Dents de sagesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dents de sagesse

Message par Xan le Mer 23 Juin 2010 - 21:14

Je pense que vous serez d'accord avec moi sur le point suivant: survivre c'est anticiper.

En gardant celà en tete, que pensez vous de l'ablation des dents de sagesse?

1 - on peut anticiper une faillite sociétale, un retour en arrière; dans ce cas les prothèses dentaires seront elles toujours accessible? Les dents de sagesse paraissent bien utiles dans ce cas; peut être que je devrais les garder; ces dernières dents me permettront de mâcher ma nourriture lorsque je serais vieux. Tant pis si j'ai mal ces jours-ci, c'est un mal pour un bien.

2 - Les orthodontistes se font rares après l'écroulement du monde comme nous le connaissons. Faut il prendre le risque de garder les dents de sagesse? Et si ça s'infectait? Et si je devais les enlever impérativement?

Je penche actuellement pour la première proposition. Et vous? Quels sont vos arguments?

Bonne soirée
Xan

Xan
Membre

Masculin Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 07/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dents de sagesse

Message par Rammstein le Mer 23 Juin 2010 - 23:28

Je comptais les garder, puis j'ai enchaîné les infections les unes après les autres. Par périodes, des "poussées" provoquaient des douleurs lancinantes dans les dents voisines. Mon dentiste me le répétait à chaque visite, aussi j'ai décidé de me faire opérer.

Comme je suis un cadre pressé et débordé, j'ai opté pour la solution radicale : le chirurgien m'a arraché les 4 dents en 5 minutes chrono. J'ai fait un petit choc post-opératoire 30 minutes plus tard, ai souffert le martyr pendant une semaine, mais au final je ne regrette pas l'opération.

Dans mon top 10 de la douleur, cette intervention se situe en première position, pourtant je ne suis pas douillet. La proximité des dents avec le centre nerveux y est sans doute pour quelque chose. Ceci dit, je connais d'autres personnes pour qui l'opération s'est très bien passée...

C'est typiquement le genre d'affection qui, non traitée, devait faire des ravages dans la population il y a quelques siècles. Donc si ton dentiste te le conseille, si tu subis régulièrement des infections, fais-toi opérer et considère cela comme une épreuve de courage !

Pour te faire une idée, te marrer ou te faire peur, recherche wisdom teeth sur un site de partage de vidéos. Certaines interventions sont filmées à des fins pédagogiques. D'autres vidéos montrent le résultat. Tiens, par exemple : une sorte de Petrus au féminin dont l'état n'est pas sans rappeler quelques fins de soirées bien arrosées !

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dents de sagesse

Message par Catalina le Jeu 24 Juin 2010 - 8:38

Bonjour,

Je me suis fait enlever les dents de sagesse dès que je me suis rendu compte qu'au moins l'une d'entre elles était en train de me déplacer toute la rangée de dents bien alignées.

Je l'ai fait à l'époque uniquement par souci esthétique. Le médecin m'a proposé de me les enlever une par une en plusieurs séances avec anesthésie locale à chaque fois, ou bien en une seule fois , avec anesthésie générale et 48 heures d'hospitalisation.

J'ai choisi la deuxième option, bien m'en a pris, car :

_ j'avais un total de 7 dents de sagesse (en fait 4+3 supplémentaires encore derrière), donc j'ai du être charcuté bien loin dans la machoire

_ en plus, le médecin a du me cassé 2 dents en plusieurs morceaux pour pouvoir me les enlever, tant elles poussaient de travers.

_ pour travailler si loin et si profond, les écarteurs m'ont coupé les commissures des lèvres ainsi que l'intérieur des joues, ce qui m'a valu pas mal de points dans toute la bouche.

Seul ce dernier détail s'est avéré désagréable la première semaine, sinon pas de douleur particulière comme RAMMSTEIN.

Je pense que tout comme pour l'appendice(ite), les opérations des yeux etc... bref tout ce qu'on peut faire en préventif, il faut le faire maintenant, car demain, dans le meilleur des cas, ce sera réservé aux riches, dans le pire des cas, ça n'existera plus.

Vouloir les garder pour plus tard, il faut d'abord faire des radios pour être sûr qu'elles sont bien droites, pas comme les miennes , et que le jour où elles pousseront, elles ne désorganiseront pas toute la machoire...(avec les risques infectieux que celà comporte).

________________________________________________________
Mieux vaut être jugé par 9 que porté par 6...

Catalina
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 23/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dents de sagesse

Message par tarsonis le Jeu 24 Juin 2010 - 9:13

Catalina a écrit:Bonjour,
Je pense que tout comme pour l'appendice(ite), les opérations des yeux etc... bref tout ce qu'on peut faire en préventif, il faut le faire maintenant, car demain, dans le meilleur des cas, ce sera réservé aux riches, dans le pire des cas, ça n'existera plus.

Surtout que pour les dents de sagesse, il y a parfois des complications. Principalement au niveau du nerf alvéolaire et lingual; l'opération peut les endommager en entraînant une perte de sensibilité temporaire (exceptionnellement permanente). Les risques sont minimisés à notre époque, mais effectivement, avec aucun matériel moderne à disposition, cela devient un peu plus problématique (surtout sous anesthésie).

Perso, je n'avais pas de place sur les mâchoire étant ado, et on m'a retiré 4 canines (douleur douleur !). J'ai traîné 4 trous jusqu'à la poussée des dents de sagesse (énormes) qui ont poussé les dents pour combler les espaces.

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7988
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dents de sagesse

Message par Da le Jeu 24 Juin 2010 - 9:32

Bon, ben moi, y avait toute la place, donc j'ai 4 belles dents de sagesse sorties depuis des années sans problème (je me souviens à peine de quelques douleurs quand la gencives était repoussée ), et j'ai en plus une dent surnuméraire qui est venu se coller à une incisive Very Happy.
J'ai vu plusieurs dentistes, et tous ont préféré laisser faire la nature.
Par contre, l'appendicite, j'aurai aimer pouvoir m'en débarrasser. L'effet '"Malevil" sans doute...

Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dents de sagesse

Message par Jean le Jeu 24 Juin 2010 - 10:34

Pour moi, tout le contraire, pas assez de place dans la bouche! 4 dents d'origine arrachées, vers 11-12 ans, et 4 dents de sagesses extraites vers 14 ans, pas encore sorties de la gencive.
Ma première dent arrachée a été douloureuse, pour tout le reste, avec un peu de patience, tout passe...

Jean
Membre

Masculin Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 01/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dents de sagesse

Message par Canis Lupus le Jeu 24 Juin 2010 - 12:56

Je me suis fait enlevé 4 dents de sagesse en même temps avec anesthésie générale. En une semaine j'étais remis. La radio de la mâchoire qu'avait fait le dentiste avant l'opération montrait clairement la nécessité de celle-ci. De plus mon père ne se les ait pas fait enlever et il a des dents qui se chevauchent comme celle des paysans chinois (façon de parler hein...).

Donc faut aller voir l'arracheur de dents, car mieux vaut le faire maintenant que dans 20 ans. De plus je ne suis pas sûr que ton argument à propos des dents du fond qui te permettraient de manger ton pain dans 50 ans tienne la route : une bonne hygiène dentaire devrait suffire à conserver ta dentition, à moins qu'il y ait des antécédents familiaux...

________________________________________________________


¤  "Rien ne sert de courrir, il faut partir à point." - La Fontaine  ¤  Très cher BOB ...  ¤  "An ounce of action is worth a ton of theory."¤

Canis Lupus
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 3693
Age : 31
Date d'inscription : 16/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://fullspectrumpreparedness.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dents de sagesse

Message par cyanna idris le Mar 13 Juil 2010 - 15:25

Et pourtant, elles servaient bien à quelque chose c'est foutues dents de sagesse? Les premiers homo sapiens sapiens en étaient bien contents pour macher la dure viande des mamouths (on ne sait jamais, en cas de nouvelle glaciation).
Il n'y a pas si longtemps (20/30 ans), l'opération n'était que marginalement pratiquée... et pourtant, je ne crois pas que des milliers de personnes mourraient d'infections...

C'est un peu comme l'apendicite, 300 000 opérations en 1987, les autorités ont tirée la sonnette d'alarme (réduction des couts) et le chiffre est passé à 132 936 en 1997... et sur ces opérations, les spécialistes s'accordent pour dire que la moitié encore pourrait se soigner sans chirurgie si on prennait la peine d'attendre d'être sur des symptomes....
Ce qui ferait 66 482 personnes sur 60 millions de français...

Ne vas t'on pas trop vite à vouloir tout se faire enlever? A quand le tour des amigdales puis des yoyo puis du rectum articifiel au cas où? (oui, je crois que le cancer du rectum fais certainement mourir plus de personnes -19 000 nouveaux cas/an) que les dents de sagesses...)

cyanna idris
Membre

Féminin Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 05/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dents de sagesse

Message par tarsonis le Mar 13 Juil 2010 - 15:53

Salut !
cyanna idris a écrit:Et pourtant, elles servaient bien à quelque chose c'est foutues dents de sagesse? Les premiers homo sapiens sapiens en étaient bien contents pour macher la dure viande des mamouths (on ne sait jamais, en cas de nouvelle glaciation).
Ne t'inquiètes pas, erectus maîtrisait le feu bien avant sapiens clind'oeil


Il n'y a pas si longtemps (20/30 ans), l'opération n'était que marginalement pratiquée... et pourtant, je ne crois pas que des milliers de personnes mourraient d'infections...
Ils ne mouraient peut être pas d'infection (quoique...), mais tu peux voir les ravages sur cette génération qu'ont pu faire sur la dentition des dents de sagesse développées (dents pivotées, se chevauchant, etc...)

Par ailleurs, beaucoup de nos grand parents avaient pour habitude d'aller se coucher après avoir mangé un berlingot de sucre, et ont transmit cette manie à nos parents. Les dents cariées arrachées ont aussi joué sur la place offerte aux dents de sagesse.


C'est un peu comme l'apendicite, 300 000 opérations en 1987, les autorités ont tirée la sonnette d'alarme (réduction des couts) et le chiffre est passé à 132 936 en 1997... et sur ces opérations, les spécialistes s'accordent pour dire que la moitié encore pourrait se soigner sans chirurgie si on prennait la peine d'attendre d'être sur des symptomes.... Ce qui ferait 66 482 personnes sur 60 millions de français...

Je vois mal le parallèle entre ces deux cas. L'appendicectomie est une opération assez simple en chirurgie; cette époque correspond aussi au fait que l'on ne prenait pas de risque (en ne prenant pas en compte les soins post op) devant un cas suspect; aujourd'hui, on peut rester à l'agonie pendant trois jours en salle de soins pour "voir" comment la pathologie se développe et être sûr du traitement (cas de ma femme).
Un élément de réponse du département Sciences et technique :

Il existe une exception cependant. Devant un enfant qui a des crises douloureuses abdominales à répétition, on peut être amené à enlever l'appendice pour deux raisons. La première raison est liée à l'existence non rare de crises d'appendicite débutantes n'évoluant pas vers une véritable appendicite et pouvant se répéter. La deuxième est liée au fait que la répétition de crises douloureuses chez l'enfant peut conduire à autant d'hospitalisations. Le fait d'enlever l'appendice permet d'avoir une certitude sur la responsabilité de l'appendice dans les crises douloureuses. Si les douleurs persistent après l'ablation de l'appendice, la gestion des crises devient plus simple car on n'a pas cette arrière pensée quasi permanente de la crise d'appendicite
.


Ne vas t'on pas trop vite à vouloir tout se faire enlever? A quand le tour des amigdales puis des yoyo puis du rectum articifiel au cas où? (oui, je crois que le cancer du rectum fais certainement mourir plus de personnes -19 000 nouveaux cas/an) que les dents de sagesses...)

Nous avons les moyens pour anticiper une dent de sagesse qui sort horizontalement, et l'extraire avant de déstructurer complétement la mâchoire.
Comme pour les vaccins, ce genre d'opération est un rapport bénéfice/risque. Le choix est personnel et doit se faire avec toutes les cartes en main (risques, suivi, développement futur), et non par esprit de contraction sur une technologie médicale.

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7988
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dents de sagesse

Message par Barnabé le Mer 14 Juil 2010 - 4:19

Salut,

dans mon cas, l'extraction des 4 dents de sagesse sous AG m'a laissé des séquelles au niveau des mâchoires (problèmes d'occlusion, mâchoire qui craque...). Un éminent professeur de "dentisterie" que j'étais allé consulter m'a signalé que les séquelles étaient relativement fréquentes, car l'AG provoque un relâchement total des muscles, et donc les écarteurs provoquent une luxation de la mâchoire, qui peut laisser des séquelles.

Il conseillait plutôt de réaliser l'ablation sous anesthésie locale, deux dents à la fois.

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dents de sagesse

Message par Catalina le Mer 14 Juil 2010 - 9:30

Bonjour,

je confirme les dires de BARNABE quant aux possibles conséquences de l'AG.

Chez moi, les conséquences ont été minimes, mais le fait que l'opération ait duré 2h 30 (7 dents à enlever voir post plus haut) a engendré une grande élasticité de l'articulation gauche de ma mâchoire.
Elle craque lorsque j'exerce des pressions latérales (sans douleur tout de même) , et en forçant dessus, elle "navigue" dans son logement.

Mais depuis 14 ans qu'on me les a enlevé, elle ne s'est jamais abîmée, même si les quelques crochets que je n'ai su éviter à l'entrainement ont tout de même était douleureux un certain temps...

________________________________________________________
Mieux vaut être jugé par 9 que porté par 6...

Catalina
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 760
Date d'inscription : 23/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dents de sagesse

Message par Falco le Mer 14 Juil 2010 - 9:38

J'avais lu un jour quelque part que nos machoires d'homme civilisé était en train d'évoluer dans un rétrécissement. Avec tous les plats industriels, on ne mache plus comme avant. Les dents de sagesse n'ont donc plus de place pour pousser. Je crois qu'à l'avenir, cela deviendra un problème important.
En ce qui me concerne, j'ai dû me les faire enlever en catastrophe à 22 ans. Elles avaient décidé de pousser toutes en même temps et il n'y avait pas de place. Comme une me calait la mâchoire, il a fallu l'enlever de manière classique. Pour les trois autres, j'ai fait le choix de l'anesthésie totale avec une bonne engueulade du chirurgien dentiste. En gros, il râlait car ce n'était pas à 22 ans qu'il aurait fallu les enlever, mais vers 12, 13 ans, quand elles sont encore minuscules. Pour la petite anecdote, devinez le repas du jour pour des opérés des dents de sagesse... à midi, du rôti bien dur avec des mirabelles (non dénoyautées), et le soir, gratin de macaronis-jambon, bien calciné... J'avoue qu'après mon séjour à l'hosto, je ne savais plus voir une Danette en peinture...

Falco
Membre

Féminin Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 18/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dents de sagesse

Message par Invité le Mer 14 Juil 2010 - 11:03

Doit-on récupérer ses dents de sagesse chez le dentiste? y-a-t-il un usage survivaliste ensuite? moi je vois une mise en collier façon Rahan

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dents de sagesse

Message par Ash le Mer 14 Juil 2010 - 12:20

De mon coté, trois dents de sagesse sorties depuis belles lurettes et une qui est toujours dedans, tranquille, je ne compte pas me faire charcuter.

Pour continuer sur les dents, j'ai une incisive en bas qui est reculée par rapport aux autres, ça fait plus de quinze ans qu'elle n'a pas bougé, ça ne me gêne pas non plus.

Ash
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dents de sagesse

Message par Rst33 le Mer 14 Juil 2010 - 12:36

On m'a enlevé les 4 miennes 2 par 2 a 15 jours d'intervalles pour des raisons de place avant mes 20 ans..
Anesthésie locale, c'est quasiment de la boucherie. Je me rappelle encore le ressenti sur le haut de l'ensemble de mon squelette quand il tirait dessus avec sa pince.
Post opération, c'était deux bons jours de galère a éviter absolument de mâcher sur les plaies.

Pour la question d'anticipation, a regarder autour de moi, arrivé à 60 ans, la plupart ont un pourcentage assez faible de vraies dents. J'en ai deja 3 fausses..
Une bonne gestion consiste probablement a acquérir un petit mixer de table manuel tout de suite...

Rst33
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 211
Localisation : Gironde
Emploi : Informaticien
Date d'inscription : 22/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dents de sagesse

Message par cyanna idris le Lun 19 Juil 2010 - 13:05

En fait, ce que je voulais dire c'est que je suis plutot contre le fait de se faire enlever les dents de sagesse a titre préventif en K2KK.

Il ne faut pas oublier qu'une simple dent cariée mal soignée peut conduire à la septicémie et donc à la mort. Qui n'a pas de carie de nos jours? Hein? (moi, je suis plutot épargnée car j'ai eu 1 seul début de carie en 29 ans de vie seulement!)

A coté, les dents de sagesse sont plutot responsable de fortes douleurs (comme les bébés qui font leurs dents en bave vraiment beaucoup, je suis en plein dedans!) et d'un aspect inesthétiques (oui, il a été prouvé que la machoire se retrécissait avec les siècles à cause d'une alimentation trop molle, d'ailleurs les pédiatres encouragent les mamans à donner du pain assez dur à machouiller aux bébés pour faire travailler les machoires et donc favoriser une bonne implantation dentaire!). Le risque infectieux existe mais reste marginal.

Et c'est cela que je voulais pointer du doigt : quel risque? quel pourcentage? quelles conséquences? quelles alternatives? Bref, l'information d'abord, l'intervention ensuite! C'est la même chose pour les vaccins, l'appendicite, ect...

cyanna idris
Membre

Féminin Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 05/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dents de sagesse

Message par tarsonis le Mar 20 Juil 2010 - 9:10

Salut !
cyanna idris a écrit:Et c'est cela que je voulais pointer du doigt : quel risque? quel pourcentage? quelles conséquences? quelles alternatives? Bref, l'information d'abord, l'intervention ensuite! C'est la même chose pour les vaccins, l'appendicite, ect...

Difficile à dire, en général seul un spécialiste peut trancher ( ) entre une extraction ou non. Il me semble avoir vu un membre travaillant dans un cabinet de stomatologie il y a quelques temps; il se manifestera peut être clind'oeil

Au niveau des risques, ils sont assez bien expliqués dans cet extrait (les risques liés à une anesthésie générale n'étant pas classés dans cette catégorie.) : chirurgiemaxillofaciale-albi

Que sont les dents de sagesse ?

Les dents de sagesse sont les troisièmes molaires. Elles poussent normalement entre 15 et 25 ans. Elles sont le plus souvent au nombre de quatre (deux en haut, deux en bas), mais il n’est pas rare qu’il n’en existe que trois, deux voire aucune.

Les dents de sagesse peuvent être :
-totalement sorties ; on dit alors qu’elles sont sur arcade.
-à moitié sorties ; on dit alors qu’elles sont enclavées.
-totalement enfouies sous la gencive ; on dit alors qu’elles sont incluses.

Pourquoi faut-il opérer ?

Votre chirurgien maxillo-facial peut vous proposer l’extraction des dents de sagesse pour différentes raisons :

- Parce qu’elles sont à l’origine de douleurs et/ou de surinfections souvent récidivantes (péricoronarites). C’est souvent le cas de dents de sagesse mal positionnées (trop horizontales par exemple) ou de dents de sagesse qui n’ont pas la place de sortir normalement. Elles restent alors souvent incluses ou enclavées. Mais ce peut être aussi le cas de dents de sagesse totalement sorties (sur arcade) mais qui sont cariées et pour lesquelles votre dentiste ne peut plus proposer de soins conservateurs.

- Après un traitement orthodontique, parce qu’elles n’auront pas suffisamment de place pour sortir normalement et qu’en les laissant pousser, elles risqueraient de venir appuyer sur les autres dents, finiraient par perturber le bon alignement dentaire et feraient perdre ainsi tout ou partie du bénéfice du traitement orthodontique.

Comment se déroule l'intervention ?

L’extraction des dents de sagesse peut se pratiquer :

- soit sous anesthésie locale. L’intervention se déroule alors au fauteuil, au cabinet, en deux séances espacées d’un délai raisonnable (3 semaines en général). Vous n’êtes pas hospitalisé(e). On commence par un côté (une dent de sagesse du haut et une dent de sagesse du bas) puis l’autre côté est opéré au cours de la deuxième séance.

- soit sous anesthésie générale. Une hospitalisation ainsi qu’une consultation d’anesthésie sont alors indispensables.


Quelle que soit le mode d’anesthésie, la technique chirurgicale reste la même et consiste à :

- Inciser la gencive quand cela est nécessaire (dents incluses ou enclavées) afin d’exposer la zone opératoire.

- Dégager la dent en fraisant l’os qui l’entoure afin de permettre son extraction. C’est souvent le cas pour les dents de sagesse du bas, plus rarement le cas pour celles du haut.

- Sectionner parfois la dent avant de l’extraire quand l’extraction est difficile (en particulier pour les dents de sagesse du bas).

- Extraire la dent.

- Nettoyer et laver l’alvéole dentaire. L’alvéole dentaire est le trou qui reste après l’extraction de la dent. Cette alvéole se comble de sang en post-opératoire qui s’ossifiera progressivement pour être totalement consolidé 2 mois environ après l’intervention.

- Suturer la gencive à l’aide de fils résorbables qui, selon leur nature, disparaîtront spontanément en 10 jours à 3 semaines. Il arrive que le chirurgien ne suture pas la gencive de la dent de sagesse du haut car cette suture est souvent inutile.

La durée de l’intervention varie en fonction des difficultés techniques. Elle est en moyenne de 5 et 10 minutes par dent à extraire.

Principe de l'extraction d'une dent de sagesse inférieure

Quelles sont les suites opératoires ?

Les soins post-opératoires comportent:

- Des bains de bouche, à débuter seulement 24 à 48 heures après l’intervention. Des bains de bouche commencés trop tôt peuvent entretenir de petites hémorragies en évacuant le caillot sanguin qui stoppe normalement le saignement.
- Des médicaments contre la douleur (des antalgiques).
- Souvent des anti-inflammatoires.
- Parfois des antibiotiques.
- L’application de glace sur les joues pendant les 24 premières heures (la glace a un bon effet anti-inflammatoire et anti-oedémateux).
- Une alimentation tiède ou froide pendant les 24 premières heures. Ceci diminue le risque de saignements.
- Une alimentation molle pendant les premiers jours post-opératoires.
- Le brossage des dents doit rester soigneux et rigoureux pendant la période post-opératoire.
- Il vaut mieux arrêter de fumer pendant la période post-opératoire. La poursuite du tabac favorise les complications liées à une mauvaise cicatrisation de la gencive.

Les suites opératoires comportent :

- De petits saignements qui peuvent survenir au niveau des zones opérées pendant les 24 premières heures.
- La douleur au niveau des zones opérées cède avec les antalgiques et anti-inflammatoires prescrits et disparaît en général en quelques jours.
- L’œdème est fréquent. Il est imprévisible et varie d’une personne à l’autre. Il est volontiers plus marqué chez l’adolescent.
- La limitation douloureuse de l'ouverture buccale est fréquente et s’estompe en quelques jours.

Quels sont les risques de l'intervention ?

Tout acte médical, même conduit dans des conditions de compétence et de sécurité conformes aux données actuelles de la science et de la réglementation en vigueur, comporte des risques de complication. Aujourd’hui, tout chirurgien se doit d’informer son patient sur les risques et les complications éventuelles de l’intervention dont il va bénéficier. Cette information doit être claire, loyale et intelligible. Elle a pur but de permettre à chaque patient de mettre en balance les risques qu’il encourt par rapport aux bénéfices qu’il retirera de l’intervention chirurgicale afin qu’il puisse prendre la décision, en son âme et conscience, de se faire opérer ou non.

Cette notion est particulièrement importante pour certains actes de chirurgie maxillo-faciale qui sont des interventions chirurgicales de confort (chirurgie plastique de la face, implantologie, etc.…). L’énumération « bibliographique » des diverses complications possibles a pour but de vous faire participer pleinement aux décisions qui concernent votre santé ou votre bien-être et de vous rendre responsable.

Les complications possibles liées à l’extraction des dents de sagesse peuvent être :

Des lésions nerveuses :


Deux nerfs passent à proximité de la dent de sagesse inférieure et peuvent donc être lésés lors de son extraction.

1) Le nerf alvéolaire inférieur chemine dans un canal osseux situé dans la mâchoire inférieure en passant à proximité des racines des dents. Il donne des nerfs pour chacune des dents puis finit par sortir de l’os au niveau du menton pour donner la sensibilité de la moitié de lèvre inférieure (du même côté). Lorsqu’il est trop au contact des racines de la dent de sagesse inférieure, il peut être étiré et lésé lors de l’extraction.

Ceci se traduit par une perte de la sensibilité totale (anesthésie) ou partielle (hypoesthésie) de la moitié de la lèvre inférieure. Cette diminution de la sensibilité est temporaire et récupère en quelques semaines. Les pertes définitives de la sensibilité de la lèvre restent exceptionnelles.

Le risque de lésion de ce nerf est facilement évaluable car la radiographie panoramique qui vous a été prescrite montre les rapports entre le canal osseux dans lequel circule le nerf et les racines de la dent de sagesse du bas. Votre chirurgien maxillo-facial pourra donc vous préciser si vous êtes plus susceptible qu’un autre de faire ce type de complication.

Dans des cas très particuliers (quand le risque de lésion du nerf semble très important), le chirurgien maxillo-facial peut être amené à prescrire un DENTASCANNER (scanner des dents et des mâchoires) qui permet d’évaluer au mieux les rapports anatomiques entre le nerf et la dent et de préciser ainsi le risque encouru.

2) Le nerf lingual chemine à la face interne de la mandibule, entre l’os et la langue, à proximité de la dent de sagesse du bas. Cette proximité fait qu’il peut être lésé lors de l’extraction de la dent de sagesse du bas.

Ceci se manifeste par une perte de la sensibilité totale (anesthésie) ou partielle (hypoesthésie) de la moitié de la langue du même côté. Cette diminution de la sensibilité est temporaire et récupère en quelques jours à quelques semaines. Les pertes définitives de la sensibilité de la langue sont exceptionnelles.

Le risque de lésion du nerf lingual est difficilement mesurable en préopératoire.

Des complications infectieuses :

- Une infection de la cavité d’extraction de la dent (alvéolite suppurée) ou de la joue (cellulite) peut survenir quelques jours à quelques semaines après l’extraction (typiquement à la troisième semaine post-opératoire). Cette complication concerne presque exclusivement la dent de sagesse du bas. Elle semble favorisée par la stagnation des aliments dans la cavité d’extraction de la dent. Elle cède sous traitement antibiotique associé ou non à un geste de révision de l’alvéole sous anesthésie locale. Elle nécessite rarement une deuxième intervention sous anesthésie générale.

- Une infection sans pus de l’alvéole de la dent (alvéolite sèche) peut survenir quelques jours après l’intervention. Elle concerne surtout les dents de sagesse du bas et est douloureuse. Elle nécessite souvent un traitement local. La mise en place d’une mèche imbibée de clou de girofle (Alvogyl) fait rapidement céder la douleur.

- L’infection de l’os (ostéite) est exceptionnelle.

Des complications osseuses :

- Une fracture de la mâchoire inférieure reste exceptionnelle. Ce risque est cependant plus présent avec l’âge. En effet, avec le temps, le ligament qui entoure normalement la dent finit par s’ossifier ; la dent « fusionne » avec l’os. Elle s’ankylose et rend l’extraction plus difficile augmentant de fait le risque de fracture de la mandibule.
- Quand cette complication survient, elle nécessite dans le même temps opératoire (sous anesthésie générale), la mise en place d’une plaque et de vis d’ostéosynthèse et/ou d’un blocage des mâchoires.

- Une fracture de l’os qui entoure la dent de sagesse supérieure peut survenir. Elle est sans conséquence et ne nécessite aucun traitement spécifique.

Des complications dentaires :

- La perte d’un amalgame (plombage), une fracture dentaire ou le descellement d’une couronne sont possibles. Ces complications concernent principalement les deuxièmes molaires qui sont les dents situées juste en avant des dents de sagesse.

- Certaines dents de sagesse, surtout inférieures, ont parfois des racines difficiles à extraire, de surcroît très proches du nerf alvéolaire inférieur. La volonté d’extraire à tout prix un fragment de racine fracturée peut constituer un danger pour le nerf. Le "mieux étant souvent l’ennemi du bien", il est parfois préférable de laisser en place le petit fragment de racine. Il n’y a aucune suite dans la plupart des cas.

- La nécrose (mort) de la molaire jouxtant la dent de sagesse peut survenir lorsque l’extraction a été difficile, dans les semaines ou les mois suivants, et nécessiter une dévitalisation de cette molaire. Elle se révèle par une infection de cette dernière ou des douleurs à la mastication et/ou à la percussion de la dent.

Des complications sinusiennes:

Ce type de complication concerne exclusivement les dents de sagesse du haut qui sont en relation étroite avec des cavités situées au dessus de la mâchoire supérieure : les sinus maxillaires.

- Une communication entre le sinus maxillaire et la bouche peut survenir lors de l’extraction de la dent de sagesse supérieure quand celle-ci est très proche du sinus maxillaire. Elle se ferme spontanément en 10 jours à 3 semaines dans la plupart des cas. Mais sa persistance peut nécessiter un traitement chirurgical adapté.

- Une migration anormale (luxation) de la dent de sagesse du haut dans le sinus maxillaire peut survenir. Cette complication est rare. Elle peut justifier, lorsque elle survient, que l'on ouvre le sinus par une incision au dessus de la canine supérieure afin de récupérer cette dent et d'éviter l'apparition d'une sinusite. Le risque de voir apparaître ce type de complication est facilement évaluable grâce à la radiographie panoramique qui vous a été prescrite et qui montre les rapports entre le sinus maxillaire et la dent de sagesse du haut. Votre chirurgien maxillo-facial pourra donc vous préciser si vous êtes plus susceptible qu’un autre de faire ce type de complication. Plus la dent est haut située, plus ce risque est important.

- De la même façon, une luxation de la dent de sagesse du haut en arrière du sinus maxillaire (dans la fosse ptérygo-maxillaire) peut rarement survenir. Ceci peut entraîner des douleurs ou une infection. Toutefois, l'abord chirurgical de cette région étant très complexe et cette région étant très riche en vaisseaux et nerfs, la dent, si elle ne peut être récupérée par des manœuvres simples et atraumatiques, est généralement laissée en place.

Autres complications :

- Une brûlure du coin des lèvres (commissure labiale), une plaie de lèvres ou de la face interne des joues sont des complications bénignes, qui régressent en quelques jours.

- Des complications hémorragiques (saignements endobuccaux trop importants) peuvent survenir et cèdent à une simple compression (en mordant des compresses).

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7988
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dents de sagesse

Message par Le_Celte le Mar 20 Juil 2010 - 9:36

J avais 4 dents de sagesse bien jolie, avec racines normalement formées
L une d entre elle s est cariée (une de mes deux seules dent a avoir une carie), le plomb a sauté...4 fois de suite...mais pas moyen de faire comprendre a mes abrutis de dentistes qu'il valait mieux la retirer que de continuer le massacre (ah, si pour eux il valait mieux ca faisait un client régulier)
J ai finit par en avoir marre et me la retirer moi-même a la pince multiprise...
Oui je sais je suis un barbare, mais depuis plus un souci, ca a cicatrisé sans problème

En parlant de "dentistes", une fois en allant me faire détartrer la dentiste m annonce que j ai une carie "sèche" entre deux dents, presque invisible a l oeil nu mais selon elle visible a la radio et a traiter d'urgence...bah je l ai jamais fait traiter et NEUF ANS plus tard toujours rien de visible ni la moindre douleur...cette brave dame était elle en train de se préparer a me faire un trou et un plombage dans un dent saine histoire de gagner des sous...c est ce que je crois!

Le Celte

Le_Celte
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1237
Localisation : BREIZH
Emploi : webmaster
Date d'inscription : 10/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dents de sagesse

Message par tarsonis le Mar 20 Juil 2010 - 9:42

Le_Celte a écrit:J ai finit par en avoir marre et me la retirer moi-même a la pince multiprise...

Waouh ! Je voterai pour toi lors du concours TOP10 survivalistes !

Quand aux dentistes, je crois que l'on a tous une bonne histoire sur eux (pour ma part presque à en faire une parodie de La Petite boutique des horreurs), à tel point que plusieurs topics de forums de discussion se sont créés pour s'échanger les bonnes adresses ! clind'oeil

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7988
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum