Couteau de survie

Page 8 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Rammstein le Lun 22 Juil 2013 - 16:29

Plutôt qu'un pied de biche, on peut se rabattre sur un "entry tool", voire un couteau suffisamment massif à pointe tronquée pour faire office de levier. Certains couteaux de plongée ont ce type de profil.





Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб
avatar
Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 5059
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par castel le Lun 22 Juil 2013 - 16:36

+ une polycoise !!!
avatar
castel
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 310
Age : 47
Localisation : trou perdu
Emploi : qui me laisse du temps pour réfléchir
Loisirs : pareil
Date d'inscription : 15/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Zanzibar le Lun 22 Juil 2013 - 16:40

Plus de pointe au couteau, on y perd l'effet baïonnette, non ?

Superbe engin, la polycoise... on peut purger les radiateurs avec ?


 

Zanzibar
Membre

Masculin Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation :
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 24/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Zanzibar le Ven 2 Aoû 2013 - 23:19

J'ai essayé le Lockknife de True Utility
http://www.trueutility.com/pocket-tools-store/true_lock_knife.html


Ce petit couteau se glisse dans la poche et sa taille permet de l'oublier.
Il peut aussi s'accrocher à un trousseau de clés.
Sa finition est splendide pour le prix (autour de 10 euros) et il semble très robuste.
Sa lame correctement affûtée se bloque bien (liner lock), le mécanisme semble sérieux et sans aucun jeu. 
Mais cette lame de 5 cm ne permet pas de faire grand chose de très utile même si la prise en main est correcte.
Éplucher une pomme est possible mais pas vraiment facile. Tailler un petit bout de bois est dans ses cordes.
Il dépanne bien mais est quand même trop petit pour un maniement agréable.
On le cantonnera aux petits travaux ou à l'EDC.

Zanzibar
Membre

Masculin Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation :
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 24/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Zanzibar le Mer 28 Aoû 2013 - 12:07

J'ai essayé le GLOCK 78 - fabriqué en Autriche (c'est gravé sur la lame)
Existe en Noir - Brun - Beige 
Prix autour de 30 ou 40 euros
Acier 1095



Etui rigide avec blocage du couteau par petit ergot à soulever du pouce.
Pas évident au début mais on s'y fait. Le blocage est très efficace, le couteau ne risque pas de sortir seul. 
Le passant de ceinture est rigide mais fonctionnel.
Le Glock 78 est appelé "couteau de combat" :
Léger, sans inertie, avec un dos de lame de 4,5 mm pour la solidité, 
un profil tout en longueur genre baionnette ou poignard (16 cm de lame pour une largeur de 2 cm seulement).
La lame n'est pas vraiment full tang (plate semelle) et si elle se continue dans le manche sous forme d'un tube, elle n'atteint pas le bout.
La finition est assez sommaire, Glock n'a pas cherché le raffinement ou l'élégance.
La prise en main est tout juste correcte, pas de forme ergonomique qui permet une prise parfaite.
Le manche est conçu pour être saisi dans différents sens et aucun n'est privilégié.
La poignée a un profil rond, elle est peu creusée, pas vraiment accrocheuse. On la sent glisser quand on a les mains mouillées. 
L'idéal est peut-être de porter des gants pour améliorer la tenue ou d'enrober cette poignée d'une bande de cuir ou de caoutchouc pour l'épaissir un peu.
D'origine, la lame tranche plutôt bien mais l'extrémité de la pointe est arrondie.
Elle est à simple tranchant mais peut être travaillée pour obtenir facilement un second tranchant sur le dessus.
A l'usage, le Glock 78 accepte toutes sortes de travaux mais ne satisfait pas par son ergonomie et sa forme typés combat qui s'adaptent moyennement au "bushcraft", à mon avis.
Vu son prix assez bas, ce n'est pas un mauvais choix, il est réputé pour sa robustesse, Glock est une maison sérieuse.
Il fera l'affaire mais je lui préfère des couteaux plus confortables en main et avec des lames plus larges et lourdes.


Dernière édition par Zanzibar le Jeu 29 Aoû 2013 - 8:18, édité 1 fois

Zanzibar
Membre

Masculin Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation :
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 24/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Mike Steiner le Mer 28 Aoû 2013 - 18:07

Ah, le fameux couteau Glock. Ce modèle est vendu autour de 35 €. A mon époque, c'était le seul couteau de combat capable de trancher un clou en deux. Je possède ce modèle, vu sur la photo, exactement le même (en vert olive). Je l'ai acheté au début des années 80 et il m'a suivi sur tous les théâtres d'opérations pendant presque 20 ans. Il a été mon fidèle compagnon, et je le portais à la ceinture partout où j'allais (en OPs, bien sûr, pas quand je me promenais en ville dans un pays en paix). Il est pratiquement indestructible. J'ai fait mille choses avec, dont des choses pas agréables à raconter ici. La lame fait 5 mm d'épaisseur au dos, et non 4,5 mm.

Attention, nous avons ici un vrai couteau de combat, par un truc pour Parisien qui se prends pour Bear Grylls. Ce n'est pas un couteau de survie à proprement parler, car la lame n'est pas très tranchante, elle n'est pas faite pour couper des choses, elle est fait pour planter son bonhomme, c'est son but et sa destination, et ça, elle le fait très bien. La lame phosphatée "noir de guerre" mérite d'être huilée ou graissée de temps en temps sinon, la rouille s'installe petit à petit. 

C'est donc un authentique couteau de combat essentiellement conçu pour l'estoc, et non la taille. Il existe un modèle avec lame de scie au dos, et une version baïonnette (réglementaire dans l'armée autrichienne, puisque c'est un couteau fabriqué en Autriche). 

Mon bilan: Pour moi, c'est le meilleur couteau de combat qui existe pour un rapport qualité/prix aussi optimal. Son emport exige toutefois un couteau complémentaire à la lame plus tranchante (genre couteau Mora, Fällkniven etc.).

________________________________________________________
Tant qu'une roue restera, la charrette roulera (François Athanase Charette de la Contrie, général vendéen).
avatar
Mike Steiner
Animateur

Masculin Nombre de messages : 441
Age : 56
Localisation : Bocage normand
Emploi : Enseignant-chercheur
Loisirs : Randonnées, vélo, lecture et écriture
Date d'inscription : 06/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Zanzibar le Mer 28 Aoû 2013 - 18:25

Bien vu, Mike, c'est un couteau "fait pour planter son bonhomme" et c'est justement sa trop grande orientation "combat" (forme de lame et poignée) qui lui nuit pour un usage plus "civil" ou "forestier". 
Mais tout dépend de l'usage envisagé pour cette lame, évidemment.
Et effectivement, il faut le huiler, son acier pour ressorts n'est pas inoxydable.


Dernière édition par Zanzibar le Jeu 29 Aoû 2013 - 8:25, édité 1 fois

Zanzibar
Membre

Masculin Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation :
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 24/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Rammstein le Mer 28 Aoû 2013 - 21:17

D'où d'ailleurs sa pointe arrondie, pour se frayer un chemin dans la barbaque sans rester coincée dans un os...

A noter qu'il s'agit d'un couteau à manche creux : si l'on prend la peine d'enlever le bouchon en plastique à l'extrêmite du manche, on dispose d'un logement pouvant accueillir quelques accessoires utiles. Certains ont eu la surprise de trouver des pastilles de purification d'eau et des allumettes dans le manche de leur couteau sorti d'usine !

La garde fait également office de décapsuleur.

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб
avatar
Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 5059
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Zanzibar le Jeu 29 Aoû 2013 - 8:23

Au sujet du bouchon de bout de manche, il obstrue le trou prévu pour une éventuelle dragonne car il n'est pas perforé à cet endroit.
Impossible d'utiliser une dragonne sans forer un passage dans le bouchon (ou l'enlever carrément). Ce détail est étonnant pour un couteau dont l'usage a été optimisé.

Zanzibar
Membre

Masculin Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation :
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 24/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Belenos le Jeu 29 Aoû 2013 - 11:08

Déjà que si vous vous faîtes contrôler par les gendarmes avec un gentil petit Mora ça craint pour votre matricule (moi j'ai pris le plus gentil exprès, le Mora classic n°1, manche en bois,sans garde, lame d'à peine 10cms je crois) mais si vous vous faîtes contrôler avec ce glock78 qui est clairement un couteau de combat militaire et qui n'a rien à foutre dans l'équipement d'un randonneur ou d'un bricoleur, à mon avis vous êtes mal et la petite séance de garde à vue se profile.
avatar
Belenos
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1831
Age : 36
Localisation : Pays de Retz
Loisirs : Balades et bivouacs dans les dunes et les bois, lecture.
Date d'inscription : 04/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par SAVAGE le Jeu 29 Aoû 2013 - 11:18

Le couteau glock est très solide mais comme dit plus haut, il est orienté vers le combat. Ce couteau est trop spécialisé à mon avis.

On pourra utiliser presque n'importe quel couteau pour le combat - sauf un couteau à beurre !- et donc un couteau de survie peut faire cet usage, mais un couteau conçu uniquement pour le combat est bien plus difficilement utilisable en survie.

Un bon couteau doit permettre une certaine polyvalence. Pour moi dans le style mili pas cher je reste accroché au camilius, ancien modèle avec le manche garni en rondelles de cuir.

SAVAGE
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 403
Localisation : au milieu c'est à dire au Centre
Date d'inscription : 13/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Zanzibar le Jeu 29 Aoû 2013 - 11:20

Exact Belenos. 
Le Glock et tout ce qui est à lame fixe d'ailleurs, est interdit de port en France.
Idem pour les pliants à lame bloquée. Et cela quelle que soit la taille des lames. Dura lex sed lex (la loi est dure mais c'est la loi).
On réservera donc nos beaux surins aux sorties forestières et autres entrainements chez soi... ou en K2KK, bien sûr.
J'ai des couteaux pliants à lame non bloquée (donc autorisés) pour tous les jours : Laguiole pour le look inimitable et la qualité, et un pliant sans marque trouvé en super marché à 5 euros pour dépanner.

D'accord Savage, le Glock est trop typé combat pour un usage universel.

Zanzibar
Membre

Masculin Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation :
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 24/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Philippe-du-75013 le Jeu 29 Aoû 2013 - 11:37

Belenos a écrit:Déjà que si vous vous faîtes contrôler par les gendarmes avec un gentil petit Mora ça craint pour votre matricule (moi j'ai pris le plus gentil exprès, le Mora classic n°1, manche en bois,sans garde, lame d'à peine 10cms je crois) mais si vous vous faîtes contrôler avec ce glock78 qui est clairement un couteau de combat militaire et qui n'a rien à foutre dans l'équipement d'un randonneur ou d'un bricoleur, à mon avis vous êtes mal et la petite séance de garde à vue se profile.
Tout a fait d'accord, et pourtant homme blanc à barbe rasée de près et de bien plus de 50 ans je ne suis jamais contrôlé.

Le Mora à manche de bois en version pas trop grand à un coté scout ou randonneur à mollets poilus rassurant pour les autorités et quant on connait le tranchant d'un Mora il peut en faire des choses.... et en attendant être recyclé à la cuisine (ne pas perdre la gaine par contre). Mais même un petit  Mora en ville le port n'est pas justifié.

Mode brise-burne:
- Toujours penser à ce problème légal et au cout d'une confiscation, si casier vierge les risques de poursuites sont quasi-nuls quand-même.
- Le combat au couteau est un fantasme, j'ai touché au truc à l'armée (1978 !!!!), comme tout ce qui est martial avec engagement physique réel il faut la pratique et la testostérone qui va avec.
- Pour impressionner un malotru un cutter à moquette suffit ( 10 euros chez brico), espérer faire mieux parce que le truc est  estampillé "couteau de combat" est un leurre et une fausse sécurité. 

Un couteau de camp c'est autre chose, si on en à l'usage dans la verte=> plate semelle ou soie traversante et affutage aisé requis.

Le complément indispensable d'un couteau en usage c'est de quoi l'affuter et le savoir-faire.

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)


"Le sage ne peut recevoir ni injure ni outrage" (Sénèque)
avatar
Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1277
Age : 61
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Zanzibar le Jeu 29 Aoû 2013 - 11:46

Le bon sens a parlé : "Le combat au couteau est un fantasme, il faut la pratique et la testostérone qui va avec".
A mon avis, le combat au couteau est réservé à des experts ou des fous. C'est le meilleur moyen de se faire blesser gravement.

Zanzibar
Membre

Masculin Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation :
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 24/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Belenos le Jeu 29 Aoû 2013 - 12:55

Philippe-du-75013 a écrit:Le Mora à manche de bois en version pas trop grand à un coté scout ou randonneur à mollets poilus rassurant pour les autorités.
C'est tout à fait moi ça,  parfois avec avec un bâton de marche en main, un panier à champignon, un bouquin sur les plantes sauvages, etc... Laughing 

Un autre fantasme c'est aussi de croire que lors d'une sortie dans les bois on a absolument besoin d'un gros couteau de camp, d'ailleurs la plupart du temps on a pas besoin de couteau du tout, le couteau dont je me sers le plus lors de mes sorties bivouac c'est l'opinel pour couper mon sauciflard et mon pain.
avatar
Belenos
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1831
Age : 36
Localisation : Pays de Retz
Loisirs : Balades et bivouacs dans les dunes et les bois, lecture.
Date d'inscription : 04/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par ricemo14 le Jeu 29 Aoû 2013 - 13:20

ne pas oublier le .....tire bouchon ..Very Happy
avatar
ricemo14
Animateur

Masculin Nombre de messages : 289
Age : 51
Localisation : Normandie
Loisirs : bricoleur....du Dimanche
Date d'inscription : 10/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Mike Steiner le Jeu 29 Aoû 2013 - 13:45

... le tire-bouchon, redevenu de plus en plus à la mode dans les couteaux multi-lames américains, comme quoi...

Bon, en tout cas, Messieurs, ne faisons pas le procès à "tous ces cinglés qui possèdent des couteaux de combat", car je me sentirais visé et très vexé, en soldat professionnel que je fus jadis. A nous d'être sérieux et responsables en ne sortant qu'avec des couteaux utiles et discrets qui évitent toute forme d'ostentation inutile. Gardons nos Glock, Fairbairn, Applegate, Sykes, US 17, Grabendolchen et consorts pour des cas que j'espère, nous préférerions tous éviter...

________________________________________________________
Tant qu'une roue restera, la charrette roulera (François Athanase Charette de la Contrie, général vendéen).
avatar
Mike Steiner
Animateur

Masculin Nombre de messages : 441
Age : 56
Localisation : Bocage normand
Emploi : Enseignant-chercheur
Loisirs : Randonnées, vélo, lecture et écriture
Date d'inscription : 06/04/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par ricemo14 le Jeu 29 Aoû 2013 - 14:00

bien dit:5pouce)°:
avatar
ricemo14
Animateur

Masculin Nombre de messages : 289
Age : 51
Localisation : Normandie
Loisirs : bricoleur....du Dimanche
Date d'inscription : 10/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Philippe-du-75013 le Jeu 29 Aoû 2013 - 14:20

Cet été en Auvergne nous avons fait des marches à la demi-journée. Comme couteau j'avais juste un très vieux SAK un peu plus grand  qu'habituel dans le sac à dos, rien d'autre.

Hormis pour l'usage normal avec les produit alimentaires je me suis servi une fois de mon couteau pour tailler un bâton pour ma femme qui peinait en descente.

________________________________________________________
"Ne participez pas à l’économie sans nécessité. Achetez aussi peu que possible. Réutilisez autant que vous le pouvez. Réduisez vos besoins physiques. Établissez des plans pour les réduire davantage" (Dimitri Orlov)


"Le sage ne peut recevoir ni injure ni outrage" (Sénèque)
avatar
Philippe-du-75013
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1277
Age : 61
Localisation : IDF
Loisirs : Natation, vélo (déplacements non sportifs)
Date d'inscription : 24/08/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Zanzibar le Jeu 29 Aoû 2013 - 14:21

Souvenir de cueillettes de champignons, balades en forêt avec juste un vieux petit couteau tout usé pour couper ou déterrer proprement bolets, cortinaires, amanites et armillaires.

Zanzibar
Membre

Masculin Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation :
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 24/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Rammstein le Jeu 29 Aoû 2013 - 20:40

Et ce petit couteau aurait-il suffit pour, au choix, tailler un brancard de fortune afin d'évacuer un blessé, monter un abris dans l'urgence, préparer du bois de chauffage afin de passer la nuit par -10°C... ? Autrement dit, aurais-tu été en mesure de demander plus à ton couteau que de cueillir des champignons ou couper du sauciflard ? Je pose seulement la question, hein !

Je ne dis pas qu'un gros couteau est indispensable, ni que c'est l'outil magique qui accomplira toutes les tâches à la perfection (d'autres outils dédiés sont évidemment plus appropriés). Par contre chaque activité requiert un nminimum de matériel adapté pour parer à l'urgence. Le plongeur emporte un poignard digne de ce nom, le parachutiste est équipé d'un coupe-sangle, etc. En pleine nature, perso, cela me ferait mal à l'amour propre de me retrouver avec une petite lame merdique dans une situation d'urgence. Cela doit être un symptôme du syndrôme Aron Ralston...

Concernant le combat au couteau, évidemment que le sujet est fantasmatique et qu'en pratique l'expérience tourne rapidement à la boucherie. Pour autant, le couteau reste l'arme de choix des criminels (sans aucun doute l'arme la plus impliquée dans les crimes et délits sur la planète, voir Surviving Edged Weapons). Donc clairement, s'il s'agit d'affronter un ennemi armé d'une lame, autant prendre ses jambes à son cou tout de suite sans demander son reste. Mais s'il s'agit d'un combat au corps-à-corps, alors l'arme de choix facilement dissimulable et transportable reste le couteau, qui à courte distance surclasse même les armes à feu.

L'appellation "couteau de survie" étant très large, il serait peut-être bon de préciser sur ce fil le contexte dans lequel le couteau qu'on recommande est appelé à être utilisé. Dans les années 40-50, un couteau de survie typique était plutôt une lame de chasse, fine et éfilée pour dépecer le gibier. Dans les années 60-70, la forme a évolué vers un profil de type combat. Le manche creux est devenu à la mode dans les années 80 en même temps que la lame immense garnie de dents de scie devenait un incontournable. Et depuis le début du 3e millénaire, le profil type du couteau dit de survie s'oriente vers une lame courte destinée aux activités de bushcraft. Dans tous les cas, la promotion de ces couteaux s'est faite sans tenir compte ni du contexte d'emploi, ni de l'activité à risque nécessitant l'emploi d'une lame de secours. Or un RAT-7 n'est pas approprié à la survie en mer, un Mora montre très vite ses limites en jungle, tout comme une machette n'est quasiment d'aucune utilité en haute-montagne.

Bref, on en revient à la question récurrente de quelle lame pour quel besoin...

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб
avatar
Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 5059
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Zanzibar le Jeu 29 Aoû 2013 - 21:07

Rammstein, tu parles comme un livre et c'est beau. 
Alors non, mille fois non, le petit couteau à champignons ne m'aurait pas permis de façonner une seule traverse du pont de la rivière Kwai.
Et non, mille fois non, un Glock de combat ne me coupera pas les ongles avec soin, pas plus qu'un gros couteau de bushcraft ne beurrera mes tartines le matin. Chacun son usage, chacun ses qualités.
Il est clair que le couteau universel n'existe pas. Aujourd'hui, nous arrivons d'un commun accord à limiter les lames à 3 :
- un couteau à lame fixe, full tang, épais et très robuste
- un couteau plus petit, pliant ou pas, à lame fine et coupante
- un tool
Reste que dans chaque catégorie il existe une multitude de choix et qu'il est très utile d'avoir l'avis de chacun, son expérience, ses conseils pour bien choisir ou mieux utiliser nos lames.
C'est ça qui est passionnant.

Zanzibar
Membre

Masculin Nombre de messages : 276
Age : 27
Localisation :
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 24/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Belenos le Jeu 29 Aoû 2013 - 22:26

Oui m'enfin si quand tu pars aux champignons t'en arrive à devoir construire un brancard de fortune ou faire du bois de chauffage pour passer une nuit par -10°c, c'est que t'as un peu déconné en amont quand même. Je vais aux champignons depuis aussi loin de je puisse m'en rappeler et la pire des catastrophes qui à dû m'arriver ça doit être quelques griffures aux mains avec les ronces et la chiasse en mangeant trop de mures.

________________________________________________________
La nature comme socle, l’excellence comme but, la beauté comme horizon. (Dominique Venner).
avatar
Belenos
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1831
Age : 36
Localisation : Pays de Retz
Loisirs : Balades et bivouacs dans les dunes et les bois, lecture.
Date d'inscription : 04/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Rammstein le Jeu 29 Aoû 2013 - 22:45

Tu peux très bien finir dans un ravin avec une pate cassée...  dévil 

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб
avatar
Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 5059
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Couteau de survie

Message par Belenos le Jeu 29 Aoû 2013 - 23:12

Oui mais c'était une femme mrsgreen

________________________________________________________
La nature comme socle, l’excellence comme but, la beauté comme horizon. (Dominique Venner).
avatar
Belenos
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1831
Age : 36
Localisation : Pays de Retz
Loisirs : Balades et bivouacs dans les dunes et les bois, lecture.
Date d'inscription : 04/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum