Bivouac hivernal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bivouac hivernal

Message par argoth le Ven 31 Déc 2010 - 15:57

Alors d'entré de jeu, je tiens à dire qu'il ne s'agissait pas de sortie, type survie ou test de matos ou de truc qui vont bien. Juste des sortie entre copain pour le fun et autres conneries du genre. On peut, peut être, quand même en tiré quelque chose.

Bivouac 1 ou comment se les geler sévère.

Et bas on est en février et chose étonnante, on a un redoux dans le temps. Argoth et deux de c'est copain fêler décide d'aller camper, à la belle étoile dans la foret. Petit coup de tel, ça vous dit, oui et bas hop on ramasse ce qu'on peut et on y vas rendez vous chez moi dans 1 heures. Comme vous pouvez le voir super préparation. Bon faut pas avoir froid, fait -10 dehors hum.... Sac de couchages 5 degré, ça sera pas suffisamment, donc je vais bien me vêtir en plus. Sous vêtement, bas + chaussette de laine. Un pantalon long en sous vêtement, un pantalon régulier, un pantalon en coton simple par dessus. Un t-shirt léger, une chemise a manche longue un gros pull de laine. Ensuite un habit de motoneige (haut et bas), mitaine légère et plus grosse par dessus, cache coup, tuque, cagoule. Dans un super sac a dos (style sac écolier) eau, bouffe, allumette, allume feu, toile de plastique pour isoler du sole et le sac de couchage et pis ses tout..... Les copains arrivent et on décolle, 3 km a faire sans raquette Une chance la neige est pas trop molle et on s'enfonce jusqu'aux genoux seulement . Une fois arrivé sur place, bien sur je suis en sueur et épuiser. Faut dire qu'on ses charger de plusieurs buches de bois sec histoire de faire une belle braise. (les bléraux......) Mes vêtement son tremper, je n'ai pas de change et il ne sécherons pas de la nuit bien évidement. Allumer le feu sur la neige est un jeux d'enfant. On fou un petit plastique transparent sur le sol et nos sac de couchage par dessus. On vas chercher du bois pour entretenir le feu. On se fait des bon truc chaud sur le feux ce qui fait plizir.

Viens l'heure du dodo, on entre dans nos sac de couchage. Bien sur le feux n'est d'AUCUNE utilité trop petit, le bon bois étant tout bruler, ne reste que du bois humide et une petite flamme. Plus un soutien psycho qu'autre chose on se refuse quand même a le laisser mourir. On a trouvé trois long billot de 2 m et on les avance doucement dans le feux au fur et a mesure qu'il brule. Comme on se réveille plus ou moins toute les heures, avancé les billot n'est pas un problème. On passera la nuit coller les uns au autres, a dormir plus ou moins. Pas la peine de vous dire que seul je me serais tirer le la avant.

Bref, on a un peu dormi et on se les ai geler, mais on est toujours en vie au matin et le feux aussi. On se fait du chocolat chaud, des toast et de la soupe, tout ce qui faut pour se remplir le ventre. Et hop on lève le camp et on se retape les 3 km pour revenir. Super heureux de l'expérience malgré tout. Si si super heureux, des vrai malade que je vous dit.

Les petites leçons

Vêtement et couchage inadapté
feux et compagnie pour la psycho ses bon et si la psycho vas tout le reste suit
bouffe et eau en quantité suffisante et ça a été important je dirais pour le plaisir de l'expérience.
Peut être un peu plus de préparation pour la fois suivante.
Mais par -10, sans être dans les condition favorable bas on survie quand même quoi, c'est sur que après une semaine de se régime.......


A venir
bivouac 2 par -30 en tente avec un copain

bivouac 3 par -25 dans un abris en branche de sapin avec 4 copain, copine

bivouac 4 par tous temps dans le gros luxe.

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bivouac hivernal

Message par argoth le Ven 7 Jan 2011 - 20:36

Janvier l'année suivante, on a un petit -15 à l'extérieur, la météo annonce une journée et une nuit douce. Je contact donc mes copains, un seul sur les deux est libres pour allez passé une nuit en forêt cette fois-ci. Dans l'avant-midi je vais porter une petit charge de bois à l'endroit du futur campement, histoire de pas avoir de mal à se faire un jolie feux. Ensuite je reviens et je me prépare, super tente d'été pour 5 personnes, matelas de sol, de quoi faire du feux,hache, une pelle carré en plastoc légère, de l'eau, de la bouffe, une torche électrique, un peu de pq, ect... Toujours avec mon super sac de couchage + 5..... Je l'ouvre donc et je met une couverture en laine dedans, ensuite je le referme et je glisse ce sac de couchage dans un autres. Histoire de gagné quelques degrés de protection durant la nuit. Coté vêtement, je vais y aller plus léger, sous-vêtement long haut et pantalon. Un chandail de laine, un pantalon standard, des bas + des chaussette de laine. Haut et bas d'habit de motoneige, deux paire de mitaines, tuques et cache coup.

Mon copain arrive vers le milieu de l'après-midi, on charge le stock sur le traineau et ont décolle en motoneige. Bas oui on est lâche cette fois-ci. Arrivé sur place, on vas creuser un trou d'environ 1 m de profond et y monté la tente. Par la suite, on vas essayé de mettre de la neige sur les murs de la tente. Une idée très vite abandonné, la tente n'est pas suffisamment rigide et solide pour ça, dommage. On c'est longtemps tâté a savoir si on mettais ou pas des branche de sapin sous la tente pour l'isoler d'avantage du sol. La peur d'être inconfortable, du risque de feux, de la gomme de sapin qui vas saloper toute ma tente nous feras faire notre choix.... Face a la tente, on dégage un petit coin pour le feu et derrière celui-ci on vas monté un monticule de neige d'environ 2 m. On ensuite partir le feu et au fur et a mesure que nos tas de neige fondera on en relanceras dessus. Au final ça vas nous faire un joli demi-dôme de glace qui reflète bien la chaleur du feux. On aura aussi augmenté un peu notre réserve de bois avec la hache. Le tout fait tout doucement sans empressement pour ne pas avoir trop chaud, on ne sent toute fois pas la température qui chute.

Vient la noirceur, on s'installe confortablement le long du feux, on se fait a manger, on bouffe, on papote, on fou du bois dans le feux, ect.... Finalement, l'heure d'aller au lit. On s'éloigne du feux et on entre dans la tente, on s'appercoit alors qu'il fait vraiment froid. Nos sac sont d'ailleurs geler et raid. On vas les ouvrir et s'approcher du feux pour les réchauffer avant d'y entrée. La tente n'est pas du tout adapté, trop grande le premier toit a une section en moustiquaire avec un second toi pour réguler les températures chaude d'été sans laissé entré la pluie. Mais de ce fait il est impossible de vraiment bien la réchauffer. Petite consolation, on a pas à s'inquiéter du givre ou de si il neige..... On finira par laissé la porte ouverte et couché la tête proche de celle-ci, avec la réverbération de la glace on sent un peu de chaleur. Et on a booster notre feux, pour finir par ne pas avoir trop froid, enfin si on veut... On alimente le feu toute la nuit selon qui se réveil, même si parfois on fait semblant de dormir pour pas sortir des sac lol. J'aurais dormis au final par coup de 2 ou 3 heures je dirais, pour un total de peut être 6-7 heures de sommeil.

Au petit matin, après mainte frissons on fini par sortir de nos sac, encore heureux qu'on est laisser les bottes pas loin du feux.... Pour ma part j,ai encore de l'eau à boire, puisque je lui ai fait passé la nuit avec moi. Brillant le mec non ? et bas non, si il avait été brillant il aurait dit à son copain de faire pareil. Comme l'eau est dans des bouteille en plastique, pas question de faire fondre la glace direct sur le feu. Donc on a partager ce qui me restait. Un petit déjeuner chaud fut le bien venu. On démonta le camp, pris soin d'éteindre le feu. Après avoir sacré pendant 15 bonne minutes , comme tout bon québécois, sur le crinque de mon skidoo, l'engin fini par démarrer et on rentre à la civilisation.

Au retour, on a découvert que la température a chuté, jusqu'à -30 au plus froid cette nuit là, on s'étonnera qu'on se les ai gelé a nouveau....

On retiendras bien des choses pour la fois suivante....

A venir, le bivouac en abris de branche de sapin avec ces dames.

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bivouac hivernal

Message par argoth le Mer 2 Fév 2011 - 22:17

Go to the forest

Sans doute une des sorties qui ma le plus fait plizir.

A nouveau on tente une nuit en forêt en plein hiver, nous somme à la mi-janvier. Ma copine de l’époque me dit quelle voudrait bien tenté le coup avec nous et quelle aimerait invité des amis. Moi je dis ok, mais je préviens quand même c’est l’hivers, il fait froid et il y a pas de toilette. ^^ Dans l’avant –midi je vais porter deux voyages de bois dans la forêt, comble de malheur la motoneige tombe en panne. Je n’aurais pas la pièce pour la réparer suffisamment vite, donc ça sera du traineau et du portage en raquette. Je préviens tous le monde et ça leur vas. La liste de ce que j’apporterais avec ma copine, bien sur bouffe, eau, chocolat chaud, ect…. Allumette, allume-feux, lampe frontal, petit quart et tasse sup. Un thermo-feuille (plus léger que le matelas mouse, deux coté alu réfléchissant remplis de bulle d’air au centre) + matelas de sol en mousse + 2 sac de couchage qui se combine + couverture de laine (des vrais de ma grand-mère) + catalogne (couverture fait en bout de tissus tresser, ca doit peser 4-5 kilo a elle seule) + oreiller (bas oui y a une fille ^^) + vêtement de rechange. Côté outillage, une pelle carré + une hache + un rouleau de corde. Une petite tôle que je fixerais en cercle pour le feux et bien sur des raquettes a neige.

Mon copain Jeff arrive avec son stock sur son sac a dos et une hache. J’ai décidé d’apporter avec nous mes deux chiens, deux terre-neuve, un de 8 mois et un de 2 ans et demi. Je sorts le traineaux et j’attelle le plus vieux. (8 mois c’est trop jeune pour tirer). On divise un peu le poids de nos truc entre sac a dos et traineaux, quand arrive les amis de ma copine. Une jolie blonde (dommage je suis déjà en couple, jeff bave par contre ^^) et un de leur ami commun. D’entrée de jeux il me fait bonne impression, il a apporté une hache, ça a duré 10 secondes, jusqu'à ce qu’il me disse que c’est au cas ou on rencontrerais un ours…. Le con….) Pas de pantalon a neige sur c’est pantalon, pas de raquettes???? Mais non y a pas de neige a Québec, il ne doit pas y en avoir tant que ça dans la forêt…… Et puis il sort une caisse de 24 bouteilles de bière. (Désoler Petrus, je sais que pour toi c’est sacrer) alors la je lui dit carrément, soit il les portes soit il les laisse, je fou pas de poids sur mon traineaux pour un truc aussi inutile. (Tiens vous entendez petrus hurlé vous aussi? Il décide de les porter, son choix…. Il refuse ma paire de raquette de secourt, je la met quand même sur le traineau. Et nous voila partie pour l’aventure.

Je pousse, le chien tire, l’autre chien est partie comme une flèche (au bout de 100 mètres, il marchera derrière nous, marre d’avoir de la neige par-dessus les oreilles lol). Devant les deux filles, puis jeff, comme ça on leur impose pas notre rythme et puis c’est lourd le traineau, ça me fait une raison de pas allez trop vite héhé. De plus il nous tape quelque peu le terrain. Derrière ‘’l’homme ‘’ de la ville. IL commence par avoir de la neige au cheville, puis progressivement jusqu’au genou. Finalement il tombe dans un trou de poudreuse et il en a jusqu'à la mi-cuisse. Tiens tout a coup, il en veut de mes raquettes et selon c’est propre dire, il est trempé jusqu’aux couilles mdr. Quoi qu’il en soit on fini par arrivé la ou je veux monter le camp.

Je construit l’abri et les mecs coupes du bois, les filles aideront a en transporter un peu et se baladerons pas mal appareil photo a la main. Elle réussirons a voir une biche, a prendre en photo des écureuils curieux et des oiseaux, cela les a ravis. Tout au long de l’après-midi, j’entendrais, mais c’est bon la on a assez de bois et ma réponse… NON.. . Avant la fin de l’après-midi même les filles lui disais NON des qu’il ouvrait la bouche en riant en cœur. Pour l’abris, j’ai couper des petit sapin d’environs 3M de long, avec les quelle j’ai fait les poutres principales de mon abris en A. Ensuite sur les deux cotés et sur l’arrière, j’ai posé de nouvelles branches a environ 1.5 M du sol sur les poutres maitresse jusqu’au sol, pour faire trois chambres. Le tout recouvert de branche de sapin en quantité. Pareil pour le sol des chambres une grande quantité de branche de sapin. J’avais au préalable creusé un bon trou dans la neige et j’ai utilisé cette même neige pour enterrer les mures autant que possible. Bien sur j’ai laissé un trou au toit pour la fumé du feu. En plein centre j’ai installé mon foyé improvisé. J’ai également tressé une porte en branche de sapin.

A l’intérieur, j’ai mis mon thermo-feuille et mon matelas mousse pour nous isolé d’avantage du froid. Puis les sacs unis un a l’autre, dans lesquels il y avait les couverture de laine et la catalogne sur le dessus. Juste avant de se coucher j’ai activé des pochettes chauffantes qui
auront passé la nuit avec nous. L’ami de ma copine aura passé la nuit dans la même chambre que jeff mais chacun dans leur sac. Pour être sur que ma copine n’est pas froid et quelle ne déteste pas l’aventure, j’ai installé le feu à coté copine, derrière elle moi. Ce qui fait que elle, elle avait chaud de partout. Disons que au début de la nuit, je me suis retourné a quelque reprise pour chauffer mon dos qui venait froid. Jusqu'à
ce que j’en ai marre et que j’appel blaky a venir se coucher derrière moi plutôt
qu’a mes pieds avec le petits. Ça a régler le problème de manière drastique, putain ce qu’il était chaud lui. ^^

A l’extérieur la température a jouer au tour des – 20, à l’intérieur on a guerre du descendre sous les zéro. Surtout avec le super homme de la ville qui a pas dormi de la nuit seul dans ca chambre a chauffer le feu parce qu’il avait froid. (Tu m’étonne avec ce qu’il avait sur le dos mdr) Au moins il ne l’a pas fait mourir, ce qui me semble être un exploit pour un citadin de ca trempe.

Au matin on a bien mangé, ranger nos trucs et on est rentré. Le premier commentaire de ma copine a été on recommence quand? J’ai pris ça pour une réussite lol.

Ha oui petrus, pour les bières, il en a abandonné le trois quart après la moitié du trajet. Il les a récupérer au retour lol.

Je n’ai pas réussi a mettre la main sur des photo numériques désoler. Je verrais a les scanné quand je pourrais. En attendant voici un plan fait en 5 minutes sur paint shop et déjà que j’ai AUCUN talent artistique faut me pardonner. :P



argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bivouac hivernal

Message par Petrus16 le Mer 2 Fév 2011 - 23:09

Au moins les bières étaient fraîches...... Rolling Eyes

Sympa le bivouac!

Petrus.

PS:pour le dessin ma fille a dit "oh un chapeau"...

________________________________________________________
"If you won't let us dream, we won't let you sleep."

Petrus16
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 1640
Age : 44
Date d'inscription : 14/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bivouac hivernal

Message par resistance34 le Jeu 3 Fév 2011 - 19:07

- 20 !!!!! Mais t'es fou !!! Moi je suis du sud, je suis née au bord de la mer ... rien que le fait de lire -20 : je grelotte affraid !!!

il n'y a qu'un canadien pour faire ça Very Happy Smile

________________________________________________________
1/ SI VIS PACEM PARA BELUM

2/ "Molon labe"

resistance34
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 344
Loisirs : sport de combat, chasse, militaria
Date d'inscription : 21/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum