Survivre à une VRAIE crise économique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Survivre à une VRAIE crise économique

Message par Marquis_Carabas le Jeu 2 Sep 2010 - 16:25

Pour le moment la page qui référence les articles est une mine d'or, même si j'observe que peu de gens ont tenté de documenter la partie "crise économique". Il y a peut être quelque chose à faire, puisque c'est l'une des situations les plus probables et donc pour laquelle la préparation est la plus vitale : imaginer le pire pour l'économie Française.

Est ce que je me trompe ? Il y a des articles que je n'ai pas trouvé ?

Marquis_Carabas
Membre

Masculin Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 02/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre à une VRAIE crise économique

Message par transhuman le Jeu 2 Sep 2010 - 16:59


L'une des bonnes questions, du moins pour la survie , est de se demander : quelle crise economique et pour qui ?

D'un point de vue macro, la crise ont y est depuis 1974 !

Avec bien sur des hauts et des bas :

Pour se renseigner il y a des ouvrages assez faciles comme le magasine alternatives economiques ou encore le magasine ( papier ) capital.

Il faut , dans un premier temps , mettre ses opinions et ses préoccupations de coté pour batir progressivement un plan d'ensemble...

L'economie,amha, c'est comme l'astrophysique : faut pas chercher à comprendre les trous noirs ( ex : clearstream pour l'economie ) si on ne connait pas d'abord la structure de l'atmosphère ( ex : la France et l'Europe ).

Si le net continue à servir de caisse de résonnance à toutes les annonces spectaculaires ( Leap 2020 , .... ) sans souci du détail ni de cohérence je suis assez d'accord avec Jean Michel Jarre qui a declaré que le net allait bientot etre has been .

Pour comprendre l'economie , et les différents risques ( emploi, immobilier, financement des entreprises, insuffisance des exportations, faiblesse des PME ) pouvant impacter la survie il faut lire.

________________________________________________________
"J'arrêterais de faire de la politique le jour où ceux qui font de la politique arrêteront de faire les guignols....."
Coluche

P'tain dire que c'etait il y a 30 ans et que rien n'a changé en mieux depuis ....

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre à une VRAIE crise économique

Message par logan le Jeu 2 Sep 2010 - 17:26

Tu trouveras surement quelques élèments de réponse ici par exemple :
FerFAL : Crise économique aux USA (traduction)
[Brainstorming] Activité professionnelle en temps de crise
comment voyez vous l'évolution de la société face à une crise
Votre banquier et la crise économique
Perte d'emploi : faire face

Après je ne pense pas non plus qu'il y ait un fil unique pour discuter du sujet. Pourquoi pas en reparler ici ? clind'oeil Même si comme dit transhuman "quelle crise economique et pour qui ?"

Il faut voir aussi, qu'il y a sur ce forum, de nombreux autres sujets qui sont développer, et qui permettent du coup d'appréhender mieux ce risque spécifique :
- limiter sa dépendance énergétique et donc les couts associés : énergie renouvellable (solaire,éolienne&co), ceux de nos ancêtres (poelle au bois & co), etc.
- limiter sa dépendance alimentaire et donc les couts associés : potager, élevage, maison à la campagne
- diversifier son capital : discussion sur les marchés, les autres monnaies (or&co), etc.
- s'orienter vers des métiers suceptibles de resister mieux à la crise
- entretenir sa condition physique et son hygiène de vie : pour miniser des couts de santé onéreux
- faire des reserves : de biens échangeables, d'argent, de nourritures
- s'organiser en réseau afin de bénéficier des compétences et des échanges de services
- etc


Dernière édition par logan le Jeu 2 Sep 2010 - 17:40, édité 1 fois

logan
Animateur

Masculin Nombre de messages : 2428
Localisation : France
Emploi : Ingénieur IT
Date d'inscription : 17/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://oldu.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre à une VRAIE crise économique

Message par Marquis_Carabas le Jeu 2 Sep 2010 - 17:32

transhuman a écrit:Pour comprendre l'economie , et les différents risques ( emploi, immobilier, financement des entreprises, insuffisance des exportations, faiblesse des PME ) pouvant impacter la survie il faut lire.
Pour être plus précis, je songeais à étudier la chose sous un contexte beaucoup plus simpliste. Je ne pense pas pouvoir changer quoique ce soit à l'économie mondiale ou européenne avant de devenir maitre du monde, et c'est planifié mais sur du tres long terme, malheureusement. ;-)

Non, l'idée serait de savoir quels sont les moyens mis en oeuvre par chacun pour prévenir une situation économique catastrophique (ex : la retraite passe à un niveau dérisoire d'un seul coup. le taux de chômage monte à 20%)
Il existe de nombreuses solutions à ces soucis, même si elles sont toutes lourdes et longues à mettre en place (je n'avais jamais pris sérieusement en considération l'option "autarcie" avant de lire le témoignage de certains sur le forum). Chacun propose sa réponse. Il y a ceux qui se créent un emploi pour ne pas dépendre d'un patron, ceux qui vivent le plus frugalement possible par état d'esprit, ceux qui économisent pour investir dans l'immobilier, ceux qui cherchent à se créer une rente "sûre", ceux qui sont prêt à déménager dans un pays émergeant à tout moment...

Très sérieusement, une crise économique majeure me semble aussi probable qu'une crise épidémiologique. Pourtant je n'arrive pas à trouver les articles qui s'attardent sur la question du "que faire à titre individuel" ?

Marquis_Carabas
Membre

Masculin Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 02/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre à une VRAIE crise économique

Message par Marquis_Carabas le Jeu 2 Sep 2010 - 17:34


Marquis_Carabas
Membre

Masculin Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 02/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre à une VRAIE crise économique

Message par tarsonis le Jeu 2 Sep 2010 - 17:42

Salut !
Je l'avais mentionné au début de l'index : il n'est mis à jour qu'avec la contribution des membres (par MP) clind'oeil
Au sujet de la crise, il y a quelques topics présents sur le site, notamment en zone newbies, non encore référencés :

Scénario de crise économique « à la Grecque » & comment s'y préparer
Pic de pétrole et crise économique
[ACTU] Crise
doc PDF Manuel Pour préparation de crise

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7988
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre à une VRAIE crise économique

Message par logan le Jeu 2 Sep 2010 - 17:53

Marquis_Carabas a écrit:Chacun propose sa réponse. Il y a ceux qui se créent un emploi pour ne pas dépendre d'un patron, ceux qui vivent le plus frugalement possible par état d'esprit, ceux qui économisent pour investir dans l'immobilier, ceux qui cherchent à se créer une rente "sûre", ceux qui sont prêt à déménager dans un pays émergeant à tout moment...
De bonnes remarques .. Même sans cata majeure, rien qu'avec la situation de nos retraites et de la sécurité sociale, ces questions vont se poser à un moment.
Dans le cas des retraites, je pense qu'il est nécessaire de se constituer son propre capital dès maintenant, au fur à mesure, en partant du principe qu'on ne pourra compter (en partie) que sur nous même. Après plus facile à dire qu'à faire..

logan
Animateur

Masculin Nombre de messages : 2428
Localisation : France
Emploi : Ingénieur IT
Date d'inscription : 17/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://oldu.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre à une VRAIE crise économique

Message par transhuman le Jeu 2 Sep 2010 - 18:23

Marquis_Carabas a écrit:
transhuman a écrit:Pour comprendre l'economie , et les différents risques ( emploi, immobilier, financement des entreprises, insuffisance des exportations, faiblesse des PME ) pouvant impacter la survie il faut lire.
Pour être plus précis, je songeais à étudier la chose sous un contexte beaucoup plus simpliste. Je ne pense pas pouvoir changer quoique ce soit à l'économie mondiale ou européenne avant de devenir maitre du monde, et c'est planifié mais sur du tres long terme, malheureusement. ;-)

Non, l'idée serait de savoir quels sont les moyens mis en oeuvre par chacun pour prévenir une situation économique catastrophique (ex : la retraite passe à un niveau dérisoire d'un seul coup. le taux de chômage monte à 20%)
Il existe de nombreuses solutions à ces soucis,.....

Je n'en connais pas beaucoup des solutions .

Ce que tu évoques aura pour conséquence de séparer la population en trois parties :
- la petite partie des rentiers qui malgré tout auront encore des revenus ( ex investissement immobilier, forêts, élevages .... )
- La petite partie de salariés qui travailleront encore ....
- Tous les autres qui crèveront la dalle !

Sérieusement pour avoir actuellement facilement par une banque un rendement de 6% , il faut par exemple pouvoir déposer 15 000 € sur un compte à terme pour au moins un an .

Fais le compte 15 000 * 6% = 900 € de gains annuels !! Cà fait pas lourd !! Et celà pour déjà des "petits" chanceux qui ont la possibilité de :
- 1 ) disposer de 15 000€ d'economies
- 2 ) pouvoir les bloquer au moins un an !
Il y a pas grand monde en france !!

Une assurance vie sur 8 ans va tourner autour de 4% ( plutot moins mais j'ai pas regardé depuis longtemps ).

Pour arriver à économiser suffisament pour obtenir une certaine indépendance, amha, il faut au moins deux choses :
- des revenus suffisament élevés ( au moins 2500 € mensuels ) grace à la maitrise d'une spécialité rare ( ou la combinaison de plusieurs spécialités ).
- ne pas avoir d'enfants ( ce qui n'est pas du tout mon choix , mais c'est une vraie spécialité ).

A quoi s'ajoute énormément de patience et de prudence. La suite est archi connue : investir dans l'immobilier, rénover, revendre ; recommencer en plus gros; grossir son carnet d'adresse, investir en bourse ...

Evidemment c'est compliqué. C'est , amha, l'une des raisons expliquant la concentration de plus en plus élevée des revenus.


Bref, ce que tu cherche, comme moi et beaucoup d'autres c'est d'être le moins dépendant possible de ton environnement economique . C'est pour celà qu'il faut, un minimum , étudier l'economie ( comme le jardinage ou la mécanique ) : pour savoir comment etre le moins fragile possible , pour soi meme ou pour ses enfants / sa famille.
Avec un tel objectif, divers assureurs proposent des garanties de perte de revenus, des mutuelles complémentaires etc...


Tel que je vois le pays en train d'évoluer des tas de gens vont multiplier , à l'américaine, plusieurs boulots.
Pas forcément des "petits" boulots mais certainement du travail à durée déterminée donc avec l'obligation d'être prévoyant . Pas seulement financièrement mais aussi dans le choix du domicile etc...

Un conseil : il vaut mieux éviter les "trucs" à la mode ( ex : solaires, éoliens, loi Robien et autres dans l'immobilier ) lorsque l'on ne connait pas le domaine concerné.
Là aussi l'etude d'une petite partie de l'economie est trés utile . Il y a beaucoup de coxxeries sur boursorame et consorts mais il n'y a pas QUE des coxxeries. Même remarque pour les sites des grandes banques .

A titre d'exemple en 15 ans j'aurais réussi à partir de zero ( mais vraiment rien de rien y compris au niveau de la bouffe ) à :
- doubler mon salaire
- obtenir 25 000 € repartis en deux fois entre 2012 ( çà s'invente pas ) et 2015.

C'est petit mais c'est la preuve que les bouquins celà sert qu'en même.
Après ? 25 000 placés à 6% en continus pendant 10 ans et je verrais pour la retraite ...

________________________________________________________
"J'arrêterais de faire de la politique le jour où ceux qui font de la politique arrêteront de faire les guignols....."
Coluche

P'tain dire que c'etait il y a 30 ans et que rien n'a changé en mieux depuis ....

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre à une VRAIE crise économique

Message par volwest le Ven 3 Sep 2010 - 2:04

Sujet d'actualité.


Je retient ici un mot : "retraite".

Qu'est-ce donc que la retraite ?
Et bien, si nous en croyions l'idée collective et ce que nous propose entre autre les publicités, ce serait d'être vieux mais en bonne santé et de pouvoir enfin jouir de la vie, surtout si cette vie se trouve sur une plage a siroter une boisson colorée de rêves.

Seulement voila, la retraite est rarement a l'image de cet idéal…Ah…l'idéal économique.

L'idéal économique, le rêve, a été chez moi aux USA, une carotte et un calcul complexe. L'ambiance économique du jours est la germination d'années de mensonges et d'avidité…d'investissements qui n'ont aucun sens, de rythmes de vies époustouflants, d'empreints énormes, et d'une compréhension des finances et de l'économie limité.

Il est effectivement évident, qu'au jours d'aujourd'hui, nous ne pouvons que compter sur nous même.

volwest
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 246
Localisation : Montana
Date d'inscription : 24/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://lesurvivaliste.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre à une VRAIE crise économique

Message par transhuman le Ven 3 Sep 2010 - 7:37

[ mode pas joyeux ]

La retraite c'est aussi se préparer à faire face à la maladie, la souffrance et surtout la dépendance.

Lorsque je vois que mon père avec une toute petite retraite ( quasimment le minimum ) doit payer mensuellement :
450 € de loyer
150 € d'assistance ménagère pour lui
1600 € de logement en maison de retraite pour son épouse atteinte d'Alzheimer avancé

Et bien je me dis qu'il y a là un beau sujet de survie !!

Et que la constitution du "Bob" pour y faire face n'a rien d'évident.

Plus généralement, l'image de la retraite c'est la situation entre disons 60 et 75 ans ( avec de la chance ).
Après celà se dégrade plus ou moins vite, ce que la societe évite de montrer et de regarder. Et y faire face n'a rien de simple ni de joyeux.

Nous sommes mortels . Cette catastrophe là nous l'affronterons tous..

________________________________________________________
"J'arrêterais de faire de la politique le jour où ceux qui font de la politique arrêteront de faire les guignols....."
Coluche

P'tain dire que c'etait il y a 30 ans et que rien n'a changé en mieux depuis ....

transhuman
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1502
Emploi :
Loisirs :
Date d'inscription : 07/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Survivre à une VRAIE crise économique

Message par Rammstein le Ven 3 Sep 2010 - 9:34

En France, l'âge moyen de survenue d'une maladie grave (mortelle à terme) est de 63 ans, si mes souvenirs sont bons.

L'idée de vivre longtemps à la retraite en bonne santé est donc un mythe que beaucoup ne connaîtront pas : âgés, ils devront assumer des soins médicaux, si tant est qu'ils atteignent un âge avancé.

Le mythe de la retraite en bonne santé n'est rendu possible que grâce :
- au système de retraite fondé sur la solidarité intergénérationnelle,
- à la sécurité sociale.

Le système de retraite par répartition, tel que nous le connaissons, date de 1941 (une invention du régime de Vichy, au passage). Auparavant, de 1910 à 1941, la capitalisation était la règle. Et avant 1910 il n'y avait pas de règle : les puissants versaient des rentes à quelques privilégiés, certaines grosses entreprises faisaient de même à leurs employés, mais d'autres devaient se débrouiller sans rien d'autre que les économies de toute une vie.

Concernant la sécurité sociale, il va de soi aujourd'hui que la bonne santé nous est dûe. Or il n'en est rien. Notre système de santé est une incongruité propre aux pays riches, si nous comparons notre situation avec celle de la majorité de l'humanité.

Les systèmes de retraite et de santé sont fortement déficitaires. Dans un contexte de crise (dépression ?) économique, il est certain qu'ils devront, au mieux, réduire la voilure et donc les prestations. Comme les droits à la retraite et à la santé ne sont pas des lois immuables inscrites dans le marbre, il faut s'attendre à ce que nous ne puissions en jouir pleinement, l'état providence et la solidarité nationale ne fonctionnant plus. Certains hurleront à la mort, manifesteront tant et plus, mais le résultat est là : nous vivons au dessus de nos moyens et ne pouvons plus assurer notre train de vie.

Pour le pékin moyen cela se traduira par :
- un accès aux soins rendu plus difficile, car il faudra payer cash certaines interventions non remboursées et/ou s'inscrire sur des listes d'attente interminables,
- une retraite symbolique, obligeant le retraité à poursuivre une activité rénummérée pour (sur)vivre au quotidien.

In fine, ceci se traduira par une diminution de l'espérance de vie, une pauvreté massive chez les personnes âgées, une mauvaise santé endémique, et l'émergence de systèmes de retraite et de santé alternatifs pour les privilégiés.

Ceci n'est pas de la science-fiction : la situation telle que décrite ci-dessus s'est observée dans plusieurs pays ex-communistes à la chute du rideau de fer.

Comment s'y préparer ? Des pistes ont déjà été lancées par plusieurs intervenants. Personnellement je fais mes comptes. Si l'assurance santé est incontournable, surtout lorsqu'on a la charge d'une famille, l'assurance retraite complémentaire m'apparaît de plus en plus comme un pactole dont je ne verrai jamais la couleur. Avec plusieurs milliers d'euros de cotisations directes par an pour une rente ridicule à terme (inférieure au SMIC francais), et une date de départ en retraite fixée en 2042, il y a de quoi réfléchir...

Une autre solution déjà mise en place avec succès : avoir une descendance nombreuse ! cheers

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum