Retour d'expérience en jardin ouvrier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Retour d'expérience en jardin ouvrier

Message par Krachmal le Ven 4 Fév 2011 - 14:08

Salut je voudrais partager mon expérience en jardin ouvrier, milieu semi-urbain on va dire puisque c'est à la limite d'une agglomération et néanmoins assez proche de la ville.

Déjà je voudrais dire tout le bien que je pense du jardin ouvrier : avant le kk ça permet d'apprendre le jardinage et de tester différents modes de cultures, c'est aussi l'occasion de constater qu'il ne suffit pas de semer et de planter pour avoir une belle récolte, en se prenant des belles gamelles on apprend énormément... Et après le kk, tout dépend du scénario mais en cas de scénario soft on se sera fait un voisinage bienveillant et en cas de scénario dur on emportera avec soi des connaissances pratiques pour cultiver ses légumes.

Trouver un jardin ouvrier / jardin familial / jardin semi-urbain

Alors déjà pour trouver un jardin ouvrier si vous êtes urbain c'est facile, vous tapez le nom de votre ville + jardin familial (nouveau nom à la mode pour le jardin ouvrier). Ou alors vous allez directement en mairie. Il faut s'inscrire sur une liste d'attente, dans ma commune il faut se réinscrire chaque année jusqu'à ce qu'une place se libère...

L'attente peut être longue mais il y a une autre méthode possible :
Baladez-vous autour de votre point d'intérêt, et voyez selon l'état des friches ce qui peut vous intéresser.
Plusieurs outils à croiser : Google Earth, Géoportail et http://www.cadastre.gouv.fr/ là soit vous commandez un document sur le cadastre (une dizaine d'euros) soit vous allez en mairie pour avoir les coordonnées des gens, et vous les contactez, voir soit s'ils sont prêt à vendre, soit à louer.
Perso je suis en jardin ouvrier, mais non loin j'ai un voisin qui a trois terrains comme ça, ils étaient en friche mais il a contacté les proprios et leur file un billet de 50 € par an pour les utiliser, l'un des trois est même gratuit car il a pu convaincre de l'intérêt de défricher et de l'entretenir.

Le voisinage

Alors le voisinage c'est tout un poème... Comme je l'ai lu ailleurs sur ce forum, il y a des vieux qui sont encore accrocs au roundup, et il ne sert à rien de les contrarier frontalement.
Ceci dit, j'ai aussi un petit retraité en face qui fait du tout bio, lui c'est un accroc de la binette il passera cinquante fois au même endroit pour pas que la mauvaise herbe repousse, donc ce n'est pas une question de génération : il utilise aussi l'ortie qu'il laisse pousser tout du long de sa parcelle. "Si c'est pour avoir la même merde qu'au super u c'est pas la peine" comme il dit... Laughing
Pour l'accroc au roundup, sans aller jusqu'à lui dire qu'il va crever du cancer lui et sa famille, je pense aussi (je l'ai lu dans les parages mais ne peut pas encore y répondre directement) qu'en lui montrant des beaux légumes cultivés sans ces produits et lui parler de l'économie réalisée chaque année (pas d'engrais, pas de pesticides, pas de granulés à la con) il peut se mettre à cogiter.

Je finis par bien m'entendre avec ces jardiniers et ils sont contents de voir que des jeunes s'intéressent au jardinage... A mon avis il faut ouvrir grand les oreilles même face à l'accroc du roundup car ils ont des astuces utiles : l'un m'a expliqué quelle semaine exacte je devais semer mon pois, l'autre comment lutter contre les limaces ou pourquoi il ne fallait pas mettre de chou dans mon type de terre.

Autre utilité d'un bon voisinage : il y a parfois des vols et au final chacun garde un oeil sur les jardins alentours et prévient l'autre s'il voit quelque chose d'anormal.

A propos des vols c'est tout con, on nous a fauché une vieille table en bois probablement pour faire du feu, certains outils ont disparu (je ne les laisse plus au jardin). Pas de vol de légumes pour l'instant.

Par contre effet de la crise ou pas, il y avait des friches non loin de nos petits jardins et de plus en plus sont cultivés ces temps-ci, et comme il y a de plus en plus de présence, je trouve qu'il y a de moins en moins de vol. L'un m'a laissé entendre qu'il était chasseur et que les voleurs n'avaient pas intérêt à s'approcher de sa cabane, mais je crois qu'il bluffe drunken

Les atouts autour de son jardin

J'ai deux écuries pas loin de mon jardin, l'une des deux fournit du fumier gratuit si on se donne la peine d'y aller avec une remorque.

Il y a aussi une déchetterie qui vend du compost à pas cher : on est en droit de demander des analyses à la mairie pour voir ce qui est dedans.

Plusieurs voisins ont des gros chiens qui alertent au moindre passage, l'un des molosses y est à l'année... Ce dernier me semble malheureux : utile pour l'alerte mais attention s'il réussit à se barrer, les chiens malheureux sont des chiens qui mordent.

Présence de poulailler dans certaines parcelles : je n'ai pas de poules mais ça m'y fait songer...

Je développerai quand j'aurai un peu plus de temps (avec la saison qui vient) les modes de culture expérimentés...

Je me pose aussi une grave question : je me suis attaché à ce petit lopin de terre et au petit monde qu'il y a autour, et je me demande jusqu'à quel point de kk ce sera viable...

Krachmal
Membre

Masculin Nombre de messages : 27
Loisirs : jardinage
Date d'inscription : 18/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour d'expérience en jardin ouvrier

Message par MonteRosso le Ven 4 Fév 2011 - 15:03

Salut,
Ta dernière remarque est pour moi, dans l'optique de ce site, la plus importante.

Ce que tu ne peux pas surveiller n'est pas viable en k2kk

________________________________________________________
"Garde toi, je me garde"

MonteRosso
Animateur

Masculin Nombre de messages : 1567
Localisation : :noitasilacoL
Emploi : :iolpmE
Loisirs : :srisioL
Date d'inscription : 29/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour d'expérience en jardin ouvrier

Message par Krachmal le Ven 4 Fév 2011 - 16:27

Perso je suis en appart et je m'y rends quand je peux, mais je dois préciser que certains ont toujours un œil sur l'entourage, je sais que je peux compter sur eux.

Des gens intéressants car aptes à la débrouille. Et comme je l'ai dit vols il y a eu, mais ça a tendance à diminuer avec la présence croissante sur place.

Mais peut être que je me fais une idée romantique de l'endroit avec un scénario plus dur... Pour mon cas je devrais peut être lorgner du côté de la Meuse ou des Vosges.


Dernière édition par Krachmal le Dim 6 Fév 2011 - 12:39, édité 1 fois

Krachmal
Membre

Masculin Nombre de messages : 27
Loisirs : jardinage
Date d'inscription : 18/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour d'expérience en jardin ouvrier

Message par Petrus16 le Ven 4 Fév 2011 - 16:58

Salut,

Bravo Krachmal pour ton témoignage!

Ce qui importe le plus c'est d'expérimenter, de s'entrainer, bref d'apprendre!
Un patate, contrairement à ce qu'en pensent certains*, ne pousse pas comme ça: "tu fais un trou et tu mets la patate et après tu la manges!" geek Et LLBSV, on aura autre chose à faire que de prendre le "guide du potager" page 12 "culture de la pomme de terre".
En revanche, en savoir un peu plus sur les techniques de jardinage avec de l'expérience (même quelques m2) fera de toi une personne ressource et te conduira vers plus d'autonomie (même s'il ne se passe rien clind'oeil )
Pendant ce temps, rien ne t'empêche de commencer à prospecter ailleurs, pour quelque chose de plus "secure".

Tu peux aussi tenter les expériences de potager de balcon de l'ami Tarsonis.

Petrus.

*: phrase tirée d'un commentaire sur un forum hors charte!

________________________________________________________
"If you won't let us dream, we won't let you sleep."

Petrus16
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 1640
Age : 44
Date d'inscription : 14/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour d'expérience en jardin ouvrier

Message par tarsonis le Ven 4 Fév 2011 - 17:39

Salut !
Petrus16 a écrit:
Tu peux aussi tenter les expériences de potager de balcon de l'ami Tarsonis.

Merci mais je n'ai pas vraiment participé à ce topic
Je cultive en intérieur seulement durant l'hiver afin de prendre de l'avance par rapport à une culture sur semis tardifs (l'hiver peut durer jusqu'à la mi-avril de part chez moi clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7991
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour d'expérience en jardin ouvrier

Message par BigBird le Ven 4 Fév 2011 - 23:15

Krachmal a écrit:...
Présence de poulailler dans certaines parcelles : je n'ai pas de poules mais ça m'y fait songer...
s'il y a des poulaillers, c'est bon signe,
mais renseignes-toi tout de même, un certain nb de jardins ouvriers/familliaux n'autorisent pas l'élevage d'animaux (lapins, galinacées, chèvres, ...)
pour s'éviter des problèmes éventuels de santé publique (obligation de contrôle sanitaire), si dans les statuts (ou règlement intérieur), aucune clause n'exclut l'élevage, alors, rien ne t'empèche de faire quelques poules, reste aprés le problème du gardiennage (des voleurs d'oeufs, il en a sans doute autant chez les humains que chez les autres petits mammifères errants).
clind'oeil

BigBird
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1017
Date d'inscription : 09/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour d'expérience en jardin ouvrier

Message par opaline le Sam 5 Fév 2011 - 21:24

Salut Krachmal,

bonne idée que ce REX sur le jardin ouvrier. De combien de surface disposes-tu? Combien de personnes profitent de tes récoltes?

a+

________________________________________________________
projets : passage en mode furtif. EDC et BOV familial, en cours toujours...
monastère de Minsk
miserere
agni partene

opaline
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 777
Localisation : dans le coin en bas
Emploi : A quoi j'emploie mon temps? Mais vous êtes bien curieux...
Date d'inscription : 06/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour d'expérience en jardin ouvrier

Message par Krachmal le Mar 8 Fév 2011 - 13:26

De quoi nourrir 2 personnes à la belle saison, évidemment ça ne peut être qu'un complément en l'état.

Avec un poulailler ce serait déjà différent... Effectivement il y a des normes sur lesquelles je dois me pencher. Par contre j'aurais plus peur du renard que du voleur d'oeufs, l'un des poulailleurs s'est fait déchiqueter des poules et le malfaiteur ne marchait pas debout.

Voir aussi à mettre en place un enclos bien grillagé autour du poulailler, grillager le dessus, et je crois qu'on peut leur couper le bord d'une aile.

Sur le sujet je recommande "Mes poules et moi" de Cécile Schmitt.

+

Krachmal
Membre

Masculin Nombre de messages : 27
Loisirs : jardinage
Date d'inscription : 18/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour d'expérience en jardin ouvrier

Message par Krachmal le Mar 8 Fév 2011 - 13:40

Tant que j'y suis, à propos de renards... Je suis dans une zone à risque de l'echinococcose. (sujet à part entière peut être ? mais je ne sais pas où le mettre)

Les zones de virulence sont la Franche Comté, la Lorraine, l'Alsace, les Alpes, le Massif Central, les Ardennes, autant dire que ça peut toucher un certain nombre de vos PDC.

Le parasite utilise des hôtes : chiens, chats errants, moutons.

Quelques précautions :
- à la cueillette des mûres il faut chauffer et les manger en confiture, attention au cru !
- si vous cultivez des salades il y a des chances pour que monsieur Renard se soulage dans les parages... Donc pour les cultures basses "crues" soit prévoir un filet ou une couche ou une petite serre que l'on peut fermer.
- se laver les mains après avoir mis les mains dans la terre, ou mieux utiliser des gants de jardinage à laver régulièrement

Attention le parasite est insensible à la congélation !

"La plupart des victimes d'échinococcose sont propriétaires d'un chien et/ou pratiquent le jardinage"



Cette zoonose est un peu ma hantise et je dois résister à l'envie de mettre mes laitues n'importe où car la présence du renard est attestée non seulement dans ma région mais autour des jardins ouvriers dans mon coin...

C'est une maladie grave et vicieuse car asymptomatique, elle peut être confondue avec le cancer du foie. Le seul traitement : la chirurgie.

Voir :
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89chinococcose

Krachmal
Membre

Masculin Nombre de messages : 27
Loisirs : jardinage
Date d'inscription : 18/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour d'expérience en jardin ouvrier

Message par opaline le Mar 8 Fév 2011 - 13:55

pfiou la carte n'est pas récente...
il y a des renards/chats /chiens touchés dans le sud-est, 13 84 83 05 06 pour sur !

un bémol positif, les renards ne pissent pas en l'air, donc au dessus de 80 cm de hauteur peu de risques pour l'échinococcose (c'est pour cela qu'on peut manger des framboises en hauteur !

jamais vu un renard manger de la salade, les escargots par contre oui !

________________________________________________________
projets : passage en mode furtif. EDC et BOV familial, en cours toujours...
monastère de Minsk
miserere
agni partene

opaline
Membre Premium

Féminin Nombre de messages : 777
Localisation : dans le coin en bas
Emploi : A quoi j'emploie mon temps? Mais vous êtes bien curieux...
Date d'inscription : 06/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour d'expérience en jardin ouvrier

Message par vince31 le Mar 8 Fév 2011 - 14:14

Les renards ne sont pas les seuls prédateurs que doivent craindre nos braves cocottes, les rats et les belettes sont également des risques non négligeables.

Les galinacées familiales ont également eu à subir les assauts de rats, ce qui a amené à la construction d'un poulailler surélevé avec portes et pont-levis. Si certains ici sont intéressés par des images de la forteresse, c'est avec plaisir que je vous en ferai, plus aucun problème de poule manquante à l'appel du matin depuis qu'elles y ont élu domicile.

vince31
Membre

Masculin Nombre de messages : 58
Localisation : Sud de la France
Date d'inscription : 06/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour d'expérience en jardin ouvrier

Message par Krachmal le Mar 8 Fév 2011 - 14:34

opaline a écrit:
jamais vu un renard manger de la salade, les escargots par contre oui !

Non mais par contre la laissée de renard peut se retrouver n'importe où, s'il décide que ton jardin fait partie de son territoire et qu'il faut le baliser. Et puis si des chats errants sont parasités et vont faire pipi sur ta salade, c'est pareil Very Happy

Krachmal
Membre

Masculin Nombre de messages : 27
Loisirs : jardinage
Date d'inscription : 18/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour d'expérience en jardin ouvrier

Message par argoth le Mar 8 Fév 2011 - 15:16

vince31 a écrit:Les renards ne sont pas les seuls prédateurs que doivent craindre nos braves cocottes, les rats et les belettes sont également des risques non négligeables.

Les galinacées familiales ont également eu à subir les assauts de rats, ce qui a amené à la construction d'un poulailler surélevé avec portes et pont-levis. Si certains ici sont intéressés par des images de la forteresse, c'est avec plaisir que je vous en ferai, plus aucun problème de poule manquante à l'appel du matin depuis qu'elles y ont élu domicile.

Tout à fait d'accord a surélever ou alors il faut enfouir du grillage jusqu'à une bonne profondeur (je sais plus par cœur sorry).

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour d'expérience en jardin ouvrier

Message par tarsonis le Mar 8 Fév 2011 - 16:08

Salut !
Krachmal a écrit:Tant que j'y suis, à propos de renards... Je suis dans une zone à risque de l'echinococcose. (sujet à part entière peut être ? mais je ne sais pas où le mettre)

Il y a le sujet Parasites, tiques, maladies & plantes sauvages clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7991
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour d'expérience en jardin ouvrier

Message par lykos69 le Mer 16 Fév 2011 - 19:39

Bonjour Krachmal (et les autres aussi bien sûr),

Je retrouve dans tes propos les considérations que j'avais faites dans le topic ICI
En cas de kk, j'ai mis l'accent sur le fait que le jardin est "planqué" et que la cohésion entre jardiniers pourra être utile.
Par ailleurs, j'ai aussi opté pour le "jardinage sauvage" : j'ai planté dans des endroits sauvages des plantes sauvages ou tout au moins rustiques (donc ne nécessitant pas de soins) et aussi peu communes (pas facilement identifiables par l'urbain moyen).
En allant vérifier de temps en temps si ça pousse, ça me permet de disposer d'une source alternative de nourriture.
Dans cette idée, il faut privilégier des plantes à bulbe ou tubercules (la partie comestible n'est pas repérée directement).
Voir :

lykos69
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 92
Localisation : rhone
Date d'inscription : 27/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour d'expérience en jardin ouvrier

Message par Krachmal le Ven 18 Fév 2011 - 12:37

Bonjour lykos, le fait que les jardins ouvriers soient en périurbain ne fait pas forcément un endroit plus malsain qu'un abord de champ bourré de pesticides.

Et puis ce n'est pas pour rien que les abeilles meurent à la campagne et se réfugient en ville ! Je crois aux bioindicateurs... Si tu as peur des polluants au pire ne cultive pas de légumes feuilles (épinards ou laitues...)

Ton idée de culture sauvage est intéressante, ça me fait un peu penser à la permaculture des Holezer en Autriche.

Krachmal
Membre

Masculin Nombre de messages : 27
Loisirs : jardinage
Date d'inscription : 18/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum