Couteau de survie

Page 10 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Menuki le Lun 2 Sep 2013 - 17:06

Zanzibar a écrit:Si je comprends bien, Menuki, tu avais une dragonne mais ne l'avais pas au poignet et la boucle pendante a été tirée par le colis, ce qui a emporté le couteau qui t'a blessé la main...
Exact.

________________________________________________________
La Liberté, c'est la liberté de pouvoir dire que 2 et 2 font 4.
George Orwell in 1984
avatar
Menuki
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 429
Date d'inscription : 08/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Barnabé le Lun 2 Sep 2013 - 21:43

Salut,

perso, j'ai trois arguments virulents contre le couteau à 5 € présenté en page précédente :
- on est dans un fil "couteau de survie". Qui a envie de confier sa survie à du matos fabriqué dans un pays inconnu, avec un acier inconnu ?
- La coutellerie française maintient un savoir-faire, des emplois et de l'activité économique, chez nous. C'est à la fois une belle tradition (maintien du savoir-faire et du patrimoine culturel) et une industrie qui évolue (innovation...). Autant il est difficile de soutenir la haute couture française (pour des questions de budget !), autant acheter du couteau français pour quelques euros de plus, chacun peut le faire ! Un Opinel vers 8 €, un Douk Douk vers 15€, un Laguiole (de fabrication française donc probablement Thiernoise (*)) à 30 ou 40 €... Et toute une floppée de modèles entre 10 et 50 €. Autant de couteaux pliants, pas chers, meilleurs que le truc pakistanais à 5 €. Après, on peut mettre plus cher pour avoir des matériaux plus haut de gamme ou une finition flatteuse, mais dans ces premiers prix on trouve déjà du très bon matos.
- Au final, c'est une question de choisir du matos qui va bien, qui dure une vie, et qui ne fait pas chier. Marre des outils qui cassent, des scies qui scient pas droit, des moteurs qui grillent, des mèches qui se désaiguisent rapidement, etc. Faut savoir mettre quelques euros de plus et acheter du bon matos, tant que le tarif reste raisonnable.

Si vous en avez l'occasion, je vous suggère de profiter des vacances ou déplacements pour visiter des pans de ce patrimoine coutellier : Nontron, Thiers, Nogent, l'usine opinel, un artisan coutelier... Après, vous comprendrez peut-être un peu mieux ce que je voulais dire.

Je ne suis pas non plus 100 % français : j'ai des couteaux suisses, suédois, américains et japonais. Mais les daubes chinoises et pakistanaises, c'est un NON définitif.

Je ne prétends pas imposer ces choix à qui que ce soit ; je donne juste mes arguments, et après chacun fait ce qu'il veut.

P.S : pour les lames céramique, comme dit précédemment, ce n'est pas adapté à la survie car trop fragile. Et même pour l'usage en cuisine, on en revient, car ces couteaux se déséguisent malgré tout, mais ne peuvent être réaiguisé que par un retour à l'usine.

(*) : reconnaître un couteau Laguiole de fabrication française ou asiatique : http://www.le-projet-olduvai.com/t4986-distinguer-le-vrai-du-faux-objets
avatar
Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5305
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Rammstein le Lun 2 Sep 2013 - 21:53

A voir également si un couteau de survie peut être pliant. En pratique évidemment la première lame venue devient de facto couteau de survie. Mais s'il est possible d'anticiper, un couteau à lame fixe apparaît plus approprié pour toutes les tâches sortant de l'ordinaire (faire levier, creuser, couper une branche, se défendre, etc).

Rammstein


Dernière édition par Rammstein le Lun 2 Sep 2013 - 22:15, édité 1 fois

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб
avatar
Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 5061
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Barnabé le Lun 2 Sep 2013 - 22:12

Rammstein a écrit:A voir également si un couteau de survie peut être pliant. Un couteau à lame fixe apparaît plus approprié pour toutes les tâches sortant de l'ordinaire.
Certes. De ce point de vue, dans les fixes à pas cher, les Mora sont super bien placés en rapport qualité/prix. Et plutôt que prendre une dragonne avec les risques susmentionnés, prendre un couteau à manche rouge ou orange : on le retrouve. Pour les petits objets, c'est pas une couleur camouflage qui optimise la survie du bonhomme, c'est une couleur bien voyante qui fait qu'on le retrouve dans les feuilles ou dans l'herbe !

Néanmoins, le couteau de survie, c'est aussi celui qu'on a toujours sur soi, et là rentrent en compte des questions de poids, d'encombrement, et de légalité du port. Perso, c'est soit le petit Douk Douk,  soit un Laguiole, soit un Spyderco Ladybug. Les 2 premiers sont non blocants donc street legal ; le 3e est tellement petit que j'imagine mal un membre des forces de l'ordre argumenter sur le caractère blocant de la lame et son éventuel usage comme arme ! Shocked 

Pour faire un parallèle avec la photo : dans l'absolu, le meilleur appareil est un reflex. N"empêche que je fais des meilleurs photos avec mon compact, parce que mon compact voyage avec moi, alors que le réflex, trop encombrant, lourd et précieux, restait trop souvent chez moi. clind'oeil
avatar
Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5305
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Rammstein le Lun 2 Sep 2013 - 22:25

Parfaitement. C'est pour cela que le concept de "couteau de survie" ne prend réellement de sens que lorsqu'il est possible d'anticiper une situation d'urgence potentielle, et de s'y préparer en conséquence. L'histoire du "couteau de survie" - moins récente qu'on ne le pense - doit d'ailleurs beaucoup aux professions à risques : pilote de chasse, militaire, astronaute, plongeur, chasseur, pêcheur, explorateur, aventurier, etc.

Dans l'écrasante majorité des cas, le survivant fait avec ce qu'il a sous la main, avec plus ou moins de succès...

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб
avatar
Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 5061
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Zanzibar le Lun 2 Sep 2013 - 23:38

Tout à fait d'accord, Barnabé, un couteau chinois fabriqué à la va vite avec des matériaux bas de gamme est une hérésie dans notre pays qui a une tradition coutelière.
D'autant que si on se place sur le terrain de la survie, porter une breloque à 5 euros est navrant quand on pense qu'avec quelques euros de plus, on peut s'offrir un couteau à garder pour la vie.
Ceci dit, nos discussions permettent de peser le pour et le contre. Chaque essai de couteau donne de précieuses indications sur son usage et sa qualité. Chacun sait à quoi s'en tenir au moment de faire son choix et c'est très bien ainsi.
Et dans l'absolu, Rammstein voit juste également, il faut toujours avoir sur soi le meilleur matériel possible... Et c'est dans ce "possible" qu'est le problème. Loi, poids, encombrement... Il n'est pas si simple de trimbaler un excellent couteau sur soi tout le temps. Et la probabilité d'un super coup dur qui nécessite de creuser un mur de béton ou découper un arbre abattu est assez faible quand même, alors on se dit que le bon couteau est dispo à la maison et que le "moins bon" sert à ouvrir le courrier et couper le saucisson au jour le jour...
Le "moins bon" doit donc être sacrément bon quand même, en y reflechissant on évitera la chinoiserie à 5 euros et on investira dans une bonne lame pliante sans blocage.


Dernière édition par Zanzibar le Mar 3 Sep 2013 - 18:54, édité 1 fois

Zanzibar
Membre

Masculin Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation :
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 24/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par iota le Mar 3 Sep 2013 - 17:45



"Couteau" qui a permis aux hommes de survivre durant des millions d'années.
Il casse
il est lourd
il abime les mains
il tranche pas trop mal
il est gratuit
il est remplacable si on sait en faire un
etc...
avatar
iota
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 309
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Zanzibar le Mar 3 Sep 2013 - 19:05

J'ai passé une partie de ma jeunesse à me démolir les mains pour tailler de beaux silex... Et j'avoue que ça demande un sacré savoir-faire, je n'ai jamais réussi à m'approcher des merveilles que l'homme de Neanderthal façonnait. Mais, détail important, lui, il n'avait pas le choix. 
C'est comme vouloir allumer du feu aujourd'hui avec deux bouts de bois frottés... Dur, très dur, quand on a un briquet ou des allumettes. 
Alors revenir à l'âge de pierre, non merci, un couteau moderne me convient bien. ;-)

Zanzibar
Membre

Masculin Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation :
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 24/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Rammstein le Mar 3 Sep 2013 - 23:23

D'autant que le monde de nos aïeux est définitivement révolu. Aujourd'hui 80% de la population française est urbaine. Notre environnement regorge de matières totalement "exotiques" (métaux, plastiques, composites), de dangers auparavant inconnus (genre rester bloqué dans un ascenseur en panne ou risquer l'électrocution dans sa salle de bain). Bref, sachant que la clé de la survie repose sur la faculté d'adaptation, il est logique de faire évoluer son équipement pour justement l'adapter aux nouvelles contraintes de l'environnement.

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб
avatar
Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 5061
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par troisgriffes le Mer 4 Sep 2013 - 13:54

donc ,on pourrait résumer  ainsi :
Pour les petits budgets ,arrangez vous pour avoir au moins un mora (30 roros ) avec vous.
euh ,pensez à acheter la pierre à aiguiser qui va bien aussi...

Pour les autres, faites vous plaisir!

non?
avatar
troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2428
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Zanzibar le Mer 4 Sep 2013 - 15:05

Un petit TEST d'un LAGUIOLE (prononcer layole) pour ceux qui n'en ont pas encore





Alors voilà ce couteau mythique, de production française, légal car à lame non bloquée (cran forcé).
Il fait 11 cm plié (parfois 12 ou 13). La lame fait 9,5 cm avec un dos de 2,5 mm.
Elle est en acier 12C27 Sandvik (excellent acier inoxydable). 
La forme du manche est caractéristique, celle de la lame aussi, le tout date de 1860.
Il n'est pas prévu pour l'ouverture "une main".
La finition est toujours très propre et sur le long terme, seul les mitres en laiton s'oxydent un peu.
Aucun jeu, nulle part. Ouverture nette, fermeture nette.

(Wikipedia dit : La marque Laguiole n'existe pas. Elle n'a jamais été déposée et se trouve donc dans le domaine public. Cette absence de protection est à l'origine de fabrications de mauvaise qualité venant notamment d'Asie. Un couteau pliant supposé être fabriqué de manière artisanale et soignée en France et vendu à bas prix laisse à penser qu'il s'agit d'une pièce importée.)

On trouve des vrais Laguiole à partir de 30 euros (50 ou 60 en moyenne) et jusqu'à 300 et plus... suivant la finition et la lame. Le manche reçoit toutes les essences de bois ou de la corne. Il n'a pas de trou ou d'anneau pour une dragonne, parfois un ou deux accessoires (poinçon, tire bouchon) et c'est tout. On lui achètera un étui en cuir pour parfaire le look "terroir".

La prise en main est bonne malgré la minceur du manche, la lame est polie miroir. C'est un couteau à la fois rustique et très classe car il présente aussi bien à table qu'en balade en forêt ou au bureau où il n'effraie pas les gens et n'attire pas de commentaire.

On ne s'imagine pas un instant tailler des piquets pour un camp improvisé et pourtant, il peut le faire (avec modération). Sa place est plus naturelle au moment de couper le saucisson ou le pain.

C'est un compagnon "attachant" parce que ce n'est pas un outil, c'est une oeuvre d'art.








Zanzibar
Membre

Masculin Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation :
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 24/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Barnabé le Mer 4 Sep 2013 - 15:37

C'est sympa ton idée de tests de couteaux.

Moi perso, si j'aime beaucoup le Laguiole pour tout un tas de raisons, je trouve qu'il ne permet pas de travailler en forçant, à cause du manche trop effilé (pour tailler un morceau de bois, par exemple). Je me fais la même remarque à propos des couteaux d'office français, d'ailleurs, dont les manches sont très minces. Un manche gros et ergonomique est vraiment très utile pour avoir plus de force. En particulier, les Mora de cette forme-là permettent une super prise en main :


L'Opinel est pas mal aussi, parce qu'il a un assez gros manche, mais on glisse avec le vernis et je trouve qu'il est peu peu trop conique dans le sens de conduire la main vers la lame. Du coup, souvent, sur un Opinel, je gratte le vernis et j'amincis un peu le manche avant le renflement du pommeau, un peu dans le style Nontron : 
avatar
Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5305
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par iota le Mer 4 Sep 2013 - 15:43

Vous allez rire...
Dehors j'ai un vieux couteau de table (manche en bois avec des petits rivets).
La lame ne coupe plus des masses depuis bien longtemps, elle est encore un peu pointue mais absolument pas rouillée.

Ce couteau sert à tout !
il reste dehors 365 jours par an, planté dans un piquet depuis facilement 10 ans.
Je vais le chercher pour couper de la corde, deterrer une salade, couper des bouts de bois, des bouteilles en plastique, etc...
avatar
iota
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 309
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Philippe-du-75013 le Mer 4 Sep 2013 - 15:47

Le Nontron est en buis et très léger, j'en ai un petit-moyen. Je le préfère largement à l'Opinel et au Laguiole. Il est curieusement assez méconnu malgré toutes ses qualités.

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)


"Le sage ne peut recevoir ni injure ni outrage" (Sénèque)
avatar
Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1281
Age : 62
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Zanzibar le Mer 4 Sep 2013 - 16:10

Les couteaux traditionnels anciens n'ont pas de manche ergonomique comme les merveilles technologiques d'aujourd'hui (qui ressemblent souvent à des athlètes bodybuildés). 
Ils sont le "top" de leur époque et leur parfaite adéquation à l'usage qui en était fait leur a permis d'exister encore de nos jours. 
Largués, sans doute, ces vétérans ont leur charme.


A quand le TEST du Nontron, Philippe ?

Zanzibar
Membre

Masculin Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation :
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 24/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par KrAvEuNn le Mer 4 Sep 2013 - 16:48

De la part d'un lecteur du forum :
Visiteur a écrit:Bonjour.

quand on lime les outils d'un couteau suisse, ou qu'on n'a rien d'autre pour affuter, le cul d'une assiette en grès donne un meilleur résultat qu'une lime. Amitié. http://www.fans-du-couteau-suisse.com/t584-a

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   
avatar
KrAvEuNn
Fondateur et co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7511
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Zanzibar le Mer 4 Sep 2013 - 16:55

Qui avait parlé aussi de la céramique d'un fusible électrique pour l'affutage ?

Zanzibar
Membre

Masculin Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation :
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 24/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Philippe-du-75013 le Mer 4 Sep 2013 - 17:13

Zanzibar a écrit:A quand le TEST du Nontron, Philippe ?
Dans une autre rubrique alors, c'est utilitaire, pas un couteau de survie.

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)


"Le sage ne peut recevoir ni injure ni outrage" (Sénèque)
avatar
Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1281
Age : 62
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Zanzibar le Mer 4 Sep 2013 - 17:36

Le couteau qu'on a sur soi est de facto LE couteau de survie... comme dit Rammstein.

Zanzibar
Membre

Masculin Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation :
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 24/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par iota le Mer 4 Sep 2013 - 18:07

C'est pas faux
avatar
iota
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 309
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Zanzibar le Ven 6 Sep 2013 - 18:56

Aujourd'hui TEST de l'Opinel 8 Outdoor.



Comme Laguiole, Opinel est une marque traditionnelle française.
Du temps où les jeunes gens faisaient leur service militaire, la dotation en équipement comprenait un Opinel, j'en ai eu un...
Voici une version "OUTDOOR", avec un manche en matériau synthétique et une belle lame inox (acier 12c27 comme Laguiole) de 8 cm et 2,5 mm d'épaisseur, c'est du costaud.
Le manche est juste assez grand pour ma main, j'aurais supporté un demi cm de plus, mais l'ergonomie est correcte.
La forme de cylindre tient bien dans la main, ne glisse pas mais n'est pas fantastique non plus.
L'objet est sensé résister à des températures de -40° à +80°... j'ai pas testé.
La lame comporte des serrations (dents) et tranche fort. La partie lisse passe dans le papier comme dans du beurre.
la partie dentelée attaque le carton ondulé avec la même aisance.
Le système de blocage de lame à virole est au standard Opinel avec une sécurité anti ouverture accidentelle. 
Malgré mes efforts, impossible d'ouvrir la lame d'une main. Manifestement, elle n'est pas étudiée pour ça.
La perforation découpée dans l'acier est un démanilleur (sert aux marins qui ont des manilles bloquées).
Un sifflet bien strident est moulé dans le manche, bon à savoir.
Une petite dragonne est livrée mais elle est bien trop courte pour y passer le poignet. C'est juste un moyen d'attraper le couteau au fond d'une poche.
A l'usage, l'Outdoor se montre efficace, on coupe du bois sans souci, même si les serrations ne m'enchantent pas. 
Sa taille lui interdit les gros travaux de batonnage où on lui préfèrera un gros couteau à lame fixe, mais il dépanne.
Eplucher un pomme lui convient aussi. Au final, on s'en servira partout et tout le temps si on l'aime.
Il a l'air du bon outil en toute circonstance, pas élégant mais avec un look "sport" qui rajeunit le style Opinel.
On le trouve entre 18 et 24 euros en plusieurs couleurs.



Dernière édition par Zanzibar le Ven 6 Sep 2013 - 19:13, édité 2 fois

Zanzibar
Membre

Masculin Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation :
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 24/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Da le Ven 6 Sep 2013 - 18:59

Mes lames de survie...




Lol, maintenant que j'ai un peu déconné avec mes gros outils bien virils qui ne serviront que si le planning familial de certain(e)s est appliqué; je vais vous présenter mes "vrais" couteaux de survie.
C'est à dire, comme nous sommes nombreux à le dire depuis longtemps, ceux que je suis le plus susceptible d'avoir sur moi en cas de problème...

Celui que j'ai vraiment toujours sur moi, que ce soit en treillis sur un champ de tir du pays helvète, ou dans une réunion en costard-cravate...




Un bon vieux SAK simple (mais avec sa scie à bois), un firesteel, et une lampe led.
Le couteau et le firesteel n'étonneront personne, mais la lampe peut susciter plus d’interrogation. Et bien croyez moi, que ce soit pour se sortir d'une computer-room sans lumière, inspecter le canon d'un FAS90, ou trouver le bon câble dans un rack, c'est VRAIMENT indispensable pour moi.

Et voici un autre que je place dans la plupart de mes nouveaux kits:



Un bahco dont on a déjà beaucoup parlé: un mora, à 10€, orange bien voyant, coupant comme une lame de rasoir, résistant même à l'eau de mer pourvu qu'on le rince après sa sortie en kayak. Je n'ai fait que lui adjoindre un firesteel D4 et son grattoir-décapsuleur (9€), avec un peu de chambre à air qui tient l'ensemble tout en faisant un allume-feux d'urgence.

Ne dirait-on pas qu'ils sont faits l'un pour l'autre ?


Dernière édition par Da le Ven 6 Sep 2013 - 19:36, édité 2 fois
avatar
Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Philippe-du-75013 le Ven 6 Sep 2013 - 19:27

J'ai eu un opinel outdoor pour noël, c'est maintenant le couteau  à demeure dans la voiture. Les serrations sont bien utiles pour couper un cordage mouillé. Entre ça, le trou ovale qui est un démanilleur* et le sifflet c'est en fait un couteau pour le bateau.


*Il me restait quelques manilles** du temps ou je faisais de la voile, très utiles ces petits objets de rien. Je m'en suis servi pour sécuriser l'attelage de la remorque tant que j'en ai eu une, je les ai toujours biens sur.

** Le fameux bracelet survivaliste était déjà connu mais comme un exercice d'adresse de matelotage et on le fermait avec une manille: 2 m de garcette et une manille de rechange, ça me parait être une solution plus intelligente qu'un clips qui n'a pas un second usage.


Dernière édition par Philippe-du-75013 le Ven 6 Sep 2013 - 19:41, édité 1 fois

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)


"Le sage ne peut recevoir ni injure ni outrage" (Sénèque)
avatar
Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1281
Age : 62
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Zanzibar le Ven 6 Sep 2013 - 19:38

Manifestement oui, l'Opinel Outdoor a le pied plutôt marin. Je pensais aussi le laisser dans ma voiture car je n'ai pas de bateau...

Zanzibar
Membre

Masculin Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation :
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 24/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Philippe-du-75013 le Ven 6 Sep 2013 - 19:43

En cas de contrôle des forces de l'ordre le coté bateau lui donne une bonne gueule.

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)


"Le sage ne peut recevoir ni injure ni outrage" (Sénèque)
avatar
Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1281
Age : 62
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum