Devient-on intégristes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Devient-on intégristes

Message par serilynpayne le Mar 9 Mar 2010 - 20:33

je vais faire court...
depuis quelques années je consomme différemment , plus de gâteaux pour le goûter des enfants , pain miel et confiture, la voiture la moins chère et qui consomme le moins, le chauffage au bois, la récup d'eau de pluie, l'eau chaude solaire, les vacances dans la région, les ballades en forêt (ça j'ai toujours fait) , le lait chez le paysan, les légumes de saison et de préférence du coin et du jardin , la viande chez le paysan, des achats réfléchis et "écolos", du vin français ou suisse mais pas chilien ou australien (même si très bon et des fois moins cher), du wisky d'écosse (mais j'ai bu du bon de Bretagne !!) ... et puis avec ce mode de vie le contact avec ceux qui ne font rien , qui consomment sans regarder, qui ne trient pas leurs déchets ... Et du coup , dès fois j'ai un regard incrédule et des fois pas sympa. J'arrive plus à comprendre certaines personnes de ma famille ou des voisins, et j'ai tendance à être sarcastique.. voir intégriste !!
c'est peut être une séance de psy qu'il me faut ? Smile

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devient-on intégristes

Message par matthioux le Mar 9 Mar 2010 - 21:07

Pour moi ce n'est pas de l'intégrisme, mais du bon sens

matthioux
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 255
Localisation : côte varoise
Date d'inscription : 18/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devient-on intégristes

Message par geispe le Mar 9 Mar 2010 - 21:52

un bon point pour avoir pris conscience de tout cela.
juste relativiser et respecter les autres auxquels il faut laisser le temps et le choix d'évoluer à leur rythme...
entre nous, consommer ainsi différemment c'est bien, mais çà resterait tout aussi destructeur si on voulait généraliser à six milliards d'humains : donc très insuffisant pour sauver la situation :-)

________________________________________________________
http://rythmescycleshumains.blogspot.com/
http://monotarcie.blogspot.com/

geispe
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 642
Age : 69
Localisation : alsace
Emploi : retraité
Date d'inscription : 07/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devient-on intégristes

Message par Rst33 le Mar 9 Mar 2010 - 22:29

Pour ma part, je consomme surtout de moins en moins.
La société nous abreuve de produits jetables (faut payer souvent) et
inutiles. Je rejette de plus en plus ce mode de consommation pour
raisons économiques et environnementales.
Je remplace donc quelque chose quand il est définitivement mort et pas
pour suivre la mouvance populaire.

Pour exemple, j'ai récemment emmené à la déchetterie le plus vieux de
mes PC. J'en ai eu un usage jusqu'au bout (et il calait pas les portes),
c'était un Pentium 100. 14 ou 15 ans ont suffit à définitivement
l'achever! Ma musique (écologiquement dématérialisée...) est donc
maintenant lu depuis un P3 600, trouvé dans une poubelle, a peu près 20
fois trop performant pour cette tâche. (et encore, sans me vanter, les fonctionnalités
sont au moins 5 ans en avance sur les mer..s du commerce )
On me prend pour un hérétique avec mes vieux PCs pourris , jusqu'à ce que je les allument... (je ferais peut être un tuto en PDF pour la platine MP3 du survivor...)


La démarche 'paysan du coin' n'est pas si évidente par chez moi, la
société de consommation est plutôt bien implantée...


C'est vrai pour les 'autres', mais quand même, la majorité n'évoluent pas vite... rien qu'a voir la frénésie de la plus grosse téloche et du téléphone qui sert a rien obsolète dans 3 semaines, les mentalités vont pas changer demain chez tout le monde, ou alors va falloir un sacré électrochoc...

Rst33
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 211
Localisation : Gironde
Emploi : Informaticien
Date d'inscription : 22/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devient-on intégristes

Message par tarsonis le Mer 10 Mar 2010 - 9:10

serilynpayne a écrit:qui consomment sans regarder, qui ne trient pas leurs déchets ...

Tu veux dire ceux de mon quartier qui jettent leurs piles avec leurs bouteilles de kro à la poubelle ? J'en ai beaucoup, mais j'ai plutôt l'impression que cela relève avant tout de l'éducation. J'ai vu un reportage sur Kyoto au Japon. Ce n'est peut être pas généralisé à tout le pays, mais à certains endroits, ils ont à peu près 40 bacs de recyclages différents (trie les différents plastiques et différents métaux). Malgré toutes les pensées liberticides que cela inspire aux occidentaux (ona quuuuand mème le droit de jeter où on veut !), les habitants respectent ce protocole qui après tout n'est pas si horrible que cela, et qui a réduit drastiquement la quantité de déchets dont personne ne sait quoi faire, ainsi que le coût du recyclage.

J'arrive plus à comprendre certaines personnes de ma famille ou des voisins, et j'ai tendance à être sarcastique.. voir intégriste !!
c'est peut être une séance de psy qu'il me faut ? Smile

Perso, on devrait faire un palmarès des inventions les plus inutiles et/ou stupides au monde (en plus des ig Nobel). Dernièrement, j'ai vu (et eu "l'honneur d'utiliser" ) une poubelle 'intelligente' : elle détecte une approche et s'ouvre.



Cette merveille à partir de 35€ fonctionne sur 4 piles. N'oubliez pas en plus de ne surtout pas acheter de rechargeables, cela réduirait un tant soit peu son impact...

Sincèrement, je te comprends à quel point il est difficile de se retenir d'intervenir à chaque fois

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7987
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devient-on intégristes

Message par Da le Mer 10 Mar 2010 - 9:44

Cela ne me paraît pas intégriste, mais étant sur la même démarche (à un niveau moindre mais progressif clind'oeil ), je ne suis pas impartial.

Je pense tout de même que nous sommes nombreux à penser que c'est plutôt la société qui se leurre, et que de toute façon, choisie ou pas, la décroissance sera le lot de tous (ou presque) dans les années qui viennent.
Bien que je reste en veille sur des scénarios plus .... "explosifs", je crois que le plus grand "risque" qui nous attends dans l'avenir, c'est la fin de système de croissance infini alliée à une consommation effréné.

Les ressources de notre monde ne sont pas infinies, seule la connerie humaine l'est clind'oeil.

Et puis, c'est quand même marrant de se casser la tête pour consommer moins, trouver des solutions alternatives, et penser en quoi nous n'avons pas "besoin" du dernier iphone ou écran plat. Et quelles économies !!! Quand je vois certains de mes "collègues" américains ou anglais qui n'arrivent pas à vivre avec moins de 10.000 € par mois, et moi qui arrive à vivre "bien" avec une part infime de leur salaire, je constate que le plus heureux des 2 n'est pas le plus riche Very Happy.

Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devient-on intégristes

Message par Raffa le Mer 10 Mar 2010 - 10:42

Ah ah voilà un sujet que je connais bien

J'ai très longtemps été une intégriste en "parole" et fausse "bonne action". [...] bref je devais être la caricature du militant environnementaliste, de la cause animale et des pays du Sud clind'oeil et des discours intégristes, moralisateurs, sarcastiques, colériques, méprisants etc. je dois en avoir mon lot, y compris dans ma propre famille.

J'étais ce que j'appelle "l'écolochiante" ou "l'écoloréac" (je le suis sans doute encore un peu on ne se refait pas clind'oeil ) et si j'ai pu convaincre tel ou tel... c'est uniquement parcequ'il l'était déjà... convaincu.

Je n'ai jamais été une grande consommatrice : se loger et manger ont toujours été des priorités et pour le reste on se débrouille toujours et trouver des "trucs" pour être écolo sans se ruiner (ce qui est en fait plus facile que de "consommer bio/écolo" clind'oeil ) a toujours été une préoccupation.

Puis 2000 est arrivé... et avec la certitude que le point de non retour avait été atteint et que désormais tout s'enchaînerait avec effet boule de neige (pour le climat, pour la biodiversité, pour l'agriculture, pour la pollution etc.) et que personne ne bougerait avant qu'ils ne soient le nez dans le kk quoique des gens comme moi pourront dire ou faire. C'est à ce moment là que j'ai abandonné "la lutte" pour convaincre, enfin prête à accepter que le monde que je voulais "sauver" ne le sera jamais (enfin chassez le naturel...)

Mais comme je ne voulais en aucun cas participer à cet immense gachis c'est aussi à ce moment là que j'ai commencé à me pencher sur "mon cas" et plus j'avance plus je vois que le chemin qui me reste à faire est immense et plus je deviens tolérante envers les autres et ce qu'ils font ou ne font pas. Malgré tout ce que je sais depuis tout ce temps j'ai encore des tonnes de contradictions, alors que dire de ceux qui ne savent pas ou à peine ou qui sont noyés sous les messages contradictoires (nous le sommes tous d'ailleurs) ?

Depuis je donne des conseils et infos ici ou là à ceux qui se posent des questions et qui ont envie d'aller de l'avant et je vis en bonne entente avec les autres. et cela marche bien mieux, sans commune mesure.

L'humain est un animal social qui pour vire en société et se faire accepter par les autres est un imitateur (c'est pourquoi la pub et les comportements "vus à la tv" marchent aussi bien). Voilà je pense comment on peut tenter de changer les choses... en étant soi même et en cherchant la cohérence sans morale ni intégrisme. Pour faire basculer une société, inutile que tout le monde s'y mette, il suffit d'un certain nombre.

Gandhi l'avait déjà dit "sois le changemennt que tu veux voir en ce monde". Mais c'est un chemin de longue haleine et il faudra probablement plusieurs générations pour y arriver... si on y arrive, ce dont perso je doute mais justement, c'est penser qu'il est trop tard qui m'a permis de sortir de "l'urgence" et finalement de faire bien plus que ce que j'avais pu faire toutes ces années.

Et enfin même si c'est totalement insuffisant, pour moi qui suis dans le mouvement depuis plus de 20 ans je peux vous garantir que les gens "conscients" sont bien plus nombreux qu'avant. Que maintenant des choses que je n'arrivais pas à faire passer sont devenus normales et sont présentes dans les médias dominants. Les personnes qui ont décidés de changer leur mode de vie comme ils le peuvent représentent de 15 à 20% de la population dans les pays occidentaux même au japon, même aux USA et même en chine et ils sont en constante augmentation depuis quelques années. On considère que ce mouvement qui n'en est pas un est plus profond et aura plus d'impact que le mouvement hippy qui mine de rien a une eu influence considérable sur la société et dont nous avons toujours de nombreux héritages (même si pas vraiment toujours dans le même sens que ce que voulait ce mouvement).

Bref ce n'est pas en braquant les autres qu'ils changeront, ils prendront le train en marche (ou pas).

Pour tarsonis je te rassure concernant les déchets... la France est juste l'un des pays européens les plus en retard sur la question. En Belgique plus de 85% des piles sont recyclées (bon on est le meilleur pays en la matière je crois) et le tri est obligatoire depuis plus de 10 ans. En Belgique aussi, quand je suis arrivées il y a 16 ans les magasins bio (vendant des produits le plus locaux possibles) étaient répandus dans beaucoup de ville alors qu'on en voyait pas un en France (si ce n'est des "intégristes" baba cool dans certaines campagnes clind'oeil ). Bref les français ne sont vraiment pas une référence dans ce domaine


Dernière édition par Raffa le Lun 15 Mar 2010 - 16:14, édité 2 fois

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devient-on intégristes

Message par Jocelyn le Mer 10 Mar 2010 - 11:20

Merci Raffa pour ce témoignage passionnant!
C'est vraiment une très bonne chose que tu partages ça autour de toi. Une chose à dire, continue, car je pense que nombreux verraient en toi un exemple à suivre.


Dernière édition par Jocelyn le Jeu 11 Mar 2010 - 17:02, édité 1 fois

Jocelyn
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 754
Date d'inscription : 09/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devient-on intégristes

Message par modl le Mer 10 Mar 2010 - 14:00

Bonjour.
Chacun a le choix de son comportement. Ecolo ou pas...
L'intégrisme serait de vouloir en imposer un (quel qu'il soit) en empêchant tout autre comportement possible. Et je suis contre toute forme d'intégrisme...
Raffa, tu as eu le comportement qui convient : convaincre, persuader plutôt qu'imposer.
A mon échelle, souvent, c'est faire le moins de déchet possible, de les trier... et expliquer à mes gamins pourquoi il faut faire comme ça...

modl
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 447
Age : 47
Localisation : POITOU
Loisirs : tir à l'arc, bricolage...
Date d'inscription : 18/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devient-on intégristes

Message par Invité le Mer 10 Mar 2010 - 18:00

Je suis aussi aussi décalé par rapport a mon voisinage, ma femme m'a emboîté le pas mais nous n'en somme pas la. Par contre nos consommons moins que la moyenne. Nous avons a télé certes mais c'est une vieille télé (1985 ?) et il ne nous viendrai pas à l'idée de la changer puisqu'elle fonctionne. Tout est comme ça a peu près. Pas végé mais consommation de produits carnés très inférieure à la moyenne.
Cet été vacances dans les Vosges alors que mes collègues ne parlent que de voyages lointains.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devient-on intégristes

Message par mado le Mer 10 Mar 2010 - 23:12

L'autre jour, on a été démarchés pour "une sensibilisation au tri des déchets"...c'est vrai que la France n'est pas à la pointe ! ça fait un bail qu'on trie nos déchets, sauf ceux qui refusent absolument et mettent du verre et des déchets organiques dans les poubelles à carton !

Ma motivation première (outre mon époque baba-cool), fut économique : bosser(co-voiturage, j'ai commencé en 1987 !) en élevant 3 gosses toute seule.
J'ai pris ça comme un défi à mon intelligence.
Réussir à trouver le ciné arts & essai avec des cartes d'abonnements, etc...Car je n'ai jamais renoncé à la Culture. j'ai même saôulé les enfants avec ça (même si maintenant...).
Mais j'ai trouvé des maraîchers, des systèmes d'achat groupés avec des amis (je ne connaissais pas les systèmes d'aide de type restos du coeur), la solidarité & l'échange.

Mais pour les enfants, surtout ados, il fallait un minima (par exemple 1 truc, cahier ou stylo à la rentrée, hors prix de base) pour qu'ils soient un peu pareils aux autres (sauf la TV, pas question).

Maintenant, ils sont tous partis, et je peux faire mes loufoqueries comme je veux.
Je ne cherche à convertir personne : je fais mon pain, en donne. Et mes amies regardent le truc qui sort de leur machine à pain avec dégoût.

mon maraîcher bio n'est pas loin.

Mais je ne me sens investie d'aucune mission, ne fait aucun prosélytisme.

Et puis, hein, la Planète à toutes les sauces, ça me "gave" ! Vu sur la porte de la Mairie "pour votre bien-être et celui de la planète, merci de fermer la porte". Je vais bientôt sortir mon marqueur noir...

________________________________________________________
Il est un temps—court--pour tomber,
et un temps--très long--pour se relever.
.


BOB de Mado

mado
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1405
Age : 62
Localisation : Aquitaine - France
Emploi : Retraitée
Date d'inscription : 10/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devient-on intégristes

Message par serilynpayne le Jeu 11 Mar 2010 - 7:38

ah mado... tu me rassures..
le coup du sauver la planète "m'amuse" aussi.. je ne me sens pas non plus investi d'une mission divine, ça m'ennuie quand même quand on me pourrit mon environnement immédiat, le dernier en date c'est la colonie "air france" qui à balancé 1500 lts de mazout dans la rivière, cause citerne hors norme depuis la guerre de 30 ans !
mais la planète s'en fout de nous et d'ailleurs d'ellle même aussi ! ce qui m'attriste en fait c'est plus la manière débile de consommer de mes contemporains, ainsi que le message qu'ils font passer ainsi à leur progéniture. Je serai déçu dans 30 ans si aucuns changements profonds ne se sont réalisés. En fait je me réjouis de la fin de l'énergie pas chère.

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devient-on intégristes

Message par Raffa le Jeu 11 Mar 2010 - 8:33

Et puis, hein, la Planète à toutes les sauces, ça me "gave" !

Et bien je vous rassure moi aussi ! Et pas mal d'écolos de longue date sont dans le cas. Depuis qqs années cela prend des proportions complètement ridicule (c'est tout ou rien en gros), cela devient une vraie cacophonie où il est impossible de distinguer les messages importants des autres.

Et je confirme la planète (et le vivant) s'en fou. Mais perso je ne souhaites pas vivre dans le monde que j'entrevois et il y a plein de bestioles et d'écosystèmes que j'aurais aimé connaître, étudier ou continuer de voir longtemps. Et c'est pas parcequ'"elle" s'en fou qu'il faut la foutre en l'air (même si elle s'en sortira) et nous avec.

Sinon modl non justement, je n'essaye plus (ou peu) de convaincre ni de persuader, je réponds juste aux questions de ceux qui ont envie de s'y mettre ou qui se demandent pourquoi/comment je fais ci ou ça. Et "ces gens là" sont de plus en plus nombreux.

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devient-on intégristes

Message par cerise le Jeu 11 Mar 2010 - 8:59

on se rejoint clind'oeil j'ai quand même le sentiment au bout d'une trentaine d'années d'un certain gâchis d'énergie, passé à essayer de convaincre, d'au moins faire éclore/partager la prise de conscience qui chez moi avait tout déclenché, mais bon, c'est un passage obligé et c'est vrai que par petites touches, les gens sont davantage sensibilisés, on peut parler de certaines choses sans être regardé avec les yeux ronds ( mais faut pas pousser non plus trop loin, les gens reprennent les discours ambiants).
Un truc qui me désole, dans les forums ou dans la vrai vie avec certains nouveaux écolos, c'est la culpabilité qu'ils/elles ressentent de ne pas en faire assez par rapport à d'autres, comme s'il y a avait un concours du plus meilleur écolo/décroissant/SV etc. Ce sont aussi les mêmes qui vous regardent de travers quand vous faites un voyage en avion et que vous ne "compensez pas ", si vous dites que vous n'êtes pas végé, que vous avez 1 voiture etc.
quelque part ceci est récupéré par tout ce qui tourne autour du développement durable, c'est bien de faire ceci, c'est mal cela, d'où parfois un sentiment de gavage en effet

cerise
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1129
Date d'inscription : 04/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://marmite-norvegienne.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devient-on intégristes

Message par Barnabé le Jeu 11 Mar 2010 - 11:15

Salut,

convaincre les autres, j'ai testé aussi, ça marche pas. En fait, je crois que la plupart des adultes ont fini de grandir, leur vision du monde est constituée, ils sont très hermétiques à toute nouveauté... sauf, parfois, quand ils s'interrogent, quand ils s'intéressent. Là, le message peut passer, parce que la demande vient d'eux.

On peut résumer cela en "ne pas répondre à une question qui n'est pas posée". Répondre à une question non posée ne sert à rien, car l'absence de question signale aussi l'absence d'ouverture pour intégrer la réponse.

Donc, oui, l'essentiel c'est d'être bien dans sa vie, c'est d'être cohérent, et ça finira peut-être par inspirer quelqu'un. Mais c'est pas facile d'être cohérent, et moi perso j'ai même un peu reculé sur un certain nombre de choses (avec l'idée : "puisqu'on va dans le mur de toute façon, autant consommer un peu au passage, c'est pas ça qui fera la différence". C'est sans doute con, mais bon).

Citation:
Et puis, hein, la Planète à toutes les sauces, ça me "gave" !

>Et bien je vous rassure moi aussi ! Et pas mal d'écolos de longue date sont dans le cas. Depuis qqs années cela prend des proportions complètement ridicule (c'est tout ou rien en gros), cela devient une vraie cacophonie où il est impossible de distinguer les messages importants des autres.

Je suis d'accord, et moi aussi ça me gave.

Personnellement, je fais remonter cette "récupération" de l'écologie par les médias et par le capitalisme, en France, à la fameuse pub Le Chat "ce coin de verdure est l'endroit idéal pour vous présenter la nouvelle lessive Le Chat...". C'était la première fois qu'on voyait aussi ouvertement l'argument écolo utilisé pour vendre un produit (qui est à peine plus écolo que le précédent, bien sûr).

Le mouvement s'est auto-entretenu : puisque ça fait vendre, on en rajoute toujours plus.

Quand on vous explique qu'une grosse voiture est écologique parce qu'elle est hybride, c'est du foutage de gueule, bien sûr (même Ferrari a sorti son modèle "vert" hybride avec un petit moteur électrique en plus du V12 essence !!!). N'empêche que si les gens finissent par modifier leur comportement, finissent par intégrer des réflexes et des arguments, c'est aussi grâce à ce matraquage médiatique.

Comme disait Raffa, il y a peut-être 15 à 20 % de personnes en occident qui ont modifié leur comportement de façon significative. On constate que les idées vertes se répendent, se banalisent. C'est encore bien trop lent et limité par rapport aux enjeux, mais cette banalisation est une situation très différente de celles des décennies 1960 à 2000 (pour schématiser), ou il y avait quelques écolos très militants et radicaux, et tout le reste de la population qui n'en avait rien à foutre.

Avant 2000 environ, donc, il y avait d'un côté les "vrais écolos", et de l'autre les hermétiques (= tous les autres). Aujourd'hui, on entend des messages écolos, et on constate des comportements écolos, dans toutes les catégories de population. Je suppose que, comme moi, vous avez pu être étonnés de constater cela chez des gens dont vous ne l'auriez pas du tout attendu. Tiens, il trie, tiens, elle prend son vélo, tiens, elle mange bio... On sourit de façon un peu condescendante, car l'action est limitée, ou le message est mal compris, ce ne sont pas des "vrais écolos"... n'empêche qu'on sourit vraiment, avec plaisir, parce qu'on constate que cette personne, à sa modeste mesure, a intégré des idées ou des actions "écolo".

A mon avis, si ça se répand, si ça se banalise, c'est en bonne part grâce au battage médiatique, grâce au battage publicitaire. La pub prétendument écolo, c'est de la récupération, c'est faux-cul, c'est super énervant pour les "vrais écolos" qui repèrent tout de suite la récupération et la supercherie, et pourtant il me semble bien que cette banalisation des idées et des comportements écologiques est due en bonne part à ce battage publicitaire, et pas tellement aux discours militants et moralisateurs...

N'oublions pas non plus le rôle de la télé dans l'établissement des idéaux pour les pays en voie de développement. C'est par ce biais qu'ils connaissent le monde occidental, riche, développé, qui leur fait envie. Si au lieu du message "Dallas", le message télé s'influe progressivement vers le message "écolo", c'est toujours ça de gagné.

Donc oui, c'est énervant, "la Planète" a toutes les sauces, mais c'est peut-être bien en train de réussir une transition écologique, là où tous les discours militants et tous les saint-nitouches de l'écologie avaient échoué. (cette transition est trop tardive et trop limitée, on ira dans le mur quand même, mais enfin, c'est toujours ça).

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5287
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Devient-on intégristes

Message par Ash le Dim 14 Mar 2010 - 8:34

L'écologie est devenue un mode de consommation à part entière, avec ses codes et ses consensus, il ne suffit pas d'être 'propre' sur un tableau pour l'être réellement, c'est une antithèse de l'écolo qu'on nous vend sous nom du bio (dentifrice au dioxide de titane).

Enfin, ça, c'est un peu HS, pour ce qui est de l'intégrisme, à mon sens, ce n'est pas une mauvaise chose, mais dans cette optique, il faut commencer par être intègre, réalisé en harmonie avec soi-même. Ce n'est qu'à partir de ce moment là qu'on peut se permettre d'influencer les autres, et encore... jusqu'au moment où on remarque qu'influencer par l'exemple est bien plus sympa.

Je vous laisse sur une phrase qui n'est pas de moi mais qui rentre dans le sujet: "Savoir, Pouvoir, Oser, Se taire"
C'est une maxime Zoroastriste reprise notamment en alchimie.

Ash
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum