Culture de la cacahuète - arachide - cacahouète

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Culture de la cacahuète - arachide - cacahouète

Message par tarsonis le Mer 21 Juil 2010 - 10:57

Est-ce que certains d'entre-vous ont expérimenté la culture de la cacahuète d'un point de vue autarcique ?
Avec un climat caniculaire d'années en années dans mon coin, cela me tente pas mal




Nutritional value per 100 g (3.5 oz)
Energy 2,385 kJ (570 kcal)



Carbohydrates 21 g
Sugars 0.0 g
Dietary fiber 9 g

Fat 48 g
Lipides: 48g, dont 37g d'acides gras insaturés englobant 14g d'acides gras poly-insaturés. :


saturated 7 g
monounsaturated 24 g
polyunsaturated 16 g


Protein 25 g

La teneur en acides aminées est relativement bien équilibrée; les huit acides essentiels étant présents.


Tryptophan 0.244 g
Threonine 0.859 g
Isoleucine 0.882 g
Leucine 1.627 g
Lysine 0.901 g
Methionine 0.308 g
Cystine 0.322 g
Phenylalanine 1.300 g
Tyrosine 1.020 g
Valine 1.052 g
Arginine 3.001 g
Histidine 0.634 g
Alanine 0.997 g
Aspartic acid 3.060 g
Glutamic acid 5.243 g
Glycine 1.512 g
Proline 1.107 g
Serine 1.236 g

Sous forme de pourcentages :




Water 4.26 g

Vitamines :


Thiamine (Vit. B1) 0.6 mg (46%)
Riboflavin (Vit. B2) 0.3 mg (20%)
Niacin (Vit. B3) 12.9 mg (86%)
Pantothenic acid (B5) 1.8 mg (36%)
Vitamin B6 0.3 mg (23%)
Folate (Vit. B9) 246 μg (62%)
Vitamin C 0.0 mg (0%)

Minéraux :
Calcium 62 mg (6%)
Iron 2 mg (16%)
Magnesium 184 mg (50%)
Phosphorus 336 mg (48%)
Potassium 332 mg (7%)
Zinc 3.3 mg (33%)


A condition de ne pas être consommée grillée et salée, elle représenterait un intérêt pour la santé :

Health benefits

Peanuts are rich in nutrients, providing over 30 essential nutrients and phytonutrients. Peanuts are a good source of niacin, folate, fiber, magnesium, vitamin E, manganese and phosphorus. They also are naturally free of trans-fats and sodium, and contain about 25% protein (a higher proportion than in any true nut).[13]

While peanuts are considered high in fat, they primarily contain “good” fats also known as unsaturated fats. One serving of peanuts contains 11.5 g unsaturated fat and 2 g of saturated fat. In fact, peanuts have been linked well enough to their heart-healthy benefits, in 2003, the Food and Drug Administration released a health claim recognizing peanuts in helping maintain one's cholesterol:

Scientific evidence suggests, but does not prove, that eating 1.5 ounces per day of most nuts, including peanuts as part of a diet low in saturated fat and cholesterol, may reduce the risk of heart disease.
Some brands of peanut butter are fortified with omega-3 fatty acid in the form of flaxseed oil to balance the ratio of omega-3 to omega-6 fatty acids.

Niacin
Peanuts are a good source of niacin, and thus contribute to brain health and blood flow.[14]

Antioxidants
Recent research on peanuts and nuts in general has found antioxidants and other chemicals that may provide health benefits.[15] New research shows peanuts rival the antioxidant content of many fruits. Roasted peanuts rival the antioxidant content of blackberries and strawberries, and are far richer in antioxidants than carrots or beets. Research conducted by a team of University of Florida scientists, published in the journal Food Chemistry, shows that peanuts contain high concentrations of antioxidant polyphenols, primarily a compound called p-coumaric acid, and that roasting can increase peanuts' p-coumaric acid levels, boosting their overall antioxidant content by as much as 22%.[16]

Resveratrol
Peanuts are a significant source of resveratrol, a chemical studied for potential anti-aging effects and also associated with reduced cardiovascular disease and reduced cancer risk.[17]

It has recently been found that the average amount of resveratrol in one ounce of commonly eaten peanuts (15 whole peanut kernels) is 73 μg.[18] This means that, ounce for ounce, peanuts contain almost 30 times as much resveratrol as grapes, which often are touted as being one of the few good sources of the antioxidant.[19]

Coenzyme Q10
Peanuts are a source of coenzyme Q10, as are oily fish, beef, soybeans and spinach.[20]

Au niveau de la culture, un amateur (de lépidoptères) a posté une petite méthode pour en cultiver facilement :


CULTURE DE LA CACAHUETE

C'est la plante magique pour élever les chenilles de Morphos du groupe de peleides

1- Culture en plein air

Elle n'est envisageable que l'été car cette plante de mande beaucoup de chaleur.On prend un pot assez grand de façon à limiter les arrosages lorsque les plantes auront bien poussé. Si le pot est trop petit, il faut arroser plusieurs fois par jour et de plus la plante risque de souffrir de soif et la croissance s'en ressentir.
La germination s'obtient trés vite en quelquess jours avec des températures dans le sol de 26°C à 30°C

Il faut placer les graines dans un pot ou tout autre récipient que l'on remplie de terre sableuse ou de terreau aditionné de sable. Attention! si vous employez du terreau pur, n'arrosez pas trop car le terreau peut devenir asphyxiant pour les racines.La taille du pot doit être suffisante, car dehors elles poussent beaucoup plus qu'en intérieur.
5 plantes dans un volume de 10 litres sont suffisants. c'est ce qui offre la meilleure biomasse . Avec plus de plantes on a un peu plus de feuillage, mais les plants sont plus petits et donc on a un peu gaspillé des graines. Avec un seul pied, on a une belle plante, mais beaucoup plus de place est nécessaire.
La bonne gestion de l'arrosage est importante : trop ça meurt, pas assez ça ne pousse pas. En principe dehors, pas de pb d'excés d'eau; à cause du soleil ce serait plutôt l'inverse;


2- culture en intérieur

C'est pour la mauvaise saison.La germination s'obtient trés vite en qqs jours avec des températures dans le sol de 26°C à 30°C. Autant dire que c'est plus chaud que l'appartement!
Pour y parvenir tous les moyens sont bons: depuis la miniserre chauffée et éclairée jusqu'au simple pot qu'on pose près du radiateur ou même dessus.A chacun d'inventer en fonction de ce qu'il dispose.L'essentiel est d'arriver à ces températures; en dessous de 22° les risques que la graine pourissent sont élevés.
Il faut placer les graines dans un pot ou tout autre récipient que l'on remplie de terre sableuse ou de terreau aditionné de sable. Attention! si vous employez du terreau pur, n'arrosez pas trop car le terreau peut devenir asphyxiant pour les racines.La taille du pot doit être suffisante:3 plantes dans un volume de 1 litre sont suffisants. c'est ce qui offre la meilleure biomasse . Avec plus de plantes on a un peu plus de feuillage, mais les plants sont plus petits et donc on a un peu gaspillé des graines. Avec un seul pied, on a une belle plante, mais beaucoup plus de place est nécessaire, et en général en appartement c'est ce qui manque le plus !
La bonne gestion de l'arrosage est importante : trop ça meurt, pas assez ça ne pousse pas. Voici ce que je conseille et qui fonctionne bien:

Recouvrir les graines d'un ou deux cm de terre et arroser trés copieusement; par la suite, lorsque les graines auront germé, il faudra limiter, les arrosages et ne mettre de l'eau que lorsque le dessus de la terre est sec (à ce moment, le fond de la terre est encore humide)
Deuxième point trés important: la lumière. Elle doit être aussi vive que possible car ce sont des plantes de plein soleil, même si elle acceptent une ombre modérée lorsqu'elles sont plus grandes.Deux solutions; soit elles sont placées contre une fenêtreau sud, soit on leur met au dessus à qqs cms un néon lumière du jour ou horticole. On a tout intêret à éclairer entre 12 et 15 heures par jour pour une croissance optimale. On peut même garder un éclairage continu pendant les 15 premiers jours; pas au delà car l'effet s'inverse et la plante ne pousse plus. Comme tous les êtres vivants elle a besoin de repos ! (dés qu'elle est éclairer la photosynthèse démare)

En trois semaines, les plantes peuvent être consommées par les chenilles; comme elles ne mangent pas les bourgeons, la plante peut continuer de pousser aprés le premier broutage; ensuite elle n'est plus guère bonne qu'à faire du compost.

jpv

Complété par le blog de Caro & Alain :
En réponse à la demande de « Bretagne » qui a laissé un commentaire le 29 mai dernier sur ce blog, voici quelques informations pour la culture de la cacahuète (Arachis hypogaea).

Plant de cacahuète, arachide cultivée (Arachis hypogaea), photo Delavie Alain

L’arachide cultivée qui donne les fameuses cacahuètes est une plante de la famille des Fabacées (ex Légumineuses, comme le pois, la fève ou les haricots). C’est une plante annuelle, qui ne dépasse pas 30 à 70 centimètres de hauteur. Les tiges peuvent être dressées ou rampantes comme ici sur les photos prises il y a quelques jours.

Plant de cacahuète, arachide cultivée (Arachis hypogaea), photo Delavie Alain

Les petites fleurs jaunes plus ou moins orangées prennent naissance à la base des feuilles. Elles ne durent pas très longtemps. La plante est autogame, c’est à dire que les fleurs s’autofécondent, la fécondation se produisant avant leur ouverture. Quand elles sont fécondées, l’ovaire s’allonge pour former un pédoncule qui va aller s’enfoncer dans le sol et former un fruit, une gousse composée d’une coque contenant de une à quatre graines. Ce sont les cacahuètes ! Les gousses en formation dans les tiges les plus hautes n’atteignent pas le sol en général. Le buttage permet d’augmenter le nombre de fruits en rapprochant la terre des tiges florales.

Quelques conseils de culture :

* Installer la plante dans le potager, dans l’endroit le plus chaud et ensoleillé du jardin.
* Le sol doit être meuble et perméable, plutôt léger et bien aéré. Éviter les terres lourdes et argileuses.
* L’arachide se développe idéalement quand les températures sont comprises entre 15 °C et 45 °C. Au début du printemps, il faut donc la protéger avec un voile d’hivernage la nuit et quand les températures sont trop fraîches sinon le développement peut être bloqué, parfois définitivement.
* La jeune arachide est sensible à la concurrence des mauvaises herbes. Pour ne pas blesser les gousses formées, il faut désherber à la main.
* La récolte se fait après 90 jours dans les meilleures conditions. Dans le Midi de la France, il faut plutôt compter 130 à 150 jours, avec un semis sous abri au chaud.
* Quand elle fleurit, l’arachide est sensible à la sécheresse. Ensuite, elle ne demande des arrosages que pendant les périodes très sèches. Plus on s’approche de la récolte, moins il est nécessaire d’arroser.
* La récolte s’effectue quand les gousses ont un aspect extérieur brunâtre. Il faut donc en déterrer une ou deux en fin d’été pour déterminer le bon moment. Il faut ensuite bien nettoyer les gousses et les laisser sécher à l’air libre, au sec.

Une culture amusante et originale, à essayer dans un coin du potager…

Cela semble en plus le bon moment pour commence la culture !


Dernière édition par tarsonis le Sam 15 Jan 2011 - 8:28, édité 1 fois (Raison : correction du titre)

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8250
Age : 30
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture de la cacahuète - arachide - cacahouète

Message par Ash le Jeu 9 Sep 2010 - 15:14

Des retours Tarsonis?

Comme tu le soulignes, l'apport n'est pas négligeable du tout surtout au vu de la grande conservation des graines...
avatar
Ash
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture de la cacahuète - arachide - cacahouète

Message par Skeld le Ven 10 Sep 2010 - 11:16

Je suis entrain d'en faire pousser, 2 pieds sous serre et un dans un pot, mais je les ai semé trop tard amha, seul celle en pot risque de survivre à l'hiver vu que je la rentre, mais l'année prochaine ca sera en pleine terre, et hors serre. Ça pousse facilement.

Skeld
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 602
Localisation : Rhones-Alpes
Emploi : Survivre
Loisirs : Rando, ordi, Musique, Lecture,
Date d'inscription : 24/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture de la cacahuète - arachide - cacahouète

Message par Ash le Sam 11 Sep 2010 - 0:08

Et coté graines, peut-on utiliser des cacahuètes du commerce qui n'ont pas été grillées pour l'occasion?
avatar
Ash
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture de la cacahuète - arachide - cacahouète

Message par Skeld le Mar 14 Sep 2010 - 19:53

Si elle n'ont été ni grillés ni irradiées pourquoi pas

Skeld
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 602
Localisation : Rhones-Alpes
Emploi : Survivre
Loisirs : Rando, ordi, Musique, Lecture,
Date d'inscription : 24/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture de la cacahuète - arachide - cacahouète

Message par Ash le Mer 15 Sep 2010 - 0:55

A tester, quand j'aurais une serre... garp!
avatar
Ash
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture de la cacahuète - arachide - cacahouète

Message par tarsonis le Lun 17 Fév 2014 - 16:54

Salut à tous !
Juste pour signaler que j'ai enfin trouvé une source de graines de cacahuètes pour culture. Toutes celles trouvées jusqu'à présent, bien qu'entières et non décortiquées, ont dû subir un traitement quelconque.
En revanche, les fournisseurs chinois ayant pignon sur rue en fournissent des fraiches, avec de mon côté environ 50% de réussite sur 20 essais (0% avec les lots précédents).


________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8250
Age : 30
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Culture de la cacahuète.

Message par pragma tic le Lun 17 Fév 2014 - 21:46

Bonjour,

Sur ce fil : http://www.le-projet-olduvai.com/t3410-culture-de-la-cacahuete-arachide-cacahouete
Tarsonis s'intéresse à la culture de la cacahuète, je tenais juste à lui signaler que l'article wikipédia qui traite ce sujet contient cette phrase, dont je ne sais pas du tout s'il convient de la prendre au sérieux :
"L'arachide, par sa consommation sous forme de cacahuète, est une des plantes qui présentent le plus grand risque de contamination alimentaire, aigüe, ou plus souvent latente, par une mycotoxine, l'aflatoxine, synthétisée par le champignon microscopique Aspergillus flavus, et extrêmement cancérogène."

pragma tic
Membre

Masculin Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 07/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture de la cacahuète - arachide - cacahouète

Message par tarsonis le Mar 18 Fév 2014 - 9:24

Salut !
Oui, il y a un risque certain, tout comme il y en a un gros concernant les fruits gâtés que l'on mange malgré tout, contaminés à la patuline produite par le même genre (aspergillus).


En un sens, les procédés de séchage et de conservation des arachides expliqueraient parfaitement le très faible taux de germination.

http://www.agriguide.org/index.php?what=agriguide&id=162
Séchage
Directement après avoir été battues, les gousses sont séchées, soit de manière artificielle, soit par le soleil, jusqu’à ce que leur teneur en humidité atteigne 6 ou 7 %. Tout délai doit être proscrit pour éviter le développement des aspergillus flavus. À une humidité relative de 9 %, la production d’aflatoxines est retardée mais la protection contre les nuisibles du stockage, dont les activités produisent des aflatoxines, n’est assurées qu’en dessous de 7 %. C’est pourquoi, une teneur en humidité de 6-7 % est nécessaire. Des problèmes surviennent souvent lorsque les récoltes sont menées par temps humide et que les produits ne sont pas séchés correctement ensuite. C’est seulement en dessous de 6 % que les graines risquent de s’abîmer (elles cassent pendant le décorticage).

En cas d’ensoleillement trop fort ou de chaleur extrême, il est conseillé de pratiquer le séchage sous un toit. La perte de poids lors du séchage se compense par une meilleure qualité et une réduction des risques. Dans les régions où le taux d’ensoleillement est insuffisant pour sécher les graines après les récoltes, le produit doit être sécher artificiellement pour réduire toutes pertes et tous risques de toxicité après la récolte (séchoirs mobiles).

In fine, il ne persiste qu'une question : les impératifs de séchage sont-ils orientés vers les producteurs de masse, qui ne peuvent contrôler cacahuète par cacahuète le produit fini, ou bien la pollution peut-elle être latente ?
C'est à dire : le consommateur peut-il éviter cette contamination via un tri sommaire ? clind'oeil

http://www.fao.org/wairdocs/x5010f/X5010f01.htm


http://www.icrisat.org/aflatoxin/maigf.asp


http://www.apsnet.org

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8250
Age : 30
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture de la cacahuète - arachide - cacahouète

Message par tarsonis le Lun 24 Fév 2014 - 11:45

Salut à tous !
J+7 : voici le plant d'arachide, juste avant rempotage.
J'en suis surpris, au vu de la lumière assez faiblarde, avec une grande majorité de ciel nuageux depuis la germination.


Reste à savoir quand la mise en extérieure ne sera plus dommageable clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France
avatar
tarsonis
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 8250
Age : 30
Localisation : Grand Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, post apo.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture de la cacahuète - arachide - cacahouète

Message par demeter le Jeu 6 Mar 2014 - 3:25

'soir clind'oeil
Voici un sujet sur aujardin.info qui parle justement de la KK-ouette.
J'étais aussi tombé sur un vieux pdf (archives du chasseur français il me semble me souvenir) il y a quelques temps qui expliquait que la culture du côté de Grenoble ne semblait pas poser spécialement de problèmes de climat.

________________________________________________________
J'ai pas mis de signature ! Et alors ?!
Ou alors, "L'inspiration, c'est comme le KK, des fois ça met longtemps a arriver".
ma prépa
avatar
demeter
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 175
Age : 36
Localisation : Ain (BGB)
Loisirs : la contemplation, l'observation et une touche d'humour 'bien lourd'
Date d'inscription : 30/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture de la cacahuète - arachide - cacahouète

Message par demeter le Lun 24 Mar 2014 - 10:34

Autant pour moi, ce n'était pas à Grenoble... Mais à Puyoo.
J'ai retrouvé l'article (qui a changé d'hébergement entre temps)

http://perso.numericable.fr/cf50/articles/1952/1952226B.htm


Les cacahuètes mûrissent-elles en France ?
— Dans mon jardin, à Puyoo, canton d'Orthez (B.-P.), j'ai semé en 1951, fin mars, en même temps que des haricots nains, trois rangées de graines de cacahuètes après les avoir débarrassées de leur gousse protectrice.
Voici mes observations :
Ces trois sillons, longs de 12 mètres, profonds de 8 centimètres, étaient espacés entre eux de 50 centimètres.
J'ai semé mes graines décortiquées en lignes et j'ai recouvert mes graines avec 5 centimètres de terre au maximum.
Quelques jours après, j'ai gratté la terre et me suis aperçu avec satisfaction que mes arachides germaient ainsi que mes haricots.
Par suite d'un printemps très froid et pluvieux, mes haricots ont jauni et j'ai dû les remplacer presque tous, alors que les cacahuètes, malgré les intempéries, escargots, vers et limaces, résistaient et n'avaient pas l'air d'avoir souffert.
J'ai suivi avec joie la croissance de cette plante qui est cultivée notamment au Sénégal sur une grande échelle et qui nous donne de l'huile estimée.
Les tiges et les feuilles se développèrent vite et mesurèrent 50 centimètres de hauteur, plusieurs atteignaient 70 centimètres et avaient tendance à se coucher sur le sol.
Ces tiges ont donné naissance à des fleurs jaunes rappelant celles des petits pois, mais bien plus minuscules.
À la place de ces fleurs, il s'est formé des sortes de racines aériennes ressemblant à des dards se dirigeant dans le sol, où, en effet, chacune d'elles a formé une petite gousse devenant de plus en plus grosse et formant la cacahuète.
Je précise que c'est en terre que mûrissent les arachides.
Je n'ai effectué que trois sarclages et binages, pas d'arrosage du fait d'une année extrêmement pluvieuse.
La terre de mon jardin est une terre franche, sans cailloux, ni légère ni lourde, bien exposée, très fumée et ayant porté l'an dernier, à la place des cacahuètes, des pommes de terre.
Au mois de novembre, la végétation de ma petite plantation, qui était assez luxuriante, a fané : j'ai procédé à l'arrachage des gousses à la houe et j'ai récolté sur les trois petits sillons plus de 5 kilogrammes d'arachides qui perdront de leur poids en séchant.
L. UTEAU,
abonné.
 
Le Chasseur Français N°662 Avril 1952 Page 226

________________________________________________________
J'ai pas mis de signature ! Et alors ?!
Ou alors, "L'inspiration, c'est comme le KK, des fois ça met longtemps a arriver".
ma prépa
avatar
demeter
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 175
Age : 36
Localisation : Ain (BGB)
Loisirs : la contemplation, l'observation et une touche d'humour 'bien lourd'
Date d'inscription : 30/12/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum