Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les légendes urbaine, rumeurs, croyances populaires, etc.

Message par KrAvEuNn le Dim 1 Juil 2007 - 17:08

Salut,

Il est souvant difficile de faire la part des choses entre l'info et l'intox ; croire systématiquement tout ce que l'on voit, entend, lit, etc. c'est prendre le risque de suivre un chemin fatal.

Il faut donc vigilence et sens critique garder.

Une croyance commune dont j'ai déja parlé sur un autre fil et qui risque de poser problème pour le survivaliste en cas d'épidémie c'est : la rumeur selon laquelle le froid et les courants d'air donnent : la grippe, le rhume, etc.
Vérifiez auprès de votre mèdecin ; ces maladies sont des virus et s'attrapent non par les courants d'air, mais par la salive (contact avec les yeux, la bouche, le nez).
Le pir ennemi des virus est ce contre quoi nous nous protégons pour les éviter (un comble) : le froid sec et les courants d'air (aération) et ses meilleurs aliés : chaleur et humidité (appartements chauffés).



Une légende urbaine (de l'anglais urban legend) est une histoire plaisante, empruntant à tous les genres (anecdote, horreur, blague, etc.) et se répandant de proche en proche par le bouche à oreille ou par courriel. Elle est dénommée aussi légende contemporaine et se rapproche de la rumeur, du canular voire du folklore.

Les légendes urbaines sont fréquemment recyclées, s'adaptant aux nouveaux lieux et temps, et sont traduites d'une langue à une autre sans difficulté apparente. Ces histoires sont souvent racontées comme étant arrivées à « l'ami d'un ami ». Certaines sont récentes, d'autres sont très vieilles (comme la légende de Beblenheim) et circulaient déjà par courrier postal. Toutes ces légendes forment un folklore ; c'est d'ailleurs ce qui les différencie des rumeurs.

Le plus souvent, les spécialistes attribuent le titre de manière un peu exclusive à des récits qui présentent les caractères suivants :

la forme narrative (une petite histoire, un récit structuré) ;
un procédé d'authentification « par la convocation de témoignages, par des indications de mode, date et de lieu, par l'intervention de leur propre autorité » (Berlioz) ;
le récit propose — à la lecture attentive — un déchiffrement et une interprétation du monde (surtout dans ses aspects les plus perturbants, confondants ou inquiétants).
Les légendes urbaines sont apparentées aux lieux communs et aux idées reçues, en ce qu'elles sont partagées par de nombreuses personnes sans être vérifiées. Elles ont le plus souvent un caractère extraordinaire et/ou mystérieux, mais peuvent être basées sur des faits réels, et, dans certains domaines, peuvent proposer des explications "alternatives" aux thèses officielles (des disciplines développées en marge des sciences expérimentales comme l'ufologie ou la cryptozoologie peuvent inspirer des légendes urbaines, ou inversement s'en inspirer).

Elles apparaissent souvent dans les médias, parfois également d'une manière spontanée à la façon d'une création populaire, mais, dans certains cas, leur diffusion peut parfois être organisée afin de manipuler les foules (en particulier dans des domaines politiquement sensibles: drogue, violence, mœurs, racisme, etc.), un récit pouvant être inventé afin de nuire à un individu, à une entreprise, à un groupe ethnique ou religieux, à un gouvernement, etc. L'on touche alors au thème de la désinformation, lequel dépasse de très loin le cadre des « légendes » et autres anecdotes.

Certains thèmes sont récurrents dans les légendes urbaines (certaines d'entre elles pouvant se référer à plusieurs de ces thématiques):

la violence, sous diverses formes (meurtre, viol, tortures, etc.) ;
la biologie humaine, la médecine et les maladies (dont le SIDA) ;
les technologies, sous leurs aspects les plus inquiétants (chimie, nucléaire, génétique...) ;
les animaux, et en particulier les espèces considérées comme dangereuses ou effrayantes (serpents, araignées, etc.);
les personnalités contemporaines (du show-business, de la politique...) et parfois historiques ;
l'antiaméricanisme : les légendes sur les États-Unis, leurs entreprises (Coca-Cola, Mc Donald's...) et leurs institutions (par exemple, l'organisation des attentats du 11 septembre par les services secrets américains eux-mêmes, qui a été relatée dans l'Effroyable Imposture de Thierry Meyssan); ont souvent un contenu politique, doublé d'une théorie du complot ;
les sciences occultes et l'ésotérisme.
Les exemples sont si nombreux qu'on les assemble dans des exempliers: on en trouvera un aperçu ici.

La propagation des rumeurs en général et des légendes contemporaines en particulier a été fortement accélérée grâce à la multiplication des moyens de communication et notamment Internet. On craint souvent d'y voir un retour à la croyance à l'irrationnel dans la conscience collective; mais c'est un effet de mode: seule la modernité a laissé croire que l'irrationnel n'était pas moral (cf. les débats sur le positivisme).

En France, on parle aussi de hoax (mot anglais traduisible par « canular ») ou de pourriels pour certains messages propagés par Internet

La rumeur est un phénomène de transmission large, par tout moyen de communication formel ou informel, d'une histoire à prétention de vérité et de révélation. Le terme recouvre donc des réalités très diverses :

les fausses informations, erreurs journalistiques et manœuvres de désinformation, pourvu qu'elles soient révélées a posteriori et fassent controverse ;
les préjugés, quand ils sont racontés et non seulement assénés — c'est pourquoi on a pu parler en particulier des Protocoles des Sages de Sion comme d'une « rumeur » antisémite ;
la propagande, quand elle prend appui sur des histoires de vie, des cas exemplaires, des théories globales ;
le canular, quand il n'est pas encore révélé — ainsi certains auteurs parlent-il de l'émission radiodiffusée en 1938 d'Orson Welles sur la « Guerre des mondes » comme d'une rumeur ;
certaines formes de théorie du complot, quand la narration importe davantage que la révélation ;
la légende contemporaine ou légende urbaine, quand elle perd son côté purement anecdotique et se trouve au centre de controverses, en particulier médiatique — exemple : longtemps classée « légende contemporaine », l'histoire du « terroriste au grand cœur » s'est vu affubler du qualificatif de « rumeur » peu après les attentats américains du 11 septembre 2001 [un homme prévenait de l'imminence d'un attentat une bonne âme responsable d'une bonne action] ;
la communication virale, quand le produit promu disparaît sous la (trop) « bonne histoire ».
Les rumeurs peuvent faire partie de techniques d'influence dans le cadre de stratégies de diversion.

Legendes et mythes urbains. Le site de reference sur les légendes urbaines et les hoaxes

Exemples de légendes contemporaines


Dernière édition par le Lun 2 Juil 2007 - 11:52, édité 1 fois

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Message par KrAvEuNn le Dim 1 Juil 2007 - 17:31

TOUT SAVOIR SUR LE RHUME


Saviez-vous qu’en moyenne, un adulte est victime de rhume au moins deux à quatre fois par année ? Qu’un enfant le contracte en général trois fois par année ? Mais qu’une personne de plus de soixante ans ne l’attrape d’ordinaire qu’une fois ou moins par an ?
En fait le rhume, contrairement aux légendes urbaines que l’on alimente copieusement, est la conséquence d’un virus et non pas d’un quelconque refroidissement. L’on en est victime uniquement après avoir eu un contact avec une personne contagieuse. Il est donc facile, à travers les poignées de main, les bises et les accolades que nous échangeons au cours de notre quotidien, d’entrer en relation avec le virus. Un virus peut survivre sur la peau jusqu’à trois heures. Les objets récemment touchés sont également un formidable vecteur viral. Mais la plus grande proportion de virus possiblement transmissibles se fait par le véhicule des mains. On note entre 40 à 60% des cas, ce qui reste considérable.

Autre chose, les virus détestent le froid. Ils vivent dans les endroits humides et raffolent des climats entre 24 et 35 degrés celcius. Les muqueuses du corps humain, notamment celles du nez, ainsi que la bouche et la gorge en général, sont des foyers d’infection privilégiés. L’hiver, les intérieurs surchauffés et humides sont aussi idéaux à la propagation du rhume sous toutes ses formes. Il existe plusieurs virus du rhume. Les plus fréquents sont les rhinovirus qui compte 110 variantes différentes et les coronavirus, représentés par 4 types distincts.

Lorsque le virus réussit à s’installer confortablement en vous, la période d’incubation peut aller de deux à huit jours, selon votre forme physique et l’état de votre système immunitaire. Il se peut même que vous soyez suffisamment fort pour le combattre. Toutefois, les symptômes apparaissent : éternuements, fatigue, toux, maux de gorge et de tête, frissons et peut-être même de la fièvre. Ce que vous devez savoir, c’est que vous êtes contagieux vingt-quatre heures avant que le rhume ne se déclare officiellement et vous le restez pendant les cinq jours qui suivent.

Il existe des méthodes toutes simples pour éviter la contagion. D’abord, éloignez-vous des gens qui sont atteints. Pour le temps de leur maladie, bien sûr ! Ensuite, lavez-vous les mains très souvent, quitte à passer pour un individu compulsif. Si vous avez la possibilité de le faire, aérez régulièrement, le temps de quelques minutes, l’espace dans lequel vous vivez ou travaillez. Et si vous êtes l’heureux propriétaire de cet intrus qu’est le rhume, protégez les autres de vous en touchant le moins possible d’objets, en évitant les contacts et surtout en vous débarrassant immédiatement de vos mouchoirs souillés dans le panier à ordure.

Certains remèdes de grand-mère sont encore les plus efficaces pour apaiser les symptômes du rhume. Boire beaucoup d’eau afin d’éviter la déshydratation des muqueuses. Puis, garder le lit vous permet d’augmenter la température du corps et d’ainsi ralentir la prolifération des virus. Les diffuseurs d’huiles essentielles telles que l’eucalyptus, le pin, le thym ou le myrte peuvent faire leur effet, précisément dans les chambres. Il est vrai que les tisanes au miel et citron calment les irritations de la gorge et que les infusions de gingembre peuvent apaiser la toux. Évidemment, les médications en pharmacie ont également des vertus curatives. À vous de décider ce qui convient le mieux à votre philosophie de vie.

Le rhume fait partie des incidents occasionnels de l’existence. Normalement, l’organisme humain met de 7 à 10 jours pour l’enrayer. Mais bien qu’il participe au renforcement du système immunitaire, il peut aussi favoriser le développement de complications. Comme les virus du rhume voyagent allègrement à l’intérieur des voies de communications telles que les oreilles, voies respiratoires, les sinus, etc., ils peuvent provoquer des infections plus graves. Les otites, bronchites, sinusites, pharyngites ne sont pas rarement conséquentes à un rhume mal soigné. Au moindre soupçon, il faut réagir. Un rhume doit ne rester qu’un rhume...

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Message par splotch le Dim 1 Juil 2007 - 18:12

A propos de rumeur, la prochaine action terroriste consistera probablement à organiser une panique à coup de rumeurs : exemple un spam téléphonique à 10 000 personnes faisant croire à un accident nucléaire et invitant à évacuer telle grande ville.

Driiing :
(voix grave et assurée) "Bonjour, ici la Préfecture de Paris. Suite à un grave incident d'origine indéterminée, le Ministre de l'Intérieur invite les personnes présentes dans le quartier de la Défense à s'éloigner d'urgence de cette zone. Prévenez vos proches. Veuillez écouter France-Info sur 105.5"

Et un puissant émetteur pirate brouille l'émission officielle de France-Info. En propageant diverses fausses nouvelles (mail aussi, voire sabotage edf) pour foutre le bocson, le temps que les autorités réagissent (mini une heure) les dégâts peuvent être considérables : embouteillages, pillages, incendies...

Sans que les terroristes n'aient de sang sur les mains !

splotch
Membre

Masculin Nombre de messages : 381
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Message par KrAvEuNn le Lun 2 Juil 2007 - 11:48

Tiens, celle là je l'aime bien...un grand classique en soit clind'oeil

On n’utilise que 10% du cerveau
Le contenu de cet article est PROUVÉ

Nous ne sommes pas des blondes !

Cette idée reçue est largement répandue alors que l’observation que chacun de nous a pu faire la contredit : nous avons en effet tous vu des images du cerveau sur lesquelles diverses zones se coloraient en fonction des activités réalisées. Cette observation à elle seule prouve bien que nous n’utilisons, selon l’activité, que certaines parties du cerveau, mais qu’il faut bien sûr additionner pour avoir la « totalité » des zones exploitées. Ou bien ne vous limitez-vous qu’à la réalisation d’une seule activité ?

Se sert-on seulement de 10% de notre cerveau?

par Michel Marsolais


Une des croyances les plus répandues au sujet du cerveau est que nous n'en utilisons que 10 %. Les 90 % restant seraient une sorte de réserve inexploitée qui laisserait place au développement de toutes sortes d'habileté comme la télépathie -ce qui, il faut dire, permettrait d'économiser en téléphones cellulaires.



Or, comme la plupart des choses trop belles pour être vraies, cette croyance est malheureusement un mythe. Bien que nous connaissions tous des gens qui ne semblent même pas utiliser 10 % de leur tête, ce chiffre est totalement arbitraire et ne réflète pas le fonctionnement réel de notre cerveau.

Il est vrai que le cerveau n'est jamais mobilisé complètement par une activité. Minimalement, on peut dire qu'au moins 5% du ce rveau manifeste toujours une activité électrique.

Le reste dépend largement du type d'activité exercé à un moment donné. Certaines sections du cerveau sont d'ailleurs très spécialisées et ne servent que pour des tâches spécifiques. Évidemment tout le monde ne joue pas du violon, ni ne fait des mathématiques avancées mais ces régions du cerveau sont là au besoin.

Les nombreuses études visant à mesurer l'activité du cerveau ont toutefois démontré que peu de zones du cerveau restent inoccupées chez l'humain moyen. De manière générale, on peut dire qu'on n'a pas trop de matière grise entre les oreilles.



Des milliards de neurones


Pour parer à toutes les éventualités, le cerveau se doit aussi de disposer d'un très grand nombre de neurones (cellules nerveuses) de réserve. Autrement, personne ne pourrait se remettre d'un accident cérébro-vasculaire et les boxeurs deviendraient vite des légumes.

Bien qu'on trouve des milliards de neurones dans le cerveau humain, il faut souligner que, dès l'âge de 30 ans, le cerveau se met à en perdre des milliers par jour.

Entre le début de sa vie adulte et l'âge de 90 ans, un humain peut perdre entre 10 et 30 % des cellules de son cerveau. Un phénomène qui explique notamment les troubles de mémoire et de coordination des personnes âgées.



Un vieux mythe

Le chiffre de 10 % de cerveau utilisé viendrait initialement du psychologue William James au début du siècle. Le chiffre a été repris à gauche et à droite au fil des ans.

Si aucune étude ne montre que nous avons des habiletés non utilisées, il faut admettre que tous ne se servent pas de leur cerveau de manière optimale.

Le cerveau, comme les muscles, gagne à être stimulé régulièrement. Une expérience avec des rats de laboratoire a déjà démontré que ceux-ci développent des neurones plus gros et davantage de connexions entre les neurones lorsqu'ils sont exposés à un environnement stimulant.

Lire, discuter, voyager c'est du velours pour le cerveau.


Première parution: Le Journal de Montréal, dimanche 8 mars 1998.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Message par Andros le Lun 2 Juil 2007 - 13:25

C''st un sujet très intéressant, car en cas d'effondrement des communications, ce seront essentiellement des on-dit et des rumeurs qui nous "informerons" sur notre environnement, ainsi que sur la technique, ce qui est possible, n'est pas possible etc.

D'une certaine manière, nous avons tout à réapprendre sur ce point : qui croire ? a qui faire confiance ? Comment se rattrapper quand on a sorti une bêtise, avant que cela ne se répande ?

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Message par splotch le Lun 2 Juil 2007 - 13:44

Il n'y a pas que l'information qui sera douteuse (ah, on me signale qu'elle l'est déjà à la télé, bon tant pis).

En cas d'affaiblissement des autorités, c'est toutes les normes de qualité qui deviennent aléatoires. Le beau lapin qu'on vous vend n'a-t'il pas été nourri avec de la dioxine ? Comment le savoir ? En post-crash, faut surtout pas croire que le marché noir sera du bon bio de la ferme. Au contraire c'est de belles saloperies polluées qui se diffuseront. Surtout si la moindre pelouse centrale d'autoroute gavée aux pots d'échapement est récupérée pour faire pousser des carottes (pour le lapin).

Toutes les pièces détachées, les médicaments, la chaîne du froid... risquent de subir une baisse de qualité proportionnelle sans qu'on ait les moyens de vérifier affraid

splotch
Membre

Masculin Nombre de messages : 381
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Message par Canis Lupus le Lun 2 Juil 2007 - 14:10

splotch a écrit:Toutes les pièces détachées, les médicaments, la chaîne du froid... risquent de subir une baisse de qualité proportionnelle sans qu'on ait les moyens de vérifier affraid

Rely on yourself, and on yourself only, son... mrsgreen

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Message par splotch le Lun 2 Juil 2007 - 14:42

Rely on yourself, and on yourself only, son...

Mais le survivalisme n'est pas tout ou rien, passer direct du blanc au noir, du fantasme peinard dans son fauteuil devant internet en aiguisant son AK47... à la fabrication du feu avec des cailloux.

Il y a toute un continuité de scénarios entre, de probabilité décroissante d'ailleurs. Une palette grisâtre de situations ou une partie de la société fonctionne encore et on y possède encore quelques intérêts.

Seul le cas extrême du TEOTWAWKI nécessite de ne compter que sur soi-même. Dans tous les autres cas, on a des liens de dépendance avec la société dans l'état où elle se trouve.

splotch
Membre

Masculin Nombre de messages : 381
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Message par Yann-K le Mar 11 Sep 2007 - 13:53

Dans la liste des "conneries", j'ai vu qu'il y avait "Qui dors dîne". Ca n'a aucun sens médical vu que ça vient d'une expression Ancien Régime/Moyen Age qui voulait que quelqu'un qui était hébergé dans une hôtellerie devait y prendre ses repas.
Autre exemple : remède de bonne fame (et pas femme) vient aussi du Moyen Age et désigne un remède bien connu (fame = ancien français qui veut dire connu, a donné fameux et famous en anglais), donc un remède éprouvé par le temps...
Dans les dictons et phrases toutes faites, il y a aussi un héritage de
locutions issues de pratiques disparues et auquel on attribue
faussement une nouvelle signification, voire un contresens comme dans le second cas.

Yann-K
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 20/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Message par tarsonis le Mar 3 Mar 2009 - 11:26

Au niveau légendes urbaines, le lien dans le premier message sur les Hoax ne fonctionne plus. Mais il existe maintenant beaucoup de sites qui référencent la plupart des croyances et en français :
1 Hoaxbuster
2 un moteur de recherche

et bien d'autres. Cela permet de faire la part des choses la plupart du temps, comme par exemple les mails qui pourrissent l'action des hopitaux au sujet des demandes de donneurs (groupes rares, moelle osseuse etc...), mais parfois ces sites sont pris à leur propre piège en expliquant mal les choses et cela crée de nouveaux hoax !
prudence donc ! fumeur

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7988
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Message par Invité le Jeu 26 Mar 2009 - 8:05

Une rumeur maritime qui a la vie dure:
Depuis 1977 une rumeur court les milieux maritime, toujours reprise mais déplacée de lieu. Il y a eu mêm un film sur le sujet:
Des gens font une sortie sur un yacht, il fait très beau, ils se baignent autour du bateau, oui mais.. ils se mettent tous à l'eau et omettent de prevoir une échelle de remontée.
Personne ne peut remonter à bord et ils meurent tous les uns après les autres. Détail croustillant parfois: les traces d'ongles sur la coque (tu parles!).

Je l'ai lu pour la premiere fois en 1977 sensée se passer en Italie alors. les carabiniers auraient fait tester le scénario par une équipe de water-polo (les poloïste savent s'associer pour projeter un équipier vers le haut)résultat impossible de remonter sur la vedette même pour ces très bon nageurs. Je ne suis même pas sur que cette fois là ce soit vrai.

L'accident ressort tous les deux ou trois ans mais toujours au bout du monde.

Origine probable: plusieurs accidents bien réels de personnes qui sorties la nuit pour satisfaire un besoin naturel sans réveiller leurs coéquipiers ou malades sont tombées par dessus bord et se sont parfois noyées.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Message par KrAvEuNn le Lun 18 Juil 2011 - 17:18

Salut !

Un nouveau sujet pour se tenir informé sur les hoax et les intoxs à éviter en matière de survie, de santé, etc.

Pour commencer :

Blanc d'oeuf anti-brulure - Le blanc d'oeuf peut-il avoir un effet cicatrisant ? Réponse : non.

Sophisme de l'appel à la peur : MODH, un composé chimique incolore, inodore mais mortel fait partie de notre quotidien. Apprenez à le reconnaître afin de lutter contre ce fléau !

La solution miracle contre les maladies et le cancer ? Des études sur la vitamine C l'ont corroborée... avant de générer la controverse !

Arrêtez la chimio et les radiations, SuperCitronMan va se charger de votre cancer en deux temps trois mouvements.

Oubliez le vaccin, il existe une protection miracle contre la grippe A qui emprisonne le vilain virus.

Après le "séisme" de la décolonisation, Haïti en a connu un autre dévastateur. Phénomène naturel ? Non, pas du tout... selon certains.

Le 21 décembre 2012, cette fois c'est promis c'est la bonne, on part tous pour un nouveau voyage cosmique... Enfin, peut-être !

Déodorants et cancer du sein

Radios, écrans, téléphones, micro-ondes, WiFi, centrales nucléaires… tout ce qui émet des rayonnements invisibles fait peur !

Deux journalistes russes réussissent à cuire un oeuf avec des téléphones portables et prouvent ainsi... à quel point les internautes sont crédules !

Un e-mail alarmiste nous enseigne les précautions à prendre lorsque nous faisons le plein de notre véhicule. Pourtant, le nombre de cas d'accidents attribués à l'électricité statique est infime.

Depuis quelques temps un mail circule à propos de la dangerosité potentielle de l'aspartame pour l'organisme humain...

Sources :

Liste de légendes contemporaines

HoaxBuster.com

Conspiracy Watch

Légendes-urbaines.over-blog

sceptic-ovni

Sceptiques du Québec

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Message par lyam dickinson le Lun 18 Juil 2011 - 21:10

Merci pour ces precieux lien qui vont pouvoir alimenter les pages Fac*book..héhéhé

________________________________________________________
--Editions L'Antre du Khaos
--On pensait être prêt, mais ce qui se passa était pire que tout ce que l'on avait pu imaginer!!--(les Chroniques du Khaos)
--BP : Be Prepared (Baden Powell)
--Mon EDC

lyam dickinson
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1000
Age : 42
Localisation : Ouest de la France
Emploi : où on me dit d'aller..
Loisirs : ecrire des romans, lire, jeux videos, crossFit, informatique
Date d'inscription : 07/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://lantredukhaos.jimdo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Message par Rammstein le Jeu 21 Juil 2011 - 13:12

Guerre nucléaire dans l'Inde ancienne

Reste à savoir si les "preuves" d'un conflit nucléaire n'ont pas été fabriquées de toute pièce...

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Message par Ash le Jeu 21 Juil 2011 - 19:47

J'avais découvert ce truc indien par un article trouvé sur la pravda où par définition il y avait à boire et à manger, tout y était mélangé mais le fait (à vérifier évidemment) qu'ils aient retrouvé des transuraniens (atomes pratiquement introuvables naturellement) appuyait considérablement cette thèse.
L'article a disparu de leur site voilà deux ou trois ans.

Ash
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Message par Barnabé le Mer 7 Nov 2012 - 13:51

Bel exemple de hoax : Bush a voté Obama par erreur !
l'article d'origine :
http://dailycurrant.com/2012/11/06/george-bush-accidently-votes-obama/

Déjà repris sur des dizaines de blogs et sites en anglais...
Ici en français :
http://www.atlantico.fr/atlantico-light/election-presidentielle-americaine-comment-bush-vote-pour-obama-536937.html

il faut dire que c'est bien écrit, et très drôle. Mais c'est bidon. Il n'existe pas de Waco times ni de journaliste Suzanne Everett. Le journal qui a acheté le Waco-Times-Herald est le Waco Herald-Tribune et il vient de publier un démenti :
http://www.wacotrib.com/news/breakingnews/Satirical-Internet-.html

Vous pouvez à cette ocasion repérer les sites et médias ayant repris l'info et les classer dans "pas fiable". Ils n'ont pas fait la vérification de l'information, ce qui était pourtant simple et m'a pris 10 minutes tout compris.

exemple de ces sites "pas fiables":
http://fr.news.yahoo.com/%C3%A9lection-pr%C3%A9sidentielle-am%C3%A9ricaine-bush-vot%C3%A9-obama-113916489.html
http://www.silverdoctors.com/george-bush-accidentally-votes-for-obama-everything-was-mismaladjusted-on-the-screen/
http://maxkeiser.com/2012/11/07/george-bush-accidentally-votes-for-obama-everything-was-mismaladjusted-on-the-screen/
http://www.dailykos.com/story/2012/11/06/1156936/-George-Bush-voted-for-Obama-by-mistake
http://www.lessentiel.lu/fr/news/dossier/electionsusa/story/15321146

La libre Belgique l'avait publié mais a vite supprimé l'article :
http://www.lalibre.be/actu/usa-2012/article/776194/gw-bush-a-vote-pour-obama.html

Pas très sérieux tout ça... clind'oeil

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Message par tarsonis le Lun 26 Nov 2012 - 14:40

Salut !
Je ne savais pas trop où mettre ceci...mais vu que c'est évoqué dans le premier post...
A la Fnac de Strasbourg, étage livres, on peut constater que rayon ésotérisme est juste deux fois plus fourni que le rayon "culture scientifique" (un peu fourre-tout d'ailleurs).



Et on essaye de ne pas regarder la ligne du haut, composée de huit ouvrages posés de face pour gagner un peu de place....

Il fut un temps où l'enseigne avait une politique un peu différente sur les sciences, maintenant le tout-venant d'un simple rayon librairie de supermarché se montre plus garni.....au grand désespoir des pointures (souvent de bons conseils) qui doivent gérer ceux de la fnac.


Dernière édition par tarsonis le Lun 9 Juin 2014 - 15:34, édité 1 fois

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7988
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Message par hildegarde le Lun 26 Nov 2012 - 22:41

c'est marrant, tu remarqueras le titre de chaque rayon:

- Esotérisme
- Culture scientifique
- Sociologie

le mot "science" doit faire peur...car il le cache derrière le mot "culture" qui adoucit un peu "scientifique"... Rolling Eyes

________________________________________________________
clic flower

hildegarde
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 3380
Loisirs : manger des fleurs
Date d'inscription : 14/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mauvaisesherbes.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Message par Cyrus_Smith le Mar 27 Nov 2012 - 7:07

tarsonis a écrit:A la Fnac de Strasbourg, étage livres, on peut constater que rayon ésotérisme est juste deux fois plus fourni que le rayon "culture scientifique" (un peu fourre-tout d'ailleurs).
N'y a-t-il pas un rayon "livres universitaires" avec un rayon scientifique plus complet?

Cyrus_Smith
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 2136
Localisation : Île mystérieuse
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Message par tarsonis le Mar 27 Nov 2012 - 9:16

Niet, pas de rayons universitaires pour les sciences (hors humaines et sociales...) !
Ils ont été délaissés au profit des librairies environnantes (Kléber juste en face par ex).....

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7988
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Message par Barnabé le Jeu 14 Aoû 2014 - 16:48

Je suis tombé sur un bel exemple de désinformation :

La rumeur suivante a fait le tour du web plus rapidement que ne brûle une traînée de poudre :
Selon Edward Snowden, le chef de l’EIIL, Al Baghdadi, a été formé par le Mossad"
L’ancien employé à l’Agence nationale de sécurité américaine, Edward Snowden, a révélé que les services de renseignement britannique et américain, ainsi que le Mossad, ont collaboré ensemble pour la création de l’ex-EIIL ou l’État islamique en Irak et au Levant, selon l’agence d’information iranienne Farsnews.

Snowden a indiqué que les services de renseignement de trois pays, à savoir les États-Unis, la Grande-Bretagne et l’entité sioniste ont collaboré ensemble afin de créer une organisation terroriste qui soit capable d’attirer tous les extrémistes du monde vers un seul endroit, selon une stratégie baptisée « le nid de frelons ».

Les documents de l’Agence nationale de sécurité américaine évoquent « la mise en place récente d’un vieux plan britannique connu sous le nom de « nid de frelons »pour protéger l’entité sioniste, et ce en créant une religion comprenant des slogans islamiques qui rejettent toute autre religion ou confession ».

Selon les documents de Snowden, « la seule solution pour la protection de « État juif »est de créer un ennemi près de ses frontières, mais de le dresser contre les États islamiques qui s’opposent à sa présence ».

Les fuites ont révélé qu’ »Abou Bakr al-Baghdadi a suivi une formation militaire intensive durant une année entière entre les mains du Mossad, sans compter des cours en théologie et pour maîtriser l’art du discours »

Il y a de très nombreuses sources type "blogosphère" et "sites d'informations alternatives" qui colportent cette remueur et que vous pouvez retrouver facilement avec un coup de Google.

Openews démonte la rumeur et sa propagation dans un long article assez fastidieux à lire :
http://openews.eu/nouveau-fail-non-les-documents-de-snowden-naffirment-pas-que-le-chef-de-leiil-a-ete-forme-par-le-mossad-debunking/

Pour faire court : les gens qui connaissent le mieux les documents de Snowden, Wikileaks et le journaliste G. Greenwald ont démenti que les documents révélés par Snowden contiennent ces informations :
Tweet de Wikileaks :
(ISIS, like other anti-Syrian militant groups may have received support from Israel, but released Snowden docs don't show it)
Je traduis : "L'EIIL, comme tout autre groupe militant contre le régime syrien, a peut-être reçu un soutien d'Israel, mais les documents révélés par Snowden ne montrent rien de tel."

Tweet de Glenn Greenwald
I've never seen anywhere where he said that, nor any documents that suggest it.
Je traduis : "Je n'ai vu nul part où il [Snowden] aurait dit cela, ni aucun document qui le suggère".

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Message par Barnabé le Mar 7 Oct 2014 - 20:41

un très bel exemple :
La presse flamande révélait l’existence, dans notre Ardenne, de camps d’entraînement pour la guerre sainte, en Syrie et en Irak, où opère la nébuleuse de l’État islamique (ou Daesh). Parmi les preuves avancées, une demi-douzaine de photos prises dans des bois où l’on voit des hommes en habit militaire, casqués ou cagoulés pour la plupart, et armés.
repris par nos bons médias français sans aucune vérification :

Les aspirants djihadistes ont-ils trouvé en plein coeur de l'Europe un terrain d'entraînement de choix ? C'est en tout cas ce que laissent penser les photos d'hommes armés dans une forêt publiées sur Facebook par un groupe islamiste belge. Or, selon deux journaux flamands, Nieuwsblad et De Standaard, les clichés ont été pris dans les Ardennes belges.

On y voit des hommes en treillis entièrement camouflés, lourdement armés et en position de tir au milieu des arbres. Les photos ont été postées jeudi sur le compte du dénommé Abd Al Wadoud Abou Daoud (fermé depuis), un trentenaire bruxellois présenté par les médias belges comme un musulman radical lié à des personnes parties combattre en Syrie et d'autres actuellement jugées pour terrorisme en Belgique.

Descente de police, garde à vue, médiatisation dans le monde entier, personnes stigmatisées, l'un d'entre eux viré de son boulot, etc.

En fait, c'était une partie d'airsoft avec de bons belges cathos et trois pauvres musulmans.

Il faudrait quand même vérifier un peu les infos avant de traîner des gens dans la boue et de ruiner leur vie !

http://www.lacapitale.be/1117932/article/2014-10-06/camps-djihadistes-en-ardenne-c-etait-une-partie-d-airsoft-a-villers-la-ville-ave

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Message par Aristote le Lun 15 Juin 2015 - 10:32

Vous étiez au courant ?

Que faire si on nous menace devant un distributeur de billets
 Vous connaissez peut-être cette parade ?
 Mais prévenez quand même votre entourage !!!!!!!!!!!!! 
 CROYEZ MOI   ça marche vraiment , peu de monde est au  courant .... faites  suivre....MERCI
  IL FAUT LE SAVOIR ET LE  RETENIR

 
  
SI ON VOUS  FORCE SOUS LA MENACE À RETIRER DE L’ARGENT A UN DISTRIBUTEUR  AUTOMATIQUE : 
Introduisez  votre code pin A  L'ENVERS
 

 (ex. si votre code est 1234,  introduisez 4321)
 La machine reconnaît votre code, mais sait que vous  l’avez introduit volontairement à l’envers.
 De ce fait, la machine bloque votre carte et avertit  automatiquement la police.
 La police sait donc que vous êtes menacé et  peut intervenir.
 Cette information a été diffusée par la TV, mais il  semble que peu de personnes soient au courant.
 Diffusez cette  info à tous vos contacts en espérant qu’ils n’en aient jamais besoin.  Partagez un max



J'ai quand même vérifié l'info, mais il s'avère que celle-ci est un Hoax c'est à dire un canular.



 
http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/code-carte-bancaire

"
Puisqu'on vous dit que l'information est utile et importante, TRES TRES IMPORTANTE, même que c'est un ami policier qui l'a dit à l'ami qui a écrit le mail en circulation. Et pour couronner le tout, ils en ont parlé à la télévision pour dire que pas beaucoup de gens sont au courant. Alors qu'en cas d'agression, il s'agit d'un truc tout bête qu'on pourrait tous savoir mais que personne ne nous dit. Heureusement, le courrier électronique est là pour nous informer en masse...

Voici la situation :
Un jour comme un autre, vous êtes devant votre automate préféré pour retirer de l'argent, vous sortez sereinement votre carte bancaire... Et là, un individu peu recommandable vous agresse et vous somme de lui remettre du liquide.
Que faire ? Rien de plus simple, vous prenez l'air dégagé et vous tapez votre code habituel en inversant les chiffres. La machine, pas si bête, reconnait instantanément que vous n'êtes pas dans votre état normal. Elle vous donne votre argent parce qu'elle ne veut pas créer d'histoire et, dans le même temps, appelle la police qui va voler à votre secours.

Evidemment, l'information est complètement fausse et ce quel que soit le pays dans lequel on se trouve... Pour s'en convaincre et dans la mesure où chacun à droit à trois erreurs code, il suffit de faire soi-même le test (une seule fois). On s'apercevra très vite que d'une part la machine ne reconnait pas du tout l'astuce, et que d'autre part, aucune voiture de police n'apparaît toutes sirènes hurlantes dans les secondes qui suivent.

Par ailleurs, si une telle "astuce" était réelle, les nombreux détenteurs de cartes ayant un code palindrome (du type 1221 ou 3443) se verraient dans l'obligation de devoir expliquer à la police la raison de leur appel de détresse au moment de chaque retrait.

Au Canada, une banque dément formellement l'existence du procédé et reconnait qu'une employée a cru au message et fait circuler le message à tout son entourage... crédibilisant l'information de par sa signature automatique associée à la banque. Comme quoi, on peut tout à fait travailler dans une banque et être aussi naïf que le client lambda."


________________________________________________________
“Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.” Arthur Shopenhauer
"Moins on pense, plus on parle" Montesquieu
Les choses nécessaires coûtent peu, les choses superflues coûtent cher. Diogène

Aristote
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3260
Localisation : Planète Terre
Loisirs : Oenophile et trollicide
Date d'inscription : 08/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Message par Barnabé le Mer 23 Déc 2015 - 19:19

Je crois qu'on peut dire qu'on est arrivé à l'époque de la désinformation organisée :


1) les fausses informations satiriques :

- Le Gorafi (parodie de la grande presse)
- La dèche du midi (parodie d'un journal régional bien connu)
- El Manchar (sorte de Gorafi algérien)
- The Onion (gorafi américain)

A priori, c'est un exercice salutaire, qui vise à faire rire le lecteur mais aussi à le faire réfléchir sur la société, sur la fiabilité de l'information et sur sa propre crédulité... Mais, régulièrement, une personnalité ou un grand média reprend l'une de ses infos satirique et parodique... ce qui montre que ces sites parodiques peuvent aussi être une source de fausses informations.


2) les sites "peu scrupuleux".

Ils reprennent allègrement toutes les "informations" qui leur plaisent. Leur motivation pour choisir une "actualité" relève de deux ordres :
- intérêt financier (ça va attirer du trafic donc générer des revenus publicitaires pour leur site)
- intérêt politique (cette actualité va dans le sens de la ligne politique du site ou blogueur).

Ils n'ont pas le temps ou l'envie de vérifier les "informations". Ils "aspirent" donc tout ce qui leur convient, mêlant le vrai, le faux et l'à peu-près.

De très nombreux blogs, portails etc. fonctionnent comme cela. L'essentiel est de faire du buzz, du remplissage. Il suffit de faire une recherche sur une info erronée pour voir qu'elle a été reprise des dizaines de fois par ces sites qui ne cherchent qu'à faire du contenu, du visitorat, qui ne cherchent qu'à exister.


3) les sites qui désinforment volontairement.

Ce n'est pas seulement le manque de temps ou de motivation pour vérifier. Là, on parle de gens qui fabriquent volontairement des informations bidon.
On retrouve les mêmes motivations que précédemment (l'aspect financier et/ou la propagande politique), mais on parle plus de gens seulement négligents, mais de faussaires. Ils fabriquent, en tout connaissance de cause, des infos bidon. Et/ou ils reprennent, en toute connaissance de cause, des infos bidon.

Exemple avec cette info :
http://www.debunkersdehoax.org/petit-train-train-de-la-desinformation-chez-agence-info-libre
Pour résumer : une correspondante française d'un journal canadien a disparu en Irak, elle est peut-être détenue par l'EI...
Sauf que l'info a été forgée de toutes pièces, sciemment :
- photo de la journaliste piquée sur internet
- nom de la journaliste inventé
- nom du journal canadien qui existe, mais qui n'a jamais eu de correspondante en Irak...

On n'est pas dans le point de vue orienté pro-ceci ou anti-cela ; on est dans une info totalement fausse, entièrement et délibérément forgée.

Pour faire vrai, on va trouver :
- un nom qui évoque un média sérieux
- une présentation et un style typique des médias sérieux
- des sources citées.

Même avec des "sources", il est facile de biaiser. Quatre méthodes principales :
- on cite des sources tout aussi bidon (par exemple quand EU Times cite AWD News et réciproquement) ;
- on se cite soi-même, et ce qui pourrait sembler comme des sources externes n'est en fait qu'une pensée qui tourne en rond (grande spécialité de Boulevard Voltaire) ;
- on cite des sources sérieuses qui appuient la partie sérieuse de l'article, ce qui permet d'ajouter la désinformation au milieu de l'article tout en bénéficiant de la crédibilité de ces sources.
- on cite des sources sérieuses mais on leur fait dire ce qu'on veut, ou bien on affirme dans l'article des choses sans rapport avec les sources (bien peu de gens vont aller vérifier les liens).

On va retrouver dans cette catégorie :
AWD News
The European Union Times (EU Times)
Infowars


4) Les sites "orientés"

Ca, malheureusement, c'est le cas de tous les médias, et de tout temps. En France, on sait bien que l'info n'est pas la même selon qu'on lise le Figaro, Libération ou l'Humanité. A l'échelle mondiale, on retrouve la même "orientation" de divers médias... Selon qu'on lise (ou regarde) RT ou CNN ou Xinhua (Chine nouvelle), on n'aura pas vraiment les mêmes informations... Si ces sites évitent généralement de donner des informations totalement fausses (des faits inventés, dont on peut vérifier qu'ils sont faux), il vont choisir de donner la parole à tel ou tel, de présenter la version de tel ou tel...


5) Le noyautage.

Des individus et des groupes de pression travaillent à noyauter des sources d'informations. Par exemple, Wikipedia :
- on sait que les multinationales et autres groupes de pression relisent les notices wikipedia qui les concernent et essaient souvent de les orienter dans un sens qui leur est favorable.
- on sait que sous couvert de "neutralité", une vision "islamo-compatible" tend à se répandre dans beaucoup de notices Wikipedia...

Dites vous bien que tous les gens qui ont un intérêt financier ou politique à orienter le contenu de wikipedia y travaillent. Ils n'ont souvent que ça à faire, voire sont payés pour le faire. La relecture par les autres wikipédistes contribue à corriger et à produire un "consensus mou", mais en tout cas le noyautage est en cours...


L'ampleur du problème

Dans un article en anglais, l'auteur identifie à la fin de l'article :
- 76 sites connus pour publier des informations fausses ou hautement biaisées (comme il publie parfois plusieurs sites par ligne, et que d'autres lignes désigent des groupes entiers de sites ou blogs, ça fait en fait des centaines de sites...)
- 27 sites de satire et de parodie
- 23 sites de propagande à propos des chemtrails...
Source : http://www.exposingtruth.com/bad-sources-spread-pseudscience/

Internet est devenu un gigantesque miroir aux alouettes. Par intérêt politique ou financier, certains reprennent toutes les "informations" qui leur passent sous la main, sans aucune vérification ; d'autres ont passé un cap et forgent allègrement des informations fausses.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Légendes urbaines, désinformation, hoax, arnaque, canulars, etc - état des lieux.

Message par Piperyann le Mer 23 Déc 2015 - 21:00

Comme tu le mentionnes Barnabé, trouver la vérité et sans qu'elle soit biaisée/orientée dans toute la masse d'informations qui est à une portée de clic, n'est pas une mince affaire.
Quand j'étais encore en France j'achetais Courrier International, ça me semblait être un bon journal avec de l'information traitée correctement. Aujourd'hui je serais incapable de savoir si la majorité de l'info qui y est diffusée est correcte.
Ce n'est pas simple de toujours faire preuve de discernement quand l'info touche l'émotionnel plus que la raison et qu'elle est reprise en boucle par tous les médias.
La technologie actuelle nous permet de transformer l'info très facilement. Pour prendre un exemple simple, prenons une vidéo d'un évènement ou d'une séquence familière quelqu'il soit et ajoutons lui un fond sonore avec des crissements de pneus, d'un bébé qui pleure, etc. Le visuel n'aura pas été changé mais la bande sonore modifiée fait appel à l'imagination et à l'émotion; à cela ajoutons des commentaires de journaliste pourrit et un nouvel évènement vient de voir le jour tout droit sorti de l'imagination et de la technologie, sans aucun rapport avec la réalité.
Un excellent film sur le sujet "Des Hommes d'influence" https://fr.wikipedia.org/wiki/Des_hommes_d%27influence
Ce film est sorti à la même époque que le "Monicagate" de Clinton!
Les principes utilisés dans ce film sont pour moi d'une actualité criante.

Piperyann
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 176
Localisation : Northern Ireland
Date d'inscription : 01/11/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum