PRIX DU PÉTROLE

Page 1 sur 15 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par KrAvEuNn le Ven 13 Avr 2007 - 19:30

Aïe ! la belle poussée de fièvre :
13/04/2007

Le baril de pétrole approche les 70 dollars à Londres
LExpansion.com



A 69,59 dollars le baril, le pétrole Brent a atteint son plus haut niveau depuis sept mois sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres. Le cours le plus haut depuis le 1er septembre. Les prix sont stimulés par les révélations d'un rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) qui juge insuffisante la production de l'Opep, au regard de la vigueur de la demande mondiale. Par ailleurs, le déclin des stocks américains d'essence continue de soutenir les cours.
http://www.lexpansion.com/art/15.0.156568.0.html
Pétrole : les cours progressent, au-dessus des 64 dollars (13/04/2007 :: 11:19)
Depuis hier, les cours du pétrole grimpent, encouragés par la crainte d'une pénurie d'essence. Aujourd'hui, le brut poursuit sa hausse, au-dessus des 64 dollars, dans les échanges électroniques.

Ce vendredi, le brut léger américain à échéance mai s’inscrit en hausse de 0.38%, à 64.09 dollars. Le Brent de la mer du Nord gagne quant à lui 70 cents, à 69.24 dollars.

Rappelons que le prix du pétrole est, comme toutes les matières premières libellées en dollar, dépendant des taux de change. La forte chute du dollar face à l'euro encourage ainsi la montée du pétrole.

La baisse des stocks d'essence au cœur de la hausse

Les réserves d'essence diminuent dans une proportion plus importante que prévue alors que la demande d'essence devrait fortement progresser en raison de l'augmentation saisonnière du trafic automobile aux Etats-Unis.

Le département américain de l'énergie a annoncé mercredi une baisse des stocks d'essence supérieure aux estimations faites par les analystes. Le rapport des stocks pétroliers américains publié mercredi après-midi avait indiqué une baisse des stocks d'essence de 5.5 millions de barils.

Hier, une grande majorité des raffineries américaines ont annoncé avoir stoppé leur production, en raison de pannes ou d'opérations de maintenance. Rappelons que les opérations de maintenance permettent aux raffineries d'adapter leur production en fonction des saisons.

Les opérateurs sont inquiets, d'autant plus que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a lancé un avertissement hier sur la baisse des stocks pétroliers des grands pays consommateurs au premier trimestre, la plus forte depuis dix ans. Dans ces conditions, les marchés ont fortement réagi, le brut s'inscrivant en hausse de près de 3% hier.
(© 2007 AG Presse)



RETOUR

http://bourse.jdf.com/actualites.html?id=071098&genre=FLASHS%20BOURSIERS

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par trollinet le Jeu 19 Juil 2007 - 10:22

C'est marrant qu'on en parle pas tant que ça dans les médias. Le baril à 80 euros c'était cataclysmique l'année dernière... D'accord on a compris que l'euro est fort et que du coup ça ne se ressent pas à la pompe mais n'est-ce pas tout autant inquiétant que l'année dernière ? (au niveau des médias, dirigeants, population... nous on se doute bien qu'on va dans le mur)

trollinet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 185
Loisirs : GN, randonnée
Date d'inscription : 14/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par Jep le Mer 12 Sep 2007 - 20:36

$79.95
Sur Oil-Price et Boursorama.
Ça va chauffer les copains. Les $80.00 sont proches.

________________________________________________________
Jep. En 1950, nous pensions pouvoir faire reverdir les déserts.
En 2050, nous aurons réussi à désertifier la Terre entière.

Jep
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 376
Localisation : Canada P.Q.
Emploi : retraité
Date d'inscription : 13/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mokotakan.com/francais/bienvenue.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par KrAvEuNn le Jeu 13 Sep 2007 - 22:09

Le pétrole clôture au-dessus de 80 dollars à New York pour la première fois

Le pétrole a terminé au-dessus de 80 dollars jeudi à New York pour la première fois, après avoir légèrement amélioré son record historique en séance, alors que le marché craint les conséquences de l'ouragan Humberto au Texas.
Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en octobre a pris 18 cents pour terminer la séance à 80,09 dollars, un record de clôture.
Après avoir franchi la barre des 80 dollars mercredi pour la première fois de leur histoire, les cours ont grimpé à 80,20 dollars en séance, une légère amélioration par rapport à leur record de la veille, qui était à 80,18 dollars en séance.
Leur précédent record datait du 1er août à 78,77 dollars le baril.
Sur l'Intercontinental Exchange de Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a perdu 28 cents, finissant à 77,40 dollars.
"La météo a soutenu les cours, car il y a eu des raffineries fermées à cause de la tempête tropicale" Humberto, a indiqué Phil Flynn, analyste d'Alaron Trading.
Après avoir atteint le Texas et la Louisiane sous forme d'un ouragan de catégorie 1 (sur une échelle de 5), le cyclone Humberto s'est affaibli et est redevenu une tempête tropicale en traversant les terres.
Mais Humberto avait touché terre avec des vents de 135 kilomètres/heure, provoquant des coupures de courant qui ont entraîné la fermeture de trois raffineries à Port-Arthur au Texas.
Une raffinerie Valero d'une capacité de production de 325.000 barils par jour (bpj) et une raffinerie d'une capacité de 285.000 bpj de Motiva, joint-venture entre Shell et Saudi Refining, ont été complètement arrêtées, tandis qu'une raffinerie Total produisant 240.000 bpj a été partiellement affectée, a-t-on appris auprès des trois groupes pétroliers.
Pendant la saison des ouragans dans le bassin Atlantique, qui dure jusqu'en novembre, les investisseurs restent nerveux à l'idée que se reproduisent les dégâts causés par les ouragans Katrina et Rita en septembre 2005 sur les infrastructures pétrolières.
"Certains experts météo craignent que cette saison active des ouragans continue à provoquer des dégâts et qu'il faille se préparer à une succession de tempêtes", a indiqué M. Flynn.
L'attention se porte déjà sur la dépression tropicale baptisée Eight, qui s'approche des Petites Antilles et "pourrait devenir une tempête tropicale dans les prochaines 24 heures", selon le Centre national des ouragans américains (NHC).
Par ailleurs, les opérateurs craignent que, malgré la décision de l'Opep d'augmenter sa production de 500.000 bpj à compter de novembre, l'offre en pétrole soit trop faible par rapport à la demande, qui va regrimper avec l'hiver.
Les cours ont reçu une vive impulsion à la hausse avec le recul, bien plus conséquent qu'attendu, des stocks américains de pétrole brut, qui ont baissé de de 7,1 millions de barils lors de la semaine achevée le 7 septembre.
"Ce rapport (du Département américain à l'Energie, ndlr) a non seulement confirmé la perspective d'une offre réduite à venir, mais a aussi fait paraître la hausse de production de l'Opep assez dérisoire", a estimé John Kilduff, analyste de MF Global.
Enfin, selon M. Flynn, le marché du pétrole profite de la remontée des marchés boursiers et de la perspective d'une baisse des taux d'intérêt de la Réserve fédérale américaine (Fed) mardi.
"Si le marché boursier n'est pas effrayé d'un baril à 80 dollars, alors le marché (du pétrole, ndlr) peut tenir bon", a jugé l'analyste.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par Rammstein le Ven 14 Sep 2007 - 15:10

Un mot mis à toutes les sauces relevé dans cet article : "fondamentaux" ! geek

Et une phrase dont la signification me reste hermétique : "les fondamentaux ne soutiennent pas ce prix"... ?!?!?!? scratch

La novlangue est en marche !

Rammstein

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par phyvette le Mar 18 Sep 2007 - 1:41


On bat records sur records depuis qq jours avec un plus haut historique ce soir .

Phyvette

phyvette
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 04/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par Andros le Jeu 20 Sep 2007 - 21:16

Ouais mais bon, c'est la faute au dollar, il est tout mou !



Sinon tout va très bien, madame la Marquise ! mrsgreen



Pas de Peak Oil, c'est temporaire, c'est le dollar, c'est le rush sur les valeurs sûres, c'est... la merde !



En direct du palais Brognard , à vous Cognacq-Jay

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par THIBAUD le Ven 21 Sep 2007 - 7:49

Andros a écrit:...

Pas de Peak Oil, c'est temporaire, c'est le dollar, c'est le rush sur les valeurs sûres, c'est... la merde !
...

Le quotidien favori des enseignants, Libération, prend le relais :

Un article découvert par Vincent du forum Oléocène :

CHRISTIAN LOSSON a écrit:
QUOTIDIEN : vendredi 21 septembre 2007

C’est la saison des records, sur de fonds de crise, d’incertitude, et, bien sûr, de spéculation. L’or, valeur refuge, a atteint hier un plus haut depuis vingt-sept ans, à 738 dollars l’once. L’euro a enfoncé allègrement son plafond à près d’1,41 dollar, qui dévisse jour après jour. ­Enfin, le pétrole a grimpé à New York, jusqu’à 83,80 dollars, un record.
Question, donc, à faire tomber de sa chaise le moindre économiste un peu sensé : le couple euro-pétrole, qui prend l’ascenseur ensemble vers des sommets, va-t-il finir par être quasi indexé l’un sur l’autre ? Cette infidélité condamne-t-elle la longue love story entre le pétrole et le dollar ? «Ce qui est sûr, c’est que d’un point de vue historique, dollar et pétrole marchait ensemble au moins depuis vingt-cinq ans, souffle Martin van Vliet, économiste à la banque ING. Depuis 2002, c’est fini, et, ces jours-ci, la corrélation n’a jamais été aussi négative.» Les raisons sont nombreuses. Vliet cite la tendance des pays exportateurs de pétrole à ne pas réinvestir leurs pétrodollars sur le marché américain. Et rappelle que «le dollar faible a été un facteur de croissance de l’Asie, qui a entraîné une hausse de sa demande de pétrole et donc le boom du prix du baril. Pour l’instant, le pétrole s’achète en dollars, demain, ce sera peut-être en euros.» C’est une autre histoire…
Passager.
La décision récente de la Banque centrale américaine (Fed) de baisser d’un demi-point ses taux a aussi pu contribuer à renforcer l’idylle entre l’euro et le baril d’or noir. Philippe Martin, professeur à l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne : «En tentant de conjurer la récession américaine et limiter la casse de la croissance à l’échelle mondiale, la Fed a rendu euphorique les marchés, qui pensent que la demande de pétrole va être toujours haute.» Les mécanismes d’anticipation et, surtout, de spéculation, jouant à plein. «La baisse des taux d’intérêts déprécie aussi les rendements des actifs américains et fait baisser le dollar», ajoute Martin. Et donc remonter l’euro.
Pour autant, le flirt pétro-euro risque de n’être que passager. «Corrélation ne veut pas dire causalité, note Olivier Pastré, prof à Paris-XIII. L’évolution d’une monnaie dépend d’autres facteurs que du cour d’une matière première. C’est une salade niçoise où il y a du prix, de la croissance, du déficit budgétaire, de la confiance, des rapports de forces, etc.» Tout cela est vrai. Les logiques de hausse de la monnaie européenne comme de l’or noir sont différentes. Les traders en pétrole guettent avant tout l’évolution des grèves au Nigeria, le niveau des stocks aux Etats-Unis ou la moindre déclaration des ­dirigeants de l’Opep.
Une chose est sûre : pour l’Union européenne, les sommets de l’euro amortissent le choc pétrolier. Difficile dans ce cas d’aller demander aux pays producteurs de pétrole de ­faire retomber les prix. En revanche, l’économie américaine cumule deux handicaps : une monnaie faible et un prix du baril au plus haut. Un choc qui pourrait ramollir la croissance un peu plus. Et donc continuer de faire baisser le dollar.
Sommets.
D’autant qu’avec un peak oil en ligne de mire (l’épuisement des réserves d’hydrocarbures), l’or noir est encore promis à de beaux sommets. «De toute façon, on sait que l’on sort de l’optimisme à la noix et on ne sait pas jusqu’où le dollar peut tomber ni jusqu’où le pétrole et l’euro peuvent monter» , résume Philippe d’Arvisenet, chef économiste à BNP Paribas. Ni combien va encore peser une autre inconnue : la crise des supbrimes , dont Ben Bernanke, le patron de la Fed, a reconnu, hier soir, qu’elle avait «largement dépassé les estimations les plus pessimistes.»
Source

THIBAUD
Membre

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 22/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par Andros le Dim 30 Sep 2007 - 18:48

Dans la situation économique il y a des mouvements de fond et des mouvements plus soudains et plus spectaculaires.



Même si de notre côté de l'Atlantique les cours du pétrole restent peu
ou prou inchangés en Euros, le pétrole va devenir de plus en plus cher
aux Etats-Unis. C'est un produit dont on ne peut pas vraiment réduire
la consommation là-bas, du coup ils vont en consommer à peu près
autant, et donc y laisser plus d'argent, qu'ils auraient pu dépenser en
services (économie locale) et en produits (économie des pays
exportateurs, comme l'Europe).



Donc déjà là, comme ça, le prix du pétrole va créer des problèmes
d'emploi en Europe. Bon en plus, ajoutons les éléments suivants :

- le prétrole est aussi plus cher pour nous

- la récession est en cours de développement là-bas et chez nous quelques mois plus tard



En gros, nous avons raison de nous préparer (mais en doutions-nous ?)

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par Invité le Lun 15 Oct 2007 - 15:55

Merci pour ton acceuil KrAvEuNn, le lien le revoila, j'ignore pourquoi il s'est mal copier/coller.

http://www.cash.be/articles/index.jsp?siteID=74&sectionID=757&articleID=52891

Le brut augmente encore:
http://www.oil-price.net/

J'espére que certains commencent a penser au Poéle a bois pour remplacer leurs chauffages central evil

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par Perle le Mar 16 Oct 2007 - 13:59

vi j'ai bien rigolé ce matin, en écoutant France Inter qui annonçait le prix du pétrôle et qui donnait l'explication suivante (accrochez-vous !) : si les prix du pétrôle sont au plus haut, c'est à cause des tensions entre la Turquie et le Kurdistan irakien ...
j'en rigole encore ...

Perle
Membre

Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 20/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par Invité le Mar 16 Oct 2007 - 18:53

Voici une courbe de l'évolution du cours du pétrole:
http://static.20minutes.fr/img/photos/wag/PetroleCours.swf

Il semblerai que globalement l'opinion publique, est trés trés loin de connaitre le dossier du PEAK-OIL...il faut dire que le Masse-Média ne fais pas grand chose pour éveiller les consciences... Sleep
Le reveille va étre dur, je pense. 90 dollars avant la fin de la semaine.....100 a Noel!! content

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par Andros le Mar 16 Oct 2007 - 19:05

Le 14 mars, Kraveunn a cité, dans ce même fil de discussion :



Citation:



Pétrole : tombe sous les 58$ le baril




Les choses changent en sept mois... !

Andros
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 12/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par Invité le Jeu 18 Oct 2007 - 23:02

23 Heure 00 heure française, avant d'aller faire de beau rêves:
affraid 89,52 dollars le Baril

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par Jep le Jeu 18 Oct 2007 - 23:59

17h54, heure du Québec. Le prix du baril a atteint $89.78.
TABAR*** affraid

------------------------------------------------------
20h22; $90.02

Bof, au point où on en est... désolé

________________________________________________________
Jep. En 1950, nous pensions pouvoir faire reverdir les déserts.
En 2050, nous aurons réussi à désertifier la Terre entière.

Jep
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 376
Localisation : Canada P.Q.
Emploi : retraité
Date d'inscription : 13/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mokotakan.com/francais/bienvenue.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par KrAvEuNn le Ven 19 Oct 2007 - 13:33

Le brut franchit la barre des 90 dollars

LONDRES (Reuters) - Le brut léger US a battu un nouveau record à la hausse vendredi en fin de matinée, toujours soutenu par la faiblesse du dollar conjuguée aux tensions géopolitiques et aux inquiétudes sur l'approvisionnement à quelques semaines de l'hiver dans l'hémisphère nord.

Le brut léger américain a atteint 90,07 dollars après avoir franchi le seuil symbolique de 90 dollars durant la nuit. Vers 10h55 GMT, il gagne encore 0,29% à 89,73.

De son côté, le Brent de la mer du Nord corrige de 0,09% à 84,52 dollars.

Aux inquiétudes récurrentes qui ont provoqué la flambée des cours ces dernières séances s'ajoute l'appétit de plusieurs fonds désireux de jouer la carte du pétrole et des matières premières et d'éviter les actions toujours régulièrement fragilisées par les difficultés du marché du crédit.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole, dont certains membres sont préoccupés par cette poussée des prix, pourrait se réunir plutôt que prévu pour discuter d'une augmentation de sa production.

Un relèvement des quotas de 500.000 barils par jour est déjà programmé pour le 1er novembre. Certains analystes sont toutefois sceptique l'effet de cette mesure.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par Invité le Ven 19 Oct 2007 - 15:42

Reflexion:
99% des Objets qui nous entourent sont liés de prét ou de loin au PETROLE que ce soit dans leurs conceptions, les matériaux qui les constituent, ou le transport pour les distribuer.
Donc
99% des Objets qui nous entourent, que nous consommons vont augmenter proportionnellement au cours du PETROLE.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par Jep le Ven 19 Oct 2007 - 16:02

Reflexion:
99% des Objets qui nous entourent sont liés de prét ou de loin au PETROLE que ce soit dans leurs conceptions, les matériaux qui les constituent, ou le transport pour les distribuer.
Donc
99% des Objets qui nous entourent, que nous consommons vont augmenter proportionnellement au cours du PETROLE.

Très juste Sempervirens.

La bise commence à souffler et nous ne tarderons pas à sentir un fort refroidissement et même un vent de tempête.
Cramponnez-vous.


Dernière édition par le Ven 19 Oct 2007 - 18:02, édité 1 fois

________________________________________________________
Jep. En 1950, nous pensions pouvoir faire reverdir les déserts.
En 2050, nous aurons réussi à désertifier la Terre entière.

Jep
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 376
Localisation : Canada P.Q.
Emploi : retraité
Date d'inscription : 13/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mokotakan.com/francais/bienvenue.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par geispe le Ven 19 Oct 2007 - 17:35

Sempervirens a écrit:Reflexion:
99% des Objets qui nous entourent sont liés de prét ou de loin au PETROLE que ce soit dans leurs conceptions, les matériaux qui les constituent, ou le transport pour les distribuer.
Donc
99% des Objets qui nous entourent, que nous consommons vont augmenter proportionnellement au cours du PETROLE.

tout à fait, et en fait partie notre casse-croûte quotidien.

et tout cela va DISPARAÏTRE après le pétrole... çà c'est bien plus gênant.

________________________________________________________
http://rythmescycleshumains.blogspot.com/
http://monotarcie.blogspot.com/

geispe
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 642
Age : 69
Localisation : alsace
Emploi : retraité
Date d'inscription : 07/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par Invité le Ven 19 Oct 2007 - 19:48

Du super 95 vendu à 1,55 euro

Selon l'Observatoire des carburants du ministère de l'Economie, Shell vendait vendredi son SP 95 à 1,55 euro et son gazole à 1,19 euro, dans le 16e arrondissement de Paris. Intermarché vendait le SP 95 1,27 euro et le gazole 1,11 euro à Saint-Sornin-Lavolps, en Corrèze.

La tendance a peu de chances de s'inverser dans les prochaines semaines, souligne l'Ufip, qui rappele que «l'arrivée de l'hiver, qui conditionne la consommation de fioul domestique» constitue un «facteur de hausse» du brut.

Le baril de pétrole à New York a atteint le record de 90 dollars jeudi soir, soutenu par une demande toujours plus forte et des tensions géopolitiques dans les régions pétrolières. A Londres, le baril de Brent a aussi franchi un record jeudi soir, atteignant 84,88 dollars.

Joël Saget AFP ¦ Photo prise le 20 avril 2006 à Paris de pistolets de pompes à essence.

document.getElementById("legendePhotoVisible").innerHTML = document.getElementById("legendePhotoInVisible").innerHTML;






20Minutes.fr, éditions du 19/10/2007 - 12h28

dernière mise à jour : 19/10/2007 - 12h28

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par Heodez le Sam 20 Oct 2007 - 18:21

Je me souviens du temps du gazole à 3 francs 50... Et j'ai 21 ans. Je me sens vieille. Mes petits-enfants ne me croiront jamais, si je vis assez longtemps pour en avoir.

Heodez
Membre

Féminin Nombre de messages : 74
Age : 30
Localisation : Mayotte
Date d'inscription : 23/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par Le_Celte le Sam 20 Oct 2007 - 19:37

Me Rapelle du gasoil a 1.80 Fr...et j ai 33 ans...

Le Celte

Le_Celte
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1237
Localisation : BREIZH
Emploi : webmaster
Date d'inscription : 10/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par Rammstein le Sam 20 Oct 2007 - 23:18

Pffff... pas encore passés à l'euro ?

En Allemagne le SP95 devrait passer la barre de 1,50 euro dans quelques jours. Le diesel quant à lui n'est plus loin de 1,25 euro.

Heureusement, dans cette montagne de mauvaises nouvelles, j'ai trouvé une marque de bière à 68 cents le litre !

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par KrAvEuNn le Lun 29 Oct 2007 - 12:53

Pourquoi le prix du pétrole flambe ?
LIEN partie 1
LIEN partie 2

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: PRIX DU PÉTROLE

Message par Canis Lupus le Mer 31 Oct 2007 - 22:20

Je crois qu'il faudrait se limiter sur les posts concernant le cours du pétrole, genre tout les $2 sinon on risque d'en écrire un paquet lol!

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 15 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum