Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par Krachmal le Jeu 17 Mar 2011 - 9:52

Au JT de France 2 hier, leur médecin spécialiste (son blog : http://blog.france2.fr/mon-blog-medical/ ) a fustigé ceux qui souhaitent se procurer de l'iodure de potassium.

Voici ses propos exacts sur son blog :

On commence à entre ça et là des rumeurs de personnes qui, en France, veulent se procurer des comprimés d’iode.


Il me semble utile d’apporter quelques précisions à destination de ces anxieux.
L’ingestion d’iode sature rapidement la thyroïde. Une fois la
glande saturée, l’excès d’iode est éliminé dans les urines. Cette
protection dure environ 48 heures.

Il n’y a donc aucun intérêt à se charger en iode actuellement
alors qu’on ne sait toujours pas vers où ira le nuage. D’autre part,
l’iode 131, principal élément radioactif émis, a une durée de vie très
courte. Ainsi, un nuage qui voyagerait pendant trois ou quatre jours par
exemple, serait très peu chargé en iode en arrivant chez nous.


Il faut donc éviter les schémas de panique du type Tamiflu avec le H1N1 ou ciprofloxacine avec la menace d’anthrax.

Au cas où le problème de protection se poserait, il y a assez
d’iode disponible pour ne pas avoir à en stocker individuellement. Et ce
sont les jeunes enfants qui courent le risque principal, pas les
adultes.



En ce qui concerne les intolérances à l'iode , voici des informations utiles venues de la Belle Province.


Qu'en pensez-vous ?

Krachmal
Membre

Masculin Nombre de messages : 27
Loisirs : jardinage
Date d'inscription : 18/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par tarsonis le Jeu 17 Mar 2011 - 10:06

Salut !
Ce genre de propos discrédite complètement la profession aux yeux public. Rolling Eyes
Il est responsable d'avoir une trousse à pharmacie chez soi, pourquoi pas une dizaine de pilules d'iode ?
l n’y a donc aucun intérêt à se charger en iode actuellement
alors qu’on ne sait toujours pas vers où ira le nuage
Les gens ne se "chargent" pas en iode, ils essayent juste d'en acheter; ils ne sont pas débiles à ce point, ils savent lire une notice !
Or, ceux qui se renseignent s'aperçoivent que le pays le plus nucléarisé de la planète n'offre même pas à sa population (a moins d'avoir une vue sur les centrales depuis son jardin) de comprimés disponibles sans trop de restriction en Europe.

D’autre part,
l’iode 131, principal élément radioactif émis, a une durée de vie très courte. Ainsi, un nuage qui voyagerait pendant trois ou quatre jours par exemple, serait très peu chargé en iode en arrivant chez nous.
Comment sortir un tel propos, c'est bien un spécialiste ou quoi ? La demi-vie 131 de l'iode est de 8 jours ! Il faut 8 jours pour que la moitié de l'iode 131 ait disparu, en 4 jours, on a encore plus de 70% de la teneur telle qu'elle est sortie du Japon !

Au cas où le problème de protection se poserait, il y a assez
d’iode disponible pour ne pas avoir à en stocker individuellement.
On se demande pour qui il parle Suspect . L'intérêt de la prise d'iode stable est conditionné par la rapidité d'action.
Elle doit se faire avant la passage du nuage.
La plupart des pharmacies n'en ont pas en stock et devront être livrées par la Pharmacie des Armées. Imaginons le bordel ambiant lors des livraisons/distributions.
A croire qu'avoir un temps d'avance sur la panique serait néfaste ?

Et ce sont les jeunes enfants qui courent le risque principal, pas les adultes.
Oui, cela permet de glisser subrepticement ce que Barnabé avait posté sur le reportage d'Arte : pour les livraisons, ce sont les scolaires et le personnel qui seront prioritaires; le reste de la population se débrouillera...

Il y a effectivement de l'anxiété et certaines peurs injustifiées (quoique l'actualité présage des heures noires), mais vouloir se donner les moyens de passer au dessus de la bienveillance et des propos rassurants (qui le sont de moins en moins) de la part d'Areva depuis Tchernobyl, je ne vois pas ce qui est puéril.


Dernière édition par tarsonis le Jeu 17 Mar 2011 - 10:14, édité 1 fois

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7992
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par Rammstein le Jeu 17 Mar 2011 - 10:13

Cela vaut peut-être le coup de faire une réponse "polémique" sur son blog, non ?

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4997
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par Da le Jeu 17 Mar 2011 - 10:43

J'ai entendu ce matin un "spécialiste", toujours sur France 2, affirmer qu'en dehors du périmètre des 10km des centrales, il était inutile (voir "dangereux" d'avoir de l'iode en stock (ben oui, nous sommes des cons qui nous gavons de pilule dès que l'on entend le mot "nucléaire")...

On nous refait le coup du nuage qui s'arrête à la frontière.

Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par Krachmal le Jeu 17 Mar 2011 - 10:45

J'ai moi-même été choqué par ses propos, non pas sur les risques d'allergie (je pense qu'il ne faut pas les négliger) mais sur la façon de mépriser ceux qui anticipent un peu.

Et j'entends de plus en plus cet amalgame courant : chercher à se procurer une boîte, c'est céder à la panique.

C'est du "dormez braves gens" en veux-tu en voilà, nounou État pourvoira...

Krachmal
Membre

Masculin Nombre de messages : 27
Loisirs : jardinage
Date d'inscription : 18/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par Canis Lupus le Jeu 17 Mar 2011 - 12:06

Quelle tête de mort ce type. Il dit qu'après 20 ans ça sert plus à rien sauf pour les femmes enceintes, non mais je rêve... J'ai cru que j'allais éclater la télé en regardant les JT hier soir, trop de "noyage de poisson" !
Certains parlent de 45 ans, ouais trop cool les vieux à la poubelle. La notice scannée par serilpayne ne parle pas du tout d'âge à partir duquel c'est inefficace.

On dirait que le bonhomme crie : "on n'a pas assez de cachetons, les femmes et les enfants d'abord !" Shocked

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par vince31 le Jeu 17 Mar 2011 - 13:41

Ai testé pour ma part la commande en pharmacie, en période "calme" (pas de psychose ambiante):

- Aucun problème pour s'en faire délivrer si on ne vit pas à proximité immédiate d'une centrale, je suis dans ce cas j'aime pas les atomes. Soit mon pharmacien est inconscient, soit les médias mentent. J'ai parlé clairement de mon souhait de garnir mon armoire à pharmacie de produits d'urgence, c'est passé nickel.

- Réception du produit à J+3 à compter de la commande, il a fallu faire venir les pastilles d'une autre région de France. En matière de disponibilité immédiate, ce n'est donc pas folichon. Il convient de noter cependant que beaucoup de mairies disposent d'un stock (parfois périmé).

- Reçu des pastilles d'iodure de potassium à 65 mg, "Pharmacie centrale des armées", "ne prendre que sur ordre des autorités compétentes" etc ...

- 11 € les deux boîtes de 10.

vince31
Membre

Masculin Nombre de messages : 58
Localisation : Sud de la France
Date d'inscription : 06/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par grosminet le Jeu 17 Mar 2011 - 13:54

ne pas oublier qu'en l'absence (ou de l'impossibilité de se procurer) des comprimés d'iodure de potassium, il reste la solution du badigeon extérieur à la Bétadine

grosminet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2305
Date d'inscription : 14/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par Krachmal le Jeu 17 Mar 2011 - 14:43

Et que pensez-vous des algues iodées (kombu), il paraît que les magasins en sont dévalisés aux US ?
________________

Encore un autre article :
Du bon usage des comprimés d'iode (figaro)

Extrait :

Sur la côte ouest des Etats-Unis, les pharmacies vendant de l'iode stable sont prises d'assaut par les particuliers. Une démarche complètement inutile dans l'Hexagone, estiment les autorités sanitaires françaises...

Faut-il essayer de s'en procurer, «au cas où» ?


Dans le cas d'un accident nucléaire majeur au Japon, les experts de l'Institut de
radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) estiment qu'en raison de la distance entre ce pays et la France métropolitaine (10.000 km), même si un panache de particules parvenait jusqu'à l'Hexagone, on ne constaterait qu'une très faible augmentation de l'activité radioactive ambiante. Ce qui ne justifierait absolument pas la prise de comprimés d'iode.

Krachmal
Membre

Masculin Nombre de messages : 27
Loisirs : jardinage
Date d'inscription : 18/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par tarsonis le Jeu 17 Mar 2011 - 14:53

Salut !

Krachmal a écrit:Et que pensez-vous des algues iodées (kombu), il paraît que les magasins en sont dévalisés aux US ?

Pour les produits riches en iode (et donc éviter les carences typiques de la pop française), tu peux passer sur le topic Iode stable et le lait de soja... clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7992
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par opaline le Jeu 17 Mar 2011 - 15:25

A propos Tarsonis de ce post, où on parle aussi de la bétadine;
pourrait-on re-préciser exactement la quantité à appliquer.

En relisant ce post, j'a vu que 8ml conduisait au surdosage (dans le PDF en ANGLAIS !), et qu'il s'agissait en fait de 0.75 ml à 2% (si j'ai bien compris )par adulte par jour.

et doses dégressives en fonction de l'âge ensuite

est-ce cela? (ou j'ai tout mélangé pale )

________________________________________________________
projets : passage en mode furtif. EDC et BOV familial, en cours toujours...
monastère de Minsk
miserere
agni partene

opaline
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 777
Localisation : dans le coin en bas
Emploi : A quoi j'emploie mon temps? Mais vous êtes bien curieux...
Date d'inscription : 06/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par Krachmal le Jeu 17 Mar 2011 - 15:31

tarsonis a écrit:
Pour les produits riches en iode (et donc éviter les carences typiques de la pop française), tu peux passer sur le topic Iode stable et le lait de soja...

Merci tarsonis, je vais potasser (d'iodure) !

Au fait, festival médiatique aujourd'hui mais au bout d'un moment je préfère en rire tellement c'est caricatural :

Des demandes « irrationnelles » d’iode en pharmacie

Vous êtes irrationnels vous dis-je ! Totalement ! "Les gens somatisent !" Laughing

Krachmal
Membre

Masculin Nombre de messages : 27
Loisirs : jardinage
Date d'inscription : 18/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par tarsonis le Jeu 17 Mar 2011 - 16:03

Salut !
opaline a écrit:
En relisant ce post, j'a vu que 8ml conduisait au surdosage (dans le PDF en ANGLAIS !), et qu'il s'agissait en fait de 0.75 ml à 2% (si j'ai bien compris )par adulte par jour.
En fait il y a eu une correction, la bonne dose est reprise dans le topic sur la fabrication des comprimés :

Si on n'a pas de pastilles d'iode, utiliser de la Bétadine ou de la teinture d'iode. PAS EN L'AVALANT, mais en l'appliquant sur la peau de l'abdomen ou des avants bras.

Dosage 8ml de teinture d'iode a 2% pour un adulte le premier jour en comptant sur 2 heures pour faire effet.
4 ml pour les enfants entre 3 et 18 ans
2 ml pour les enfants en dessous de 3 ans
1 ml pour les nouveaux nés.

Réduire la dose si la concentration en iode est plus forte, s'assurer de ne pas être allergique à l'iode. Une cuillère à café est égale à 5 ml.

Puis les jours suivant, dosage de 0,7ml de teinture d'iode a 2% pour un adulte

On parlait de surdosage car j'avais initialement recopié "par jour" (les traductions françaises diffusent cette erreur un peu partout), alors que les 8mL à 2% concernent la première dose, la seule, et qui est censée saturer la thyroïde avant le passage de l'iode 131.
Les autres, beaucoup plus faibles, correspondent à une dose "d'entretien" si le risque radiologique persiste

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7992
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par BigBird le Jeu 17 Mar 2011 - 16:10

bon, il ne faut pas non plus se faire une fixette sur ces cachés de iodure de potassium, les particules de iodium 131 ne sont apparement pas les plus méchantes, compte-tenu de leur demi-vie relativement courte, songez que si le "nuage" venait à stationner sur nos têtes, on n'aura aucun cachet pour se parer des retombées et méfaits du césium 137, du plutonium (selon l'isotope, demi-vie entre 14 ans et 373 000 ans !), du strontium* (dans son isotope 90 trés toxique, et demi-vie = 28 ans), ... pour ne citer que les particules qui ont été identifiées et révelées à la presse,
tout ça pour dire que la course aux cachets d'iode, OK, mais ça me semble un peu dérisoire si vraiment on doit se morfler ce satané nuage dans les bronches.

*source wikipedia :
Le strontium radioactif provoque en outre une anémie et des carences en oxygène, et à plus forte dose des cancers, en affectant l'ADN des cellules qui y sont directement exposées.
et ceux qui essaient de se (nous) rassurer en disant qu'une fois arrivé sur l'Europe, il se sera considérablement dispersé, et donc nettement moins nocif, ...
c'est le ratio quantité/durée d'exposition qui compte, donc, même de densité moindre, si les particules radioactives restent sur nos têtes "un certain temps", et que ces particules ont une durée de vie longue, et bien c'est calfeutrage pour tout le monde, et ne comptez pas sur votre jardinet pour vous ré-approvisioner en produit frais ...
bref, espérons que la météo soit avec nous.
"Éole, fait pas l'con, hein !!!? " mrsgreen

ps: j'ai acheté du poisson sur le marché ce matin, j'ai oublié de demander au poissonier s'il a été péché dans les eaux Japonnaises ... ds

BigBird
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1017
Date d'inscription : 09/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par grosminet le Jeu 17 Mar 2011 - 17:13

tarsonis a écrit: la bonne dose est reprise dans le topic sur la fabrication des comprimés :

Si on n'a pas de pastilles d'iode, utiliser de la Bétadine ou de la teinture d'iode. PAS EN L'AVALANT, mais en l'appliquant sur la peau de l'abdomen ou des avants bras.

Dosage 8ml de teinture d'iode a 2% pour un adulte le premier jour en comptant sur 2 heures pour faire effet.
4 ml pour les enfants entre 3 et 18 ans
2 ml pour les enfants en dessous de 3 ans
1 ml pour les nouveaux nés.

Réduire la dose si la concentration en iode est plus forte, s'assurer de ne pas être allergique à l'iode. Une cuillère à café est égale à 5 ml.

Puis les jours suivant, dosage de 0,7ml de teinture d'iode a 2% pour un adulte

On parlait de surdosage car j'avais initialement recopié "par jour" (les traductions françaises diffusent cette erreur un peu partout), alors que les 8mL à 2% concernent la première dose, la seule, et qui est censée saturer la thyroïde avant le passage de l'iode 131.
heu...
la tenture d'iode à 2% est une chose, la Bétadine en est une autre !
Sur le flacon que j'ai sous les yeux, c'est indiqué : "Providone iodée 4,0 g (+ les excipients) pour 100 ml".
La providone iodée est constituée d'iode et de PVP (poly-vinyl-pyrrolidone), mais je n'ai pas trouvée dans quelles proportions.
Du coup, le dosage pour le badigeon cutané est plutôt délicat, non ?

d'autre part, il est indiqué de faire l'application sur la peau "de l'abdomen ou des avants bras". Mais la glande thyroide est située sur la face avant du cou, ici :


alors pourquoi ne pas badigeonner plutôt la face antérieure du cou ?? Shocked

grosminet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2305
Date d'inscription : 14/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par opaline le Jeu 17 Mar 2011 - 20:42

c'est une histoire de vascularisation, je pense

l'abdomen et les bras (enfin le tissu cutané situé à ces endroits là) est très vascularisé, donc absorption rapide ! et la seule destination de l'iode est la thyroïde.

m'enfin si tu penses que la peau des fesses mérite un coup de badigeon...

________________________________________________________
projets : passage en mode furtif. EDC et BOV familial, en cours toujours...
monastère de Minsk
miserere
agni partene

opaline
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 777
Localisation : dans le coin en bas
Emploi : A quoi j'emploie mon temps? Mais vous êtes bien curieux...
Date d'inscription : 06/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par Catalina le Jeu 17 Mar 2011 - 23:01

Bonjour,

je vous propose de commencer par le début :

A partir de quelle dose de radioactivité totale "prévue" doit-on prendre ses cachets ?

_ une prévision de 10 millisievert (10 mSv) par an selon l'OMS.

Des seuils plus élevés sont admis, notamment par le Canada :

_ 50 mSv de 0 à 18 ans
_ 100 mSv de 19 à 40 ans
_ 5000 mSv (soit 5 Sv) au delà de 40 ans

Edit suite aux rectifications de GROSMINET


Dernière édition par Catalina le Ven 18 Mar 2011 - 11:22, édité 1 fois

________________________________________________________
Mieux vaut être jugé par 9 que porté par 6...

Catalina
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 23/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par Athea le Ven 18 Mar 2011 - 0:22

Pour Ramm, Tarso et Krachmal, chui allé faire un tour sur le blog du médecin "spécialiste" de Fr2, il s'est fait taclé par des Dr spécialistes qui se sont nommés et qui lui ont dit qu'il s'était carrément emmêlé les pinceaux. Réponse "ah ben c pas moi hein, j'ai répété ce que m'ont dit des gens achement au courant qu'ont été à Tchernobyl, si t'es pas d'accord tant pis pour toi" zinzin énervé

________________________________________________________
Ce sont nos choix et non pas la chance, qui déterminent notre destinée. Remettons nos soucis à leur place : chassons-les de notre vie Very Happy ! (Mottos for succes)

Athea
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 500
Localisation : Océan Pacifique
Date d'inscription : 02/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par Barnabé le Ven 18 Mar 2011 - 4:39

Salut,

malheureusement, on constate que ce médecin était en service commandé, c'était la voix du gouvernement qui s'exprimait par lui. Puisqu'on a pas d'iode à vous vendre, on vous explique que ça sert à rien et que c'est dangereux. C'est le fameux principe : Dites nous ce qui vous manque, on vous expliquera comment vous en passer !

Mais dans le même message, ce médecin vous explique qu'il y a assez "d'iode disponible". Sous-entendu : faites confiance au gouvernement, on vous en distribuera en temps et en heure. Ah ah, la bonne blague. Quand on voit la logistique énorme qu'il a fallu mettre en place pour vacciner péniblement et lentement 5 % de la population... On ne va certainement pas croire à la légende de l'iode disponible.

L'iode disponible, c'est uniquement dans un rayon de 10 km autour des centrales : il y a de l'iode en pharmacie mais qui est réservé à la distribution dans les écoles, comme l'avait révélé le reportage d'Arte. Les riverains sont censés en avoir reçu à l'avance. Et c'est tout.

L'acheminement massif d'iode à la population générale est un fantasme, une pure vue de l'esprit. Même s'il existe un tel schéma de distribution, il est probablement inapplicable.

Sinon, par rapport à la question contenue dans le titre, les réponses ont bien été apportées dans ce fil, sur les réponses du blog du toubib, mais aussi dans l'excellent doc que le toubib met en lien : http://www.urgencenucleaire.qc.ca/documentation/iodemdque.pdf

En résumé :
- l'allergie à l'iode n'existe pas. Il faut distinguer la réaction aux produits de contraste (mais pas à l'iode), la dermite de contact (rare), et l'allergie aux crustacés (sans rapport avec l'iode). Tout le monde ingère de l'iode et tout le monde en a besoin. Donc aucune raison d'avoir une réaction dangereuse à la prise d'un comprimé d'iode.

- Il est bien sûr inutile de prendre un cachet tant que le nuage n'est pas réellement menaçant (pour la France, inutile d'en prendre dès aujourd'hui, par exemple), mais quand le médecin de Fr2 dit "Cette protection dure environ 48 heures", c'est totalement erronné. La bonne réponse est apporté dans les commentaires :
La protection d'une saturation iodée est de plusieurs semaines et si dans les premières heures ce qui n'a pas été sur les récepteurs est éliminé dans les urines (c'est bien "l'excès"), ce qui est fixé sur les récepteurs s'élimine lentement (2,5 mois de période biologique moyenne "annals of the ICRP"). Dr Mylène Vergé, médecin spécialiste nucléaire.
Shocked

Ne pas oublier l'info de bon sens donnée par ce même Dr Vergé : la demi-vie de l'iode radioactif est de 8 jours, ce qui signifie qu'au bout de 8 jours, la radioactivité aura baissé de moitié. Mais la moitié de beaucoup, c'est encore beaucoup. Donc ça peut rester très dangereux. Bon, il faut quand même dire que dans un nuage qui aurait voyagé 8 jours, la dilution et l'éparpillement feront baisser la radioactivité ; mais quand le médecin de FR2 avance le seul argument de la courte "durée de vie" pour dire qu'un nuage qui aurait voyagé 3 ou 4 jours ne serait plus dangereux, c'est totalement bidon.

Sinon, Bigbird, à propos du plutonium : il paraît que, comme c'est un élément lourd, il ne reste pas longtemps en suspension. Il provoque donc surtout des retombées à courte et moyenne distance. Dans le cas du Japon, vu de l'Europe, ce n'est donc pas le plutonium qui est le plus à craindre.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par grosminet le Ven 18 Mar 2011 - 8:26

La dose de 10 milli Sv de l'OMS est la dose admissible annuellement, qui correspond à 10 fois la dose de radioactivité naturelle (comme l'a très bien expliqué Logan dans un autre fil)
Les compteurs Radex donnent des relevés en unités par heure, il y a un coefficient de 8760 (365 j x 24 h) entre les 2 !

Avec un écran d'affichage à 3 chiffres tel que le RADEX 1503, on peut mesurer jusqu'à 9,99 micro Sv/h, soit 87,5 milli Sv/an (soit presque le seuil maxi admis pour les personnes de 19 à 40 ans).
Sachant qu'une mesure normale donne de 0,12 à 0,20 micro Sv/h, allez vous attendre que votre Radex affiche 1, 3, 5 ou 9,99 pour vous inquiéter ?

>>>edition suite aux modifs de catalina


Dernière édition par grosminet le Ven 18 Mar 2011 - 12:18, édité 2 fois

grosminet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2305
Date d'inscription : 14/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par dynag le Ven 18 Mar 2011 - 9:15

Pour apporter mon petit grain de sel, euh plutot d'iode131 !
Après discussion avec un ami pharmacien, aucun stock n'est disponible dans les pharmacies françaises. Ils seront distribués par les autorités en cas de problème. Aucun moyen de m'en procurer vers chez moi Sad
C'est marrant mais je ne fait aucunement confiance au autorités en cas de crise !
Je trouve inadmissible que tous les pays Européens recommandent à leur population d'avoir une réserve chez eux. Dans la belle France, on nous l'interdit !!

Du coup capsules commandés à l'étranger hier, en espérant ne pas en avoir besoin, ou qu'ils arriveront à temps !!

________________________________________________________
Ma présentation : Ici
Site web : http://dynag.cc

dynag
Membre

Masculin Nombre de messages : 20
Age : 29
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://dynag.cc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par zoltan le Ven 18 Mar 2011 - 11:49

Bonjour,
Effectivement je pense que pour calmer les foules tout les moyens sont bon, même si le nuage sera évidement une version light faiblement radioactive comparé à ce qui se passe de l'autre coté de l'hémisphère. Les gouvernements et notamment la France n'ont pas toujours pas rassurer les esprits (on ne sait toujours pas si les français auront bel et bien leur jolie boiboite avec des pastilles) ne pas les trouver en vente libre je trouve ça très limite, et j'ai pas trop envie d'aller jusqu'en allemagne belgium ou suisse pour en acheter.

Hier j'ai acheter un bon stock de pastilles sur Ebay US 8 boites de 60 comprimés de 130mg, à 18$ (12€) la boite, avec date de péremption en 2016, au pire je pourrais toujours en revendre d'ici là. Vous pensez que j'ai bien fait ?

zoltan
Membre

Masculin Nombre de messages : 20
Age : 27
Localisation : into the wild
Date d'inscription : 17/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par Xan le Ven 18 Mar 2011 - 12:10

zoltan: oui! Il ne faut compter que sur soi, et pas sur le bon vouloir de nos gouvernants. Concernant le commerce de ces comprimés: en cas de nuke, ce sera très rentable mais aussi très risqué, tous le monde en voudra, et sera prêt à tout pour en avoir...
Des pistes pour commander à l'étanger: thyrosafe, radblock (comme dans fallout !!!) sur la baie par exemple.

Xan
Membre

Masculin Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 07/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par zoltan le Ven 18 Mar 2011 - 12:15

Oui Xan, on est carrément mal barré si on remet notre vie dans les mains du gouvernement... Moi c'est ici que j'ai acheté mes pastilles, ça le fait ?

zoltan
Membre

Masculin Nombre de messages : 20
Age : 27
Localisation : into the wild
Date d'inscription : 17/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les risques liés à la prise de iodure de potassium ?

Message par vince31 le Ven 18 Mar 2011 - 12:22

Avec la psychose ambiante, attention aux faux médocs (je ne parle pas pour toi, Zoltan, ebay est bloqué là où je bosse, pas pu aller voir) qui devraient fleurir un peu partout.

vince31
Membre

Masculin Nombre de messages : 58
Localisation : Sud de la France
Date d'inscription : 06/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum