[FerFAL] Economie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[FerFAL] Economie

Message par pibe26 le Sam 13 Nov 2010 - 17:54

Précautions pour convertir de l’or ou des devises après la crise.

Je poste la traduction comme ça, si besoin d'un format particulier, je reste à l'écoute. Idem pour toute autre observation d'ailleurs

===

FERFAL – Survivre en Argentine – Précautions pour convertir de l’or ou des devises après la crise.
(About using gold or other forms of foreign currency after the crisis / ferfal.blogspot.com)
Traduit par Pibe26

Vous êtes le plus intelligent des fils de pute du secteur : vous avez acheté de l’or, de l’argent, des Euros, ou toute autre forme de devise qui ne se déprécie pas, pour ne pas mettre « tous vos œufs dans le même panier ». Donc, un jour vous vous réveillez, les gens sont devenus fous pour n’importe quelle raison et essaient de clôturer gentiment leur compte en banque.

Dans les heures qui suivent, ils ne sont plus gentils du tout. «Donnez-moi mon putain de fric ! » ou autres… Bien sûr, il n'y a pas assez de liquidités pour répondre à une telle demande. Les banques ferment, les guichets automatiques sont vides, plus personne n’accepte les cartes ou les chèques. C’est le moment de se faire tout petit, de rester à la maison en regardant les infos, et de revoir votre film préféré avec Mme en mangeant des popcorns. Attention ! Si c’est encore « Nuits Blanches à Seattle », avec Tom HANKS et Meg RYAN, gardez vos armes sous clés et à bonne distance des munitions… Vous pourriez essayez de vous faire sauter la cervelle après seulement 5 minutes de film... « Just Married » peut également endommager votre cerveau. Vous êtes prévenus.

Un jour ou l’autre, les banques rouvriront, mais avec des nouvelles règles du jeu que vous pourriez ne pas aimer. Par exemple, sans vous restituez l’argent que vous avez si durement gagné ! Oui, certaines personnes ne peuvent pas imaginer ça, et deviennent très énervées. La bonne nouvelle c’est que les banques vont immédiatement cesser de faire de la pub à la télé. Vous savez, la Banque X sera là pour vous, vous aidera à faire croître votre entreprise... Il a fallu près d'un an pour que les banques lancent de nouveau des campagnes publicitaires, et jusqu'à l'année dernière on pouvait encore voir certains clients des banques du centre-ville frapper leurs façades avec des marteaux.

Ok, revenons au sujet.

Vous découvrirez bientôt qu'il est très difficile de s'en sortir avec une limite de retrait en espèce de 50 ou 100 dollars, et il peut se passer des jours voir des semaines avant qu’un tel retrait soit autorisé. Mais vous avez vos économies, non ? Ce qui s’est passé ici c’est que rapidement des courtiers de la rue, des «money dealers » ont commencé à apparaître sur les boulevards et dans les gros centres-villes. Il vous suffit de marcher, vous tombez sur un mec qui ne fait rien, mais qui chuchote « change, change ». C'est votre homme.

Ce n'est pas vraiment sûr de faire une transaction directement dans la rue. Ca a fonctionné comme ça pendant des années, mais maintenant ces « courtiers » ont une vitrine. Le gars avec qui j’étais en affaire la plupart du temps avait une épicerie. Vous entriez et ne voyiez que des stylos, des bonbons, des fournitures de bureau, des montres et quelques couteaux de poche… Mais le vrai boulot du gars c’était l'achat et la vente de pesos, dollars et euros. Je n'ai pas acheté d'autres monnaies, mais je suis sûr qu'il avait de l'argent brésilien, et il y avait d'autres gars qui traitaient les métaux précieux. Des milliers et des milliers de dollars passaient entre ses mains…. Les antiquaires, ou les boutiques de prêt sur gage pouvaient se spécialiser dans les métaux précieux, les diamants ou les bijoux de valeurs. Mais le courtier moyen travaillait avec les billets, l'or et d'autres métaux précieux dans certaines occasions.

Pourquoi ne pas aller à la banque ou chez un agent de change officiel ? Parce que pendant de nombreux mois, voire des années, les opérations de change étaient limitées (à 100 USD, si je me souviens bien). En plus, vous étiez obligés de donner toutes vos informations personnelles et le taux de change restait meilleur au marché noir de toute façon. C'est pourquoi la plupart des gens ont continué à préférer le marché noir.

Vous n’achèterez pas ce dont vous avez besoin avec de l’or ou des billets de 100 €. Vous trouverez beaucoup de gens qui les accepteront, mais vous n’obtiendrez pas un taux de change équitable. C'est pourquoi vous préférerez normalement passer par un « money dealer ». Voici quelques conseils sur la façon dont j'ai habituellement géré les choses. N’oubliez pas que je suis juste un gars ordinaire. J’ai l’habitude de pratiquer comme cela depuis un bout de temps mais pour autant ne vous attendez pas à ce que je vous dévoile le secret du « doigt de la mort » des ninjas ou les mots de passe de 007. Il s’agit d’expérience et de bon sens, c'est à prendre ou à laisser. Faites vos propres conclusions et si vous avez de meilleurs conseils, partagez-les. Ca a bien fonctionné pour moi jusqu’à présent.

1) Déplacez des petites quantités de devises.

Vous pouvez obtenir un taux de change plus favorable si la transaction porte sur un gros montant (c’est parfois une tentation) mais vous prenez aussi beaucoup plus de risques. Je préfère perdre 4 ou 5 dollars sur un change maximum de 100 ou 200 EUR ou USD. Le même principe est valable pour l’or ou les métaux précieux. Ne soyez pas stupide et ne vous montrez pas avec les poches pleines de pièces d'or ou de bijoux. Tout le monde peut vous remarquer, et même le money dealer pourrait être tenté de vous enlever s'il pense que vous êtes plein de fric.

2) Essayez différents money dealers.

Au moins au début, essayez des dealers différents jusqu’à ce que vous trouviez celui qui vous convient le mieux, puis ensuite augmenter les transactions avec lui en vérifiant toujours que vous obtenez un taux d'échange équitable. Si vous avez un ami ou un parent qui peut vous conseiller un dealer honnête, c'est encore mieux. Au bout de quelques mois, quand vous sentez que vous pouvez lui faire confiance, traité majoritairement avec lui. Ce n'est pas exactement une promenade dans le parc, la plupart de ces gars sont limite hors la loi, il faut donc s'attendre à rencontrer des gens pour le moins désagréables. Il ne faut pas entrer dans des bâtiments situés trop loin des lieux publics, ou dans des endroits invisibles depuis le trottoir. Il faut toujours essayer de rester au plus près possible du public et des sorties.
J'ai traité avec plus d'une douzaine de gars comme ça, ce ne sont pas tous des saints. J'ai eu quelques rencontres à risque, ne faites pas ce genre de trafic lors d’une ballade en famille avec femmes et enfants.

Devrions-nous appeler en renfort un copain baraqué ? Ça serait une bonne idée.

3) Dépensez très rapidement la devise dont le cours s’est effondré !

Le truc c’est de ne pas avoir une monnaie dépréciée avec vous très longtemps. Ça devrait vous brûler les mains. Utilisez-la toute de suite après l’avoir échangée. Exemple : Si le dollar américain chute et que vous décidez de vendre des métaux précieux pour acheter un mois de fournitures, il faut le faire rapidement : vendre les métaux précieux ou les euros ou toute autre monnaie solide que vous possédez et dépensez les dollars américains le jour même, au pire le lendemain. Il faut agir de la sorte car le billet américain est comme un château de sable, il peut s’effondrer dans les heures à venir.

Vous avez vendu votre Euros au cours suivant : 1 EUR pour 3 USD, et le lendemain matin Oprah déclare qu’elle a rêvé d’un taux de change de 1 EUR pour 6 USD et tout d'un coup, les gens perdent encore un peu plus confiance dans la monnaie et le taux de change tombe à 1 Euro pour 4 USD. Toute chose, stupide ou non, peut faire sombrer une devise un peu plus profondément. Ne prenez pas le risque de garder de gros montants en devise dépréciée, pas plus que les 100 projets de loi à appliquer en cas d’urgence, tout cela pourrit plus vite que les bananes.

4) Gardez votre grande geule fermée !

Ne parler à personne de votre épargne. Si vous vivez mieux que la moyenne, il y a des gens autour qui ne peuvent rien mettre à manger sur la table. Et on ne parle pas d’un maigre gamin d’Afrique, c'est votre voisin ou le gars qui travaille à vos côtés. Aux grands maux les grands remèdes, et certaines personnes seraient prêtes à faire n'importe quoi. Nous entendons souvent parler de gens qui se font torturer pendant des cambriolages juste pour s'assurer qu'ils ne possèdent plus aucun butin qu'ils pourraient avoir caché.

5) Soyez prudent et rester vigilant en faisant des affaires.

Laissez la voiture dans des emplacements de parkings différents, prenez toujours des chemins différents en revenant à votre voiture et en rentrant à la maison. Si possible, traverser à pied des centres commerciaux dans lesquels vous pouvez perdre d’éventuels poursuivants, ou conduisez dans des endroits variés. Faires tout ce que vous pouvez faire pour brouiller un itinéraire fixe ou programmé qu’une personne pourrait remarquer. Ne portez pas de vêtements qui attirent l’attention ou vous mettent en valeur, plus que jamais resté dans la masse, appliquez la méthode du « gray man ». J'essaie de ne pas avoir de sacs ou tout autre objet dans les mains quand je vais changer de l’argent, de manière à avoir les deux mains disponibles si jamais on tente de m’agresser ou de me kidnapper. Juste une vieille paire de Nike, jeans usés, T-shirt, mes clés de voiture, un couteau de poche et l'argent. Lorsque vous n'avez pas le choix et que vous devez changer une forte somme, vous pouvez porter un gilet par balle discret et une arme dissimulée.

6) Soyez rapide.

Utilisez une calculatrice pour vous assurer que vous êtes payé correctement. Entrez, dites bonjour, faites la transaction rapidement, serrez la main du gars, et pour en finir, essayez de ne pas rester là trop longtemps. Plus vous restez, plus vous augmentez les chances que quelqu'un s’en prenne à vous.
Very Happy

pibe26
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 132
Age : 40
Localisation : France / Arras
Loisirs : Trail, course à pied, rando
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Comment gagner sa vie après la crise ?

Message par pibe26 le Dim 14 Nov 2010 - 20:54

FERFAL – Survivre en Argentine – Comment gagner sa vie après la crise ?
(Making Money after the crisis (01/03/09)-ferfal.blogspot.com)
Traduit par Pibe26

Je me suis posé la question plusieurs fois et il me semble qu’il est temps d’approfondir certains points. Je ne vais pas parler d'emplois en particulier. Les gens se demandent "quel travail puis-je faire ?" mais ce n’est pas fondamentalement ce qui les intéresse. Ils veulent savoir comment gagner de l'argent pour s'en sortir. Le problème, c'est que gagner de l'argent et travailler n’est pas toujours lié. En fait, la plupart des gens qui ont beaucoup d’argent travaillent relativement peu. Tout comme ceux qui travaillent durement toute la journée gagnent souvent tout juste de quoi survivre.

Vous voulez que je vous dise quels emplois vous serez le plus susceptible de trouver après une crise? Facile. La sécurité.

Je peux ouvrir le journal sur les offres d'emplois, laissé tomber mon doigt sur une annonce, au hasard, les yeux fermés, et parier de l'argent sur le résultat. Mes supers pouvoirs divinatoires me révèleront l'objet de l’annonce. Je peux même utiliser mes pouvoirs de prophètes et vous donner de nombreux termes que contiendra cette annonce. Sérieux, c’est un fait mathématique. La moitié des offres d’emplois sont identiques : Homme, taille 1.75 m minimum, diplôme d'études, CLU (autorisation de port d'armes). Les offres d’emplois dans la sécurité privée sont DE LOIN les plus fréquentes que vous trouverez en Argentine ou dans tout autre pays ayant traversé une crise.

Dans les annonces les plus populaires, nous trouvons ensuite une annonce pour les dames. Vous pourriez lire quelque chose comme ceci : Recherche jeune femme, excellente présentation, âgé de 18 à 25 ans. Débutante acceptée, photo exigée (tête au pied). De quoi s'agit-il ? Ils recherchent des filles sexy pour faire de la promotion ou animer des événements. Lorsque le chômage est si élevé, il a été prouvé que distribuer des catalogues de pub avec des filles sexy fonctionnait. En temps normal, cela revient trop cher. Mais avec la crise, vous avez des filles qui ressemblent à des mannequins qui mendient pour travailler. Grâce au niveau de chômage élevé, les employeurs peuvent se permettre d’auditionner beaucoup d’entre elles.

Ensuite, se trouve toujours le très populaire télévendeur…

Ce sont des emplois que vous pourrez probablement trouver en pleine récession. Les salaires ? Eh bien, ils sont d'un niveau proche de l’esclavage… Et être garde du corps, c’est aussi dangereux que de nager au milieu des crocodiles affamés.

Humm... Pourquoi ne pas changer le sujet alors ? Comment puis-je gagner de l'argent ?

Je vous emmène maintenant dans un autre monde. Je n'ai pas le secret grâce auquel vous deviendrait riche. Ce dont je peux témoigner, c'est ce que j'ai vu faire par d'autres et qui a bien fonctionné pour eux. Il est nécessaire d'attaquer le problème sur plusieurs fronts.

a) Faites ce que vous aimez faire / Ce dans quoi vous êtes bon.

Ceci est toujours recommandé, mais les gens ont du mal à l’entendre. Parents et grands-parents le recommandent en général, mais pourquoi ? Parce que ça marche. Parce que quand vous faites quelque chose avec passion vous le faites bien la plupart du temps, ce qui signifie de plus grandes chances de gagner de l’argent. Faites de longues études ou apprenez un métier manuel. Peu importe que vous soyez médecin, avocat ou menuisier. Certaines activités s’en sortent mieux que d’autres en période de récession, mais si vous êtes bon vos chances seront bonnes. Contrairement à ce que l'on croit, quand il y a vraiment un chômage élevé, beaucoup de gens font des études et se plongent dans les bouquins. Pourquoi? Parce qu'il n'y a pas de travail et que c'est mieux que de rester à la maison à déprimer.

Ici encore, dans certains cas, être très bon dans quelque chose n’est tout simplement pas suffisant. Parfois, même si vous êtes bon, voire le meilleur, la crise économique va vous toucher et vous frapper durement. Les forgerons par exemple. Beaucoup de survivalistes pensaient que la forge, pour quelques raisons, subirait une forte hausse de la demande en cas de crise. Pourquoi les meilleurs forgerons du pays s'en sortent si mal alors ? Vous voulez savoir pourquoi ? Parce que je n’ai pas besoin d'une lame supérieure faite à la main, et encore moins quand je suis dans une situation financière très difficile. Si j'ai besoin d'un couteau, je peux l’acheter beaucoup moins cher dans un magasin et il répondra aussi à mes besoins.

En outre, la concurrence est féroce en raison du chômage, même parmi les forgerons. Au plus ils veulent être compétitifs, au plus ils doivent baisser leur prix. Aujourd'hui, je peux acheter un couteau fait main pour pas cher. La poignée de forgerons qui refuse de rentrer dans ce système et continue de vendre des couteaux à plusieurs centaines de dollars, peine rester à flot avec les remerciements d’un petit nombre de clients haut de gamme, la plupart d'entre eux venant de l'étranger. Comme la crise s’étend partout, je crains que leur situation ne s'aggrave.

b) Satisfaire un marché de niche non satisfait.

C'est là où beaucoup ont fait fortune. MERCI à la dépression. Je parle d’énormément d'argent dans certains cas. Je ne parle que des cas que je connais et qui ont eu beaucoup de succès précisément parce qu'ils répondaient à un nouveau besoin créé par la crise. Ceux-ci ne sont pas le fruit de mon imagination. Il s'agit de personnes réelles qui génèrent un argent tout aussi réel.

1) Les sociétés de transport.

Posséder une ligne de bus est une très bonne affaire. Il y a plus de pauvres et le carburant est plus cher. Il y a donc plus de besoin pour le transport public. Pas besoin d’être une lumière pour comprendre pourquoi les autocaristes font beaucoup d’argent ces jours-ci. "Mais FerFAL, je ne suis pas Bill Gates, je ne peux pas me payer cette entreprise de merde dont tu me parles !". Eh bien, plusieurs personnes ici ont eu la même réflexion. Mais ils n'ont pas versé toutes les larmes de leur corps parce qu'ils n'avaient pas ce type de patrimoine.

Ce qu'ils ont fait a consisté à offrir une autre alternative, les Combies*.

Pour 5 dollars, ce mec conduit tous les jours un groupe de travailleurs de la banlieue au centre-ville dans son minibus. 5 autres dollars et il vous reconduit en banlieue à la fin de la journée. C'est un peu plus cher que le bus ordinaire, mais il est plus rapide, vous voyagez assis, sans odeurs d'urine, avec l’air conditionné, et ça reste moitié moins cher que le prix du carburant nécessaire pour faire le même trajet avec votre voiture. Ces gars ont commencé avec un ou deux minibus, puis en ajoutent progressivement et embauchent des chauffeurs. Ensuite ils vendent leur "marque" à des gens propriétaires de minibus. Ces derniers utilisent la marque et bénéficient d’un soutien logistique en échange d’une commission équitable.

Ça, c’est intelligent. C'est apprendre à exploiter les besoins du nouveau marché. Vous pouvez donner le prix Nobel de l'économie au gars qui a créé "Lomas Express" et "Adrogué Bus".

2) La sécurité.

Je l'ai dit un million de fois. La sécurité privée sera le plus grand des succès si la criminalité augmente. Une alternative existe si vous le souhaitez, devenir flic. Les flics américains sont bien payés et de plus en plus recherchés. Mais pour les visionnaires, une entreprise de sécurité privée peut vouloir dire beaucoup d'argent.

Proposez vos services dans certains quartiers haut de gamme. Vous postez un gars dans plusieurs coins stratégiques. Il est évident que si vous êtes payé pour surveiller 3 pâtés de maison par exemple, et que vous postez un garde en chacun de ces lieux, les criminels vont se mettre à chasser en dehors de la zone protégée. Petit à petit l'information circule, et tout le monde veut son propre garde pour protéger ses biens. Soyez sérieux et professionnel, et quand le crime augmentera une société de sécurité privée vous permettra de gagner beaucoup d'argent.

3) L'éducation.

Comme le niveau de l'éducation publique baisse et que l'endoctrinement empire, vous allez souhaiter une meilleure éducation pour vos enfants. Maman ne peut plus se permettre de financer l'école à la maison, et elle doit travailler maintenant. Comme les salaires continuent de baisser, réduits directement par l'employeur et indirectement par les effets de l'inflation, il est devenu courant que les deux parents travaillent.
Un voisin respectable en qui les parents ont confiance peut monter une école privée. Ce n'est pas très cher et permet un bon niveau d'éducation dans une ambiance saine. J'ai vu cela plusieurs fois, et je connais plusieurs personnes qui s'en sortent très bien avec leurs écoles ou les garderies (Maman doit travailler, vous vous souvenez ?).

Cela se situe entre les "besoins du marché" et "les choses que vous aimez faire", puisque créer une école privée et enseigner doit obligatoirement être quelque chose que vous aimez. Faites-le uniquement pour l'argent et vos chances de réussites ne seront pas élevées.

4) Prêter de l'argent.

Il n'y a plus de crédit, donc prêter un peu d'argent (généralement 1 000 ou 2 000 unités de la meilleure devise du moment) est rentable pour certaines personnes. Le plus grand problème ici c'est que vous aurez besoin d'un Monsieur Muscle qui ira chercher les paiements de ceux qui ne veulent pas rembourser. Donc cela risque d'être un peu glauque. Ou alors il faut recourir à des sociétés qui se chargeront de récupérer les sommes, mais ce sont de véritables requins. Quoi qu'il en soit, on peut emprunter de l'argent dans pleins de nouveaux endroits, j'en déduis donc que c'est une activité rentable.

5) L'entreprise à domicile.

C'est un peu plus compliqué et je connais dans ce domaine plus d'histoires d'échecs que de succès. Créer une entreprise à domicile pendant une période de récession est pour le moins risqué. Certaines activités sont pratiquement vouées à l'échec.

Un magasin d'informatique qui vend du matériel, des logiciels, assemble des PC et offre un service de réseau et de l'assistance à un faible taux de réussite. En récession, les gens achètent très peu et essaient d'économiser au maximum. Ils prennent le temps le plus souvent d'apprendre à faire les choses par eux-mêmes. Les quelques distributeurs de matériel que je connais et qui réussissent traitent des volumes énormes de marchandises à des prix bas et sont présents sur internet. Ce sont des entreprises qui nécessitent beaucoup de capitaux, beaucoup de savoir-faire, un carnet d'adresse pour pouvoir importer les marchandises. Ce n'est certainement pas à la portée de l'amateur.

Essayez d'ouvrir un petit magasin d'informatique convivial et vous échouerez probablement aussi. Les petits commerces en général ne s'en sortent pas très bien pendant la récession. Les vidéos clubs par exemple. Ils ont fermés par centaines et seul quelques-uns sont encore ouverts. Les gens n'ont plus beaucoup d'argent et préfèrent télécharger les films pour sauver quelques dollars. Avant, ils s'en moquaient mais plus maintenant. Diriger votre propre entreprise nécessite une très bonne connaissance des créneaux porteurs et du marché si vous voulez avoir une chance de succès.

Par exemple, je connais un gars qui a fait de bonnes affaires avec les vêtements. Il avait compris qu'il y avait toujours une classe moyenne avec de l'argent, mais une classe moyenne devenue moins puissante, qui ne pouvaient plus se payer les marques chic d'avant. Mais il comptait bien réussir en proposant de bons vêtements, à la mode et à un prix abordable. Le magasin devait paraître chic et confortable, un designer a été nécessaire. Un graphiste professionnel a réalisé la campagne d'affichage publicitaire et les étiquettes pour les vêtements. C'est ainsi que la marque "Snowball" est née. Il a fini par ouvrir plus d'une douzaine de magasins dans la banlieue sud de Buenos Aires. Besoin d'un cadeau pour quelqu'un? La plupart du temps ce sont les femmes qui achètent, et la plupart du temps elles achètent des vêtements. "Snowball" est abordable et les gens l'aiment.

Il y a beaucoup, beaucoup d'autres histoires et des niches qui ont été exploitées. Ce ne sont que quelques idées d'affaires auxquelles il faut penser. Comment, dans votre région, vous pourriez gagner de l'argent en vous positionnant sur les marchés de niche crées par la crise économique ? Pensez-y.

===

[*]= Note de traduction: le terme "Combies" désigne les mini-bus. Le modèle majoritaire en Amérique du Sud est le Combi de Volkswagen.

pibe26
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 132
Age : 40
Localisation : France / Arras
Loisirs : Trail, course à pied, rando
Date d'inscription : 31/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Se préparer avec des fonds limités

Message par moxaline le Lun 15 Nov 2010 - 23:12

Source : http://ferfal.blogspot.com/search/label/survivalism

Se préparer avec des fonds limités


Salut Ferfal, j'ai suivi vos messagesdepuis le Frugal Board, il y a des siècles de cela, et j'aimeraisvous remercier pour votre engagement et les contributions pleine desens que vous avez faites durant toutes ces années. AMHA personne nepeut réellement spéculer sur ce que l'avenir nous réserve, maisseulement apprendre par l'expérience de quelqu'un d'autre que nouspouvons vraiment nous former et finalement nous préparer.

Par cette note, j'aimerais avoir votreavis sur la meilleure façon de se préparer avec un budgetextrêmement limité. Je suis actuellement employé mais gagne justeassez pour payer les factures, je vis d'un salaire à l'autre etbientôt, j'aurai un enfant. Comme beaucoup d'autres qui suiventvotre blog, je connais l'importance de se protéger soi-même et safamille. Mais en étant dans une situation financière pénible, ilest difficile de constituer et maintenir un stock suffisant de fournitures.

Existe-t-il des méthodes alternativespour commencer à construire un stock de fournitures sans êtrecomplètement ruiné par le processus? Actuellement, j'ai un moisd'aliments lyophilisés (pour une personne), un .380 avec 500 balles, quelques « outils »pour les petites urgences en cas de LLBSV. J'ai dû récemment vendremon .40 Taurus et ma collection de pièces en argent pour payer lesfactures. J'ai le sentiment que si LLBSV arrivait aujourd'hui, jem'en sortirai s'il ne s'agissait que de moi mais avec un enfant ànaître, je crains que cela ne soit pas assez. Etant père defamille, je suis sûr que vous pouvez m'en dire plus. Tout conseilserait fortement apprécié.

Merci pour votre engagement,
Jason


Salut!
Il semble que vous avez été dans lesurvivalisme et la préparation depuis un certain temps. Lesconnaissances que vous avez acquises sont en elles-mêmes trèsimportantes.


Pour dire la vérité, à part quelquesfournitures basiques, vous n'avez pas réellement besoin de beaucoupplus. La nourritures n'est pas si chère et même sur un budgetlimité, vous pouvez lentement constituer une bonne réserve denourriture. En achetant des grandes quantités en promotion et enutilisant des bons de réduction, on peut même économiser del'argent par rapport au fait d'aller à peu près une fois par semaine acheter ce dont on a besoin pour quelques jours. Je vous garantis quesi vous organisez vos achats, vous allez rapidement économiser del'argent en même temps que votre stock de réserves augmentera. Lanourriture n'est jamais un gaspillage d'argent car vous la mangerezde toute façon. L'eau est très bon marché et vous pouvez utiliserles bouteilles de limonade pour la stocker, si vous n'en buvez pas beaucoup vous-mêmes, beaucoup de snack et fast-food jettentd'excellents contenants de qualité alimentaire. Demandez autour devous et voyez si un gérant vous laisserait récupérer cesemballages. Certains de ces contenants à usage alimentaire ont debons couvercles et peuvent aussi être utilisé pour stocker les aliments de base.


Bien qu'il soit important de travaillerafin de gagner plus d'argent ou de trouver d'autres sources derevenus, vous pouvez encore faire beaucoup d'autres choses. Revoyezce post que j'ai écrit il y a quelques temps, FreePrepping http://ferfal.blogspot.com/2008/12/free-prepping.html.


Il y a beaucoup de choses gratuites quevous pouvez faire.


Prendre de l'exercice à l'extérieurpeut être gratuit, courir ou rouler à vélo est quelque chose quevous pouvez faire sans dépenser d'argent, et améliorer sa forme etrester en bonne santé est un des aspects souvent sous-estimé dansla préparation et la survie, et donc si souvent négligé.


Améliorer vos relations personnellesavec votre épouse, vos enfants, votre famille, vos amis, vosvoisins? Sourire et être agréable avec les gens est gratuit ladernière fois que j'ai vérifié et LLBSV ou pas, vous serez heureuxd'avoir améliorer vos relations avec les gens qui comptent dansvotre vie. Souvenez-vous qu'un grande partie du temps dans lesmoments difficiles consistera à gérer le stress, c'est principalement unjeu mental, pas un jeu de « combien de tonnes d'armes et demunitions je possède ».


Vous serez mieux avisé si vous achetezplutôt un Glock 9mm. D'abord, c'est juste le meilleur pistolet quel'argent peut acheter, il utilise du gros calibre bon marché, etfinalement, c'est quelque chose d'intéressant dans un budget serré. Vous pouvez tirer un feu nourri avec un Glock toute la journée sansproblèmes (NDT : ??? ). Toutes les armes ne sont pas aussi fiables.Si c'est possible, je vendrais le fusil et les munitions etachèterais en échange un Glock. Un 380 ACP est cher donc unarmurier ou quelqu'un dans une foire aux armes ou un magasin deseconde main sera intéressé par l'échange. Je préfèrerais debeaucoup avoir un Glock et une boîte de bonnes munitions plutôt quen'importe quel 380 ACP et 500 balles.


Pour un peu d'argent en cas de besoinurgent, essayez de regarder dans la maison pour les affaires dontvous n'avez simplement pas besoin et commencez à les vendre.Brocante, ebay ou magasin de seconde main, la plupart des maisonsont une grande quantité de choses qui ne sont simplement pasutilisées, et même si vous n'en trouvez pas beaucoup autour devous, je parie que vous pourriez en tirer un peu d'argent.


Un bébé n'est pas bon marché, aussicela devrait être une de vos priorités de gagner plus d'argent.


Vous pouvez évitez beaucoup dedépenses en demandant aux amis et à la famille qui ont des enfantspour certaines des affaires de bébé dont ils n'ont plus l'usage.Cela reste généralement en parfait état à récolter la poussièredu grenier et beaucoup de gens seront heureux de vous les donner.


Les vêtements de bébé coûte del'argent, ils en ont besoin de beaucoup et puisqu'ils grandissent sivite, les vêtements de bébé de seconde main sont généralement entrès bon état.


Quant au stock de nourriture,choisissez des aliments qui peuvent être consommé par un bébéaussi bien qu'un enfant un peu plus grand. Je pense surtout auxflocons d'avoine, lait en poudre, fécule de maïs, blé, légumes enboîtes, etc. La nourriture adéquate pour un bébé est souvent trèsnutritive pour les adultes aussi. Poisson et fraises sont lesaliments souvent conseillées par le médecin quand le bébégrandit.


Quand nous nous sommes mariés et avonseu notre premier fils, nous avions effectivement un budget serréet nous avons fait beaucoup de ces choses. Je me souviens aussi queparfois, la viande était simplement trop chère pour nous, alors mafemme en mangeait quand elle était enceinte et je mangeais autrechose. Temps difficiles.


J'espère que cela en aidera certains,prenez soin de vous et bonne chance!


FerFAL


Source : http://ferfal.blogspot.com/2008/12/free-prepping.html
Free prepping (NDT préparatifsgratuits ?)


A force de lire sur les moyens de limiter lesdépenses et de se préparer pour aussi peu d'argent que possible, j'aicommencé à penser à tous les préparatifs qui peuvent êtreréellement fait gratuitement, et comment cette préparation gratuitecouvre réellement beaucoup des points-clés les plus importants.


Eau gratuite : remplissez des cruchesvides ou des bouteilles de limonade en plastique. C'est toutsimplement gratuit en utilisant l'eau du robinet, et si on la gardedans un endroit sombre, elle se conservera quelques années avantqu'elle commence à goûter trop fortement le plastique. (c'est mieuxde renouveller le stock chaque année)


Premiers soins gratuits : c'estprobablement une des choses les plus simples à faire. Vérifiez avecla Croix-Rouge. Demandez à votre hôpital local ou à votre centrecommunautaire.


Cours d'artisanat gratuits : Parfoisvous trouverez des cours merveilleux et vous ne devrez pas dépenserun centime, le département ou le gouvernement paye les frais.Menuiserie, plomberie, électricité, soudure seraient dans mesprincipales priorités, utile aussi pour apprendre à faire les réparationsdans la maison.
Mes grands-parents étaientcharpentiers et j'ai appris beaucoup de choses avec eux, mais cen'est peut-être pas votre cas.
C'est important de maîtriser lestechniques manuelle de base, et si vous ne les avez pas déjàapprises de vos parents comme je l'ai fait, vous pouvez en apprendrel'essentiel gratuitement si vous regardez autour de vous. clind'oeil


Formation de la main à la maingratuite : Je pratique le vale todo (NDT : full-contact àmains nues avec très peu de règles, populaire au Brésil) et lalutte au sol gratuitement.
Le professeur de tae kwan do de monfils est un combattant de vale todo et cherchait un partenaire pours'entraîner. Nous faisons la paire et en échange, je reçois desleçons gratuites. Je connaissais déjà la boxe et cela semblaitbien lui convenir. Tout ce que j'ai à payer, c'est l'abonnement dugymnase, et quelques leçons de boxe thaï avec un autre professeur.
Si vous regardez autour de vous etcontactez des gars dans votre zone, vous allez rapidement trouver desgens qui sont aussi à la recherche d'un partenaire de combat, etpeut-être que vous pourrez échanger des connaissances, disonsquelques leçons de tir en échange de combat au couteau ou à mainsnues.
Il suffit d'essayer! Si vous avezquelques connaissances à échanger ou même juste offrir d'être unpartenaire de combat en échange de quelques leçons, vous pouvezbeaucoup pratiquer gratuitement.


Entraînement au tir défensif gratuit: OK, ici vous avez besoin de quelques leçons et la tenue de base etles armes, mais une fois que vous avez cela, vouspouvez faire beaucoup gratuitement.
Configurez des cibles variées enpapier, vous pouvez en faire certaines avec du carton ou mêmequelque stupide grosse peluche. Installez ces faux « méchants »autour de votre maison et travaillez au tir à blanc (Attention!)peut être une des meilleures préprations en pratiquant dans l'espaceréel où vous pourriez un jour avoir à défendre votre vie etcelles de ceux que vous aimez.
Encore mieux, demandez à quelqu'und'autre d'arranger les « méchants » ainsi vous neconnaissez pas leur localisation pendant que vous patrouillez auxalentours.
Vous avez besoin de l'arme et d'unentraînement préalable, et soyez prudent à propos du tir à blanc,mais à nouveau, le tir à blanc est gratuit, et c'est un des secretsles mieux gardés des tireurs de compétition.


Même si vous n'avez pas d'entraînementaux armes à feu, les écoles de tir offrent parfois des coursgratuits, regardez autour de vous et faites quelques recherches pourtrouver s'il y en a de prévu bientôt.


Les tireurs sont en général passionnéà propos de leur sport et beaucoup vous prendront volontiers pourune séance de tir et vous donneront quelques leçons gratuites.Soyez juste suffisamment gentil et payez vos munitions. J'ai emmenéplus d'un débutant pour leur première séance de tir, et le tempsde nous séparer, ils n'avaient aucun problème à amener leurs tirsau centre de la cible à une distance respectable avec une arme degros calibre.


Information gratuite : Vous avez déjàaccès à un ordinateur et internet. Utilisez-les! La sommed'information est infinie, et pour la plupart, c'est gratuit.


Essayez de tirez le meilleur parti devotre temps d'internet, réduisez le temps que vous passez à jouer,et passez plus de temps à la recherche d'informations utilies.


Il y a beaucoup de manuels de terrainen pdf (ne vous contentez pas de les télécharger, LISEZ-les !), etaussi quelques excellents essais.
Que faire là où il n'y a pas demédecin et là où il n'y a pas de dentiste sont juste de toutpetits exemples de ce que vous pouvez trouver.
Je télécharge et imprime les partiesles plus importantes.
Si vous êtes à la hauteur, vouspourriez mêmes les relier vous-mêmes... gratuitement :p
http://www.aboutbookbinding.com/ (NDT : c'est un site sur la reliure)

moxaline
Membre

Féminin Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 11/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Il y aura des pauvres... n'en faites pas partie!

Message par moxaline le Mar 16 Nov 2010 - 21:10

Source :http://ferfal.blogspot.com/2010/08/there-will-be-poor-dont-be-one-of-them.html


Il y aura des pauvres... n'en faites pas partie!
Aujourd'hui, j'ai parcouru un très bon article de Survival Mom. Son blog (http://thesurvivalmom.com/2010/08/16/prepare-like-theres-no-time-to-waste/)est un bon exemple de la nouvelle génération de survivalistes qui se préparent pour les choses qui peuvent se produire, pas pour des événements délirants qui ne se produiront probablement jamais.


Là, j'ai trouvé un lien vers l'article d'un penseur américain, « une crise économique comme en Argentine » (http://www.americanthinker.com/2010/08/an_argentinalike_economic_cris.html). La similitude entre les mesures prises en Argentine qui ont eu des conséquences si désastreuses et celles prises par l'administration américaine actuelle me surprend vraiment. Ne lisent-ils pas? Ne voient-ils pas qu'ils sont en train de faire ce qui a déjà été fait auparavant et qui ne fonctionne pas? Je peux seulement supposer que maintenant ils savent suffisamment bien que cela ne va pas fonctionner, qu'ils font juste ainsi pour rester au pouvoir et gagner le plus d'argent possible tant qu'ils le peuvent encore.
Sans surprise,l'Espagne fait exactement la même chose avec les résultats escomptés. Dans des provinces comme les Canaries, le chômage est passé au-dessus des 30%. Il y a là des Argentins qui ont déménagé là-bas après la crise qui pensent retourner [en Argentine], certains l'ayant déjà fait, et ils relèvent les similitudes avec ce qu'ils ont déjà connu (les gens qui se nourrissent dans les poubelles des restaurants et des supermarchés).
Comme la crise aux Etats-Unis continue d'évoluer, il est temps de regarder la réalité en face. Le budget du ménage doit être reconsidéré, tout ce qui n'est pas essentiel évalué et objectivement révisé.


Vous devez comprendre que ce qui se passe aux Etats-Unis là maintenant n'est même pas la pointe de l'iceberg. Vous n'avez pas encore d'inflation significative. Vous n'avez pas une nouvelle génération de pauvres installés dans la société. Vous ne subissez pas la pleine mesure des conséquences de ce qui est déjà en train de se produire, principalement quand cela se traduira par une haine et une lutte de classes qui apportera une vague de crimes avec une violence insensée comme vous n'en avez jamais vu avant. Quelque chose de similaire à ce que nous avons vu ici il y quelques semaines quand une femme enceinte a été volée après avoir retiré de l'argent à la banque. Elle avait déjà donné l'argent, quelle logique y avait-il à tirer dans la tête d'une inoffensive femme sans défense, enceinte de 9 mois, alors qu'elle avait déjà donné ce que le voleur voulait? Aucune. Absolument aucune, juste la haine pure vis-à-vis de ceux qui ont un peu plus que le reste. (Au fait, Isidro est mort il y a quelques jours, Caroline, la mère, est toujours dans un état critique)
Quand vous avez50% de pauvres et 20% de la population sous le seuil de pauvreté, ce genre de choses arrive. Sur les 30% restant, 25% appartiennent à une classe moyenne redéfinie qui ressemble étrangement aux pauvres d'avant 2001. Ce qui laisse 5% de la population qui s'est arrangé pour s'adapter, survivre et maintenir leurs anciens standards de vie de la classe moyenne ou supérieure. La disparité est énorme, et la position politique est pauvre = bon, gars avec de l'argent = mauvais.Il y a toujours quelqu'un qui doit prendre le blâme, et c'est rarement ceux qui sont réellement coupable qui sont vraiment tenus pour responsable de ce qu'ils ont fait.


Ce n'est pas le moment de paniquer mais celui de s'asseoir une seconde et comprendre où les choses en sont. Cela ne va pas être la fin du monde mais il va y avoir des temps difficiles. Très peu de personnes traverseront ceux-ci sans en être affecté.
Quant aux mesures à prendre, vous pourriez vous arrêtez à trois :


  1. Assurez-vous des bases pour survivre aussi bien au pire scénario qu'à un plus modéré. Cela signifie avoir au moins quelques mois de nourriture et au moins deux semaines d'eau (un gallon par personne par jour, au minimum). Si les finances le permettent, augmentez ce stock de nourriture (de préférence des conserves, des aliments à longue durée de conservation et facile à cuisiner ou ne nécessitant pas de cuisson). Assurez-vous que vous avez les bases d'un kit de survie/urgence. Ceci a été discuté dans ce blog plus que suffisamment, vérifiez juste la section « tenue » dans la colonne en bas à gauche. Par dessus tout, assurez vous d'avoir au moins un « hors-charte » pour la défense et l'entraînement de base pour l'utiliser en sécurité. (NDT : suit un long paragraphe « hors charte »)


  1. Réduisez votre budget. Factures d'énergie, loyer ou impôts et autres dépenses mensuelles fixes + nourriture + assurance médicale + essence. Internet peut ou pas être nécessaire selon votre ligne de conduite. Par les temps qui courrent, cela l'est généralement. Vérifiez votre plan tarifaire pour le téléphone portable. Payez-vous pour un téléphone qui n'est pas d'un grand usage? Des millions partent dans les cartes pré-payées, utilisez seulement les textos et n'utilisez réellement le téléphone que quand c'est inévitable. Ajoutez un petit montant pour les loisirs, ce montant dépendra de votre situation financière, bien sûr. A cela, ajoutez 20% qui couvriront les événements inattendus (accidents de voiture, frigo qui rend l'âme). Voici votre budget mensuel. Maintenant, vous ouvrez un tableur et y inscrivez toutes les dépenses que vous faites par jour, chaque soir après le repas. Vous ne pouvez pas imaginer combien d'argent vous allez économiser ainsi. Le tableau vous dira si vous êtes dans le bon et vous évitera les surprises désagréables en fin de mois. Essayez cela pour un mois, vous verrez bien ce que cela donne.



  1. Faire plus d'argent. Ceci sera un point-clé quand l'inflation frappera, et sera obligatoire si vous voulez maintenir un semblant de la qualité de vie que vous souhaitez pour votre famille. Certains jobs demandent plus de temps que d'autres mais la plupart du temps, au moins un des parents (ou un enfant adulte) doit travailler quelques heures en extra. Démarrez une activité à domicile, quelque chose que vous aimez et commencez avec le strict minimum. Commencez par prendre quelques clients personnels si votre ligne de conduite le permet. Donnez des cours, cela pourrait être des maths, de la musique, des premiers soins, des leçons de tir, tout le monde a quelque chose qui le passionne et pour lequel il est doué. Enseigner peut se faire à toute petite échelle, il s'agit juste de trouver un étudiant qui s'adaptera à votre planning. Si vous n'avez rien d'autres, commencez par nettoyer la maison et vendre tous les objets dont vous n'avez pas besoin. Les gens jettent chaque jour des choses qui pourraient être vendues une vingtaine de dollars. J'ai 31 ans et je me souviens encore du temps où nous vivions aux Etats-Unis, je devais avoir 3 ans. Nous venions d'emménager dans la maison de fonction et alors que nous explorions les environs, mon père a vu un vélo à 21 vitesses abandonné sur les poubelles. Il fallait juste changer la chaîne. Je me souviens encore de la conversation de mes parents « Ces gens sont-ils fous? Jeter ainsi quelque chose qui peut être si facilement réparé? » Mon père avait un poste de direction avec un beau salaire dans une importante banque et nous déménagions tous frais payés. Nous n'avions certainement pas besoin de récupérer quoi que ce soit sur les poubelles. Mais c'était tout simplement incompréhensible pour lui de laisser partir aux déchets quelque chose qui pouvait être réparé. Cela arrive encore tout le temps dans les pays du premier monde comme les Etats-Unis. C'est une ligne de conduite typique de ces pays-là. Vous ne verrez jamais rien de pareil en Argentine ou dans la plupart des pays sud-américains.



Ce n'est pas le moment de perdre la tête en se laissant effrayer, mais il est temps de revenir sur terre et d'évaluer votre situation personnelle et de prendre les actions qui s'imposent.
Prenez soin de vous, les gars.

moxaline
Membre

Féminin Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 11/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum