Comment j'ai arrêté de fumer

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment j'ai arrêté de fumer

Message par Da le Mer 24 Fév 2010 - 12:42

Bonjour à tous,
Bon, tout d’abord, laissez -moi vous rassurer, je ne lance pas ce fil pour jouer les père-la-morale, ni pour vous faire culpabiliser sur le fait que vous êtes de vilains fumeurs, c’est juste qu’en en parlant entre nous, on s’est aperçu que si la plupart des survivors se préparent pour tout un tas de risques plus ou moins probables, nous avions tendance à occulter le plus grands des risques actuels : la maladie, et plus particulièrement, celle que l’on s’inflige par une hygiène de vie qui n’a plus grand-chose de naturelle.

Bon, perso, je ne suis pas parfait, et il y a encore beaucoup de choses que j’aimerai changer dans mon hygiène de vie, mais au moins, je peux vous parler d’un démon que j’ai réussi à combattre : le tabac. Donc si à la lecture de ce fil, je peux vous filer quelques trucs, ce sera déjà bien.

Comme beaucoup, j’ai passé mon enfance dans un environnement fumeur (dans les années 80, on parlait encore peu du tabagisme passif), et j’ai commencé à fumer vers 16 ans, pour être complètement accroc vers 17/18 ans, et cela jusqu’à mes 26 ans. J’ai donc passé plusieurs années à fumer entre ½ et 1 paquets ½ par jour, en fonction du stress, des soirées, et de mes possibilités financières… Bref, j’étais un vrai fumeur, qui n’en concevait pas une soirée d’installation chez le client sans ma dose de nicotine et de caféine.

Maintenant, ça fait 4 ans que j’ai arrêté le tabac, et je peux vous jurer que cela ne me crée aucun manque, et que je n’ai plus jamais envie d’une cigarette. La période de sevrage s’est faîte sans problème, et j’ai même moins « souffert » qu’un dimanche soir sans tabac (je suis sûr que les fumeurs voient de quoi je parle Smile ). J’ai pris quelques kilos, mais ça n’a pas été catastrophique. Le corps compense, c’est un peu normal. En tout cas, il ne s’est pas passé ce que je craignais le plus : le fameux syndrome de manque perpétuel que connaîtraient les anciens fumeurs, et qui souvent les refait replonger après quelques temps.

Donc voilà, je vais essayer de vous présenter comment j’ai arrêté, et quels ont été, amha, les points clés :


1/ Les échecs :
Comme tous les fumeurs, j’ai arrêté plein de fois avant de réussir réellement. Généralement, au bout de quelques jours, voir même de quelques heures… J’ai essayé : par la simple volonté, par la lecture, avec le fameux bouquin miraculeux d’A.C (que malgré mon bon passif en lectures diverses je n’ai jamais réussi à finir tellement je le trouvais chiant et mal écrit), puis différents trucs que j’ai même fini par oublier. Mais bon, il faut quand même savoir que tous ces échecs ne sont pas vains, et qu’ils vous permettent quand même d’évoluer sur le « long chemin de la vérité » Very Happy.


2/ la motivation :
Attention, je ne vous parle pas de la motivation/volonté qui vous ferait déplacer des montagnes. Là, je vous parle d’être juste assez convaincu que fumer nuit à votre santé, quotidienne et sur le long terme, et qu’il vous FAUT arrêter de fumer. Si vous avez plus de volonté, tant mieux pour vous, mais dans mon cas, et dans le cas de beaucoup dans mon entourage, ça n’a jamais suffit. Donc soyez convaincu, c’est déjà bien…
Personnellement, j’ai perdu l’un de mes proches à cause du tabac : il est parti bien avant ses 60 ans, il ne connaîtra jamais ses petits-enfants, il a passé les dernières années de sa vie essoufflé au moindre effort, sous oxygène et autres appareils respiratoires toute la nuit et plusieurs heures par jour, et enfin, il me manque encore souvent quand j’aurai besoin de l’expérience d’un ainé...
Donc c’est simple, je n’avais pas envie de finir comme ça.
Ca ne vaut pas le coup de se préparer pour tout un tas de catastrophes plus ou moins probables si c’est pour finir emporté trop tôt par un mal que j’aurai moi-même provoqué !


3/ Le suivi :
C’est simple : vous ferez beaucoup plus attention à réussir votre sevrage si, d’une certaine manière vous devez rendre des comptes à quelqu’un.
Dans mon cas, je suis allé voir un médecin (généraliste), qui m’a prescrit un traitement, et je suis retourné le voir ensuite toutes les deux semaines au début, et tous les mois ensuite pendant quelques temps. On n’avait certes pas grand-chose à se dire, mais au moins, je faisais la démarche d’aller faire surveiller ma santé, mon poids, etc… Puis c’était motivant d’arriver au cabinet, fier de moi, et pouvoir dire « pas de problème pendant les 2 dernières semaines, je n’ai pas craqué et je me sens bien ».


4/ Le traitement :
Certain ont réussi sans, pour moi, ça a été nécessaire, même si ça a été peut-être pour l’effet placébo de se sentir armé pour la bataille. En tout cas, je n’ai pas ressenti de manque, de crise d’angoisse, ou quoi que ce soit de ce genre. J’ai juste passé quelques mois à faire un peu gaffe à bien prendre mon traitement et à éviter quelques pièges.

Voici le traitement qui a réussi chez moi. 2 médicaments :
- 1 antidépresseur (le fameux pr*z*c), que j’ai commencé 2 semaines avant l’arrêt (sans être dépressif), et que j’ai pris jusqu’à l’arrêt des patchs, avec une période de ralentissement pour éviter un arrêt brutal.
- Les patchs de nicotine, que j’ai suivi de A à Z dans la version la plus longue (je ne sais plus exactement, mais il y a 3 étapes à différents dosages, qui durent chacune plusieurs semaines => voir sur la boite).

Je ne sais plus quel était alors le médicament miracle à la mode, mais mon médecin n’avait pas eu de résultats satisfaisants. En gros, avec ce truc miracle, les gens arrêtait bien la cigarette, mais dès qu’ils arrêtaient les cachetons, ils tombaient en mini-dépression, et ils recommençaient. Avec le traitement que j’ai suivi, il aurait un taux de réussite d’environ 70% (si je me souviens bien).


5/ Les pièges à éviter :
Pendant toute la période de sevrage (cad, pendant que je prenais les patchs), il a quand même fallu que j’évite certains pièges, surtout l’alcool et le café. Ces deux là ont tendance a appeler la clope, donc il a fallu que j’évite ou au moins ralentisse la consommation (ce qui n’est pas un mal non plus). De plus, il a fallu que je fasse attention à ne pas trop me retrouver dans un environnement de fumeur (bar, fête, ou autres), et heureusement, les gars de la PME où je travaillais ont arrêté de fumer dans les bureaux....
Mais je vous rassure, maintenant, je peux très bien prendre un verre, boire un café, ou discuter avec un pote qui fume sans même que l’envie me traverse l’esprit. Par contre, oui, maintenant que je suis non fumeur, je trouve que la fumée est gênante, et que ça a un goût de merde clind'oeil.


Voilà, si d’autres membres ont des trucs ou des expériences à partager, ce fil est fait pour vous. Et bonne chance à ceux qui essayent d’arrêter ! clind'oeil


PS: ce fil restera quelques temps en Facta Non Verba, afin de permettre à tous de participer. Il sera ensuite déplacé vers un endroit plus approprié, et éventuellement nettoyé du bruit qui pourrait nuire à la compréhension du sujet abordé.

Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai arrêté de fumer

Message par Invité le Mer 24 Fév 2010 - 19:32

Un truc qui avait aidé à motiver un collègue comptable comme moi donc sensible aux chiffres et à leur interprétation professionnelle:

Je lui avait fait un tableau excel avec le cout de sa consommation de 18 à 60 ans. Mais pas bêtement le nombre de jours X cout d'un paquet, non, un tableau utilisant le mode de raisonnement normal en finance, c'est à dire à intéret composés en imaginant le prix des paquets épargnés à la caisse d'épargne toutes les fin de mois.
Résultat: L'équivalent d'une voiture d'occasion récente tous les 10 ans pour ce garçon qui n'avait que des épaves roulantes ou une maison en province à la retraite (48 ans de tabac).

Il était stupéfait, a repris le tableau et testé les formules et le raisonnement dans tous le sens, rien a faire, le tableau lui prouvait le coût à long terme de son vice (ou de sa liberté de fumer c'est selon).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai arrêté de fumer

Message par tarsonis le Jeu 25 Fév 2010 - 7:42

Je salue grandement ce topic !
N'étant pas fumeur, j'essaye d'imaginer à quel point cela doit être difficile. D'autant que la plupart des non-fumeurs pensent que vous êtes une 'caste' de gêneurs, alors que quasiment tout mon entourage fumeur fait en sorte de déranger le moins possible le reste du monde.
Comme l'a dit Raffa, il est très facile de dire 'il suffit de ne jamais commencer'. Cependant, la plupart des intolérants ignorent que l'on peut très vite tomber dedans, que ce soit à l'armée (où à un moment on disait même que l'on y apprenait à fumer), pour des raisons sociales (décès, pression de certaines tranches d'âge), que professionnelles. Par ailleurs, la plupart des jeunes qui commencent ont systématiquement confronté au discours très moralisateur, qui fait complètement has-been, et à mon goût renforce leur envie.

Bonne chance d'avance pour ceux qui vont se lancer dans un sevrage !
Bon, mis à part mon blabla, en tant que non-fumeur, j'ai remarqué un petit truc qui empêche souvent de franchir le cap (beaucoup de gens essayent d'arrêter autour de moi). C'est surement enfoncer des portes ouvertes que de le dire, mais c'est toujours ça :
La cigarette est associée à un plaisir quelconque de la journée, une petite habitude. Comme Da l'a si bien décrit pour lui, c'était avec le café.
Mais la journée, par exemple, il n'est pas rare après le déjeuner (ou le soir) de s'en griller une et se détendre.
Lors du sevrage, il y a tous ces petits moments agréables de la journée qui étaient vécus avec le tabac et sont devenus des habitudes, ce qui peut détruire une excellente motivation. Peut être que les repérer, puis essayer de les remplacer pourra éviter d'être tenté....

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7989
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai arrêté de fumer

Message par MichaVodka le Jeu 25 Fév 2010 - 9:19

Pour moi, ce qui m'a aidé aussi c'est Euphytose, qui sont des cachets de Valériane, Aubépine, Passiflore et Ballote. 
C'est simplement de la phytothérapie Smile

MichaVodka
Membre

Masculin Nombre de messages : 26
Localisation : Marseille
Emploi : Informatique Embarquée
Date d'inscription : 08/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai arrêté de fumer

Message par Da le Jeu 25 Fév 2010 - 10:09

@MichaVodka
Tu peux nous en dire plus ? Préparation, motivation, temps de traitement, les pièges, etc ???

Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai arrêté de fumer

Message par MichaVodka le Jeu 25 Fév 2010 - 10:38

Pour résumer un peut, j'ai commencé à fumer vers 17 ans puis après c'était des périodes sans puis retour assez massif sur la cigarette, impossible pour moi d'arrêter. Quand je ne fumais pas, je me tournais vers autre chose ...
En faite la cigarette m'apportait un bien être, que je pouvais retrouver dans l'alcool, les médicaments ou autre.
En fait on va dire que j'ai une tendance aux addictions depuis que j'ai quitté la campagne pour la ville, par obligation.
Donc voyant que j'étais un "drogué", j'ai décidé de tout arrêter d'un seul coup, et de reporter mes addictions sur autre chose.
L'étape la plus dure a été de jeter un paquet non fini, ayant horreur du gaspillage, c'était pour moi un moyen de marquer une étape.
J'ai trouvé la solution, le jardinage, et le bricolage en tous genres.
Les premiers temps ont été durs psychologiquement.
Pour m'aider à dé stresser j'ai aussi pris Euphytose, pendant environ 2 mois régulièrement, et maintenant j'en prend encore le soir après une mauvaise journée pour m'aider à mieux dormir.
Ça fait 1 an que j'ai arrêté totalement la cigarette (et le reste sauf apéro de temps en temps le weekend), et je ne suis pas tenté du tout.
De plus j'évite aussi les médicaments en me soignant plutôt avec la phytothérapie.
Depuis j'ai retrouvé le souffle d'avant, et je ne suis même plus déprimé !

Donc pour moi ça était, le changement de cadre de vie qui m'a aider avec comme aide la phytothérapie.
Les pièges à éviter, après y être tombé souvent dedans, c'est de se tourner vers autre chose pour pallier au manque, ça empire la situation.
J'avoue que j'ai jamais essayé les patchs, car pour moi ça voulais dire changer de mode de consommation et non un arrêt.

Voila un peu mon parcourt personnel.

MichaVodka
Membre

Masculin Nombre de messages : 26
Localisation : Marseille
Emploi : Informatique Embarquée
Date d'inscription : 08/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai arrêté de fumer

Message par Da le Jeu 25 Fév 2010 - 10:47

Merci pour ton témoignage.

Pour info, les patchs aident à arrêter quand on suit le programme correctement (en tout cas, moi, ça m'a aidé). Il y a 3 dosages de nicotine différents, qui vont en régressant au fur et à mesure des étapes. C'est pour habituer ton corps à se passer peu à peu de cette drogue sans lui imposer un sevrage brutal.

Da
Membre Premium - Participe à rendre le contenu de nos forums plus pertinent & pragmatique

Masculin Nombre de messages : 2446
Date d'inscription : 03/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai arrêté de fumer

Message par valdur le Jeu 25 Fév 2010 - 11:24

Quitte à tomber dans le cliché, le plus dur dans la cigarette, c'est le coté psychologique.
L'une des bonnes questions à se poser quand on veut arréter, c'est "pourquoi ai je commencé ?". Il y a toujours un truc qui fait qu'on commence, le reconnaitre c'est déjà faire un grand pas.

valdur
Membre

Masculin Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 01/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai arrêté de fumer

Message par serilynpayne le Mer 10 Mar 2010 - 18:09

ben moi j'ai commencé à 16 ans, à l'armée (si jeune !) l'état nous donnait fièrement les 16 (je crois) paquets de troupes (des sous-gauloises) enfin pas nous donnait, nous vendait car fallait en plus les payer et c'était obligatoire...
je me demande si un jour un avocat bien burné, pourra mettre en cause le gouvernement pour ce genre d'incitation ?
en tout cas bravo pour ceux qui arrêtent définitivement, moi j'ai du mal malgré 3 ou 4 arrêts entre 6 mois et 2 ans... j'ai toujours replongé Sad

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai arrêté de fumer

Message par Invité le Mer 10 Mar 2010 - 20:05

Tu étais en Suisse? En France c'était un paquet de gauloises par jour et gratuit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai arrêté de fumer

Message par serilynpayne le Mer 10 Mar 2010 - 20:27

non non , en france (Saintes, Rochefort)... mais ça fait un bail ! je me souvient plus du nombre , peut être une trentaine en fait ? mais payant ça c'est sur (bon c'était pas cher) .. et puis on dealait avec les anciens militaires nostalgiques des "troupes" du coup on échangeait 1 paquet de camel® contre 1 de troupes ... bref, c'est là que j'ai commencé la clope Sad

________________________________________________________
Lorsque je revois un film sur Jeanne d'Arc , chaque fois je me dis - c'est idiot- elle va s'en tirer... ce n'est pas possible .
http://chezery.ctmen.ch/

serilynpayne
Animateur

Masculin Nombre de messages : 3142
Age : 53
Localisation : Duché de Savoie
Emploi : éleveur de biches
Date d'inscription : 16/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://chezery.ctmen.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai arrêté de fumer

Message par cerise le Jeu 11 Mar 2010 - 9:07

j'ai arrêté il y a très longtemps, il n'y avait pas encore les patchs etcie. j'avais tenté de ralentir mais ça ne me convenait pas, le plus dur a été de tenir une 1ere journée sans tabac, après 2 etc. l'envie de fumer commence à décroître, on y pense un peu moins et c'est vrai qu'au début le temps semble très très long.
Je me suis cramponnée à la sensation de manque du début en me disant que ça serait vraiment trop nul et trop dur de repasser par là si je recommençais ( je pense que si je reprenais je retomberais sur la même conso qu'avant, même après 25 ans), jusqu'à présent ça a marché.

Des gens qui ont arrêté/repris sur plusieurs années m'ont dit que c'était devenu de plus en plus dur pour eux d'arrêter, d'après eux à cause des s... nouvelles dans les clopes, vous avez ressenti ça aussi ?

cerise
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1129
Date d'inscription : 04/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://marmite-norvegienne.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai arrêté de fumer

Message par Raffa le Jeu 11 Mar 2010 - 9:22

Moi j'ai arrêté 1 fois 6 mois, 1 fois 9 mois et 1 fois un an. j'ai toujours repris car je n'ai jamais arrêté pour moi mais parceque quelqu'un (mon petit ami par exemple) me le demandait. Donc quand ce qqn disparaissait et bien la clope était de retour quasi le lendemain (j'exagère à peine).

Régulièrement j'arrête quelques jours (dès que j'ai un mini rhume ou un plus grave) sans que cela ne me pose vraiment souci.

En fait il y a qqs années, comme je ne voulais pas arrêter mais que je ne voulais pas vraiment non plus continuer (ah... l'être humain ) j'ai décidé de prendre ma consommation en main c'est à dire réduire, fumer les plus légères possible (en nicotine, je sais que le reste est plein de crasse) et non fumer quand j'en avais envie.

La première chose que j'ai faite, en dehors de fumer toujours en extérieur (sauf les bars et chez les fumeurs qui l'autorisent, jamais chez moi : c'est interdit pour tout le monde !) ce que je faisais déjà depuis des années, c'est d'allonger le plus possible le temps entre le lever et la première clope (je n'ai jamais fumé au reveil heureusement, quelle horreur !! ) De 9h je suis passée à 10, puis 11, puis 12h. En effet vous pourrez le voir sur les tests divers, plus on fume tôt la première cigarette plus on est dépendant.

J'ai aussi réduit le nombre de clope, de 20-25 je suis passée à 15, puis 10, puis moins. A une époque j'avais même juste gardé celle de 12h, celle d'après le boulot et celle d'avant de me coucher. Le pas suivant était d'arrêter... mais ce n'est toujours pas fait et j'ai réaugmenté un chouïe. La principale difficulté pour aller pus loin, est que mon compagnon est aussi fumeur et qu'on a jamais envie d'arrêter en même temps et pour tout dire on a pas vraiment envie en fait (je fume aussi depuis mes 16 ans, lui depuis ses 18).

Depuis je fume environ 40 clopes très légères par semaine. Parfois plus parfois moins. Par contre si je vais boire un verre cela peut aller à 10-15 sur la soirée.

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai arrêté de fumer

Message par SAVAGE le Jeu 11 Mar 2010 - 10:30

Moi ça fait un peu plus de 3 ans que j'ai arrêté. J'avais commencé à 17 ans, mauvais période de troubles familiaux et vlan ! J'ai donc fumé 8-9 ans, à des doses variables, mais en général jamais moins de 10 clopes/jour.

Comme beaucoup, j'ai tenté d'arrêter, 3 fois, sans y arriver : mon record était de 3 jours... Normal, j'avais pas vraiment envie.

Pour arrêter, l'envie est bien plus importante que le besoin. Je sais gros cliché, mais réel.

Un jour que je rentrais de permission, un dimanche soir à 23h dans la bagnole, j'ai vu le pire pour un fumeur bien accro : j'avis oublié d'acheter ma drogue pour la semaine !

Du coup, c'est parti comme une envie de pisser : "bah tiens, voilà l'occase ! Vois-donc combien de temps tu tiens."

En fait, aimant beaucoup les défis (et encore plus les gagner) là je me suis vraiment posé le challenge.

Le lendemain je partais en mission à Paris pour cérémonie, c'est là que j'ai grillé la dernière vers 13h, je me souviens, demandée à une collègue car depuis la veille plus de tabac. Heureusement j'avais des bonbons !

Au bout de la 1ère journée : très content, pas trop demanque finalement parce que j'ai été occupé. "Bon, t'as tenu 1 jour, tu peux tenir 2 !"

Et ainsi de suite jusqu'à être sevré. Et voir que c'était possible m'a motivé. Je m'étais dit ce coup-ci si j'y arrive pas, direction le tabacologue.

J'étais certes un peu à cran pendant 2-3 mois, et j'ai failli devenir accro aux bonbons r*cola ! J'ai aussi craché mes poumons pendant 6 mois...

Par contre, je sortais toujours prendre ma pause avec mes amis fumeurs. Je n'ai dit à personne que j'arrêtais, parec que souvent on te dit : "et tu reprend quand ?" Et en plus si tu replonges tu passes parfois pour un loser...

Mes collègues s'en sont aperçu au bout de 3 semaines ! Et donc ne m'ont fait aucune mauvaise remarque (sauf 1 "tu reprend bientôt ?" Grrr, je l'aurais tué ! Mais j'ai fait mieux : j'ai réussi !).

Ce qui est drôle c'est qu'au fur et à mesure, ma détermination a augmenté. Une seule fois j'ai eu peur de reprendre : après 15 jours d'arrêt j'ai bu une bière... A EVITER !!! Par contre, le café ne me donnaitpas envie de fumer (bizarre j'aurais cru...), mais la clope d'après manger m'a pas mal manqué pendant 2-3 semaines.

Finalement, j'ai remplacé progressivement les instants-tabac par d'autres occupations : internet, sport, lecture... Et j'ai réussi. Ma petite fierté : avoir réussi sans traitement.

Mais l'important est d'arrêter peu importe comment.

Une chose bizarre : une fois le sevrage fini, plus envie de fumer du tout, par contre ma conso d'alcool avait augmenté... Et j'ai donc décidé d'arrêter l'alcool aussi !

J'avais commencé à prendre du poids, donc je me suis(re)mis au sport à fond et transformé le tout en masse musculaire. Maintenant, la fumée me dégoûte, je comprend ce que ressentent les non-fumeurs.

Pour la dépendance psychologique : elle est exttrèmement forte. PArfois il m'arrive de faire des rêves où je fume ! Et le lendemain aavant d'être complètement réveillé, j'ai l'impression d'avoir le goût du tabac dans la bouche... Beurk !

En tout cas, l'arrêt du tabac, c'est la liberté : je ne vais pas parler de la santé ni des économies (j'en ai pas fait : l'argent qui restait est parti dans d'autres activités plus constructives, tir, moto, cinéma, livres...) car tout le monde en parle.

Non, être accro à une substance, quelle qu'elle soit, c'est de l'esclavage. J'ai connu un fumeur qui un jour a fait plus de 100km un dimanche soir pour acheter des clopes...

J'ai pensé aussi qu'étant militaire, et craignat pour l'avenir, il valait mieux être en forme et éviter la dépendance. Et après je me suis dit également que je voulaisdonner un meilleur exemple pour mes futurs enfants...

ALORS COURAGE AMIS FUMEURS QUI VOULEZ ARRETER !!! JE VOUS ENVOIE TOUT MON SOUTIEN ET FAITES VOUS AIDER S'IL LE FAUT !!!

Je suis aussi très heureux car certains amis fumeurs m'ayant vu réusssir ont été motivés et ont fini par arrêter eux aussi...

SAVAGE
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 403
Localisation : au milieu c'est à dire au Centre
Date d'inscription : 13/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai arrêté de fumer

Message par drichane le Sam 13 Mar 2010 - 15:22

J'ai un peu hésité à intervenir sur ce fil, parce que j'ai arrêté de fumer il y a plus de 4 ans en faisant presque l'inverse de ce qui est généralement préconisé...
J'ai commencé à fumer à 16 ans et je n'avais jamais réussi à arrêter ni à diminuer ma consommation = fumeuse pendant plus de 25 ans et quasi toujours plus d'un paquet par jour.
Il y a 4 ans au début de mes vacances je me suis tenu le discours intérieur suivant : "J'allais faire semblant de vouloir arrêter histoire de me donner bonne conscience" (j'étais en fait persuadée d'être incapable de le faire réellement et donc je jouais hypocritement avec moi-même sur ce coup-là. Oui, je suis un peu tordue, je sais...).
Mais, en tout cas, à ma grande surprise j'ai bel et bien réussi à arrêter, et ce pour la première fois de ma vie !

Sinon voyez un peu, l'absurdité en termes d'expérience à faire partager (sauf à considérer, et c'est évident, que tout le monde n'est pas pareil mais cela c'est une autre histoire...) :
Il est recommandé de se préparer à l'avance à arrêter (je l'ai fait du jour au lendemain, je n'y avais pas du tout pensé dans les semaines précédentes).
On dit qu'il faut prévenir des gens autour de soi (au début persuadée d'échouer j'ai tout gardé pour moi, et moi seule. Quand je l'ai annoncé à mon entourage, j'avais arrêté depuis 1 mois).
Il vaut mieux se faire aider par une substance de substitution (j'ai acheté des patchs après 3 jours d'arrêt en constatant avec surprise que j'avais tenu jusqu'à là... et je les ai utilisés pendant 3 mois des plus grands aux plus petits, 1 mois chacun).
On dit qu'il est préférable d'avoir souvent essayé d'arrêter (j'ai du essayer en tout quatre fois, dont la dernière, et jamais avec conviction, en fait trois échecs complets lors desquels je n'avais même pas tenu deux jours...)

Que dire : J'ai arrêté sans peine, curieusement j'ai eu très peu de sensations de manque intenses au début. Par contre j'ai eu envie de fumer très souvent pendant environ 2 ans et je crois que cela venait tous les jours. Mais ce n'était pas très pénible, puisque ces envies n'étaient pas très fortes et surtout elles étaient toujours très fugitives (jamais plus de deux ou trois minutes je crois).

En fait, par la suite, je dois reconnaître ne pas très bien savoir ce qui m'a permis d'arrêter. Arrêter, j'en avais envie, mais je remettais toujours à plus tard, encore et encore... et au fond je n'y croyais pas du tout : j'avais fumé largement plus de la moitié de ma vie ! Plus qu'une addiction, il s'agissait de mes habitudes de vie, de moi-même, de l'image que je me renvoyais à moi et aux autres...

Et puis... J'ai arrêté et si je l'ai fait c'est probablement parce que c'était facile. Des gens m'avaient parfois affirmé que par moments c'est facile d'arrêter, et avec mon scepticisme habituel je ne les avais jamais crus, je pensais qu'ils se racontaient des histoires.
J'ai changé d'avis, maintenant je crois qu'ils doivent avoir raison.

drichane
Membre

Féminin Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 09/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai arrêté de fumer

Message par Ash le Dim 14 Mar 2010 - 8:19

La cigarette... compagnon d'infortune et de réconfort autant que tyran et encrasseuse.

J'ai commencé avec des Gitanes Maïs, muries 10 ans dans un grenier, un réel plaisir, j'étais interne et j'avais énormément de temps inoccupé, voilà la raison.
Deux ans plus tard, j'ai arrété un mois, sur un pari, j'avais déjà arrêté une semaine auparavant.

Depuis, ça fait neuf ans que j'ai commencé, j'arrête et je recommence, pour des raisons diverses et variées, quelques fois, j'utilise la cigarette comme dopant, pour me tenir éveillé et concentré, ça marche très bien sur moi, pour faire de la route par exemple. Après, pour éviter le gaspi, je termine le paquet entamé et c'est reparti.

Un démon, c'était l'association alcool-cigarette, comme j'ai arrété de picoller en soirée, ça s'est fait plus simplement.

Arrêté depuis trois semaines, (fumé alors un mois) pas de manque, je ne sais absolument pas combien de temps ça va continuer... J'ai fait deux ans avec trois cigarettes par exemple.


Et oui, il est des moments plus aisés pour arrêter, je ne sais pas pourquoi, mais des fois on a envie d'arrêter et ça se passe très bien, des fois, on se force et c'est la frustration. Enfin, de ce que j'en ai vu!

Ash
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 5681
Age : 31
Localisation : Terre du milieu (23)
Date d'inscription : 02/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai arrêté de fumer

Message par Invité le Lun 15 Mar 2010 - 18:50

Il y a quelque chose qui fait qu'on ne fume pas et qu'on ne fumera jamais. Préadolescent j'ai essayé de fumer comme mes comparses des Royales menthol la cigarette du débutant vers 1968, je n'y ai pas pris gout et ai vite arrété. J4ai réessayé la pipe vers l'age de 20 ans dans l'ambiance voile, j'aimais l'odeur des tabacs aromatique pour pipe mais j'ai vite rangé ma pipe définitivement sans difficulté. Jamais tenté de reprendre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai arrêté de fumer

Message par tarsonis le Ven 16 Avr 2010 - 14:37

Histoire que l'on oublie Bachelot :
Les images chocs sur les paquets de cigarettes (attention, interdit -18 !)

Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, a annoncé qu'elles seront obligatoires dans un an...

Chose promise, chose due. Les images répulsives sur les paquets de cigarettes feront bien leur apparition dès l’année prochaine. La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a remis le sujet sur le tapis sur RMC ce vendredi. Elles seront obligatoires dans «un an» après l’écoulement des stocks, a-t-elle annoncé.

Et pourquoi on ne ferait pas pareil pour le reste ?
Genre spot pour la TV : une image d'un cerveau atrophié. Sur la pompe à essence, une image d'un ours polaire sur son glaçon. Sur un paquet de biscuits, les tissu adipeux d'un obèse. Sur une bouteille de picole, une cirrhose de foie bien ragoutante. Sur un paquet de chipolatas, un cancer d'estomac....etc, etc.

Que d'hypocrisie et d'acharnement sur les fumeurs...qui prêteront sûrement autant d'attention à ces images qu'aux petites phrases...

Il ne faudra pas oublier d'éloigner les mineurs de la table car il me semble que ce genre d'images sont habituellement classées -18 ans à la TV !

Ps : J'espère au moins que les images ne seront pas celles annoncées, car complètement hors sujet vis à vis du message ! Rien de mieux pour perdre toute crédibilité....

________________________________________________________
Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. M. L. K.
Step It Up - Mia Dolls - Un Mauvais Fils - 25 Years of Zelda - Machinarium - Récapitulatif des projets électroniques - [Chroniques du Bunker de L'Apocalypse] - Projet Geiger - Culture ethnobotanique en France

tarsonis
Co-administrateur

Masculin Nombre de messages : 7989
Age : 30
Localisation : Est
Loisirs : Randonnée, botanique, bidouillages DIY, médecine, bouquins SF.
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai arrêté de fumer

Message par Rst33 le Ven 16 Avr 2010 - 19:41

Je suis sceptique sur l'utilité de ces messages ou de ces photos...

Y mettre de la pub à la place permettrait peut être de remplir (ou de le vider moins vite...) le trou sans fond qu'est la sécu.

Rst33
Membre Premium

Masculin Nombre de messages : 211
Localisation : Gironde
Emploi : Informaticien
Date d'inscription : 22/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai arrêté de fumer

Message par Raffa le Sam 17 Avr 2010 - 9:01

Les paquets sont comme ça en Belgique depuis pas mal de temps on ne les voit pas... les a-t-on seulement regardé un jour ? Cela n'a absolument aucun impact... en tout cas vu de mon côté... Peut-être pour les jeunes ? Mais je me souviens ado, qu'à Londres il vendait des clopes dans un paquet noir avec une tête de mort dessus et chaque clope avait aussi une tête de mort : cela a eu un succès fou dans mon groupe...

Par contre rst33 cela peut être une idée... s'il y avait des pub sur mes paquets de clopes sûr que cela risque bien plus de me faire arrêter que n'importe quoi d'autres...

Et pour info la sécu ne survivrai pas sans les fumeurs et les buveurs... (ils apportent plus qu'ils ne coûtent à ce niveau là), et les automobilistes font plus de morts que les fumeurs (je parle pas des accidents mais bien de la qualité de l'air). Donc moi je veux de belles photos aussi sur les bagnoles. clind'oeil (pas de la pub merci y'en a déjà assez comme ça)

________________________________________________________
Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace. H. Reeves
La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. A. Einstein
Qui s'instruit sans agir laboure sans semer Proverbe africain
ressources

Raffa
Modérateur à temps partiel

Féminin Nombre de messages : 1853
Date d'inscription : 12/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai arrêté de fumer

Message par mado le Dim 18 Avr 2010 - 2:28

J'ai arrêté plein de fois et recommencé.
J'achète mon tabac (naturel, sans additif) et mes cigarettes en Espagne, c'est cool, car je n'ai jamais appris cette langue et ne comprends pas le message sur les paquets.
Je me suis fais offrir un tee-shirt génial : gros encart bordé de noir avec inscrit "bosser tue", que j'ai mis quand on a commencé à me prendre la tête au boulot en nous virant sur le trottoir.
Bon, maintenant, je n'ose plus le porter, à cause des suicides à France-Télécom.
Je me suis bien défoulée aussi en collant des carrés "picoler tue" sur les conteneurs pour ramasser le verre.

ça m'étonnerait que je m'arrête un jour pour de vrai, je n'ai pas la vocation.

________________________________________________________
Il est un temps—court--pour tomber,
et un temps--très long--pour se relever.
.


BOB de Mado

mado
Modérateur

Féminin Nombre de messages : 1405
Age : 62
Localisation : Aquitaine - France
Emploi : Retraitée
Date d'inscription : 10/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai arrêté de fumer

Message par Semper le Mar 18 Juin 2013 - 11:53

Suspect:g:Salut,

Je ne compte plus au fil des années le nombres de paquet de tabacs qui sont passés dans ma cheminée.

Aprés quelques temps (heures-jours-semaines), un bon repas avec du bon vin, l'envie revient, puis le lendemain, direction le Tabac, et re-belotte.

De part mon activité Pro, et mon mode de vie, j'ai une bonne santé, mais récemment en trimbalant des poutres de chataignier de plus de 100 kilos, j'ai craché mes poumons, le souffle court....puis le matin se réveillé en puant de la "G..le", en toussant, c'est balo.

Suite à la lecture de ce poste :
http://www.davidmanise.com/forum/index.php/topic,62996.0.html?PHPSESSID=0b9f5c1133d55ab9a50a915253f855c0

J'ai opté pour la E.cigarette, tout en rassemblant un maximum d'informations sur le sujet.

1/ je n'ai pas retouché une "Tueuse" depuis.

2/ d'aprés les test médicaux, et les spécialistes, toxicologues, Tabacologue, pneumologues..., la cigarette électronique est % beaucoup beaucoup moins dangereuse que la combustion du Tabac qui génére plus de 4000 substances chimiques nocives (cyanure, ammoniac...ect)

Le E liquide "made in france" est composé de glycérine bio à 90 %, d'eau purifié 10%, absolue de tabac (genre huile essentielle),et de nicotine allant de 0% a 20 %...

Concernant la nicotine, c'est le produit addictif du tabac, il est dangeureux dans le sens qu'il produit une forte accoutumance, mais ce sont surtout les produits (4000) resultant de la combustion des feuilles de Tabac qui sont létales a long terme.

Pour ma part, je ne tousse plus le matin, je retrouve peu à peu mes papilles, mon odorat, mon souffle en cas d'effort intense...la grosse péche.

Voila, c'est un substitut trés intérressant, il y a un grand nombres de documents sur le sujet a present, et beaucoup de fumeurs, qui arrétent grace a ce "truc".

Voila le topo.

PS: les lobbys du tabac et pharmaco, n'aime visiblement pas la E.cig, question Bizzzeness.

Semper
Modérateur à temps partiel

Masculin Nombre de messages : 1759
Date d'inscription : 13/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai arrêté de fumer

Message par KrAvEuNn le Mar 18 Juin 2013 - 13:07

Salut Semper !
Semper a écrit:PS: les lobbys du tabac et pharmaco, n'aime visiblement pas la E.cig, question Bizzzeness.
Les buralistes non plus. Le buraliste du coin, alors que madame K lui demandait s'il vendait des E.clopes : " c'est dangereux pour la santé :" Laughing Parce que les cancerettes au tabac ça ne l'est pas, peut être ? rir
Sinon, bienvenue au club des vapoteurs, l'ami. clind'oeil Pis le style vaporiste (steampunk/punk à vapeur) va être à la mode, selon IBM. mrsgreen
Le E liquide "made in france" est composé de glycérine bio à 90 %, d'eau purifié 10%, absolue de tabac (genre huile essentielle),et de nicotine allant de 0% a 20 %...
Est-ce que tu as des références en 0% ?

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai arrêté de fumer

Message par un ptit breton le Mar 18 Juin 2013 - 13:57

Salut les vapoteux ,

j'ai jamais payé d'impôts , houps jamais fumé je voulais dire. Alors je regarde ça d'un oeil objectif. Mes remarques ( des collégues qui ont déjà un an de vapeur d'ancienneté ) me poussent à penser que se passer de la vapeur est aussi dur que de la vraie clope. Après c'est moins douloureux pour les poumons et le porte feuille.

________________________________________________________
Les habitants ne croient plus en l'avenir. Pourtant notre civilisation est éternelle , nous sommes les élus. Nous avons la science et la vérité " dit le scribe à Pharaon. ( texte écrit sur un papyrus - 2500 av j.c.)

La prochaine révolution ne sera pas celle du travail !!!

un ptit breton
Modérateur

Masculin Nombre de messages : 3788
Localisation : Dans la forêt de Brocéliande
Loisirs : lire le troll est parmi nous de D. Vincent et F. Mulder et appronfondir ma Tétracapilosectomie
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment j'ai arrêté de fumer

Message par KrAvEuNn le Mar 18 Juin 2013 - 14:27

Tafdak avec toi Breton. clind'oeil

Petit retour personnel, quand même. clind'oeil

AMHA les plus :
- Moins mauvais pour la santé grâce à l'absence des 4000 substances chimiques nocives et cancérigènes. Par contre, en ce qui concerne le propylène glycol et la glycérine végétale, on ne connaît pas trop les risques sur le long terme.
- Moins coûteux pour le porte-monnaie grâce à l'absence des taxes sur le tabac. La E.clope, bien qu'un peu cher à l'achat - environ 45 à 70 euros - est vite amortie car ses recharges sont moins onéreuses que les clopes goudronnées. Adopter la E.cigarette revient au minimum 2 fois moins cher que la vraie clope.
- Pas de mauvaise odeur ; votre entourage n'est pas incommodé par les odeurs, ni contaminé par les 4000 substances chimiques nocives et cancérigènes de la vraie clope qui sont absentes de la E.clope.
- Aucun manque ressentit, dans mon cas ; je préfère même largement la E.clope à la vraie. La E.clope me permet de conserver le rituel de la pause sans en avoir les inconvénients.
- Pas de doigts jaunies par la nicotine.
- Retour des saveurs alimentaires.
- Pas de gorge douloureuse ; bien que la nicotine pique parfois un peu.
- Pas de risque de mettre le feu, ou de se brûler.
- Pas besoin de briquet.

AMHA les moins :
- Fragile et plus lourde qu'une cigarette jetable. AMHA faut pas la faire tomber sur du dur ; sinon risque de casse.
- Une alimentation électrique nécessitant une recharge régulière. Une à deux fois/jour, voir plus, selon votre consommation. Si plus de jus, plus de fumée. Penser à recharger tous les jours.
- Son poids ne permet pas de la tenir en bouche.
- On ne peut pas la tenir, en main, comme la cigarette jetable. Elle se tient un peu à la manière d'un cigare.
- Pour tiser il faut appuyer sur un bouton.
- Entretient régulier.
- Une cigarette, ou un cigare, ça a une vie limitée ; avec la E.cigarette on ne se rend pas bien compte du temps passé à fumer et, AMHA, on peut avoir tendance à tirer sur la corde. C'est-à-dire fumer plus longtemps, donc plus.
- Risque avec le liquide, si ingéré directement. Ca peut arriver si on fait déborder le produit ou si on ne l'introduit pas correctement dans le réservoir. les intoxications à la nicotine peuvent être graves en cas d'ingestion.
- Effets secondaires méconnus.
- Une addiction en remplace une autre. De la cigarette au goudron à la cigarette à vapeur. On ne fume pas forcément moins, mais ça coûte moins cher et c'est supposé être moins nocif pour sa santé et celle des fumeurs passifs.

Dans mon cas la E.clope se veut une transition vers le sevrage et la quasi abstinence. Le but étant de revenir à un vapotage social ; c'est-à-dire occasionnel, uniquement lors des repas de fête, des sorties entre amis, etc. Ce qui fut le cas pendant plus de 20 ans avant, il y a 6 ans, que le tabagisme ne devienne addictif. Hé ouais ! Plus de 14 ans sans aucune addiction - des semaines, des mois sans avoir besoin de fumer entre 2 soirées ou sorties accompagnées de cigarettes - et puis vlan ! Faut jamais commencer.

________________________________________________________
Aussi audacieux soit-il d'explorer l'inconnu, il l'est plus encore de remettre le connu en question ! (Kaspar)
   

KrAvEuNn
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 7487
Emploi : Chasseur de primes
Loisirs : Diptérophilie
Date d'inscription : 24/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://le-projet-olduvai.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum