trés souple et plûtot bon combattant.

D'aprés lui, il faut juste savoir trouver son centre, c juste que chez lui, c + visible Very Happy .

Un lien vers un extrait d'1 de ses film sur youtube :

Sammo lo



Edit : bon c un peu violent, j'ai pas trouvé de scène où il jouait le gentil flic

________________________________________________________
Ce sont nos choix et non pas la chance, qui déterminent notre destinée. Remettons nos soucis à leur place : chassons-les de notre vie Very Happy ! (Mottos for succes)

Athea
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 500
Localisation : Océan Pacifique
Date d'inscription : 02/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par KrAvEuNn le Jeu 28 Juil 2011 - 22:08

Salut !
Philippe13 a écrit:Mais à la cinquantaine le corps à une capacité de se mettre à l'economie stupéfiante. J'ai fait deux régime sérieux avec suivi par un médecin nutritioniste ces dernières années. Le résultat a été au bout d'un an reprise de poids à + 2 kilos à chaque fois.

J'ai un métier à la fois statique et stressant cela joue.
Outre ton métier, en vieillissant on a tendance à stocker plus et à se dépenser moins et à prendre moins facilement du muscle (on perd aussi en tonicité musculaire). Certains régimes durs, stricts, donc frustrants, peuvent entraîner une forme de compensation à l'arrêt de ce premier (on se nourrit à nouveau mal). L'arrêt du sport intensif, ou régulier, peut aussi favoriser la prise de poids, car on perd du muscle et on continue souvent à s'alimenter (habitudes de vie) comme avant (on prend de la masse graisseuse). Surtout, le corps s'habitue à stocker une certaine quantité de graisses et, lorsqu'il y a perte de poids, il continue à vouloir stocker la même quantité de graisses (une histoire de grosseur, ou de nombre, de "capsules" qui stockent la graisse, si je me souviens bien).
zulad a écrit:il suffit de faire un peu de sport pour répartir sa graisse.
Le sport permet surtout de développer sa masse musculaire, de perdre de la masse graisseuse et de "sécher". Je ne sais pas ce que entends par répartir sa graisse ; toutefois il est impossible de perdre localement de la graisse (sauf liposuccion). Quand tu maigris, tu maigris un peu de partout à la foi et plus à certains endroits ; les hommes, ou les femmes ayant tendance à stocker plus en certains endroits de leur corps qu'ailleurs.
serilynpayne a écrit:c'est peut être un état recherché naturellement chez les mammifères ? en sachant que pour la plupart y'a des périodes de vaches très maigres ?
donc , dans la nature , les mammifères (pas qu'eux d'ailleurs) vont se goinfrer et rechercher "l'embonpoint" pour pouvoir mieux résister aux périodes de disette. C'est peut être inscrit dans nos gènes ?
Oui, c'est génétique. Les animaux qui hibernent , par exemple, font des stocks graisseux ; tandis que les femelles stockent naturellement plus et plus facilement de la graisse en prévision des grossesses et des vaches maigres.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7488
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Invité le Jeu 28 Juil 2011 - 22:15

Il est clair que passé 55 ans il se passe quelque chose de pas agréable et de difficile à définir.... c'est cela vieillir, eh oui. Il faut faire bien plus attention et developper toute une stratégie pour se maintenir encore un temps.



Mais comment font pour se supporter mes contemporains qui ne font aucune activité physique !!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Natombi le Jeu 28 Juil 2011 - 22:22

zulad a écrit: il suffit de faire un peu de sport pour répartir sa graisse.

Attention a ce que tu indique. Le sport ne permet absolument pas de répartir sa graisse comme l'on veux.
Génétiquement parlant, les hommes auront plus de facilité à stocker le gras au niveau du ventre et des lombaires alors que les femmes cela sera plus au niveau des cuisses et des fesses.
Pour l'instant rien n'a été trouvé au niveau scientifique et sportif qui permettent de répartir harmonieusement le gras où l'on souhaite.
A contrario, la pratique d'un sport permet juste, à force d'entrainement, de forcer le corps à puiser la graisse au niveau des muscles travailler. Et encore cela n'est tellement pas "visible" que cela vaut à peine d'être mentionné.


Sinon effectivement un embonpoint est une cause possible du ronflement, qu'importe le pourcentage de gras on sera de toute manière moins performant que si on arrive a maintenir au taux de gras (BF) entre 9 et 12% environ. Pour permettre "d'entretenir" un embonpoint souhaité il faut plus manger (donc plus dépenser d'argent et/ou de ressources) que si on avait un poids de formes optimal.

Sammo Hung, effectivement, je l'ai connu via les "Flic de Shanghai", pas filiforme plutôt même rondelet, mais pour moi c'est un faux "gros", effectivement il doit probablement avoir un BF de 15-16% mais en dessous, il doit avoir tout de même un bon niveau musculaire.



PS: pour s'affiner, outre une diet et un sport d'endurance je conseille vivement une pratique de musculation (avec ou sans fontes, bien que cette dernière sois préférable). Au moins, avec une simple paire d'haltères et des disques pour aller jusqu’à 20kg par haltère, tu peux faire énormément d'exo à la maison.

________________________________________________________


Natombi
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 164
Localisation : 77
Date d'inscription : 09/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par zulad le Sam 30 Juil 2011 - 7:48

Attention a ce que tu indique. Le sport ne permet absolument pas de répartir sa graisse comme l'on veux.
Génétiquement parlant, les hommes auront plus de facilité à stocker le gras au niveau du ventre et des lombaires alors que les femmes cela sera plus au niveau des cuisses et des fesses.

ok, merci, il me semblait que le mouvement répartissait les lipides.

zulad
Membre

Masculin Nombre de messages : 56
Emploi : je travaille pour l'humanité
Date d'inscription : 15/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par hildegarde le Sam 30 Juil 2011 - 22:28

Je pense qu'il est préférable d'apprendre à son corps à mangé moins. Au minimum en moins grosses quantités que ce qu'on fait actuellement. Apprendre à se nourrir juste d'éléments essentiels et suffisants m'apparait être une démarche plus judicieuse pour se preparer a ffronter des periodes de vaches maigres.

________________________________________________________
clic flower

hildegarde
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3382
Loisirs : manger des fleurs
Date d'inscription : 14/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mauvaisesherbes.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Invité le Dim 31 Juil 2011 - 11:27

hildegarde a écrit:Je pense qu'il est préférable d'apprendre à son corps à mangé moins. .........



Très judicieux mais explique moi comment. Sur le court terme je sais faire, pas sur la durée et là, c'est le rebond. Dix sept ans que j'ai des problèmes de surpoids.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'embonpoint en survie

Message par Faucon Pélerin le Dim 31 Juil 2011 - 11:53

Je rejoint tout à fait Hildegarde dans son raisonnement.Gérer un apport nutritionnel équilibré et juste nécessaire à la vie de tous les jours permet à l'organisme de demeurer plus facilement en bonne santé.Bien sûr pour la plupart d'entre nous dans le contexte occidental actuel,c'est quasiment mission impossible,sauf volonté d'acier.Pour les jeûnes de courtes durées,la plupart des personnes minces supportent mieux que les personnes obèses,le corps étant habitué à "gaspiller" + la notion de toxines emmagasinées.(il y a des exceptions dans les deux camps).Pour exemple voir les sherpas au tibet qui sont capable d'efforts qui nous paraissent presque surhumain (bien sûr adaptation séculaire).En bref,ça ne me parait pas un excellent plan,mais de toute façon le sur-poids vient bien assez vite "de lui-même" si j'ose dire !

Faucon Pélerin
Membre

Masculin Nombre de messages : 52
Localisation : sud est
Emploi : fonctionnaire
Loisirs : jardinage, marche,
Date d'inscription : 29/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum