La diversité des abeilles & celle des fleurs sauvages dé

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La diversité des abeilles & celle des fleurs sauvages dé

Message par cerise le Dim 20 Jan 2008 - 22:02

ça me fait penser à une anecdote ce que tu dis-là : cet automne en Dordogne, j'ai rencontré dans une biocoop un apiculteur qui venait présenter une petite gamme de produits qu'il laissait là en dépôt. je me suis
d'abord un peu débinée mais il n'y avait personne et il était très sympa on a discuté un peu aussi avec l'employée. je lui ai d'abord demandé s'il avait déjà vu ces fameux frelons asiatiques ( il y en a dans le sud-ouest et ils progressent ) mais oui, même qu'il y en avait près de la biocoop sur le compost : on est allés voir et il en a tué un, en effet ils sont plus petits et
différents des "classiques". il se postent devant les rûches et guettent
chaque abeille qui en sort et l'embarquent. il est dans le Lot...
Pensant qu'il était au courant, je lui demande ce qu'il pense, en plus des
frelons, du danger des tél portables sur les abeilles : pas de danger, il n'y a pas d'antenne relais... en fait il est lui-même anti portables et ne supporte pas les ondes.
- et le wi-fi, vous savez que c'est de plus en plus désigné comme accelérateur de la disparition des abeilles ?? patatrac !! gros TILT pour lui : effectivement ces derniers temps, ses voisins s'étaient regroupés pour obtenir ENFIN une espèce de borne relais wifi pour doper leur adsl ou juste avoir le wifi, là c'est moi qui n'était pas au courant de ces trucs-là.
en tous cas pour ça pas de pb, les gens se groupent Rolling Eyes Bref, chez lui ils n'ont pas d'ordi et encore moins internet, ça leur est donc passé loin. il a soudain pris conscience que cette p.. de borne était juste à côté de ses rûches zinzin
du coup je lui ai promis de lui envoyer une petite doc, sur papier forcément.
je l'ai mise pour l'instant en ligne via la page d'accueil de ce site
c'est vraiment très grave ce qu'on peut y lire, vraiment. Après il m'a écrit qu'il comptait déménager ses rûches pour un autre endroit loin de toute borne, mais y-a-t-il encore des endroits préservés ??



(...)
Les antennes relais, le WiMax et le WiFi sont incluses dans les fréquences 850 / 3500 MHz soit 3,5 GHz maxi, se sont des ondes dites décimétriques
ou centimétriques, elles sont fortement répandues sur presque tout le territoire depuis plusieurs années, même si depuis 18 mois le 1800/2200 MHz est nettement plus élevé avec l'apparition de l'UMTS que le bi-bandes GSM classique 850/1900 MHz.

Ce qui a fortement changé depuis quelques mois, et dont personne parle, sauf les initiés, c'est le nombre phénoménal de Répéteurs Paraboliques Hertziens que plus aucune autorité ne contrôle!

Leurs faisceaux en Giga Hertz sont 100 fois plus dangereux que ceux des antennes relais en
MHz, et de plus leurs portées sont importantes, ce qui augmente encore l'amplitude de toxicité.
De l'ordre de 10 à 20 000 unités jusqu'en 2005 situés exclusivement sur les points élevés, nous en
sommes arrivés à plus de 100 000 unités en début d'année:
l'accroissement soutenu est actuellement en moyenne de plus de 30 à 40 unités/jours.
Nous sommes dans les fréquences jusqu'à 40, voir 50 GHz, c'est ce qui est fondamental :
- Ce sont des longueurs d'ondes millimétriques.
-Il a été généré des dizaines de milliers de nouveaux faisceaux qui
atteignent des portées phénoménales, sans étude de fuite, un scandale par incompétence.
Il est maintenant impossible de pouvoir réaliser
un tracé global. L'essentiel étant que depuis 2005 plus personne ne contrôle leurs trajectoires de fuites, mais aussi leurs installations pléthoriques ne se réalisent plus dans un contexte d'étude
directionnelle; maintenant, c'est la liaison d'un site de base (exemple : BST sur château d'eau à autre BST ou BSC) à un autre site de base, le reste n'ayant plus d'importance, nous sommes donc dans l'irrationnel.
Comment nous en sommes arrivés à cette incurie ? Tout simplement par un mélange explosif d'incompétence, d'un savant lobbysme avec une bonne dose de prévarication institutionnelle et scientifique.
(Par exemple, les organismes gouvernementaux tels que l'ARCEP portent une large part de
responsabilité. .. puisque Paul Champsaur, son président, a même réussi
à faire citer dans le journal officiel l'AFOM qui n'est rien d'autre que la machine de guerre du regroupement des opérateurs !).

Il existe même des faisceaux WiFi qui avec une puissance réglementaire de 100 mW ont une portée de plus de 10 km avec une simple boite de conserve comme antenne.
(...)
Les abeilles sont donc depuis peu irradiées presque en continu dans une multitude de faisceaux en GHz à
très forte énergie dirigée (l'énergie transportée est inversement proportionnelle à la longueur d'onde).
Maintenant une abeille en déplacement subit une irradiation constante car dès qu'elle sort d'un
faisceau (si tel est le cas), elle rentre immédiatement dans un autre, en conséquence étant totalement et continuellement désorientée et irradiée par les CEM en GHz elle est donc évidemment incapable de
revenir à la ruche.
pale


cerise
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1129
Date d'inscription : 04/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://marmite-norvegienne.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La diversité des abeilles & celle des fleurs sauvages dé

Message par Stalker le Dim 31 Aoû 2008 - 21:08

Je me suis trouvé un maître apiculteur au début de la saison et là on est en train de faire les récoltes.

Apprendre un nouveau métier, c'est toujours une belle aventure. On redevient étudiant, jeune apprenti à l'affut du geste, de l'info inédite, on remplit des petits carnets... Mais l'apiculture, c'est différent. Ouvrir une ruche, c'est comme entrer dans un organisme vivant. Et après une saison d'entretiens, de préparation, sortir les cadres gorgés de miel, extraire le précieux butin et le voir s'écouler dans les seaux, c'est... C'est extraordinaire.

Je ne suis pas très doué pour les mots et je ne trouve pas comment exprimer ce que je ressent.
C'est beau quoi.

En plus j'ai découvert que j'étais immunisé contre la piqure d'abeille (alors qu'une guêpe me fait enfler la peau sur 10 cm de diamètre)
Bref, j'invite tous les Olduviens à découvrir cet autre monde Smile

Et merci à Geispe pour ses interventions sur ce fil !

Stalker
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 361
Date d'inscription : 29/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La diversité des abeilles & celle des fleurs sauvages dé

Message par Leuneuleuh le Dim 7 Sep 2008 - 1:37

Sempervirens a écrit:iples..
PS: Je n'est pas encore visité mes ruches, verdict Fin Mars.....tout ca devient inquiétant, vraiment!

Alors que sont devenus tes ruches?

Leuneuleuh
Membre

Masculin Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 22/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La diversité des abeilles & celle des fleurs sauvages dé

Message par Invité le Dim 7 Sep 2008 - 5:50

Citation: Alors que sont devenus tes ruches?

Et bien, 2 de mes ruches se sont vidées integralement en debut de printemps, les abeilles ayant abandonnées, leurs stocks de miel.

J'ai capturé, un essaim de taille moyenne pour repeupler.

Ma plus ancienne ruche, (colonie forte), va me permettre de récolter quelques pots.( sans plus)

Une mauvaise année, malgrés les pluies fréquentes, et une floraison abondante.

Chez les apiculteurs, les résultats sont mitigés...
Donc pour l'instant pas de conclusion possible.
@+

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La diversité des abeilles & celle des fleurs sauvages dé

Message par Leuneuleuh le Dim 7 Sep 2008 - 6:41

Merci de cette répose à une heure aussi tardive (moi j'ai un décalage de 7h étant au pérou).
2 ruches entièrement dépeuplées ce n'est quand même pas anodin.
J'ai l'impression que les tenants des facteurs multiples doivent être le plus proche de la vérité.Il sera vraiment très dur de prouvé l'implication de tel ou tel cause supposée et partant, de mettre fin aux ravages.
Encore Une de ces catstrophes supplémentaires qui nous rapproche de l'effondrement(après le réchauffement,le peak-oil,la diminution de la biodiversité,les poluants toxiques,etc...tous facteurs sombrements imbriquées).

Leuneuleuh
Membre

Masculin Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 22/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

quinzaine de l'abeille et APIdays.

Message par ghp le Dim 12 Juin 2011 - 16:22

Les APIdays, les Journées Nationales du programme « Abeille, sentinelle de l’environnement », se déroulent chaque année en Juin. Les 17 et 18 Juin 2011 dans plus d’une soixantaine de villes en France, apiculteurs et partenaires invitent le public à une grande Fête ludique et pédagogique dédiée à la sauvegarde de l’abeille, des pollinisateurs sauvages et de la Biodiversité...

Sur Lille : "La quinzaine de l'abeille... et autres pollinisateurs" du 17 juin au 3 juillet 2011.
http://www.mres-asso.org/IMG/pdf/Programme_detaille_version_8_juin.pdf

> Vendredi 17 et samedi 18 juin :APIdays, journées nationales de l’abeille, sentinelle de l’environnement

Conférence "Pollinisation et pesticides : les abeilles se cachent pour mourir", à l’Université Catholique de Lille
> Vendredi 17 juin à 18h La pollinisation est un enjeu majeur pour l'agriculture et l'équilibre des écosystèmes. Les pollinisateurs et les abeilles en particulier, disparaissent massivement depuis une quinzaine d'années dans le monde entier. La recherche des causes de ces disparitions met en lumière le rôle de nouveaux insecticides extrêmement toxiques pour la faune auxiliaire. Rendez-vous dans l’amphithéâtre René Théry de l'Université Catholique de Lille, 60 bvd Vauban (bus Citadine et n°72, arrêt Université Catholique). Entrée libre. Durée : 1h Renseignements : 03.28.36.13.50

Extraction et dégustation du miel du Jardin des Plantes
> Samedi 18 juin de 14h à 18h
Venez découvrir comment se déroule cette étape indispensable à la mise en pot du miel ! Et autour de l’extraction : atelier de fabrication de bougies et de masques d’abeille, atelier gîtes à abeilles solitaires, découverte de l’exposition « L'abeille et la vie de la ruche », coin lecture… et à 17h30, tirage au sort du Quizz national APIdays.
Rendez-vous tout au long de l’après midi dans la salle d’animation à côté de la serre équatoriale, rue du Jardin des Plantes (métro porte de Douai/ porte d’Arras). Entrée libre. Renseignements : 03.28.36.13.50

"Les abeilles sauvages, championnes de la pollinisation" au parc de la Citadelle
> Samedi 18 juin à 14h30 Plus de 80% des plantes cultivées dans le monde dépendent directement de la pollinisation par les insectes pollinisateurs et essentiellement par les abeilles sauvages. Au travers d'une balade riche d’observations, un panel de solutions vous sera transmis pour le maintien de ce patrimoine naturel indispensable mais menacé.
Rendez-vous au parc de la Citadelle, au pied de la passerelle piétonne Léon Jouhaux, au bout de la rue Solférino) côté parc, devant le totem (bus Citadine ou Liane, arrêt Champ de Mars). Durée 2h.
Renseignements et réservations : 06.14.58.49.19 ou https://sites.google.com/site/sitechenevert/

> Dimanche 19 juin à 14h30 Partez à la découverte des richesses de la nature sur une friche ferroviaire de 11ha devenue écrin de nature au coeur de la ville qui permet d'accueillir des abeilles domestiques, sauvages et beaucoup d'autres insectes pollinisateurs.
Rendez-vous à l’entrée du Triangle des Rouges Barres en haut du pont de Thiers à Lille, à proximité du square de Picardie, au bout de la rue Jules Vallès et St-Luc (métro ligne 2 arrêt St-Maurice Pellevoisin ; bus n°7 arrêt Vandenberghe).
Prévoir de bonnes chaussures voire des bottes s’il a plu beaucoup. Durée 3h. Renseignements et réservations : 03.20.50.40.25 ou utanlille@free.fr

Portes ouvertes du Jardin écologique
> Dimanches 19 juin et 3 juillet de 15h à 17h Vous ne connaissez pas le Jardin écologique ? Ce site de 2,5 hectares de sous-bois humide et ombragé, gagné par la végétation sauvage, en bordure du périphérique lillois. Un jardin original autant pour sa flore sauvage que pour ses collections (plantes odorantes, noms vernaculaires, alimentaires) et pour les abeilles et autres insectes fascinants que l'on peut y trouver !
Rendez-vous au Jardin écologique, au bout de la rue du Guet dans le Vieux-Lille sur la plaine de la Poterne (bus n°9 arrêt Lille Churchill, n°3 et 6 arrêt magasin, Liane 1 arrêt esplanade). Renseignements : 06.16.50.88.33 ou jardinecologiqueduvieuxlille@gmail.com et www.jardin-ecologique.org

Visite des ruches de l’Opéra de Lille
> Mercredi 22 juin à 14h et 17h, vendredi 1er juillet à 11h Une petite ascension sur les toits de l'Opéra pour découvrir les ruches qui surplombent le coeur de Lille, l'occasion d'échanger sur les actions lilloises en faveur de l’apiculture.
Rendez-vous à l'Opéra, entrée des artistes, rue des bons enfants (bus n°3, 6 et 9 arrêt Carnot ; métro lignes 1 et 2 arrêt Lille Flandres). Durée 2 h. Renseignements et réservations (max 15 pers.) : 03.28.36.13.50

"Les Happy api'day !"
> Jeudi 23 juin de 14h à 16h Vous ne vous sentez pas prêt à installer votre ruche ? Les AJOnc vous invitent à partager leur expérience et à participer à des travaux d'entretien collectif de leurs ruches tout au long de l'année, histoire de garder la main et de découvrir un peu mieux le monde des abeilles. Rendez-vous au local des AJOnc, 13 rue Montaigne à Lille-Moulins (métro ligne 2 arrêt porte d'Arras ; bus n°17 arrêt Moulins, Citadine arrêt bas jardin). Renseignements et réservations : 03.28.55.03.30 ou www.ajonc.org

Les 4 saisons du jardinage : "Naturellement au jardin"
> Samedi 25 juin à 10h30 Plantes locales, associations de cultures, accueil des insectes pollinisateurs... autant d’idées pour jardiner avec la nature et aider les abeilles et autres pollinisateurs à assurer leurs missions de pollinisation ! Venez participer à la mise en oeuvre de petits aménagements qui y contribuent.
Rendez-vous aux jardins familiaux du Bazinghien (Faubourg de Béthune), Chemin du Bazinghien (bus n°63, 64, 73, 235 arrêt Augereau). Durée 4 h. Auberge espagnole le midi. Renseignements et réservations : 03.20.57.63.80 ou contact@desjardinsetdeshommes.org

Pôle abeilles à la Fête de l'environnement et des solidarités
> Dimanche 26 juin de 14h à 19h Découverte des abeilles, visite d'une ruche, extraction et dégustation de miels, construction d'abris à insectes, présentation de plantes mellifères... Observer, s'informer et repartir avec des conseils pour agir pour la protection des insectes pollinisateurs, menacés de disparition !
Rendez-vous à la Gare Saint-Sauveur (métro ligne 2 arrêt Mairie de Lille ; bus Liane 1 arrêt Lebas). Entrée libre. Renseignements : 03.20.52.12.02 ou mres@mres-asso.org

Formation au jardinage naturel : "Les plantes mellifères"
> Mardi 28 juin à 12h30 Découverte de plantes mellifères régionales ou comment attirer les insectes pollinisateurs dans son jardin.
Rendez-vous au JOnc des Drôles d'Wazeaux, 12 rue de l'Hôpital Saint-Roch à Wazemmes (métro ligne 1 arrêt Wazemmes). Durée 1h. Renseignements et réservations : 03.28.55.03.30 ou ajonc@free.fr

"Comment attirer les insectes au jardin et favoriser la pollinisation en ville",
au verger conservatoire du jardin Vauban
> Samedi 2 juillet de 15h à 17h Découvrez avec Alain le jardinier les plantes amies des insectes et les 1001 astuces pour les attirer au jardin ou sur votre balcon. Rendez-vous à l'entrée du verger. Accès par le jardin Vauban, à l'angle des rues Solférino, Desmazières et d'Armentières (bus Citadine arrêt Solférino et Liane arrêt Champs de Mars). Durée 2h. Renseignements et réservations : 03.28.36.13.50 ou amorel@mairie-lille.fr

Extraction du miel du rucher-école municipal
> Samedi 2 juillet de 14h30 à 17h Venez découvrir avec l'apiculteur comment se déroule cette étape indispensable à la mise en pot du miel, l'occasion de déguster la récolte 2011 du miel de Lille. Rendez-vous à la ferme M. Dhénin, 14 rue Eugène Jacquet (métro ligne 1 arrêt Caulier ; bus Citadine arrêt parvis de Rotterdam). Entrée libre. Renseignements : 03.20.55.16.12

Abeilles et santé : découverte de l'apithérapie au verger conservatoire du jardin Vauban
> Dimanche 3 juillet de 14h à 17h. Visite des ruches, présentation de la vie de l'abeille....et exposé sur l'apithérapie, cette grande orpheline de la médecine moderne. Rendez-vous au verger conservatoire, entrée par la jardin Vauban, à l'angle des rues Solférino, Desmazières et d'Armentières. Bus Citadine, arrêt Solférino, Liane arrêt Champ de Mars. Entrée libre. Renseignements : 03.28.36.13.50

Balade vélo spécial "Les produits de la ruche"
> Dimanche 3 juillet de 14h à 17h (horaires à confirmer) Pollen, miel, propolis... d'où viennent tous ces produits et quels sont les bénéfices pour la santé? A l'occasion d'une petite balade conviviale à vélo, les apiculteurs lillois vous ouvrent les portes de leurs ruches pour découvrir le monde des abeilles et déguster les différents miels lillois.
Rendez-vous fixé lors de l'inscription. Durée 3h. Renseignements et réservations (maximum 20 personnes) : 03.20.52.12.02

SPECIAL SCOLAIRES ET PERI-SCOLAIRES

Découverte du monde des abeilles et dégustation de miel au Jardin des Plantes
> Vendredi 17 juin de 14h à 18h Découverte de la vie de la ruche via notre ruche photos, atelier de fabrication de bougies et de masques d’abeille, atelier gîtes à abeilles solitaires, découverte de l’exposition « L'abeille et la vie de la ruche », dégustation de miel... et à 17h30, tirage au sort du Quizz national APIdays.
Rendez-vous sur réservation dans la salle d’animation à côté de la serre équatoriale du jardin des Plantes, rue du Jardin des Plantes (métro porte de Douai/ porte d’Arras). Renseignements et réservation : 06.46.36.16.14

Extraction de miel (pour les 6/12 ans)
> Samedi 25 juin à 15h Les enfants découvriront les rudiments de l'apiculture et récolteront le miel du rucher AJOnc Rendez-vous au local des AJOnc, 13 rue Montaigne à Lille-Moulins (métro ligne 2 arrêt porte d'Arras ; bus n°17 arrêt Moulins, Citadine arrêt bas jardin). Durée : 1h30 Renseignements et réservations : 03.28.55.03.30 ou ajonc@free.fr

« La pomme, l'abeille et le jardinier » au verger conservatoire du jardin Vauban
> Tout au long de l'année du mardi au vendredi
Une excursion ludique et sensible pour appréhender les interactions qui unissent étroitement l'Homme et la Nature et comprendre les relations entre la plante, l'insecte et le jardinier. Renseignements et réservations : 06.46.36.16.11/ 06.46.36.13.14 ou animnaturalille@yahoo.fr
Rendez-vous au verger conservatoire, entrée par la jardin Vauban, à l'angle des rues Solférino, Desmazières et d'Armentières. Bus Citadine, arrêt Solférino, Liane arrêt Champ de Mars. Entrée libre. Avec le service animation nature de la Ville de Lille

________________________________________________________
« Il y a trois sortes de tyrans. Les uns règnent par l’élection du peuple, les autres par la force des armes, les derniers par succession de race. » - Étienne de La Boétie (Discours de la servitude volontaire)
« Aucun homme n'est né avec une selle et des rênes sur le dos, et aucun non plus n'est né avec des bottes et des éperons pour le monter. » William Rumbolt
Si le climat était une banque,  cela ferait longtemps qu'il serait sauvé.

ghp
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1820
Localisation : Ichi ;)
Date d'inscription : 08/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La diversité des abeilles & celle des fleurs sauvages dé

Message par tarsonis le Ven 17 Juin 2011 - 15:41

Le gouvernement donne son feu vert à un pesticide redouté des apiculteurs

Le ministère de l'agriculture a confirmé avoir autorisé la mise sur le marché du pesticide Cruiser OSR, destiné au traitement du colza, controversé pour ses effets potentiels sur la santé des abeilles. Sa décision avait été dévoilée jeudi par l'Union nationale de l'apiculture française (UNAF) qui avait dénoncé un "nouveau coup porté" aux abeilles. "Cette autorisation fait suite à l'avis favorable de l'Agence nationale de sécurité sanitaire du 15 octobre 2010 qui conclut que l'usage de la préparation Cruiser OSR sur [les] semences [de crucifères] satisfait à l'ensemble des conditions de sécurité requises", précise le ministère jeudi soir. Toutefois, prévient-il, cette autorisation pourrait faire l'objet d'une "suspension en cas d'incident".
"UN PRINTEMPS SILENCIEUX"
Commercialisé par le groupe suisse Syngenta Agro, le Cruiser OSR contient deux fongicides et un insecticide, le thiaméthoxam, qui inquiète les apiculteurs car, selon eux, il se retrouve dans la sève et jusque dans les fleurs des plantes, et reste dans la terre pendant trois ans, contaminant les cultures suivantes. "Nous constatons avec dégoût le désintérêt du ministère pour notre cause et nous redoutons un printemps silencieux dans les plaines du colza", avait déclaré le président de l'UNAF, Olivier Belval.
Selon le ministère, le Cruiser OSR est déjà utilisé dans l'Union européenne sur plus de 2 800 000 hectares, soit 2 hectares sur 5, et il a permis de "supprimer un à deux traitements insecticides des feuilles de plein champ". Un autre pesticide de la famille Cruiser, le Cruiser 350 utilisé pour la protection des cultures de maïs, a donné lieu à des cas avérés d'empoisonnement des abeilles.

Précisions sur le thiamethoxam :
Les caractéristiques du thiamethoxam :
* Toxicité extrême et non-sélective pour tous les insectes en général;
* Une persistance d’action dans la plante élevée, et circule dans toutes les parties de la plante pendant son cycle de végétation.

Surmortalité des abeilles
Le thiaméthoxame parmi d'autres pesticides est mis en cause dans le phénomène de surmortalité des abeilles. Cette molécule pouvant migrer vers les pollens et les nectars de la plante et atteindre les insectes butineurs. Selon l'AFSAA, la limite de non observation de mortalité chez l'abeille est de 1.8 nanogrammes/abeille pour une exposition de 10 jours et des doses de 5 nanogrammes/abeille perturbent le retour à la ruche.

Selon le mode d'épandage les concentrations de thiaméthoxame dans les pollens de mais récolté par les abeilles peuvent atteindre 4.8 nanogrammes/g. L'AFSAA considère le risque comme acceptable pour une application en enrobage de semence de maïs et recommande d'éloigner les ruches à une distance de 3 kilomètres des cultures traitées ou de cultures suivantes et susceptibles de contenir des résidus de thiaméthoxam. Il est autorisé pour le maïs (nom commercial Cruiser), ce que déplore l'Union nationale de l'apiculture française mais il est interdit de planter une culture mellifère sur la même parcelle l'année suivante (tournesol, colza, etc., ...).

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7991
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La diversité des abeilles & celle des fleurs sauvages dé

Message par Cavernator le Ven 17 Juin 2011 - 15:56

Ca fait des années qu'on dit que si les paysans n'arrétent pas de propager des produits de plus en plus toxiques les abeilles et les autres insectes et par cascade les oiseaux vont disparaitre. Manque de bol, il y a toujours plus de nouveaux produit phytosanitaires de proposés et de plus en plus de personnes pour s'en servir.
Tant qu'on ne fera pas des actions dont je refuse de parler ici,et bien ça va continuer .
Il y a eu les faucheurs volontaires, bon je dis rien de plus . juste une piste quoi.

Cavernator
Membre

Masculin Nombre de messages : 72
Age : 50
Localisation : france dordogne
Emploi : je travaille pour moi
Loisirs : moto apiculture spéléo
Date d'inscription : 14/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La diversité des abeilles & celle des fleurs sauvages dé

Message par serilynpayne le Ven 17 Juin 2011 - 17:38

ce qui est comique c'est qu'ils disent que TU dois éloigner tes ruches à 3 km des cultures traitées ....
on marche sur la tête

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

afsa, Anses

Message par ghp le Ven 17 Juin 2011 - 21:35

Pour info, l'Afsa a été remplacée par l'ANSES (agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) et devient le laboratoire de référence de l'Union européenne pour la santé des abeilles par la Commission européenne...

Ca laisse rêveur.

________________________________________________________
« Il y a trois sortes de tyrans. Les uns règnent par l’élection du peuple, les autres par la force des armes, les derniers par succession de race. » - Étienne de La Boétie (Discours de la servitude volontaire)
« Aucun homme n'est né avec une selle et des rênes sur le dos, et aucun non plus n'est né avec des bottes et des éperons pour le monter. » William Rumbolt
Si le climat était une banque,  cela ferait longtemps qu'il serait sauvé.

ghp
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1820
Localisation : Ichi ;)
Date d'inscription : 08/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La diversité des abeilles & celle des fleurs sauvages dé

Message par Cavernator le Sam 18 Juin 2011 - 2:40

Le truc, c'est que si on laissait les apiculteurs s'occuper de ça, et bien ça casserait le business des grosses boites .

Cavernator
Membre

Masculin Nombre de messages : 72
Age : 50
Localisation : france dordogne
Emploi : je travaille pour moi
Loisirs : moto apiculture spéléo
Date d'inscription : 14/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La diversité des abeilles & celle des fleurs sauvages dé

Message par Cavernator le Mar 5 Juil 2011 - 19:46

Le résultat des multitudes de traitements de semences et des produits phyto , c'est que les abeilles se trouvent sans reine et qu'elles n'ont plus le réflexe de faire des cellules royales .
Pour une raison encore pas reconnue officiellement, les reines meurent ; Méme des reines jeunes de un an viennent a mourir et les abeilles orphelines ne font pas ce qui permet leur survie et qui perpétue la race depuis des millénaires .
nous sommes entrain de vivre une période de destruction silencieuse et personne ne s'en soucis .
Quand sur un rucher de huit ruches fortes ,il y a trois familles qui disparaissent dans la méme saison, c'est grave .
Des "érudits" donnent comme solution de faire des élevages pour compenser les pertes.
Ce n'est pas la solution correcte. Si on fait des élevages, c'est pour agrandir le cheptel, et pas pour compenser les mortalités abusives .

Certains apiculteurs ont des pertes qui vont jusqu'à 70%

Donc, si on doit élever dix ruches et qu'il en meurt sept, ça ne remonte pas le cheptel, car pendant ce temps les autres ruches sont aussi entrain de mourir.

Apiculteurs soyez vigilants et évitez les zones de cultures .
SI possible, favorisez les cultures bio et les forets . Attention aussi en zone d'élevages intensifs;car méme les patures sont traitées avec force produits.

Cavernator
Membre

Masculin Nombre de messages : 72
Age : 50
Localisation : france dordogne
Emploi : je travaille pour moi
Loisirs : moto apiculture spéléo
Date d'inscription : 14/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La diversité des abeilles & celle des fleurs sauvages dé

Message par Semper le Mar 5 Juil 2011 - 22:10

Cavernator a écrit:
SI possible, favorisez les cultures bio et les forets . Attention aussi en zone d'élevages intensifs;car méme les patures sont traitées avec force produits.

Salut,
J'ai constaté en 2008 ...ces phénomènes d'effondrement des colonies, dans des lieux sans cultures "chimiques"...le probléme est multi-factoriel...je pense.
Lire:
http://www.le-projet-olduvai.com/t1493-colonie-d-abeille-disparition-inexpliquee?highlight=disparition
@+

Semper
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 1759
Date d'inscription : 13/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La diversité des abeilles & celle des fleurs sauvages dé

Message par Cavernator le Mar 5 Juil 2011 - 23:46

HELLO; bon, je viens de lire les trois pages. Certainnes des infos sont correctes ,et c'est ce que j'ai lu depuis trois ou quatre ans.
Pour ce qui est des varroas, je fais tout ce qui peut étre fait .
Dans les ruches qu'on a visités ces derniers jours, il n'y avait pas de varroas en forte présence . bon, il y a toujours un peu de ces acariens ,méme dans les ruches traitées . Mais ce n'est pas ça qui fait disparaitre la reine et empécher les abeilles de fabriquer des cellules royales .
LES perturbations sont plus étranges que ça .
Je ne sais pas quoi faire ,et j'ai bien peur que les abeilles qui vont renter en saison d'hiver soient les prochaines sur la liste. Pourtant c'est des familles bien fortes et vigoureuses. Juste normales quoi . comme doivent étre des abeilles normales .
D'habitude chaque année je suis appelé par ci par là pour recupérer des éssaims volages . Cette année, rien. Les seules abeilles a sortir sont des abeilles qui habitent sous des toitures ou dans des murs , donc je refuse de faire ce genre de massacres .
Donc je vais faire des recherches pour tenter de trouver des solutions, mais j'ai bien peur que je ne trouve rien de valable.

Cavernator
Membre

Masculin Nombre de messages : 72
Age : 50
Localisation : france dordogne
Emploi : je travaille pour moi
Loisirs : moto apiculture spéléo
Date d'inscription : 14/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum