Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par Da le Jeu 25 Fév 2010 - 12:17

C’est une information que tout le monde connaît, et que l’on a abordé de manière plus ou moins directe dans certains fils sur la crise et autres joyeusetés économiques, mais je pense que c’est un sujet à part entière, et un risque, ou tout du moins un facteur de risques pour l’avenir : le problème des chômeurs en fin de droits.

Pour beaucoup, ce sont des seniors, avec parfois charge de famille, ou d’autres personnes qui ont réellement du mal à retrouver un emploi. En cette année 2010, c’est près de 1 millions de personne qui vont être touchés par ce fléau. Déjà dans une situation de quasi-pauvreté, avec des revenus de 850€ par l’assurance chômage, ils n’auront plus que le RSA pour subvenir à leur besoin (450€ ou 250€ selon les cas, = un ticket de parking pour PDG d’ EDF).

Quel pourrait être l’impact sur la société ? Là où certains voient juste un phénomène économique, moi je vois au moins 1 millions de personnes qui n’auront plus grand-chose à perdre, sans compter leur famille. D’après l’article ici, c’est même 600 000 personnes qui se retrouveront sans aucun revenu de remplacement ! Combien de temps supporteront-ils de voir les salaires vertigineux d'une autre tranche de la population ?

Le gouvernement vient de promettre des centaines de millions d’€, mais ce ne sera qu’un emplâtre sur une jambe de bois, puisque rien que le prolongement des droits au chômage de 3 mois couterait 1,3 milliard pour 3 mois (avec taux dégressif)…

Bref, quoi qu’il arrive, et sans jouer les madame Irma, l’année 2010 risque d’être fortement agitée…


D’autres sources ici :1 2 3

Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par Rst33 le Jeu 25 Fév 2010 - 13:17

J'y pensais récemment, quelqu'un qui n'a plus rien à perdre... n'a plus rien a perdre...

Le pole emploi annonce fièrement 142447 annonces en ligne, ce qui est en parfait déphasage avec la nécessité.

Mis bout a bout, tous ces futurs chomeurs en fin de droits, ceux qui y etait déja, les bénéficiaires du RSA, ceux sans aucun revenu d'aucune sorte (on en parle jamais) et les inquiets face à la menace du chomage (externalisation, chomage partiel, etc..) représente finalement une partie importante de la population.

Tout ca dans la rue promet de grands moments de l'histoire de France.

Rst33
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 211
Localisation : Gironde
Emploi : Informaticien
Date d'inscription : 22/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par Da le Jeu 25 Fév 2010 - 13:27

Exactement ce que je pensais. Il suffirait d'un événement déclencheur: un meneur ou autres....

Par exemple: essayez de bloquer 100.000 personnes (ce qui me parait raisonnable compte tenus des millions de personnes en situation de précarité avancée) qui investiraient l'Élysée ou l'Assemblée nationale.
Même avec une armée de CRS, no way.
Et encore, là, je parle que de manifestation politique: imaginez les mêmes qui décident d'aller se servir directement au siège de la société générale ou de BNP Paribas..

Cela ne me parait pas si iréaliste...

Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par KrAvEuNn le Jeu 25 Fév 2010 - 13:55

Salut,
Rst33 a écrit:Le pole emploi annonce fièrement 142447 annonces en ligne, ce qui est en parfait déphasage avec la nécessité.
Oui et attention à ce chiffre. 142000 annonces ne veut pas dire 142000 emplois, comme souvent les moralisateurs essaient de nous le faire croire (genre : "regardez, il y a des emplois à pourvoir en masse ; mais personne n'en veut. Les français sont des faignasses !").
Sur ces 142000 annonces, combien de postes précaires ? Combien de missions de quelques jours, ou heures ? Etc.

Pour la révolte des chômeurs et autres oubliés de la croissance, paradoxalement les mouvements liés, habituellement, à la contestation, ne font pas recette. Voir ces articles de slate.fr, par exemple : "Quand la situation est vraiment grave, l'opinion préfère la protection à la révolution."

- L'extrême gauche ne profite pas de la crise par Eric Le Boucher
Les solutions faciles, «faisons payer les riches», «interdisons les licenciements», «changeons de système», ne sont plus crédibles.
- Eric Le Boucher: L'anticapitalisme est soluble dans la crise
La crise économique et financière et la récession auraient dû doper l'extrême gauche et les adversaires du capitalisme. Au contraire...
- L'extrême-gauche ne capitalise pas sur la crise (MàJ)
Quand la situation est vraiment grave, l'opinion préfère la protection à la révolution.
- Le Front à la peine
Difficile de savoir quel sera le score du Front national aux élections régionales, mais ses idées reculent.
@+

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par Barnabé le Jeu 25 Fév 2010 - 14:14

Da a écrit:Exactement ce que je pensais. Il suffirait d'un événement déclencheur: un meneur ou autres....

Par exemple: essayez de bloquer 100.000 personnes (ce qui me parait raisonnable compte tenus des millions de personnes en situation de précarité avancée) qui investiraient l'Élysée ou l'Assemblée nationale.
Même avec une armée de CRS, no way.
Et encore, là, je parle que de manifestation politique: imaginez les mêmes qui décident d'aller se servir directement au siège de la société générale ou de BNP Paribas..

Cela ne me parait pas si iréaliste...

Des manifs liées au mécontentement social, il y en déjà eu qui ont rassemblé plusieurs millions de personnes au moment des Grèves de décembre 1995. Pour autant, pas de prise de l'Assemblée ou de l'Elysée, pas d'émeutes ni de déprédations (ou alors très localisées). Et je prends cet exemple car même s'il y avait un sujet précis (plan Juppé), il y avait dans ce mouvement une insatisfaction très globale sur le niveau de vie et la politique du gouvernement, ce qui pourrait a priori mener à des comportements révolutionnaires.
Alors que des catégories de personnes revendiquant pour une cause précise (lycéens, chauffeurs routiers, mainfs entre le 1er et le 2e tour de la présidentielle en 2002) cherchent a priori à obtenir satisfaction sur un point précis, et pas à changer la société, et me semblent donc moins à même de tourner en mouvements "révolutionnaires".

Même à supposer qu'ils occupent le siège d'une banque, ils ne pourraient pas se servir : il n'y a pas d'argent ! Ils seraient évacués rapidement.

essayez de bloquer 100.000 personnes

En un point précis, les forces de l'ordre y arrivent bien. La France étant très portée sur les manifs et la râlerie en général, les CRS et gendarmes mobiles sont très forts sur ces points, très bien équipés et très bien formés. On n'est pas en Islande où, avant les protestations liées à la crise banquaire, la dernière utilisation de gaz lacrymogènes remontait à 1945 !

En France, on a barrières anti-émeutes, canons à eau, gaz lacrymo... voire véhicules blindés... et au pire, gomme-cogne, et en dernier recours, armes automatiques et snipers (ça paraît impossible en France, mais bon, ils sont équipés quand même !). Pas possible de passer, même à 100 000.
Autant un cordon d'hommes seuls (genre sécurité limitée en marge d'un procès ou d'un déplacement d'homme politique) peut rapidement être débordé, autant des barrières anti-émeutes correctements placées et fournies en hommes équipés, c'est redoutable.
Donc en fait, un tel débordement n'est possible que s'il y a déséquilibre entre les forces en présence, ou bien que l'évolution de la manif était imprévisible (effet de surprise). Mais si les forces de l'ordre ont correctement évalué le risque et se sont préparés en conséquence, alors ça passe pas.

Pour résumer, à mon avis, entre une revendication strictement catégorielle (chômeurs en fin de droit), des français plus doués pour la râlerie modérée que pour la révolution organisée, et des forces de l'ordre très bien équipées en matériel et très bien formées, on risque peut-être des manifs, quelques échauffourées, mais pas la prise de l'Assemblée ni la révolution.

Et enfin, les français sont râleurs, mais à a part ça, de plus en plus individualistes et sans conscience politique, ce qui fait qu'un éventuel début de mouvement révolutionnaire ne serait pas soutenu par la majorité des gens.

Une révolte non-organisée, au final, ça se retourne contre le révolté, et ça le bouffe de l'intérieur. Les chômeurs en fin de droits iront grossir les rangs des restos du coeur, des SDF, des alcooliques, des suicidés, peut-être aussi des tribunaux pour de menus larçins... Auto-destruction plutôt que destruction de l'ordre social.

C'est mon interprétation en tout cas.


Dernière édition par Barnabé le Jeu 25 Fév 2010 - 14:18, édité 1 fois

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par Da le Jeu 25 Fév 2010 - 14:16

N'est-ce pas une désaffection de la politique, quelle qu'elle soit, plutôt qu'un arrêt de toute contestation?

Je pense qu'un "ras-le-bol" général, montant peu à peu, est plus explosif qu'une monté d'un quelconque parti.
Surtout qu'actuellement, je verrai plutôt une montée de l'extrême-droite natio/identitaire qu'une montée de l'extrème gauche. D'ailleurs, dans leur discours, ils revendiquent de plus en plus leur anti-capitalisme (et oui, eux aussi) et leur désir de protectionnisme...

En tout cas, je ne sais pas, mais c'est un truc que j'entends de plus en plus autour de moi. Que ce soit l'ouvrier, le comptable, le technicien, ils sont tous persuadés de se faire flouer par l'Etat (Belge dans mon cas, mais je pense que pour la France c'est la même chose), complice de certains puissants (sans nécessairement tombé dans le NWO ou autre grand complot). Ils sont surtout our la plupart persuadé que l'on arrive à la limite du système actuel. Bon, maintenant, je n'ai que 30 ans, et c'est peut-être quelque chose que les plus anciens d'entre nous entendent depuis 40 ans Smile.

Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par Da le Jeu 25 Fév 2010 - 14:23

@Barnabé,
oui, tu n'as pas tord. Mais la population va t'elle laisser baisser son niveau de vie sans sourciller, indéfiniment? N'y a t'il pas un point de rupture?

C'est vrai que le français est doué pour râler et défendre son seul intérêt, mais je pense qu'une manifestation "inhabituelle" peut arriver plius vite qu'on ne le pense.

Pour le moment, une manif de 100.000 personnes, c'est beaucoup de femme, d'enfant, de vieux, de gens pacifistes, etc... Mais je pense que la gestion de 100.000 personnes bien décidées n'est pas si évidente, surtout si la surprise est là.
Et le jour où il faudra utiliser les balles réelles pour calmer les
foules, je pense qu'on sera déjà arrivé à la catastrophe...

Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par Invité le Jeu 25 Fév 2010 - 18:47

Da a écrit:@Barnabé,
oui, tu n'as pas tord. Mais la population va t'elle laisser baisser son niveau de vie sans sourciller, indéfiniment?...
qu'est ce que baisser son niveau de vie? Changer de voiture quand usée et non par caprice? ne plus bouffer de légumes hors saison? Ne plus changer de téléphone tous les 2 ans?
Je vis dans un quartier populaire 3/4 de HLm qu'est ce que les gens gâchent et achètent comme conneries.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par mado le Jeu 25 Fév 2010 - 20:07

Je plains surtout les jeunes !
Ils ne peuvent plus croire à la sortie par le haut grâce aux diplômes, ils sont précarisés, souvent coincés de ce fait chez leurs parents alors qu'ils voudraient partir, vivre en couple, etc...
Si ça remue, ça viendra d'eux (signe de bonne santé), pas sûr que ce soient les étudiants et lycéens, par contre.

________________________________________________________
Il est un temps—court--pour tomber,
et un temps--très long--pour se relever.
.


BOB de Mado

mado
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1405
Age : 62
Localisation : Aquitaine - France
Emploi : Retraitée
Date d'inscription : 10/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par Rammstein le Jeu 25 Fév 2010 - 21:32

[ Mode blabla on ]

Ce qui pourrait être le déclencheur, c'est la fin de l'état providence, style pas de boulot = pas de revenus = difficultés pour se loger et manger à sa faim, à l'instar de se connait 80% de l'humanité. La France emprunte déjà pour ses dépenses courantes. Que le flot des crédits se tarisse (comme c'est en passe de se faire en Grèce) et l'état devra faire des coupes sombres dans ses dépenses. Adieu alors sécu, RMI, RSA, ASSEDIC...

[Mode blabla off ]

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб

Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 4996
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par Wasicun le Ven 26 Fév 2010 - 1:19

Sur les moyens dispo. en France en matière de M.O. je n'ai pas du tout le même avis ... des émeutes de type "CPE" généralisées à l'échelle du pays (une 10aine de grands villes) et "la République explose en vol" ... (enfin c'est mon avis ...).

Wasicun
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1683
Age : 44
Localisation : Ost Front (definitiv)
Emploi : Nihiliste (für immer)
Loisirs : Boit Sans Soif (und ewig)
Date d'inscription : 23/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par Barnabé le Ven 26 Fév 2010 - 9:26

Wasicun a écrit:Sur les moyens dispo. en France en matière de M.O. je n'ai pas du tout le même avis ... des émeutes de type "CPE" généralisées à l'échelle du pays (une 10aine de grands villes) et "la République explose en vol" ... (enfin c'est mon avis ...).

Sur le maintien de l'ordre, ce que tu dis n'est pas forcément en contradiction avec ce que je dis, parce que manifs et émeutes, c'est pas pareil.

J'ai dit qu'on arrêtait facilement une manif de 100 000 personnes. Une manif a un parcours déposé en préfecture. Et puis 100 000 personnes, ça bouge pas vite, même si le parcours dévie, on s'en rend compte assez vite.
Pour empêcher une manif d'atteindre l'Assemblée citée par Da, ou plus généralement, la préfecture, je crois qu'ils utilisent deux rangées de barrières anti-émeutes, qui sont quasi infranchissables. L'intérêt de la double barrière c'est que les manifestants ne peuvent pas passer la première et n'arrivent pas (ou peu) à lancer des projectiles de l'autre côté de la seconde, parce que c'est trop loin.

Des émeutiers peuvent mettre du désordre. Mais on n'est plus dans la manif bien organisée. Ce sont deux choses différentes ; à la rigueur les émeutes peuvent tout à fait intervenir en dehors de toute manif. Les émeutiers sont d'autant plus efficaces s'ils sont organisés, formés, et équipés. On en trouve un peu chez les anarchistes et dans ce qu'on appelle maintenant l'ultra-gauche. Les émeutiers c'est assez incontrôlable, parce qu'ils courent vite, parce qu'ils sont en petits groupes très mobiles, parce qu'il n'ont pas déposé leur parcours en préfecture ! Sachant quand même que ces gens prennent de gros risques, se faire arrêter en possession de quelques cocktails molotov au cours d'une émeute doit coûter assez cher devant le tribunal, donc ça restera probablement un nombre limité de personnes hyper motivées.

Mais est-ce que des manifestations de chômeurs en fin de droit ont la perspective de dégénéner en émeutes graves ?
Peu probable. Comme je disais, je vois mal ces gens qui sont a priori dans la revendication catégorielle se transformer en révolutionnaires ou en émeutiers, sauf peut-être quelques dizaines de personnes à la marge.

Est-ce que des émeutes graves peuvent faire "exploser la république en vol ?". A mon avis, non plus. Le CPE, décembre 1995, les grèves des lycéens, les grèves des routiers : la république a résisté à tout. Il y a quelques perturbations, ça fait le début du 20 heures, on laisse ces gens s'exprimer et les forces de MO font juste en sorte d'éviter les débordements... Et ça finit par passer. Même mai 1968 s'est fini en eau de boudin. Les paroles de Renaud n'ont pas pris une ride :
"J'me souviens surtout d'ces moutons
effrayés par la liberté
s'en allant voter par millions
pour l'ordre et la sécurité".

Quels exemples historiques aurait-on de "républiques qui ont explosé en vol", dans des circonstances comparables et des pays comparables ? Des régimes qui changent du tout au tout, ou une dictature qui s'installe ? La France en 1789, la Russie en 1917, l'Allemagne de l'Est en 1989... à chaque fois des contextes bien différents de la France d'aujourd'hui.
Non, je ne crois pas du tout à la république qui explose en vol. Au pire, la démission d'un ministre, voire du gouvernement, mais après, on repartira comme avant.

Je vois plutôt un pourrissement progressif : plus de SDF, plus de suicides, plus de violence, plus de pétages de plomb, plus de vols...

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par Da le Ven 26 Fév 2010 - 9:44

@Phil,
Désolé, mais je ne pense pas qu'un quidam qui gagne 900€ au chômage change encore sa voiture par caprice. Et quand il passe au RSA, c'est simple, il ne peut même plus payer le loyer d'un appart miteux.
Je suis le premier à dire que bon nombre de nos congénères dépensent sans compter (et surtout connement), mais je ne pense pas que ce soit cette catégorie qui soit le plus touchée par le problème des fins de droits. Certes, il y aura certainement bon nombre d'homo-kevinus qui prendront un emprunt cof*d*s à 20% pour se payer un écran plat et le salon cuir alors qu'ils sont au chômage, mais franchement, je ne pensent pas qu'ils représentent la majorité.

De toute façon, ce n'est pas vraiment le problème de savoir comment ils dépensent leur argent, mais plutôt de savoir comment ils vont réagir quand la manne ne sera plus là.

Comme Wasicum, je pense que le maintien de l'ordre n'est pas si excellent que ça, et il ne faut pas oublier qu'on a déjà eu le gouvernement Juppé qui a sauté en 95 à cause des manifs pour les retraites (si je me souviens bien, j'étais encore bien jeune à l'époque). Et si les mouvements anti-CPE ont fini par dégonfler, c'est surtout parce-que Sarko y a vu une occasion pour se distinguer du gouvernement et se placer en favori pour les élections présidentielles.

Tiens, un dernier exemple, ici en Belgique: Carrefour Belgique, 379 millions de bénef net après impôt en 2009 veut supprimer 40 magasins et 1700 emplois, tout en réduisant les salaires de tous les autres employés. Autant dire que ça grogne sévère.

Sinon, je ne suis pas dans la suite du p'tit facteur, je constate (enfin, j'essaye) clind'oeil.

@Barnabé,
Ho, je ne faisais que donner deux ou trois exemples un peu vite choisis. Je ne vois pas vraiment une explosion de la république, mais elle peut arriver, même si ce sera plutôt une hausse des suicides, de la violences, etc.. Comme tu le dis, nos congénères sont peu enclin au changement.

Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par Barnabé le Ven 26 Fév 2010 - 10:04

Da a écrit:
Comme Wasicum, je pense que le maintien de l'ordre n'est pas si excellent que ça, et il ne faut pas oublier qu'on a déjà eu le gouvernement Juppé qui a sauté en 95 à cause des manifs pour les retraites (si je me souviens bien, j'étais encore bien jeune à l'époque)
Pas du tout. Un peu d'histoire :
Juppé premier ministre le 17 mai 1995.
Remaniement ministériel le 7 novembre (passage du gouvernement Juppé 1 à Juppé 2)
Annonce du plan Juppé le 15 novembre
Les plus grosses manifs ont lieu du 24 novembre au 12 décembre.
Extrait de Wikipédia : "Le 15 décembre, le gouvernement retire sa réforme sur les retraites, la fonction publique et les régimes spéciaux (SNCF, RATP, EDF), cette décision étant interprêtée comme une victoire par les syndicats de salariés. Mais il refuse de céder sur la Sécurité sociale, dont le budget sera dorénavant voté au Parlement (modification constitutionnelle historique par rapport à 1945). Le mouvement alors décroît. Un « sommet social » se tient à Matignon le 21 décembre, concluant un mois d'agitation sociale en France."
Le gouvernement continue sans un changement jusqu'au 2 juin 1997 (il démissionne logiquement après la défaite aux élections législatives anticipées appellées par Chirac).

Alors même que ce sont les plus grosses manifs depuis mai 1968, le gouvernement responsable de ce fiasco est resté en poste 1 an et demi après !!! On peut sans doute attribuer une partie de la défait de 1997 a l'impopularité résultant du plan Juppé et de la mauvaise écoute des français, mais enfin, le gouvernement est bel et bien resté en place.

1995 est un bon exemple, oui, un bon exemple qui montre que des millions de personnes peuvent descendre dans la rue, avec pour résulat que le gouvernement finit par céder sur la moitié seulement des revendications, mais il reste en place, et tout reprend comme avant !

Barnabé
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 5289
Localisation : Massif Central
Date d'inscription : 28/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par Da le Ven 26 Fév 2010 - 10:15

Mea culpa, j'aurai du vérifier. Merci pour ce rappel.

Mais je persiste à penser que même si l'on a déjà vu des millions de gens dans la rue, le risque de troubles dans les prochains mois n'est pas à négliger.

Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par SAVAGE le Ven 26 Fév 2010 - 12:16

Salut à tous. Perso je ne crois plus depuis bien longtemps à la guerre civile qui doit démarrer d'un coup, renversement du gouvernement etc.

On est pas en Afrique, ici beaucoup de gens ont appris à profiter du système et de ses aides et ne vont donc pas laisser couler une société qui leur permet de rester chez eux à glander tout en pouvant vivre tranquilement.

regardez les cités, on y voit tellement de véhicules de grosses cylindrée et pourtant des taux de chômage énormes... Et oui, on s'en sort donc très bien avec le RMI, allocs et autres revenus illégaux en complément.

Ce qui par contre est réel c'est la hausse de la criminalité, et de plus en plus il s'agit de gens sans histoires qui basculent, comme le convoyeur de fonds de lyon.

des gens qui n'ont pas grand chose et qui se disent pourquoi pas ?

L'Etat ne laissera jamais la population le renverser quitte à envoyer l'armée et tirer à vue, et ne croyez pas que ce jour là les militaires et policiers diront "non je tire pas sur des gens innocents" car eux aussi doivent faire vivre leurs familles.

AMHA, on s'orient plus sur une société qui a été décrite maintes fois dans certains films d'anticipation jugés à l'époque comme des navets fantaisistes comme "warriors", "rollerball" ou "running man", "V pour vendetta".

Pour s'en sortir ce sera répression, et bien sûr "du pain et des jeux".

Il sera toujours possible de faire travailler ceux qui n'ont rien juste en échange de nourriture et d'abri, soins médicaux et autre.

Evidement, plus possible de parler de liberté d'expression dans un tel contexte...

En argentine, malgré des émeutes d'un violence inouie, le gouvernement a repris le contrôle quand même. OK, il y a eu beaucoup de casse, mais finalement, l'autorité a été rétablie.

SAVAGE
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 403
Localisation : au milieu c'est à dire au Centre
Date d'inscription : 13/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par Jocelyn le Ven 26 Fév 2010 - 15:59

SAVAGE a écrit:En argentine, malgré des émeutes d'un violence inouie, le gouvernement a repris le contrôle quand même. OK, il y a eu beaucoup de casse, mais finalement, l'autorité a été rétablie.
Oui et non. L'autorité a été rétablie dans les centres villes et les quartiers riches, pour donner une impression de contrôle. Mais elle reste incertaine dans les zones d'habitation des classes moyennes (cambriolages, car-jackings, home-jackings, rackets, enlèvements...). Et il subsiste de nombreuses zones de non droit, surtout dans les favelas qui n'existaient pas il y a 10 ans. La corruption est rampante au sein de la police (métier devenu excessivement dangereux par rapport à la maigre rémunération) et des autres instances gouvernementales. Les marchés parallèles se sont développés un peu partout, et il subsiste un fort sentiment d'impunité chez les contrevenants et les criminels en tous genres (la criminalité connait toujours un niveau jamais vu avant la crise de 2001).

Jocelyn
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 754
Date d'inscription : 09/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par mado le Ven 26 Fév 2010 - 20:49

SAVAGE a écrit:

On est pas en Afrique, ici beaucoup de gens ont appris à profiter du système et de ses aides et ne vont donc pas laisser couler une société qui leur permet de rester chez eux à glander tout en pouvant vivre tranquilement.

regardez les cités, on y voit tellement de véhicules de grosses cylindrée et pourtant des taux de chômage énormes... Et oui, on s'en sort donc très bien avec le RMI, allocs et autres revenus illégaux en complément.

Ce jugement de valeur à l'emporte-pièce est dangereux : tous les RMIstes ne sont pas des glandeurs et/ou des délinquants !
Certains sont d'anciens cadres seniors, chefs de PME, sur-diplômés laissés sur le carreau etc...

Pour voir ces gens au quotidien, non, on ne peut pas dire qu'ils s'en sortent bien !

________________________________________________________
Il est un temps—court--pour tomber,
et un temps--très long--pour se relever.
.


BOB de Mado

mado
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1405
Age : 62
Localisation : Aquitaine - France
Emploi : Retraitée
Date d'inscription : 10/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par Rst33 le Ven 26 Fév 2010 - 21:18

Ceux qui s'en sortent très bien sont ceux qui ont choisi cette voie en qui en connaissent parfaitement les rouages. Subvention par ci, exonération par là, cumul avec ceci, aide par là.
Je vais pleurer au bon endroit, on me paye ma facture EDF.
Je pense que c'est assimilable a un métier a part entière.

Une anecdote de mon beauf quand il bossait dans une banque :
Une dame passse le voir pour qu'il lui fasse une attestation de découvert (à quoi ca peut bien servir ??)
Elle n'est pas a découvert, il refuse.
Elle sort, retire du cash au distributeur et reviens le voir.
Obligé, il s'exécute.

Ce genre de dérive plombe lourdement un système déjà bien fragile.

Une gestion au cas par cas semble être la seule solution pour éradiquer ces dérives et s'assurer que les aides, subventions et exonérations aillent aux méritants pas aux profiteurs. mais en virant des fonctionnaires dont ca serait le travail, ca va être difficile... on risque au contraire d'alimenter le phénomène avec des 'pourquoi pas moi ?'.

Rst33
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 211
Localisation : Gironde
Emploi : Informaticien
Date d'inscription : 22/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par Jocelyn le Ven 26 Fév 2010 - 22:26

Rst33 a écrit:Une gestion au cas par cas semble être la seule solution pour éradiquer ces dérives et s'assurer que les aides, subventions et exonérations aillent aux méritants pas aux profiteurs. mais en virant des fonctionnaires dont ca serait le travail, ca va être difficile...
C'est quasi-impossible, même avec autant de fonctionnaires que tu veux. A partir du moment même où il y a des règles, il y a moyen de les contourner ou de contourner leur intention d'origine pour en tirer bénéfice en toute impunité. Et c'est valable pour les plus pauvres comme pour les plus riches. (D'un côté on appelle ça vivre sur le dos de la société (ou du système), et de l'autre optimisation fiscale). C'est dans la nature humaine (et même animale) le moindre effort pour le bénéfice maximum. Mais le groupe dans l'ensemble en pâtît (et donc l'individu lui même au final), et si on considère la société comme une ressource commune, c'est le comportement qui mène à la "tragédie des biens communs".

on risque au contraire d'alimenter le phénomène avec des 'pourquoi pas moi ?'.
Hé... ouvre les yeux c'est déjà le cas. clind'oeil

Jocelyn
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 754
Date d'inscription : 09/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par mado le Ven 26 Fév 2010 - 22:35

Il me semble que dans les exemples ci-dessus les individus ne voient pas les ressources de la société comme un bien commun (à partager).
Chaque exemple peut amener un contre-exemple, le tout étant de ne pas généraliser...

________________________________________________________
Il est un temps—court--pour tomber,
et un temps--très long--pour se relever.
.


BOB de Mado

mado
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1405
Age : 62
Localisation : Aquitaine - France
Emploi : Retraitée
Date d'inscription : 10/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par Jocelyn le Ven 26 Fév 2010 - 23:13

mado a écrit:Il me semble que dans les exemples ci-dessus les individus ne voient pas les ressources de la société comme un bien commun (à partager).
Chaque exemple peut amener un contre-exemple, le tout étant de ne pas généraliser...
Heu... oui, je sais que tous les individus ne voient pas les ressources de la société comme un bien commun. Le "si on considère" s'entendait du point de vue de l'analyse, pas du point de vue des individus.
Et donc je ne parlais pas de leur point de vue mais de leur comportement, celui-ci consistant à exploiter les règles de répartition du bien public (si tu préfères plutôt que "bien commun").
Mais peu importe le terme, je trouve que cela s'applique parfaitement à la "tragédie des biens communs".
Et oui, je généralise, car même si ce comportement est gradué selon les individus, comme disait un collègue: on a tous une limite jusqu'où on est prêt à aller (de la plus anodine jusqu'à la plus outrageante, et là encore c'est une question de point de vue).

Jocelyn
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 754
Date d'inscription : 09/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par Raffa le Sam 27 Fév 2010 - 10:24

Ceux qui s'en sortent très bien sont ceux qui ont choisi cette voie en qui en connaissent parfaitement les rouages. Subvention par ci, exonération par là, cumul avec ceci, aide par là. [...] leur comportement consistant à exploiter les règles de répartition du bien public (si tu préfères plutôt que "bien commun").

moi ça me fait penser d'abord aux entreprises... qui exploitent ce créneau à fond, jusqu'à ce que le citron soit bien pressé avant de se barrer ailleurs et de faire pareil (ou plutôt d'exiger). Et oui c'est un métier ! Quand on parle d'assistanat je me marre bien car les plus "assistés" ne sont pas ceux que l'on croit, en tout cas pas toujours ceux qui ont vraiment besoin de l'être. L'argent public rempli plus les poches des actionnaires (ici et ailleurs), ou ne la vide pas assez, que des salariés-chômeurs et petites entreprises qui, eux, au moins, le réinjecte dans l'économie réelle.

C'est le modèle dominant, le comportement de certains n'est pas déviant il est logique.

s'assurer que les aides, subventions et exonérations aillent aux méritants pas aux profiteurs

Sur base de quoi détermine-t-on que quelqu'un est "méritant" ? Quels critères ? Quels mérites ? Pour quels bénéfices et quels bénéficitaires ? Et le mérite doit-il déterminer le droit à vivre décemment ? Vivre décemment n'est-il pas un préalable ? Et qu'est-ce que vivre décemment dans nos sociétés ?

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par Rst33 le Sam 27 Fév 2010 - 14:08

Raffa a écrit:
Sur base de quoi détermine-t-on que quelqu'un est "méritant" ? Quels critères ? Quels mérites ? Pour quels bénéfices et quels bénéficitaires ? Et le mérite doit-il déterminer le droit à vivre décemment ? Vivre décemment n'est-il pas un préalable ? Et qu'est-ce que vivre décemment dans nos sociétés ?

Tout le monde a le droit a une vie décente, sans distinction d'aucune sorte. Un toit, de la bouffe et le respect de soi même et des autres. Un plasma 127cms ne fait partie de la liste.
Apres, lorsqu'on fait son metier de vivre au crochet des autres en sortant deliberement de ce système sans autre but que de le presser jusqu'a la couenne, y'a comme un problème.

Tout le système de cotisation est fait de manière à recupérer le capital investis quand tu en a besoin (chomâge, Sécu, retraite, etc..). Celui qui a cotisé pendant qu'il le pouvait par son travail pour ceux qui était sans ressources, le système lui doit en retour que quand le chômage ou la maladie le touche, il soit pris en charge.
Pris en charge veut, a mon sens, dire utiliser ce système pour rebondir, pas pour partir en vacances.

Il est de toutes facons évident que l'abus lorsqu'il deviendra trop important finira d'achever ce système déja en équilibre instable.
Le nombre de chomeurs explosant, ca ne promet rien de reluisant.

Tu as raison de souligner les exactions de certains patrons qui tirent du profit en allant jusqu'a couler des sociétes viables. mais notre système bassement capitaliste justifie a lui seul ce type de procédés.
Les actionnaires prévalent sur les employés partout...

Rst33
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 211
Localisation : Gironde
Emploi : Informaticien
Date d'inscription : 22/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômeurs en fin de droits, bientôt l'explosion ?

Message par SAVAGE le Sam 27 Fév 2010 - 18:52

Attention ! j'ai dit qu'on s'en sortait très bien avec le RMI, les allocs diverses avec de revenus illégaux en complément.

Car bien sûr on voit des seniors au RMI ou petites retraites qui font les poubelles pour se nourrir... Car eux sont honnêtes et trop fiers pour aller pleurer auprès des assistantes sociales.

J'ai souvent habité près ou même dans des cités pour savoir suffisament que les aloocations de parent isolés sont bien souvent détournées. J'ai vu pas mal de femmes avec des enfants se faire attribuer un logement en priorité avec des allocations, et bein souvent on voyait le concubin emménager quelques jours après, bien sûr ce concubin ne travaille pas et vit du RMI.

Non, vraiment certaines personnes ont bien appris à profiter du système et ne vont pas aller tuer la poule aux d'or. Certains vont jusqu'à calculer la meilleure période pour avoir un enfant afin de bénéficier le plus longtemps possible des allocations familiales...

Ce qui est horrible c'est qu'avec cet argent là on aurait pu revaloriser les retraites de gens qui ont travaillé toute leur vie pour devenir pauvre...

Une gestion au cas par cas semble effectivement impossible pour l'attribution des aides.

Je pense que la disparition des aides sociales se fait d'abord pour ceux qui travaillent, exemple on dépasse la tranche salariale de 5€ et on a plus d'APL, on devient imposable etc...

Cependant, à bien y réfléchir, je pense vraiment qu'il y a plus de risques de virer à la dictature qu'à la guerre civile.

Pour revenir à l'argentine, l'autorité a été rétablie dans les endroits stratégiques pour assurer la survie du gouvernement. Il faut ouvrir les yeux, la plupart des dirigeants se fichent complètement du devenir de la population tant que leur source de revenu et leur sécurité sont assurées.

Et bien souvent lorsque leur sécurité n'est plus garantie, ils choisissent l'exil avec ce qu'ils ont pu amasser (cf Kieu samphan, amin dada et bien d'autres).

SAVAGE
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 403
Localisation : au milieu c'est à dire au Centre
Date d'inscription : 13/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum