Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Page 1 sur 13 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par Barnabé le Sam 26 Fév 2011 - 22:03

Bonjour,

j'avais publié ce texte sur le site internet d'Olduvaï. Suite à une copie sans autorisation par un site internet mal intentionné, il ressort ici pour n'être visible que des inscrits. J'en ai profité pour le mettre à jour à mars 2011.

2 avertissements :
- pas de copie de ce texte, ni d'aucun autre d'ailleurs, sans autorisation préalable ! L'auteur est Barnabé, le seul éditeur autorisé est Olduvaï, merci !
- vos questions sont les bienvenues, mais assurez-vous d'abord qu'elles n'ont pas leur réponse dans le texte lui-même ni dans les liens. Par définition, un vade mecum fait un tour relativement exhaustif d'un sujet, donc assurez-vous que votre question n'a pas déjà sa réponse !



Vade Mecum Or et argent
Mise à jour : 26/02/11
Addendum : 26/09/12

Précisions : ce vade mecum est orienté sur l'or et l'argent (physique) d'un point de vue survivaliste, et vu de France. Il peut servir aussi à des personnes d'autres pays, mais la mention des pièces les plus intéressantes, ou les précisions sur la taxation, sont spécifiques à la France.

Résumé : il est utile d'avoir de côté quelques pièces d'or et d'argent. Privilégier les pièces courantes et bien connues, notamment la 20 francs or dite « napoleon » (de l'an XI jusqu'en 1914) (éventuellement aussi les 20 F suisses ou Union Latine, ainsi que le krugerrand et le souverain or) ; les 5 francs « semeuse «  en argent (1960 à 1969), les 10 francs et 50 F Hercule en argent. La façon la plus simple de les acquérir est de les acheter auprès d'un numismate professionnel, même si ce n'est pas tout à fait la solution la moins chère.

1) avantages et inconvénients, d'un point de vue survivaliste

Quels avantages ont l'or et l'argent :
  • c'est un placement qui augmente d'environ 20 % par an en moyenne depuis 2000.
    il y a d'excellentes raisons de penser que, au long terme, cela va continuer à monter (notamment : désordres financiers, économiques et monétaires, tensions géopolitiques, début de la baisse de la production minière... et probablement aussi, le début de la fin des manipulations à la baisse des prix des métaux précieux par les banques centrales et les grandes banques d'affaires).
    c'est une réserve de valeur qui résiste à peu près à tout : black-out prolongé, guerre, fermeture des banques, hyperinflation, etc.
    c'est une réserve de valeur qu'on peut toucher du doigt : ça a un côté pédagogique et terre à terre.
    D'un point de vue survivaliste, on peut envisager cela comme une assurance anti-malheur, et même comme une monnaie de troc en K2KK...
    historiquement, dans les périodes de grands troubles, les réfugiés et exilés qui pouvaient fuir avec des pièces en or bien cachées (cousues dans les vêtements etc.) ne perdaient pas tout, et rebondissaient plus facilement dans l'exil grâce à ce pécule.


Quels inconvénients ont l'or et l'argent :
  • s'ils sont conservés chez soi, le risque de tout perdre en cas de cambriolage
    s'ils sont conservés dans un coffre de banque, ce coffre risque de ne pas être accessible en cas de fermeture des banques, ce qui peut arriver en cas de crise économique carabinée (bank run, bank holiday, faillite). Le contenu du coffre est versé à la succession en cas de décès (donc droits de succession).
    la hausse n'est pas du tout garantie : la précédente très forte augmentation de l'or et l'argent date des années 70, mais a été suivie par une très forte chute en 1980 puis par 25 ans de prix bas. Plus prosaïquement, c'est un marché connu pour faire des hauts et des bas, pour déstabiliser le petit investisseur et le faire douter. Ne jamais oublier que « les performances passées ne permettent pas de présager des performances futures ».
    l'argent a probablement le plus fort potentiel de hausse, mais il peut aussi chuter temporairement en cas de grave crise économique. En 2008, lorsque la crise économique résultant de la crise des subprimes était au plus fort, son prix a baissé de 50 % en quelques mois. Au même moment, l'or n'a baissé « que » de 30 % environ avant de remonter.


2) Comment acheter de l'or et de l'argent :

2.1 Quelles formes d'investissement ?
Le « physique » : des pièces ou des lingots, bref, du vrai or et du vrai argent qu'on peut toucher du doigt. Pas un produit financier indexé sur le métal précieux.
Pièce ou lingot ? Un lingot ne se découpe pas en rondelles. On ne peut pas revendre une partie d'un lingot et on ne peut pas espérer le troquer facilement... L'achat de lingots (généralement 1 kg) est à déconseiller fortement pour cette raison.
Et les lingotins ? Les lingotins sont des mini lingots, entre 1 g et 500 g généralement. Prisés dans certains pays, ils sont plutôt à déconseiller en France, car ils ne correspondaient pas à une forme d'investissement connue et/ou appréciée du public et des professionnels. Ils sont généralement vendus bien trop chers pour ce que c'est. De plus, il y a de nombreux lingotins en vente sur internet qui sont seulement plaqués (plated, 100 mils etc.) et sont de la pure arnaque. Toutefois, CPoR, la société qui centralise une grande partie du marché de l'or en France, vend depuis novembre 2010 des lingotins de 50 à 500 g d'or avec une assez faible prime : tout arrive ! Pour le moment, en France, cela reste néanmoins un produit peu connu.
Alors, que privilégier ? En 2010, on peut dire plusieurs choses :

Privilégier les pièces les plus connues et reconnues, vendues sans prime (au prix du métal) ou avec une faible prime.
Privilégier des pièces récentes et répandues, pour éviter tous les problèmes liés à la numismatique (voir précisions sur la numismatique à la fin de l'article).

Pour les pièces en argent :

il faut viser concrètement de la 5 F semeuse argent (1960 à 1969), de la 10 F Hercule et de la 50 F Hercule. C'est vraiment le trio gagnant. Les 10 et 20 F Turin (1929 à 1939) sont généralement moins appréciées : titre moins élevé (seulement 680 %o), aspect assez terne et design daté... Néanmoins, il semble qu'elles reviennent de leur disgrâce, car leur prix a tendance à monter au fur et à mesure que les pièces plus désirées se renchérissent (faute de grives, on mange des merles). Attention, 5 F semeuse, 10 et 20 F Turin ont aussi été fabriqués en vil métal (cupro-nickel, c'est à dire un alliage de cuivre et de nickel) après les dates susmentionnées. N'acheter donc que des pièces situées dans les intervalles de dates indiqués. Pour la 5 F semeuse, notez que la tranche des pièces en argent comporte des inscriptions, alors que la 5F ordinaire, après 1969, a une tranche cannelée. Les 10 F et 50 F Hercule n'ont été fabriqués qu'en argent. Les 5F anciens, dits « écus » (Hercule, Cérès, Napoleon, Louis-Philippe, etc.) font les dimensions et le poids de la 10 F Hercule, et vous pouvez tout à fait les prendre si vous les trouvez au même prix ; mais elles sont souvent plus chères, car plus anciennes et plus rares, et aussi plus usées. Pour les photos et les descriptions des pièces, cf. les liens indiqués en fin d'article.
Sous l'influence anglo-saxonne, et notamment américaine, on voit se développer l'achat de pièces d'argent d'une once (une once troy = 31,1 grammes). Les plus célèbres et les plus reconnues internationalement sont les American Silver Eagle/Liberty (abrégés ASE) édités par la US Mint, la Silver Maple Leaf ( abrégée ML ou SML) éditée par la Canadian Royal Mint, et les koala et kookaburra édités par la Perth Mint (Australie). Toutefois les numismates professionnels français ne reconnaissent pas ces pièces à leur juste valeur et les reprennent très bon marché. Il n'y a que la revente de particulier à particulier (ou bien la revente à un vendeur pro allemand) qui permet de valoriser ces pièces qui restent encore « exotiques » en France. Néanmoins, sous l'influence américaine, ces pièces se développent et une petite diversification avec des pièces d'une once, en plus des pièces françaises recommandées ci-dessus, est probablement une bonne idée. Les Allemands, nos voisins, sont très friands de silver et notamment de pièces d'une once. Entre l'influence culturelle US et la proximité du marché allemand, on peut s'attendre à ce que ces pièces deviennent de plus en plus fréquentes, et leur marché, de plus en plus liquide. Je recommande plus particulièrement l'American Silver Eagle : avec 180 millions de pièces éditées, dont 35 millions en 2010 et probablement 50 millions à venir en 2011, cette pièce est en train de devenir la référence internationale des pièces en argent...

Pièces en or :

privilégier LA pièce française de référence : le « napoleon ». Sous ce terme générique, on désigne toute pièce française en or de 20 francs datée d'entre l'an XI de la révolution (=1803) et 1914. L'effigie peut être Napoleon, Louis XVIII, Louis-Philippe, Napoleon III, le génie, ou Marianne. Du point de vue de l'investissement métal, peu importe l'année ou le portrait qui figure dessus. Par contre il faut que la pièce soit bien conservée, c'est à dire avec peu d'usure et sans gros défaut (pas voilée ni tordue, par exemple). De ce point de vue, les pièces les plus récentes, à savoir les napoleons marianne/coq datés de 1899 à 1914, qui ont peu circulé, sont souvent le meilleur choix. A noter quand même : pour les dates comprises en 1907 et 1914, on trouve souvent des "refrappes Pinay". Ces pièces ont été refrappées par la France, de 1951 à 1960, mais datées entre 1907 et 1914, pour compenser les pièces perdues pendant la seconde guerre mondiale. Elles sont un peu plus rose-orange (l'alliage contient plus de cuivre) mais à part ça, elles sont en tout point semblables aux pièces d'origine. Elles sont tout aussi "officielles" et ne posent aucun problème du point de vue de l'investissement-métal.
Sinon, on peut prendre de la 20 francs or suisse, surtout si on est riverain de la Suisse.
Sinon aussi, on peut prendre toute pièce en or issue de l'union latine (Autriche Italie Belgique etc.) mais celles-ci sont moins facilement reconnues par un quidam et poseront donc davantage de problème si on doit les revendre ou les troquer avec une personne qui connaît peu ces pièces.
Pour celui qui envisage le besoin de vendre ses pièces à l'international (envisage l'exil et/ou bouge fréquemment d'un pays à l'autre), les deux pièces en or les plus connues au niveau international sont :

  • le souverain anglais, et sa subdivision le demi-souverain. Si la différence de taille et de poids est flagrante quand on a les deux pièces dans la main, il n'est pas facile de les reconnaître sur une photo, car elles n'ont pas de valeur ou de poids inscrit dessus. Astuce : sur le souverain, la queue du cheval s'épanouit en éventail, tandis que sur le demi-souverain, elle se termine en pointe. Sinon, demander diamètre et poids au vendeur. Cette pièce est très connue internationalement et notamment dans toutes les zones d'ancienne influence britannique.
    Le krugerrand, et ses subdivisions : ½, ¼, 1/10 e de krugerrand. Le Krugerrand pèse 33,930 g à 916,667 %o et contient donc 1 once Troy (31,1 g) d'or pur. Cette pièce est très connue internationalement, et sans rareté, puisque frappée à des millions d'exemplaires.


Et les autres pièces ?

Il existe un nombre fabuleux de pièces en or et en argent, de divers pays, diverses époques. Je n'ai rien contre. Mais d'un point de vue survivaliste, elles sont moins bien adaptées, parce qu'elles ont au moins l'un des problèmes suivants, et souvent plusieurs :

moins connues en France, donc plus difficile à revendre ou troquer en cas de besoin.
rares, donc souvent vendues cher, pour l'aspect numismatique. Donc, celui qui veut de l'investissement-métal paie trop cher et se perd dans les états de conservation, les années et les ateliers.
souvent copiées, il faut une bonne connaissance, un bon coup d'oeil et une balance de précision pour déjouer les faux.
Plus difficiles à trouver en France.

Les arnaques typiques sur eBay, à fuir comme la peste :

les répliques marquées « copy », « replica » etc. (ou non marquées !)
les mini-pièces : Maximiliano, Krugerrand replica, etc. Ces pièces sont minuscules et en laiton avec un tout petit peu d'or. Elles sont utilisées au Mexique pour jeter sur les mariés... et ne valent guère plus cher que les grains de riz qu'on utilise chez nous !
Les lingotins plaqués : plaqué, plated, pl., 500 mils, 100 mils etc. sont des mentions qui doivent vous faire fuir (de toute façon presque tous les lingotins sont à fuir)
Les pièces américaines historiques (avant 1965) et chinoises (panda) en argent : ce sont de belles pièces, mais il y a énormément de faux. A noter qu'on trouve désormais ces faux dollars aussi dans les vide-greniers, sur le bon coin, etc.
Les pièces plaquées or. Il doit être très facile de plaquer des pièces, car on trouve désormais toutes les pièces possibles et imaginables plaquées : des pièces en argent, des pièces de monnaie ordinaires... Le placage étant très fin, le poids d'or ne vaut rien, et ces pièces sont des « monstruosités » numismatiques, n'ayant aucune valeur aux yeux des numismates professionnels et amateurs. On m'en donnerait que je n'en voudrais pas !

]2.2 Où acheter ?

1.chez un numismate professionnel ou un comptoir de change. On trOuve assez faciLement sur internet les coorDonnées de nUmismates ou de comptoirs de change qui font les achat/Vente d'or et d'Argent. Ils se trouvent surtout dans les grandes villes. A Paris, ils sont presque tous rue Vivienne. Pour l'or, en général, ils se basent sur le cours spot (le cours immédiat de l'argent métal sur les grandes places boursières internationales, notamment Londres et New York) ou bien sur la cote CPoR. Par rapport à ces références de prix, il faut s'attendre à payer 2 à 5 % de plus, ce qui correspond à leur commission. Côté taxation à l'achat, l'or d'investissement est exempté de TVA, tandis que l'argent neuf vendu par les pros est soumis à une TVA de 19,6 % (pour ce qui est de la TVA applicable aux pièces françaises anciennes, quand elles sont vendues par un pro, je dois avouer que je n'ai toujours pas bien compris). Néanmoins, les pièces courantes en argent ont longtemps été dénigrées par les numismates et il est encore parfois possible d'acheter des lots importants à des prix raisonnables (spot voire moins).
2.à sa banque : on peut généralement acheter de l'or (mais pas de l'argent) à sa banque, par le système CPoR. En gros, on demande à sa banque de transmettre un ordre d'achat à CPoR. L'ordre d'achat est exécuté, et les pièces arrivent quelques jours plus tard. Ca coûte : cote CPoR + commission de la banque + frais d'ensachage ou de port... C'est quasiment la façon la plus coûteuse d'acheter des pièces d'or. De plus, le « conseiller financier » risque d'être très mal informé sur ces modalités d'achat et de vous encourager très fortement à soucrire plutôt à l'un des produits financiers que la banque propose !
3.Ebay. Il faut distinguer l'or et l'argent. Pour l'or, les prix sont presque aussi élevés que chez les numismates et comptoirs de change, mais en offrant moins de garantie : vendeurs avec faible nombre d'évaluation, photo floue, pièces usées... Il vaut largement mieux acheter chez un pro. Pour l'argent : c'est l'un des endroits où l'on peut trouver des lots de pièces, mais les prix flambent ces derniers temps. En gros, eBay reflète la tendance de l'homme de la rue, du quidam pas très averti. Du coup, en période de forte demande, on voit des prix que l'amateur averti trouve trop élévés.
4.Le bon coin. Il faut distinguer les achats en mains propres, et les achats à distance. Les achats à distance sont fortement décommandés. On recense des arnaques de plus en plus nombreuses : pièces pas envoyées, ou seulement la moitié des pièces, ou des pièces qui ne correspondent pas à la photo ou à la description... Il faut vraiment beaucoup de flair, de méfiance et de vérification pour acheter à distance sur le BC sans se faire armarquer. En mains propres : il y a eu des bonnes affaires, mais c'est de plus en plus rare. Il y a de plus en plus de vendeurs avertis, et même hyper-optimistes, qui vendent trop cher. Les rares vendeurs qui mettent en vente à un prix bon marché sont souvent alertés par le nombre élevé de mails qu'ils reçoivent et font volte-face. Certains acheteurs n'hésitent pas à proposer un prix supérieur à celui du vendeur, avec la logique de « puisque je je serai celui qui l'aura informé sur la vraie valeur de sa pièce, et lui ai proposé un prix nettement supérieur à sa première offre, c'est à moi qu'il vendra ». Bref, les bonnes affaires en or et argent sur le bon coin sont en train de se faire très très rares.
5.Les vide-greniers et les brocantes. C'était un bon plan : des gens qui ne connaissent pas la valeur de leurs pièces et bradent des lots. Le filon est quasi épuisé : même ceux qui se lèvent aux aurores peuvent faire trois vide-greniers et rentrer bredouille. Il n'est pas rare d'entendre un exposant dire « j'ai tout vendu il y a quelques mois » (ou « il y a 15 jours »). Les rares vendeurs qui en ont, vendent aux prix du marché, voire au-dessus.
6.Le bouche à oreille : en parler autour de soi, distribuer des cartes sur les vide-greniers à ceux qui répondent « j'en ai mais elles sont chez moi », etc. Faut vraiment vouloir y passer du temps et laisser ses coordonnées à plein de monde. C'est pas très discret. Et il faut être un excellent connaisseur.


2.3 Dans quelle démarche se placer ?

Si on veut juste acheter quelques pièces en or et en argent, le plus simple est de se rendre chez un numismate ou un comptoir de change. Si on habite loin, téléphoner avant pour s'assurer qu'ils ont les pièces, et les pré-réserver. La plupart des boutiques accepteront de vous les réserver quelques heures, mais n'espérez pas qu'ils vous les gardent plusieurs jours. De plus, le prix sera celui de quand vous viendrez les chercher : le coup de fil ne fixe pas le prix.

Alternativement, il existe un numismate sérieux qui vend en ligne : Joubert. C'est pas le moins cher mais c'est fiable et sérieux.

Spécifiquement pour les pièces d'une once en argent, l'achat à distance auprès de marchands allemands est intéressant : c'est bon marché (on profite notamment de la TVA allemande à 7 % sur les pièces d'argent), la plupart des boutiques allemandes sont sérieuses... Inconvénient : ces boutiques ne peuvent faire cette TVA réduite à l'export que dans la limite d'un quota. Le volumes d'achat depuis la France augmentant, une boutique allemande a par exemple atteint ce quota annuel dès janvier 2011. Dans ce cas, ils n'expédient plus vers la France et on ne peut alors commander que si on a une adresse de livraison en Allemgne. Il est assez probable que dès mai 2011 presque tous les vendeurs allemands auront épuisé ce quota de TVA. Pour plus d'infos, voir les explications sur Forum Gold par exemple.

Si on veut acheter à des particuliers, de visu, il faut assez bien connaître les pièces et il est recommandé d'acheter une balance précise au centième de gramme (une quinzaine d'euros sur eBay). Voir dans les questions diverses : repérer les faux.

Si on veut acheter à distance (eBay) par exemple, il faut affûter ses yeux et son flair. Il faut bien connaître le système eBay, savoir interpréter une photo presque toujours floue et décrypter les évaluations du vendeur... Vraiment pas simple.

Enfin, si on veut vraiment se lancer et acheter des quantités importantes, voire éventuellement se pencher aussi sur la numismatique, on aura intérêt à acheter, en plus de la balance : une loupe de table, un oeilleton x 10 à x30, et un ou plusieurs bouquins de référence (Le Franc, le Gadoury...), mais là on sort complètement de l'optique survivaliste.

2.4 Comment payer ?

En mains propres ou chez un pro, jusqu'à 3000 € on peut payer en liquide. Au-delà, en théorie (article L.112-6 du code monétaire et financier), il faut payer par chèque ou par virement. Toutefois la tradition des transactions en liquide et anonymes reste assez ancrée...

Sur eBay, il est préférable pour l'acheteur de payer par Paypal, car il y a une protection de l'acheteur en cas de litige ou d'arnaque.


3 La revente

3.1 La taxe à la revente :
La vente d'or et d'argent en France est soumise à une taxation, selon l'un ou l'autre des deux régimes disponibles :

1) Taxe sur les métaux précieux (abbrégée TMP, à 8% du prix de vente ; en fait 7,5 % + 0,5 % de CRDS). Si vous vendez à un pro, il déduit automatiquement la taxe de ce qu'il vous donne, et c'est lui qui la paie ensuite aux impôts. La facture d'achat qu'il vous remet, avec la mention de la taxe payée, est la preuve que vous vous êtes acquitté de la taxe.
Si vous vendez à un particulier, ou si vous vendez dans un autre pays de l'UE, c'est vous qui êtes directement redevable de la taxe. Vous devez remplir un imprimé, pour déclarer volontairement aux impôts votre vente dans le mois qui suit la vente...

2) Imposition sur les plus-values. 31,1 % de la plus-value, dégressif de 10 % par an après 3 ans, pour arriver à zéro au bout de 12 ans. Ca peut sembler super intéressant, mais attention, il faut pouvoir faire la preuve que la même personne a possédé ces pièces ou ce lingot-là pendant tout ce temps. Pour les pièces, ça s'obtient soit avec un sachet scéllé + une facture nominative + un N° d'ordre identique entre le sachet et la facture... Soit par exemple avec les documents d'un héritage datant de plus de 12 ans et mentionnant un lingot avec son n° d'essai.

Dans les faits, la tradition dans le marché de l'or était celle de l'anonymat. On payait en liquide, pas de trace, pas de facture nominative. Par exemple, si vous avez une facture anonyme datant de plus de 12 ans qui va avec un sachet scéllé de pièces, vous ne pouvez pas faire la preuve que c'est bien vous qui le possédez depuis plus de 12 ans. Peut-être que votre grand-mère vous donné le sachet et la facture il y a 6 mois : aucun moyen de le savoir. Une facture nominative avec des pièces qui ne sont pas en sachet scellé : ça ne marche pas non plus : pas moyen de savoir que ce sont les mêmes pièces.

Donc le régime des plus-values est à prévoir quand on achète, et il faut alors demander une facture nominative, un sachet scéllé, et un numéro d'identification sur les deux. Mais pour des pièces ou lingots déjà en votre possession, dans une grande majorité des cas, il manque l'un ou l'autre des éléments prouvant l'ancienneté de la possession, et c'est râpé. Vous retombez donc sur le régime de la taxe de 8 %.

3.2 Concrètement, comment revendre ?

C'est l'inverse de l'achat, sauf que vous êtes dans la position du vendeur et non pas de l'acheteur.

1) chez un pro ayant pignon sur rue : pour l'or, taxe + commission vont vous amputer le prix, par rapport à la cote CPoR, de 10 à 15 %. C'est le pro qui collecte la taxe sur les métaux précieux. Quand vous sortez, avec votre reçu ou facture montrant que vous avez acquitté la taxe, vous êtes en règle. Par contre, pour l'argent, la plupart des pros rachetaient très très en-dessous de ce que paie un particulier. Au jour d'aujourd'hui (mars 2011), un pro rachète à spot – 15% (le CDT), d'autres vers spot – 20 %, et il faut encore déduire la taxe. C'est pas faramineux, mais c'est nettement moins bas qu'il y a 3 ou 4 ans.

2) sur eBay : pourquoi pas, ça se vend bien. Depuis 2 ou 3 ans, les prix de vente sont généralement voisins de la cotation CPoR. Faites une belle annonce avec une photo bien nette. Envoyez en recommandé. Mais vous payez environ 7 % de commission eBay et 3,4 % de commission Paypal et vous restez redevable de la taxe à 8 %. Ca fait quand même beaucoup de frais.

3) Le Bon Coin : idem qu'à l'achat : seulement en mains propres. Ou alors assurez-vous de percevoir le paiement avant (chèque ou virement). Fractionnez les lots, vous limitez le risque. Les acheteurs sur le bon coin adorent marchander. Soit vous prévoyez une petite marge vous permettant de concéder généreusement une ristourne, soit vous marquez "prix ferme" (ce qui ne les dissuadera d'ailleurs pas d'essayer !). Soit encore vous marquez « faire offre », sachant qu'une bonne proportion sera des offres très basses, mais d'autres seront plus sérieuses. Quand vous avez un acheteur sérieux, convenez d'un rendez-vous devant un lieu public fréquenté : mairie, café, commissariat. Cela dissuadera l'acheteur de tenter une entourloupe. Ne quittez pas votre pièce ou votre lot de pièces des yeux, tant que vous n'avez pas été payé. Si le montant est important, faites-vous accompagner.
Pour bien pointer du doigt le risque de vendre à distance avec le bon coin, il faut savoir qu'un chèque en bois vous est d'abord crédité sur votre compte, avant que la somme ne soit retirée de votre compte plusieurs jours plus tard, le temps que la banque de l'indélicat refuse d'endosser le chèque ! Donc, même le fait d'attendre que le chèque soit crédité sur votre compte ne vous donne pas de garantie ! Le virement est mieux. Quant à Paypal, il protège surtout les acheteurs, pas beaucoup les vendeurs...

4) à l'étranger.
Des pros rachètent l'or, et dans une moindre mesure l'argent, à des prix intéressants, notamment en Belgique. Toutefois, vous restez redevable de la taxe de 8 % ou de la taxe sur les plus-values, que vous devez volontairement déclarer à votre retour en France... sous peine d'être en infraction...

5) Vendre pour la fonte
Il ne faut surtout pas vendre pour la fonte des pièces de monnaie telles que celles que je recommande, elle valent mieux que ça. On les vend bien plus cher aux numismates pros ou aux particuliers, en tant que pièces plutôt que comme métal à fondre.
Pour vendre de l'or et de l'argent à fondre (vieux bijoux abîmés, couronnes dentaires, argenterie, etc.), ça se vend bien sur eBay, en période de hausse des prix. Indiquez le poids (de préférence avec la photo du lot sur une balance de précision), le titre (ou le poinçon, prenez une bonne loupe), et ça part ! Sinon, la société française d'achat à distance la plus sérieuse et qui paie le mieux (pour l'or) est à mars 2011, et de loin, "or à vendre".
Ne vendez surtout pas aux diverses sociétés qui rachètent l'or et l'argent à distance et qui n'affichent pas leur tarif d'achat, ni à celles qui se déplacent pour acheter dans un hôtel ou dans un tabac, et dont on voit la pub dans sa boîte aux lettres, dans le journal local, ou à la télé. Elles paient une misère. Pour exemple : la plus rapace des sociétés d'achat à distance paie en ce moement environ 4 € le gramme de 18 k en première proposition, et si vous réclamez, ils doublent à 8 €. Sachant qu'une société sérieuse rachète plutôt de l'ordre de 20 € le gramme en ce moement. Donc, cette société rapace paie 1/5e du prix normal en première proposition, et royalement le double sur réclamation. Fuyez !
Les bijoutiers rachètent aussi, à des prix variables, souvent un peu moins cher que les meilleurs sociétés d'achat à distance, mais nettement plus cher que la pire que j'ai cité en exemple juste avant ! clind'oeil
En K2KK, vous risquez de voir des acheteurs de partout, jusque dans la rue. Ils rachèteront d'autant moins cher qu'ils revendent ensuite à un intermédiaire. A fuir aussi.

P.S. : ne dites jamais combien vous avez de pièces. Ne montre pas une trop grande connaissance du marché. Quel que soit la quantité que vous vendez, pas la peine de dire ou de sous-entendre que vous en avez plein d'autres ! Vous vendez un lot de taille raisonnable, défini à l'avance, c'est tout. Il faut vendre par lots de taille raisonnable, il faut séparer ses ventes. Si vous parlez, ou si vous faites un gros lot, dans le but de vendre davantage d'un coup, ou pour vous vanter, vous risquez un cambriolage, une escroquerie, voire chantage et/ou enlèvement et/ou torture ! Pour chacun de vos acheteurs séparés, vous devez apparaître comme un petit vendeur insignifiant.

3.2 : quand revendre ?

Du strict point de vue survivaliste, seulement quand la société s'est écroulée autour de vous et que vous avez un besoin vital du flouze ou des objets que vous pourrez recevoir en échange d'une ou quelques pièces !!! Si l'or et l'argent sont vus comme une assurance anti-KK, encore faut-il avoir toujours son assurance, et ne pas l'avoir vendue parce que les prix étaient bien montés, ou parce qu'on avait besoin des sous pour acheter une TV écran plat !

Si on doit quand même vendre... revendre quand le prix est elevé, c'est une évidence. Mais est-ce que ça va monter encore ? Ah, ça, même les meilleurs analystes ont du mal à le dire ! Ce qu'on peut dire, c'est que depuis 2000, les périodes de prix bas (relatifs !) n'ont pas duré plus d'1 an et demi. Il faut donc parfois savoir être patient et laisser passer le creux.


4. Questions diverses

4.1 Combien investir ?

D'un point de vue classique, on recommande d'avoir 5 à 10 % de son patrimoine en or et/ou en argent. Cette logique du bon père de famille recommande aussi de prendre un coffre à la banque et d'y placer ces valeurs avec quelques autres objets précieux et vos papiers les plus importants...

Dans tous les cas, ne jamais investir dans l'or et l'argent du fric dont vous risquez d'avoir besoin rapidement. Vous risqueriez d'être contraint de vendre précipitemment, dans des conditions défavorables. Il faut garder des liquidités pour les besoins passagers ou urgents.

Du point de vue survivaliste, l'or et l'argent sont pris pour résister à l'hyperinflation, aux bank runs, aux bank holidays, aux faillites de banques, aux guerres, etc. De ce point de vue, il est bien difficile de donner des conseils, mais on peut émettre quelques remarques :

si l'or est dans un coffre à la banque, il ne protège que contre une partie de ces risques. Il vaut mieux qu'ils soit chez vous. Bien planqué. Encore mieux planqué que ça. Pas cette cachette, elle est classique. Et non, pas celle-là non plus, elle est connue des cambrioleurs ! Et pas enterré non plus, les détecteurs de métaux modernes sont très efficaces. Ne pas planquer non plus dans un objet de valeur (télé, chaîne home cinéma : ça serait con que le voleur parte avec, sans même le savoir). Il vaut faut trouver 2 ou 3 méga super planques, vraiment indétectables.
Ne dire à personne que vous avez de l'or et de l'argent chez vous, même à vos proches. Beaucoup de cambriolages ont lieu sur renseignement. Une personne parfaitement de confiance peut parler un peu trop, pour se rendre intéressante, ou parce qu'elle a un coup dans le nez. Son interlocuteur est lui-même sérieux, mais le dit à quelqu'un de beaucoup moins sérieux qui montera le coup ou ira monnayer son renseignement...
L'or et l'argent ne sont qu'une toute petite partie, non obligatoire, de la préparation aux risques. Cela ne dispense absolument pas de se préparer par ailleurs : s'informer, se former, faire des stocks, etc. Il ne s'agit pas de crever sur son tas d'or tel un vieux gripsou, mais seulement d'intégrer un peu d'or et d'argent dans une préparation globale et bien pensée.
Les pièces d'or et d'argent ne sont plus connues que d'une toute petite partie de la population. Il risque d'être difficile de les faire accepter à leur juste valeur, dans l'hypothèse où l'on reviendrait, ponctuellement ou plus durablement, à une économie de troc. C'est pourquoi il faut prévoir d'une part une petite réserve de cash (d'argent liquide sous forme de billets), car c'est encore ce qui est connu et accepté le plus largement. D'autre part, penser à tout ce qui ferait de bons objets de troc : briquets, alcool, médicaments utiles, nourriture, eau, couteau de bonne qualité, etc. Il faut toujours prévoir au-delà de ses besoins perso pour des dons ou des trocs. Pour le troc, ou la revente à un particulier, là aussi, ne jamais se vanter. Si on doit échanger un peu d'or ou d'argent, toujours dire que c'est tout ce qu'on a, que ça vient de sa grand-mère, qu'on n'y connaît pas grand chose.
Proportion or et argent ? A chacun de voir. En première approche, on peut dire 50/50 (en euros). L'or est beaucoup plus compact. D'après un retour d'expérience, on peut passer les détecteurs de métaux des aéroports avec 20 napoleons disséminés dans ses poches et/ou dans son portefeuille. L'argent peut permettre d'imaginer de menus trocs (une 5 semeuse en argent vaut environ 7 euros en février 2011). C'est la monnaie de détail, l' « or du pauvre ». De plus, l'argent a le plus de potentiel de croissance. Exemple de répartition début mars 2011 pour celui qui voudrait mettre de côté 1000 euros : 2 napoleons 20 F à 200 x 2 = 500 €. 1 nap 10 F à 100 €. 10 x 50 F Hercule à 20 € = 200 €. 43 x 5 F semeuse à 7 € = 301 euros. Si vous trouvez moins cher, tant mieux. Ce sont des prix moyens actuels, compte tenu du fait que l'argent a fortement augmenté récemment.

4.2 Une question courante : n'est-ce pas trop tard pour acheter ?

Oui et non.
- Oui, parce que les prix d'il y a un an, d'il y a 3 ans, d'il y a 10 ans, font pleurer ! En 2000, le nap valait environ 40 euros, et la pièce de 5F semeuse se trouvait à 1 € ! En août 2007, le napoleon valait 90 euros ! Quand on se réfère aux prix passés, on a toujours l'impression d'acheter trop cher.
- Non, parce que de nombreux facteurs laissent à penser que ça va encore monter. A moyen et long terme, entre les désordres financiers et économiques (notamment la crise à venir de la dette des Etats, la possible dislocation de l'euro), les tensions géopolitiques, la baisse de la production minière, et le probable début de la fin de la manipulation du marché orchestrée par les banques centrales, les grandes banques et leurs comparses, les métaux précieux peuvent monter à des niveaux stratosphériques. Un analyste bien connu dans le milieu de l'or et de l'argent, James Turk, prévoit 8000 $ l'once d'or (soit x6) d'ici 2013-2015, et 400 $ l'once d'argent (x14) à la même échéance. Difficile de dire s'il a raison, mais je pense qu'il n'est pas très loin du compte.

4.3 Qu'est-ce que la numismatique ?

La numismatique concerne l'étude et la collection de pièces de monnaie.

La valeur d'une pièce de monnaie va dépendre de sa rareté, du fait qu'elle soit recherchée ou non par les collectionneurs, de son état de conservation, et de son absence de défauts.

L'état de conservation décrit l'usure de la pièce. En France, on distingue classiquement de B (« Beau », ce qui veut dire en fait : très très usée) à FDC (« fleur de coins » : absolument neuve et sans défaut), en passant par TB (Très Beau), TTB (Très très beau), SUP (superbe), SPL (splendide). D'autres pays ont d'autres systèmes de cotation, en particulier la cotation américaine, qui classe les pièces sur l'échelle de Sheldon, entre 1 (très très mauvais état) et 70 (non seulement neuve, mais parfaite). Cette échelle commence à être utilisée en Europe.
La valeur dépend beaucoup de l'état de conservation. Entre une B et une FDC, la valeur peut être multipliée par 10, voire par 100 !

Les défauts sont en principe mentionnés indépendemment de l'état de conservation de la pièce (sauf FDC qui nécessite une pièce sans défaut). Par exemple, une pièce peut être SUP (superbe) mais avoir un gros coup sur la tranche et une grosse rayure sur une face. Toutefois, ces défauts font bien évidemment baisser la valeur de la pièce et doivent donc être mentionnés séparemment.

Une pièce est définie par son « type », par exemple : « 5 francs argent Louis Napoleon III, tête nue », par son année de frappe, et le cas échéant par son atelier de fabrication représenté par une lettre (ex : 1855 A), et parfois par une variante : avec ou sans point, avec ou sans ruban, etc. Tout signe distinctif clair et répétitif constitue une variante collectionnable, même si elle semble bien anodine au néophyte. Dans mon exemple, la 5F Nap III tête nue 1855A existe avec le différent de graveur général « levrette » et avec le différent « ancre ». Ce sont de minuscules figures gravées sur la pièce ; sur cette pièce, ce différent est à droite de la date. En l'occurence, la variété « levrette » est très rare et vaut beaucoup plus cher que la variété « ancre » !!!

Quels sont les inconvénients de la numismatique, du point de vue de celui qui veut investir dans les métaux précieux ?

une pièce recherchée est chère, donc pour la même somme en euros, on a moins de métal précieux. Par exemple, une 50 F Hercule de 1980 vaut entre 60 et 100 euros car c'est une année rare ; les autres années valent environ 20 euros en février 2011.
la valeur numismatique dépend d'un équilibre offre/demande entre collectionneurs, comme pour les timbres, les télécartes, les oeuvres d'art, bref, comme tout ce qui se collectionne. Depuis 2000, la valeur en or d'une 20 F napoleon "ordinaire" a été multipliée par 5, passant de 40 € à 200 € environ. La valeur attribuée par les collectionneurs à une 20 F napoleon un peu rare n'a pas été multipliée par 5 ! Une telle pièce (un peu rare) se payait peut-être 100 euros en 2000 ; maintenant elle vaut peut-être 250 € ou 300 € maxi. Sa valeur a augmenté, mais moins que celle de sa soeur « ordinaire », car la demande des collectionneurs n'a guère augmenté. Celui qui a mis 100 euros dans cette pièce en 2000 a donc fait un placement nettement moins judicieux que celui qui a acheté des pièces en métal précieux mais sans plus-value numismatique.
Qui plus est, si vraiment on se retrouve dans une société post-KK revenue à une économie de troc et/ou de marché noir, la valeur numismatique se sera effondrée, plus personne n'ayant de richesse à consacrer à la collection de pièces de monnaie rares ! Seul la valeur métal-précieux sera conservée, voire décuplée !
Apprécier la valeur numismatique d'une pièce demande un bon entraînement, quelques bouquins de référence, et quelques années de pratique assidue ! A priori, quand on veut se préparer aux risques, on a autre chose à faire qu'à se lancer dans un passe-temps aussi prenant en temps et en argent !


Que retenir de la numismatique pour un pur investisseur-métal dans une optique survivaliste ? Il existe des pièces rares et chères, qu'il faut laisser aux collectionneurs. Il faut au contraire rester sur les pièces très répandues. Il faut maximiser son ratio « grammes de métal précieux acheté / euro dépensé ».

4.4) comment détecter un faux ?

Déjà, il faut savoir qu'il y a très peu de faux dans les pièces que je recommande ci-dessus.
Il faut savoir aussi qu'il y a deux type de faux : les faux d'époque, qui sont rares, et qui peuvent d'ailleurs valoir des sous car certains en font collection ; et les faux modernes, notamment chinois. Ces faux chinois concernent pour le moment surtout les pièces en argent chinoises ou américaines. Ils sont souvent bien imités car ce sont des copies de pièces authentiques, usure comprise ! N.B. : relire aussi, plus haut, le paragraphe sur les arnaques eBay à éviter. Certains faux modernes sont marqués "copy" ou "replica", mais pas tous !

Pour détecter un faux :
1) le plus simple : poser la pièce sur une balance précise au centième de gramme. Avec une balance électronique, on vérifie environ 10 pièces à la minute, ça va vite. Une telle balance se trouve sur eBay pour un quinzaine d'euros. On trouve les poids standard des pièces dans les liens donnés ci-après. On peut accepter 0,5 % de variation sur une pièce neuve ou presque, 1 % sur une pièce un peu plus usée. Au-delà de 1%, soit la pièce est très usée, soit c'est un faux.
Les fausses pièces d'or sont presque toutes de poids faible (= inférieur au poids standard), car il y a très peu de métaux plus lourd que l'or. Les fausses pièces en argent sont souvent de poids faible, mais parfois de poids fort (supérieur au poids standard).
Il existe de (rares) faux en métal précieux, qui ont été fabriqués à des époques où le métal précieux coûtait nettement moins cher que la valeur faciale marquée sur la pièce. La balance ne les détectera pas, car ils sont de bon poids. Du strict point de vue de l'investissement métal, ce n'est pas bien grave : on a bien le métal précieux qu'on a acheté.

2) bien observer la pièce, de préférence en comparaison d'une pièce qu'on sait authentique. Souvent, le faux est assez grossier : aspect "plat", "terne", manque de détails, ces détails sont "moches" et mal finis. Observer en particulier les détails difficiles à reproduire très fidèlement : les traits du visage, les cheveux, le drapé d'un tissu, les « différents ». Sur des faux grossiers, la tranche peut être différente de celle de l'original !

3) on peut aussi faire tinter la pièce (en évitant quand même de la marquer). L'or et l'argent ont un tintement particulier, qu'on reconnait facilement, surtout si on a une pièce authentique pour comparer.

P.S. : il existe encore l'expression « éspèces sonnantes et trébuchantes ». Historiquement, cela voulait dire que ces pièces avaient passé avec succés les deux épreuves que je décris au 1) et au 3) : le tintement, et la pesée (à l'aide d'un trébuchet, petite balance à bascule).

En résumé : sur ce sujet qui fait souvent peur au débutant, le résumé est pourtant très simple :
1) les faux sont très rares sur les pièces françaises recommandées ci-dessus.
2)Pour éviter les faux :
- acheter à un pro
- ou s'équiper d'une balance électronique précise au centième de gramme (15 € sur eBay).

EDIT : ajout de septembre 2012.
On peut, en principe, faire des fausses pièces et faux lingots en or, de bon poids, en utilisant le tungstène, qui est de masse volumique quasi identique à l'or. Comme ils sont de bon poids, ils sont plus difficile à détecter, la balance de précision risque de ne pas suffire. Par contre le tungstène est un métal très difficile à travailler (point de fusion très haut, dureté très élevée) ce qui explique sans doute qu'il est encore très peu utilisé par les faussaires.
Il y aurait (à septembre 2012) un cas avéré de pièce en tungstène (50 pesos en France en octobre 2011), et 3 cas de lingotins et lingots au tungstène (un de 500 g en Allemagne en 2010, un de 1 kg au UK en 2012, et quelques lingotins de 10 onces en septembre 2012 aux USA).
Au vu de ces nouveaux éléments, voici des précautions à prendre concernant l'achat d'or :
- privilégier les petites pièces, avec des détails fins : ce seront les plus difficiles et les moins rentables à contrefaire en tungstène, et il n'y a aucun cas avéré à ce jour. Il s'agit notamment des 10 F et 20F "union latine" (français, suisse, etc.) ainsi que les souverains et demi-souverains.
- par précaution, éviter les lingots, les lingotins, ainsi que les grosses pièces d'une once ou environ (20 $, 50 $, 50 pesos, krugerrand), même s'il y a très peu de cas avérés. Parmi les pièces que je recommandais, cela retire donc le krugerrand.

Au niveau du contrôle, je recommande désormais, si l'on veut être précautionneux au maximum, d'associer systématiquement les 3 méthodes décrites, c'est à dire la pesée, l'examen visuel, et faire sonner la pièce (ou le lingotin) en comparant à une pièce (ou lingotin) identique (même poids, même forme). On peut (et on doit) vérifier aussi les dimensions de la pièce : soit ça se fait par l'examen visuel en comparaison à une pièce qu'on sait être bonne ; soit on peut mesurer le diamètre et l'épaisseur au pied à coulisse et comparer aux données qu'on trouvera sur internet.
Je dirais que, avec les pièces que je recommande :
- la pesée seule (sur balance de précision) permet de détecter 99 % des faux
- la pesée + examen visuel permet de détecter 99,5 % des faux
- les 3 méthodes permettent de détecter > 99,9 % des faux.
Et encore, ces chiffres sont pessimistes. A mon humble avis, aucun faux de bon poids n'étant connu sur les pièces que je recommande, le risque est déjà quasi nul dès l'application de la pesée seule. Si l'on fait les 3 méthodes on est en mode "paranoïd" et le risque est encore plus proche de zéro !

Sinon, il reste la solution d'acheter à un professionnel, qui fournit des pièces authentiques.

4.5 Titre et poids de fin

Qu'est-ce que le titre ?
Le titre est la proportion de métal précieux. Il s'exprime en millièmes (comme le signe % mais avec un petit 0 en plus), ou pour les bijoux, en carats. Le napoleon est à 900 %o d'or (autrement dit, il contient 90 % d'or pur), les 10 F et 50 F Hercule sont à 900 %o d'argent, la 5F semeuse à 835 %o, etc. Le souverain et le krugerrand sont à 917 %o d'or. Typiquement, le reste du métal est composé de cuivre, nickel ou autres métaux non précieux. Pour les carats, 24 carats est l'or pur, et pour le reste il suffit de faire la fraction. Par exemple, de l'or à 18 carats contient 18/24x1000 = 750 %o.

Qu'est-ce que le poids de fin ?
On parle de poids de fin, ou poids de métal fin, ou poids de métal pur, pour désigner le poids réel de métal précieux pur. Exemple : la 50 F Hercule pèse 30 g et titre à 900%o. Son poids de fin est donc de 30 x 900/1000 = 27 g.
On peut dire par exemple qu'il faut 37 pièces de 50 Francs Hercule pour faire « 1 kilo de fin ».

4.6) et les euros or et argent proposés par la monnaie de Paris et La Poste ?

Du point de vue collection, il faut regarder leur potentiel de hausse. Les prix des euros en argent ne décollent pas (ils ont été tirés à un nombre d'exemplaires élevés, donc ne sont pas rares du tout). Les euros des régions sont recherchés uniquement pour les régions les plus rares (DOM-TOM notamment).
Les prix des euros en or, eux, montent correctement (tirages beaucoup plus faibles). Une 100 € or vaut déjà 120 à 130 euros, et les 100 € 2008 valent déjà 130 à 160 €, sur la baie. Mais ça reste une progression inférieure à celle d'un napoleon, sur la même période.

Du point de vue investissement en métal-précieux, il faut regarder le contenu en métal précieux par rapport au prix. Les euros argent sont un gros attrappe-nigaud. Au moment où les premiers sont sortis, leur valeur en métal précieux était entre un tiers et la moité de leur valeur faciale. Même après une hausse énorme (780 € le kilo d'argent fin février 2011), une 10 € 2008 ne vaut "que" 8,40 € de métal précieux. Autrement dit, vous achetez votre métal précieux beaucoup trop cher.
A noter que le contenu métal d'une 10 € a subi une sacrée dévaluation :
10 € 2008 : 12 g à 900%o
10 € des régions 2010 : 10 g. à 900 %o
10 € des régions 2011 : 10 g à 500 %o
Non seulement la valeur métal est faible, mais la monnaie de Paris prend soin de dévaluer leur valeur métal chaque année, s'assurant que la valeur métal reste très loin de la valeur faciale !
Alors que, fin février 2011 toujours, la 100 € or vaut désormais plus que sa valeur faciale.
Comme ces euros-or coûtent désormais plus cher à fabriquer que la valeur inscrite dessus, il est très très probable que la série va s'arrêter là.

Enfin, et du point de vue survivaliste? En cas d'hyper inflation, par exemple, le grand public aura beaucoup de mal à comprendre la valeur métal-précieux, différente de la valeur faciale (à supposer que l'euro existe toujours d'ici là). Tant qu'à avoir cette difficulté à faire reconnaître la valeur-métal précieux, autant acheter des pièces françaises traditionnelles (5 F semeuse, 10 F et 50 F Hercule, 20 F napoleon) ; au moins on paie nettement moins cher par gramme de métal précieux.

Est-ce que c'est un achat intéressant aujourd'hui ? Non, pas du tout. Les euros argent, même vendus à leur valeur faciale, coûtent trop cher par rapport à l'argent contenu. Au lieu de donner 10 € pour une pièce de 10 € des régions 2010, achetez une 5F semeuse, vous avez un gramme d'argent en plus pour 3 € de moins. Au lieu de donner 30 € pour 3 pièces de 10 euros des régions 2010, achetez une 50 F Hercule : il y a autant de métal précieux que dans les 3 x 10 €, et vous la paierez environ 20 € (toujours fin février 2011). Ne parlons même pas des 10 € des régions 2011, avec un titre de 500 %o, c'est une vraie honte.
Et les euros or ? Désormais vendus pour la valeur collection, 120 à 160 € la pièce de 100 euros or, ils ne sont pas un bon investissement. A 105 euros port compris en mai 2010, c'était intéressant, mais maintenant c'est fini. En 2011 vont sortir des pièces à l'éffigie de Hercule, reprise d'un thème qui date de la révolution. Entre le dessin stylisée très laid, la liberté qui reste affublée du bonnet phrygien mais se retrouve désarmée (exit la pique, incroyable ce politiquement correct), et les valeurs faciales 3 ou 4X fois supérieures à la valeur métal, ça ne vaut vraiment rien, et je ne vais pas en parler plus longtemps sous peine de m'énerver pour de bon.
Achetez plutôt du napoleon !

5 ) liens utiles

Une excellente introduction : http://000999.forumactif.com/les-hard-investors-f7/le-coin-du-physique-tout-ce-que-vous-devez-savoir-t1754.htm

La cote CPoR : http://www.cpordevises.com/

Un excellent forum sur le sujet : http://www.forum-gold.fr/index.php (le prix spot des métaux précieux est indiqué par un graphique aux 4 coins de la page ; en haut en dollars par once ; en bas en euros, par once pour l'or, par kilo pour l'argent).

Les prix de vente et d'achat pour l'or chez un comptoir belge : http://www.munters.be/servlet/javaparser?pgm=lst_or_new&lg=fr

Les prix d'achat des pièces françaises courantes en argent, chez l'un des pros qui paient le mieux : http://www.globalcash-change.com/france/liste_argent.exe.php . Si vous arrivez à acheter à ce prix, c'est très bien (sur eBay ou chez un pro ça sera plutôt 20 à 40 % plus cher) ! Si vous arrivez à vendre à des particuliers 20 à 40 % plus cher que ce prix, c'est bien aussi !

Le fixing de Londres, prix de référence fixé 2 fois par jour pour l'or, une fois par jour pour l'argent : http://www.lbma.org.uk/pages/index.cfm?page_id=46&title=current_statistics (attention, comme pour le spot, c'est le prix boursier et théorique pour du métal non façonné, ça ne vous donne pas le prix des pièces).

Le prix des pièces en or (trois valeurs différentes par pièce : valeur métal, cote CPoR, cote Cookson (un grossiste français)), en dessous la valeur métal des pièces en argent : http://www.24hgold.com/francais/Calcul_piece.aspx?money=Euro

Un blog très fourni : http://www.argentum-aurum.blogspot.com/

Une page très commode pour accéder aux ventes sur eBay, ne serait-ce que pour voir "à quel prix ça part" : http://www.mes-pieces.fr/ (pour utiliser les liens "ventes terminées", il faut être connecté à son compte eBay).

Numismatique : utile pour vérifier si l'on a une pièce rare. Attention, aucun de ces sites n'actualise ses cotes en fonction du prix des métaux précieux. On ne doit donc utiliser ces cotes que d'une façon relative, pour voir si une année est plus rare qu'une autre, par exemple. De plus il y a des différences de cotation entre ces sites. Ils sont gratuits, mais pas parfaits, on ne peut pas tout avoir !

http://www.lefranc.net/franc/lefranc0000.html (cotes en francs datant de 1999 ; la version récente est le livre Le Franc VIII en date de 2009, qui est payant)

http://acbon.pagesperso-orange.fr/index.htm

http://www.horizonfr.com/

Introduction photographique aux états de conservations : http://www.infonumis.info/etats_de_conservation/hercule.htm

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par Barnabé le Lun 28 Fév 2011 - 13:11

Bon, j'ai peut-être été trop sévère avec ma mise en garde anti-questions ! Une cinquantaine de personnes ont vu le texte mais aucune réaction !

Je suis quand même preneur de vos commentaires ! Vous avez jeté un coup d'oeil mais pas lu plus loin parce que c'est trop long ? Vous l'aviez déjà lu sur le site ?
Est-ce que ce texte est utile ? Est-ce que vous saviez déjà ce qu'il y a dedans ?

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par Foxtoy le Lun 28 Fév 2011 - 13:42

Barnabé,

C'est un texte très intéressant et hyper complet !
En ce qui me concerne, je ne vois aucune question tellement tout est abordé et détaillé.

Merci pour le boulot.

Foxtoy
Membre

Masculin Nombre de messages : 55
Age : 38
Localisation : Tours
Date d'inscription : 17/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par vince31 le Lun 28 Fév 2011 - 14:16

Barnabé a écrit: Est-ce que vous saviez déjà ce qu'il y a dedans ?

Oui, car je l'avais déjà lu à l'époque. Very Happy

Blague à part, excellent tuto, un peu long à lire, mais il fallait ça. Un autre très bon site (en plus de ceux que tu as cités): http://www.forum-gold.fr/

vince31
Membre

Masculin Nombre de messages : 58
Localisation : Sud de la France
Date d'inscription : 06/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par Mellyann le Lun 28 Fév 2011 - 15:49

Salut,
Je l'avais lu sur le site. Et dans la foulée, j'ai commencé à chercher des pièces. Quand je serais moins endetté, j'en stockerais un peu plus, l'or étant définituivement hors de ma portée.
Comme dans la pub : transformez votre argent en argent !

Mellyann
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 107
Age : 38
Localisation : haute-garonne
Emploi : Chef poissonnier
Loisirs : la nature et le système D
Date d'inscription : 21/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.amazon.fr/ch%C3%A2timent-lAnge-Didier-F%C3%A9dou-eboo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par Barnabé le Lun 28 Fév 2011 - 16:23

Blague à part, excellent tuto, un peu long à lire, mais il fallait ça. Un autre très bon site (en plus de ceux que tu as cités): http://www.forum-gold.fr/.

C'est le 3e de mes liens ! Effectivement un excellent site, mais avec une info quelque peu dispersée. Par ailleurs le côté survivaliste est quasiment absent : les plus survivalistes annoncent avoir des boîtes de conserve de côté... Le vade mecum constitue donc une bonne introduction, avant d'aller chercher éventuellement des infos complémentaires sur Forum Gold à l'aide d'une recherche avancée de Google (le moteur de recherche du forum étant assez pourri).

Je l'avais lu sur le site. Et dans la foulée, j'ai commencé à chercher des pièces. Quand je serais moins endetté, j'en stockerais un peu plus, l'or étant définituivement hors de ma portée.

Cool. C'est vrai que l'argent est désormais très cher : en 2007 on achetait une 50 F Hercule pour 8 euros. Maintenant c'est 20 euros et plus. L'or est plus cher à l'achat unitaire (une 10 F or est aux alentours de 110 euros). L'or reste d'ailleurs "relativement bon marché" dans le sens où il a moins progressé que l'argent. Perso je pense que l'or est quasi-indispensable d'un point de vue survivaliste : très compact, facile à transporter, il a une reconnaissance universelle (nos bon vieux naps sont relativement connus à l'international, même si le souverain anglais et le krugerrand sud-africain restent les deux pièces les plus connues ; alors que les Semeuse ou Hercule en argent sont vraiment franco-françaises).

Personne ne sait comment ça va évoluer : méga rechute de 50 % sur fond de crise éco, comme en 2008 ? ou super progression à 400 $ comme l'envisage James Turk, ce qui permet d'envisager une progression de x10 en quelques années (un peu limite spéculateur, mais bon, sauvegarger et même faire fructifier ses économies est aussi une attitude survivaliste...)

Un dernier point sur le fait que ce vade mecum sorte bien tard : en fait ça fait environ 2 ans que le sujet est abordé de loin en loin, surtout en partie "VIP" (Olduvaïens, maintenant). Les quelques signaux d'achat donnés en zone VIP se sont révélés pas mauvais, a posteriori...

En fait je voulais pas être connu en partie publique, parce que cette connaissance du marché pouvait attirer l'attention... Mais bon, en fait ma "pudeur" était déplacée, car je n'ai vraiment pas grand chose (étant donné mes capacités d'investissement fort limitées et le fait que j'ai reconverti une bonne part en flouze pour un besoin passager), et le peu que j'ai, est à l'abri dans le coffre de banque de mes parents. Je suis ce marché essentiellement comme un "hobby". Le "vol" récent de mon texte, déjà mentionné, a servi d'électrochoc ; je veux que mes infos servent plus largement, mais pas pour n'importe qui. Je fais donc désormais mon "coming out" sur l'or et l'argent, dans cette zone ouverte à plus de monde, mais pas publique puisque lisible par les seuls inscrits.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par vince31 le Lun 28 Fév 2011 - 17:14

Barnabé a écrit:
Blague à part, excellent tuto, un peu long à lire, mais il fallait ça. Un autre très bon site (en plus de ceux que tu as cités): http://www.forum-gold.fr/.

C'est le 3e de mes liens !

Rololo, faut vraiment que j'arrête de faire 3 trucs en même temps. Laughing


Quand tu parles du "vol de ton texte" tu parles de sa publication sur Fortune.fdesouche ?

Attention au stockage dans les coffres de banque, surtout en ce moment où à la fois les établissements (qui ont toutefois fort bien caché la poussière sous le tapis) et les Etats sont dans des positions inconfortables.

"On ne viendra jamais te prendre ce que l'on ne sait pas que tu as" silent


Dernière édition par vince31 le Lun 28 Fév 2011 - 17:17, édité 1 fois (Raison : ajout d'un complément)

vince31
Membre

Masculin Nombre de messages : 58
Localisation : Sud de la France
Date d'inscription : 06/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par BAROUD le Lun 28 Fév 2011 - 17:57

Un petit Widget gratuit pour suivre l'évolution du prix de l'Or en temps réel à placer dans son Blog ou site Web.


Code:

<script type="text/javascript" src="[url=http://www.gold-quote.net/TABLE2/gen.php?lang=en#TABLE2]http://www.gold-quote.net/TABLE2/gen.php?lang=en#TABLE2[/url]"> </script>
<noscript> <a href="[url=http://www.gold-quote.net"To]http://www.gold-quote.net">To[/url] get the gold price, please enable Javascript.</a> </noscript>

BAROUD
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 931
Localisation : Tunisie
Emploi : Agent de sécurité
Loisirs : Snorkeling - Bushcraft
Date d'inscription : 27/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://arabsurvivalist.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par Ash le Lun 28 Fév 2011 - 19:56

Hé bien, pas grand chose à y redire Barnabé, surtout pour tes signaux de rachat.

Simplement merci d'avoir compilé les infos que tu avais, je le dis un peu tard mais sinon, dire merci tout le temps à chaque fois que quelqu'un fait quelque chose de bien, on n'en finirait plus, même si ça le mérite largement.

Seul petit point que je n'y ai pas vu, c'est que la fibre numismatique est facilement transmissible à un môme, je préfère offrir une hercule à un gamin de ma famille qu'un jeu vidéo ou un billet... Et puis, ça éveillera peut-être aussi des vocations de surviste!

Ash
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par Barnabé le Ven 4 Mar 2011 - 23:58

On est sur une grimpette énorme du silver, 35,6 $ l'once ce soir ! +97 % en $ depuis le 13 août 2010, et +75 % en euros... en 7 mois. Et quand on cloture en hausse le vendredi soir, ça veut dire que les traders pensent que ça va continuer... sinon ils auraient pris leurs bénefs ce qui aurait fait baisser les cours.

Perso je pense que ça pourrait continuer à grimper jusqu'à 42 $ (plusieurs analyses et infos vont dans ce sens).

Peut-être qu'on peut encore trouver quelques pièces en argent aux anciens prix chez les numismates de province ? Certains bijoutiers de province ou de quartier ont aussi quelques pièces en or ou en argent à vendre, et ne réactualisent pas souvent leur cours.
Ca serait peut-être pas con, pour ceux qui ne l'ont pas encore fait mais qui veulent le faire, d'acheter maintenant quelques pièces d'argent, mais si possible aux prix d'il y a quelques jours, donc de préférence chez ces numismates ou bijoutiers qui ne réevaluent pas souvent.

Un bon outil pour les prix :

http://www.ccopera.com/argent/cours.html

Si vous achetez au prix de la colonne Cours, c'est pas mal. C'est le prix spot. Si vous achetez au prix où ce comptoir pro rachète (colonne de droite), c'est une excellente affaire (c'est le cours - 15 ou 20 % selon les pièces). A noter quand même que les Turin, et les 0,5 1 et 2 F semeuse sont moins recherchées et il faut plutôt viser les prix de la colonne de droite voire moins.

Désolé, c'est un signal d'achat trop tardif... J'ai bien conseillé à 2 ou 3 personnes d'acheter vers fin janvier ou début février, mais par MP ou par mail... J'ai pas publié. C'est ballot, c'était effectivement le dernier point bas avant la hausse.

Bon, maintenant, acheter à ces prix paraît déraisonnable tellement c'est élevé... Shocked

Notez bien que je ne donne pas de conseil d'investissement. Chacun est majeur et vacciné, faites selon votre propre jugement et ne venez pas me reprocher quoi que ce soit par la suite. J'ai déjà dit et je répète que le silver peut très baisser de 50 % en cas de crise éco carabinée !


Dernière édition par Barnabé le Sam 5 Mar 2011 - 14:23, édité 1 fois

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par Barnabé le Ven 8 Avr 2011 - 20:39

Salut,

je fais un petit point pour dire qu'on a battu des records absolus depuis le début de la semaine, surtout pour l'argent :
l'once d'or a atteint ce soir 1475 $ soit 1022 € (record en $ mais pas en € car le dollar est relativement faible en ce moment). Ca met le kilo à 32 800 € (au spot).

L'argent a atteint ce soir 40,80 $ l'once (record absolu) soit 28,20 € l'once. Ca met le kilo à 907 € (première fois qu'on passe au-dessus de 900 € le kilo).

D'une certaine façon ça mesure la dégradation de la valeur de nos monnaies. Les prix courants augmentent, les salaires n'augmentent pas...
Le Portugal vient de demander l'aide de l'Europe alors qu'il jurait encore avant-hier ne pas en avoir besoin, l'Islande doit voter demain pour savoir si le pays (donc les citoyens) remboursent les dettes d'une banque privée, l'Espagne jure qu'il n'aura jamais besoin d'aide... Les Etats-Unis n'arrivent pas à se mettre d'accord sur leur budget dans un contexte très tendu (dette record proche de la limite autorisée, qui est repoussée à chque fois ; s'ils ne se mettent pas d'accord, dès demain il y aura des dépenses fédérales qui ne pourront plus être payées)... Ces nouvelles vous semblent rassurantes ? Pas à moi.
Avoir son épargne sous forme d'or et d'argent permet (jusqu'à présent...) de maintenir et même augmenter son pouvoir d'achat. Ce qui est assurément survivaliste.

C'est pas trop le moment d'acheter parce que c'est super cher, mais ceux qui ont suivi mes signaux d'achat en août dernier et fin janvier ont bien eu raison... clind'oeil

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par Alcibiade le Sam 9 Avr 2011 - 10:28

Bonjour Barnabé,
je viens de lire ton tuto seulement aujourd'hui. Il est vraiment très intéressant. Je crains de plus en plus une grosse crise puisque le Japon (deuxième puissance économique rappelons le) va aller de plus en plus mal, ce qui ne va pas arranger les choses dans le contexte économique actuel.

Penses-tu qu'il soit tout de même judicieux d'investir en ce moment (quitte à payer le prix fort) au vu de la dégradation de la situation actuelle ?

Merci

Alcibiade
Membre

Masculin Nombre de messages : 11
Localisation : Paris
Emploi : Chercheur de chef d'oeuvres
Loisirs : Littérature, Théâtre, Cinéma, Beaux arts
Date d'inscription : 14/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par Barnabé le Sam 9 Avr 2011 - 23:59

Hello, si tu penses qu'on va une grosse crise éco, l'or reste une valeur refuge intéressante : n'a baissé "que" de 30 % en 2008 lors de la crise ; reste quasi constant en euros depuis 10 mois (le nap reste entre 180 et 210 €). Tu pourrais donc acheter "quelques" napoleons.

L'argent qui a beaucoup augmenté est désormais un peu cher et est plus susceptible de descendre en cas de grosse crise (-50 % en 2008).

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par Barnabé le Ven 6 Mai 2011 - 18:33

Hello,

il y a eu une forte baisse sur le silver (-35 %) en l'espace d'une semaine. On est passé de 50 $ l'once à 33 $. On est passé de 1080 € le kilo à 750 €. Pourquoi ?

- bon déjà on était monté à 50 $, donc il est normal que ça "corrige" : ceux qui spéculent se disent soudain : "ouh là, 50 $, ils serait temps de prendre des bénéfices", ils vendent, donc ça baisse. Ca, ça expliquerait une petite baisse normale. Mais là c'est pas une baisse normale. -35 % en une semaine, c'est quasiment inédit. Seule la baisse de 2008 a été plus forte, mais elle on savait pourquoi : grosse crise éco carabinée. Et ce n'est pas le cas aujourd'hui. Il y a donc une autre raison.

- Depuis vendredi dernier, on en est à au moins 4 relèvements successifs de marges. D'habitude, c'est quelque chose de rare (genre une fois par an). Là 4 en une semaine ou 10 jours. C'est à dire qu'il faut apporter beaucoup plus de sous pour acheter un contrat "future" sur le silver et spéculer dessus (aussi bien à l'achat qu'à la vente). Ou bien, avec la même quantité de sous, on peut spéculer sur nettement moins de contrats. Résultat ? C'est dissuasif pour les traders, qui sont tentés d'aller jouer ailleurs : actions, produits dérivés, etc.
Sauf que ces marges sont plus élevées pour les contrats acheteurs que pour les contrats vendeurs... et que les contrats vendeurs (shorts) sont tenus par quelques grosses très banques qui vendent à découvert (naked shorts) et sont donc prêts à payer plus de marge, pourvu que la baisse concommitante leur permette de racheter leurs shorts moins cher. Donc ça dissuade surtout les acheteurs. Moins d'acheteurs = les prix baissent.
Je sais que c'est compliqué, mais je vais pas faire deux pages là-dessus, ça serait trop long, vous comprendriez pas grand chose et vous me diriez de toute façon que c'est compliqué et chiant, donc on s'en tient là.

Ce qu'il faut retenir, c'est que cette hausse des appels de marge est une manoeuvre volontaire des gestionnaires du marché (le CME) pour dissuader les acheteurs et faire ainsi baisser artificiellement les cours.
Pourquoi ? Deux raisons :
1) éviter que les grosses banques shorteuses ne doivent racheter leurs shorts trop cher (parce que ces grosses banques sont forcément des très bons copains de CME, de la FED, du Trésor américain, etc. donc on fait tout pour les arranger)
2) éviter à ces vendeurs un défaut de livraison. En effet, on est censé vendre ce que l'on a. Mais là, non : ils vendent de l'argent qu'ils n'ont pas. Tant que les acheteurs sont des spéculateurs, qui n'ont aucun intérêt pour prendre livraison du silver physique à l'échéance du contrat, ça va. Sauf qu'il y a de plus de en plus d'acheteurs qui sont de "vrais" acheteurs et demandent livraison à échéance de leur contrat. Les vendeurs ont une astuce : ils proposent des "cash settlements", littéralement "réglements en cash". Autrement dit : au lieu de vous livrer votre silver, on vous livre sa valeur en dollars. Mais pour faire passer la pillule, les vendeurs sont obligés de proposer plus de dollars. Ainsi, ils proposent jusqu'à 50 % de dollars en plus, pourvu qu'on ne demande pas livraison du silver. Dans la mesure où les vendeurs sont de très très gros acteurs qui ne sont pas à ça près, ils peuvent se permettre de payer aussi cher pour ne pas avoir à livrer.
Mais même avec ce système, on était (apparemment) au bord du défaut de livraison. Un vrai bon gros défaut de livraison aurait montré à quel point le marché du silver est manipulé, à quel point le silver physique est en fait relativement rare, et provoqué sans doute à la fois un scandale financier et une hausse vertigineuse des prix du silver. Donc on augmente les marges, on fait fuir les acheteurs, et le problème est résolu (temporairement).

La baisse va-t-elle continuer ? Aujourd'hui, on est descendu à 33 $, remonté à 35 $ l'once... et maintenant ? Baisse possible à 32 $ disent certains, d'autres à 26 $, d'autres à 20 $, et d'autres encore pensent que ça ne devrait plus baisser, en tout cas pas en-dessous de 32 ou 33 $. D'ailleurs, j'ai rarement vu les analystes être aussi divisés : pas grand monde ne sait comment ça va évoluer !

Pour autant, au long terme, ça va continuer à monter, car il y a de très gros acheteurs de silver physique. La seule raison d'une grosse baisse durable serait une grosse crise éco... et on n'en est pas là.

Que faut-il retenir pour le survivaliste qui envisage d'acheter quelques piécettes ?
- sur l'or, ça n'a quasiment rien changé. Baisse faible, prix quasi stable en euros. Le nap cote 198 euros aujourd'hui, c'est quasi le calme plat. On peut acheter... ou on peut espérer encore une petite baisse, mais enfin si ça n'est pas plus bas après une telle tempête, c'est probablement que ça ne rebaissera pas beaucoup plus. En fait vous pouvez relire mon vade-mecum ci-dessus : ça n'a quasiment pas changé. L'or en ce moment est très très stable. Cela confirme l'effet "assurance" de l'or : le prix de l'or fluctue beaucoup moins que celui de l'argent. C'est plus stable et plus rassurant.

-sur l'argent, le problème c'est qu'une baisse aussi rapide ne se répercute pas vraiment sur les cours de l'argent physique pour le particulier. Les numismates continuent à vendre la 50 F Hercule argent entre 28 et 32 euros, comme si de rien n'était. Les prix sur eBay ont baissé un peu, mais ça continue à partir entre 24 et 30 euros pièce, c'est cher aussi.
Les pièces d'une once d'argent pur, achetées en Allemagne : intéressant car la baisse est mieux répercutée. Mais, plus moyen de commander, tous les vendeurs ont dépassé leur quota de TVA et n'expédient plus vers la France. Si vous avez l'occasion d'aller en Allemagne, ou si vous connaissez quelqu'un en Allemagne, ça ne serait pas aberrant de faire quelques emplettes. Mais, acheter maintenant, ou attendre que ça baisse encore plus ? Ah, ça, je n'ai pas de boule de cristal.

Si je vous dis tout ça, c'est pour dire qu'on sort d'une période où il était carrément déraisonnable d'acheter du silver : trop cher. Je ne postais plus parce qu'ils ne sert à rien de poster pour dire : trop cher, n'achetez pas.

Maintenant, ça pourrait être un bon moment d'achat... sauf si ça baisse encore... Dans les cas comme ça, on peut faire quelques achats maintenant (par exemple 1/3 de qu'on voulait acheter) et si ça baisse encore, on en remet une louche.

Dans l'absolu, ça reste cher. Le kilo d'argent était vers 435 euros il y a un an, il est, malgré la baisse, quasiment au double. Une 50 F se payait 13 ou 14 euros, il y a un an. Vous n'avez pas acheté quand c'était bon marché, maintenant, c'est plus difficile de décider, et c'est plus cher.

Voilà, je ne sais pas si ça intéresse grand monde, mais la "mise à jour du fil" est effectuée avec les toutes dernières nouvelles. A votre service ! Laughing


Dernière édition par Barnabé le Ven 6 Mai 2011 - 18:52, édité 4 fois

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par argoth le Ven 6 Mai 2011 - 18:40

Merci, moi ca m'intéresse en tout cas Very Happy

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par Barnabé le Ven 6 Mai 2011 - 18:54

argoth a écrit:Merci, moi ca m'intéresse en tout cas Very Happy

Cool, un lecteur ! Laughing

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par MonteRosso le Ven 6 Mai 2011 - 19:20

Bnb, c'est un super sujet ton post, si complet qu'à part te lire, et dire un grand "BRAVO"... je ne sais pas quoi ajouter d'autre ! mrsgreen

________________________________________________________
"Garde toi, je me garde"

MonteRosso
Animateur

Masculin Nombre de messages : 1567
Localisation : :noitasilacoL
Emploi : :iolpmE
Loisirs : :srisioL
Date d'inscription : 29/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par grosminet le Ven 6 Mai 2011 - 20:48

moi aussi je suis ce sujet avec interêt, mais je n'ai rien à y apporter, Barnabé mène ça de maine de maître

grosminet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2305
Date d'inscription : 14/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par Athea le Ven 6 Mai 2011 - 21:17

+1 Barnabé.
Je connais un tout petit peu mais ça me prendrait trop de temps pour m'y remettre, me tenir au courant, aller à la pêche aux info, etc... vu que ce n'est ni mon métier, ni mon dada...
Donc merci pour les dernières news, je suis ce fil de trés prés.
pouce

________________________________________________________
Ce sont nos choix et non pas la chance, qui déterminent notre destinée. Remettons nos soucis à leur place : chassons-les de notre vie Very Happy ! (Mottos for succes)

Athea
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 500
Localisation : Océan Pacifique
Date d'inscription : 02/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par Barnabé le Dim 8 Mai 2011 - 21:44

PS. : d'après les témoignages sur forum gold, il y a encore des gens qui arrivent à faire de supers occases sur les vide-greniers. Surtout des pièces en argent, l'or est beaucoup plus rare. Quand je dis super occases, c'est entre une bouchée de pain et moitié prix.

Mais c'est pas évident du tout. Voici un petit mode d'emploi :

1) il faut arriver très tôt. Idéalement, interroger les exposants quand ils commencent à juste à déballer, pour être sûr de passer le premier.

2) demander "bonjour, auriez-vous des pièces de monnaie anciennes, par hasard ?". Car les gens les mettent rarement à disposition du public, c'est souvent une boîte qu'ils ont derrière leur stand ou dans leur voiture. Si on ne demande pas, on passe à côté.

3) avoir une bonne connaissance des pièces, et c'est ça le plus dur. On voit de tout, il faut donc repérer les pièces en argent. D'une part, connaître le plus de pièces en argent possible. D'autre part, avoir une idée de leur valeur. Et troisièmement, savoir reconnaître l'argent (poids dans la main, patine, son...) ou poinçons pour les médailles, pour que même sur des pièces inconnues, on puisse identifier ce qui est en argent et ce qui ne l'est pas. On peut parfois se planter, d'où l'intérêt de ne pas payer cher, comme ça même si on achète quelques pièces fausses ou en vil métal, l'économie faite sur les autres pièces compense...

4) marchander. Souvent, les gens ne savent pas la valeur de ce qu'ils ont. Soit ils l'avouent humblement, soit ils disent "combien proposez-vous ?", ce qui revient au même. Il faut leur proposer entre un tiers et la moitié du cours... c'est comme ça qu'on fait des affaires... On peut même proposer moins, mais bon, il y a aussi une question de conscience personnelle (si le vendeur accepte un prix dérisoire, est-ce que c'est "tant pis pour lui", ou a-t-on fait une "mauvaise action" ?), et puis aussi le vendeur peut très bien être en train de vous tester pour voir si on vous etes dans la catégorie acheteur ou dans celle d'arnaqueur, et dans ce cas proposer un prix trop bas risquerait alors de couper court à toute négociation.
Il y a aussi l'effet lot. Même si le vendeur vous annonce 10 euros la pièce, si vous lui proposez 100 € (voire 80 €) pour ses 15 pièces, il y a beaucoup de chances qu'il accepte. Ce n'est pas tous les jours qu'un vendeur amateur de vide-grenier vend pour 80 ou 100 € d'un coup...
Par contre s'il ne baisse pas suffisamment, il vaut parfois mieux laisser un lot que le payer trop cher. Les deux dernières solutions pour essayer d'emporter le deal : sortir les billets, car voir le paiement signifie que l'acheteur est prêt à payer, ce qui peut décider le vendeur... ou encore partir avec un air de regret, en espérant que le vendeur vous rappelle.

5) bien sûr, avoir sur soi du liquide pour payer. C'est vraiment le changement de main des billets qui scelle la transaction.

Comme je l'ai dit dans mon vade-mecum, si on est prêt à laisser ses coordonnées, on peut faire bien plus d'affaires. Il y a plein de vendeurs qui répondent : "j'en ai à la maison, mais je ne les ai pas amenées". Laissez ou prenez un numéro de téléphone, ou proposez un rendez-vous sur un prochain vide-grenier (certains sont des quasi pros qui font un vide-grenier par week-end). Mais bon, faut pas avoir peur de donner ses coordonnées.

Si vous ne trouver rien en métaux précieux, vous aurez toujours fait une petite ballade sympathique... et rien n'empêche d'acheter autre chose : outils, bouquins...


Dernière édition par Barnabé le Lun 9 Mai 2011 - 15:18, édité 1 fois

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par Barnabé le Lun 9 Mai 2011 - 10:51

PS. : les cours remontent déjà... A moins qu'il n'y ait à nouveau une baisse, cet épisode voudrait dire qu'il devient de plus en plus difficile d'acheter du silver en période de repli des prix.

Repli tout relatif, d'ailleurs, parce que les prix sur les pièces françaises (sur eBay par exemple) ont à peine baissé.

D'où l'intérêt des vide-greniers d'ailleurs, malgré la difficulté de l'exercice que j'ai bien expliquée ci-dessus : cela fait partie des rares endroits où on peut encore acheter du silver entre 300 et 500 euros le kilo...

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par Barnabé le Jeu 12 Mai 2011 - 19:54

Dernières infos : pour l'argent, ça a rebaissé à 32,5 $ l'once de silver soit 730 €/ kg. Et ça remonte actuellement. Pour aujourd'hui en tout cas, c'est donc le retour des soldes...

A partir de là, deux options :
- ça remonte...
- ou ça descend vers 24 ou 26 $ l'once avant de remonter.

Perso je pense pas qu'on baissera sous les 32 $. Donc ça devrait probablement remonter. A suivre.

L'or se maintient remarquablement bien : 1050 € l'once environ, le nap à 204 € et quelques...

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par Barnabé le Ven 20 Mai 2011 - 18:15

Bonjour,

je pense que c'est bientôt la fin de la promo pour l'argent. On est déjà remonté progressivement vers 790 €/kg.

Pas impossible que ça baisse encore la semaine prochaine, mais ça aura peu d'incidence sur les prix de l'argent physique, de toute façon.

A mon très humble avis, maintenant me semble un bon moment d'achat pour les métaux précieux. Hausse probable en juin et début juillet, avant un petit creux estival mais dont je ne pense pas qu'il nous ramènera à des prix inférieurs à aujourd'hui.

A vous de voir, je ne donne pas des conseils d'investissement, juste mon très humble sentiment sur un marché, et passablement au pifomètre, il faut bien le dire, car si je lis des analystes compétents pour me faire mon idée, je ne suis pas moi-même un analyste compétent.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par grosminet le Sam 21 Mai 2011 - 6:20

avec le dollar américain au bord du gouffre (voir le fil sur la situation économique et la dette des EUA), je n'en suis pas si sûr. Les métaux rares vont voir leur côte remonter en flèche assez rapidement, à mon avis

grosminet
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2305
Date d'inscription : 14/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vade Mecum sur l'or et l'argent du point prepper

Message par Barnabé le Mer 22 Juin 2011 - 21:32

Hello,

petite mise à jour

la hausse semble être repartie. L'or fait mieux que l'argent, d'une part parce qu'avec la crise qui menace l'Europe à cause des dettes des Etats, l'or est une valeur refuge plus rassurante... mais aussi parce que la manipulation sur les cours de l'argent, pour les faire baisser, semble encore plus vigoureuse que sur l'or.
Cela dit, l'or en euros est resté quasi constant depuis 1 an. Le nap entre 180 et 210 euros, quoi. Mais le fait qu'on ne soit jamais repassé sous les 180 euros est déjà remarquable ! Ces prix paraissaient exceptionnels il y a seulement un an. Maintenant, c'est plutôt le prix habituel, la nouvelle plateforme d'où ils devraient repartir vers le haut.

Sinon, je relativise ce que j'ai écrit plus haut sur les vide-greniers. De mon expérience, et de celles de plusieurs "amateurs chevronnés", il n'y a plus de métaux précieux sur les vide-greniers. On peut parfois, si on discute, prendre des contacts avec des gens "qui en ont chez eux". Mais au final, il faut savoir qu'on passe beaucoup de temps (et du carburant si c'est éloigné) pour un résultat très très faible.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 13 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum