En cas d'hiver "TRES" rude, quels préparatifs spécifiques ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: En cas d'hiver "TRES" rude, quels préparatifs spécifiques ?

Message par ricemo14 le Mar 10 Fév 2015 - 15:22

salut argoth

Pourrais tu, nous faire profiter de tes combines pour rouler par temps froid????
si tu es a deja partager ..dit moi ou elle se trouvent

Merci l'ami

ricemo14
Animateur

Masculin Nombre de messages : 285
Age : 50
Localisation : Normandie
Loisirs : bricoleur....du Dimanche
Date d'inscription : 10/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En cas d'hiver "TRES" rude, quels préparatifs spécifiques ?

Message par argoth le Mar 10 Fév 2015 - 18:16

Salut

ricemo14 a écrit:salut argoth

Pourrais tu, nous faire profiter de tes combines pour rouler par temps froid????
si tu es a deja partager ..dit moi ou elle se trouvent

Merci l'ami

Avec plaisir, mais je suis pas sur de bien comprendre la question, tu veux dire pour rouler en voiture, à moto, à vélo, en quad, en motoneige.  Parce que j'ai un peu tout fait.  Tu veux des combines pour s'assurer que le véhicule démarre ou des trucs de conduites quand il fait très froid?

Quelques trucs en vrac, je pourrais préciser si besoin est.

D'entrée de jeux, une voiture récente à essence (et même à diésel) vas avoir le démarrage facile même par des températures de -30.  Et ce sans chauffe moteur ou panneau solaire (voir plus bas).  Mais voici quelques trucs à savoir, surtout si votre voiture date d'un peu.  Il s'agit à la base de truc pour une voiture à essence, mais certain sont applicable aussi au diésel.

 Un truc auquel les gens ne pense pas, avoir le bon ratio eau / antigel (prestone) dans sont radiateur.  Et ça peut importe le véhicule.  J'ai monté le mont blanc en moto en été et j'ai vu une personne rester coincé en haut après que l'eau de son radiateur à geler.  J'ignore en France si vous faite gaffe (surtout ceux dans le sud) mais au petit matin vous allez vite voir de quoi je parle si vous n'avez pas assez d'antigel au travers de votre d'eau dans votre radiateur en cas d'hivers rude. clind'oeil

 Autre connerie souvent laissé de coté, l'allumage, avoir un bon feu, de bonnes bougies, fils à bougie, ''coil''.  Lorsqu’il fait très froid, genre -30, il faut mettre toutes les chances de son coté et avoir un feu qui saute ou faible, c'est pas top.

 Ne jamais laissé le réservoir de la voiture descendre sous la moitié d'un plein, surtout si il y a de grand écart de température.  Parce qu'on va se retrouver avec de l'eau dans le réservoir, eau qui pourrait être aspiré dans la ligne d'alimentation et geler.  Et hop une voiture qui ne démarre plus.  On peut y adjoindre un liquide, on appel ça du king flow par icitte.  Idéalement on le fait quand on fait le plein.  Si jamais la voiture démarre pas, parce que la ligne est geler, on en vide une bouteille et ont attend 30 minutes.  Ça fait des miracles ce petit truc là.  Rouler avec de l'essence d'hiver (il y a des additifs dedans pour facilité de démarrage) plutôt qu'avec de l'essence d'été.

 Bien sur avoir une bonne batterie, on trouve aussi des panneaux solaire qu'on branche dans l'allume cigarette et qu'on laisse derrière le pare-brise en vue du soleil.  Ça donne une petite chance.  Au moment du démarrage si il fait vraiment froid, donner une chance à votre batterie, fermer votre porte (lumière au plafond) fermer radio et autre système qui tire du jus. clind'oeil  Je garde aussi toujours dans mon coffre un power pack puissant et bien chargé pour booster au besoin.  Ça fait 7 ans que ma voiture part au quart de tour, mais je ne compte plus le nombre de fois ou je l'ai utilisé pour aidé quelqu'un d'autre.  Si au démarrage vous sentez la batterie trop faiblir (démarreur qui tourne plus lentement) arrêter de vous acharné et attendez 15-20 minutes, un peu de jus reviendras dans la batterie, si vous êtes vraiment chanceux, ça pourrait être suffisant pour qu’elle démarre ensuite.  Les premiers coups de démarreur ayant fait un peu tournés l’huile.

 Finalement l'huile, l'huile avec le temps perd de ces propriétés, en autre elle devient plus visqueuse.  Ce qui rend le démarrage beaucoup plus difficile par temps froid.  Parce que le froid à lui aussi ce même effet.  Donc 1+1 = emmerde.... Donc avoir une bonne huile propre.  Il existe des ''chauffe moteur'' qui en fait chauffent l'huile  et pas le moteur, on trouve un peu de tout.  Même des modèles aimanté qu'on peu juste coller sous ça panne à l'huile et qu'on branche dans le courant secteur.

 Ont peu aussi mettre un carton sur la grille avant de la voiture, pour évité que le vent, la neige, ne s'engouffre dans l'espace moteur, essayé aussi de ne pas vous stationner face au vent.

   Les journées les plus froides de l’hiver, le CAA compte les dépannages en dizaines de milliers.  Ce n’est pas peu dire. clind'oeil  Ma voiture d'hiver est une 2007, je n'ai pas de chauffe moteur et pas de panneau solaire pour entretenir un peu la batterie.  Et je n'ai jamais raté un démarrage depuis sont achat.  La batterie, sera bientôt du pour être changer.

 Sur un véhicule à injection, on ne touche pas à l'accélérateur au moment du démarrage.  Sur un véhicule à carburateur, il peut être nécessaire d'appuyer à fond pour ouvrir le carburateur, surtout si on l’a noyé.  Possible d'utiliser un choke ou un primer.  Mais là on tombe dans le plus spécifique et ça vas dépendre du véhicule en question.  Ma première motoneige ne démarrait pas sans le choke ouvert, ma seconde si tu ouvrait le choke, tu la noyais à coup sur, du coup... bas c'est un apprentissage quoi.... clind'oeil

 D'autres petits truc à savoir, les essuie-glaces, avoir un modèle dédier à l'hiver, ça évite de flinguer les quartes saisons (qui n’en sont pas) ou les modèle été.  Les gardé surélever pour ne pas les retrouver pris dans la glace contre le pare-brise.  Utilisé un liquide lave-glace de qualité coupler avec un anti-gèle.  Pour évité de vous retrouver avec un pare-brise complètement givrer sur l'autoroute lorsque vous tenterez de nettoyé votre pare-brise.  C’est ballot, il y a de la saleté on donne un coup d’essuie-glace + lave-glace pour mieux voir, mais il givre instantanément sur le pare-brise et du coup on ne voit plus rien du tout…

 Pour rouler en quad ou en moto neige l'hiver, en plus de ce que j'ai mentionné plus haut, il est évident qu'il n'y a qu'une chose à savoir.  Porter des habits en conséquence du froid.  Surtout que vous ne serrez pas dans un habitacle fermé cette fois.  Le facteur éolien augmente de beaucoup la sensation de froid.  On peut perdre facilement 10, 15,20 dégrée a cause du vent.  Il faut des vêtements chauds, imperméable et pare-vent.  Au besoin multicouche, si vous n'avez pas d'équipement adéquat qui fait tout ça.  (le pare-vent comme dernière couche externe, ça vas de soit. ;-) ).  Par exemple en automne alors qu’il fait encore un bon 10-15 degré et que je suis en t-shirt, si je vais faire une balade de quad d’une heure, j’aurais besoin de gant et d’un manteau.

Pour ce qui est de rouler sur la route quand il fait très froid, de bon pneu d'hivers bien sur.  Certain sont meilleur dans la neige, d'autre sur la glace, à vous de voir quel type de mauvais temps vous risquer le plus de rencontrer.   Il faut savoir une chose par contre, la putain de glace noire.....  Plusieurs cause sont possible, soleil qui chauffe l'asphalte, le vent apporte de la neige sur cette dernière, la neige fond, l'asphalte se refroidit et hop de la glace invisible.  Même chose avec les voitures qui en roulant, réchauffe l'asphalte, neige, glace.  Par temps très froid, si il y a un léger vent et si vous voyez de la neige ''tourbillonner'' sur l'asphalte, méfié vous, il risque d'y avoir de la glace noire.  On la nomme ainsi, parce qu'elle est complètement transparente, on ne voit que le noir de l'asphalte et donc on ne pense pas que la chaussée est glacée.  Grave erreur.  Tout ce qui est pont, viaduc, etc..  la glace se forme en premier sur ce genre de structure, parce que l'air circule en dessous.  Donc méfiance là aussi.

En générale, adapter votre conduite, en laissant beaucoup plus d'espace entre vous et le véhicule devant et rouler plus lentement.

Voilà, vite comme ça, c'est ce qui me vient à l'esprit, si je pense à autre chose, je rajouterais, si il y a des questions précise, j'essayerais d'y répondre de mon mieux.

P.S. un coup vraiment mal pris, vous pouvez essayé la technique russe pour lada, à savoir allumer un feu sous la panne à l'huile de la voiture.

P.S.S, les aviateurs de brousse dans le grand nord, lorsqu'il se possait pour la nuit sur la neige, il vidangait l'huile de leur avion.  L'huile chaude les tennait au chaud une partie de la nuit et ensuite c'était à leur tour de tenir l'huile au chaud pour le restant de la nuit.  Histoire d'être sur que l'avion décole à nouveau au matin.  (je parle des premiers dans le temps, les avions moderne, c'est comme les voitures moderne, ça démarre l'hiver. ^^)

Édition : Les voitures récentes, ont à pas besoin de les laissé tourner plus de quelques minutes avant de pouvoir se lancé sur la route. Les modèles anciens, parfois c'est mieux d'attendre un peu. Si la voiture à du mal à démarrer, batterie faible, certaine personne ont tendance à laisser leur voiture tournée longtemps au ralentie dans leur stationnement pour recharger la batterie, ça ne sert pas à grande chose, c'est une perte de temps et d'essence. Allez plutôt faire une balade de 10-15 minuties. Les alternateurs poussent entre 20 et 60 ampères, souvent autour de 40 ampères. Donc pour recharger une batterie, de ce quelle a perdu au démarrage, ce n'est pas si long. Par contre pour pouvoir fournir leur pleine charge, ils doivent tournée et au ralentie il ne tourne tout simplement pas suffisamment. En fait en bas de 1500 tour/minute, leur efficacité est vraiment amputer.

A+

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

En cas d'hiver "TRES" rude, quels préparatifs spécifiques ?

Message par Phil le Mar 10 Fév 2015 - 19:38

http://www.le-projet-olduvai.com/t3864-en-cas-d-hiver-tres-rude-quels-preparatifs-specifiques

TAFDAK avec Argoth et excellent compte rendu.

Si je peux amener mes deux sous, un élément me parait essentiel dans la voiture et n'a pas été cité précedemment : c'est une sangle ou une elingue de tractage. Ca coute quasiment rien, ca prend pas de place, et ca a largement été rentabilisé pour ma part dans de nombreuses situations (le seul hic, les copains qui se plantent à 2 heures du mat' et qui se souviennent que t'en as une Rolling Eyes ). Dans la grande majorité des cas où vous "posez" votre véhicule dans un talus, un simple coup de sangle (et coup de main) vous la ressort, vous évitant un couteux dépannage.

Phil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 16/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En cas d'hiver "TRES" rude, quels préparatifs spécifiques ?

Message par Barnabé le Mar 10 Fév 2015 - 20:31

Oui, une bonne sangle, pas le premier prix de 2 cm de large et tout fin. J'ai déjà essayé ce type de sangle pas cher, ça casse...

Et on attache la sangle au crochet de remorquage, pas à un élément de carrosserie... Cette video est célèbre, mais pour ceux qui ne l'auraient jamais vue :
http://www.koreus.com/video/regis-remorquage.html
Twisted Evil

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5288
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En cas d'hiver "TRES" rude, quels préparatifs spécifiques ?

Message par schlivo le Mar 10 Fév 2015 - 21:04

Notons qu'à l'origine, ce que nous nommons le crochet de remorquage n'est pas fait pour le remorquage (!), c'était destiné à arrimer la voiture lorsqu'elle est est transportée sur camion ou sur wagon, ou vraiment à tracter la voiture sur une très courte distance rectiligne, comme le chargement sur le susdit camion.
Observez un anneau de 205, ce n'est qu'une pièce de tôle pliée, cette pièce ne peut pas soutenir le poids d'une voiture plantée dans un fossé, sauf avec un peu de chance et peu de contraintes latérales.
Bien sûr, en cas d'urgence, on utilise ce qu'on peut avec ce qu'on a sous la main.

________________________________________________________
Nec pluribus impar

schlivo
Membre

Masculin Nombre de messages : 195
Age : 43
Localisation : dans un coin de France
Emploi : utile
Loisirs : ma famille, mes chats, ma maison, mon sport
Date d'inscription : 20/09/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En cas d'hiver "TRES" rude, quels préparatifs spécifiques ?

Message par serilynpayne le Mar 10 Fév 2015 - 21:20

à ce sujet on sait combien supporte ce fameux anneau de traction ?

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: En cas d'hiver "TRES" rude, quels préparatifs spécifiques ?

Message par Phil le Mar 10 Fév 2015 - 23:01

schlivo a écrit:Observez un anneau de 205, ce n'est qu'une pièce de tôle pliée, cette pièce ne peut pas soutenir le poids d'une voiture plantée dans un fossé, sauf avec un peu de chance et peu de contraintes latérales.
Bien sûr, en cas d'urgence, on utilise ce qu'on peut avec ce qu'on a sous la main.

Je ne parle pas de remonter une voiture du fond d'un trou en la soulevant, mais de donner une force de traction latérale pour ramener sur la route une voiture qui aurait glissée dans un bas coté peu profond.
Personnellement j'ai vu "voler" une seule fois un anneau de remorquage, sur une 309 rouillée de toute part. En revanche, sur les voitures modernes où il faut visser l'anneau, n'hesitez pas à prendre un objet contendant (par exemple le tube de desserrage des ecrous de roues) pour être sur de le visser à fond (impossible à la main+froid+neige). Sinon vous avez de grandes chances de pourrir le filetage pour la fois suivante.

Phil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 16/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: En cas d'hiver "TRES" rude, quels préparatifs spécifiques ?

Message par Philippe-du-75013 le Mer 11 Fév 2015 - 7:21

Ma préparation au froid peut se résumer à une paire de Méphisto hautes adaptée à la pire neige parisienne possible.

Accessoirement nous avons le double des couvertures nécessaires donc on pourrait doubler en cas de panne.

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)


"Le sage ne peut recevoir ni injure ni outrage" (Sénèque)

Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1147
Age : 61
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum