[Alimentation] La survie en conserve.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Alimentation] La survie en conserve.

Message par Mariner le Mar 20 Fév 2007 - 14:41

Quels sont les conserves, aliments déshydratés, nourritures longues conservations etc... que vous conseillez pour survivre le plus longtemps possible à partir du moment ou vous n'aurez plus la possibilité de vous nourrir avec autre chose?
avatar
Mariner
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 483
Date d'inscription : 17/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alimentation] La survie en conserve.

Message par Capausoleil le Lun 5 Mar 2007 - 20:24

Durées de conservation : Temps, température, humidité et lumière
Puisque l'idée maîtresse d'un programme de stockage de nourriture est qu'elle devrait être disponible pour vous et votre famille en période de besoin, il est souhaitable de connaître les conditions qui peuvent affecter la nourriture stockée chez vous.
Votre programme de stockage ne peut que conserver au maximum la qualité originale de la nourriture qui la compose. Il ne peut pas améliorer que ce qu’elle contient à l'origine, mais elle peut certainement devenir plus mauvaise. Avec le temps qui passe, toutes les nourritures stockées se dégraderont du point de vue nutritif et du goût jusqu'à ce qu'elles atteignent l'extrémité inévitable où même le chien ne les mangera pas. C’est la raison pour laquelle ils fut impérativement dater tous les récipients de nourriture et tourner, tourner, tourner…
La première variable de conservation est la valeur nutritive de la nourriture. Elle commence réellement à dégrader au moment même où la nourriture est moissonnée. Trois facteurs dictent la durée de conservation alimentaire : le contenu alimentaire initial de la nourriture ; Les étapes de transformation que la nourriture a subies avant qu'elle ait été placée dans le stockage, et ses conditions de stockage. La durée de vie est le point où un aliment subit les changements indésirables au goût, texture, couleur et des qualités de cuisine. Nous avons tous entendu parler de nourritures conservées des années, telles que les gelées, MRE et semblables. Si vous n'avez rien pour la remplacer, il n'est pas nécessaire de jeter la nourriture juste parce qu'elle a atteint la fin de sa durée de conservation nutritive. Cependant, conservez à l'esprit que l'âge croissant diminuera aussi la nutrition utile et augmentera la probabilité de corrompre la nourriture. Par la suite la nutrition diminuera jusqu’à ne plus avoir aucune valeur. À un certain point qu'il devra être décidé que la nutrition restante ne mérite plus l'espace qu’elle prend et elle devrait être enlevée hors du stockage.
La température
Pour prolonger la durée de stockage de votre nourriture, il faut abaisser la température du secteur dans lequel elle est stockée. Les vies de stockage de la plupart des nourritures sont diminuées de moitié pour chaque augmentation de 10° Celsius. Par exemple, si vous avez stocké votre nourriture dans un garage qui a une température de 20°, vous devrait vous attendre à une durée de conservation réduite de moitié de ce qui pourrait être obtenu à la température ambiante de 10°, qui est moins que la moitié de la durée de stockage que vous pourriez obtenir si vous les mainteniez dans votre réfrigérateur à 5°. Votre zone de stockage devrait être localisée où la température peut être maintenue au-dessus de 0° et si possible, en dessous de 15°
Humidité
Dans le meilleur des cas, votre endroit de stockage devrait avoir un niveau d'humidité de 15% ou moins, mais à moins que vous viviez dans le désert il est probable vous ne pourrez pas obtenir cette valeur, aussi vous devrez la réduire au minimum autant que possible. Ceci peut être fait par plusieurs méthodes. La première est de maintenir votre endroit de stockage climatisé pendant les temps chauds et humides de l'année. La seconde est d'empaqueter les marchandises dans des récipients d'entreposage imperméables à l'humidité. Tous les récipients d'entreposage devraient être écartés du plancher et hors du contact direct avec les murs extérieurs pour réduire les chances de la condensation.
Lumière
Une fois solutionné les problèmes de température et d’humidité, il est nécessaire de régler le problème de la lumière. La lumière est une forme d'énergie et quand elle brille sur vos nourritures stockées assez longtemps, elle transfère une partie de cette énergie à la nourriture. Cette énergie a pour effet de dégrader le contenu et l’aspect. Les vitamines solubles dans la graisse, telles que A, D et E sont particulièrement sensibles à la lumière. C'est agréable de regarder les rangées de bocaux de nourriture délicieuse que vous avez confectionné vous-même. Mais si vous voulez les garder à leur meilleur niveau nutritionnel, vous les admirerez seulement quand vous allumez la lumière pour rechercher un bocal. Si vous n'avez pas une salle qui peut être consacrée à ce but, stocker les bocaux dans des boîtes en carton. Ceci les protégera non seulement contre la lumière, mais aidera à amortir des chocs qui pourraient casser un bocal. Pour ceux qui vivent dans une région soumise au tremblement de terre, c'est une idée particulièrement bonne. Quand la terre n'est plus ferme, vos conserves pourraient bien danser jusqu’au plancher.

Capausoleil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 866
Date d'inscription : 17/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alimentation] La survie en conserve.

Message par Capausoleil le Lun 5 Mar 2007 - 22:41

Grains et légumineuses
Une des décisions les plus importantes en prévoyant votre stockage à long terme de nourriture sont les variétés de grains que vous allez stocker. Trop de gens ne donnent pas à cette question l’importance qu’elle mérite, et achète juste beaucoup de blé car elles pensent que cela est suffisant pour satisfaire leurs besoins.
Il y a beaucoup d’opinions différentes sur la nourriture de stockage parmi les survivalistes. Bon nombre d'entre eux sont basés sur la prétendue « règle des quatre » du blé, du lait, du miel et du sel, avec autant de nourritures additionnelles que le survivaliste trouve souhaitable. Dans les années 30, quand ce plan fut présenté pour la première fois, il peut avoir été correct, mais nous avons appris beaucoup depuis lors. Un nombre important de personnes dans notre société a développé des allergies à un genre de nourriture ou à un autre. Un des allergènes les plus communs de nourriture est le blé et bon nombre d'entre eux ne s’en rendent pas même compte. Ils ne s’en rendront pas compte jusqu'à ce qu'ils essayent de vivre avec du blé comme grande partie de leur régime. C'est la raison pour laquelle vous devriez stocker ce que vous mangez et mangez ce que vous stockez, De sorte que des surprises de taille ne soient pas soulevées quand il est trop tard pour les éviter facilement.
Une deuxième raison de penser à prévoir une variété de grains dans votre stockage de nourriture est la fatigue d'appétit. Il y a beaucoup de gens qui pensent que fournir la variété dans le régime est relativement sans importance et qu’elles mangeront ce qu'elles ont. Pour les adultes en bonne santé, dans des circonstances ordinaires ceci pourrait être possible sans trop de difficulté. Cependant, la raison première d’avoir un programme à long terme de stockage de nourriture est pour le moment où les circonstances ne seront plus ordinaires. Si vous êtes soudainement forcés de suivre un régime qui est étranger et monotone, il va simplement s'ajouter juste beaucoup plus d'effort que ce que vous traitez déjà. Si votre planification inclut des personnes âgées, des enfants en bas âge et des personnes malades, elles pourraient arrêter de manger complètement ou refuser de manger des quantités suffisantes et devenir incapables de survivre. Ce n'est pas un problème insignifiant et il devrait lui être donné une considération sérieuse. Envisager les aspects positifs d'ajouter des « nourritures de confort ».
Une étude du ministère britannique de la santé a constaté que les personnes en Angleterre et Europe avaient plus tendance à rejeter les nourritures peu familières ou désagréables pendant des périodes d'effort que dans des conditions normales. Quand c'est du blé jour et nuit et jour après jours alors le blé devient rapidement désagréable. Accumuler différente variété de nourritures pour devancer la fatigue d'appétit et, d'une manière primordiale, employer ces nourritures stockées dans votre régime journalier de sorte que vous soyez accoutumés à elles.
Au-dessous de est une liste de quelques grains communs et actuellement disponibles sur le marché. Puisque le blé est de loin le grain directement consommé le plus commun aux Etats-Unis je l’ai mis en tête de liste.
Blé
Le blé existe dans un certain nombre de différentes variétés. Chaque variété est plus ou moins appropriée à un but donné, basé sur ses caractéristiques. Les classifications les plus communes pour des variétés de blé sont d’été ou d’hiver, dur ou doux, rouge ou blanc.
Les blés durs ont des grains qui tendent à être petits, très dur et ont un contenu élevé de gluten. Le blé à taux bas de gluten ne produit pas un aussi bon un pain que le blé haut en gluten, bien qu'ils puissent encore être employés pour faire du pains de au besoin. En règle générale, les variétés dures ont plus de protéine que les variétés douces.
Les variétés douces ont des grains tendres et de taille plus grandes, plus dodues et plus douces dans la texture que les blés durs. Leur contenu de gluten est moins élevé et ceux-ci sont employés en pâtisseries, pains rapides, pâtes, et céréales de petit déjeuner.
Des blés d'hiver sont plantés en automne et sont moissonnés l'été suivant. Les blés rouges comportent la plupart des variétés dures tandis que les blés blancs comportent la plupart des douces. Récemment, on a développé des blés blancs durs qui conviennent à la fabrication du pain.
Le plus généralement stockés sont les variétés rouges dures d’hiver, en raison de leur à haute valeur protéique. Ils devraient avoir une teneur en protéines d’au moins 12%, le plus haut étant meilleur. Les blés de mars blancs durs sont toujours relativement nouveaux et ne sont pas encore répandus. Ils ont les mêmes excellentes caractéristiques de stockage que les blés rouges durs.
Orge
L'orge serait pour certains le premier grain jamais développé par l'homme. Elle a les grains courts et tronqués avec une coque qu’il est difficile d’enlever. À l'exclusion de l'orge destinée à l'alimentation des animaux de maltage ou, la majeure partie de ce grain est consommée par des humains sous deux formes. Le plus commun est le blanc, l'orge fortement transformée de « perle » qui a eu la majeure partie de son son et germe fraisés au loin avec sa coque. C'est la moindre forme nutritive d'orge. La deuxième forme qu'il a trouvée dedans s'appelle le « pot » ou l'orge « décortiquée » et elle a été soumise au même processus de fraisage que perlées, mais avec peu de voyages par le polisseur. Pour cette raison, il maintient plus du germe et du son nutritifs. À moins que vous soyez disposés à essayer de descendre les coques de moi ne pas recommander d'acheter toujours l'orge dans la coque. L'orge peut être fraisée dans la farine, mais son bas contenu de gluten ne fera pas un bon pain du pain augmenté. Il peut être combiné avec d'autres farines qui ont le suffisamment de gluten pour faire le bon pain augmenté ou être employé en pains plats. La farine et les flocons d'orge ont une saveur à noix légère qui est augmentée par le grillage. L'orge entière est utilisée généralement pour ajouter l'épaisseur aux potages et aux ragoûts.
Récemment, une forme de coque-moins d'orge est devenue disponible sur le marché par quelques fournisseurs. C'est l'orge entière avec tous son son et germe intact et devrait avoir les la plupart des aliments de n'importe quelle forme de ce grain disponible. Je n'ai pas pu découvrir pourtant comme elle appropriée est pour l'entreposage à long terme.
Maïs
Le maïs est la récolte de grain la plus commune aux États-Unis, mais il est la plupart du temps consommé indirectement en tant qu'alimentation des animaux ou même matière de base industrielle plutôt que directement comme nourriture. Néanmoins, il existe une variété étonnante de formes et, comme le blé, certains d'entre elles sont plus appropriés à un but particulier que d'autres. Les variétés prévues pour être mangé en tant que maïs frais et vert sont très hautes dans le contenu en sucre et ne sèchent pas ou ne se stockent pas bien. Les autres variétés sont les variétés dures, la bosselure, et le pop-corn. Tous se gardent bien quand elles ont été correctement séchées. Dans une certaine mesure, elles sont toute interchangeables aux fins du meulage dans le repas, parfois connu sous le nom de « polenta » ou farine. En règle générale, les variétés dures font un meilleur repas car elles ont une texture plus granuleuse et font une meilleure farine.
Le maïs éclaté (pop-corn) est une forme disponible partout. Puisqu'il est si populaire comme casse-croûte, en particulier dans les cinémas et les événements forains, même la plus petite des villes aura généralement au moins un revendeur pour les vendre en sacs de 10 ou 20 kilos. Puisqu'il est vendu pour être mangé il est sûr pour la nourriture. Pour être « pop-cornable », ce maïs doit avoir un contenu d'humidité entre 13 et 16 % qui le rend un peu trop moite pour le stockage idéal. Un peu de séchage devra être fait avant qu'il soit emballé. Pour le faire sauter plus tard, il peut toujours être réhydraté en l’arrosant un peu avec de l'eau et en le secouant vigoureusement pour lui permettre d’absorber l’eau.
Une fois que vous avez décidé entre le grain, la farine ou le maïs éclaté, vous pouvez maintenant décider de sa couleur. Il y a des variétés jaunes, blanches, bleues, et rouges. Les types jaunes et blancs sont les plus communs, les bleus et les rouges étant la plupart du temps relégués aux curiosités, bien que le maïs bleu ait gagné dans la popularité ces dernières années. Il devrait maintenir dans l'esprit que le maïs blanc n'a pas la teneur en carotène, convertis en vitamine A, du maïs jaune. Puisque la vitamine A est une des vitamines très limitée dans le stockage à long terme de nourriture, n'importe quelle source possible devrait être utilisée pour cette raison. Mieux vaut stocker du maïs jaune plutôt que blanc. En plus, une grande partie de la teneur en niacine du maïs est chimiquement liée sous une forme non disponible pour la nutrition humaine à moins qu'il ait été traité avec de l'alcali. C'est une idée très bonne de commencer à développer un goût pour quelques ou toutes les formes de maïs traitées par alcali.
Millet
Le millet est un grain important de base en Chine du nord, et en Inde, mais est peu connu comme aliment en occident, la plupart du temps nous l’utilisons comme alimentation d'oiseau. Les grains de millet sont très petits, ronds, et habituellement ivoire coloré ou jaune, bien que quelques variétés soient plus foncées. Le manque de gluten et une saveur plutôt douce peut expliquer l'anonymat de ce grain ici, mais son contenu alcalin est plus haut que d'autres grains ce qui le rend très facile à digérer. Il a également un contenu plus élevé de fer que n'importe quel autre grain. Il gonfle beaucoup une fois cuit et fournit plus de portions par kilo que tous les autres grains. Une fois cuit comme le riz il fait une excellente céréale de petit déjeuner. Bien qu'il ait peu de gluten, il se mélange bien à d'autres farines.
Avoine
Les Ecossais et les Irlandais ont fait une cuisine entière à partir de l'avoine. On trouve rarement le grain complet .elle est vendu habituellement traitée dans une forme ou une autre. Tout comme l'orge, l'avoine est un grain difficile à séparer de sa coque. Néanmoins elle peut jouer un rôle à long terme comme aliment de déjeuner ou l'avoine peut faire également un excellent épaississant des potages et des ragoûts et un remplisseur dans les préparations a base de viande. La deuxième utilisation commune pour l'avoine en Amérique est probablement en biscuits et galettes.
Riz
Le riz est la céréale de consommation courante dans le monde entier. Les États-Unis en sont le principal exportateur, bien qu’ils en produisent réellement seulement environ 1% de l'approvisionnement global.
Tout comme le blé et le maïs, le riz pousse dans un certain nombre de variétés, chacune avec différentes caractéristiques. Elles sont typiquement divisées en classes par la longueur de leurs grains : court, moyen et long.
Riz court
Le riz court est un plus moite et plus doux quand il est cuit et tend à coller plus que les riz longs. Il a une saveur plus douce et légèrement plus forte que le riz à grain long.
Riz long
C'est la taille la plus généralement trouvée du riz sur les étagères d'épicerie.
Riz brun
C'est le riz entier. Il maintient toute les nutritions à trouver dans le riz et a une saveur de noix plaisante une fois bouilli. D'un point de vue de nutrition il est de loin le meilleur des riz à mettre dans le stockage, mais il a une faiblesse : L'huile essentielle dans le germe du riz est très susceptible d’oxydation et peu devenir rance. En conséquence, le riz brun a une durée de conservation de seulement six mois de la date de l'achat à moins d’un empaquetage ou d’un traitement spécial donné pour le stockage. La congélation ou la réfrigération prolongera considérablement sa durée de stockage. Il est également possible d'acheter le riz brun des fournisseurs de nourriture à long terme particulièrement bien emballés dans des récipients hermétiques avec une atmosphère inerte d'azote. Dans ce genre d'empaquetage, si correctement fait, la durée de stockage du riz brun peut être prolongée pendant des années.
Riz converti
Le riz converti commence en tant que riz brun et subit un processus de trempage et de cuisson à la vapeur jusqu'à ce qu'il soit partiellement cuit. Il est séché et puis pelé pour enlever le son et le germe. Le processus de cuisson à la vapeur conduit certaines des vitamines et des minéraux des couches externes dans les couches intérieures blanches. Ceci le rend plus nutritif que le riz blanc, mais le rend également plus cher.
Riz blanc
C'est un riz cru qui a eu ses couches externes enlevées, supprimant environ 10% de sa protéine, 85% de sa graisse et 70% de sa teneur en minéraux. Puisque tellement de nutrition du riz est perdu, le riz blanc doit être enrichi avec des vitamines qui remplace seulement partiellement ce qui a été enlevé.
Seigle
Le seigle est une céréale panifiable bien connue, cependant pas aussi populaire que le blé. Il a des grains bruns plus foncés que le blé, mais moins de gluten. Le pain fait à partir de ce grain tend à être peu dense à moins que du gluten soit ajouté, souvent sous forme de beaucoup de farine de blé.[i]

Capausoleil
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 866
Date d'inscription : 17/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alimentation] La survie en conserve.

Message par splotch le Mar 26 Juin 2007 - 22:59

Stocke ce que tu manges et mange ce que tu stockes.

C'est un conseil qu'on voit passer souvent et qui implique une rotation de sa nourriture : on range ses boites de petits pois sur l'étagère, et chaque jour on en mange une à gauche et on en pose une neuve à droite.

Ce qui me gêne dans ce cas c'est qu'on mange toujours une vieille boite, AVANT le crash alors que la nourriture fraîche est abondante. Supposons que ma boite se garde un an (date limite de consommation = fabrication + un an). Si je veux avoir un an de stock, je garde 365 boites sur mon étagère mais mange toujours une boite la veille de sa date de péremption. Si la durée a été choisie parce qu'au bout d'un an la valeur nutritive résiduelle est nulle, je me nourris en fait avec du vent et vais tomber malade. Et ce je répète AVANT le crash... qui ne viendra peut-être jamais.

Evidemment la durée de conservation officielle dépend aussi de critères légaux (risque de procès) et il y a une grosse marge de sécurité. N'empêche, on ne peut pas raisonnablement faire une rotation stricte sur toute notre nourriture sur sa durée théorique de conservation. J'aurais tendance à penser qu'un tiers, maxi la moitié de notre bouffe post-crash peut venir d'un stockage longue durée.

D'où, en cas de crash brutal et chaos durable (> un an) :
- un tiers de stockage longue durée par rotation.
- un tiers à acquérir immédiatement post-crash avant la panique (faut être réactif et c'est une solution égoïste)
- un tiers à produire et consommer frais.
Quand le stock est épuisé, évidemment c'est 100% en production.
avatar
splotch
Membre

Masculin Nombre de messages : 381
Localisation : 92
Date d'inscription : 23/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alimentation] La survie en conserve.

Message par julosse le Jeu 11 Oct 2007 - 17:06

Pour les conserves en bocaux il y a un excellent site d'un canadien :
http://conserves.blogspot.com/

Et il faut faire attention à nos conserves artisanales : les stérilisateurs qu'on trouve un peu partout ne montent pas assez en température pour une stérilisation optimale, mais visitez un peu ce blog, tout est très bien expliqué


Julosse

julosse
Membre

Masculin Nombre de messages : 8
Age : 36
Localisation : Est de la France
Date d'inscription : 07/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alimentation] La survie en conserve.

Message par cerise le Lun 15 Oct 2007 - 20:58

un site très complet en effet et gourmand en plus !
mais il semble négliger la lacto-fermentation, c'est dommage !
avatar
cerise
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Féminin Nombre de messages : 1129
Date d'inscription : 04/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://marmite-norvegienne.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alimentation] La survie en conserve.

Message par Luska le Dim 11 Mai 2008 - 10:38

avez vous une idée de ou il serait possible (au meilleurs prix) d'acheter des conserves (verres) réutilisable ?
avatar
Luska
Membre

Masculin Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alimentation] La survie en conserve.

Message par SavageBeast le Dim 11 Mai 2008 - 12:14

Salut Luska, ici en Roumanie, les gens réutilisent les bocaux qui ont contenu des confitures, des cornichons, etc.

C'est une forme de recyclage qui marche bien.
avatar
SavageBeast
Membre

Masculin Nombre de messages : 659
Age : 52
Localisation : Bientôt ailleurs.
Date d'inscription : 20/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alimentation] La survie en conserve.

Message par Luska le Dim 11 Mai 2008 - 12:51

ouais, on a déjà quelques bocaux de ce type... confiture, miel... mais je souhaite en acheter quelques uns d'avance. Genre :
avatar
Luska
Membre

Masculin Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 08/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alimentation] La survie en conserve.

Message par Le_Celte le Dim 11 Mai 2008 - 20:22

On trouve souvent des bocaux "Le parfait" sur les broc et chez Emmaus...prix entre 10ct et 50ct pièce, souvent en parfait état car stocké avec précautions par les mamies avant leur mort et revendu/donné "en vrac" pour débarasser la maison au moment de l 'héritage

J'en ai une pleine grande armoire mettalique au sous sol et un gros stock de joints (cher les joints hélas...) Very Happy

Les bocaux de récupe sont très bien pour les confitures et sauces tomates, pour d'autres trucs pas top...
Ici l'astuce que j ai trouvé c'est d'avoir dit aux mamies du coin que je donne un pot de confiture plein pour 10 pots vide...j'ai fait les marchés avec mes confitures il y a quelques années et suis "célèbre" pour ma gelée de cidre a la canelle, donc un flux correct de pots de récupe tout propres arrive a la maison qui me coute juste quelques pots de confiture...parfait et très décroissant comme démarche. Le seul problème est que le médecin du coin trouve que les vieux mangent trop de sucre après! Laughing

Le Celte
avatar
Le_Celte
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1237
Localisation : BREIZH
Emploi : webmaster
Date d'inscription : 10/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alimentation] La survie en conserve.

Message par Rammstein le Dim 11 Mai 2008 - 21:43

Une question bête en passant : pourquoi ne pas tailler les joints dans une chambre à air ? Après tout c'est du caoutchouc (plus quelques additifs)...

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб
avatar
Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 5060
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alimentation] La survie en conserve.

Message par Le_Celte le Dim 11 Mai 2008 - 21:46

LOL ramm...je vais essayer et je t'invite pour manger le contenu du pot 2 ans plus tard ok? Twisted Evil

Le Celte
avatar
Le_Celte
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 1237
Localisation : BREIZH
Emploi : webmaster
Date d'inscription : 10/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alimentation] La survie en conserve.

Message par mado le Lun 11 Aoû 2008 - 12:10

je stoke tous mes légumes secs dans des pots de confiture etc... dans lequel je mets un clou de girofle (pour éviter les charançons).
avatar
mado
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1405
Age : 63
Localisation : Aquitaine - France
Emploi : Retraitée
Date d'inscription : 10/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alimentation] La survie en conserve.

Message par mado le Mar 19 Aoû 2008 - 0:35

pour stocker de l'ail (important de donner du goût ! ) : éplucher et stocker dans de l'huile. Je le fais dans de petits pots et utilise ensuite l'huile parfumée pour la cuisine.
avatar
mado
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1405
Age : 63
Localisation : Aquitaine - France
Emploi : Retraitée
Date d'inscription : 10/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alimentation] La survie en conserve.

Message par phm1903 le Jeu 21 Aoû 2008 - 22:33

mado a écrit:pour stocker de l'ail (important de donner du goût ! ) : éplucher et stocker dans de l'huile. Je le fais dans de petits pots et utilise ensuite l'huile parfumée pour la cuisine.

merci pour cette idée, c'est vrai que je devrais consommer plus d'ail evcol déjà maintenant.
avatar
phm1903
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 378
Localisation : France
Date d'inscription : 24/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.4urocknmetal.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alimentation] La survie en conserve.

Message par KrAvEuNn le Mar 30 Déc 2008 - 17:36

De la part de "ptit breton" clind'oeil

J'ai bossé 6 mois dans une conserverie (conserve en fer : cassoulet, saucisses lentilles ....etc et verres : pâtés principalement)
Discutant avec le responsable qualité, il m'a appris à reconnaître une bonne et une "mauvaise" conserve.
Le principal réflexe a avoir c'est de vérifier le sertissage ( le joint). En effet environ 1 boîte sur 30 à 40 a un sertissage de travers, c'est à dire qu'on le voit ressortir sur le côté. C'est comme un joint mal posé la conservation des aliments n'est pas fiable à 100%.
Bon on les vends quand même , il n'y a pas de petits profits et puis des scandales dans l'alimentaires il y en a tout le temps pale
Je le dis surtout pour ceux qui font de gros stocks de conserves dans la durée.
Par contre une boîte abimée sur le côté ne présente aucun danger (mais sur ce fameux joint là oui, d'ailleurs les magasins les retirent généralement)

Pour Rammstein qui demande si on peut faire des joints dans de la chambre à air , c'est non elle contient des pcb, elle contaminerait la nourriture.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   
avatar
KrAvEuNn
Fondateur et co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7511
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alimentation] La survie en conserve.

Message par Rammstein le Mar 30 Déc 2008 - 20:04

Zut alors !

Un truc lu sur un forum US pour préserver les conserves de la corrosion : bien les nettoyer, les sécher, puis les tremper dans de la cire bouillante !

Rammstein

________________________________________________________
Dans mon pays - Alésia - Threads - Help is on the way - Soft - I will not bow - Capitaine Stéphane - Бойцовский Клуб
avatar
Rammstein
Membre fondateur

Masculin Nombre de messages : 5060
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 07/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alimentation] La survie en conserve.

Message par phm1903 le Mar 30 Déc 2008 - 23:26

ça semble une bonne piste mais pour l'instant ma cave est saine...
avatar
phm1903
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 378
Localisation : France
Date d'inscription : 24/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.4urocknmetal.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alimentation] La survie en conserve.

Message par un ptit breton le Mer 31 Déc 2008 - 18:31

Rammstein a écrit :
Un truc lu sur un forum US pour préserver les conserves de la corrosion : bien les nettoyer, les sécher, puis les tremper dans de la cire bouillante !

Juste comme ça pour info le responsable qualité avait dans ces stocks des conserves vielles de 15 ans pour les plus anciennes ( en fait on les gardes pour la traçabilité et puis aprés on oublie de jeter) . De temps en temps il en ouvre une juste pour le plaisir de l'analyser. Et bien d'aprés lui tant que de la rouille n'est pas apparente DANS la boîte il n'y a jamais de risque sanitaire, par contre la qualité nutritionnelle s'est pas top ( pas ou plus de vitamine, perte de protéines ).


Dernière édition par un ptit breton le Sam 24 Avr 2010 - 20:54, édité 1 fois

________________________________________________________
Les habitants ne croient plus en l'avenir. Pourtant notre civilisation est éternelle , nous sommes les élus. Nous avons la science et la vérité " dit le scribe à Pharaon. ( texte écrit sur un papyrus - 2500 av j.c.)

La prochaine révolution ne sera pas celle du travail !!!
avatar
un ptit breton
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3937
Localisation : Dans la forêt de Brocéliande
Loisirs : lire le troll est parmi nous de D. Vincent et F. Mulder et appronfondir ma Tétracapilosectomie
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alimentation] La survie en conserve.

Message par Invité le Mer 31 Déc 2008 - 18:49

Un truc issu de mes expériences en bateau: si il y a un risque de perte d'étiquette par l'eau par exemple marquer au gros feutre indélébile le contenu de la boite. En croisière de longue durée on a perdu toutes les étiquettes des dizaines de boites stockées au fond du bateau, rien ne différençait plus compotes de pommes des haricots, dur, dur et 10 personnes à nourrir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alimentation] La survie en conserve.

Message par phm1903 le Ven 2 Jan 2009 - 11:05

Merci petit breton pour les info"fabricant"

Bonne idée Philippe13 !
effectivement la composition des menu devait devenir "amusante" !

Ne faudrait-il pas recouvrir l'inscription de ruban adhésif transparent car parfois le feutre s'efface en cas de frottement(en même temps ce serrait vraiment pas de bol !)
avatar
phm1903
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 378
Localisation : France
Date d'inscription : 24/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.4urocknmetal.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alimentation] La survie en conserve.

Message par Raffa le Ven 2 Jan 2009 - 13:06

on peut aussi paraffiner les étiquettes (ou l'inscription au feutre) cela les imperméabilise et empêche l'étiquette de se décoller. C'est le truc que j'utilise pour étiqueter les produits d'entretien ou d'hygiène que je fabrique. Pour réutiliser les contenants, cela part ensuite très facilement avec un coup de trempage en eau bouillante (évidemment si on applique le truc de Rammstein sur l'entiereté de la conserve cela fait double emploi clind'oeil )
avatar
Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alimentation] La survie en conserve.

Message par billebaude le Sam 31 Jan 2009 - 6:38

bjr,

Juste une remarque sur les caoutchouc d'étanchéité des bocaux verre type Le P*rfait, il en existe de deux sortes:
les oranges pour fruits et légumes
les rouge pour viandes, pâtés, en gros tout ce qui contient du gras animal.
Pour avoir stérilisé un jour du pâte avec des caoutchouc orange j'ai obtenu un pâté plein de flotte (étanchéité imparfaite sans doute) et à peine mangeable.
Depuis je suis passé aux "rouges", pas de soucis.
Certains de mes amis parviennent à un résultat correct avec de "l'orange", je dois louper un truc.
Autre chose, les anciens utilisaient des bouteilles avec un bouchon type collier métallique et joint caoutchouc pour stériliser les petit pois, ça marche j'en ai retrouvé dans une cave de grange qui devaient avoir au moins 40ans d'âge, pas gouté mais l'étanchéité était toujours parfaite.
leurs bouteilles étaient plus épaisses et plus foncées que les modernes, je pense que pour essayer il faudrait des bouteilles type champenoise.
a+

billebaude
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 221
Age : 63
Localisation : Limousin
Emploi : en recherche
Loisirs : lecture, jardinage, bricolage, pêche, chasse
Date d'inscription : 29/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alimentation] La survie en conserve.

Message par Invité le Sam 31 Jan 2009 - 8:43

Les confitures et les conserves de fruits, nous en faisions beaucoup, c'est au moins sans risque si un peu loupé. J'ai une amie qui a fini à l'hopital avec une conserve artisanale porc: botulisme. Il n'y avait rien à détecter à l'odeur et au goût parait-il.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Alimentation] La survie en conserve.

Message par BigBird le Jeu 11 Fév 2010 - 3:23

sinon, pour les aliments secs, graines, céréales, pois, lentilles, herbes aromatiques, épices, ...
les pots en verre à couvercle vissant font trés bien l'affaire, ci dessous deux modèles de différentes générations :

à gauche un 2L de chataignes concassées, avec couvercle plastique dur (type gros pot à cornichon si je me souviens bien),
et à droite, d'une ou deux générations avant, un pot d'1L "Mon Jardin" (contenant des noisettes), avec couvercle en verre + anneau vissant en métal pour assurer la fermeture et empêcher tout bébête de se faufiler à l'intérieur.
vue pot ouvert :

(on peut y mettre un joint également, mais juste l'anneau, sans la languette).
avatar
BigBird
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 1058
Date d'inscription : 09/04/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum