Le réel danger : l'impossibilité de prévoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le réel danger : l'impossibilité de prévoir

Message par Andros le Mar 13 Mar 2007 - 23:32

Bon c'est une idée qui m'est venue récemment sur un autre forum, je l'expose ici car cela est juste et bon.

C'est une idée encore jeune, et qui devra être dégrossie.

Dans la plupart des catastrophes, le danger peut être très important
(Tremblement de terre à Kobe, tsunami) mais dès lors que le futur des
zones concernées est prévisible, le retour à la normale n'est qu'une
question de temps et de moyens.

La vraie crise est une crise qui interdit de pouvoir prévoir son
évolution. Le manque de prévisibilité empêche tous les acteurs, du
gouvernment jusqu'à l'individu, de réagir, car en l'absence de
compréhension de la crise ou de son caractère imprévisible, toute
action pourrait consommer des ressources en vain, voire être
contre-productive - et les actions menées dans ce contexte s'avèrent
l'être. Attentisme, impuissance, des accélérateurs de crise.

J'étends maintenant cette réfléxion.

Les
vraies crises sont des crises du système, : c'est la manière dont les
choses fonctionnent qui devient invalidée. Lorsque le système ne peut
plus fonctionner, on ne peut plus prévoir, car le cadre de référence
n'existe plus.

Ce qui m'amène à penser que la crise débute dans la psychologie et se développe ensuite par la psychologie.

Début de crise : la confiance dans le système disparaît, et de ce fait,
les interactions des éléments du système étant fondées sur la
confiance, le système devient inopérant.

Développement de crise : cet arrêt du système crée un choc traumatique,
au jour le jour on en vient à des actes plus pulsionnels, mais à long
terme, avec le recul, l'absence de prévision et de perspectives est le
véritable poison, dès le premier jour.

D'ailleurs la phrase "il nous a donné un avenir" (que des Allemands
peuvent dire à propos d'Hitler dans les années 30) se comprend dans ce
sens, venant de gens qui justement étaient dans une crise.

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réel danger : l'impossibilité de prévoir

Message par Rammstein le Mer 14 Mar 2007 - 8:26

Quand tu dis :
"Lorsque le système ne peut plus fonctionner, on ne peut plus prévoir, car le cadre de référence n'existe plus."
qui est "on" ?

Au niveau individuel, il est toujours possible de prévoir et de s'adapter. Si les autorités en place en sont incapables, c'est qu'elles sont incompétentes ("gouverner, c'est prévoir"), et donc susceptibles d'être remplacées par d'autres personnes plus compétentes et aptes à exercer une forme quelconque de pouvoir.

Quelle que soit la crise, la lutte pour le pouvoir ne s'arrête jamais, que ce soit à l'échelle d'un quartier, d'une ville, d'une région ou d'un pays ! Reste à voir ensuite si l'heureux élu est en mesure de garantir la sécurité et le bien-être de ses sujets...

Rammstein

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réel danger : l'impossibilité de prévoir

Message par Andros le Mer 14 Mar 2007 - 8:58

Ben "on" concerne justement tout le monde.



Dans une vraie situation bien merdique, genre 1929, personne ne sait quoi faire, à tous les niveaux !



C'est moins de l'incompétence que de l'impuissance.

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réel danger : l'impossibilité de prévoir

Message par Rammstein le Mer 14 Mar 2007 - 9:42

Au niveau individuel, c'est dans ce genre de circonstance qu'une préparation type survivaliste s'avère vitale et fait la différence !

Au niveau gouvernemental, s'il y a crise c'est que les gouvernants n'ont pas été en mesure de la prévoir et de l'anticiper en prenant les mesures adéquates. Soit ils se maintiennent d'une facon ou d'une autre (via la répression policière, la corruption...), soit d'autres prennent leur place.

Le problème que tu évoques Andros, si je comprend bien, c'est la réaction du citoyen Lambda qui voit son monde partir en sucette, et n'a rien prévu pour (sur)vivre dans le monde d'après. Pour lui, c'est clair que cela va être difficile, désagréable au possible et peut-être même létal. Mais c'est le lot commun de nombreux habitants de pays sous-développés...

Rammstein

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réel danger : l'impossibilité de prévoir

Message par KrAvEuNn le Mer 14 Mar 2007 - 10:39

Rammstein a écrit:
Au niveau individuel, il est toujours possible de prévoir et de s'adapter. Si les autorités en place en sont incapables, c'est qu'elles sont incompétentes ("gouverner, c'est prévoir"), et donc susceptibles d'être remplacées par d'autres personnes plus compétentes et aptes à exercer une forme quelconque de pouvoir.

Il est possible de prévoir et de s'adapter si l'on connait l'origine du mal, son importance, sa durée probable, la façon adhéquate de réagir et surtout si l'on est un tant soit peu préparé à ce genre de cata.
Le PO, par exemple, combien connaissent le sujet ? Combien seront analyser sa survenue et juger de sa durée (illimitée) ? Les gouvernements sont ils eux même préparés ?
Il existe des dangers pour lesquels bien peu sont préparés et même seulement informés (PO, crash de la civilisation, implosion de l'offre énergétique). Ceci pourrait être le sujet d'un autre fil, mais il existe des menaces dont les gens et les gouvernements ne veulent même pas entendre parler, des dangers que l'esprit humain se refuse à imaginer (nottement en ce qui concerne la fin de l'ère "thermo industriel").

Qui pourrait résonnablement remplacer l'élite gouvernante, alors que tous les politiques, industriels, scientifiques et hommes d'affaires sortent tous des mêmes écoles, suivent le même formatage ?

Les "cassandre" qui essayent, de nos jours, d'empêcher tous ces gens de trop penser en rond, ont-ils seulement une chance d'accéder à la fonction d'état ; même en temps de crise ? J'en doute.

Quelle que soit la crise la lutte pour le pouvoir ne s'arrête jamais, que ce soit à l'échelle d'un quartier, d'une ville, d'une région ou d'un pays ! Reste à voir ensuite si l'heureux élu est en mesure de garantir la sécurité et le bien-être de ses sujets...

Rammstein
La lutte pour le pouvoir est incessante, toutefois, il y a des courants de pensée qui sont systématiquement marginalisés et qui n'ont quasiment aucune chance de se développer, surtout quand elles proposent de changer les rêgles déja en place ou de bousculer les croyances, les habitudes et surtout la structure du pouvoir en place.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réel danger : l'impossibilité de prévoir

Message par Andros le Mer 14 Mar 2007 - 10:45

Rammstein, même les dirigeants sont frappés de myopie. Sans leurs
experts ils sont aveugles et sourds, et les experts sortent tous de la
même usine.



Regarde donc notre campagne éléctorale, et dis-moi si elle ne peu pas
les experts de com' à plein nez, ceux-là mêmes qui pensaient qu'un
bombardement médiatique suffirait à nous faire gober la constitution
européenne.



Lors de la crise de 1929, les dirigeants US souffraient d'incompréhension du phénomène. Il n'était pas entré justement dans leurs prévisions, il ne correspondait pas à leur vision du monde.



La science sert à aider à comprendre ce qui se passe dans la réalité, mais ce n'est pas la réalité. La réalité ne pourra jamais être comprise et maîtrisée complètement.



Une crise, c'est un "reality check", et aussi l'horrible certitude
qu'on en sait pas ce qui se passe, et que l'on ne l'a jamais su en fait.



Les premiers paralysés sont ceux qui sont aux commandes d'un système qui ne fonctionne plus.

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réel danger : l'impossibilité de prévoir

Message par Rammstein le Mer 14 Mar 2007 - 11:23

D'accord avec vous 2, mais en général la crise balaie les gouvernants incapables, et de nouveaux dirigeants émergent. Cela peut s'observer au niveau national, mais aussi au niveau local si la désorganisation est de grande ampleur.

Si certains gouvernants confrontés à une crise ne savent pas quoi faire, il y en aura d'autres qui se feront un plaisir de prendre leur place ! Le pouvoir a horreur du vide...

L'important pour le survivaliste je crois est de tenir suffisemment longtemps pour qu'un semblant d'organisation se rétablisse.

Rammstein

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum