Ma vision du survivalisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ma vision du survivalisme

Message par cris78 le Mer 22 Sep 2010 - 15:44

Je suis nouveau sur le site mais j'ai déjà eu l'occasion de lire pas mal de vos posts : il en ressort une tendance générale.
La plupart d'entre vous sont prêt (ou en cours de préparation) pour pouvoir fuir en cas de crise majeure et aller vers un point défini ou non, en attendant une amélioration... Ma vison diffère pas mal, aussi je l'expose afin de pouvoir en discuter.

Tout d'abord, je précise que ma situation et mes formations feront qu'en cas d'évènement majeur, je n'aurais pas le loisir de fuir : je suis engagé dans une association qui est auxiliaire des pouvoirs publics ; bientôt diplômé infirmier et également à terme infirmier chez les pompiers. Donc en cas de crise, soit je suis mobilisé comme infirmier à l'hôpital ou chez les pompiers soit comme secouriste. Et j'ai un certain code d'honneur aussi je ne refuserais pas d'y aller même si c'est la grosse m**de. Ca ne me viendrait pas à l'idée de fuir égoïstement et de laisser des gens, des enfants, des malades etc dans la merde...

Donc je n'ai pas 50 solutions :
- soit il s'agit d'une accident naturel (tempête, inondation..) ou technologique (nuage chimique...) maitrisable : dans ce cas, je reste et je me mets à disposition des autorités pour sauver ce qui est sauvable : un BOB ne me servira pas à fuir mais à rester autonome sur le terrain. Ca a été le cas lorsque je suis parti sur la tempête Xinthia. J'étais content que mon sac soit prêt mais pas pour fuir...
- soit il s'agit d'une crise vraiment grave face à laquelle l'Etat n'est plus capable de répondre et dans ce cas je ne crois pas que la fuite me fasse survivre bien longtemps dans la nature
- soit il s'agit d'une crise géo-politique et dans ce cas, seul, je n'ai aucune chance... Hitler à réussi à tuer des millions de personnes il y a 60 ans, et il n'avait pas Internet, ni de satellites, ni caméra thermique... je ne pense pas que courir dans les bois et planter une tente me mette à l'abri de grand chose.

Donc oui, je suis pour la préparation aux catastrophes mais plutôt en ce sens :
le citoyen doit préparer sa famille et son domicile (ou sa voiture, son sac à dos, sa sacoche...) aux catastrophes mais pas pour fuir mais plutôt pour rester autonome dans l'attente de l'arrivée des secours, soit entre 24h et 96h sur le territoire.

J'ai eu pour ma part l'occasion d'assister à une catastrophe : la tempête Xinthia sur laquelle je suis intervenu. Les habitants ont été surpris durant leur sommeil et ils n'ont pas eu la possibilité d'évacuer. Dans ce thème un BOB servira plutôt à rester eu autonomie en attendant une évacuation plutôt que de s'enfuir... ce qui était impossible vu la hauteur d'eau et la force du courant ! J'ai vu 2 types de comportement : ceux qui ont voulu s'enfuir, préparés ou non, et les autres qui ont attendu leur évacuation, en se mettant en sécurité. les 1ers sont morts noyés, les autres ont survécus pour la plupart.

Je suis en train de me composer un BoB en se moment mais avec une optique sensiblement différente de la plupart d'entre vous. je n'ai pas la prétention de pouvoir survivre à une catastrophe majeure en autonomie sans compte rsur l'aide de personne ni de l'Etat... J'ai juste la prétention d'essayer de me protéger en attendant l'aide extérieure.

Je ne critique pas votre vision des catastrophes, j'exposais juste la mienne...

Le débat est ouvert !

________________________________________________________
Adjuvantibus Nihil Obstat (rien ne fait obstacle à ceux qui viennent en aide)

cris78
Membre

Masculin Nombre de messages : 24
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 19/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vision du survivalisme

Message par logan le Mer 22 Sep 2010 - 16:16

Salut cris78,

Je ne pense pas que ta vision soit vraiment différente de beaucoup d'entre nous ici.
Ca n'est peut etre pas assez mis en valeur sur le forum (même si c'est souvent répété), mais dans de nombreux cas (voir la majorité), le meilleur choix est de rester chez soi.

Il y a une petite fiction traduite par Schtroumpf : Fiction - The Bug Out (traduction) qui illustre bien comment on peut même aggraver sa situation en cherchant à fuire, plutôt que de rester chez soi.

Après celà n'empêche pas non plus, de préparer un BOB orienté fuite, et un point B de retraite, en parallèle, au cas où .. Qui peut le plus peu le moins.

Par contre, là où je rejoins peut être plus, c'est qu'une possible partie d'entre nous se prépare en cas de fuite, à une certaine idée d'autonomie.
Comme toi, je pense que les ressources fournies par notre Gouvernement & Co seront à utilisées en priorité. Après c'est envisageable dans le cas de catastrophess localisées (type Xinthia). Dans le cas de catastrophe plus étendue, comme Katrina, le Gouvernement a vite été dépassé. Les conditions de vie pour les réfugiés du Louisiana Superdome étaient par exemple assez extrèmes (viols, bagarres, vols, etc.)

Au passage, je salue ton engagement d'infirmier/secouriste (on en manque) et la volonté de l'assumer même dans des conditions tendues ..


Dernière édition par logan le Mer 22 Sep 2010 - 16:26, édité 1 fois

logan
Animateur

Masculin Nombre de messages : 2428
Localisation : France
Emploi : Ingénieur IT
Date d'inscription : 17/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://oldu.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vision du survivalisme

Message par cervesia le Mer 22 Sep 2010 - 16:26

le sens du devoir limite un peu tes options !
mais tu sais aussi que tu ne pourras pas sauver tout le monde ....et que te sacrifier n'est pas forcément une solution...

ma vision des choses c'est que après une catastrophe où la vie pourra continuer, je m'organiserai sans compter sur personne ni sur un quelconque semblant d'organisation (type fema....?) ;
rassemblement de survivants, avec priorité aux enfants, et autonomie du groupe : c'est ce que je prévois dans un certain endroit si encore accessible sinon un lieu genre ancienne colonie de vacances devrait faire l'affaire ;

si la catastrophe est de type nucléaire .... ben laisse tomber ....

cervesia
Membre

Féminin Nombre de messages : 71
Age : 62
Localisation : toul, lorraine
Emploi : animatrice
Loisirs : reconstitutions historiques
Date d'inscription : 19/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vision du survivalisme

Message par Da le Mer 22 Sep 2010 - 17:02

En fait, Cris78, tu devrais lire un peu plus le forum en profondeur, et tu verras que la majorité des gens se préparent plus pour un "bug in" qu'un "bug out" clind'oeil.

Maintenant, l'un n'empêche pas l'autre, et il est plus facile (et plus discret) de présenter son Bob que son petit coin de paradis et toute ses préparations...

Pour l'aide de l'État... Si tu te prépare à faire sans, cela ne t'empêche pas d'accueillir l'aide publique quand elle arrive... Si elle n'arrive pas et que tu as tout misé dessus: aïe !


Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vision du survivalisme

Message par logan le Mer 22 Sep 2010 - 17:06

Au passage, juste pour en remettre une couche sur la fausse idée du "fuir à tout prix" :

Post de Canis Lupus : Traduction - Quelles sont les erreurs commises par les débutants ?
5. Évacuer le domicile - L'évacuation du domicile peut être une solution, si vous avez un endroit où aller et le moyen de vous y rendre indemne. Mais le plan de jeter un sac sur le dos et de vivre dans les bois manque de réalité et de praticité. Certains y arriveront - mais la plupart d'entre eux périront.
Post : Point de chute : comment choisir ?
Rammstein a écrit:Analyse également les risques susceptibles de t'obliger à fuir ton domicile. Hormis quelques scénarios hardcore (guerre civile, catastrophe NBC, guerre atomique, invasion ennemie ou extra-terrestre...) ou terriblement banals mais locaux (inondation, incendie...), dans la plupart des cas, il vaut mieux privilégier le Bug In, à savoir se cloîtrer chez soi en attendant que l'orage passe. Dans cette optique, il est très important d'être en bon rapport avec ses voisins, et d'être bien intégré dans la vie sociale de son village ou de sa ville.
AMHA il est vital de privilégier dans un premier temps sa survie immédiate (le "ici et maintenant"), puis d'élaborer dans un second temps des solutions de secours pour les cas où il faut abandonner le navire.
Puis toutes les discussions où il est question de "survie en groupe" & co. C'est vrai qu'avec la masse d'information, pas toujours facile de s'y retrouver..

logan
Animateur

Masculin Nombre de messages : 2428
Localisation : France
Emploi : Ingénieur IT
Date d'inscription : 17/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://oldu.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vision du survivalisme

Message par argoth le Mer 22 Sep 2010 - 17:59

Salut cris78,
je salut ton dévoument en tant que bénévole, cela t'honore. Pour le reste, je crois que si tu prend le temps de lire en profondeur el forum. (bon ok j'y suis encore, y a des postes partout lol). Je crois que tu verra que, à l'exeption d'une minorité le BOB. C'est l'ultime ressource. Ta pas mal de poste sur le préparer son habitat. Il y a aussi beaucoup de poste de bob, parce que les gens en sont fier (ce qui se comprend). Qu,un bob peut être assembler, rapidement et en peu de temps et a très faible cout. De plus une fois qu'il est fait tu t'en inquiete plus vraiment.

Une préparation a domicile demande des année de travail, du fric et une attention régulière et perpétuel. Dans cette optique, il est normal que moins de gens viennent poster sur leur préparation. Car il est plus intéressant de les montrer une fois terminer. Que de venir dire, je ferais ça, je ferais ceci, ect... et de passer pour un blablateur, qui parle beaucoup et agit peu.

Sans oublier ce qui a été mentionné a savoir que plusieurs ici, préfère garder secret une grosse part de leur préparation. Personnellement, je resterais chez moi aussi longtemps que je le pourrais. Je ne fais que commencé a regarder a un bob. Une option que je crois très peut réaliste pour moi. Malgrer tout, je prévois qu'il sera près a montrer au autres, ici et a avoir leur feed back en mions de 2-3 mois. Alors qu'il m'a fallu 5 a 8 ans de travail sur mon domicile pour en arrivé a ce que je désirais.

Après c'est que mon humble avis. Content de te compter parmis nous. Smile

________________________________________________________
On hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte a nos enfants.

Un peuple qui est près a cédez un peu de libérer pour plus de sécurité, ne mérite n'y l'un, n'y l'autre et finira par perdre les deux. Thomas jefferson.


Pas capable est mort hier, il s'essaye est né ce matin.

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vision du survivalisme

Message par resistance34 le Mer 22 Sep 2010 - 18:13

Bonjour Cris78,

Si tu as parcouru ce forum tu as pu t'apercevoir qu'il existe de nombreux points de vues et de nombreuses hypothéses/solutions.

cris78 a écrit:- soit il s'agit d'une crise vraiment grave face à laquelle l'Etat n'est plus capable de répondre et dans ce cas je ne crois pas que la fuite me fasse survivre bien longtemps dans la nature

Je pense qu'a ce niveau nos points de vues sont différents. Car mon idée du survialisme n'intégre PAS l'appui de l'état, mais c'est justument quand l'état n'est plus capable de répondre que l'on trouve TOUT l'intéret du survivalisme. On se prépare à se nourrir, se protéger, s'abriter meme si l'état, la société, le monde économique actuel n'exitent plus.
PS : quand je dis "on" je parle de moi et peu etre d'autre mais pas tous les membres du forum car les avis sont différents c'est ce qui fait tout l'intéteret de ce forum !

cris78 a écrit:- soit il s'agit d'une crise géo-politique et dans ce cas, seul, je n'ai aucune chance... Hitler à réussi à tuer des millions de personnes il y a 60 ans, et il n'avait pas Internet, ni de satellites, ni caméra thermique... je ne pense pas que courir dans les bois et planter une tente me mette à l'abri de grand chose.

la aussi, si il faut vivre dans la foret pour survivre, meme si la situation n'est vraiment pas facile, il faut etre pret à le faire ... On prend souvent les survivaliste pour des pessimistes c'est carrément l'inverse ... "
Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l'opportunité dans chaque difficulté" W. CHRCHILD fumeur

resistance34
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 344
Loisirs : sport de combat, chasse, militaria
Date d'inscription : 21/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vision du survivalisme

Message par Charles le Mer 22 Sep 2010 - 18:38

cris78 a écrit: Hitler à réussi à tuer des millions de personnes il y a 60 ans, et il n'avait pas Internet, ni de satellites, ni caméra thermique... je ne pense pas que courir dans les bois et planter une tente me mette à l'abri de grand chose.

perso je m'attends pas a une guerre thermonucleaire ni a ce que les chemises brunes défilent dans la rue par contre sans parler de grand chaos un simple attentat avec une bombe sale tuera tout ceux qui sont dans un rayon équivalent a sa puissance/grandeur et ce qu'il y a dedans donc aller sur un périmetre non urbain te sauvera la vie c'est aussi simple que ca les zones urbaines sont le pire cauchemard de tout les gouvernements vu la densité de population.

Tu es secouriste tu doit donc être au courant du Plan de Prévention des Risques d'Inondation de Paris et la c'est pas une "hypothèse" la crue centenale va se reproduire, maintenant prends cet évènement et reporte le aux prévisions de la montée des eaux pour les 30 prochaines années et tu risquera toi aussi de "planter ta tente" et de courir dans les bois ^^

cris78 a écrit:
Donc oui, je suis pour la préparation aux catastrophes mais plutôt en ce sens :
le citoyen doit préparer sa famille et son domicile (ou sa voiture, son sac à dos, sa sacoche...) aux catastrophes mais pas pour fuir mais plutôt pour rester autonome dans l'attente de l'arrivée des secours, soit entre 24h et 96h sur le territoire.


une question simple en cas de chaos général les secours sont tout simplement débordé et en cas de très grosse cata météorologique et toute les joyeusetés y'aura pas de secours donc mieux vaut etre préparé pour le pire et que rien n'arrive plutot que le contraire, donc si tu mise tout sur les secours et qu'ils n'arrivent pas ca risque d'étre plus compliqué....

pour le 96 heures je suis dubitatif car durant la tempête 99 on a pas vu un poil de secours avant une bonne grosse semaine chez moi.... et ce n'etait qu'un épiphénomène climatique donc un chaos météorologique risque d'être un peu plus complexe que ca.

cris78 a écrit:
J'ai eu pour ma part l'occasion d'assister à une catastrophe : la tempête Xinthia sur laquelle je suis intervenu. Les habitants ont été surpris durant leur sommeil et ils n'ont pas eu la possibilité d'évacuer. Dans ce thème un BOB servira plutôt à rester eu autonomie en attendant une évacuation plutôt que de s'enfuir... ce qui était impossible vu la hauteur d'eau et la force du courant ! J'ai vu 2 types de comportement : ceux qui ont voulu s'enfuir, préparés ou non, et les autres qui ont attendu leur évacuation, en se mettant en sécurité. les 1ers sont morts noyés, les autres ont survécus pour la plupart.

a la nouvelle orléans les trois quarts des dcd ont été retrouvé dans des bâtiments....

l'évacuation doit se faire avec bon sens c'est pas quand y'a deux metres d'eau qui faut partir la c'est trop tard c'est a l'évaluation de chacun.

Chacun fait comme il le sent certains plus leur habitats et d'autres préparent plus le coté extraction du domicile chacun fait comme il le sent.

Ta dévotion est remarquable mais en temps de chaos les règles changent et si l'homme n'a pu ses "règles" et ses paradis artificiel alors il retrouvera son instinct de base qui est celui de la nature, seuls les forts s'en sortent faut pas se la raconter, les faibles ne survivront pas, dans la nature un animal faible est mangé par son prédateur, faut être bien conscient qu'on ne peut pas imaginer "l'ambiance" en cas de chaos généralisé.

Logan la "fuite" doit se faire intelligemment et je suis d'accord que la plupart des gens survivront pas après trois semaines dans la forêt surtout si ils sont urbains, maintenant clair que les gens comme moi qui on la chance d'habiter dans des villages forestier on a une petite longueur d'avance, fuir est la solution extrême donc que le danger est trop fort, émeutes ou guérilla urbaine sans issu, inondation ou autre etc, c'est a l'appréciation de chacun y'a pas de règle sur ce point la c'est juste notre propre instinct de survie qui dit "la faut se barrer".


Charles
Membre

Masculin Nombre de messages : 143
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vision du survivalisme

Message par cris78 le Mer 22 Sep 2010 - 19:11

Lynx, je suis bien d'accord qu'il n'y a pas de règles pour la fuite. Mais je suis surpris de ta phrase : en temps de chaos les règles changent et si l'homme n'a pu ses "règles" et ses paradis artificiel alors il retrouvera son instinct de base qui est celui de la nature, seuls les forts s'en sortent faut pas se la raconter, les faibles ne survivront pas, dans la nature un animal faible est mangé par son prédateur, faut être bien conscient qu'on ne peut pas imaginer "l'ambiance" en cas de chaos généralisé.

Je me pose une question : avant de préparer ton BoB pour une hypothétique fuite en forêt, as-tu simplement équiper ton domicile d'un détecteur de fumées (20€ à piles), as-tu installé un extincteur dans ta voiture, es-tu formé au PSC1 (gestes de premiers secours), as-tu expliqué à tes éventuels voisins âgés ce qu'il fallait faire en cas de signal national d'alerte ? Ces choses simples sauveront sans doute plus de vies (dont la tienne !) que bien des BoB...
Si c'est le cas, c'est super ! Tu es quelqu'un de prévoyant qui a penser à lui autant qu'aux autres. Si ce n'est pas le cas, je trouve ça dommage que tu sois prêt à évacuer ton domicile en urgence mais incapable d'intervenir sur un accident et d'être alerter en cas de fuite de CO dans ta maison.

Je répète que je suis favorable à la création de Bob et je suis bien d'accord qu'il faut se préparer en cas de fuite de son domicile le jour où... Mais je pense qu'avant d'en arriver là, il y a pleins de choses à faire pour la vie de tous les jours, celle qui tue bien plus de personnes qu'un éventuel chaos mondial...

Toi tu es capable de (peut-être) sauver ta vie avec un sac à dos et ton entrainement... d'autres sont capable (sûrement) de sauver d'autres vies avec 2 mains...

cris78
Membre

Masculin Nombre de messages : 24
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 19/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vision du survivalisme

Message par Charles le Mer 22 Sep 2010 - 20:33

cris j'ai fait 15 ans d'armée donc j'ai l'AIGES militaire et j'ai l'ancienne formation bns vu que j'ai testé pompier volontaire mais je me suis aperçu que sauver mon prochain c'était pas ma vocation.

Et j'ai pour répondre j'ai deux détecteurs de fumée vu que j'habite dans une vieille maison qui comporte des cheminées même dans les chambres (que je ne me sert pas) donc forcément question de sécurité j'en ai deux de posé.

Dans ma voiture et bien c'est simple j'ai plus de voiture ca m'évite de bruler du carburant fossile.

Quand au cas d'alerte national je sais par expérience militaire que les plans généraux sont juste fait par des bureaucrates demandant juste l'avis des professionnels mais je vais éviter de donner le fond de ma pensée sur ce genre de plan ^^

Alors effectivement avant d'arriver a la fuite qui est la solution extrême il y a encore du chemin j'espère mais qui aurait dit que le tsunami aurait aurait tué des milliers de gens qui aurait dit que le Pakistan et la chine ont eut plus de mort dans leurs cata naturelles que dans une guerre donc faut relativiser le truc, mon grand père me disait "tu vois gamin nous les hommes ont est des andouilles car on ne croit les choses que quand elles se sont passé donc trop tard pour faire quelque chose" depuis tout petit j'ai retenu cette phrase que tu peux appliquer a tout aujourd'hui, les inondations en Vendée le sont parce qu'on a construit sur des zones inondables etc et que l'on continuera malgré tout a faire un maximum de connerie jusqu'à ce que la terre commence a vomir très fort et la tout les plans de préventions ne nous sauverons pas.

Tu es secouriste donc tu es dans l'optique j'aime les gens et je veut sauver tout le monde, mais tu vois vu les opex que j'ai fait j'ai vraiment vu le pire de l'humanité et je te garantit qu'en cas de chaos tu perdra tes illusions, je vais te paraître cynique et monstrueux mais en cas de chaos je chercherait a sauver juste ma famille si je le peut et moi, alors chacun peut avoir des illusions et des utopies mais si the big chaos se produit tu fera pareil tu te barrera la ou tu pourra pour sauver ta peau et celle de ta famille.

Je ne prépare pas mon domicile comme un bunker ca sert a rien de mon point de vue je répète juste de mon point de vue mais chez soit on a tout ce dont on a besoin et même plus, on a ses vêtements ses outils de la bouffe enfin bref en cas de pénurie ca me changera pas énorme j'ai un puit fonctionnel pour l'eau deux panneaux solaires de secours et pour manger ba je ferais comme je fait chaque semaine en temps normal chasse et pêche donc ca changera pas vraiment mon quotidien donc je part du principe que tant que je suis chez moi la menace ou le problème reste limité et sur une période provisoire donc je ne me considère pas en mode survie.

Si j'ai un BOB c'est justement pour avoir un minimum si quelque chose d'extrême et d'incontrôlable se produit, ce qui est imprévisible est impossible a prévoir par définition donc autant avoir un bob pouvant servir en cas d'évacuation car on aura pas le temps de préparer quoique si on doit partir en urgence, mon "travail" actuel me permet d'avoir 70 pour cent de mon bob en permanence avec moi donc forcément j'ai peut être une vision différente.

Maintenant a moi de te poser une question sait tu reconnaitre certaines plantes et feuilles forestière quand tu n'a rien sous la main et que dans un chaos général tu te retrouve en forêt et que devant se trouvent des bléssés ? ca on l'apprends pas en secourisme pourtant si ce gros chaos se produisait tu aurait pas le matos d'un vsab sur toi donc faut également relativiser.

J'admire les gens comme toi qui on la "foi" et la vocation dans leurs missions de secours, j'ai pas cette vocation et je ne cherchera pas en cas de chaos a sauver l'humanité je chercherais a sauver ma peu avant tout et tout le monde fera pareil et tu sais pourquoi parce qu'on juste des humains, juste un exemple rassemble 50000 secouristes dans un endroit étroit et hurle qu'un qu'une bombe va sauter tu verra que chacun cherchera a a sauver sa peau et ils se marcheront dessus les uns sur les autres, l'instinct de survie humain ressortira toujours avant les trucs qu'on t'a enseigné ;o)


Charles
Membre

Masculin Nombre de messages : 143
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vision du survivalisme

Message par cris78 le Mer 22 Sep 2010 - 22:27

Concernant ta préparation perso : chapeau ! Je n'ai pas le 1/4 de ce que tu as !! Et loin d'avoir 15 ans d'armée derrière moi (ou alors j'y serais rentrée à... 6 ans !)
Je ne remets pas en cause ta préparation en cas de chaos; je suis sûr que tu vivra même plus longtemps que moi !!

Pour illustrer ce que je veux dire : imagine toi une échelle des emmerdes :
1) situation normale
2) accident quotidien (malaise, chute, bobologie...)
3) accident exceptionnel (blessé grave, gros accident de voiture...)
4) accident catastrophique (incendie, tempête localisée sur une ville... ce qu'un appelle un Accident Catastrophique a Effet Limité)
5) catastrophe localisée à un département, voir une région (attentat, nuage toxique, inondation type Xynthia... ce qu'on appelle une Catastrophe à Moyens Dépassés)
6) catastrophe généralisée au niveau national voir international (Tchernobyl, guerre, vague de froid...)
7) fin du monde

Ce que j'essaye de dire, ce que j'ai le sentiment qu'il y a plus de monde prêt humainement et matériellement parlant pour un item 5 ou 6 (voir 7... Very Happy ) que pour les items 2, 3 ou 4... Peut-être que je me trompes et dans ce cas, c'est une agréable surprise !

Pour te répondre, Lynx, non je ne sais pas reconnaître une plante médicinale d'une autre... Si je suis avec un blessé en forêt et que, comme dans 99, 9% des cas, ce n'est pas le chaos, juste une journée ordinaire, et bien j'applique les gestes de 1ers secours et je compose le 15. Et les pompiers viennent le chercher, Et il est pris en charge par des professionnels des urgences...
Et si par hasard c'était une situation de chaos, et que je n'ai rien sous la main et bien tanpis. Je sauverais ce qui est sauvable.

Après, concernant ton dernier paragraphe, je pense que nous abordons une question philosophique... En cas de chaos, sauver sa peau, OK... et par la suite ? Vivre seul, loin de tout, sans aucun lien social ? Vivre en étant fier de soi-même et n'avoir personne avec qui en parler ? Je fais du samu social et tu sais à quoi ça me fait penser : un SDF... Il est là, sous sa couverture, avec son réchaud, mais il ne compte pour personne, personne ne le voit, il est seul avec son sac...

Lynx, je respectes ton entrainement et ton expérience, j'essaye simplement de défendre mon point de vue : formons nous et préparons nous à la base avant d'avoir la prétention d'être prêt pour l'extrême...

________________________________________________________
Adjuvantibus Nihil Obstat (rien ne fait obstacle à ceux qui viennent en aide)

cris78
Membre

Masculin Nombre de messages : 24
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 19/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vision du survivalisme

Message par cervesia le Mer 22 Sep 2010 - 22:44

je trouve vos échanges très intéressants ; il est évident que face à l'imprévisible il faut se remettre en question constamment et ne rien tenir pour acquis :
notre vrai point fort à tous ici c'est d'en avoir conscience et de se préparer afin d'être prêts pour survivre

cervesia
Membre

Féminin Nombre de messages : 71
Age : 62
Localisation : toul, lorraine
Emploi : animatrice
Loisirs : reconstitutions historiques
Date d'inscription : 19/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vision du survivalisme

Message par argoth le Mer 22 Sep 2010 - 23:53

Pour moi et pour moi seul j'entend (chacun a son point de vue). Être survivaliste ses être près autant qu'on le peux et être positif.

Après, je crois que pour les situations 1-2-3 (comme tu les décrit) si on les aborde pas c'est que comme on en est à prévoir les 4-5-6-7 et bien on a tout ce qu'il faut pour préparer au 1-2-3. Enfin pour moi, ça coule de source. Après si quelqu'un essaye de parer a la 7 sans avoir prévu les 2-3-4, il a un problème d'organisation et il ne sera même pas en mesure de parer à la 7. C,est une suite logique des chose. Ta qu'a voir ma maison dans mon poste, c'est claire que j'ai commencé par les détecteur qui vont bien, les instincteur spécialiser a chacun ça place, une trousse de premier soin dans la voiture. Ect... En tout cas pour moi, c'est dans l'ordre logique des étapes d'un survivants. Rien ne sert d'avoir un kit nbc, si tu peux même pas survivre a une coupure. Après peut être que je me trompe? Mais je pense que la majorité ici y est paré.

Pour le reste on en cause beaucoup, parce qu'on essaye de se préparer pour des choses qu'on ne vois pas souvent, donc qu'on manque d'expérience terrain. Si je peux m'exprimer ainsi. D'où l'intérêt d'avoir un large éventail de personne, pour des idées des conseil, ect...

De plus, ici au canada, le gouvernement a mis en ligne et distribue moult, documentation sur comment ce préparer pour les situation 1-2-3 et important le 4, ils encourage fortement les citoyens a se préparer. IL y a des campagne de sensibilisation régulièrement aussi. Pour les autres situations on a rien d'autre comme info, que rester chez vous et attendez. Et ça c'est pas mon genre. Je préfère pousser ma préparation.

Je trouve quand même qu'il peut être intérssant de ce demander, je fais quoi si? Comme ça, ça permet d'être près d'avance et de se conditionner immédiatement a l'attitude qu'on veux tenir.

Pour ce que je ferais en cas de tes situations,

1- bas rien tous est normal lol
2- j'ai un court de secouriste et j'aide c'est évident, puisque j'aimerais qu'on me rende la pareil.
3- Comme la 2.
4- La y risque d,y avoir ponction sur mes ressources perso et financière (oui oui je suis un gros méchant ^^) J'aiderais, mais dans cette ordre uniquement. Famille,ami, voisin et connaissance et si j'envisage, selon la gravité de l'événement que j,aurais un surplus de x ou y truc. J'aiderais les personne vraiment mal pris. Comme ça reste localisé, ca devrais se résorber normalement. Surtout si je suis pas touché ses encore plus facile de juger et d'aider. Et si TOUT le monde a suivit les recommandation ils ont entre 3 et 7 jours de réserve pour attendre les secourt aussi. A moins bien sur d'avoir du évacué ou perte de leur maison.
5- Famille et ami, voisin et connaissance que si j'en ai les moyens après évaluation.
6- Famille et ami
7- bas y a plus de terre personne a aidez donc mdr.

Faut aussi voir comme ça, moi je me serais préparer, si j'ai un surplus, ça serait con de laisser quelqu'un mourir a coté de moi. Mais ça serais encore plus con de crever et de laisser crever ma famille alors que je me suis préparer, pour sauver pierre.

Après si plutôt que de nous pointé du doigt le commun des mortelles fessait comme nous, au moins pour les situation 1-2-3-4. Bas peut être qu'ils n'auraient pas besoin de notre aide non plus en. clind'oeil

Je crois que ta prévention au niveau 1-2-3-4 est surtout pour le citoyen moyen qui attend que le gouvernement lui verse le lait dans la bouche et est incapable de rien faire par lui même. Bien sur qu'il faut informer le publique, mais ici (sur ce forum) je crois qu'on les déjà tous plus ou moins.

Faut pas croire que tous ce qu'on veux ses ce planquer et regarder les autres mourir de faim. On a juste peut être pas tous la même dévotion envers les autres. Dans mon échelle de valeur a moi, il y a ma famille et mes amis qui passe avant les autres. Tu as une femme et des enfants? Je crois que si tu en as ou quand tu en auras, toi aussi entre l'option, y a le feux je sauve quelqu'un que je connais pas ou je sauve ma fille et bien tu choisira ta fille. Smile

juste mes deux cents

argoth
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3334
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vision du survivalisme

Message par cris78 le Jeu 23 Sep 2010 - 1:21

Merci pour l'expression de ta vision des choses argoth et ça me rassure de lire tes réponses...
Je comprends et respecte votre point de vue même si il diffère légèrement du mien : j'aurais du mal à bouffer ma gamelle et dormir dans mon duvet en sachant que y'en a qui ont la dalle à côté de moi ou qui ont froid... Question de valeurs... Faudrait peut être que je me pose un jour la question de pourquoi je me suis engagé dans ces actions lol

Bref soyons pragmatique : je suis venu ici pour me créer un Bob et si je m'écoutais, mon Bob serait un mélange de centre d'hébergement et de services des urgences Very Happy

Je vais donc me pencher un peu plus sur vos idées de contenu afin d'étudier un sac qui me permette de me préserver moi-même pour pouvoir aider les autres... Comme ça je me trouve une excuse pour me créer un sac POUR MOI !

________________________________________________________
Adjuvantibus Nihil Obstat (rien ne fait obstacle à ceux qui viennent en aide)

cris78
Membre

Masculin Nombre de messages : 24
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 19/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vision du survivalisme

Message par volwest le Jeu 23 Sep 2010 - 7:36

Salut Cris...


Sans vouloir être méchant…tu bouffes ta gamelle et tu dors dans ton lit, et pas loin de toi les gens meurent.
La…maintenant.

Pas besoin d'attendre un événement dramatique pour que cela soit du quotidien planétaire.

2500 enfants meurent chaque jours de la pauvreté.
1 milliards d'individus sont rentré dans le 21eme siècle sans pouvoir lire ou écrire.
Il y a 2.2 milliards d'enfant sur la planète, 1 milliard est dans la pauvreté, 1 sur 3 n'ont pas un toit adéquate, et 1 sur 5 n'a pas accès a de l'eau saine.
...

Le survivalisme, est bien plus complexe et englobant que la préparation d'un BOB.
Le survivalisme fait pression sur la dépendance, et qui dit dépendance dit système.
Si nous avons plus de 50 variétés de céréales dans nos rayons de supermarché, c'est bien parce que nous achetons, nous consommons…nous sommes dépendant. Pour pouvoir avoir ce choix Kafkarien, certains doivent crever la dalle.

Alors oui…soyons pragmatique.
Tout ceci n'est pas une question de valeurs ou de morales, tout ceci est une question d'argent, et donc de dépendance.

volwest
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 246
Localisation : Montana
Date d'inscription : 24/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://lesurvivaliste.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vision du survivalisme

Message par dolarau le Jeu 23 Sep 2010 - 8:31

Moi je pense plutôt à une guerre civil dans les états du Sud et de l'Est (et n'oublions pas la guerre nucléaire Very Happy )


volwest a écrit:
2500 enfants meurent chaque jours de la pauvreté.
1 milliards d'individus sont rentré dans le 21eme siècle sans pouvoir lire ou écrire.
Il y a 2.2 milliards d'enfant sur la planète, 1 milliard est dans la pauvreté, 1 sur 3 n'ont pas un toit adéquate, et 1 sur 5 n'a pas accès a de l'eau saine.
...


Déjà fraudais virer le gouvernement pourri de certain de ces pays après on pourra discuté.

cris78 a écrit:
Je vais donc me pencher un peu plus sur vos idées de contenu afin d'étudier un sac qui me permette de me préserver moi-même pour pouvoir aider les autres... Comme ça je me trouve une excuse pour me créer un sac POUR MOI !

On est la pour sa ! fumeur

dolarau
Membre

Masculin Nombre de messages : 42
Loisirs : Etude des armes de destructions massives, jeux vidéos
Date d'inscription : 27/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vision du survivalisme

Message par tarsonis le Jeu 23 Sep 2010 - 9:14

Salut !

Content que tu sois de la partie des secouristes qui arriveront en k2kk ! clind'oeil
Il faut aussi lire à travers les différent BOBs des membres du forum qu'il y a une mise en apposition avec les secours.
D'une part, ces derniers étant distribués par priorité de cas (de grave à bénin), ce qui permet à ces membres de décharger les secours s'il ne s'agit que de bobologie à trauma bénin.

D'autre part, en cas de kata majeure, le matos médical a la fâcheuse tendance manquer : utilisation unique, soins répétés, etc.... S'approvisionner est en ce moment relativement facile et bon marché, mais une fois Katrina arrivée, les fournisseurs se font plus rares; c'est pourquoi certians Bobs te feront penser une véritable pharmacie d'hôpital clind'oeil

Bon nombre de membres préparent effectivement en priorité un bug-in, comme moi, mais effectivement restent discret dessus pour éviter les vautours, sans pour autant omettre la possibilité d'un bug-out.

Pour ma part, j'envisage effectivement un certain "vivre-ensemble" en k2kk dans mon coin. Si une cata se présente, entre les non-préparés, et ceux avec qui j'ai un peu discuté et convaincu d'anticiper un tant soit peu, ahma il sera préférable de venir en aide envers les survivants pour conserver un minimum d'humanité et de réseau social.

On ne peut anticiper jusque là, si une cata se produit le coup pourrait être très dur, mais autant amha augmenter les chances minimes de la communauté, de son quartier, de son voisinage que de survivre seul avec ses boites....
Qui dit communauté dit échanges, troc, nourriture. Les Hommes du tiers-monde pourraient rester les bois, mais ils préfèrent malgré tout maintenir un semblant de communauté.
Ferfal nous a donné de nombreux exemples où un tissu social s'est préservé tout en mutant profondément, je te conseille si ce n'est déjà fait la lecture

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7991
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma vision du survivalisme

Message par Charles le Jeu 23 Sep 2010 - 10:30

J'adore ce topic ^^ il donne en fait le "pannel" représentatif des différentes formes du survivalisme et cela donne des philosophies différentes ainsi que leurs mise en œuvre ce qui découle forcément sur la psychologie et l'attitude en temps de crise.

Cris je vais revenir sur les 7 situations que tu as donnés, les 6 premières l'homme a vécu ses situations et pour la 7ème il n'a pas besoin de se préparer car si y'a fin du monde y'a forcément extinction des espèces donc ca sert pas a grand chose d'avoir un sac, la fin du monde réelle et scientifique est programmée pour dans 4,7 milliard d'année quand le soleil fera son saut de l'ange donc ca laisse un peu de temps ^^

donc en fait on va voir plusieurs trucs avérés :

donc entre la situation 6 et 7 il il a une autre situation que l'homme a connu par le passé plusieurs fois selon les scientifiques et les archéos, en clair il y a 3500 ans la montée des eaux a tué un paquet de monde pour ne parler que de la dernière cata mondiale généralisé cela a engendré donc des survivants et quelques pays moins touchés mais toutes les zones côtières ont été dévastées entièrement y'a rien de paranormal ce sont des faits établis, nous avons le mythe du déluge de gilgamesh ou plein d'autres textes religieux qui en parlent ensuite on a les histoires de continents engloutis etc et tout ca dans une même fourchette de temps et sur les 4 coins du continent .

regardons aujourd'hui ce que nous vivons les prémices de cataclysme sont chaque année visible et de plus en plus fréquents et violents donc on peut commencer a se poser des questions, ensuite les glaciers fondent ce qui engendre forcément une montée des eaux mais cela dérégle en même temps les courants marins et tout un tas de système complexe que nous n'arrrivons pas a comprendre on voit que la masse glaciere qui font d'ailleurs 10 fois plus vite que prévu va donc décomprimer par sa fonte des parties de l'écorce terrestre ce qui favorise les mouvements de faille et remontées de magma, tout est lié sur terre c'est pas une nouveautée.

Aujourd'hui en 2010 le bengladesh a perdu 18 pour cent de son territoire a cause de la montée des eaux, ca fait frémir quand même et tout ca dans un laps de temps ultra réduit sans qu'un cataclysme mondial n'est touché la planète, on estime en 2025 qu'il y aura de par le monde 600 millions de réfugiés climatiques et tout ca sans prendre en compte un scénario catastrophique ....

Pour revenir sur ton post chris c'est normal que tu défende ton point de vue, maintenant si on regarde en france pas besoin d'aller dans le tiers monde y'a un paquet de monde qui n'a pas d'accès au soin ou ne peut pas se les payer faut une fois de plus relativiser juste pour dire qu'il y aura toujours des pauvres gens dans le besoin aussi bien matériel que des soins et ca ca se passe ici et pas dans un pays du tiers monde.

Quand a la "fuite" tu me dis que cela te fait penser a un sdf, la différence est que le sdf ne peche pas ne chasse pas (dans les villes c'est limité) et essaye de trouver de l'aide dans un milieu peuplé et cette aide en temps de paix pourtant et dans un pays civilisé il ne la trouve pas, un proverbe chinois dit "si tu donne un poisson a un nécéssiteux tu lui donnera a manger pour un jour seulement mais si tu lui apprends a se servir d'une canne a pèche tu le nourrira pour toujours" , vois tu un sdf est seul alors que des milliers de gens passent devant lui chaque jour en le laissant crever comme un chien, ils passent sans le voir, alors je préfère être un coureur des bois c'est toujours mieux de se débrouiller soit même que de toujours compter sur l'aider de quelqu'un, je suis plus a l'armée je ne fait plus partie de mon unité qui était soudée et ne faisait qu'un ;o)

comme tu dis et c'est entierement vrai il faut se préparer a la base mais c'est en fait le bob tout simplement vu qu'une cata est par nature totalement imprévisible tant par l'étendue que par la force mais aussi sans indication sur le moment ou cela arrivera on ne peut qu'extrapoler sur la manière de s'extraire c'est pour celà que je n'équipe pas ma maison si une inondation survient tout sera englouti donc je préfère que mon sac soit prèt juste "au cas ou" ^^




Charles
Membre

Masculin Nombre de messages : 143
Date d'inscription : 16/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum