Nucléaire en France, des news ...

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par matthioux le Jeu 13 Oct 2011 - 8:25

Qui nous dit que ces convois assez médiatisés ne sont pas des leurres pour détourner l'attention du public ?

Cela se fait souvent dans les transports de prisoniers à hauts risques, ou encore lors des déplacements de certaines personnalitées.

Pour ma part je pensse que la méthode est appliquée ici, et que le vrai convoi est beaucoup plus discret et mieux protégé.

Enfin c'est mon avis !

matthioux
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 255
Localisation : côte varoise
Date d'inscription : 18/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par tarsonis le Jeu 13 Oct 2011 - 8:33

Salut !
matthioux a écrit:Qui nous dit que ces convois assez médiatisés ne sont pas des leurres pour détourner l'attention du public ?
...
Pour ma part je pensse que la méthode est appliquée ici, et que le vrai convoi est beaucoup plus discret et mieux protégé.
Tu veux dire qu'ils auraient chargé un faux convoi avec des matières radioactives de sorte que l'on mesure 8 fois la radioactivité naturelle à 1m ?

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8036
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par Jocelyn le Jeu 13 Oct 2011 - 11:52

tarsonis a écrit:Tu veux dire qu'ils auraient chargé un faux convoi avec des matières radioactives de sorte que l'on mesure 8 fois la radioactivité naturelle à 1m ?
Selon cet article c'était plutôt "80 fois". Cela manque de données chiffrées, cependant, pour pouvoir se faire une idée soi-même.

Jocelyn
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 754
Date d'inscription : 09/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par tarsonis le Jeu 13 Oct 2011 - 12:16

Salut !
Jocelyn a écrit:
Selon cet article c'était plutôt "80 fois". Cela manque de données chiffrées, cependant, pour pouvoir se faire une idée soi-même.
Oui, c'était une coquille de ma part, c'est bien "80 fois supérieure" qui était annoncé dans l'article que j'avais relayé sur la page précédente clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8036
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par lyam dickinson le Ven 14 Oct 2011 - 10:33

Jocelyn a écrit:
lyam dickinson a écrit:les convois sont surveillés.. je te le confirme du départ d'une centrale au rails SNCF. et de gare en gare...
Pourtant dans l'article: "En gare de triage du Bourget nous avons pu procéder à des mesures de radioactivité à un mètre et au contact", c'est la personne de l’association anti-nucléaire qui parle.
Je me rappelle aussi d'un reportage d'Arte, où un convoi routier de plutonium était filmé depuis la sortie de la centrale. La cameraman doublait le convoi sur l'autoroute, donc en passant très près. Ce même convoi se ravitaillait en essence dans les stations services.
EDIT: j'ai retrouvé le reportage.

J'en avais discuté avec une personne ayant travaillé dans l'industrie nucléaire. Selon son point de vue, une dissémination des déchets de ce convoi ne serait pas si dramatique que ça.

à la sortie d'une centrale nucléaire jusqu'à la gare, les camions transportant les déchets nucléaires sont suivis ou précédés de véhicules de gendarmerie ou de police selon la zone de compétences (je parle pour la France..)
lors de passage dans une gare, le convoi est signalé à chaque fois au centre opérationnel par une patrouille.
rien n'interdit de prendre des mesures d'un train ou d'un convoi.

@ GHP :
j'ai eu une formation par EDF pour pouvoir bosser à l'intérieur d'une centrale nucléaire : sur les différents risques rencontrés à l'intérieur de celle-ci : aussi bien sur le bruit, les explosions, les toxiques que la radioprotection.
lors de la visite des lieux. nous sommes allés partout sauf au coeur du réacteur (normal il fonctionnait!!!) le dosimétre n'a pas tité un seul instant.. même au niveau de la piscine où sont entreposés les barres d'uranium usés ou non..et nous étions qu'à 13 mètres du réacteur... et pas la moindre dose...

par contre deux jours après , je me faisais faire une radio dans un hôpital pour une vérification suite à un coup sur une cote...et là j'ai pris ma dose de radiation...

c'est comme tout :ceux qui ne vivent ou qui ne connaissent pas la chose ne peuvent pas vraiment en parler...
combien d'entre nous sur le forum sait comment fonctionne exactement une centrale française, les différents circuits, les différents systèmes de secours, les redondances, etc.. (désolé , je ne sais pas comment sont celles outre-atlantique et dans le reste de l'Europe..)
je ne dis pas que c'est à 100% sûr, protégé etc... rien n'est sûr à 100% pas même une balade en vélo (voir topic concerné..) mais aucun politique ne quittera le nucléaire car ils n'ont aucun moyen correct de faire marche arrière.. :demander à votre maire pourquoi il ne met pas de panneaux solaires sur la mairie pour l'électricité du bâtiment, et pourquoi le sénat et autre bâtiment officiel sont allumés jour et nuit et qu'ils ne sont pas équipés eux aussi de panneaux ou éolienne...

après, le plus chiant dans le nucléaire, c'est le traitement des déchets.. ça c'est vraiment une grosse m***e!!!

________________________________________________________
--Editions L'Antre du Khaos
--On pensait être prêt, mais ce qui se passa était pire que tout ce que l'on avait pu imaginer!!--(les Chroniques du Khaos)
--BP : Be Prepared (Baden Powell)
--Mon EDC

lyam dickinson
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1000
Age : 42
Localisation : Ouest de la France
Emploi : où on me dit d'aller..
Loisirs : ecrire des romans, lire, jeux videos, crossFit, informatique
Date d'inscription : 07/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://lantredukhaos.jimdo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par Petrus16 le Ven 14 Oct 2011 - 11:57

Avé,

lyam dickinson a écrit:
après, le plus chiant dans le nucléaire

C'est le nucléaire! Suspect

c'est comme tout :ceux qui ne vivent ou qui ne connaissent pas la chose ne peuvent pas vraiment en parler...
On ne serait pas là car, à part quelques uns, nous n'avons pas été confrontés à un "risque majeur".... . Bon, je taquine un peu mais on peut aussi souligner le fait qu'une
formation par EDF
ne prends peut-être pas en compte tout les éléments de manière objective.....

Bien à vous.

Petrus.

________________________________________________________
"If you won't let us dream, we won't let you sleep."

Petrus16
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 1640
Age : 44
Date d'inscription : 14/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par ghp le Ven 14 Oct 2011 - 12:27

[quote="lyam dickinson"][quote="Jocelyn"]
lyam dickinson a écrit:les convois sont surveillés.. je te le confirme du départ d'une centrale au rails
@ GHP :
c'est comme tout :ceux qui ne vivent ou qui ne connaissent pas la chose ne peuvent pas vraiment en parler...
combien d'entre nous sur le forum sait comment fonctionne exactement une centrale française, les différents circuits, les différents systèmes de secours, les redondances, etc.. (désolé , je ne sais pas comment sont celles outre-atlantique et dans le reste de l'Europe..).

On appelle ça la technocratie. Après Three Milles Island, tchernobyl et actuellement Fukushima, je pense que la preuve est faite de l'efficacité de ce système. Et les contre-pouvoirs ne sont pas écoutés : de ceux qui ont une approche citoyenne (sortir du nukléaire) ou une approche technique (criirad), tous sont marginalisés.
Ne pas être ingénieur nucléaire n'empêche pas à mon sens d'avoir un avis sur les centrales, dans le principe même de leur création.

[quote="lyam dickinson"][quote="Jocelyn"]
lyam dickinson a écrit:les convois sont surveillés..
aucun politique ne quittera le nucléaire car ils n'ont aucun moyen correct de faire marche arrière.. :demander à votre maire pourquoi il ne met pas de panneaux solaires sur la mairie pour l'électricité du bâtiment, et pourquoi le sénat et autre bâtiment officiel sont allumés jour et nuit et qu'ils ne sont pas équipés eux aussi de panneaux ou éolienne...
.

Les moyens existent. Je m'en occupe : bâtiment à énergie positive, pompe à chaleur, solarwall, chauffe-eau solaire, puit canadien... Mais évidemment, on est pas sur une approche on/off : ça prend du temps d'installer une alternative au tout nucléaire.

________________________________________________________
« Il y a trois sortes de tyrans. Les uns règnent par l’élection du peuple, les autres par la force des armes, les derniers par succession de race. » - Étienne de La Boétie (Discours de la servitude volontaire)
« Aucun homme n'est né avec une selle et des rênes sur le dos, et aucun non plus n'est né avec des bottes et des éperons pour le monter. » William Rumbolt
Si le climat était une banque,  cela ferait longtemps qu'il serait sauvé.

ghp
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1820
Localisation : Ichi ;)
Date d'inscription : 08/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par Canis Lupus le Ven 14 Oct 2011 - 12:30

lyam dickinson a écrit:après, le plus chiant dans le nucléaire, c'est le traitement des déchets.. ça c'est vraiment une grosse m***e!!!
Que nenni ! Le plus chiant ce n'est pas les déchets que l'on peut entreposer, contrôler, sécuriser tant que faire se peut, non, le plus chiant, c'est quand la centrale te pète à la gueule car on ne contrôle pas le vent, la pluie et le hasard (ou presque).
Le nucléaire civil, c'est le plus grand danger qui menace l'humanité, l'ennemi public numéro 1 ! pale

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par lyam dickinson le Ven 14 Oct 2011 - 13:59

Petrus16 a écrit:
formation par EDF
ne prends peut-être pas en compte tout les éléments de manière objective.....
Petrus.
je te l'accorde, nous avons pointé du doigt certains éléments...
ils prennent en compte les tremblements de terre ( en prenant le dernier tremblement de terre survenue dans le secteur et en élevant de 2 niveaux au moins au dessus), pour les centrales de bord de mer, ils prennent en compte les raz de marée (la vague de 20 mètres passent tout de même.. mais ça c'est une autre histoire...)
les objets divers qui peuvent tomber sur le réacteur... un boeing passe alèse..

pour le terrorisme c'est autre chose...

________________________________________________________
--Editions L'Antre du Khaos
--On pensait être prêt, mais ce qui se passa était pire que tout ce que l'on avait pu imaginer!!--(les Chroniques du Khaos)
--BP : Be Prepared (Baden Powell)
--Mon EDC

lyam dickinson
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1000
Age : 42
Localisation : Ouest de la France
Emploi : où on me dit d'aller..
Loisirs : ecrire des romans, lire, jeux videos, crossFit, informatique
Date d'inscription : 07/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://lantredukhaos.jimdo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par lyam dickinson le Ven 14 Oct 2011 - 14:03

ghp a écrit:

Les moyens existent. Je m'en occupe : bâtiment à énergie positive, pompe à chaleur, solarwall, chauffe-eau solaire, puit canadien... Mais évidemment, on est pas sur une approche on/off : ça prend du temps d'installer une alternative au tout nucléaire.

je suis d'accord avec toi, je connais aussi les moyens.mais les centrales engrangent énormément d'€uros (en millions..) aussi bien pour EDF que pour l'ETAT...
quelque soit le prochain Grand patron du pays (quelque soit son parti.), il ne laissera pas partir autant d'argent...

________________________________________________________
--Editions L'Antre du Khaos
--On pensait être prêt, mais ce qui se passa était pire que tout ce que l'on avait pu imaginer!!--(les Chroniques du Khaos)
--BP : Be Prepared (Baden Powell)
--Mon EDC

lyam dickinson
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1000
Age : 42
Localisation : Ouest de la France
Emploi : où on me dit d'aller..
Loisirs : ecrire des romans, lire, jeux videos, crossFit, informatique
Date d'inscription : 07/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://lantredukhaos.jimdo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par ghp le Ven 14 Oct 2011 - 15:25

lyam dickinson a écrit:
ghp a écrit:

Les moyens existent. Je m'en occupe : bâtiment à énergie positive, pompe à chaleur, solarwall, chauffe-eau solaire, puit canadien... Mais évidemment, on est pas sur une approche on/off : ça prend du temps d'installer une alternative au tout nucléaire.

je suis d'accord avec toi, je connais aussi les moyens.mais les centrales engrangent énormément d'€uros (en millions..) aussi bien pour EDF que pour l'ETAT...
quelque soit le prochain Grand patron du pays (quelque soit son parti.), il ne laissera pas partir autant d'argent...

C'est le point clef.
Un jour l'homme blanc découvrira que l'argent ne désaltère pas , ne permet pas de respirer ni de manger...

________________________________________________________
« Il y a trois sortes de tyrans. Les uns règnent par l’élection du peuple, les autres par la force des armes, les derniers par succession de race. » - Étienne de La Boétie (Discours de la servitude volontaire)
« Aucun homme n'est né avec une selle et des rênes sur le dos, et aucun non plus n'est né avec des bottes et des éperons pour le monter. » William Rumbolt
Si le climat était une banque,  cela ferait longtemps qu'il serait sauvé.

ghp
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1820
Localisation : Ichi ;)
Date d'inscription : 08/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le GANIL s'agrandit

Message par ricemo14 le Ven 25 Nov 2011 - 11:25

je sait pas si s'est le bon post ,mais je savais ou le mettre Embarassed


le ganil s'agrandit affraid les travaux avance .......................vite
avec la hague ,le ganil ,on est servie en Normandie

http://www.tendanceouest.com/actualite-25912-spiral2-va-hisser-caen-au-sommet-mondial-de-la-recherche-atomique.html

ricemo14
Animateur

Masculin Nombre de messages : 289
Age : 50
Localisation : Normandie
Loisirs : bricoleur....du Dimanche
Date d'inscription : 10/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par logan le Jeu 6 Sep 2012 - 10:21

Pour info, ça a l'air intéressant : RisquesMajeurs.fr - A l'occasion des Journées du Patrimoine, l'IRSN ouvre grandes ses portes

Le 15 septembre 2012, dans le cadre des journées Européennes du Patrimoine et pour fêter ses 10 ans de recherche et d'expertise, l'Institut de Radioprotection et de Sûreté nucléaire (IRSN) ouvre pour la première fois toutes ses portes aux visiteurs, sur son site de Fontenay-aux-Roses.
Les visiteurs pourront se familiariser avec les missions et les métiers de l’IRSN par un parcours de visites et d’ateliers animés par les collaborateurs de l’Institut.
- Adresse : 1 avenue de la Division Leclerc, 92260 Fontenay-aux-Roses
- Programme détaillé de la journée : http://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/agenda/Documents/IRSN_Programme-Portes-Ouvertes_15092012.pdf

logan
Animateur

Masculin Nombre de messages : 2440
Localisation : France
Emploi : Ingénieur IT
Date d'inscription : 17/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://oldu.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par Belenos le Dim 9 Sep 2012 - 9:57

La centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), la plus vieille centrale nucléaire française, sera fermée le plus tôt possible [...] et au plus tard en 2017." (Le Figaro).
________________

Les besoins en électricité de la France seront couverts sans difficulté jusqu'en 2015, mais la situation deviendra ensuite plus tendue, du fait de l'arrêt attendu de nombreuses centrales au fioul ou au charbon et des réacteurs nucléaires de Fessenheim, a prévenu mercredi RTE. [...]
Mais la filiale d'EDF qui gère les lignes à haute tension prévient qu'à partir de 2016, la sécurité de l'approvisionnement électrique deviendra "plus tendue". (Le Figaro).



________________________________________________________
La nature comme socle, l’excellence comme but, la beauté comme horizon. (Dominique Venner).

Belenos
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1831
Age : 35
Localisation : Pays de Retz
Loisirs : Balades et bivouacs dans les dunes et les bois, lecture.
Date d'inscription : 04/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L’héritage nucléaire : des fûts de déchets radioactifs à quelques kilomètres de La Hague

Message par ghp le Ven 26 Avr 2013 - 18:17

Source : http://gen4.fr/2013/04/heritage-nucleaire-futs-dechets-radioactifs-la-hague.html

Nos amis Allemand (Der Spiegel) confirment que nos amis Anglais ont eu la bienveillance d'immerger leurs fûts de déchets nucléaires de 1950 à 1963 au large de La Hague. Bol ou pas bol : au lieu de se désagréger et de se diluer dans la mer du Nord, les fûts ont eu le mauvais goût de rester en l'état...


Je cite :
" ... Selon l’AIEA, ce ne sont pas moins de 17.000 tonnes de déchets nucléaires divers contenus (en espérant donc sournoisement qu’ils ne le seraient pas indéfiniment) dans 28.500 futs qui auraient été immergés ; la radioactivité approximative de ces déchets serait estimée à environ 58 trillions de Becquerels (58 TBq)...
Ce chiffre reste toutefois à relativiser : même si les verts Allemands estiment que les fûts retrouvés devront impérativement être repêchés et placés “ailleurs” que dans les mers 4, il reste cependant très nettement inférieur aux limites de rejets autorisées aux installations de retraitement de La Hague toutes proches : avec 19 PBq (19 quadrillions) de rejets radioactifs “autorisés” par an, l’usine de La Hague peut ainsi se permettre de déverser 327 fois chaque année les 28.500 tonneaux radioactifs immergés en plus de dix années par les anglais !
...
Le reportage de l’équipe de SWR sera diffusé en France le mardi 23 avril à 20h50 sur la chaine ARTE.
Voici le pitch de l’émission :

Immerger des fûts de matières irradiées en pleine mer semble aujourd’hui scandaleux, mais cette technique a été par le passé considérée comme une forme de stockage scientifiquement justifiée : la radioactivité des déchets déposés à plus de 4 500 mètres de profondeur était censée s’éliminer par dilution. Il est désormais admis qu’elle ne fait que se répandre de manière incontrôlée. Dans quel état sont aujourd’hui ces barils, dont même les autorités ne connaissent pas la localisation exacte ? Thomas Reutter et Manfred Ladwig partent à la recherche de ces déchets engloutis, guidés par un ancien militant écologiste qui, à l’époque, a tenté de barrer la route en Zodiac aux bateaux chargés de fûts. Ils rencontrent des responsables politiques, des membres de Greenpeace et des scientifiques, à qui ils soumettent les échantillons prélevés. Ils mettent ainsi au jour un phénomène nié ou dissimulé, dont les conséquences nous échappent largement. Une problématique d’autant plus actuelle qu’alors même que le stockage en mer est interdit depuis 1993, il est toujours légal d’y rejeter des eaux contenant des radionucléides."

Comme on dit, bienvenue dans un avenir radieux-actif. Il faudra aussi penser à adapter les pavillons bleus sur les plages normandes !

________________________________________________________
« Il y a trois sortes de tyrans. Les uns règnent par l’élection du peuple, les autres par la force des armes, les derniers par succession de race. » - Étienne de La Boétie (Discours de la servitude volontaire)
« Aucun homme n'est né avec une selle et des rênes sur le dos, et aucun non plus n'est né avec des bottes et des éperons pour le monter. » William Rumbolt
Si le climat était une banque,  cela ferait longtemps qu'il serait sauvé.

ghp
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1820
Localisation : Ichi ;)
Date d'inscription : 08/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par tarsonis le Mar 21 Mai 2013 - 17:23

Salut à tous !

Ce soir, à 20h50 sur Arte :

Centrales nucléaires, démantèlement impossible ?


mardi 21 mai à 20h50, 68 min

De la France aux États-Unis en passant par l'Allemagne, les pays qui ont misé sur l'énergie nucléaire se trouvent aujourd'hui confrontés à un nouveau défi : le démantèlement de leurs centrales vieillissantes ou définitivement mises à l'arrêt. Voici quarante ans, leurs concepteurs n’avaient pas prévu que, devenus trop vieux et donc dangereux, ces réacteurs devraient être un jour démontés, et qu'il faudrait stocker leurs déchets hautement radioactifs. Si les opérateurs et les autorités de la sûreté nucléaire assurent pouvoir maîtriser ce processus de démantèlement, la réalité est toute autre.

Rediffusions :
samedi 25.05 à 12h30
jeudi 06.06 à 9h00

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8036
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par gpjp le Mar 21 Mai 2013 - 22:03

Pas mal on est un peu dans la mouise. Quand on voit le stockage dans le sel de Asse, ceux à ciel ouvert aux USA ou en Russie, ça craint...

________________________________________________________
Mon avatar ? Regardez le bien : Il y a 55 millions d'années il a fait ce qu'il fallait. Survivre et transmettre. C'est l'ancêtre des primates. Et nous ? Allons nous savoir survivre et surtout transmettre ?

gpjp
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 149
Age : 52
Localisation : Vosges (88)
Emploi : Conseiller référent gestion de comptes
Loisirs : bricolage, informatique, moto
Date d'inscription : 12/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par Barnabé le Mer 8 Juil 2015 - 15:10

Le Canard enchaîné balance : Areva connaissait les défauts de fabrication du couvercle de la cuve de l'EPR depuis 2006. L'IRNS et l'ASN n'ont été avertis qu'en avril 2015, et l'information a été rendue publique par l'ASN comme constituant une anomalie "sérieuse, voire très sérieuse".

L'IRSN balance aussi "« Nous n’avons été informés qu’en 2015, par une note d’Areva datant de 2010. Nous ne savions absolument rien avant », indique Sylvie Cadet-Mercier, directrice des systèmes nouveaux réacteurs et démarches de sûreté à l’IRSN, qui a rédigé le document.

Areva tempère : "Areva indique qu’il avait quand même transmis à l’ASN, en 2008, puis en 2009, ses résultats sur l’excessive teneur en carbone de ces copeaux d’acier, mais parmi d’autres données."

Pour info, le problème est une ségrégation de carbone au centre du couvercle de la cuve. C'est à dire que le carbone, au lieu de rester uniformément réparti dans l'alliage, s'est regroupé à certains endroits en produisant donc, à cet endroit, un acier avec un taux de carbone trop élevé. Un acier avec un taux de carbone élevé est plus dur, mais en contrepartie, moins résilient. Ca veut dire qu'il supporte moins bien les chocs, les déformations... et surtout qu'il est plus susceptible de laisser se former et se propager des fissures.

http://www.lemonde.fr/entreprises/article/2015/07/07/areva-connaissait-de-longue-date-les-anomalies-de-la-cuve-de-l-epr_4674521_1656994.html


Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5299
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par tarsonis le Sam 21 Mai 2016 - 10:20

Fessenheim : l’Etat propose 100 millions d’euros d’indemnisation à EDF

Les responsables d’EDF n’en sont pas encore revenus. « C’est sidérant », dit l’un. « Surréaliste », juge un autre. « Apocalyptique », s’étrangle un troisième. En cause, l’indemnisation proposée par l’Etat à l’entreprise pour compenser la fermeture anticipée de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin).

Dans un courrier adressé le 4 mai au PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy, et resté jusqu’à présent confidentiel, la ministre de l’environnement et de l’énergie, Ségolène Royal, avance pour la première fois un montant qui pourrait être versé au groupe public. « En l’état des éléments dont je dispose, le montant de l’indemnité devrait être de l’ordre de 80 millions à 100 millions d’euros », écrit-elle dans ce document que Le Monde a consulté.

La somme est sans commune mesure avec celles évoquées depuis que François Hollande a promis, lors de la campagne de 2012, d’arrêter Fessenheim, la plus ancienne centrale nucléaire de France, en service depuis 1977. Dans un rapport remis à l’Assemblée nationale en septembre 2014, les députés Marc Goua (Parti socialiste) et Hervé Mariton (Les Républicains) avaient, en première analyse, estimé à 4 milliards d’euros l’indemnité possible pour d’EDF. Cette évaluation avait alors été vigoureusement contestée par Mme Royal. Il s’agissait selon elle de « calculs farfelus (…) lancés dans la nature pour essayer d’influencer des décisions ».

[...]

Selon Mme Royal, il n’y a même pas réellement de manque à gagner. Du fait des prix bas, la centrale ne gagne plus d’argent, dit-elle. « La fermeture permettra à l’entreprise d’économiser les coûts de fonctionnement qui sont de l’ordre de 300 millions d’euros [par an], écrit la ministre. Si elle avait fait l’objet d’une prolongation, la centrale aurait en outre mobilisé un investissement de maintien en conditions opérationnelles évalué à 190 millions d’euros par an, qui se trouvera ainsi économisé. »

Quant à l’exploitation de Fessenheim au-delà de ses quarante ans, en 2017, elle n’avait rien d’acquis, souligne Mme Royal dans sa lettre. Dans ces conditions, « aucun élément ne permet d’envisager » qu’EDF soit indemnisé du fait de ne pas pouvoir utiliser la centrale « sur la période postérieure à la quatrième visite décennale ». 

La ministre met aussi en avant les contacts pris par l’Etat auprès d’investisseurs susceptibles d’aider à la reconversion du site, et donc de réduire le coût de la fermeture pour EDF.

« Malgré tout, le gouvernement va devoir beaucoup argumenter pour expliquer un montant aussi dérisoire, qui complique encore notre difficile équation financière », s’exclame un cadre d’EDF.

Le bras de fer sera suivi de très près par les actionnaires minoritaires d’EDF, mais aussi par les partenaires industriels du groupe à Fessenheim. Un tiers de la centrale appartient en effet à l’allemand EnBW et aux suisses Alpiq, Axpo et BKW, qui ont participé à son financement et utilisent l’électricité produite sur place. Eux aussi espèrent être indemnisés correctement.

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8036
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par ghp le Sam 21 Mai 2016 - 14:05

Je reste pour ma part sidéré de tant de mauvaise foi de la part d'EDF.

________________________________________________________
« Il y a trois sortes de tyrans. Les uns règnent par l’élection du peuple, les autres par la force des armes, les derniers par succession de race. » - Étienne de La Boétie (Discours de la servitude volontaire)
« Aucun homme n'est né avec une selle et des rênes sur le dos, et aucun non plus n'est né avec des bottes et des éperons pour le monter. » William Rumbolt
Si le climat était une banque,  cela ferait longtemps qu'il serait sauvé.

ghp
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1820
Localisation : Ichi ;)
Date d'inscription : 08/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par troisgriffes le Jeu 23 Juin 2016 - 20:02

En définitive ,il y aurait dix-huit autres réacteurs nucléaires français qui auraient la meme
anomalie que l'EPR de Flamanville. affraid


 http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/06/23/soupcons-sur-la-surete-de-18-reacteurs-nucleaires-francais_4956816_3234.html


bon EDF dit qu'elle gère et qu'il n'y pas de vrai problème. csd

troisgriffes
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 2382
Localisation : Sud RP
Emploi : technicien
Date d'inscription : 17/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par tarsonis le Jeu 22 Sep 2016 - 8:05

Consultation publique sur le projet de décret relatif à la protection contre les dangers des rayonnements ionisants

Les autorités françaises s’apprêtent à fixer les critères de gestion des zones contaminées après un accident nucléaire (ou après un attentat affectant une installation nucléaire). Quel niveau d’exposition aux rayonnements, et donc de risque, sera pris en référence pour décider de la nécessité ou non d’engager telle ou telle action pour protéger la population ? Très concrètement : jusqu’à quel niveau de risque serez-vous condamné à vivre en zone contaminée ? À partir de quel niveau de risque pourrez-vous espérer être indemnisé et relogé dans un environnement sain ?

Les autorités françaises ont retenu les niveaux de dose efficace les plus élevés possible : 100 mSv pour la phase accidentelle et 20 mSv/an pour la phase poste accidentelle (alors que pour le public, la limite maximale de dose est normalement de 1 mSv/an et que cette valeur correspond déjà à un niveau de risque élevé). Plus les limites sont élevées, moindre sont les dépenses liées à la protection et à l’indemnisation des dommages.

Des valeurs maximales pour les niveaux de référence
Se basant sur les recommandations de la CIPR, la directive 2013/59/Euratom a recommandé aux États membres de définir, pour la gestion de la phase accidentelle d’urgence, un niveau de référence exprimé en dose efficace et choisi dans l’intervalle allant de 20 à 100 mSv. Les autorités françaises ont décidé de fixer le niveau de référence à la borne supérieure de l’intervalle, soit 100 mSv. La phase d’urgence correspondant typiquement à des durées de quelques semaines, au maximum quelques mois, cela signifie que les mesures de protection à mettre ou ne pas mettre en œuvre seront appréciées par rapport à une référence de dose de 100 mSv sur quelques semaines alors que la limite maximale du risque est fixée, en situation normale, à 1 mSv par an.  De plus, ainsi que nous l’explicitons plus bas, la référence de dose n’a pas le caractère contraignant d’une limite de dose : elle peut être dépassée !
Cf. dispositions du futur article R. 13333-55 du code de santé publique, page 124 du projet de décret.
Pour la gestion de la phase post-accidentelle, se basant toujours sur les recommandations de la CIPR, la directive 2013/59/Euratom a recommandé aux États membres de définir un niveau de référence choisi dans l’intervalle allant de 1 à 20 mSv/an. Les autorités françaises ont fixé le niveau de référence à la borne supérieure de l’intervalle, soit 20 mSv/an. Cette valeur s’applique aux 12 mois qui suivent la phase d’urgence. Pour la suite, rien n’est précisé : le représentant de l’État dans le département définira, après avis de l’Autorité de sûreté nucléaire, « un niveau de référence approprié » (sic).  Les autorités ont donc choisi le niveau de risque maximal pour la première année et ne donnent aucune garantie pour la suite.
Cf. disposition des  futurs articles R. 13333-66 et 67 du code de santé publique, page 28 du projet de décret.

Jusqu'au 30 septembre :
Comment participer à la consultation publique ?

Pour participer à la consultation, rendez-vous sur le site http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/projet-de-decret-relatif-a-la-protection-sanitaire-a1504.html ou cliquez sur ce lien pour accéder à la page de présentation et donner votre avis.

Il vous faudra inscrire : un titre, un message, votre nom (ou pseudonyme) et votre adresse mail.

Détails ici :
http://www.criirad.org/euratom/euratom2013-59-niveaux-exposition.html

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8036
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par Cyrus_Smith le Jeu 22 Sep 2016 - 12:27

pour le public, la limite maximale de dose est normalement de 1 mSv/an et que cette valeur correspond déjà à un niveau de risque élevé
Rolling Eyes

À titre de comparaison, hors travailleur du nucléaire (catégorie qui est toutefois plus large qu'on ne le pense), l'exposition moyenne en France est d'environ 3,5 mSv/an, dont 1 venant du médical (beaucoup de variation d'une personne à l'autre pour celui-ci. Il est possible de se prendre 10 mSv d'un seul coup de scanner), le reste étant naturel (et il y a des pays où c'est bien supérieur, toujours de manière naturelle, du genre 50mSv/an dans le sud de l'Inde...).

Pour info, on n'arrive pas à détecter l'influence d'une dose inférieure à 100 mSv: ça ne veut pas dire qu'elle ne représente aucun danger, simplement qu'avec toutes les données accumulées depuis au moins la seconde guerre mondiale on n'arrive pas à voir d'effet...

Sinon, pour ceux qui voudraient en savoir plus sur la manière dont un accident serait géré et ce que sont les zones et les phases sus-mentionnées, il y a ce document.

Sources:
http://www.laradioactivite.com/site/pages/lesexpositionsnaturelles.htm
http://www.laradioactivite.com/site/pages/dosesdexamensauxrayonsx.htm

Cyrus_Smith
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 2144
Localisation : Île mystérieuse
Date d'inscription : 02/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par tarsonis le Lun 26 Sep 2016 - 9:36

Salut !

Cyrus_Smith a écrit:
pour le public, la limite maximale de dose est normalement de 1 mSv/an et que cette valeur correspond déjà à un niveau de risque élevé

À titre de comparaison, hors travailleur du nucléaire (catégorie qui est toutefois plus large qu'on ne le pense), l'exposition moyenne en France est d'environ 3,5 mSv/an, dont 1 venant du médical (beaucoup de variation d'une personne à l'autre pour celui-ci. Il est possible de se prendre 10 mSv d'un seul coup de scanner), le reste étant naturel (et il y a des pays où c'est bien supérieur, toujours de manière naturelle, du genre 50mSv/an dans le sud de l'Inde...).

J'avais essayé de "neutraliser" l'article en enlevant les données subjectives de leur part, j'ai oublié de retirer celui-ci.
J'envisageais de faire une réponse générale dans ma review de l'ouvrage NRBC de Piero San Giorgio; mais comme cela me prend pas mal de temps, je me permets d'en prendre un bout pour répondre ici.

Le gros souci avec les faibles doses est que la CRIIRAD se base sur le paradigme actuel : la relation linéaire sans seuil (RLSS). Si bien que l'on peut entendre et lire ci et là leurs ingénieurs proclamer "les faibles doses peuvent être nocives, à partir du premier Becquerel.".

C'est un modèle qui permet d'étalonner les risques pour les travailleurs du milieu et de tout ce qui d'ordre réglementaire, mais il n'y a pas consensus concernant l'application au public; avec l'Académie de Médecine en premier lieu !

Pour simplifier : Si on distribue une dose de 200 mSv en un an à 100 000 personnes (soit 20 000 Sv) et que l'on compte le nombre de morts par cancer radio-induit (imaginons 10000), la relation linéaire sans seuil suppose alors qu'il y aura presque autant de morts dans la population française si on lui distribue la même dose (donc 0,03mSv par personne, soit 1% de la dose annuelle moyenne).

J'ai choisi un effectif de 100 000 personnes pour une autre raison. Cela représente 0,0015% de la population, et c'est l'effectif moyen qui se prend une dose annuelle de l'ordre de 200mSv en radiothérapie; en gros 30% de la dose totale délivrée par la branche médicale. Est-ce que l'on peut extrapoler avec la RLSS les cancers radio-induits consécutifs de ces 100 000 personnes aux 65 millions restants ? C'est pourtant ce que l'on fait avec la dose moyenne annuelle reçue par le public, d'environ 3mSv.

Dans l'extrapolation des risques, on a donc d'une part un gros effectif qui reçoit de très faibles doses, tandis que de l'autre côté on a un tout petit échantillon pour lequel on délivre des doses cent fois plus élevées. Les vases peuvent-ils être communicants ? clind'oeil

La modélisation de l'impact des faibles doses est à peu près à la base des mesures de radioprotection, mais curieusement est complètement absente du livre NRBC de PSG.


Dans le fond, il y a deux choses qui m'interpellent dans ce projet de décret :
- on parle bien de "niveau de référence", qui n'est pas une limite absolue.
- on parle de mSv en dose efficace. Je serais curieux de savoir comment est modélisée la dose de 100mSv dans la phase d'urgence, par exemple avec un rejet d'iode 131 (situation d'exposition interne) à proximité d'une centrale.

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 8036
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nucléaire en France, des news ...

Message par racoon le Mar 27 Sep 2016 - 0:21

tarsonis a écrit:

Dans l'extrapolation des risques, on a donc d'une part un gros effectif qui reçoit de très faibles doses, tandis que de l'autre côté on a un tout petit échantillon pour lequel on délivre des doses cent fois plus élevées. Les vases peuvent-ils être communicants ? clind'oeil

La CRIIRAD est dans son rôle en prenant une posture conservatrice.
Si on se base sur les effets des rayonnements ionisants sur les êtres vivants (dans les grandes lignes), chaque particule est susceptible de déclencher un cancer. Que le rayonnement frappe la cellule d'une personne soumise à une faible dose ou frappe une personne soumise à une forte dose n'a pas d'impact statistique (à nuancer car il est probable que des mécanismes de protection/réparation/destruction cellulaire soit efficace à faible dose, mais pas à forte dose. Cf plus bas)
La probabilité statistique est "faible" pour qu'un individu soumis à une faible dose développe un cancer, mais multiplié par 65 000 000 d'individus l'effet est mesurable. Sur une forte dose, la probabilité de déclencher un cancer est plus élevée, au point que cette dose provoque l'apparition de plusieurs foyers de cellules cancereuses chez un seul individu. Donc à mon sens, la position de la CRIIRAD se défend.

Il faut aussi garder en tête que les connaissances actuelles en radiobiologie sur l'effet d'irradiations à faible dose sont limitées par le manque de données expérimentales... Les normes découlent de l'extrapolation de résultats issus de populations ayant reçu des doses beaucoup plus élevées (survivants d'Hiroshima, Nagasaki et Tchernobyl). Les données épidémiologiques d'Hiroshima et Nagasaki montrent que sur les faibles doses, le nombre de cas de cancers aurait doublé par rapport aux populations hors zones de forte irradiation sauf que l'erreur statistique est trop grande.
Les faibles doses sont difficiles à reproduire de manière contrôlée : durant toute une vie, la probabilité pour qu'une cellule soit traversée par plus d'une particule est très faible, d'où des difficultés de reproductibilité pour confirmer ou infirmer le biais statistique, ou encore pour confirmer l'effet de seuil.
Grâce à l'utilisation d'accélérateurs de particules pour irradier précisément des cellules, on commence tout juste (enfin depuis une dizaine d'années) à avoir des résultats significatifs sur certains sujets :
- impact en fonction de la partie touchée de la cellule (noyau, cytoplasme,...)
- mécanismes de signalisation intracellulaire pouvant provoquer la mort cellulaire (apoptose ou nécrose)
- mécanismes de signalisation intercellulaire (induction de dommage dans des cellules voisines d'une cellule frappée)
- réponse adaptative (une exposition à une faible dose déclencherait des mécanismes protecteurs rendant les cellules moins sensibles à une irradiation ultérieure plus forte dose)
mais on manque encore un peu de recul sur ces études.

Donc encore une fois, la CRIIRAD se place dans une posture prudente.

racoon
Membre

Masculin Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 26/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum